Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [FB] Le retour des gémeaux!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: [FB] Le retour des gémeaux!   Ven 13 Nov - 13:22

« Rina revient ici tout de suite !! »

Rina continua de rire et passa sous les jambes écartées de sa mère pour fuir vers la porte d’entrée entre ouverte. La petite fille se faufila par l’entrebâillement ondulant comme un chat et la main de sa mère ne se referma que sur du vide. Dans ses bras, le petit dernier de la fratrie se mit à pleurer.

« Rina, ne sort pas toute seule dehors ! Je te l’interdit ! Reviens !! »

Très en colère, sa mère hurlait encore sur le pallier que Rina avait déjà traversée le jardin et sortait par le petit portillon dans la rue sombre. La petite s’arrêta, regarda à gauche, à droite puis au dessus d’elle. De tous côtés l’obscurité persistait, la nuit n’avait plus de fin depuis quelques temps déjà. Elle avait prit l’habitude de regarder le ciel aussi souvent que possible, cherchant désespérément une lumière qui pourrait indiquer que le soleil revenait.

Rina se gratta le nez, pensive, elle ne comprenait pas pourquoi le soleil restait caché derrière ce gros truc noir… mais bon peu importait au final, vivre dans la nuit c’était un peu comme être une grande personne, c’était amusant. Elle s’étira avant de tourner sur elle-même et sauter d’impatience ! Aujourd’hui elle était libre ! Elle avait pu échapper à la mégère qui l’empêchait d’aller jouer dans la rue et la forçait à faire des tâches ennuyantes au possible comme s’occuper du dernier né ou éplucher des patates. D’ailleurs la vieille hurlait toujours ce qui n’avait eu pour effet que de réveiller la moitié de la maisonnée ainsi que le chien des voisins. La petite piétina un peu sur place, sautant d’un pied sur l’autre puis parti comme un boulet de canon dans les rues désertes en direction de la maison de son ami Kairos.

Une étoile se détacha du ciel et vint se poser devant elle.

Rina stoppa dans un dérapage sur la terre battue qui ne fût pas du tout maîtrisé. Elle se retrouva le nez contre un bout de métal doré et fût projetée en arrière où elle atterrît les fesses par terre. Levant lentement la tête, elle écarquilla de grands yeux émerveillés sur la personne qui se tenait devant elle.

____________________________________________________________

Kanon senti à peine le choc quand la petite créature lui fonça dessus. La fillette tomba sur son derrière mais ne se mit pas à couiner ni à s’enfuir en appelant sa mère comme il s’y attendait. Elle le contemplait l’air ébahit, ses  yeux bleus sombres écarquillés et ses cheveux dorés un peu ondulés faisant comme une crinière loufoque autour de sa tête.

Kanon détourna la tête et regarda vers le sanctuaire d’Athéna. Les douze temples s’élevaient vers le sommet de la montagne dont la cime était couronnée par le temple de la déesse lui-même. Sur les pentes, des petites lumières figuraient les nombreuses habitations des autres chevaliers ainsi que du personnelle du sanctuaire. C’était presque un petit monde à lui tout seul, où le commun des mortels rêvait de mettre les pieds. Kanon lui, avait du mal à déterminer s’il était vraiment heureux d’être là.

« Est-ce que vous êtes un dieu ? »


Kanon laissa échapper un ricanement et revint à la petite. Celle-ci s’était relevée et tenait ses petites mains potelées contre son cœur tout en sautillant d’excitation. Un dieu ? Vraiment ?

« Tu ferais mieux de rentrer chez toi. »


La petite fit une moue déçue. Elle allait ouvrir la bouche pour répondre quand un homme à la carrure impressionnante et avec des bras de gorille s’empara d’elle et la posa sur son épaule après qu’elle eu finit de protester et de se tortiller.

« Pardon pour ma fille excellence !!… J’espère qu’elle ne vous a pas trop fait sonner les oreilles avec ses bêtises.»


L’homme releva le visage vers Kanon et resta la bouche ouverte.

« Seigneur Saga ?! Mais vous aviez disparu depuis des années !! On vous pensait mort !! »

Il s’avança, prêt à lui serrer la main. La petite paraissait étonnée que son père connaisse l’homme qui tombait du ciel.

«  Tu vois Rina, c’est un chevalier d’Athéna, un faiseur de miracles l’un des plus nobles, un chevalier d’or, son excellence Saga des… »

Kanon posa sa main sur l’épaule de l’homme pour le stopper avant qu’il n’entre un peu trop dans son espace vital.

« Tu te trompes, je suis Kanon des gémeaux. Maintenant laisse moi passer, j’ai à faire. »


Comme il s’y attendait, l’incrédulité puis la peur prit place dans les yeux de l’homme. Celui – ci recula précipitamment puis bafouilla ces quelques mots :

« Kanon… le jumeau... Pardonnez mon erreur, je… adieu excellence », sur ce, il tourna les talons et décampa jusqu'à chez lui.

« Pourquoi tu parles pu au dieu papa ? »


« Un dieu ? Oh ma chérie non !! C’est un démon !! Par Athéna qu’allons nous devenir ! »


Kanon les vit disparaitre dans la nuit sombre et la dernière chose qu’il vit d’eux fût le regard triste de la petite qui le considérait gravement.

Ce n’était pas comme si la réaction du forgeron l’étonnait outre mesure. Pendant l’apprentissage de Saga, ils avaient vécu un temps dans le village, puis au sanctuaire. Contrairement à son frère il n’avait pas été très tendre avec les villageois et avait bien profité de leur naïveté.  Il soupira à la fois nostalgique et déçu. Mais il n’avait ni l’esprit ni le temps de faire dans le social pour l’instant, sa mission l’attendait.

Les gardes qui étaient  postés à l’entrée du sanctuaire le saluèrent sans un mot mais parurent très étonnés de le voir, même gênés. Kanon nota leur réaction et essaya de marquer leurs visages dans son esprit. De retour à la « maison », il était temps d’observer soigneusement qui était de son côté, qui ne l’était pas et qui pourrait être amené à le devenir. Il passa devant eux puis continua quelques temps dans un quartier de petites habitations des chevaliers de bas rangs. Quelques arènes et stades se trouvaient également  là, tous déserts malgré le milieu de l’après-midi. La guerre sainte occupait et l’éclipse devait décourager les gens de sortir de chez eux. Ceux qu’il croisa le reconnurent pour ce qu’il était, ce qui se vit à leurs visages haineux, troublés, et à leurs regards fuyant. La petite histoire de sa forfaiture et de sa réhabilitation c’était déjà bien propagée à priori. Au final il s’en fichait complètement, voir trouvait ça amusant que les gens fuient sur son passage. Il continua sa route, impassible, jusqu’à ce qu’il parvienne aux escaliers qui montaient aux 12 maisons. Là quelques chevaliers de bronzes étaient appuyés sur un mur à moitié en train de ronfler, montant la garde d’un œil.

L’un d’eux, en armure violette, avec une corne sur son casque s’avança vers lui et le héla :

« Kanon !! Si je pensais te revoir en vie !! Que c’est-il passé ? Pourquoi les autres ne sont pas avec toi ? Et Seiya ? »

Kanon stoppa, croisa les bras et toisa le garçon de toute sa hauteur.

« La licorne c’est ça ? Les défenses du sanctuaire font peine à voir, vous êtes pitoyables. »

Les bronzes avachit contre le mur se redressèrent rapidement et Jabu se renfrogna mécontent.  

« Je rejoins mon temple. Envoie-moi ton supérieur immédiatement. »


Jabu se redressa mais ne perdit pas son aplomb quand il répondit :

« Je ferais comme tu le demande, sache juste que les choses ont changées ici. »

« En effet, l’évolution de votre incompétence m’impressionne. On est en guerre, pas à la plage. Bougez-vous. »

Sur ces belles paroles, Kanon dépassa Jabu en lui tapant sur l’épaule et les pauvres autres bronzes qui se regardaient l’air honteux et un peu perdu.

Il lui fallut encore traverser les temples déserts du bélier et du taureau pour enfin apercevoir le temple des gémeau, son temple désormais. Les dégâts occasionnés par les spectres avaient été nettoyés et il passa le porche avec un sentiment mitigé de peur, de jubilation et un soupçon de tristesse. Le temple s’étendait devant lui, froid, noir et silencieux. Déserté depuis des années, il supposait que son frère il avait tout de même dût en prendre soin et le garder opérationnel. Au moins une pièce en particulier.

Kanon se dirigea vers les bains, allumant sur son passage les torches fixées aux murs. Outre la chaude lumière des flammes mouvantes, avec un peu de chance, ça attirerait du personnel. Il pénétra dans le péristyle qui encadrait un jardin carré. On ne pouvait pas vraiment distinguer la beauté de l’endroit dans l’obscurité mais elle se laissait deviner. Saga avait vraiment bien fait tenir son ancienne demeure. Kanon le traversa sans vraiment prêter garde à tout cela, sa seule envie pour l’instant se résumant à une eau chaude et relaxante. Son corps le faisait encore souffrir continuellement et la traversée des enfers ne l’avait pas ménagé. Parvenu à la salle des bains, il se dirigea vers le petit bassin d’eau chaude et y fit couler l’eau. Il hotta rapidement sa nouvelle armure et les loques qui le recouvraient encore pour se glisser dans l’eau chaude. Se fût comme s’il revivait.

Profitant du moment présent, Kanon se laissa aller et ferma les yeux.


Dernière édition par Kanon le Sam 19 Déc - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Ven 13 Nov - 20:11

L'éclipse était toujours présente, obligeant les municipalités de Grèce à garder les lampadaires allumés en permanence. Il faisait plus chaud qu'à Asgard. Heureusement qu'il y avait eu cette Charala qui l'avait aidé à retrouver son chemin pour Athènes. Maintenant le chevalier avait en sa possession l'armure d'or des gémeaux bien rangée dans la Cloth Box arborant le signe des gémeaux. Il était heureux d'être dans cette ville qui n'avait pas entachée l'humeur des habitants. Même si il connaissait très peu le peuple athénien, il espérait pouvoir faire connaissance. Apprendre la culture grec, lui le petit Suisse des Alpes. Enfin petit, il avait tout de même une belle carrure.

Il marcha plusieurs centaines de mètre voyant l’acropole d'un côté et de l'autre sur les hauteurs athéniennes le sanctuaire. Ce triste sanctuaire, où seuls quelques Bronze et Silvers saints étaient présents. On arrivait à distinguer tous les temples quand il s’arrêta. Une lumière plus vive éclairait son temple. C'était étrange car personne à part lui n'y avait mit les pieds. Peut-être un Bronze chargé de l'entretien ? Étrange, c'était avec le temple des poissons le seul avec une telle lumière et le temple des poisson était de nouveau habité.

Il força la marche pour rejoindre le sanctuaire au plus vite quand sentant une présence autre que de simples agents de surface dans son temple il décida d'enfiler sont armure. Les citoyens d’Athènes avaient l'habitude de voir un Saint d'Athéna. Quand un grand gaillard avec sa petite fille sur les épaules le croisa, marmonnant se qui pouvait ressemble à des insultes quand la gamine s’écria :

"Papa !!! Regarde le dieu est de nouveau là ! Il a les même habits que le dieu de tout à l'heure."


Le père se retourna l'air gêné par se qu'il venait de marmonner.

« Seigneur Kanon ? Mmh... désolé nous, je ne voulais pas dire ça... pitié ne faites pas de mal à ma fille »

Dealor complètement surprit par se que venait de dire l'enfant et encore plus par les paroles du père avait un mauvais pressentiment. Il vint vers le père qui était en supplication et apeuré.

« Kanon... Kanon... j'ai déjà entendu ce nom... Ne vous inquiétez pas ! Je suis Dealor chevalier d'or des gémeaux, fière protecteur de la déesse Athéna et de la Terre. Relevez-vous je ne vais rien vous faire. »

Le chevalier aida l'armoire à glace  à se relever et lui fit un sourire chaleureux.

« Merci mon seigneur... Dealor... »

«  Faites attention, à l'obscurité. »

« Merci.. Merci beaucoup. »


Il laissa une ou deux minutes s'écouler, le temps de les voir disparaître dans l'obscurité. Brusqué par se que venait de dire le père de la jeune fille il décida de déclencher son labyrinthe. Il l'avait désactivé sachant que le sanctuaire n'était pas en danger, mais se concentra pour le recréer, il fallait chasser l'intru.

Le Gold Saint se mit à courir passant devant des gens étonnés de voir un second Gold passer devant eux.

Le chevalier d'or passa devant des Bronzes en train de garder l'entrée du Sanctuaire. Le chevalier de la Licorne sursauta d'un coup, il se gratta les yeux, surprit de se qu'il voyait. Une illusion de Kanon pour les surveiller ? Saga des gémeaux ? Le problème étant que tous les chevaliers des gémeaux avait une ressemblance physique qui les distinguait des autres chevaliers.

« Hum... Désolé Kanon... Nous étions juste assoupi... »

Il ne trouvait pas de mots. Dealor toujours autant interloqué par se qui se passait.

« Chevalier de la Licorne calmez-vous ! Ce n'est que Moi Dealor... »

« Hum... Dea... Dealor ? Que... Vous êtes de retour... Mais alors Kanon. Que fait-il avec votre armure ? »

« Reposez-vous chevalier, je vais demander une relève. » Toujours avec un sourire chaleureux il fit une tape sur l'épaule du chevalier violet.

Il courut traversant les différentes maison, Bélier et Taureau. Toujours cette m^mee impression. Mais qui était dans sa maison ? Il ne reconnaissait pas ce cosmos pourtant bien particulier. Une seule chose de sur il avait usurpé son identité et il fallait qu'il paye !

Dealor s'arrêta devant la troisième maison et cria :

« Sort de là étranger et il ne te sera fait aucun mal ! Tu vas m'obliger à te tuer si tu reste dans cette maison ! Je sens ta présence ! »

Il intensifia sa cosmo énergie pour montrer que c'était son territoire. Il amplifia le labyrinthe ne laissant que pour sortit, l'entrée où il était posté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Sam 14 Nov - 3:07

Kanon étira ses bras à la surface de l’eau de son bain mais poussa un grognement quand il finit son mouvement. Ses blessures se rouvrirent sous la contraction des muscles et l’eau en s’infiltrant dans les entailles donnait l’impression que des dizaines d’aiguilles le picoraient gaiement. Ceci dit la chaleur le détendait. Tant qu’il restait immergé, le bain restait plus agréable qu’autre chose.

Soudain, le chevalier perçu un changement d'atmosphère. Un cosmos relativement puissant venait de s’insinuer dans le temple qui l’accueillit, et répondit vivement à l’ordre qu’il lui donna. Kanon senti que les défenses de la maison venaient de s’activer. Il rechercha la provenance dudit cosmos qui lui était inconnu mais ne semblait pas très éloigné.

Distraitement, il gratta l’une des croutes qui ornait sa poitrine, pensif. Aucune idée ne lui vint concernant l’identité du perturbateur. Il haussa les épaules mais sorti quand même de l’eau pour s’approcher des lavabos que surmontaient de grands miroirs. Des gouttelettes d’eau ruisselèrent sur sa peau mais l’homme, insensible au froid ne prit pas même de serviette pour s’essuyer et s’assit sur un petit tabouret.

Il porta les doigts sur sa joue et la tapota lentement. La peau de son visage était encore un peu rose par endroits, mais la vitalité avec laquelle il avait récupéré de ses blessures l’étonnait lui-même. Son corps était en plus mauvais état et pellait de toutes parts mais il restait en bien meilleur condition qu’avant sa sortie des enfers. Peu être son éveil au huitième sens avait-il accéléré la guérison ? Ou bien encore, lors qu’Athéna avait joint son cosmos au sien ou encore à cause de sa nouvelle armure.

Kanon jeta un regard à l’armure qui l’attendait gentiment dans un coin de la pièce sous sa forme gemini. Elle lui donnait un sentiment mitigé de puissance, et de danger. Jamais il n'avait porté d’armure avec laquelle son cosmos était aussi associé et pourtant cette compatibilité sonnait comme un avertissement. L’homme a qui il l’avait prit lui ressemblait traits pour traits et avait laissé échapper bien des informations étranges.

Kanon était en train de se frotter les bras avec une brosse en crins quand le cosmos étranger revint pénétrer le temple, augmentant d’avantage les défenses. Il entendit également vaguement un homme crier hors des murs de la maison.

Exaspéré, il balança sa brosse dans un sceau en boit qui explosa sous le choc. Celui qui perturbait son repos et se sentait assez malin pour jouer avec la maison des gémeaux allait voir ce que la colère d’un dragon pouvait causer. Il se leva rapidement et prit une tunique de coton dans la lingerie adjacente avant d’appeler son armure à lui. Les pièces prirent position sur son corps et il ressenti à nouveau cette sensation d’étouffement puis cette fusion du corps et du métal. Mais il laissa son casque dans la pièce, trouvant qu’il gênait son champ de vision. Ceci fait, il sorti à grandes enjambées de la pièce des bains. Kanon propulsa son cosmos sur le temple pour le désactiver. Et si la maison s’y contraint, se ne fût pas sans rechigner. Comme si, attachée au cosmos qui l’avait enclenchée, elle ne voulait désobéir à la volonté de l'activateur.

Pourtant curieux de découvrir qui pouvait bien être son mystérieux visiteur, Kanon décida de passer un peu sa frustration en s’amusant avec lui. Il créa l’illusion d’une femme chevalier recouverte d’une armure et portant un masque. Il la fit s’avancer sur le parvis du temple et demander poliment au visiteur de se présenter.

D’où il était, Kanon ne pouvait voir son interlocuteur mais entendait parfaitement les voix. Patiemment, il attendit que l’on répondit à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Dim 15 Nov - 1:45

Le Gemini saint était en train d'attendre quand une fluctuation de cosmos vint soudainement dissiper l'illusion de la maison des gémeaux non sans mal. Dealor était encore plus étonné. Tout d'abord quelqu'un portant l'armure des gémeaux se faisant passer pour quelqu'un qui appartient au sanctuaire, et réussit à passer les chevaliers de bronzes et à leur insuffler une peur et aussi un respect. Maintenant c'est la maison elle même qui plie sous ce cosmos. Mais que se passe-t'il ici ?! C'était un monde devenu fou et pourtant le gold saint n'était parti que quelques semaines en mission. C'est l'incompréhension et même le désarroi. Quand  une femme chevalier sortie de la maison. Une femme chevalier dans son temple.


L'armure était blanche avec des ailes gravées sur le casque. Elle avait l'air d'être une bronze cloth... mais laquelle ? Il ne savait pas.


Dealor sourit. « Comment me demander qui je suis alors que vous même ne vous êtes pas présenté... bref... »

Il regardait autour de lui et sentait que la personne en face de lui était dépourvue de cosmos, il venait d'ailleurs, de l'intérieur encore de la troisième maison. Le sourire du chevalier se transforma en rire.

« Pense-tu que tu vas te fendre la gueule sur mon compte comme ça... Allez j'ai pas envie de jouer je veux juste me reposer. Rien que pour toi, comme tu as réussis à abaisser les défenses de mon temple. Je vais te dire qui je suis. Je suis Dealor chevalier d'or des Gémeaux, troisième défenseur du sanctuaire et dévoué à la déesse Athéna. »

Une brise s'engouffra entre les cheveux et dans la cape du chevalier tandis qu'un silence mortuaire régnait.

Il dégagea l'illusion en faisant une onde de choc avec son cosmos. Puis le chevalier se mit à avancer doucement dans la maison scrutant tout changement dans la façon d'agir de la maison. Si la personne en question pouvait contrer les premières défenses de la maison. Celles-ci pouvaient se réactiver. Seul le bruit des chaussures d'orées à talonnettes raisonnait dans la pièce de marbre.

Dealor concentra sont cosmos pour montrer à la Gemini House qu'il était bel et bien là pour dégager l’intrus. Quand levant ses mains à niveau d'épaule. Il déclencha son « ANOTHER DIMENSION » qui engloutit toute la maison dans un vide dimensionnelle. Il fallait cautériser la plaie au plus vite et évite toute infection dans le sanctuaire.

« Maintenant que nous ne sommes plus au sanctuaire je t'invite à te montrer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Dim 15 Nov - 17:54

« Comment me demander qui je suis alors que vous même ne vous êtes pas présenté... bref... »

Une voix d’homme retenti à travers l’obscurité du temple, claire et puissante, l’inconnu semblait sûre de lui. Son ton semblait indiquer qu’il trouvait étrange que quelqu’un lui demande son identité en ce lieu et qu’il attendait un certain respect de la part d’un chevalier de bronze. Kanon restait attentif, mais de plus en plus perplexe. Tous les chevaliers d’or étaient morts, les chevaliers d’argents aussi, ou au front, à part quelques uns de garde au sanctuaire. Il ne reconnaissait pas non plus la voix, mais il avait passé peu de temps au sanctuaire finalement. En parlant de temps, était-il resté si longtemps en enfer ?

Le visiteur laissa échapper un éclat de rire. Il semblait avoir rapidement saisit la supercherie.

« Pense-tu que tu vas te fendre la gueule sur mon compte comme ça... Allez j'ai pas envie de jouer je veux juste me reposer. Rien que pour toi, comme tu as réussis à abaisser les défenses de mon temple. Je vais te dire qui je suis. Je suis Dealor chevalier d'or des Gémeaux, troisième défenseur du sanctuaire et dévoué à la déesse Athéna. »


Kanon serra le point et retint sa respiration. La colère affluait doucement dans ses veines, presque comme un poison. Un usurpateur affirmait être chevalier des gémeaux. Son frère était mort pour sauver Athéna quelques heures au paravent avec tous les chevaliers d’or et déjà des charognards en profitaient pour se repaitre du corps des malheureux et les dépouiller.

Le chevalier des gémeaux s’avança lentement essayant de contrôler la puissance qui grandissait en lui. Cela faisait quelques temps qu’il n’avait pas ressentit une telle haine, depuis qu’Athéna l’avait prit sous son aile somme toute. Ses sentiments s’entrechoquaient violemment : La mémoire de son frère était salie et à nouveau quelqu’un voulait le dépouiller de son héritage.

Il entendit le visiteur grimper les marches de son temple. Visiblement celui-ci n’allait pas attendre patiemment dehors mais courrait de lui-même chercher sa propre mort. Kanon s’arrêta, croisa ses bras agités de spasmes par la monté d’adrénaline qui courait dans son sang. Il attendit sans bouger que le visiteur paraisse devant lui. Celui sembla ralentir puis dans une explosion de cosmos il ouvrit l’espace temps pour intégrer le temple entier dans une autre dimension. Kanon crispa la bouche. Non content de lui voler son nom, l’imposteur maitrisait également les techniques de Saga.

« Maintenant que nous ne sommes plus au sanctuaire je t'invite à te montrer. »


En réponse à sa question, Kanon utilisa son cosmos pour activer le temple et l’illuminer d’une lumière bleutée et fantomatique. L’homme se tenait un peu éloigné de lui, à mit distance de la porte d’entrée. Kanon inspira et sa respiration qui resta bloquée dans sa gorge. Il n’en croyait pas ses yeux, il plissa les paupières et contracta sa mâchoire. L’homme ressemblait beaucoup à Saga et à lui. Ce n’était pas une copie conforme comme le clone qui était sorti des abysses mais on aurait facilement pu les prendre pour deux frères. Il était à peine plus petit et musclé que lui, ses cheveux étaient un peu plus sombres de même que ses yeux, son visage un peu plus long mais il dégageait la même aura. Et surtout il portait une armure d’or des gémeaux. Elle brillait, étincelante même dans la lumière bleue tamisée. Et pour l’avoir déjà portée, Kanon la reconnue sur le champ. C’était la véritable, l'unique armure des gémeaux. Il eu un pincement au cœur… pas comme la sienne.

Ne cherchant même pas à réfléchir plus avant, ni à obtenir des explications, Kanon choisit un moyen beaucoup plus simple. Celui de regarder directement dans l’esprit de son adversaire.

« Genrō maō-ken » s’exclama t’il.

Il concentra son esprit et sa colère dans une lance psychique pour intégrer l’esprit de l’usurpateur et découvrir son histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Mer 18 Nov - 22:30

Une armure rayonna loin de lui, elle était parfaitement identique à la sienne. Mais comment ? Se demandait le gold saint. Cette armure massive, la seule qui recouvrait la quasi totalité du corps était là, en face de lui alors qu'il l'avait sur lui tel un miroir. Une seule différence. La brillance, il n'émanait aucune âme de cette armure, même les surplis étaient plus étincelantes. Dealor regardait ce qui semblait être son véritable adversaire. Lui cette homme d'une belle taille, plus grand que lui en taille mais avec une silhouette plus finement taillé. Des cheveux d'un bleu marin clair étoffaient son visage. Il y avait un autre problème, un trouble dans le cosmos de l'homme en face de lui se faisait ressentir. Une haine profonde s'échappait du chevalier en face de lui.

Toujours dans la surprise et l'étonnement. Il ne s'attendait pas à se faire attaquer. La coutume voulant que deux adversaires se présentent avant de combattre. Un rayon psychique traversa son esprit, Dealor était complètement tétanisé, les yeux vides d'âme. L'attaque l'avait frappé de plein fouet pour atteindre ses souvenirs les plus enfouis.

Une voix, des cris, le brouillard, voilà se qui encombrait l'esprit du jeune saint. Un bruit sourd, puis le calme. Tout cela bien orchestré. Une nouvelle voix, grave et remplie de haine et de méchanceté se fit entendre.

« Pauvre fou qui entre dans son esprit torturé. Tu veux donc me libérer ? Je vois... Merci de l'avoir affaiblit. Mais tu ne t'es pas présenté encore. Kanon, ex général au service de Poséidon, traître du sanctuaire béni par Athéna... Ah ah ! Ton pauvre frère est bien mort comme un lâche !» Disait la voix dans un rire maléfique et sadique.

Le gardien de la troisième maison revint à lui, mais, les cheveux de celui-ci avaient viré au gris-blanc et le blanc de ses yeux à un rouge écarlate qui ferait pâlir de jalousie Antarès. Le chevalier s'avança tranquillement avec une grande assurance avant que une demi-douzaine de clones ne le rejoignent. Ils s'avancèrent en ligne avant de se préparer à attaquer ensemble. Des planètes en fusion firent leur apparition, elles s'entrechoquaient entre elles, des galaxies, des soleils entouraient les deux hommes et les clones. Il lancèrent en cœur « GALAXIAN EXPLOSION ». Le flot soutenu de planètes se déversaient dans la maison des gémeaux sur Kanon. La maison fit apparaître des murs autour de ce dernier pour concentrer l'attaque sur lui, toute la maison raisonnait avec la vraie armure d'or. Comme un corps qui tente d'expulser un virus, les clones étaient les anticorps qui attaquaient en continu.

Quelques minutes plus tard les clones disparurent et un épais nuage de poussières et de fumée remplissait la pièce. Juste un rire sadique résonnait entre les murs et à nouveau le silence, une respiration haletante. Dealor avait reprit les couleurs qui le caractérisaient comme quelqu'un de bien.

« Bon maintenant que tu l'as réveillé tu vas devoir payer. Toi qui ose entrer au Sanctuaire avec une fausse armure d'or des gémeaux. Je le sens. Tu n'es qu'un renégat qui essaye d'usurper la place des vrais chevaliers. Tu devrais avoir honte ! Oui honte de ce que tu es ! Tu n'as pas réussis à contrôler Poséidon donc tu essaye maintenant au sanctuaire ! Ton frère, le maître de mon maître. Aurait honte d'avoir un frère comme toi Gemini No Kanon ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Sam 21 Nov - 15:24

Il prit une inspiration profonde pour réorganiser ses pensées. Ne pas s’éparpiller dans l’esprit de son adversaire où beaucoup d’idées parasites s’entrechoquaient était nécessaire pour découvrir les informations qui l’intéressaient. Il fallait tout d’abord canaliser sa conscience en un point précis pour naviguer à travers tous les souvenirs et les idées emmagasinées dans l’esprit humain. Cela demandait une grande puissance de volonté et une parfaite maîtrise et connaissance de sois même pour ne pas se perdre dans la tête de l’autre.

L’esprit de l’homme était étrangement scindé, et ce n’était pas évident de s’y retrouver. Cependant, le chevalier était un expert des manipulations psychiques et de l’esprit humain. Il finit par obtenir ce qu’il cherchait. A travers des histoires plus récentes de pays glacé et de nouvelles rencontres, Kanon remonta jusqu'à des souvenirs enfouit d’une jeunesse pas si lointaine.

Saga l’avait choisit.

Cette révélation s’imposa avec force au chevalier qui avait des difficultés à croire ce qu’il venait de découvrir. C’était lui, le véritable successeur de son frère, sélectionné entre tous les hommes pour porter l’armure des gémeaux et transmettre leur héritage. Lorsque l’armure l’avait choisie lui, à la mort de son frère, se n’était que comme un remplacement temporaire le temps que cet homme, Dealor se reprit-il, soit prêt.

Il se senti évincé et trahit. Une fois encore on avait préféré octroyé cet honneur à un autre que lui. Il était le meilleur, le plus puissant des chevaliers, le plus intelligent… et pourtant à chaque fois on préférait quelqu’un qui lui était inférieur. Son armure raisonnait délicatement avec ses funestes pensées.

Mais c’était la volonté d’Athéna, de cette déesse qu’il avait juré de protéger. Malgré tous les tords qu'il lui avait fait subir, elle l’avait encore acceptée, l’avait sauvé. N’est ai ce pas un juste châtiment pour lui qui avait trahi ? Alors qu’il forçait d’avantage dans l‘histoire de Dealor, l’esprit de ce dernier changea. Il lui sembla qu’une partie de l’homme entrait en sommeil et s’éloignait alors qu’une autre, seulement colère et haine, devenait plus puissante jusqu’à l’envahir totalement.

Kanon se trouva repoussé petit à petit et réintégra son corps préférant faire face en terrain connu à cette nouvelle menace.

« Pauvre fou qui entre dans son esprit torturé. Tu veux donc me libérer ? Je vois... Merci de l'avoir affaiblit. Mais tu ne t'es pas présenté encore. Kanon, ex général au service de Poséidon, traître du sanctuaire béni par Athéna... Ah ah ! Ton pauvre frère est bien mort comme un lâche !»

Il pu observer un changement progressif dans la couleur des cheveux de l’homme qui passèrent du bleu-noir au gris clair. Ses yeux prirent une teinte mauvaise, rouge et sinistre. Kanon esquissa un sourire crispé. Il fallait se rendre à l’évidence, la malédiction des gémeaux le désignait d’elle-même comme le parfait successeur de son frère.

Visiblement il avait été reconnu pour ce qu’il était : Un traitre béni par Athéna. C’était tout à fait ça. Et finalement le traitre s’était fait trahir et l’objet de cette forfaiture le toisait de haut à quelques pas de lui. Si Saga n’était peu être pas mort comme un lâche encore avait-il totalement éludé le sujet d’un éventuel remplaçant avant de partir pour les enfers.

« En effet, je suis Kanon, protecteur de la déesse Athéna… » Ses yeux parcoururent Dealor de haut en bas. Il rajouta, amère :

« Ancien porteur de l’armure des gémeaux il semble.... » A ses mots, son armure chatoya sinistrement comme en remontrance à ses paroles.

Son adversaire n’attendit pas que sa phrase soit finie pour passer à l’action. Il se rapprocha, son cosmos emplissait tout l’espace et soudain, 6 autres clones apparurent autour de lui. Les 7 se mirent immédiatement en position, l’atmosphère se chargea en vibration et en énergie et ils lancèrent leur attaque.

Si le gémeau s’attendait à une attaque rapide du Dealor blanc il fût surpris par le déploiement du cosmos de ce dernier. Les clones étaient parfaits, ceci dit, en digne maître des illusions, Kanon les reconnus parfaitement pour ce qu’ils étaient. Des images sans réalité physique qui n’avaient pas d’influence sur le monde réel. L’attaque fût puissante, magnifique. D’une beauté sans pareil l’univers se brisa 7 fois autour de lui. Mais c’était la même technique que celle qu’il employait. Il reconnaissait la patte de son frère, dans l’entrecroisement des galaxies mais savait aussi comment dévier le flux d’énergie qui lui fondait dessus, d’autant plus qu’il avait déjà subit cette attaque de nombreuse fois.

Il relâcha brutalement son cosmos dans une explosion violente visant à contrer la plupart des effets de l’attaque, surtout au niveau de son visage. Le reste fût arrêté par son armure qui d’ailleurs était soudain extrêmement chaude, comme gorgée de son cosmos. Il se déplaça à la vitesse de la lumière pour se placer aux endroits visés par les illusions. Un mur se dressa devant lui tendis que la maison, liée au cosmos du vrai porteur de l’armure d’or, répondait à sa volonté en séquestrant celui qui l’avait autre fois protégée. Ce ne fit qu’augmenter l’exaspération du chevalier qui envoya son point dans le mur et qui le réduit d'un coup à l’état de poussière. En un saut, il se plaça au dessus d’une colonnade et attendit. Un rire sinistre résonnait dans toute la demeure tandis que des galaxies mourraient.

Kanon appréciait le spectacle, il avait toujours trouvé ses attaques magnifiques. Multipliées par sept, ce n’était que plus grandiose. La frénésie des explosions, les gazs qui brulaient dans toutes les couleurs de l’arc en ciel et surtout cette destruction ultime qui lui donnait des frissons de plaisir. Les illusions disparurent soudain et le rire laissa place à une respiration rapide.

« Bon maintenant que tu l'as réveillé tu vas devoir payer. Toi qui ose entrer au Sanctuaire avec une fausse armure d'or des gémeaux. Je le sens. Tu n'es qu'un renégat qui essaye d'usurper la place des vrais chevaliers. Tu devrais avoir honte ! Oui honte de ce que tu es ! Tu n'as pas réussis à contrôler Poséidon donc tu essaye maintenant au sanctuaire ! Ton frère, le maître de mon maître. Aurait honte d'avoir un frère comme toi Gemini No Kanon ! »

A travers la poussière, au centre de la pièce, Dealor apparu. L’air un peu hébété. Il prenait sur lui pour contrôler son souffle. Une fausse armure ? Kanon fit rouler ses épaules sous les pièces métalliques. La chaleur de l’armure était presque inconfortable. Ceci dit elle l’avait parfaitement protégée et ses dégâts ne s’étaient pas aggravés. Maintenant c’était la sienne, il le sentait. Finalement ils allaient bien ensemble, puisqu’ils étaient aussi faux l’un que l’autre.

Il éclata de rire et descendit de son piédestal en un saut pour atterrir à 5m de Dealor, juste en face de lui.

« Tu n’es même pas capable de te contrôler toi-même et tu te dis défenseur d’Athéna ? C’est une belle plaisanterie ! Que se passera t’il quand ton autre toi prendra le dessus alors que tu es entouré de tes alliés, lutant contre le mal ? Arriveras-tu à l’empêcher de tous les anéantir sous tes yeux impuissants ? Resteras-tu seul, les mains baignant dans leur sang après avoir provoqué la fin de tous, comme tu l’as déjà fait pour ta famille ? »

Kanon écarta lentement les bras, les mains ouvertes, et s’avança d’un pas. Le regard glacial mais la bouche amusée, il murmura gravement :

« Tu es si faible que ça me donne envie de t’anéantir sur place avant que ta malédiction nous touchent tous. Voyons voir si une créature comme toi arrivera à me résister un peu et à nous conduire dans un combat des milles jours ou mourra dans les premières secondes de mon attaque. »

Ses mains se mirent à briller et il augmenta son cosmos, s’ouvrant au septième sens… son armure le brulait de plus en plus.

« Voici ce qu’est vraiment l’explosion des mondes »

Il recula son poing dans lequel s’agitait une galaxie.

« GALAXIAN EXPLOSION !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Dim 22 Nov - 0:45

Kanon était en face de lui à peut près à 5 mètres. Il le fixait, c'était bel et bien une personne dangereuse et puissante. Il comprenant pourquoi l'homme en face de lui avait réussit à duper un dieu. Il fallait couper court au combat, celui-ci ne pouvait durer 1000 jours. Son ennemi se mit à lui faire la morale sur son côté mauvais. Un sourire nerveux était perceptible sur le visage du gold saint.



« Tu n’es même pas capable de te contrôler toi-même et tu te dis défenseur d’Athéna ? C’est une belle plaisanterie ! Que se passera t’il quand ton autre toi prendra le dessus alors que tu es entouré de tes alliés, lutant contre le mal ? Arriveras-tu à l’empêcher de tous les anéantir sous tes yeux impuissants ? Resteras-tu seul, les mains baignant dans leur sang après avoir provoqué la fin de tous, comme tu l’as déjà fait pour ta famille ? »


Les dernières paroles du faux gémeaux étaient de trop. Vraiment de trop, une colère intense commençait à monter, mais pas une colère noire, pas la colère de son côté obscure. Comment osait-il parler de son passer ? Il vit Kanon intensifier sa cosmo-énergie à son paroxysme. Ses mains s'écartant, la technique suprême des gémeaux. Celle qui faisait s'entre choquer les galaxies et s'abattre une puissance phénoménale sur son adversaire, la technique qui risquerait de détruire tout ce qui existait. Heureusement que le défenseur d'Athéna les avait enfermé dans une dimension parallèle. Mais les deux plus puissants chevaliers d'or qui se combattaient troublait l'espace-temps, la maison des gémeaux traversait les dimensions réelles et irréelles, passant par les différentes époques humaines, allant dans les différentes galaxie et même se trouvant au centre de certaines étoiles. Les flux qui entouraient la maison était d'une couleur morbide, passant de bleu à violet.

Il fallait que la dimension tienne où tout le sanctuaire risquerait de disparaître et même la Grèce.  


« GALAXIAN EXPLOSION !! »



Une nouvelle fois dans la maison des gémeaux. Des galaxies apparurent derrière Kanon, de magnifiques étoiles et planètes qui s’effondraient ou se reconstituaient. Le Saint des gémeaux savait qu'il serait obligé d'encaisser une partie de l'attaque de son adversaire pour garder son emprise sur sa dimension et ainsi éviter que le sanctuaire ne soit touché. Il évitait les étoiles les unes après les autres. Puis quand l'attaque de Kanon s'intensifia une nouvelle fois, sa décision était prise, il fallait qu'il prenne une partie de plein fouet maintenant. Il fallait protéger la population de la folie de son adversaire qui n'avait toujours pas comprit que s'ils étaient là, c'était pour protéger les populations. Une puis deux étoiles firent un choque immense sur le gold saint. L'armure de celui-ci étaient en train de plier sous le choque de l'attaque. Mais la maison des gémeaux était aussi là. Comme une gardienne elle érigea un palier défensif qui permettait à Dealor d'avoir un pseudo bouclier qui encaissait une partie de la puissance. Quand l'attaque fut finie le gémini avait un peu de sang qui coulait de son crâne le long de son visage. Un grand sourire heureux balafrait son visage. Il essuya le sang qui coulait et dans un regard déterminé commença à amplifier sa cosmo énergie et s'ouvrit à son septième sens.

« Alors... Comme ça on sait se que j'ai fait à ma famille. Tu es qui toi pour me parler de cela ? Toi qui es né le deuxième. Le second jumeau. Celui qui sera toujours l'ombre de son frère ? Pour la peine... Je vais aussi y aller à pleine puissance. Ca permettra de maintenir la dimension où nous sommes le temps de l'attaque, mais nous reviendrons directement au sanctuaire. L'explosion de cosmos sera ressentie par les autres golds Saints. »


Il concentrait son énergie à un tel point que du sang coulait au niveau de son armure et qu'à certains endroit elle se craquelait. Le sol autour de lui se démontait et s'élevait autour de Dealor. Quand en lançant ses bras en avant il cria.

« Big Bang Attack !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Lun 23 Nov - 0:52

L’intérieur du temple explosa dans un déferlement d’énergie et de chaleur tandis qu’une fois de plus l’univers s’ouvrait sous la puissance d’un chevalier des gémeaux. Les murs du temple tremblèrent et de la poussière ainsi de petits morceaux de pierre tombèrent des murs et du plafond. L’air était brulant, suffocant, tandis que les éléments se déchainèrent sur Dealor. A travers cette dévastation Kanon employait tout son cosmos. Il sentait la puissance se déverser dans ses veines, l’adrénaline accélérer les battements de son cœur et ceci provoquait une sensation grisante qui l’entrainait dans une excitation sans pareil. Son cosmos était lié aux étoiles, il empruntait leur énergie à travers son corps pour l’amener sur terre et la déchainer sur son adversaire. Tout son corps était parcouru de frissons et il ne pu s’empêcher de laisser échapper un ricanement sardonique. Rien ne pouvait se comparer à la fusion qui s’opérait en lui entre son cosmos, son organisme et son esprit. Rien ne pouvait se comparer à cette béatitude du moment parfait où il était complet, un, et maitrisait parfaitement tout ce qui faisait qui était lui-même, tout ce qui faisait qu’il existait.

Mais soudain, un élément vint perturber cet instant de perfection. Une dissonance dans cette mélodie dévastatrice grandit lentement de son armure. Tout d’abord une chaleur désagréable émana de l’habit, puis cette chaleur se transforma en fournaise alors que Kanon montait son cosmos à son paroxysme. C’était comme si son armure se gorgeait de sa force pour son propre compte et qu’elle stockait l’énergie ce qui augmentait sa température à un point insupportable.

Un éclair de douleur traversa le corps du chevalier. Puis la souffrance devint permanente et l’enveloppa dans un suaire asphyxiant. Il eu le souffle coupé. Il haleta pour retrouver sa respiration mais ses muscles restèrent tétanisés. Il brulait, brulait de l’intérieur, brulait de l’extérieur. Ses entrailles, sa peau, son visage, ses viscères, tous étaient en feux.

Il perdit le fil de ses pensées et du temps. Les secondes semblèrent durer des heures tandis que son armure se rassasiait et rayonnait de plus belle. La souffrance était terrible mais l’armure restait en parfaite adéquation avec lui, elle se gorgeait de sa vie et de son être, un parasite nécessaire qui lui apportait conjointement protection et enfer. Complètement paralysé par son mal Kanon perdit le contrôle de son attaque. Le lien qui le reliait aux étoiles s’affaiblit et son cosmos s’étiola.

La Galaxian Explosion prit fin plus tôt que prévu… le silence recouvrit doucement le temple avant que la voix de son adversaire ne le brise.

« Alors... Comme ça on sait se que j'ai fait à ma famille. Tu es qui toi pour me parler de cela ? Toi qui es né le deuxième. Le second jumeau. Celui qui sera toujours l'ombre de son frère ? Pour la peine... Je vais aussi y aller à pleine puissance. Ca permettra de maintenir la dimension où nous sommes le temps de l'attaque, mais nous reviendrons directement au sanctuaire. L'explosion de cosmos sera ressentie par les autres golds Saints. »

Kanon leva lentement la tête vers le véritable gémeau. Il ne pouvait plus faire un mouvement sans avoir l’impression que sa peau se décollait de ses muscles et que ses organes flottaient en fusion à travers son corps. Il chancela, se reprit, chancela à nouveau.
Il n’avait plus d’énergie pour maintenir son organisme en action. Depuis combien de temps n’avait-il pas mangé, dormis ? Ses blessures des enfers qui lui avaient parues pratiquement guéries mais le perçait de toute parts désormais. Son armure elle, scintillait paisiblement comme gorgée et béate. En la regardant de plus près, il s’aperçut qu’elle avait été totalement réparée. Plus de fissures, plus de bosses, elle était de nouveau parfaite, d’un or pure et éblouissant. Ses genoux frémirent et il en posa un à terre. Les paroles s’écoulèrent sur lui sans le toucher tant il était perdu dans la nébulosité de son esprit.
Puis la terre se mit à trembler sous ses pieds. Des volutes de particules s’élevèrent autour de lui et comme venant de très loin, une voix lança :

« Big Bang Attack !!! »

Une boule d’énergie blanche fondit sur lui. Kanon eu tout juste le temps de placer ses bras en avant pour se protéger. Se fut comme si son bras se disloquait sur place. Puis cela continua avec son épaule, son cou, son torse et finalement il fût tout en entier agité de tremblements. Son armure encaissait le choc avec toute sa puissance. Gorgée de vie comme elle l’était, elle pu absorber une bonne partie de l’attaque. Cela sauva sans doute la vie du chevalier qui n’avait plus la force de faire autre chose que de se recroqueviller sur lui-même pour prendre l’impact. C’était d’une violence sans précédant, s’il avait pu ressentir autre chose que souffrance et fatigue intense, Kanon aurait été très étonné de la puissance maximale de son opposé. Mais actuellement il ne pouvait que subir les événements et serrer les dents, attendant que son calvaire s’arrête. Son esprit commença à s’évaporer à travers ses pensées, il se perdait, il se sentait partir. Mais il n’avait pas le droit, il fallait rester et luter, encore luter. Il puisa dans tout ce qui lui restait de volonté pour rester conscient.

D’un coup, l’attaque s’arrêta. Il reprit son souffle avant de déplier ses bras. Son armure avait été réduite en charpie sur ses avant bras qui d’ailleurs, étaient sans doute fracturés au vu de l’angle qu’ils formaient. Il les glissa derrière son dos et tenta de se relever. Son armure abimée s’effritait un peu. De ce qu’il sentait, elle n’était pas encore morte. Décidément il l’appréciait de plus en plus, malgré ses petits inconvénients. Se relever fût une torture sans nom mais il était hors de question qu’il reste avec un genou à terre devant ce jeune bellâtre. Il se redressa lentement et fit face à Dealor.

« Tu es plein de surprises », dit-il d’une voix rocailleuse.

Il fit un geste du bras d’un mouvement dédaigneux, changeant son expression par un rictus.

« Mais je suis encore là. »


Des cosmos approchaient, il pouvait le sentir. En effet ils avaient été ramenés au sanctuaire après cette attaque. On venait voir ce qui avait pu déclencher une telle explosion de cosmos.

« A visiblement, nous allons être interrompus… Quel dommage ! J'aurais tant aimé continuer de converser calmement avec toi. Nous avons beaucoup de choses à nous dire je crois. »

Il ricana d'une façon qui ne présageait rien de bon. A ses pieds une flaque de sang commençait à se former lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Lun 23 Nov - 23:56

Il faisait beau dans le sanctuaire en Grèce malgré l'éclipse toujours présente. Les oiseaux chantaient et le village en contre bas créait un bourdonnement venant de l'activité qui y régnait. Le sanctuaire était d'un calme religieux, même si les fluctuation de cosmos allaient bon train autour de la maison des gémeaux qui avait complètement disparut. Une enquête était en cours, les quelques chevaliers de bronze encore présents surveillaient les abords des fondations du temple des gémeaux. Ils étaient tous abasourdis par ce qu'il s'était passé. Comment le troisième temple avait-il pu s'envoler comme ça ?

---------------------------------------------------

Pendant ce temps dans le temple, les énergies des deux chevaliers poussés à leur maximum créait la confrontation entre deux Big Bang. Alors que le premier attaquait avec la plus puissante attaque qu'il avait pu mettre au point. Ses blessures se creusaient et d'autre s'ouvraient pendant que son armure se craquelait en certains points, les fissures les plus importantes se situaient au niveau des mains et des avants-bras du gold Saint.Alors que Dealor voyait Kanon mettre genoux à terre, son armure se disloquant au niveau de ses bras qu'il avait mit en protection une petite voix lui répétât qu'il fallait détruire cet imposteur, une voix grave un rauque. De toute manière l'a masse de cosmos était déjà sur son ennemi qui ne bougeait plus et avait les bras brisés et retournés en arrière par la puissance.

Il titubât, manquant de tomber à plusieurs reprises. Il marchait dans les décombres de la salle principale du temple. Un sourire illumina le visage du protecteur et un petit rire se fit entendre pendant qu'il s'approchait de Kanon.

« Bah putain... les bronzes vont s'amuser à nettoyer tout ça. »


Il contempla l’œuvre de son attaque pendant que son adversaire tentait de se redresser tant bien que mal.

« Tu es plein de surprises... Mais je suis encore là »

Dealor ri aux éclats malgré le douleur qu'il avait.

---------------------------------------------------

Pendant ce temps au sanctuaire, un dégagement d'énergie intense se fit sentir. Une énergie qui fit s'évanouir les chevaliers de bronze. La maison des Gémeaux réapparut entourée d'une bulle d'énergie violette. Un violet spectral. Elle venait de quitter la dimension qu'avait ouvert le protecteur de cette maison après la violence de l'explosion cosmique qui s'était produite à l'intérieur.

Le retour du troisième temple avait fait s’arrêter toute vie au village. Tout le monde regardait en direction du Sanctuaire athénien.

Le père et sa jeune fille regardaient en direction eux aussi.

« Papa ! Papa ! Il se passe quoi dans le domaine des dieux ? » Dit-elle avec un regard étonné.

« Ma fille... Nos seigneurs sont en train de nous défendre en ce moment, je suis sur qu'ils seront toujours là pour nous. »


Un rayon sortit du temple où étaient enfermés les deux chevaliers et vint percer les nuages qui s'étaient formés au dessus de la zone éclairant les alentours.

---------------------------------------------------


Dans le temple il en était autre chose. Pendant que Kanon parlait, Dealor continuait son pèlerinage en direction de son adversaire. Toujours en titubant. Il commença à lever son poing sur Kanon et tout en le mettant en pleine figure à Kanon s'effondra, la tête la première touchant le sol. Il se mit à rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Sam 5 Déc - 8:32

Il faudra que je lance une annonce dans le journal de Rodorio un de ces quatre. Ça donnerait un truc dans le genre :


«  Recherche Homme ou Femme d’âge mûr ou pas, on s’en fout. Vous êtes dynamique, vous avez un don pour la communication, Patience est votre deuxième nom de famille. Calme et détendu, vous aurez à prendre en charge la destinée de ce monde en vous occupant d’une demi-douzaine de personnes aux capacités intellectuelles préhistoriques. Vous soutiendrez les volontés de nombreux fous furieux tandis que vous devrez faire tampon avec les desideratas d’une déesse trop peace and love. Travail non rémunéré qui s’adresse aux chômeurs de longues durées ou aux cassos qui ont un neurone de la taille d’une petite bille dans le cerveau. Possibilité d’être logé et nourri aux frais de la princesse. Nous acceptons les clochards et même les wesh wesh de la téci. Veuillez contacter Jonas au sanctuaire. Attention : il n’y a pas internet, pas de télé, pas de console et pas de putes. Vous risquez de vous faire chier. »


Ouais ! Ça peut passer… J’aurais pu mentir aussi en songeant à  ajouter que c’est un endroit calme à la condition que ça ne soit pas le bordel dans le Temple des Gémeaux en ce moment-là. Et, alors que j’étais en train de me dorer la pilule dans un de mes nombreux coins pénard, dormant…Enfin, essayant de me reposer de ma très longue journée de Grand Pope… Tentant de ne prêter une grande attention au bordel environnant… Putain mais c’est pas possible car ça tremble et ça secoue dans tous les sens, fais chier…  Et c’est possible d’arrêter le son et lumière ou quoi, on est pas dans une soirée DJ à Paris nom d’Athéna !!... Enfin, bon, encore une fois, c’est le bordel et je peux pas glander, donc résultat, le deux crétins qui se foutent sur la gueule, je vais les exploser !!


«  Par les poils de la Chatte d’Athéna, il n’y a pas moyen que je me repose un seul instant dans cet endroit de merde ! Il faut toujours qu’il y en ait un ou deux qui foutent le bordel même quand on est en temps de paix. » Maugréais-je en me relevant, baillant bruyamment et étirant mes deux bras en l’air avant de me faire craquer les os du cou.


Je crachais par terre, sortis  mon paquet de cigarette, m’en coinça une dans la bouche, l’alluma machinalement avec mon cosmos avant de me diriger vers le clou du spectacle. Il y avait des choses que j’acceptais et d’autres que je tolérais. Pas grand-chose ne me dérangeait dans le fond mais bon, il y a bien un moment où il faut que tout cela cesse. Alors, direction le Temple des Gémeaux : il va falloir qu’on dispute certains petits enfants qui ne savent pas s’arrêter… Et qui m’empêchent de glander mais ça, on ne le dira pas, ça ne fait pas très sérieux.


Mais quel bordel ! Ils s’en étaient donné à cœur joie. Ça avait clashé sec et sévère ! Déjà, il suffisait de voir les deux zigotos en place : Kanon et un autre glandu que je ne connaissais ni d’Adam ni d’Ève. Dans ce désastre, les deux s’en étaient mis plein la tronche. Cela semblait être la fin du combat, du moins l’état général des deux combattants étaient loin d’avoir l signification de deux baltringues en pleines formes. Quant à eux ? Que pouvaient-ils voir ? Un simple gars en jean, vêtu d’un tee shirt  blanc et d’une casquette, tirant sur sa clope, l’air blasé mais avec une aura très impressionnante, signifiant bien qu’ils avaient affaire à une sorte de big boss en personne.  Voilà donc le genre de mec qu’il ne faut surtout pas ennuyer une seconde quand il est dans un mauvais jour. Sinon, je regarde le bazar en soupirant puis posa mon regard sur les deux zozos qui avaient foutu un sacré bordel et qui avaient commis l’erreur fatale de m’empêcher de me pieuter. Plus précisément, je posais un long regard à la fois mécontent et désolé sur Kanon.


« Et si je te dis que j’aurais préféré avoir ton frère jumeau plutôt qu’un fouteur de merde comme toi, tu me fais quoi ? Je pensais que tu avais un tout petit peu mûri et que tu te serais un chouia assagi mais, à bien y réfléchir, tu m’as toujours l’air d’être un sacré sac à nœud de problème. »
Déclarais-je d’une voix plutôt cool alors que je me tournais vers l’autre gars.


«  Et, toi, alors, qui tu es ? Ne me dis surtout pas que tu es le nouveau détenteur de l’armure d’or des Gémeaux sinon je sens que je vais péter joyeusement un câble. » Ajoutais-je sur le même ton alors que tirais paisiblement sur ma cigarette, constatant les dégâts et soupirant bruyamment.


«  Normalement, comme vous devez le savoir, deux chevaliers du Sanctuaire n’ont pas le droit de se battre entre eux. Qui plus est, deux chevaliers d’or n’ont, normalement, pas le droit de se foutre sur la gueule ensemble sous peine d’avoir des ennuis. Et, vous avez tellement foutu le bordel que si ça ne s’est pas vu, c’est que les aveugles sont devenus les maîtres de ce putain de monde. Il va donc falloir que je m’occupe personnellement de votre cas… » M’adressais-je à eux alors que je me dirigeais sur un bout de pierre et que je m’asseyais dessus, une jambe croisée sur l’autre, les bras croisés derrière ma nuque, la clope au bec, terminant silencieusement ma clope avant de la cracher par terre. Puis, je les regardais tous les deux.


«  Maintenant, vous avez gagné le bingo du jour. Vous n’aurez pas le million mais si vous ne faites pas ce que je veux, vous prendrez très cher. Premièrement, vous me reconstruisez ce temple  et je le veux comme il était avant. Je m’en cogne de votre état, vous avez une demi-heure. Au boulot tas de cons ! » Ordonnais-je d’une voix fortement autoritaire alors que j’intensifiais ma cosmo énergie pour bien leur montrer que je ne plaisantais pas. Elle était de couleur dorée mais de nombreuses traces noires la parsemaient de temps en temps et elle était très puissante et surtout très ancienne. À eux de découvrir qui j’étais vraiment, c’est le grand jeu du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Mar 8 Déc - 17:41

Un voile passa devant ses yeux. Il cilla mais le monde restait trouble, comme si un tissu fin se plaçait entre lui et la réalité. Il leva la main pour l’attraper mais ses doigts ne saisirent que du vide. Quelqu’un riait, d’une manière un peu hachée. D’ailleurs le son ne lui parvenait pas très bien. C’était comme s’il écoutait la radio à travers un vieux transistor qui captait mal. A certain moments, le son était clair et fort tendis qu’à d’autres il paraissait éloigné et peu distinct. Une forme s’approchait de lui… Dealor venait vers lui se reprit-il. Il secoua la tête pour remettre ses pensées en ordre, mais au contraire, un vertige le prit et il dût faire un pas de côté pour se rattraper.

Il manqua de déraper dans la flaque qui s’était formée à ses pieds et comme un homme ivre écarta les bras pour se rattraper. Sa tête lui donnait l’impression de flotter dans le coton et le voile devant ses yeux s’épaississait. Avec le sang qui s’échappait de ses plaies, Kanon sentait la vie qui courrait hors de son corps. Petit à petit il s’éloignait, et le voile se transformait en un drap de ténèbres grandissantes. Il perdait conscience et bien qu’il s’en aperçu, il ne parvenait pas à garder pied. Son corps se faisait tellement lourd, ses pensées si lointaines.

Mais à ce moment, le poing de Dealor trouva écho dans la réalité et sa rencontre avec sa joue lui rappela que la douleur était une sensation fort désagréable. L’impact n’était pas très important au vu de l’état du véritable chevalier des gémeaux qui s’écroula d’ailleurs à ses pieds pour se tordre de rire par terre. Ceci dit, il suffit à ramener un minimum de perception dans le corps du Gold Saint qui reprit encrage avec le monde réel. Le retour fût difficile avec la récupération de la souffrance et l’éclaircissement de son esprit. Il mit un certain temps à retrouver le fil des événements qui l’avaient mit dans cet état d’autant plus que la logique de l’attitude de Dealor lui échappait.

Confirmation lui était faite que ce type était vraiment mal barré.

Bien et maintenant comment bouger ? Que faire pour rester en vie et ne pas sombrer à nouveau aux portes de la mort ? Aller, il avait déjà vécu des situations bien plus tendues. Comme lorsque la poitrine transpercée par le trident d’un dieu il avait réussi à s’échapper de la submersion du sanctuaire marin… un peu de repos, il lui fallait juste un peu de repos.

« Et si je te dis que j’aurais préféré avoir ton frère jumeau plutôt qu’un fouteur de merde comme toi, tu me fais quoi ? Je pensais que tu avais un tout petit peu mûri et que tu te serais un chouia assagi mais, à bien y réfléchir, tu m’as toujours l’air d’être un sacré sac à nœud de problème. »

Après le coup de Dealor, ce fût le deuxième électrochoque que Kanon reçu. Premièrement car il n’avait pas entendu arriver l’homme qui venait de lancer cette phrase d’un ton tellement suffisant. Deuxièmement le contenu même du discours qui lui semblait bien trop pertinent pour qu’il l’accepte sans avoir immédiatement envie de péter la tête de celui qui venait de le prononcer. Essayant de faire en sorte que son mouvement soit le plus fluide possible malgré les tourments que se mouvoir provoquaient, il se retourna lentement vers l’entrée du temple des gémeaux ne prenant pas garde à s’il piétinait ou non Dealor.

Un homme tout à fait quelconque déblatérait la clope au bec. Il n’avait rien de particulier physiquement ni dans son choix vestimentaire et à part son air sûr de lui et son bagout pour envoyer un sympathique message de paix et d’amour à la seconde. Kanon ne lui aurait jamais porté attention si ce n’était l’écrasante puissance de son cosmos. Il plissa les yeux méfiant. L’homme n’était pas n’importe qui, s’était évident. Il n’avait aucune idée d’où il pouvait bien sortir mais il agissait comme un berger qui menait son troupeau à la baguette. Le chevalier n’apprécia pas l’expérience. La fatigue, la douleur, la mort qui tapait à grand coup contre sa tête et maintenant un type ultra puissant venait jeter l’huile sur un feu déjà pleinement allumé.

Ça commençait à faire beaucoup ces derniers temps. Sa patience, déjà bien mise à mal par la suffisance de Dealor atteignait sa limite. Il n’avait qu’une envie, qu’on le laisse en paix pour qu’il ai le temps soit de guérir soit de mourir mais surtout qu’on arrête de le gonfler dans ce qu’il considérait désormais être son chez lui. Mais le nouvel arrivant n’en avait pas finit, il les apostrophait comme des enfants prit la main dans le sac et se mettait même à leur donner des ordres sans même prendre la peine de mettre les formes. Il se servait de son cosmos comme d’une matraque brandie au dessus de leur tête pour leur faire comprendre qu’il se voulait plus puissant, ancien et haut placé qu’eux et que lui désobéir entrainerait surement leur perte. Et c’était sans doute vrai. Son cosmos ne pouvait mentir et la seule personne qui en avait eu un semblable était celui du vieux Dohko. Peut-être aurait-il pu néanmoins rivaliser avec lui dans de bonnes conditions mais là, il lui fallait à tout prit éviter un autre affrontement tout en s’en sortant la tête haute. Lentement, les rouages de son cerveau se remirent en place et il réorganisa ses pensées.
Fermant les yeux, et l’air hautain, il croisa ses bras oubliant la torture que cela provoquait et considéra le nouvel arrivant de toute sa hauteur.

« Je n’ai pas pour habitude de me laisser dicter ma conduite par le premier venu, même sous la menace. Seule Athéna est en mesure d’exiger quelque chose de moi et c’est à elle que j’ai promit ma vie. Que tu sois son allié ou mieux encore, son larbin de « longue », (il accentua ce mot) date je n’en ai strictement rien à faire. Encore faudrait-il que tu te présentes pour être crédible. »

Il désigna du pouce Dealor.

« Sinon pourquoi ne pas t’occuper plutôt du nouveau chevalier des gémeaux, dédié à la protection de la déesse et de son sanctuaire, lui a le devoir d’obéir à tous ses devoirs en tant que chevalier d’or. Il se fera surement un plaisir de nettoyer ce que sa jeunesse et bêtise ont provoqué. De plus il faudra lui soigner le cerveau comme il faut car le dernier schizo du sanctuaire a provoqué quelques dégâts. J’y ferais attention à ta place, on sait jamais qui pourrait aller lui susurrer de mauvaise idées.» Dit-il avec un sourire satisfait.

« De plus… » Il éclata de rire. « Un combat ? Ce n’était qu’une petite leçon pour enseigner l’humilité à la nouvelle génération. Chose que l’on devrait faire plus souvent dans ce nouveau sanctuaire ».

Il fixa ses yeux sur l’homme d’un regard glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Sam 12 Déc - 21:35

Dealor était allongé de tout son long contre le sol, les muscles tétanisés par l'énergie qu'il avait du déployé. Heureusement que son armure avait reçu les gouttes du sang de sa déesse. Elle se réparait seule et sans que lui même se coupe les veines pour pouvoir la réparer. L'armure resplendissait à nouveau alors que le Saint avait toujours la tête contre le sol. Ce ne serait pas du luxe d'avoir un peu de moquette d'ailleurs. Il respirait tranquillement, presque fier d'avoir libéré autant d'énergie et du coin de l’œil voyait son ennemi dans le même état, avec en plus l'armure quasi détruite et les bras retournés. Le sourire de Dealor se crispa quand il sentit un cosmos très puissant, qu'il connaissait en plus.

Il retourna sa tête en direction de la personne au cosmos surpuissant et vit un homme débauché en train de fumer sa clope, les engueulant. Il se fait ensuite marcher dessus par Kanon en toute impunité. Le gold saint grommela. Ses forces lui revinrent de plus en plus vite. Il pu enfin se mettre debout. Sa cosmo énergie continuait de se restaurer et quand il fit debout il pu voir les deux hommes débattre sur le fait de qui allait reconstruire le temple. Chose simple pour le chevalier en fonction. La maison répondait à toutes les exigences du saint porteur de la cloth des gémeaux.

« Et, toi, alors, qui tu es ? Ne me dis surtout pas que tu es le nouveau détenteur de l'armure d'or des Gémeaux sinon je sens que je vais péter joyeusement un câble. »

Dealor sourit, il reconnaissait le cosmos du Grand Pope, sa puissance et son sens de la justice malgré la débauche de l'homme qui l'incarnait. Il mit un genou a terre en signe de respect et baissa la tête.

« Oui je suis le nouveau protecteur de la troisième maison. Mon maître était Saga des Gémeaux. Je suis au service d'Athéna. -Il regardât Kanon- Cet homme est indigne d'être ici et a encore une fois tenté d'usurper l'identité de quelqu'un. Il a tenté de duper Athéna après Poséidon. Cet homme est le mal incarné. Il ne faut en aucun cas lui laissé la vie sauve ! »

Il se releva et en concentrant sa cosmo énergie créa des milliers de dimensions parallèles pour aspirer les débris dedans et ainsi faire le gros du travail. Puis en quelques secondes changea l'intensité de son cosmos pour que la maison se mette à bouger et a reprendre les formes qu'elle avait avant le combat.

« Maintenant, Monsieur ordonnez moi de tuer cette personne et je le ferais. »


Il regardait les deux hommes en face de lui. L'énergie qu'il avait du dépenser dans le dernier combat  revenait et il pouvait ainsi porter le coup de grâce à son ennemi qui prétendait chevalier d'Athéna. Mais quelle blague ! Il ose encore parler de la chère déesse du Saint d'or. Il contrôlait tout son être pour les affronts permanents de l'homme en face de lui faisait à chaque fois qu'il ouvrait la bouche. Le troisième défenseur se plaça derrière Kanon et mit sa main en position au niveau de la nuque de son adversaire, préparant le coup de grâce même si des douleurs lui foudroyaient le corps a cause du combat précédent et des efforts dépensés pour remettre en état son temple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Sam 19 Déc - 17:50

Ouais, c’est moi le Grand Pope même si bon j’aurais bien voulu garder un peu le mystère mais qu’importe ! Maintenant, au point où j’en suis, je n’en ai strictement plus rien à faire et je m’en casse les couilles. Cependant, j’avais décidé de mettre la main à la pâte pour réguler ce joyeux bordel avant que tout cela ne dégénère : non que le bazar ne me dérange mais j’en connaissais deux qui n’apprécierait pas. Fumant toujours ma cigarette en souriant, j’observais ces deux-là avec un regard désabusé : et ça cause et ça suce et ça se la pète plus haut que son cul. En voilà une belle introduction à une belle journée ! Sauf que je ne voulais qu’une chose : que ce fichu temple soit terminé et que ces deux-là comprennent certaines choses sans que je ne sois obligé fortuitement obligé de leur casser la figure à ma manière. On me dira bien sûr qu’ils sont affaiblis et qu’on ne doit pas taper des gens à terre etc… La bonne vieille morale à Athéna sauf que je n’en ai strictement rien à foutre.


« Merde ! Je n’ai pas de montre… Bah tant pis, je vais faire ça au hasard… Au point où on en est de toute façon… » Maugréais-je pour moi-même, faisant exprès de parler fort pour que les deux zigotos m’entendent bien afin qu’ils saisissent pleinement que leurs temps étaient comptés.


Et, ça commençait par Kanon. Alors lui, il me faisait l’effet d’une tête à claque, d’une face à baffe qu’on aimait bien exploser pour se détendre quand on avait les nerfs. Exhalant ma fumée sereinement, je raclais la gorge puis crachais un gros mollard visqueux sur le sol avant de poser un regard sévère sur lui. Sérieusement, j’aurais pu me marrer et me foutre d sa tronche vu la manière dont il voulait se la jouer. Toujours assis sur ce bout de rocher, je haussais un sourcil en le voyant croiser les bas et prendre son air hautain. Le Gamin voulait se donner de la consistance dirait-on ? Il ne voulait pas perdre la face ? Franchement, quand on est dans son état et qu’on a face à soi un gars terriblement déjanté et imprévisible, normalement, si on est un tant soit peu malin, on ferme sa gueule et on se la joue « tout petit façon souris » en disant amen. Je penchais a tête sur un côté puis la redressais tout en continuant de regarder imperturbablement, de haut en bas, ce fameux Kanon. Il n’obéissait donc qu’à Athéna ? Moi ? Un larbin de longue date ? S’il savait que j’étais le genre de gars à tabasser la tronche d’Athéna avec un grand sourire… S’il savait que, pour moi, tous les moyens étaient bons pour parvenir à mes fins… S’il savait ce que je pensais d’Athéna… Et puis, pourquoi me présenter ? Je n’en ai pas envie, je veux juste en terminer avec cette histoire et foutre le camp dare dare !


« Et moi, je n’ai pas l’habitude qu’on me les brise menu ! Je n’ai pas l’habitude de voir deux sombres connards se foutre sur la gueule dans MON Sanctuaire. Et, surtout, je n’ai pas l’habitude d’aimer les prétentieux petits cons dans ton genre qui essayent de se la jouer cool alors qu’ils sont au bord de la rupture ! De toute manière, j’ai un compte à régler avec toi, Kanon ! Ça faisait un petit bout de temps que ma main me démangeait. Tu vas passer à la caisse et, comme Athéna n’est pas là pour m’en empêcher, je pense que vais m’en donner à cœur joie. » Avertis-je, tout en forme de menace. Sauf que, pour moi, je ne menace jamais sans passer aux actes immédiatement après.


« Pour le reste, et ce jusqu’à preuve du contraire, c’est moi qui donne les leçons. Dans ton cas, en ce qui me concerne personnellement, ton seul droit est de continuer à t’amender et à fermer ta grande gueule. Les Schyzos sont des emmerdeurs nés mais j’ai ma méthode pour les soigner… » Commençais-je en craquant les os de chacun de mes doigts, provoquant un bruit bien sinistre, annonce d’un moment bien inquiétant pour nos deux chevaliers. « Je leur arrache les deux jambes et les deux bras. Je leur fais bouffer de la merde de cheval et je leur fais boire de la pisse de poney ! Il paraît que ça rend intelligent… » Annonçais-je froidement, ma clope coincée dans un coin de ma bouche, observant les deux fous furieux de service.


Puis, je me tournais vers le Détenteur de l’Armure d’Or des Gémeaux, un regard méprisant. Que de beaux discours, de belles paroles… Pour un résultat proche du néant. Au moins, il était obéissant le petit chaton, il était prêt à exécuter ce sac à merde de Kanon mais, comme dit précédemment, j’avais des comptes à régler avec lui et j’allais m’en donner à cœur joie. Je regardais la fumée s’évaporer dans le ciel alors que le temple se reconstruisit de lui-même. Un bon point pour le boy scout mais lui aussi prendrait cher.


« Ah… Saga… Bah… Je m’en fous de sa gueule… Il était peut-être fort mais c’était un faible d’esprit : il s’est fait couillonner tout seul comme un crétin… M’enfin bon, c’est du passé. Sinon, je serais toi, je ne l’ouvrirais pas : tu es censé être un Chevalier d’Or d’Athéna et regarde ton état : tu es une loque après un seul combat ! J’espère pour toi que tu vaux mieux que ça sinon je pense qu’il faudra te remettre une lettre de licenciement en bonne et due forme si tu vois ce que je veux dire… » Déclarais-je d’une voix sombre en lui envoyant un petit clin d’œil qui n’avait rien d’amical. « À part ça, tu ne m’apprends rien sur Kanon. Mais, je vais m’occuper personnellement de son cas donc tu peux aller au chiotte, mater des putes à Athènes ou bouffer des burgers au Macdo du coin, je m’en tape les couilles. Mais, tu peux aussi être celui qui décidera s’il mérite vraiment de vivre ou de mourir. Et, si tu ne veux pas, alors, je pense que ça sera moi qui déciderai. Je peux t’assurer que ni lui ni toi n’aimerez ça… » Poursuivis-je alors que je tirais une dernière bouffée de ma clope et que je la jetais négligemment par terre tandis que je me dirigeais vers Kanon avec la tête des mauvais jours.


« Hé ouais… Faut bien se rendre compte qu’Athéna t’a pardonné mais que ce n’est pas le cas de tout le monde. Et que ce n’est pas mon cas alors tu vois, comme je suis malgré tout gentil, je vais faire en sorte que tout le monde t’apprécie mais à ma manière. Après tout, ne suis-je pas comme Judge Dredd : je suis à la fois juge et exécuteur. La loi, c’est moi ! » Annonçais-je alors que mon cosmos s’intensifia et qu’une odeur de mort emplit la scène.


« Je vais te pacifier Foutu Traître !!! » Promis-je alors que je disparus des yeux des deux chevaliers pour réapparaître derrière Kanon. Merci la vitesse de la lumière et une très longue expérience de la maîtrise du cosmos !


En fait, je n’attendais qu’une chose, c’est qu’il me résiste pour que je me fasse vraiment plaisir. Quand on me prend la tête, j’ai toujours une gentille tendance à ne pas être patient. D’un coup sec, je donnais un coup du plat du pied dans l’articulation de l’arrière du genou puis je lui fracassais le visage sur le sol en l’empoignant par les cheveux. Déjà, un rictus de haine se lisait sur mon visage, symbolisé par ces tâches noirâtres qui clairsemaient la couleur dorée de mon cosmos. Enfin, début de l’apéritif, je m’asseyais sur le dos du frère de Saga comme de si rien n’était. Je crachais par terre et regardais le Chevalier du Gémeau.


« La décision te revient ! Tu peux partir mais dans ce cas-là, je le tue. Je ne pense pas que tu auras tant de remord que ça puisque tu voulais sa peau ! Ou bien, contre toute attente, tu as une âme bien charitable et tu acceptes que je lui laisse la vie sauve ! Ou bien, tu me demandes de continuer de le torturer, à moins que tu veuilles te joindre à la fête ! Après tout, qu’est-ce qu’on en a foutre d’un homme qui s’est fait pardonner par cette Cétine d’Athéna ! On se moque bien du fait que cet homme cherche à s’amender et qu’on lui a donné une deuxième chance hein ? Faut le tuer et tout de suite ce connard !!! » Assurais-je alors que je me sortais une clope et que je me l’allumais négligemment tout en appuyant sur le dos de Kanon avec mes fesses, l’écrasant allègrement en sautillant dessus avec mes fesses tout en éclatant de rire.

Revenir en haut Aller en bas
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Dim 20 Déc - 2:12

Kanon dût se retenir violemment de rire en voyant l’homme à la clope s’assoir puis sautiller gaiement sur le dos de Dealor. C’était incroyable qu’il n’ai pas remarqué que cela faisait plusieurs minutes qu’il était soumis à l’illusion des gémeaux. Et maintenant, l’ancien dragon des mers le regardait monologuer à une bonne distance tout en étant très fier de son mauvais tour.

Mais revenons un peu en arrière.

« Oui je suis le nouveau protecteur de la troisième maison. Mon maître était Saga des Gémeaux. Je suis au service d'Athéna. -Il regardât Kanon- Cet homme est indigne d'être ici et a encore une fois tenté d'usurper l'identité de quelqu'un. Il a tenté de duper Athéna après Poséidon. Cet homme est le mal incarné. Il ne faut en aucun cas lui laissé la vie sauve ! »


Et blablabla et blablabla, discours 100 fois entendu, certain étaient vraiment obtus par fois. On avait beau aller se battre en enfer pour les miches de sa déesse, ses autres défenseurs ne voulaient pas comprendre qu’on pouvait changer de camps même si la majeur partie du boulot avait été faite grâce à soit. Mais bon, il avait toujours su que faire intégrer cette idée dans le crane épais des chevaliers ne serait pas chose facile. Ce n’était que la troisième fois qu’il l’entendait mais ce discours commençait déjà à le lasser fortement.

Lorsque Dealor se releva et utilisa son cosmos pour réparer la maison en obéissantsoigneusement aux ordres de l’homme comme un bon toutou, Kanon décida qu’il était au final très fatigué de tout ça et qu’il était temps d’aller prendre un nouveau bain et de dormir à n’en plus pouvoir. Il intensifia son cosmos une fraction de seconde mais dans cette fraction il y concentra toute sa puissance. A ce moment, il dirigea sa volonté contre Dealor mais surtout contre le l’homme devant lui. Avec art, il tissa autour d’eux l’illusion des gémeaux, art dans lequel il excellait. Bientôt Dealor foudroyait du regard une copie de lui-même et aucun des deux hommes ne perçurent quand il leur passa devant le nez pour aller observer la scène encore un peu dans leur dos.

Avec joie, il vit Dealor faire un câlin rapproché à son double mais apprécia beaucoup moins le discours de l’homme à la clope. « Son sanctuaire » ? Sérieusement ? C’était ce rebut de l’humanité qu’Athéna avait choisie pour assurer le rôle de Grand Pope en son absence ? Si l’homme en imposait pour le rôle, il lui manquait clairement le côté pacifiste et diplomate. Il ne pouvait croire que sa déesse aurait placé sa confiance en un tel individu. En tout cas, si il restait « maître » du sanctuaire, Kanon ne voyait plus d’intérêt d’y rester très longtemps. Un tel despote faisait honte aux valeurs que protégeait sa déesse.

Par pur esprit de contradiction et pour se venger également de tous les problèmes qu’il lui avait apportés, Kanon déplaça son image sur Dealor tout en créant un double de ce dernier. De se fait lorsque le « Grand Pope » voulu s’en prendre à lui c’est le véritable chevalier des gémeaux qui plia le genou et se retrouva la tête écrasée par terre. Ceci suffit à lui rendre le sourire.

Ceci dit, la plaisanterie avait assez durée. Il était temps de prendre un peu de repos et de disparaitre quelques temps. Laissant là ces deux comparses à leur amour passionné il insuffla un dernier reste de cosmos pour que l’illusion tienne encore quelques minutes avant de faire complètement disparaitre toute trace de son esprit et de sa présence. Il monta les escaliers à travers les maisons et en profita pour récupérer un manteau à capuchon histoire que les serviteurs arrêtent de le dévisager avec des yeux aussi ronds.

Malgré son épuisement et ses blessures, il prit le temps de faire quelques détours pour qu’on ne puisse pas suivre sa trace. Et finalement, il se retrouva à la maison des poissons. Inoccupée depuis bien longtemps, elle pouvait lui offrir le confort primaire de ce qu’il avait le plus besoin pour l’instant. Se soigner et dormir. Il se traina difficilement jusqu’à l’une des pièces les plus reculées, prit soin de verrouiller la porte et d’effacer toutes traces de son passage avant de s’écrouler dans le lit le plus proche. Très vite, il sombra dans un état de semi-conscience ou sa déesse chantait et ou la souffrance le quittait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Ven 25 Déc - 23:44

Tapis dans l'ombre, un cosmos prenait le temps de savourer son apparition au sein de cette maison, camouflé dans l'un des murs du temple, l'énergie galactique errait entre chaque pierres de l'édifice en observant la tournure des évènements. Cependant l'âme ne tarderait pas à se manifester, elle n'était pas armée de patience et voir ce grand pope prétendre être le maître de cette maison sanctifiée, alors qu'il ne l'était dans aucun cas, rendait le spectre à l'aura d'or perplexe.

" - Tu fais un bien piètre pope ainsi Jonas.
Notre Déesse Athéna ne t'aurait jamais laissé faire cela et encore moins blasphémer sur ses saints.
Les vrais grands popes sont ceux qui n'hésitent pas à assassiner leur prédécesseur pour prendre leur place. A te voir, je dirais que tu es tout juste bon à jouer le second de ces rôles, et non le premier.
"

La maison réverbérait ces voix en échos à la façon d'un grondement paterne, protégeant de ce fait les deux saints des Gémeaux par son illusion juste et ou qu'il soit.
Sortant de l'ombre, un homme à la taille svelte mais musclé, regard fendant à l'expression dur et cruel s'élevait fièrement dans une poussière de cosmos dorée.
Saga leva son bras et l'illusion de son frère et celui de la maison des Gémeaux tombèrent totalement, faisant apparaître le voile morne et lumineux de la vérité.
Jonas était incroyablement seul dans cette maison d'illusions galactique, il aurait du s'il avait été assez intelligent, comprendre que cette maison si particulière n'était pas faite pour qu'il y mette ses pieds ni son cosmos. Cependant Saga se figeait en un mouvement devant le prétendu Jonas et le toisa d'un regard étouffant le méprit avant de se retourner et de disparaître peu à peu dans une brume évanescente, accueillant ce grand pope comme il se le devait dans la demeure des Gémeaux:

" - A te voir, je ne doute pas que nous aurons bientôt un véritable grand pope."

Lorsqu'il partit de la maison des Gémaux, Jonas fit prit d'une vision terrible de l'éclatement des galaxie qui allait lui causer sa perte ainsi que d'une certaine petite fille blonde, mourante qui soufrait le martyr. Une jeune blondinette au nom de Elyne qui, violée et tabassée à sec, lui demandait et le suppliait de venir à on secours. La vision horrible et terrible se propagea dans son esprit et son corps, dont il sentait le moindre choc du viole, des coups de reins contre son bassin aux hurlements de sa fille sanglant ses tympans.
L'illusion de la maison des Gémeaux lui firent comprendre de ne plus jamais se manifester dans cette maison, au quel cas, la récidive serait beaucoup plus forte et lui révèlerait, tel un maître dans l'art du sadisme, ses véritables peurs enfouis dans le plus profond de son coeur encore chaud et palpitant.

A l'extérieur, Saga apparut devant Dealor, un air grave affiché sur son visage, combien de temps avait-il passé sous son illusion? Assez pour ne plus comprendre la vérité de l'illusion. Il avait fait en sorte que le véritable chevalier des Gémeaux suive Kanon pour sortir au lieu de rester planter sous les pieds menaçant du prétendu grand pope, ainsi Dealer attendait patiemment, sans comprendre devant l'entrée de sa maison.
Saga lui fit un signe du bras pour l'inviter de nouveau dans la maison des Gémeaux, son chez lui, mai qu'allait donc faire Dealor? Etait-il entre sous le choc de ces deux illusions combinés? Ou curieux, allait-il chercher un moyen de contourner et manipuler à son tour les jeux de passe-passe des deux anciens frères Gémini? L'aura acquieça en baissant la tête, son regard chatoyant vaguant légèrement vers la maison des poissons dans le fou espoir qu'un jour, son Frère Kanon, prenne le pouvoir du sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   Sam 26 Déc - 0:00

Rp clôturé, je me permets de leur attribuer 8 xp a chacun.
Dont 2x pour Jonas.
Xp distribués et RP verrouillé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] Le retour des gémeaux!   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le retour des gémeaux!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Au Centre de la Grèce :: Le Sanctuaire des Saints :: • Les douze Temples du Zodiaque-