Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Ven 27 Nov - 21:19

Destiny a écrit:


Post IV / MIROIR, MON BEAU MIROIR...


•    


Vous passez le portail et vous vous retrouvez au pied du mur des lamentations ébréché, un énorme trou béant en son sein vous indique de les combats ici ont étés rudes pour pouvoir ne serait-ce qu'effriter le mur.

" - Je ne pensais pas que de pareils abrutis réussiraient à me suivre jusqu'ici! AHAH! "

Puis, d'un revers de main, Le Balrog vous balaye d'une force impitoyable avant de reculer et d'un  rire sardonique, traverser le mur des lamentations, comme s'il était doté du pouvoir de distorsion.
C'est alors que la magie entre en œuvre.

Une force puissante, la même que vous avez sentie précédemment, entre de nouveau en jeu, faisant vibrer le mur des lamentations d'une énergie noire et malsaine.
De vos yeux humains, vous apercevez ce qui pourrait être un reflet, une lumière, qui vous ressemble, mais cela semble tout de même assez vague.

Puis ceux hissé au septième sens, s'attardent sur les détails, comme quoi ces reflets ne sont pas simple, autours de vos "Doubles".
Vous pouvez apercevoir au travers de ce miroir de cosmos, un monde d'horreur, de désastre, un cataclysme vivant, vibrant! Vous vivez le chaos et les fils de la destructions, vos reflets, vous scrutent d'un regard malsain, puis leur sourire se fait carnassier: Il font un pas, se retrouvant dans votre monde! Et alors... il est temps pour vous de vous battre !

Au moment ou vous voyez vos propres Némésis se dresser contre vous et essayer de vous envoyer dans l'autre monde...
Vous pouvez voir également que No N'a pas d'ennemi à affronter.
Serait-ce un traitre? Ou bien, se bat-il pour une autre cause? A moins qu'on ne lui ait préparé une tâche plus perverse et moins noble...

Le Balrog revient vers vous, fonçant puissamment vers No justement, une sphère de cosmos énergie dans une main, l'autre prêt à lui saisir la gorge pour l'y étreindre!


HRP / CONSIGNES
=> On reprend l'ordre des postages.
Combattez in RP, faites vous plaisir Wink
Si besoin est, maintenant vous savez vous servir du jet de dès.
Vous avez deux tours à exercer pour tuer vos propres Némésis, vous pouvez les décrire, décrire vos actions jusqu'à leur "mort." je reprendrais la suite de l'event après vos deux tours. Wink

Rendez-vous ICI Pour vos questions au sujet de ce topic.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Lun 30 Nov - 17:18

" Mignons comme des chatons sur le point de se faire écorcher ! "

Dès qu'il vit cette caricature de lui-même sortir du miroir, Sigmund détesta son némesis. L'asgardien hésitait à avancer, ne sachant si la surface verte du Mur des Lamentations était dangereuse. En face, aux côtés d'une seconde prêtresse des Enfers, son jumeau approchait d'une démarche conquérante, un sourire goguenard aux lèvres. Le Balrog fonça dans leur groupe, mais Sigmund reporta vite son attention sur cet étonnant jumeau. Il était accompagné d'une curieuse atmosphère de flocons, mais son aura était d'une couleur rougeâtre. Sigmund comprit qu'il était en réalité environné de cendres. Sans s'attarder sur son introduction, l'autre guerrier de Grani le salua comme c'était la coutume avant un combat, mais d'une manière si théâtrale que cela ne pouvait être qu'une raillerie mesquine.

" Sigmund de Grani. C'est moi désormais. Toi tu appartiens déjà au passé. "

" Sigmund de Grani. Ne sois pas si sûr de toi. Je ne laisserais certainement pas un type comme toi prendre ma place. "

" Un coriace ? Parfait. Alors j'aurais le plaisir de t'entendre me supplier de t'accorder le trépas. Approche donc ... "

Gram et sa jumelle furent dégainées en même temps, puis il y eut un échange de regards hostiles. Sigmund passa le premier à l'attaque, irrité par la flamme d'arrogance qui luisait dans les prunelles de son double. Son épée s'abattit sur la garde du némésis dans une gerbe d'étincelles. Comme celui-ci lui exécutait sa parade avec un sourire calculateur, l'instinct de Sigmund lui hurla d'en finir au plus vite avec ce combat. Il enchaîna donc les coups avec plus de force que jamais. Mais quoi qu'il fasse, qu'il frappe de coup, d'estoc ou de taille, son adversaire était toujours sur la défensive.

Sigmund se rendait bien compte que ce frère maléfique avait moins de fougue, mais possédait en revanche d'excellents réflexes et une bonne technique pour parer. Il parvenait à éviter la lame de Gram et son aura bleutée. L'épée ravageuse détruisait plus le dallage de l'esplanade qu'elle n'entamait les défenses du némésis. Du côté de Sigmund, la fatigue commençait à prendre le pas, surtout après l'affrontement avec le Balrog. Il tenta le tout pour le tout et réunit ses dernières forces pour faire exploser son cosmos.

PARDO ORKAAN !

Devant la violence de l'onde de choc née du claquement de Gram, Sigmund le rouge ne put cette fois-ci se défendre. Le souffle de l'attaque l'envoya goûter les marches menant au mur des lamentations. L'escalier était endommagé sur quelques mètres, mais le némésis était encore conscient. Encore éprouvé par l'effort, Sigmund le questionna :

" Rien que de la défensive ? Quel adversaire déplaisant. Qu'est-ce que tu es au juste ? Une créature sortie du cerveau malade d'un démon ? "

" Haha. Qui sait ? Mais tu ne te poses pas les bonnes questions. A ta place, je me demanderais pourquoi ce type qui t'accompagnait se bat contre le spectre du balrog ! "

Sigmund mit un peu de temps pour comprendre avant de voir que le conspirateur qui l'avait snobé pour tenir des messes basses avec Pandore affrontait effectivement leur ennemi de tout à l'heure. Il était encore sous le coup de la stupéfaction quand il entendit clamer dans son dos :

WODAN'S FIERY HUNT !

C'était son némésis qui avait profité de sa distraction pour lancer une attaque. Des fumées ardentes l'environnaient et l'étouffaient. Son adversaire se fondait dans cet élément comme un fantôme, et l'attaquait telle une armée de mercenaires frappant dans le nuage de poussière et de cendres d'une scène de pillage incendiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Mer 2 Déc - 16:48



Event

Event


Une fois le portail passé, No s’approcha de Pandore pour lui murmurer quelque chose qui la perturbait. Et moi aussi d’ailleurs. Il était peut-être au courant de ce qui se passait. Sérieusement ? Il savait où était le problème ? Mais comment pouvait-il le savoir ? J’étais aussi étonnée que Pandore qui observa No en écarquillant les yeux. Elle ne put rien lui répondre cependant car les autres arrivèrent et elle était d’accord avec lui : Personne n’avait à savoir ce qui se passait. Car c’était bien trop grave et certaines personnes ne pourraient pas le supporter. Quand Pandore tourna la tête, elle vit … Pandore ? Son double apparut du miroir d’en face et je remarquais en même temps que Pandore que Sigmund aussi avait un double « maléfique » en face de lui. Néanmoins No n’en avait pas. Et cela attira notre attention.

« C’est qui ce mec ? Il n’a pas de double. Qu’est-ce qu’il magouille ? En plus il dit savoir ce qui se passe. Je ne comprends rien !
- On va finir par le savoir tôt ou tard …
- Tu ne te pose pas de questions toi ?
- Je patiente car je sais qu’il me dira tout. »

Elle avait raison. On devait attendre. Enfin attendre … On ne pouvait pas réellement attendre bien longtemps car la double Pandore qui était plus moche que moi arriva avec son sourire narquois. Pandore, trident en main, braqua son trident en face d’elle, fronçant les sourcils, prête au combat.

« Allons, tu as peur de moi ?
- Comment faire pour avoir peur de moi-même ?
- Ne sois pas stupide …
- Je pense que tu ne te rends pas compte que je vais te tuer. »

La maléfique Pandore sourit alors que Sigmund se battait déjà contre son double. Elle aurait aimé l’aider car elle devait les protéger, comme promis à Isis. Néanmoins la maléfique bondit sur Pandore avec son trident qui la contra avec le sien. Pandore ne put s’empêcher de sourire à son tour face à ce double diabolique qui se croyait plus fort qu’elle. Mais qu’est-ce qu’elle croyait ? Qu’on était pareille ? Elle se trompe, car dans mon corps au moins on est 2 !

Pandore bondit en arrière, restant pour l’instant sur la défensive. Bien naturellement, elle ne supportait pas cette Pandore arrogante qui se croyait au-dessus de tout. Et donc, naturellement, des éclairs de sang sortaient de son trident. C’était la première fois que je voyais ça et c’était vraiment bien de voir que Pandore maîtrisait encore ses pouvoirs alors qu’elle venait à peine de prendre le contrôle de mon corps. Dans un sens tant mieux, elle va nous sauver, enfin j’espère … Maléfique, oui c’est le surnom du double désormais, s’approcha et Pandore lui fonça dessus, bondissant au dernier moment quand maléfique essaya de la trancher avec son trident. Pandore retomba sur le manche du trident de la maléfique et lui mit un coup de pied en plein figure. Maléfique lâcha son trident et tomba au sol. Néanmoins elle récupéra rapidement son trident et se remit rapidement debout. Je ne savais pas que Pandore était aussi agile tiens … Mais tant mieux ! Suite à cela, une fois le double debout, elle posa sa main sur sa joue désormais rouge.

« Pas mal, pas mal … »

Pandore ricana sans rien lui répondre. Elle n’en valait pas le coup. Suite à cela elle jeta son trident plein de sang sur sa double qui l’évita de justesse. Néanmoins cela n’empêcha pas le trident de fissurer une partie de son armure, au niveau de l’épaule. La prêtresse en profita pour courir près de Sigmund, le poussant au dernier moment afin que celui-ci évite l’attaque de son double. Puis elle fit apparaître son trident en main afin de pouvoir attaquer ou défendre Sigmund.

« Nous devons restés unis ! J’ai promis à Isis de vous protéger ! Fais attention Sigmund ! »

Et elle était déterminée pour tenir sa promesse. C’était bien mignon de voir ou de ressentir pour mon cas, la force avec laquelle Pandore avait envie de réellement tenir cette promesse pour Isis. Aussi il y avait aussi l’envie de sauver Hadès, je ne vais pas le cacher. Suite à ça, elle s’approcha de No alors que maléfique s’approcha du balrog ennemi qui attaquait No.

« On ne doit pas s’éloigner l’un de l’autre. »

Elle savait que s’ils restaient éparpillés, rien n’allait fonctionner. Et qu’ils risquaient d’y laisser leur peau. Les côtés méchant, vaniteuse et manipulatrice de Pandore avaient disparus pour laisser place à une Pandore courageuse et déterminée afin de vaincre ses ennemis et régler ce problème de mur brisé. De plus, elle était bien impatiente de savoir ce que No avait à lui dire. C’était vraiment important si elle voulait protéger Hadès.

Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Jeu 3 Déc - 14:37



La Belle était perturbée par ses paroles … constatation aussi intéressante que périlleuse dans la mesure où – déjà – No put apercevoir d'autres Nemesis franchir la barrière de leur monde pour mieux attaquer guerrier et prêtresse sans doute étonnés par de tels belligérants. Dans la mesure où le Balrog sombre se précipitait déjà sur lui pour le saisir par la gorge et ainsi le faire passer de vie à trépas … dans ses espoirs en tout cas ! Méphistophélès n'avait pas survécu des années dans un monde de cauchemar pour finalement périr à peine le pied dans une autre réalité, et s'il fallait massacrer cet ennemi là pour mieux conquérir ce nouveau monde, alors il n'aurait pas trace d'hésitation. De grandeur d'âme. De pitié …

« Allez viens … »

Et qu'il venait, ce Balrog fantoche. Qu'il se rapprochait de secondes en secondes tandis que No n'avait quant à lui pas bougé, se contentant d'autopsier les mouvements de son adversaire jusqu'à lui laisser même effleurer sa gorge, jusqu'à soudainement basculer en arrière et se déchaîner en une nuée de coups aussi rapides que violents. Pieds et poings infligeant des dizaines de blessures sur tout le corps de son adversaire en l'espace de quelques secondes seulement. Des coups qui n'étaient d'ailleurs pas des plus puissants, mais leur multitude avait toutefois été suffisante pour déjà tirer le premier sang à un Balrog éructant menaces de mort et promesses d'agonie. S'agitant de colère face à un No presque apathique tant il demeurait calme.

Autour de lui, Pandore et Sigmund livraient pourtant des combats plus que violents, mais il fallait croire qu'il les avait totalement oublié, s'enfermant seul dans son propre combat. Seul dans le collimateur d'une furie qui ne tarda pas à attaquer à nouveau en hurlant … pour heurter de plein fouet un No qui s'était précipité épaule en avant afin d'armer son poing qui vint s'enfoncer profondément dans l'estomac du Blarog ! Dans l'opération, lui-même venait d'ailleurs de se récolter l'uppercut de son ennemi en plein visage, mais si son masque valsa aussitôt au sol, il sembla surtout avoir absorbé la majeur partie du choc. Dévoilant désormais un faciès sévère et froid, marqué par une profonde cicatrice lui barrant l’œil gauche sur plusieurs centimètres.

« Tu n'es qu'un abruti à agir ainsi, mais tu n'en as sans doute même pas conscience. »

Rude sentence que celle-ci assénée en plein combat tandis que No avait à peine jeté un regard à son masque gisant sur le sol. Avait à peine jeté un regard à une Pandore se portant au secours du guerrier d'Asgard. Mais peut-être était-il désormais temps de passer à davantage de stratégie ?

Et comme s'il venait soudainement d'avoir l'illumination divine, No s'empara du poignet de la Prêtresse dès que celle-ci s'approcha de lui, reculant d'un bond souple en arrière afin d'atteindre Sigmund pour l'attraper par l'épaule. Et dès que ce fut fait, il projeta aussitôt l'asgardien en direction de la Pandore Nemesis, plaça la véritable Pandore face au Balrog, puis se porta lui-même au devant du Grani Nemesis.

« Il faut échanger nos ennemis si nous voulons réussir à quelque chose. »

Une solution qui apparaissait comme logique dans la mesure où il était assez ardu de s'affronter soi-même et d'affronter des techniques connues par cœur … mais pourtant, la répartition entre adversaire qu'il venait d'effectuer n'était pas innocente non plus ! Face à une Prêtresse, Sigmund allait en effet avoir bien du mal à sauver sa vie, alors que lui-même et Pandore venait de récupérer des belligérants en théorie plus faibles.

Et sans perdre de temps sur la théorie justement, No concentra aussitôt son cosmos en direction du Nemesis à l'épée.

« Real Marvelous ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Sam 5 Déc - 0:52

Comment atteindre ou se protéger d'un adversaire qui se cache derrière des illusions, dans les nuages de fumée et de cendres dont il envahit le terrain pour apparaître aux endroits les plus inattendus ? Sigmund n'avait pas trouvé la réponse, et même s'il avait réussi à parer certains coups, la plupart des attaques en traître du némésis avaient porté. Sans une intervention de Pandore, il aurait certainement été à deux doigts de la défaite. Elle disait qu'il fallait rester groupé. Un ordre, ou une recommandation ? Pour Sigmund il était encore difficile de cerner la prêtresse des Enfers. Mais l'homme qui les accompagnait, et dont il avait à peine aperçu le visage, il ne l'aimait pas.

" Faire bloc avec quelqu'un qui ne dit pas son nom ? Vous avez peut-être de l'autorité sur vos spectres, du pouvoir sur le cœur des hommes, mais apprenez qu'on ne commande pas à la fraternité ! "

" Très bien, restez groupés ! Voilà une belle cible unique pour nous trois. Préparez-vous, admirable Pandore, et toi Balrog ! Nous allons les supprimer tous d'un seul coup ! "

Les paroles douceâtres de flagornerie du némésis de Sigmund ne furent pas suivies des attaques coordonnées de leurs ennemis. Le mystérieux personnage qu'on n'avait jamais vu avait mis son grain de sel. Avant que le partisan de Loki n'ait son mot à dire, il se retrouvait face à la Pandore du miroir. Son double quant à lui avait désormais à faire aux techniques nihilistes du curieux homme en noir. Son double, ou était-ce une illusion de plus de la part du Grani némésis ? Sigmund n'avait pas le loisir de voir comment l'homme désormais démasqué avait l'intention de vaincre là où il avait échoué : une adversaire encore plus mortelle lui faisait face. Vu l'état de sa joue, elle n'était pas contre ce changement d'adversaire.

" Je te remercie, Méphistophélès : c'est une partie de plaisir que tu m'offres là ! Mais je crains que ce ne soit un agrément de courte durée. "

La Pandore du miroir attaqua Sigmund avec un rictus de cruauté. Elle semblait sûre de sa victoire, et sans doute n'avait-elle pas tort sur ses chances. Une fois de plus, le guerrier divin était à la merci d'un adversaire qui jouait avec lui, tel un chat qui s'amuse avec une souris. Manié par la maléfique, le trident était une redoutable arme de mort. Sigmund était épuisé et ne faisait plus que reculer. Petit à petit, il perdait un peu plus de sang et ses forces l'abandonnaient. Son ennemie s'enhardit dans ses attaques. Le cosmos de la maléfique se concentra dans son arme avec une violence inouïe et elle le dirigea à bout portant sur sa cible.

Sigmund réalisa que s'il ne réagissait pas au bon moment, il ne reviendrait pas vivant des enfers. C'est alors qu'il perçut une présence familière, un cosmos qui l'avait soutenu aux heures les plus sombres. La Pandore du mur maudit cligna des yeux, comme si elle réalisait soudain quelque chose qui lui avait échappé. L'asgardien n'attendit pas que passe sa chance, et il se jeta en avant, coinça Gram entre les pointes du trident, et d'un coup de poignet arracha l'arme aux mains de la fatale prêtresse. L'arme vola sur quelques mètres et retomba en tintant sur les dalles de l'esplanade. Il remonta au créneau, attaquant son ennemie qui était désormais contrainte de reculer à son tour. Elle réussit néanmoins à mettre un peu de distance entre eux pour le prendre à partie :

" Tu diriges ton arme contre une femme privée de défense ? Quelle bravoure ! Je serais l'autre petite chérie, je me méfierais d'un tel allié. "

" Je juge une femme d'après ses yeux. Un regard d'or est insaisissable, il est sombre dans les ténèbres, blanc dans la lumière. Mais toi, ton regard n'a d'autre éclat que celui de la rouille. Il est trop tâché de sang pour que je te prenne en pitié ! "

" Il suffit. Tu as bénéficié d'une aide extérieure qui m'a donné un peu plus de temps pour me divertir, mais il est temps d'en finir. Ne crains rien guerrier de Grani, ta mort sera brève et sans souffrance. Laisse-toi glisser dans les ténèbres de la mort, et tu ne souffriras plus jamais. Par le Venin Hypnotique ! "

Des serpents sortirent de la bague de la maléfique pour se jeter sur Sigmund. Le guerrier divin fut submergé par leur nombre et leur force. Les morsures des reptiles étaient brûlantes au départ, mais petit à petit, Grani ne sentait plus rien. Sa vue s'obscurcit, le goût du sang s'évanouit dans sa bouche, le bruit de la bataille s'estompa. Il n'avait plus que la vague conscience que tout allait bientôt finir malgré lui, alors que la révolution de Loki, si vitale pour Asgard, avait besoin de chaque force à sa disposition.

Pourtant, l'âme du guerrier refusait de se sombrer. Elle flottait dans un océan d'étoiles, de galaxies et de nébuleuses. Jamais l'univers n'avait été aussi net pour la conscience de Sigmund. Quelque chose tenait artificiellement le fil de sa vie et lui permettait de prendre connaissance de ce qu'il n'avait jamais réussi à comprendre pendant toutes ces années. Ce lien était à son cou. Le collier de Pandore. Lorsqu'il put rassembler assez de cette volonté qui lui restait, Sigmund se releva à l'aveugle, épée en main, nimbé d'un cosmos d'un bleu incandescent. Il n'avait pas besoin de voir pour avancer vers son ennemie dont il sentait la frayeur : il percevait les cosmos de chacun avec autant d'acuité qu'il détaillait maintenant la ruine de l'autre côté du miroir. Un monde sur le point de s'écrouler.

" Je ne sais ce que tu es venue faire ici, mais je ne sens que la destruction émanant de toi. Tu seras un danger pour tout ce que tu approcheras. Alors tu ne feras pas un pas de plus dans ce monde. Je l'empêcherai ! "

PARDO BRIAE !

Gram se déploya sous sa forme de fouet et envoya une nappe de cosmos aux pieds de la maléfique. Clouée au sol, la némésis fut soudain environnée d'un courant d'énergie glacial, une prison de tempête qui souffla la flamme de sa vie comme une chandelle. Sigmund, toujours aveugle et sourd à ce qui l'entourait, s'affaissa. Il ne pouvait rien faire de plus. Le seul combat qu'il pouvait et devait livrer pour rester en vie était celui qu'il menait désormais contre le poison des serpents de la maléfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Mar 8 Déc - 14:32



Event

Event


No parlait d’échanger les ennemis pour pouvoir les vaincre. Il n’avait pas tort. Après tout, ce n’est pas une mince affaire de se battre contre soi-même, même si là c’étaient des Némésis. La maléfique avaient les mêmes pouvoirs et reflexes que la réelle Pandore qui était désormais dans mon corps. Mais vu la gravité de la situation je ne pouvais que lui donner raison sur ses choix et ne connaissant pas son monde, je ne pouvais pas juger si ce qu’elle faisait était bien ou mal. Et qui étais-je pour juger cela de toute manière ? Personne, mis à part moi.

Pandore fut bousculée face au barlog alors que No allait se battre contre le Némésis de Sigmund et que Sigmund allait se battre contre la maléfique. Pandore accepta son idée sans broncher et pointa son arme face à son ennemi qui avait l’air de sérieusement la tuer. Il avait un rictus qui venait d’apparaître sur ses lèvres. Sans doute était-il heureux de pouvoir combattre contre la véritable Pandore. Oui oui je dis bien la véritable. Après tout, c’était elle qui pouvait invoquer la boîte de Pandore et non moi. La prêtresse d’Hadès fronça les sourcils et sourit à son tour. Elle joua la carte de la provocation autant que lui. Cela lui plaisait autant qu’à elle et ce combat risquait d’être … violent. Pandore n’avait pas combattue depuis longtemps et il faut avouer que l’idée d’arracher la tête du barlog en face lui plaisait.

Un coup de langue passé sur sa lèvre inférieure et elle bondit au même moment que son ennemi. Celui-ci lança ses chaînes et Pandore les contra avec son trident. Proche de lui, elle essaya de le trancher en deux. Manque de pot, son ennemi en face bondit au dernier moment, laissant simplement son armure se fissurer. La haine que la prêtresse pouvait avoir vis-à-vis du barlog était grandissante et cela était bon signe concernant les dégâts de son trident. Son ennemi ne devait pas non plus l’apprécier plus qu’elle. Tant mieux. La prêtresse se demandait encore comment un traître en son genre pouvait rester dans ses rangs et elle se jura à elle-même de le tuer. Coute que coute. Elle n’avait aucune pitié pour lui.

« Allons prêtresse, est-ce là tout ce dont vous êtes capable ?
- Allons traître, déguste tes derniers minutes de vie avant que je ne te tranche la gorge. »

Il pouffa, sans aucun doute trop sûr de lui. Puis sans attendre une seconde plus, il lança ses chaînes sur le trident de Pandore. Celle-ci planta son trident au sol et bondit par-dessus, se jettant sur le barlog qui tomba au sol. Il recula en traînant au sol alors que la grande prêtresse invoqua son trident. Une fois debout, alors que la prêtresse s’apprêtait à lui infliger le coup de grâce, il lança à nouveau ses chaînes sur Pandore qui fut forcée de reculer pour qu’il ne la piège pas en essayant de la ligoter avec. Suite à cela, il put se remettre debout et il fonça sur Pandore qui encaissa le coup. Je sentais qu’il la fatiguait beaucoup et qu’elle devait vite y mettre fin. Alors, dans un dernier élan, elle se baissa et avec son trident, brisa son armure au niveau du torse puis, une fois dans son dos, elle finit tout simplement par lui trancher la gorge. Le sang coulait de son cou et  celui-ci essayait encore de sauver sa peau et il mit un coup de bras à Pandore qui se le prit en plein figure. La prêtresse perdit son calme, l’observant avec un regard noir et vide de compassion. Il reculait, continuant de se défendre et Pandore continuait de s’approcher et elle finit tout simplement par lui trancher la tête pour être sûre qu’il était enfin mort. La prêtresse était la victorieuse mais désormais elle était tendue et je sentais bien que le tuer l’avait défoulée.

Suite à ça, la prêtresse était pleine de sang sur son armure et vit que Sigmund aussi s’était débarrassé de son ennemie, soit maléfique. Mais elle le voyait mal en point et elle s’en approcha en courant, voyant qu’il souffrait de plusieurs blessures. En voyant ça, j’avais énormément mal au cœur et Pandore aussi. Elle avait peur de ne pas pouvoir tenir sa promesse vis-à-vis d’Isis. Il ne devait pas bouger s’il ne voulait pas que le sang se répande. Pandore souffla, réfléchissant à quoi faire. Elle ne pouvait pas le soigner. Elle était l’incarnation de la vanité et de la souffrance. Comment un être comme elle pouvait l’aider. Elle devait absolument trouver une idée. Pandore concentra son cosmos sur Sigmund. Même si elle ne pouvait pas le soigner, elle pouvait repousser sa mort pour essayer de le maintenir en vie autant qu’elle le pouvait.

« Je ne peux pas te soigner, je ne suis pas faite pour ça. Mais tiens bon, j’ai repoussé ta mort pour que tu restes en vie. Quand on sortira de là, soigne-toi le plus vite possible. Aller, viens maintenant … »

Elle lui tendit sa main pour l’aider à se relever. Elle restait près de lui, essayant de le maintenir en vie autant qu’elle le pouvait à l’aide de son cosmos. Il fallait désormais voir où en était No avec son ennemi.
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Mar 8 Déc - 16:06



Tandis que Pandore semblait vouloir les défendre à tout prix là où No jouait de tactique pour échanger les ennemis, Sigmund semblait par contre rester figé sur des détails futiles – comme si connaître un nom allait décider d'un combat – et ce fut donc dans une colère sourde et grandissante que le Méphistophélès se retrouva face à son nouvel ennemi. Réplique exacte de ce chevalier d'Asgard aux habitudes aussi surannées qu'idiotes, mais réplique qui allait surtout devoir encaisser son acrimonie croissante ! Après tout, il n'était pas dit que le guerrier du Miroir fût d'une patience d'ange, et constater que ce Grani de cendre affichait le même rictus moqueur que lui ne pouvait qu'amplifier son irritation. Ses résolutions. Son ire aussi implacable que farouche.

« Tu vas crever ! »

La condamnation venait tout juste de tomber d'une voix si détachée qu'elle en était presque désincarnée, signe s'il en était besoin que No appréhendait désormais toute l'importance de la situation : les siens n'étaient que des hyènes tout juste bonnes à se bouffer entre elles ! Si jamais son propre monde devait soudainement bénéficier d'une ouverture béante sur ce monde-ci, d'un passage si vaste que tous les Nemesis pourraient alors entreprendre sans risque la traversée, alors rien de positif n'en sortirait. Peu importaient les causes et peu importaient les Dieux, les siens étaient trop habitués à se comporter en charognards et se déverseraient donc sur le monde comme une nuée de plaies aussi assassines qu'aveugles, incapables d'effectuer un choix cohérent et incapables de refréner leur violence quotidienne. Les Nemesis détruiraient ce monde comme ils avaient détruit le leur, et No n'envisageait donc pas cette solution comme une possibilité. Pas après tant d'années à se battre ! Pas alors qu'il venait de poser le pied dans une nouvelle chance !

Si les siens ne savaient que mordre alors il les muselleraient de force, jusqu'à ce qu'ils fussent capables d'enfin se refréner !

« MARVELOUS ROOM ! »

Ce combat de regard avait assez duré, et cette folle évasion allait être arrêtée ici et maintenant. Dommage pour Pandore, Grani et Balrog, mais il y avait des risques qui ne pouvaient être pris, parce qu'il y avait des opportunités qui ne se présentaient jamais deux fois !

Et sans que ce Sigmund cendreux n'eut le temps de porter une seule attaque – manifestement trop occupé à jauger du regard un adversaire achevé de résolution – un vortex noir se créa pour s'étendre aussitôt, dévorant littéralement la zone tout en emprisonnant Grani en une fraction de seconde. À peine le temps de commencer à se débattre qu'il était déjà trop tard pour espérer survivre, et ce fut donc sans accuser le moindre regret que No contempla son adversaire se faire proprement désintégrer. Ne laissant bientôt plus que quelques cendres sur le sol comme seule preuve de son existence passée …

Et maintenant que le calme revenait, Méphistophélès laissa vaquer son regard sur la zone, découvrant ainsi un Asgardien mal en point et soutenu par une Prêtresse en bien meilleur état.

« Il faut refermer ce passage, sinon d'autres vont arriver. »

Sans être sûr, c'était au moins logique.
Sans être sympathique pour le blessé, c'était au moins pragmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Mar 8 Déc - 17:51

Destiny a écrit:


THE END OF THE MIROR: CREDIT: SIGMUND, NO, PANDORA


•    


Lentement, tandis que vous vous regardez en pensant que le combat ne fait que commencer, vous sentez comme une secousse et devant vos yeux ébahis, vous voyez les trois Némésis se contorsionner de douleur tandis qu'au loin raisonne dans un silence absolu et religieux, le chant d'Athéna  (Cf titre)
Son chant mélancolique est joint par le cosmos infernale d'Hadès, d'un carmin et d'une puissance extraordinaire qui se lient à votre cosmos.

Sans comprendre, vous voyez l'épée d'Hadès et le sceptre d'Athéna se lancer dans une course folle et se figer dans la brèche du mur des lamentation.
L'énergie viride aux éclats impures semble sur l'instant, avaler les armes divines des deux déités.

Les trois Némésis écarquillent leurs yeux et retiennent leurs souffles tandis qu'ils se retournent et constatent que leur cosmos n'est rien face à la puissance d'Hadès et d'Athéna, de ce monde, le votre.

Le chant d'Athéna s'enflamme, le cosmos d'Hadès devient omniprésent et c'est alors que le mur des lamentations, ainsi que ce qui était l'entrée menant au Miroir des Némésis, éclate.
Un souffle puissant émanant de l'intérieur du Miroir éclate en une véritable explosion volumineuse et dangereuse.
Le chant s'arrête net, comme étranglé et le cosmos d'Hadès est soudainement absent.
Les corps des Némésis ont étés soufflés, leurs corps ensanglantés et meurtris par des milliers de coupures de verres gisent dans cette pièce renfermée.

Vous même avez étés soufflés par cette explosion d'une incroyable puissance, elle vous a poussé jusqu'aux murs de la pièce, peut être même sonné.
Quoi qu'il en soit avant que vos yeux ne se ferment, sur votre combat, vos blessures et quelques cicatrices que le verre vous auraient commit au passage,
vous voyez l'épée d'Hadès et le sceptre d'Athéna croisés sur le sol, grisés, sans le moindres cosmos.

Au moment ou vous sentez vos forces vous quitter, vous vous sentez transportés, mais vos pensées se mêlent, que s'est-il donc véritablement passé?
Hadès... Athéna... ?
Vous ne sentez plus leur présence et dans les étoiles, leurs constellations semblent avoir étés détruites.
Vous le savez instinctivement: ils sont morts au front de l'honneur pour sauver cette planète, vous la laissant en Héritage.
Vous avez combattus en héros, répondant à l'appel du monde et du cosmos qui étaient en danger.


Lorsque vous ouvrirez vos yeux, la lumière du soleil vous inondera de nouveau.
en mourant, L'Eclipse du seigneur Hadès s'est totalement retirée.
Lorsque vous retournerez sur vos terres, l'on vous acclamera comme de véritables Héros de guerre.

Félicitation,

vous avez débloqués les titres suivant:
"L'alliance fait la force."
ainsi que
"Héros de guerre Némésien."

( Le titre "L'alliance fait la Force" vous servira in RP à être reconnut, si vous seul le désirez, par tous les membres, en tant que leadership d'un groupe de personne pnj ou membre à part entière.)

( Le titre " Héros de guerre Némésien" vous permet de savoir et ainsi, de révéler au monde l’existence d'un monde du Miroir, ou vivent vos semblables, les Némésis. vous savez également après une longue observation ( RP et expérience ) reconnaître un Némésis.)


HRP / CONSIGNES
=> L'event est finit pour vous.
Félicitation ♥
Rendez-vous ICI Pour vos questions au sujet de ce topic.


FICHE PAR FALLEN SWALLOW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   Ven 11 Déc - 13:42

Il était difficile de se recentrer dans des conditions aussi difficiles. Sigmund sentait que les combats avaient touché à leur fin, mais cela n'écartait pas la menace du mur maudit. Vue par les yeux du septième sens, la distorsion cosmique restait une sorte d'hérésie abominable que l'asgardien ne parvenait pas à accepter. Il sentit la présence de la prêtresse des Enfers qui lui offrit son secours. Il était étrange de sentir de l'inquiétude dans la voix de la jeune femme, alors qu'elle avait tué son ennemi avec cruauté à peine quelques instants plus tôt. Quelle étrange dame.

" Attendons de voir si toute menace est vraiment écartée. "

Il accepta sa main tendue avec reconnaissance. Le cosmos de la représentante d'Hadès lui avait permis de combattre celui de sa soeur jumelle, la maléfique. Les sens revinrent petit à petit au guerrier divin qui se sentait malgré tout aussi faible qu'un agneau. De son côté le guerrier anonyme s'était facilement débarassé de son ennemi et se contenta sobrement de préconiser de fermer le passage. Il semblait savoir de quoi il parlait. Sigmund avait compris qu'il ne servait à rien de poser des questions, aussi attendit-il de voir comment les deux autres allaient agir pour les imiter s'il le pouvait.

C'est alors qu'il se rendit compte que leurs ennemis n'étaient pas morts comme il l'avait pensé. Comment était-ce possible ? La maléfique, le cendreux et le balrog étaient toujours là. Par quel soutient démoniaque étaient-ils tenus en vie ? Grani commençait à désespérer et c'est alors qu'une aide providentielle vint changer le rapport de force. Toute la scène à laquelle il assista le laissa étonné. Ce ne fut que plus tard, soufflé hors des Enfers, qu'il comprit que Athéna et Hadès s'étaient alliés contre un ennemi commun.

Les deux dieux grecs avaient-ils disparu pour de bon ou n'était-ce qu'une façon de disparaître pour réapparaître avec un effet de surprise plus tard ? Comme il sentait que la menace était écartée pour le moment, Sigmund quitta la campagne d'Heinstein désormais ensoleillé dans l'intention d'aller demander conseil à son dieu avant d'aller prendre du repos et laisser sa robe divine se reconstituer dans son élément naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event - fin du chapitre] Groupe Hadès: Pandore, Simund, No

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Event] Gehenna Battle - Premier Groupe d'Attaque !
» [Terminé] Event- Les Landes Rocheuses (Groupe n°5)
» EVENT CITIZEN ✖ Camping : groupe du montage des tentes
» Partie II Event - Nordkia se soulève ! [Groupe de Nordkia]
» Event #1 : Halloween 2015 - Groupe 3 : A la chasse des Pokemon contaminés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Les Enfers :: Giudecca et le mur des lamentations brisé. :: • Mur des Lamentations brisé-