Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 Hell Bent [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hell Bent [Libre]   Jeu 10 Déc - 17:18

Les Enfers … mon cadre de vie habituelle enfin si l’on peut nommer cela vie. Pourtant c’est ici que je me réveille que j’ouvre les yeux le matin et que le soir, je me couche, ferment mes yeux sur le marbre de ma demeure Anténora. Cet immense palais est ma demeure c’est ici qu’en Enfer le règne du Garuda s’exprime le plus. On peut y apercevoir à l’entrer une gigantesque statue de l’oiseau immortel. Les ailes déployées, un bec brillant de l’éclat du métal des enfers tout comme ses serres menaçantes qui semblent prête à déchirer quiconque se risquerai à entrer ici. Un grand sourire ornait mon visage alors que j’étais encore allongé nu dans les draps de ma chambre, je me sentais chez moi ici, de plus que mon cosmos envahissait les lieux, ils nourrissaient ses murs et chacune de ses colonnes sur les quels des yeux vous regardaient passer épiant chaque mouvement, battant des paupières dans le marbre qui leurs servait de présentoirs. Si vous entrer dans ses lieux abandonné tout espoirs de revoir un jour la réalité, les chemins sont fait d’illusions, de véritables trompe-l’œil cosmique qui vous empêcheront à jamais de voir la véritable forme des lieux. Seul moi et mes serviteurs arrivons à nous déplacer dans ce labyrinthe de dédale fait d’illusions.

Je me levais enfin dans toute la splendeur et la royauté de mon rang de juge des enfers, sans me presser je m’avance dans la salle suivante qui se trouve relier à ma chambre par un corridor. C’est un therme qui ressemble beaucoup à ceux que les romains construisaient quand ils étaient les maîtres du monde et régnait sur une grande partie de l’Europe. De l’eau coule dans plusieurs bassins de marbre blanc entremêlé de longue lignes noirs faite à partir de pierre que l’on ne trouve qu’en enfer. Je regarde sur les murs qui sont eux agrémenté d’immense fresques. On y voit représenté plusieurs scènes issues de la mythologie. Le roi Ulysse rentrant chez lui après la guerre de Troie, Hades notre sombre seigneur donnant à Perséphone les graine de grenade, l’un des seuls fruits poussant en enfer, l’obligeant ainsi à rester 6 mois dans ses bras tandis que le reste de l’année elle pourrait retourner dans les bras de sa mère. Les Enfers, lors du partage du monde c’est de ce lieu cas hérité notre sombre seigneur craignant sa puissance, les autres dieux et en particulier Zeus l’on reclus ici dans ce territoire morbide où il doit sans cesse jugé les âmes des Hommes. Il mérite mieux, c’est pour cela que nous les Spectres allons conquérir le monde, détruire ses misérable humain et faire de la terre le domaine paradisiaque que souhaite notre déité. Un Elysion parfait comme seul Hadès est digne de créer.

« Que l’on prépare mon surplis, le Garuda ne va point tarder à prendre son envol. »

Je n’eus pas à oser la voix, des serviteurs apparaissant par les entré, préparant le bain où je venais d’entrer, l’eau chaude ruisselant autour de moi. Peu de temps après des fleurs et des herbes remplir le bain, de la sauge et de la lavande pour la purification. L’odeur de l’encens se répartir dans la pièce, des odeurs qui me rappelait mon ancien royaume flottait des airs sous la forme d’une légère fumée. Dans le même temps d’autre serviteurs versait sur moi du lait de chèvres, je savourais ces diverses douceurs tout en pensant à mon devoir. Que faisait les chevaliers du sanctuaire ? La dernière guerre sainte ne c’était pas passé comme prévu, aucun des parties n’avait réussi à emporter la victoire. Pour la première fois depuis des milliers d’années, depuis les temps mythologique le destin ne se répétait pas. Les batailles qui allait suivre allaient toute être décisive et pourrai à jamais faire remporter un camp plutôt qu’un autre, jamais la balance de l’univers n’avait été aussi incertaine, de quel côté pencherai-telle qui aurai au final le contrôle de la terre. Dans ces batailles pour la domination du monde beaucoup perdrait la vie, beaucoup souffriraient, moi Eaque le juge des Enfer j’œuvrerai pour les rêves de sa majesté Hadès. Je partage son avis et je le respecte, il est le dieu que nous tous devront servir, bien plus que cette Athéna aux idées naïve dont la niaiserie n’a d’égal que le stupide sens du sacrifice qui l’habite. Elle pense que l’amour et l’amitié pourront rallier les gens à sa cause, mais elle se trompe, le seul lien indestructible est celui de la force, de la maîtrise, les fort réduise les faibles en esclavage. Rien d’autre ne permet de s’assurer de la fidélité de ses sujets.

« Maître Eaque ! Maître Eaque, un inconnu s’approche d’ici ! »

La source de ce vacarme qui venait de troubler mes réflexions était un serviteur, celui chargé de surveillé les lieux, rien de plus qu’un simple garde. Il était censé me prévenir de toute personne circulant dans mon domaine et le fait qu’il ne me prévienne que maintenant, alors que je lui avais donné la tache de surveiller toute la zone et non pas seulement les alentours de ma demeure me montrait qu’il avait failli à sa mission, il ne méritait plus de me servir. Je levais la main, cette dernière émergeant de l’eau laiteuse comme Charybde ou Scylla sortirai de l’eau pour dévoré d’imprudent voyageurs. Mon cosmos s’éleva en direction de lui, d’une légère couleur violette qui l’entoura sans même qu’il ne s’en rende compte l’instant d’après une cascade de sang ce mêla au lait et à l’eau de mon bain ce dernier s’extirpant du corps de l’homme par ses yeux, sa bouche et ses narines.

« Royal blooding fly »

S’en était finit de lui, je me levais l’eau rouge et blanche dégoulinant de mon corps, l’instant d’après mon surplis aux couleurs des ténèbres vint recouvrir ma nudité, j’étais redevenu le Garuda l’oiseau immortel qui jugeais les âmes en enfer. Il était temps d’aller voir qui osais s’approcher de son domaine impunément. Je gravis la tour de l’Anténora, arrivant dans une coupole gigantesque ou se détache sur le plafond de grandes peintures de Garuda qui s’entremêlaient dans une danse magnifique. Ainsi qu’un gigantesque télescope dont la couleur était la même que celle de mon surplis et qui était surmonté de deux gigantesques ailes. Je recherchais à présent l’intrus de cette œil dont personne ne peut échapper.

« Qui donc est-tu ? Toi qui ose venir dans les terres d’Eaque. »
Revenir en haut Aller en bas
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Dim 20 Déc - 21:25

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Hell Bent.


Encore une magnifique journée aux Enfers depuis que Hypnos était venu pour fourvoyer le juge du Griffon. Il fallait vraiment revoir les stratégie et ne plus inclure les dieux jumeaux dans les ébats qui pouvaient se dérouler aux Enfers. Il fallait que le Griffon protège les lieux, car depuis quelques temps le royaume d'Hadès était encore plus accessible qu'à l'accoutumé, on rentrait et sortait comme dans un moulin. Alors qu'on ne rentre qu'une seule fois dans une des prisons.

Minos regardait les cadavres des pauvres humains qui jonchaient son chemin et se disait que la mort de ses compagnons juges, de son ami Rhada et de son disciple Eaque lui laissait un goût bien amer et qu'il aurait non pas préféré mourir à leur place même s'ils étaient déjà tous morts au moins une fois, mais ne pas avoir à supporter toute cette masse de travail qui s'était abattu sur lui en quelques temps.

Il sentit des cosmos approcher de plus en plus rapidement vers lui. Il y en avait une dizaine. Quand ils firent leurs présentations de convenance au seigneur de la valeur et de la noblesse. Un sourire balafra le visage du spectre, de simples silvers et bronzes saints en face de lui, mais quelle blague, quelle déchéance ! Même s'ils étaient supérieurs en nombre ils n'égalaient pas la puissance du juge, même à dix.

Le juge se fit alors plaisir à les transformer en marionnettes et les faire se combattre. Il jugea chaque âme dans la foulée et se délecta des supplices  qu'il allait leurs réservé. Même si un nouveau cosmos se fit sentir, plus puissant et déjà arrivé aux temples des juges et plus précisément, celui du Garuda. Il s'empressa de voler jusqu'au temple alors qu'il ressenti l'énergie d'Eaque s'abattre dans ce temple. Ce n'était pas possible ! Non pas lui ! Son disciple était là, de retour de sa nouvelle mort.

Il était aux avants postes du temple et aperçut un chevalier d'argent qui se présenta à nouveau au juge. C'était le nouveau chevalier de la lyre. Le remplaçant d'Orphée qui était mort par les mains de Rhada. Il fallait montrer au visiteur qu'il n'était pas le bienvenue, mais la puissance de se Silver était bien plus intense que celles des larbins qu'il avait jugé avec une rapidité déconcertante.

Le combat s'engagea et le chevalier d'argent de la lyre se fit défaire en peu de temps. Mais une question taraudait l'esprit du Griffon qui avait bel et bien senti le cosmos du Garuda. Il entra ainsi dans le temple, son surplis noir de jais se nourrissant du sang de son adversaire qui avait coulé sur lui et pour rire, le juge grâce à sa cosmique marionation faisait jouer le cadavre du saint de la lyre une sérénade dont il était assez fière. Il vit ensuite Eaque en face de lui et ne s’empêcha de sourire.

« Alors comment va le juge du Garuda ? »
Dit il sur un ton ironique et aussi heureux de revoir son disciple.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Dernière édition par Minos le Mar 12 Jan - 3:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Lun 11 Jan - 15:07



Hell Bent

Feat Minos ; Eaque ; Rames


Pandore faisait son deuil. Elle gardait sa peine pour elle, seule, ne se confiait à personne et je sentais sa souffrance. Je pouvais amplement compatir. Perdre quelqu’un, je savais ce que c’était et j’étais la seule personne à qui elle en avait parlé. Normal en même temps me direz-vous, je suis dans mon corps et elle, elle squatte le mien. Je ressens, comprends sa douleur. Mais je ne peux rien faire pour l’apaiser. Perdre une personne que l’on aime c’est une douleur indescriptible et aucune douleur ne pouvait la dépasser. Seul le temps pouvait essayer de jouer en sa faveur. Elle devait attendre qu’il revienne. Et plus vite il allait revenir, plus vite elle serait tranquille même si actuellement elle s’en voulait de ne pas avoir pu le protéger comme elle le voulait. Pandore se sentait ridicule, minable. Elle se voyait plus bas que terre et déprimait au fond d’elle. Mais ça, elle ne le montrait pas. Elle était devenue tyrannique, criait, s’énervait, frappait à tout va. Elle montrait sa colère, se punissait elle-même de son poste et de sa mission ratée. Mais elle savait que ce n’était que passager et voulait ressusciter son frère. Et pour ça, je sais que Pandore est capable de n’importe quoi. Et pour une fois, je la soutenais dans sa démarche. Je ne sais pas comment elle compte faire pour le ressusciter, mais tous les moyens sont bons pour retrouver un être aimé, n’est-ce pas ? Pandore était du même avis que moi et le fait que l’on soit d’accord sur un même sujet était quelque chose de très rare. Après tout nous avons des caractères assez opposés mais aussi des traits communs. Comme le fait d’accorder beaucoup d’importance et de tout faire pour l’être aimé.

L’épée de son frère était restée dans la grande salle. Salle que Pandore avait fait boucler à double tour et elle gardait les clés sur elle. Personne ne pouvait et ne devait entrer dans cette pièce désormais. L’épée était bien trop dangereuse et même la prêtresse des Enfers ne s’en approchait pas pour la seule et bonne raison que cette épée était seulement à Hadès et pouvait dévorer les âmes de n’importe qui. Il était le seul à pouvoir manier cette épée et Pandore le savait pertinemment. De plus, la situation actuelle en Enfer était chaotique. Hadès désormais mort, Hypnos et Thanatos avaient pris le pouvoir en Enfer et s’amusaient à exterminer toutes les menaces et toutes les personnes qui n’étaient pas d’accord avec leur gouvernement actuel. Une vraie dictature oui. Pandore voulait qu’Hadès revienne et pour ça elle avait pensé à tout. Elle savait déjà comment faire pour remettre de l’ordre en Enfer et faire venir son frère en toute sécurité. Mais pour ça, elle n’y arriverait pas seule et c’est pour cela qu’elle allait en direction du temple d’Eaque. Elle espérait trouver tous les autres puisse qu’elle avait eu vent de sa résurrection.

Beaucoup de spectres étaient corrompus, tout le monde se battait avec tout le monde et la prêtresse avait demandé à Rames de l’accompagner dans sa mission. Pandore risquait de se faire tuer par Hypnos ou Thanatos. Si un des deux se doutait de ce qu’elle avait prévu, elle risquait de mourir. Mais elle était prête à tout pour Hadès. Pendant tout le chemin Pandore courrait afin d’éviter les spectres qui essayaient de s’entre-tuer. Certains défendaient cette foutue dictature et d’autres étaient contres et Pandore ne pouvait pas les aider pour mener sa mission jusqu’au bout de façon discrète. La prêtresse serrait les dents alors qu’elle arriva comme une bombe dans le temple. Minos et Eaque étaient là. Fronçant les sourcils, Pandore gardait son air sérieux. L’air était grave. Radamenthe était encore disparu pour l’instant et la prêtresse n’avait pas le temps d’aller le chercher dans des contrées inconnues.

« C’est pas un moulin ici ! L’heure est grave ! Débarrassez-vous immédiatement de ses fichus soldats et venez, j’ai à vous parler ! Faîtes vite, je n’ai pas de temps à perdre avec vos niaiseries !! »

Pandore donnait littéralement des ordres, folle de rage. Qu’est-ce qu’ils faisaient ceux-là ? Ils s’amusaient de tout le bordel actuel ? N’étaient-ils donc pas au courant de la mort d’Hadès. Pandore partie rapidement dans la salle de réunion. Elle ne cherchait pas à les aider et cherchait ses mots pour leur parler de son plan. De plus, elle ne voulait personne, aucun serviteur dans ce temple et ordonna à Rames de tous les virer puis de la rejoindre. Assise en bout de table, elle croisa les jambes et les bras, attendant patiemment qu’ils arrivent enfin.  Une Pandore folle de rage ce n’était pas très beau à voir …


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Lun 11 Jan - 21:40

Un rictus, moitié mauvais, moitié heureux ce forma sur mon visage à la vue de la personne qui venait d’envahir mon espace vital, je ne connaissais que trop bien ses longs cheveux blancs qui rayais un surplis noir représentant un griffon. Je sorti très vite de l’observatoire, dévalant les marches à l’allure d’une marche rapide, ouvrant grand les portes je sorti devant l’homme qui avait été mon maître et qui m’avait appris à contrôler cette arme si fantastique qu’était le cosmos. Je le regardais droit dans les yeux, répondant à son sourire par un sourire équivalent, profitant seulement quelques instants de la musique joué par le cadavre d’un chevalier de la lyre … avant que cette dernière ne m’insupporte. Mon cosmos s’éleva d’un seul coup, à la vitesse fulgurante d’un cheval au galop dans l’ombre d’une nuit sans lune. Un immense vent spectral, noir comme les ténèbres emporta le cadavre, déchirant les files de cosmos créer par le Griffon. La lyre n’était plus, son cadavre retombera bien loin d’ici et je le savais. Au moins, je n’aurai plus à subir cette musique qui aurai finit par me donner un mal de crane. De plus cette petite démonstration de force devait servir d’exemple à l’autre juge des enfers, il m’avait beaucoup appris, je le respectais pour ça, mais il devait apprendre que maintenant j’étais moi aussi l’un des juges régnant sur les enfers, son égal et que j’étais prêt à lui faire comprendre par la force. Sans me détaché de mon attitude royale, je me rapprochai de lui, sans me départir non plus du sourire à demi rictus qui ornais mon visage.

« Comme tu peux le voir, je me sens en pleine forme. Juge du Griffon. »

Je souriais toujours, mais à l’intérieur de mon esprit mon cerveau fonctionnait à une vitesse folle, je savais parfaitement que cette apparition du juge n’était pas une simple visite de courtoisie, j’avais l’habitude de déambuler dans un univers ou le pouvoir était important et là où se trouve le pouvoir se trouve aussi des manipulations, la domination de la parole, des alliance, qui sera le camarade de qui, qui manipulera qui, il fallait agir comme si chaque phrases, chaque signe d’amitié cachait quelque chose d’autre et c’était bien souvent le cas. Je pensais même avoir découvert la raison qui poussait le griffon à venir quérir l’aide du Garuda. Je me souvenais parfaitement de la visite de Thanatos quand il avait essayé de me corrompre et de me rallier à sa pauvre rébellion envers notre maître Hadès, je pouvais être certains qu’ils avaient fait la même proposition à mon alter égo griffonesque. J’allais lui demander ce qu’il venait faire ici quand je fus soudainement interrompu par une furie, que dit-je une harpie, une mégère mythologique en pleine crise d’adolescence et qui traverse sa mauvaise période. Pandore nous regardait, les yeux emplie d’une rage que l’on aura pu couper au couteau, l’expression fulminer avait dû être inventé pour elle et pour ce moment précis. Je fronçais les sourcils, je n’aimais pas que l’on me donne des ordres, mais pour l’instant essayer de lui faire entendre raison serait aussi inutile qu’un appareil photo pour un aveugle, je me décidais donc à me taire et à suivre la représente d’Hadès dans ma salle de réunion qu’elle avait déclaré sienne, non sans ressentir une profonde frustration.
Surtout que je savais parfaitement en quoi allait constituer cette réunion, parler des conneries perpétrées par les dieux jumeaux, j’étais déjà énerver rien cas la pensé de passer des heures enfermées entre Minos et une Pandore survolté. Il fallait également que je prévois un coup d’avance, restant en arrière de la file, je pris un papier et griffonnant quelques mots dessus, je fis passer le message à un garde au quel je donna des instructions bien particulière. Voilà maintenant la réunion allait pouvoir commencer. Nous étions tous assis autour d’une grande table d’ébène et d’or qui à sa surface renvoyait notre reflet de par le miroir qui constituait sa partie haute. C’est donc en m’adressant au reflet courroucé de Pandore que j’entamait la discussion en feignent l’ignorance.

« Alors Pandore, pouvons-nous enfin connaitre les raisons qui pousse la colère à envahir ton visage ? »
Revenir en haut Aller en bas
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 12 Jan - 3:14

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Hell Bent

Ce juge du Garuda était tout aussi insupportable que sa sœur il y a de cela quelques siècles. Osant même défier le Griffon son maître au jeu de qui aura la plus grosse … cosmo énergie. Dommage, le cadavre du chevalier d'argent était plutôt sympathique à contrôler, mais il fallait que son alter égo des enfers s'en prenne à sa marionnette, pauvre petit joujou entre les mains d'un homme dont on connaissait l'impartialité, le mépris pour les êtres faibles, le goût du sang et de la manipulation. Malgré ce « petit incident » avec le jouer de Minos, ce dernier était tout de même content de voir se qu'il considérait toujours comme son disciple, en effet le juge résident de Ptoloméa savait que son voisin, avec beaucoup de puissance, ne savait pas la contrôler, ou en tout cas pas assez bien et s'était fait souvent battre à cause d'une arrogance certaine, arrogance qui ne tarda pas à montrer le bout de son nez. Cela exaspéra Minos mais retrouvait bien là Eaque.

Il fallait que le Griffon, lui parle de sa dernière aventure avec la rencontre d'un des Dieux jumeaux. D'ailleurs il espérait que son confrère n'avait pas été fourvoyé. Quand la patronne fit son apparition plus que tumultueuse ordonnant aux deux de la suivre rapidement et sans poser de question jusqu'aux soubassement d'un temple. Ils étaient tous les trois en train de se regarder dans le blanc des yeux, Minos préférait ne pas agir car les colère de Pandore étaient légendaires aux enfers, et dans ces moment valait mieux ne rien dire ou prendre clairement la colère de Zeus sur le coin de la figure.

Quelques secondes passèrent, des secondes interminables, on pouvait entendre le bordel qui se tramait dehors. Les Enfers étaient réellement en proie au chaos, à la destruction, à une violence dantesque. Les spectres pour la dictature de Thanatos et Hypnos essayaient de propager une propagande qui disait clairement et sans détour.  Adhérez ou crevez.

La pièce était en somme magnifique, assez sobre avec le contraste d'une table ébène et or assez luxueuse. Des statuts gigantesques d'Hadès fleurissait la pièce.





« Alors Pandore, pouvons-nous enfin connaitre les raisons qui pousse la colère à envahir ton visage ? »



Très bonne question de la part du Juge du Garuda, celui du Griffon ne tarda pas à répliquer de suite.

« Je pense savoir pourquoi nous sommes là. Mais dis toi une chose Pandore. Sans Radhamanthe qui est porté disparu même a sûrement été tué par Kanon. Nous ne pourrons pas vaincre à nos trois forces les dieux jumeaux. -il soupira- Il nous faudrait une autre force au moins égale aux notres pour nous aider. »


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 12 Jan - 13:54

    Battez-vous ! Battez-vous ! Pensa Rames en suivant la Prêtresse d'Hadès. Vous verserez des larmes plus tard ! poursuivit ses pensées en observant la bataille anarchique entre les spectres. Une situation qui évidemment ne plaisait guère à sa suzeraine. Ce rêve maudit devait rapidement s'achever ! Il était temps que le seigneur des Enfers reviennent, et que les spectres se jettent aux pieds de la sombre Dame en implorant son pardon.
    Il fallait malgré tout reconnaître la malice des frères jumeaux qui dominaient à merveille le Royaume, et lutter contre eux ne serait pas simple.
    Lui était prêt à toit pour aider et accomplir la volonté de sa Maîtresse. Il marchait donc au milieu de cette panique, essayant de ne pas perdre du regard la prêtresse qui, remontée, était pressée de se rendre à une réunion avec certains spectres.

    De plus il fallait rester discret, la mission le réclamait. Bref, le jeune spectre gardait son calme malgré l'ambiance, élégant malgré un visage fatigué qui faisait peur à voir... Il suivait, et suivait. Ils arrivèrent au temple de l'Antenora. Temple appartenant au juge Eaque, un des spectres les plus puissants avec Minos. Pour l'instant le troisième juge semblait ne pas être présent, peut-être était-il du côté des opposants.
    Le magicien glissa sa main sur son front comme pour effacé ses réflexions en se disant qu'il n'était pas là pour ça. Que ce genre d'affaire ne le concernait guère, que son chemin était celui tracé par les mots de sa Maîtresse.

    Il vivait sa vie, sans espoir, se moquant totalement de son avenir, de ses sentiments... De toute façon il avait bien trop peur de se poser des questions sur son existence et des raisons de sa venue au monde. Au fond, cela ne changeait rien.
    Le serviteur de la Dame des Enfers n'avait pas fait attention, et il se trouvait à un mètre d'elle lorsqu'elle commença à donner des ordres à tout va aux personnes présentes.
    Le jeune homme l'avait rarement vu ainsi, d'ailleurs, elle se tourna rapidement vers pour lui donner une consigne.
    Il regarda alors autour, et sans hésiter prit la parole pour demander à tous de partir, de quitter les lieux. Cela ne fut pas aisé, certains se rebellaient, heureusement il suffisait d'annoncer qu'il s'agissait du désir de Pandore pour réussir. Ce prénom était une fabuleuse couverture lorsqu'il était en difficulté au sein du Royaume.
    Il avait gagné en acceptant de ne plus jamais lever les yeux en direction du soleil. C'était sa vie... Après quelques minutes de folie, le lieu se vida rapidement, laissant place à des dalles écarlates, des corps inertes.

    Arrangeant un peu son air débraillé, le magicien entra dans la salle, il y vit Minos et Eaque. Deux êtres à la carrure des plus impressionnantes. La marche dansante il salua les juges en ôtant la coiffe de sa tête.
    -" Enchanté de vous rencontrer ! " Il fit un petit geste de la tête à l'encontre de Minos comme pour lui dire qu'il le connaissait déjà.
    S'approchant ensuite de sa Maîtresse, il lui susurra à l'oreille avec un certain charme.
    -" Il ne reste plus une âme par ici..." Puis il alla appuyer son dos contre le mur du fond, et s'amusa avec un jeu de carte, tout en gardant son attention sur ce qu'il se disait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 12 Jan - 14:15



Hell Bent

Feat Minos ; Eaque ; Rames


Les juges arrivèrent bien rapidement dans la salle de réunion. Tant mieux, Pandore allait rapidement pouvoir leur expliquer son plan. Eaque lui demandait la raison de sa colère tandis que Minos devina bien rapidement et lui dit que seuls, ils ne pouvaient rien faire face à la force des jumeaux. Pandore rit nerveusement quand il lui dit ça, elle se releva et frappa un bon coup sur la table, montrant à quel point sa réflexion était stupide. Bien sûr que Pandore savait tout cela et c’est pour cela qu’elle devait leur expliquer son plan. Radamenthe n’était certes pas là, ça faisait un sacré handicape à prendre en compte mais elle espérait qu’il puisse arriver en plein milieu de la réunion. Bien entendu, la prêtresse risquait de lui tirer une oreille et de s’énerver sur lui en lui disant qu’il devait être là plus tôt, mais là elle avait besoin de lui et il n’était pas là. Minos dit même qu’il était peut-être mort sous les coups de Kanon. La prêtresse, mécontente pesta, se retenant de lancer une insulte à la figure de Radamenthe. Soupirant, elle observait les statuts d’Hadès et sourit, contente de revoir son visage, même si ce n’était qu’une simple statut. Rames entra rapidement dans la pièce, saluant les juges et dit à l’oreille de la prêtresse qu’il ne restait plus rien dans le temple. Pandore se contenta de lui lancer un simple regard pour le laisser dans son coin. Il restait là, silencieux. Il devait écouter tout de même ce que la prêtresse avait à dire, après tout elle l’avait prise avec elle pour qu’il lui vienne en aide si besoin. Elle savait comment littéralement utiliser Rames à son avantage.

« Je suis là parce que j’ai besoin de vous. Vous êtes les seules personnes à qui je peux faire confiance. Les seules personnes non corrompus par les jumeaux et leur dictature à la con. »

Elle ne put s’empêcher de cracher cette dernière insulte non sans montrer toute la haine qu’elle éprouvait vis-à-vis d’eux. Comment pouvaient-ils trahir Hadès de cette façon ? C’était … Pandore et moi n’avions pas de mot pour décrire à quel point cette trahison était immorale. J’essayais de calmer Pandore, lui disant de souffler, qu’elle allait y arriver. Malheureusement je ne pouvais la soutenir que moralement et pour une fois, cette optique me fit mal au cœur. J’aurais aimé pouvoir l’aider davantage plutôt que de me contenter de la calmer intérieurement. En même temps, c’était désormais Pandore qui contrôlait mon corps … Mais vu la peine qu’elle devait surmonter, je n’arrivais pas à lui en vouloir. La prêtresse regarda ses juges, elle était sincère dans ses paroles et même s’ils ne voulaient pas l’aider, elle ressusciterait Hadès seule. Mais ils risquaient de prendre cher sur la tronche après … Elle voulait qu’ils l’aident pour montrer leur loyauté vis-à-vis d’Hadès. Elle voulait voir s’ils allaient réellement tenir leur engagement. Ce n’était pas un test là non. C’était de l’action pure, c’était une réelle preuve qu’ils pouvaient apporter. C’était à eux de décider. Mais au fond d’elle Pandore savait qu’elle pouvait compter sur eux car ils ne l’avaient jamais trahi. Du moins pour l’instant.

« Je vais reprendre le contrôle complet des Enfers. Nous allons tuer les jumeaux. Ainsi, on pourra ensuite ressusciter mon frère pour qu’il récupère son trône. Et pour ça, nous allons demander de l’aide à Athéna. »

Les juges n’allaient peut-être pas comprendre, mal prendre la chose. Et c’était normal. On va demander de l’aide à nos ennemis après tout. Hadès a toujours cherché à détruire le bien le plus sacré d’Athéna, c’est-à-dire la Terre et il y a toujours eu une guerre sans fin entre les deux dieux. Néanmoins, là c’était différent. Pour une fois, Hadès et Athéna avaient une guerre en commun, contre les personnes qui avaient osées les tuer : les Némésis. Et s’ils sont morts ensembles c’est parce qu’Athéna a demandé de l’aide à Hadès qui accepté de l’aider pour éliminer cet ennemi commun. Il l’a aidé pour détruire le miroir et les deux y ont laissés leur vie.

« Les Saints ne devront pas tarder à ressusciter Athéna. Nous sommes en guerre contre les Némésis. C’est notre ennemi commun avec les Saints et si Athéna désire à nouveau l’aide d’Hadès dans cette guerre, elle sera dans l’obligation de nous aider. Sachant que mon frère est mort parce qu'il a accepté de l'aider, elle a une dette vis-à-vis de lui. »

Obligation oui. Pandore était prête à tout pour imposer cela à Athéna. Vu l’aide que le frère de Pandore avait apporté à la déesse, elle ne pouvait pas refuser de l’aider et ainsi de le ressusciter. Elle devait leur tendre la main tout comme Hadès accepté de tendre la sienne pour l’aider dans cette guerre.

« Aucun des jumeaux ne doit être au courant. Sinon on risque de se faire tuer et on ne pourra pas ressusciter Hadès. Il est très important de tuer les jumeaux en premier lieu afin de stabiliser le milieu dans lequel on ressuscitera mon frère, c’est-à-dire les Enfers. Hadès doit revenir le plus rapidement possible. Je garde sur moi la clé dans laquelle j’ai enfermé son épée afin que l’épée ne soit pas perdue. Il faut qu’Hadès la récupère et qu’il rétablisse l’ordre dans ce bordel ! »

On pouvait encore sentir l’énervement de Pandore concernant les jumeaux. Elle continuait de s’en vouloir comme pas possible. Comme si la mort de son frère était sa faute. D’ailleurs elle voyait ça un peu comme ça. Elle ne pouvait s’empêcher d’être énervée contre elle-même. En parlant, on pouvait voir Pandore faire les mille pas puis quand elle eut finit ce qu’elle avait à leur dire, elle posa à nouveau ses mains sur la table qui trônait au milieu de la pièce.

« Votre avis ? Des objections ? Vous êtes dans le coup ou non ? Je ne peux pas laisser l'état des Enfers ainsi. Ce n'est pas digne d'Hadès. »

Il était important pour elle d’avoir leur avis sur ce qu’elle avait prévu mais aussi et surtout leur accord. Elle voulait entendre de vive voix qu’ils étaient dans la partie. Qu’ils l’allaient l’aider et sauver les Enfers avec elle. Mais avec ou sans eux, elle allait ressusciter les Enfers et remettre de l'ordre. Et ce quoi qu'il lui en coûte.
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 12 Jan - 15:50


Réveillé d'une sieste par un vacarme dû à l'arriver de personnage dont je n'ai pas chercher à savoir le nom, je me leva péniblement de mon lit avec une seule idée en tête : Nettoyer mon surplis ! Un bon guerrier doit prendre soin de son armure ainsi que de ses armes, mais en l’occurrence, mes armes sont mes poings et j'allais pas faire briller mes poings, c'est idiot. Juste le temps de trouver comment lustrer ma belle armure d'un sombre violet. Si j'ai bien compris, le juge du Garuda ma bien signaler que les surplis étaient fabriqué à partir des minerais des enfers, ce qui explique leur couleur profondément sombre. Visiblement le Seigneur Eaque avait de la visite. Y'avait-il quelque chose de spécial aujourd'hui ? Enfin si il à besoin de mes services il me fera signe. Le temps passa, combien je ne sais pas j'étais trop occupé à faire étincelé ma belle armure. Et soudain on frappa à ma porte. Je ne savais pas qui ça pouvait être et il n'y avait pas de room service dans la maison de mon maître.  C'est sans me précipiter que je suis aller ouvrir la porte, et un spectre ce rua dans mon espace jusqu'alors privé.

- J'ai un message pour vous de la part du Seigneur Eaque !

Un message de sa part ? Finalement il aura peut être besoin de moi, et j'espère pour lui que c'est pas une liste de tâches à faire parce que sinon je lui renvois le messager mais sans la tête, avec le message accroché dessus. Je pris le papier des mains du messager. Je le déplia afin de lire son contenue. Mes yeux parcouraient vite ce bout de papier sur lequel une ordre m'était donné, et je me devait de le respecter. Un grand sourire sadique s'afficha sur mon visage et me globe occulaire fixait de la même manière le messager. Je lui tendis alors la lettre et lui demanda de la lire, pendant que j'allais chercher un petit quelque chose. Le spectre regarda la lettre, toussota et s'exprima. Mais il avait visiblement du mal à lire la fin de la lettre, alors que je lui demanda de parler un peu plus fort il lut ces lignes :

- "PS : Débarrasse toi du m-m-m-m....messager....?"

Un grand sourire s'afficha à nouveau sur mon visage. Je leva la main en sa direction, avec l'intention ferme d’exécuter les ordres du juge infernal. La gravité se fit plus intense autour du pauvre messager, le sol eu à peine le temps de craquer que le messager fini littéralement 6 pieds sous terre. Je recouvris le trou que j'avais fait par le tapis que j'était aller chercher en lui donnant le papier. Me frottant les mains après cet action, je repris le mot et le mis dans ma poche, avant d'enfiler mon surplis préalablement nettoyé. Direction la salle de réunion. Le seigneur Eaque voulait que je reste pas loin en cas de rixe, je devais me faire discret et rester proche de la dite salle, au moins juste assez pour agir en cas de problème ou ne serai-ce que pour obéir aux ordres si jamais j'en reçois de nouveaux. C'est le casque que sous le bras et le pas serein que je m'en alla près de la pièce indiqué. Celle ci était fermé par deux grandes portes qui avaient l'air relativement solide. Par chance, l'une d'elles était légèrement entre ouverte. Je m'adossa au mur juste à coté, faisant un sorte que personne ne me voit. La petite ouverture me permis d'entendre, à défaut de voir, qui il y'avait dans la pièce et de quoi ils parlaient. Je comprend pourquoi il me voulait près. Le juge Minos était présent ainsi que Pandore. Eaque m'en avait un peu parler en me recrutant. Il parait qu'ils ne sont pas commode l'un comme l'autre. J'entendis aussi une troisième personne mais je n'ai pas entendu son nom être prononcé, donc impossible de savoir qui c'est.

En revanche la discutions m’intéressait. Ça parlait de détruire les Dieux Jumeaux. Mon maître m'en avait également parlé, ils tentent de défaire Hadès et d'instaurer leurs propres lois dans ce monde. Les arrêté semblaient donc une bonne idée en effet. Je pense que la réunion va durée encore pas mal de temps, c'est pas grave, j'avais rien d'autre à faire de toute façon, alors restons là à écouter le plan, en attendant les ordres du Garuda dans la plus grande discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 12 Jan - 17:43

Décidément cette petite réunion devenait bien intéressante, il se passait des choses dont je n’avais jamais eu vent aux enfers. J’écoutais attentivement les instructions de la représentante du seigneur de ces lieux. Je ne parlais pas, me contentant d’emmagasiner les informations qui venait en masses jusqu’à moi. Les dieux jumeaux, voilà deux personnages que je ne pouvais pas supporter Hypnos et Thanatos était bien haut sur la liste de ceux qui pour moi gâchait le paysage, ils étaient des dieux c’est vrai, mais il ne faisait que courber l’échine devant la puissance dévastatrice de notre sombre seigneur. Maintenant que le chat n’était plus là, les souris allaient danser … ou tout du moins essayer, Pandore avait raison, on ne pouvait pas les laisser continuer plus longtemps leurs petits jeux, ce monde appartient tout entier à son roi, à notre maître à tous. Je n’ai jamais reconnu personne comme supérieur à moi, sauf Hadès, j’avais vu la vérité dans ses yeux. Une telle douceur tel qu’on ne peut l’imaginer, j’avais confiance en sa mission, il allait faire de la terre un Elysion parfait, j’étais donc prêt à donner mon corps, mon sang et mon âme s’il le fallait dans le but de le ressuscité.
Quelque chose d’autre me fit l’effet d’un véritable choc, presque comme une douche froide. Je senti mes nerfs se tordre et mes épaules se contracter à l’annonce de plusieurs faits. Mon visage me renvoyait un regard courroucé dans le miroir de la grande et imposante table. Il fallait que je me calme, je fermais les yeux soupirant, expulsant l’air de mes poumons lentement imaginant la colère partir en même temps que cet air, j’inspirais une bouffer d’air et ouvrait à nouveau les yeux. Je me sentais plus calme, mais les mots de Pandore résonnait encore dans mon esprit. Hadès était mort avec Athéna … J’eu du mal à le croire, mais le ton de la voix de notre sombre dame acheva de ma convaincre. Les Némésis, qui était-t ’ils comment avait-t ‘ils put être assez puissant pour forcer un dieu comme le nôtre à s’allier à cette sotte d’Athéna ? Si tel était vraiment le cas, si une nouvelle puissance avait émergé et réussi ce tour de vaincre deux dieux alors la menace des jumeaux devenait en quelque sorte, un problème beaucoup plus minimum, des tonnes de questions se bousculait dans mon esprit. Mais visiblement seul Pandore savait quelque chose, je m’intéressais soudainement beaucoup plus à elle, je n’aimais pas que quelqu’un en sache plus que moi. Il fallait très vite que je l’interroge sur le sujet. Mais pas maintenant, j’étais tétanisé dans mes réflexion et elle continuait à nous exposer son plan d’action. Tout en écoutant, je mis le doigt sur quelque chose qui courrait depuis quelques temps dans ma tête. Ce qui avait changer le cours des guerres sainte millénaire. A chaque fois le même schéma se reproduisait à quelque différence près, il n’y avait pas réel vainqueur entre les chevalier d’Athéna et nous les spectres d’Hades, mais cette fois l’histoire avait été modifier, je savais maintenant qu’elle en était la cause. Je n’avais aucune preuve concrète, mais j’en étais convaincu en mon fort intérieur. La nouvelle donné dans l’équation, c’était eux, ses fameux Némésis, si c’était bien ça alors la situation était peut-être bien plus grave que de savoir qui allait obtenir le contrôle de la terre, je frémis intérieurement, les personnes dans cette salle se rendait-t ’il compte de ce que cela impliquait ? Une peur profonde raisonnait en moi, si forte, que je ne tiquai même pas quand Pandore nous parla de l’alliance avec les saints d’Athéna. S’il le fallait, j’étais prêt à m’allier à eux autant qu’il le faudrait pour régler ce problème. J’étais si troubler que je ne remarquais même pas l’arrivée d’un autre spectre, en fait, je me fichais même complètement de sa personne. Je voulais parler, quand Pandore nous invita à donner notre avis je me ressaisi, me levant de la chaise sur laquelle je m’étais assis. Mon regard sombre sérieux comme jamais.

« Je n’ai aucune objection à ce que tu proposes Pandore, l’alliance avec les Saints ne peut que nous être bénéfique. Ils nous aideront surement beaucoup dans notre combat contre Hypnos et Thanatos, le fait qu’ils aient une dette envers nous, nous laisse un avantage assez large, de plus ils nous seront facile de nous débarrasser d’eux ensuite. »

Oui, je n’avais malgré sa pas perdu mon envie de faire regretter à ses maudits chevaliers leurs actions envers Hadès, ils nous aideraient et je ne dirais rien, je la fermerais et j’essayerai même d’être gentils avec eux s’ils peuvent nous être utiles, mais ensuite, dès que nous n’aurons plus besoin d’eux j’en profiterais pour les détruire, cette alliance était une occasion en or qu’il ne fallait absolument pas rater. Mais il fallait que je revienne sur le sujet des Némésis.

« Ces Némésis m’inquiète grandement, il est clair que notre priorité est de mettre fin aux actions des dieux jumeaux et de ressuscité Hadès, il nous faudra une certaine stabilité que nous ne pourrons avoir sans avoir régler ce problème, mais Pandore, s’il-te-plait, dit nous tous ce que tu sais à leur sujet. »

On pouvait entendre la gravité dans ma voix. Je bouillonnais d’impatience de savoir, la connaissance permet de surpasser son adversaire, la connaissance et une bonne préparation, il faut toujours faire en sorte d’avoir au moins 3 coups d’avances. Il fallait être près en toute circonstance, c’est dans cette optique que j’avais demandé à mon fidèle allié de venir surveiller la réunion en secret, il était mon joker et j’avais une confiance total en lui, c’est moi qui lui avait appris à utiliser son cosmos et révéler son destin de spectre, de plus je l’avais déjà mis au courant des actions des dieux jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 12 Jan - 18:35

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Hell Bent

Le griffon reconnu le petit Rames et lui répondit par un hochement de tête pour lui signifier la bienvenue à cette table. Le juge sentait bien un mélange entre colère et frustration de la par de Pandore suite aux mots qu'il avait prononcé concernant Rhadhamanthe. Lui aussi était attristé que son frère infernal ait pu se faire occire par un chevalier d'Athéna, même si c'était le jumeau gémeau. Minos, depuis que la femme noire avait caché Hadès aux trois juges, à ses frères d'arme, l’existence du corps d'Hadès sur son Trône à Giudecca par un rideau, puis dévoilé par l'arrivée des bronzes saints, ne faisait plus tellement confiance à la patronne des Enfers par intérim. Un soupir d'ennui se prononça quand Pandore expliqua tout se qui s'était déroulé après la destruction du mur des lamentations.

Alors comme ça c'était les Némésis, cette force surnaturelle qui copiait les êtres déjà existants. Minos s'en rappelait, avant de sortir des enfers pour aller retrouver des spectres égarés dans la nature. Il avait du combattre son reflet qui ne devait pas s'attendre à la rencontre aussi tôt, vue sa faible préparation et la facilité déconcertante avec la quelle Minos l'avait mit à terre et détruit. D'ailleurs... Kanon portait l'armure des gémeaux, pourtant elle s'est fracassée sur le Mur, avant. Beaucoup de questions traversèrent l'esprit du juge à ce moment donné.

« Pandore, j'en ai rencontré des, comme tu les appellent Némésis. Le mien en l’occurrence. Il faut se méfier car ce sont des copies parfaites de nous, autant au visage, surplis et même cosmos. Sauf qu'ils ont des aptitudes au combat supérieurs à nous si nous les laissons le temps de riposter. Kanon portait d’ailleurs l'armure de son frère qui s'était fracassée sur le Mur... étrange... »

Le juge enleva son casque du façon majestueuse pour le poser devant lui. Le bruit du métal du surplis contre la table de pierre résonna dans la pièce. Il enleva sa mèche de cheveux blancs qui couvraient et gênaient le juge pour les placer toutes derrière ou sur les côtés. Pandore avait ajouté qu'il faudrait l'aide d'Athéna et de ses saints. Le spectre en avait marre de sentir son camp trop faible pour devoir affronter ses responsabilités. Le chaos régnait en maître absolu et il fallait pallier à ça par deux spectres, deux juges et une prêtresse hystérique de colère. Vive la fine équipe. Enfin bon, il fallait faire avec, Minos n'avait pas le choix malheureusement pour lui et était obligé de s'incliner face à cette décision de demander à la déesse adverse à son seigneur.

Il prit une carte des Enfers qui traînait on ne sait comment dans son surplis. En tant que fin tacticien, il se devait d'en avoir une. Il l'a mit sur la table, c'était impressionnant comme un aussi petit bout de papier plié pouvait cacher une carte de ce royaume aussi grande que la table. Il l'étala de tout son large. Ensuite le griffon pointa du doigt où nous étions et ensuite la première prison. Selon les informateurs du juge les jumeaux étaient là ou Eurydice était emprisonné dans la roche. Selon les dernières sources, il jouaient de leurs instruments en toute tranquillité à côté du corps de cette magnifique et pauvre créature.

Le juge ensuite rayât de la carte deux prisons. La huitième et sa cascade de sang et la troisième. Il expliqua en ayant du mal à articuler à cause de l'état déplorable de ces lieux, indigne du royaume sous terrain. Il fournit en explications que ces deux prisons étaient totalement annexés par les spectres renégats et que les mines des enfers produisaient en ce moment même de nouveaux surplis pour de nouveaux spectres à la solde d'Hypnos et Thanatos.

« Nous devrions, je pense frapper ici en premier. Dans les mines, s'ils arrêtent de fabriquer des surplis pour le compte des jumeaux, alors nous enrayerons la puissance de ces derniers. »

Le juge était sur de lui et ses talents de tacticiens hors pair ne pouvait que leurs servir.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Jeu 14 Jan - 20:05



Hell Bent

Feat Minos ; Eaque ; Rames


Les juges n'avaient pas l'air au courant pour les Némésis. Pandore devait être la seule au courant. Minos disait qu'ils étaient des doubles, il n'avait pas tord. Mais il n'avait pas l'air d'en savoir plus. Tout ce qui concernait le miroir, leur intention de nous détruire non plus. Eaque avait l'air de prendre sur lui pendant tout le long du discours de la prêtresse. Chacun écoutait attentivement ce qu'elle disait comme si c'était quelque chose de passionnant. Passionnant non, dangereux serait le terme plus exact oui. Les Némésis étaient des montres aux yeux de la prêtresse de la vanité. Ils avaient osés s'en prendre à son frère à cause de cette saleté d'Athéna qui allait le payer très cher. Pandore voulait s'en charger personnellement. Sinon elle allait s'en vouloir encore longtemps, pauvre petite.

Les juges avaient l'air de la partie et ça, ça rassurait énormément Pandore. Ils restaient fidèles à Hadès. La prêtresse ne put s'empêcher de sourire, montrant sa satisfaction et elle se permit même de souffler un coup. Elle mit sa main près de son cœur, inconsciemment. Cela montrait que ça lui faisait du bien moralement de savoir que son frère avait des personnes sur qui compter et qui, malgré tout, restaient fidèles et qui étaient prêts à mourir pour lui. Des hommes dignes de confiance. Pandore était fière de ses juges, elle savait qu'elle pouvait leur faire confiance. Eaque demanda des détails pendant que Minos dit le peu de choses qu'il savait. L'ignorant.

« Le mur des Lamentations a été détruits. De ce fait, un miroir a été brisé et ce sont des doubles de nous qui apparaissent. Ils veulent tout simplement prendre notre place. Ils sont puissants, moi aussi j'ai combattu contre moi-même à ce moment-là. Ils veulent détruire notre monde pour s'en approprier et bien sûr, on ne peut pas les laisser faire ça. »

Pandore continuait de tourner autour de la table tout en continuant ses explications. Elle parlait de son expérience contre son double et parlait même du Barlog qu'elle avait dû combattre. La prêtresse pensait à ce moment-là que les spectres étaient corrompus mais non. C'était les doubles des spectres et ça elle l'avait comprit plus tard. Pandore parlait de cette expérience avec douleur, ça lui rappelait la mort de son frère désormais loin d'elle. C'était à ce moment-là que l'épée de son frère tomba au sol. C'est à ce moment-là qu'il fut tuer. Petit à petit, la haine qu'elle ressentait vis-à-vis d'Athéna augmentait et elle n'était pas contre le fait de tuer les Saints mais ce n'était pas pour maintenant.

« Eaque, si on veut tuer les Saints on doit attendre la fin de la guerre contre les Némésis. Hadès a accepté d'aider Athéna contre eux. On doit terminer cette guerre contre eux et on pourra tuer les Saints ensuite seulement. De ce fait ils ne serviront pas uniquement à la résurrection de mon frère. »

La prêtresse savait qu'elle devait continuer à aller dans le sens de son frère. Elle ne voulait pas le décevoir davantage. Quand elle se posa la question, elle n'était même pas sûr qu'il accepte de la voir à nouveau pendant un certain moment. Le temps que sa colère passe sans doute. Il risquait de mettre de la distance entre eux et ça, ça ne faisait que la torturer intérieurement. Elle secoua la tête, essayant de penser à autre chose. Elle observa Minos prendre une carte et mettre déjà en place une stratégie. Il avait raison, ils devaient faire vite. Elle s'approcha, écoutant ce qu'il disait.

« On devrait se diviser en groupe si on fait comme tu dis. Comme ça, si jamais le premier groupe a un souci, le second pourra intervenir. Par contre il faudra faire ça vite car si on frappe les mines, les jumeaux seront rapidement au courant et ils ne perdront pas de temps pour venir nous tuer. On doit tout enchaîner pour ne pas laisser le temps aux jumeaux d'anticiper nos prochains coups. »

Pandore observait la carte avec attention, essayant de trouver une sortie. S'ils ne réussissaient pas cette mission, dans le pire des cas évidemment, ils devaient avoir une sortie de secours. Elle voulait tout faire pour s'en sortir et faire vivre son frère. C'était le seule objectif qu'elle avait désormais dans sa vie. Je la comprenais. Totalement. Je n'osais même pas intervenir, laissant Pandore prendre totalement le dessus. Après tout moi, je ne savais encore rien de son monde donc à quoi bon parler d'un sujet auquel je ne sais rien ? Je ne pouvais que suivre les idées de Pandore.
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Shaka
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah
avatar


Messages : 456
Date d'inscription : 09/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
4/50  (4/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Dim 17 Jan - 14:41

Ses doigts lâchaient un à un la lanière de l'armure de bronze, les démons s'accrochaient à lui pour l'entraîner dans les profondeurs de leur monde. Tandis qu'il entendait la déesse hurler son nom, la faille du mont étoilé se refermait rapidement, alors qu'il tentait vainement de s'agripper aux parois rocheuses. Trop tard. La faille s'était bel et bien refermée, les démons ne cessaient d'entraîner Shaka dans leur chute vertigineuse et sans fin. La situation actuelle ne lui permettrait pas de revenir parmi les mortels cette fois. Il n'avait plus envie de s'accrocher à cette vie superficielle qui s'était offerte déjà plusieurs fois à lui. Le Saint était revenu des Enfers car son rôle en cet ère n'était pas encore terminé, mais désormais la déesse Athéna était revenue de l'autre monde, Shaka avait accompli sa mission et pouvait à présent rejoindre ses valeureux amis tombés devant le mur des Lamentations. La mort n'est pas la fin de tout...il s'agit d'un autre chemin, qu'il nous faut tous prendre. Ainsi la Vierge se souvint de ces sages paroles du Bouddha. Les démons étaient en train de recouvrir son corps. Shaka, serein, ferma les yeux et se laissa aller dans les bras de sa vieille amie. Toujours en chute libre, il attendait que la mort vienne le cueillir, après l'avoir si souvent rejeté. Il ne partait pas lâchement. Il eut une dernière pensée pour tous les autres Saints ayant pris la relève, pour sa fidèle disciple Almas, qui bientôt serait en mesure d'endosser l'armure des Poissons, pour Andromède tout juste rentré au Sanctuaire qui assurerait la sécurité d'Athéna. Shaka n'avait aucun regret à avoir, il avait ramené sa déesse à la vie et la laissait entre de bonnes mains. Lorsque son esprit eut une dernière pensée pour la jeune Saori, le Saint de la Vierge entra dans une profonde léthargie, à nouveau. Son corps s'enveloppant peu à peu d'un doux cosmos chaleureux et familier qui vint réveiller ses sens. La déesse protectrice de la Terre et de l'humanité venait de renaître, lançant à l'un de ses plus fidèles gardiens un ultime encouragement. Shaka ne bougeait pas, se laissant envahir par le cosmos d'Athéna. Les démons sataniques voulaient lui corrompre l'esprit, mais la déesse protectrice les en empêchèrent. L'énergie cosmique de la jeune femme résonnait avec celle du Saint de la Vierge, celui-ci n'eut alors aucune difficulté à entendre dans son esprit léthargique l'appel de sa déesse. Ce puissant et doux cosmos l'appelait à ne pas se laisser aller, de continuer à se battre. Shaka eut soudain à l'esprit sa rencontre avec la grande prêtresse d'Esna, le moment où cette dernière lui avait fait partager sa vision. Celle-ci indiquait une fin du monde imminent si personne ne réagissait. L'achèvement précipité de la Guerre Sainte contre Hadès était en fait un signe de prochaine Guerre encore plus violente et meurtrière, concernant cette fois-ci non seulement les Saints d'Athéna, mais aussi tous les autres guerriers protégeant une divinité. Il était décidément trop tôt pour mourir une nouvelle fois. Shaka se devait de réagir. Le cosmos d'Athéna était finalement parvenu à le tirer de sa léthargie. Positionnant difficilement ses deux mains, gêné et martelé par les démons sataniques qui étaient toujours agrippés à lui, comme si il priait, le Saint de la Vierge rassembla son énergie cosmique, que celle de la déesse avait réussi à réveiller, et ouvrit les yeux en lançant un "Ohm" sonore. Cette énergie accumulée, lorsqu'elle s'échappa des yeux de l'indien jusqu'à présent clos, fit partir instantanément les démons en fumée. Shaka lança alors :

"Tenbû Horin."

La plus puissante attaque du Saint de la Vierge se voulait à la fois offensive et défensive, et avait la capacité d'ôter les sens de l'adversaire. L'indien avait cette fois-ci utiliser sa capacité défensive pour se sortir de ce trou noir, une variante qu'il avait déjà usé lorsque le Saint du Phénix, Ikki, l'avait réduit en poussière d'étoiles lors de la bataille du Sanctuaire. Ainsi que pour s'éveiller à l'Arayashiki suite à l'Athena Exclamation. Shaka était ainsi en lévitation, les parois rocheuses recouvertes de la traditionnelle "tapisserie" bouddhiste qui se formait lorsque le blond lançait cette attaque. Il referma les yeux et concentra au centre de ses deux mains jointes une boule de cosmos, qu'il fit grossir jusqu'à la faire exploser. C'est dans une élégante sonorité que tout autour du Saint avait disparu, décimé par son attaque. Il s'était sorti de la faille, mais semblait à présent errer dans une dimension qui lui était inconnue. Comment était-il arrivé là, c'était une question dont la réponse relevait du divin. Ce n'était pas la première fois que Shaka se retrouvait prisonnier d'une dimension parallèle, où il ne pouvait rester éternellement. Il fut soudain attiré par une cosmo énergie qui lui semblait familière. Ce n'était pas celle d'Athéna, seulement elle avait quelque chose de divin également. Le Saint l'avait déjà rencontrée auparavant, mais elle lui avait semblé beaucoup moins salvatrice. Il n'avait qu'elle pour se raccrocher, aussi avait-il décidé de répondre à l'appel. Le sang qu'il avait reçu de sa déesse le protégerait, si jamais les choses tournaient mal.

Shaka reprit connaissance rapidement. Allongé dos contre sol, il se redressa et regarda autour de lui. Bien qu'il gardait ses yeux fermés, il pu ressentir comme une atmosphère familière. De la roche humide sous son corps, parsemé de monticules pointus. Un ciel sombre et rougeâtre, le vent s'engouffrant dans ses cheveux sentait le renfermé et l'humidité. Il régnait en ces terres une ambiance macabre. Plus aucun doute possible, Shaka était de retour aux Enfers, dans le monde d'Hadès. Le dieu des morts...jusqu'à présent le pire ennemi d'Athéna. Et pourtant...était-ce son cosmos qui avait conduit le Saint de la Vierge en ces terres à nouveau ? Il comprit alors qu'en lançant son Trésor du Ciel, il s'était de nouveau éveillé au huitième sens, aidé par le sang d'Athéna, et avait suivi le cosmos divin jusqu'ici. Était-ce la volonté d'Hadès lui-même de faire venir un protecteur de son ennemie dans son monde ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir. Shaka devait aller immédiatement à la rencontre des spectres. Seulement, lui et les autres Saints venus aux Enfers avaient décimé une grosse partie de leur armée. Étaient-ils également revenus à la vie ? L'indien était convaincu que le Sanctuaire n'était pas le seul affecté par une nouvelle menace. Les Spectres d'Hadès s'étaient peut-être rassemblés eux aussi. Mais les terres du royaume des morts semblaient désespérément vides. Shaka, sur son chemin, n'y trouva aucune âme qui vive. Aussi, il décida de se diriger vers Giudecca. Malgré son cosmos très affaibli, le Saint de la Vierge était parvenu à utiliser un peu de ses forces restantes pour lancer un appel mental. Enveloppé de son énergie dorée, Shaka tenta d'entrer en contact avec n'importe quel Spectre en mesure de répondre à son appel :

*Spectres d'Hadès. Mon nom est Shaka de la Vierge, protecteur d'Athéna. Votre Dieu disparu m'a guidé jusqu'à vous afin que nous puissions nous rencontrer. Je viens en paix. Répondez à mon appel.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Dim 17 Jan - 15:57

    Tranquillement appuyé contre l'un des piliers encore en état de la demeure, jouant malicieusement avec un jeu de cartes sans réellement s'intéresser à la conversation. Son regard se contenta de temps en temps d'observer les membres de la réunion. De temps en temps il soupirait, en effet, le jeune mage avait horreur de ces instants ennuyeux. Pourtant il n'avait guère le choix, il savait qu'il allait recevoir des informations intéressantes pour l'avenir.
    Alors, il écoutait distraitement, du moins c'était l'air qu'offrait son visage et sa nonchalance. La Prêtresse conta de façon clair et précise la situation, la disparition d'Hadès, ainsi que la prise de pouvoir des frères jumeaux, Hypnos et Thanatos.
    Puis elle annonça son plan, celui de reprendre le contrôle des Enfers au plus vite, et que pour cela il fallait redonner vie au Monarque.

    Une mission fort périlleuse qui allait demander une extrême prudence ainsi qu'une discrétion capable de vaincre les yeux des deux divins. Un fin sourire se dessina sur le visage de Rames... Il trouvait la situation favorable à l'amusement. La discussion se poursuivit avec une intervention de Minos qui lança une idée, plutôt intéressante se disait Rames. Il voulait s'attaquer aux mines, aux forges qui permettent la création des surplis. La réponse qu'il reçut était également judicieuse.
    Ce qui intéressa le plus le serviteur de Pandore fut sans aucun doute cette histoire de nemesis, de miroir.
    Il se demandait à quoi pourrait bien ressembler son nemesis. En tout cas ils avaient des intentions peu appréciables, et il était clair qu'il faudrait là aussi le soutien d'un autre Royaume pour lutter contre cette menace.
    L'évocation des chevaliers d'Athéna ne touchait pas vraiment Rames. Il savait la rivalité, mais les événements étaient parfois capricieux obligeant à des choix inimaginables.

    Rangeant les cartes, le magicien croisa les bras, ferma les yeux tout en restant attentif, c'est alors qu'il lui semblait entendre une voix, celle d'un chevalier, Shaka. Curieuse méthode pensa-t-il... Sans vraiment chercher à comprendre il s'approcha de Pandore.
    -" Maîtresse Pandore ! Il semblerait que nous pourrons avancer, un chevalier est entré en Enfer, et souhaiterait palabrer..." Annonça-t-il d'une voix douce et mielleuse.

    Le serviteur imaginait aussi que les personnes présentes avaient aussi entendu cet appel. D'un autre coté il était aussi le seul à être concentré.
    -" Si je puis me permettre, il nous faudrait savoir où se trouve l'âme du seigneur des enfers..." Il déclara cela en se doutant que sa Dame avait déjà son idée...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Dim 17 Jan - 17:42


La réunion continuait d’avancer lentement, j’écoutais les explications de chacun, depuis le plan de Minos qui ma fois, me semblait véritablement intéressant, sans les mines, ils auraient réellement des problèmes à monter une armée et sa serai bénéfique pour notre camp. Pourtant tout bon plan est un plan dangereux. Si nous n’étions pas assez discrets et que les jumeaux découvraient l’existence de notre troupe de joyeux lurons ils décideraient surement de venir foutre un joyeux bordel ici qui se terminerais par une mort malheureuse pour nous. Je réfléchissais à un plan de secours silencieusement tout en écoutant cette fois les explications de Pandore au sujet des Némésis, cela confirmait véritablement mes peurs, ma pire crainte était le déséquilibre du monde et de l’univers, on jouait avec des plans qui surpassaient peut-être même nos Dieux respectifs. Imaginez l’univers comme une balance qui maintient toujours un équilibre parfait … et pour visualiser les Némésis imaginer une autre balance juste à côté, reliez soudainement les deux par un petit pont de bois. Et dotez-les quantifiant d’une volonté propre, si les uns essayer d’aller chez les autres, on finira forcément par avoir un problème de poids menant à l’effondrement des deux balances. Comprenez ici par la destruction pur et simple des deux mondes. Je m’assis sur la table en verre prenant un air décontracter et souriant à la limite de la nonchalance bien décider à ne pas laisser transparaitre mes émotions.
J’allais exposer mon plan à moi qui était en quelque sorte une amélioration de celui de Minos un Joker dans notre manche, quand dans ma tête résonna une voix. Une voix douce et calme, presque apaisante et qui créa en moi immédiatement une sensation de frustration extrêmes. Un chevalier d’Athéna se présentait à ma porte. Nous venions juste de parler d’une alliance avec eux qu’ils montraient déjà le bout de leurs armures sacrées et puis comment ce maudit saint de la vierge avait-t ’il réussit à entrer ici ? Les enfers étaient un véritable moulin depuis quelque temps il ne m’aurait même pas étonné qu’une chaîne de fast food si installe pour construire un de leurs restaurant. Je serai le poing, il faudrait de toute façon se faire à la cohabitation avec les chevaliers de la déesse, du moins jusqu’à ce que le problème Némésis soit terminé ! Me levant mon sourire disparu je claquais d’un coup sec des doigt le son résonnant sinistrement dans la salle de réunion à présent silencieuse. La personne à qui s’adressait ce claquement le savait bien, cette personne se trouvait placé derrière la porte à écouter la conversation. Mon fidèle allié Toshirou.

« Toshirou, ta prochaine mission est d’aller chercher le saint à notre porte … excorte le jusqu’à nous … Ah est en bon état s’il te plait. »

Je finis ma phrase qui avait commencer d’un ton impérieux sur un ton quelque peu rieur auquel la porte sembla répondre par un grognement. Je pouvais me permettre de révéler la position de mon allié, je n’avais pas d’ennemi ici, et il nous serait utile pendant le combat contre les dieux jumeaux. J’avais déjà jauger son niveau et je l’estimais aussi puissant qu’un chevalier d’or, on ne pouvait cracher sur une telle puissance dans notre situation. Le voilà qui revenait passant la porte, ses longs cheveux bruns volant au passages contrastant avec les longs cheveux blonds de la vierge. Je lui lançais un regard dédaigneux en le regardant de haut, traduction, je ne t’aime pas, je te supporte et je t’aiderai, mais n’essaye même pas de me demander ton chemin où l’heure, je t’enverrai balader. Bon tout le monde semblait là maintenant, j’allais enfin pouvoir parler, j’avais eu le temps d’établir une stratégie qui allait nous permettre d’avoir un coup d’avances sur les dieux jumeaux, je me rassis sur la table fixant tout ce petit monde d’un grand sourire carnacier.

« Bien, je suis d’accord avec le plan de Minos, mais Pandore à raison, il ne faut pas sous-estimé les dieux qui nous ont trahit ! Ici dans ma demeure nous somme protéger par la masses d’illusion qui s’y concentre nous pouvons donc établir nos plans sans que l’ennemi nous trouve où s’aperçoive que nous nous réunissons en secret. Mais même avec ça, j’ai peur que notre préparation ne soit pas assez forte … il nous faut savoir comment réagissent Hypnos et Thanatos à nos attaque »

Puis je marquais une pause, foudroyant l’assemblée sous mon regard, seul Shaka semblait faire tache dans cette petite sauterie aux couleurs violettes des Surplis, lui avec son dorée avait un peu l’apparence d’une tache de peinture que l’on n’aura pas souhaité gâchant tout un tableau de maître. Coupent cour à mes propres réflexions, je continuais ma tirade d’une voix décidée.

« C’est pour cela … que je vais m’infiltrer auprès d’eux. De cette façon, je pourrai vous prévenir de leurs agissements via les illusions de ce lieux, vous pourrez les voir en temps réel et de plus de cette façon lorsque l’on donnera l’assaut contre eux, je pourrais les attaquer par derrières et nous auront ainsi la faveur de l’effet de surprise. »

La nouvelle avait surement lancer un choc dans notre petite réunion, j’avais longuement réfléchi à se plan, il était risqué, surtout pour moi, mais j’étais prêt à le faire, surtout que des deux juges présent, j’étais celui qui avait le plus de raison de trahir maîtres Hadès, j’ai toujours rechercher la gloire et la puissance, je n’aurai cas faire signifier ses motifs aux deux dieux pour qu’il me croie et me laisse les rejoindre, au bien sur sa ne suffirait pas, je me tournais alors vers Minos qui faisait partie de mon plan lui aussi.

« Minos, j’aurai besoin de toi, il va falloir que l’on se batte et que tu m’amoche, ça me permettra de donner un peu plus de crédibilité à mon histoire, je suis sûr que cette nouvelle te fait plaisir. »

Je lui sourit, puis regardait les gens autour, attendant leurs réactions et leurs proposition, d’après moi c’était la meilleur chose à faire pour nous permettre de mettre fin au problème de ses deux renégats.
Revenir en haut Aller en bas
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mer 20 Jan - 18:20

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Hell Bent


« Je vais accueillir comme tout bon juge notre invité de marque »[/color]

Dit il d'un ton ironique avant de rejoindre la Vierge qui venait juste d'entrer. Il arriva devant le gold saint et fut surprit de se qu'il découvrit. Shaka, l'homme qui devait être mort déjà par trois fois, revenait encore portant son armure étincelante qui s'opposait à l'obscurité des surplis.

« Enchanté de te rencontrer chevalier d'Or de la Vierge. Je suis Minos du Griffon de l'étoile céleste de la noblesse. Juge des Enfers. Que fait un chevalier d'Athéna ici ? »


Minos écoutait avec toute l'attention possible et imaginable ses frères d'arme. Les plans de Pandore comme Eaque étaient ingénieux, osés, dangereux, mais vraiment ingénieux. Il apporta ainsi grâce à ses files de cosmos des morceaux de statue tombés à terre et plaça sur la carte. Il expliqua ensuite se qu'il pensait. Le premier groupe mené par Minos et quelques spectres qui étaient encore à sa botte et s'occupaient en ce moment même de remettre de l'ordre dans le Cocyte et les alentours de la cascade de sang, se chargeraient d'endommager les mines et les forges et bien sur tuer les renégats. Il ne faudrait aucun survivant chez l'ennemi. Le second groupe mené par Eaque, et d'ailleurs le juge du Griffon regarda son disciple amusé par la proposition de le frapper.

Il dit ainsi que Eaque devrait avoir avec lui ses spectres les plus fidèles pour qu'ils soient tous à la solde des jumeaux et ainsi qu'il ne soit pas seul face aux deux dieux si jamais quelque chose se passait pas comme prévu... Et comme jamais rien ne se passe comme prévu dans les plans de films américains. Ensuite il devrait distraire les jumeaux pour que le troisième groupe mené par Pandore puisse aller ressusciter notre maître à tous et qu'il revienne pour enfin dominer son royaume légitime.

Il regarda l'assemblée. Posa les pions comme sur un échiquier. L'heure de la bataille finale approchait. Une voix que connaissait le juge retentit dans la pièce et dans son esprit. Ce n'était pas possible. Un gold saint allait nous embêter encore une fois. Il y avait déjà assez de problèmes comme ça.

Tout d'abord Minos, avant de sortir pour aller réceptionner le Gold Saint, se permit de répondre à la volonté d'Eaque. Il s'approcha de lui, et pour ne pas se salir les mains, lança sa cosmic marionation sur son frère d'arme. Les petits files de cosmos vinrent alors se fixer et contrôler le Garuda qui sous l'impulsion de cette technique se mit des coups très violents au visage, pour lui faire apparaître les ecchymoses d'un combats violent. Il fallait que le maquillage soit parfait, alors rien de tel que la réalité des actes. Ensuite, après cette chose faite. Il reprit son heaume, le remit sur sa tête, faisant disparaître ses yeux sous sa chevelure argentée.
[color=#660099]


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mer 10 Fév - 20:10



Hell Bent

Feat Minos ; Eaque ; Rames


Les idées fusaient de tous les côtés et voir que Pandore pouvait avoir autant de soutien dans un moment aussi important – pour sauver son frère – me réchauffait le cœur. Car j’avais envie de lui dire qu’elle n’était pas aussi seule que ce qu’elle pouvait dire ou seulement penser. Elle était entourée. Ils étaient peu mais assez car la confiance qu’elle leur accordait était totale. Mais dans un autre sens, se dire qu’il faut des moments catastrophiques comme celui-là pour qu’ils communiquent entre eux c’est triste aussi. Mes pensées humaines sont peut-être trop sentimentales suite à ce choc émotionnel que j’ai dû vivre avec Pandore. Cette bombe, cette blessure que j’avais sur la poitrine … Ce n’était pas la première fois que je ressentais cela et je savais pertinemment que ça n’allait pas non plus être la dernière. Pandore avait une vie bien plus mouvementée que la mienne …

Les juges continuaient leur stratégie. Eaque voulait devenir un espion au service des jumeaux pour leur voler des informations. Et pourquoi pas directement attaquer de l’intérieur ? Bien sûr, s’il attaque de l’intérieur, il ne serait pas seul. Il aurait le soutien de la prêtresse ainsi que des autres personnes qui sont réunis autour de cette table. Et les voilà désormais en train de se taper dessus. Pandore ne donnait aucun avis sur cela, les laissant faire.

« Tu ne trouves pas ce plan trop dangereux ? Je veux dire, s’il se fait attraper, comment il va faire ?
-
- Pandore ?
- Il se fera discret … Cette idée ne me plais pas mais dans un sens, ce n’est pas mauvais. Il va les espionner pour nous et s’ils veulent nous attaquer, il peut nous prévenir.
- Mouais … »

Pandore était comme moi : anxieuse. Cette idée de laisser un juge partir seul dans la gueule du loup ne la rassurait pas. Les festivités furent interrompues par Eaque qui ordonna à son disciple de ramener un Saint. Un Saint était venu en Enfer. Est-ce que c’était Athéna qui l’avait envoyé ? Si un Saint était venu, cela garantissait la survie d’Athéna. Pandore l’observa entrer et elle s’approcha de lui, gardant son air sombre. Elle le dévisagea, sans aucune expression sur son visage.

« Prend place. »

Un ordre simple. Pas de salutation. Il allait bien deviner qu’elle était la représentante des Enfers. Pandore s’assit sur le bord de la grande table, continuant de fixer le chevalier d’or d’Athéna en face d’elle.

« Est-ce Athéna qui t’a envoyé ici ? Dans quel but ? »

Pandore faisait sa curieuse. Même si elle savait que la présence de ce chevalier doré allait faire avancer les choses pour Hadès plus rapidement que prévu. Elle ne put s’empêcher d’afficher un léger rictus. Cette idée lui plaisait énormément. Au fond d’elle, elle était contente de le voir. Car si Athéna était revenue, Hadès n’allait pas tarder. Et l’idée de revoir son frère lui mettait au baume au cœur. Pandore pouvait donc ressentir du bonheur ? Etrange …

« La résurrection d’Athéna a dû porter ses fruits. Je me trompe ? »

C’était normal qu’ils cherchent à faire revivre leur déesse. C’est bien Pandore qui voulait faire revivre son dieu, n’est-ce pas ?
Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Jeu 25 Fév - 18:24

«Feat les spectre/ évènement interne/ Joué par Dealor/Isis/Atma »
PNJ Thanatos
Tout se passait bien dans la première prison les Dieux jumeaux contemplaient leur œuvre alors que les corps d’Eurydice et d'Orphée étaient tout deux emprisonnés pour l'éternité dans ce magnifique jardin qui contrastait avec la noirceur des Enfers. Hypnos et Thanatos jouaient tranquillement de la musique alors que leurs nymphes écoutaient les dieux. La bataille faisait rage dans les différentes prisons entre les spectres ayant rejoins les rangs de la mort et du sommeil et ceux toujours fidèles à Hadès.

Thanatos en avait pourtant marre et voulait gagner rapidement. Il ne comprenait pas pourquoi ils ne pouvaient pas gagner tout de suite et maintenant, pourquoi une poche de résistance était toujours active face à eux, des dieux. Le plus grand défaut du dieu de la mort était l'impatience, comparé à son frère qui lui en tant que fin stratège attendait, il savait que le temps était contre les troupes d'Hadès.

C'est alors que Thanatos voulant en découdre parti de la première prison pour chercher Pandore et la tuer de ses propres mains. C'est ainsi que revêtu de son armure infernale de la mort il prit en chasse les cosmos des dissidents, tuant sur son passage les spectres d'Hadès et laissant les renégats en vie.

Il huma l'atmosphère âcre et lourd des enfers, sentant la mort partout où il était passé. Cette odeur était comme une drogue pour le dieu. Et il reconnu un cosmos, celui d'un chevalier d'Athéna. Celui de Shaka qui avait défié Hadès il y a de cela quelque temps. Il ne comprenait pas comment un simple humain même si c'était l'humain le plus proche des dieux pouvait être encore en vie après avoir explosé le mur des lamentations.

Le dieu alla dans la direction de Shaka et plus il se rapprochait de sa cible, plus il pouvait distinguer d'autres cosmos plus ou moins puissant. Les cosmos de deux juges d'autres spectres et surtout. Non ce n'était pas possible qu'elle soit là se dit le dieu de la mort. Il amplifia son cosmos arrivé à Antonéra.

Une gigantesque boule d'énergie créé par le doigt du juge vint exploser le temple du juge du Garuda. Révélant ainsi l'attroupement en contre bas.
« « Alors comme ça on ne m'invite pas à la fête ? Pandore ? » »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Jeu 3 Mar - 20:58

Rames était resté dans l'ombre, serein, tranquille, il jouait avec des cartes en écoutant les mots. Des paroles qui fusaient comme jamais. Il fallait avouer que la situation était des plus complexes. De son côté, il était évident qu'il allait essayer de soutenir sa Maîtresse dans son entreprise. D'ailleurs c'était également le meilleur moyen pour donner aux enfers une certaine stabilité.

Il écoutait donc la discussion, écoutant les idées. Pour lui, la tâche s'annonçait ardue mais il faisait entièrement confiance à Pandore.
Hélas, les choses allaient se compliquer, car une violente boule d'énérgie vint heurter le Palais du Juge. Le magicien se mit à l'abri, et son regard se porta vers l'auteur de cette attaque. Il s'agissait justement de l'une des cibles des acteurs présents; Thanatos.
Un rapide coup d'oeil pour observer l'étendu des dégâts.
-" Maîtresse ! " Murmura-t-il en se rendant à ses côtés.

C'est alors que Thanatos d'une voix inquiétante s'adressa aux personnes présentes. Le regard du mage restait impassible, il ne comprenait pas pourquoi, c'était comme si son coeur était incapable de lancer des sentiments. Comme s'il n'avait rien d'humain. Bref, il n'avait guère le temps de se jeter dans une pensée philosophique et se mit juste devant sa Reine. Il souhaitait qu'elle n'ait pas eu trop de mal à se tirer de l'explosion.
Les autres aussi n'avaient au fond pas vraiment souffert, Thanatos avait simplement voulu briser la cachette.
Il ne restait plus qu'à souhaiter qu'il ne se doutait pas des desseins de la Prêtresse et des Juges. La présence de Shaka n'allait sans doute pas aider à apaiser la curiosité du dieu de la mort.

Pour Rames, le seul point positif - s'il pouvait y en avoir un - était que Thanatos avait un esprit bien moindre comparé à son frère. Thanatos était bien plus impulsif et laissait souvent la réflexion au second plan.
Le serviteur de la Prêtresse ne savait pas vraiment comment s'y prendre, et ce qu'il fallait faire. Alors en attendant d'en savoir plus, il se tenait sur ses gardes tout en laissant paraître une certaine nonchalance...

Revenir en haut Aller en bas
Shaka
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah
avatar


Messages : 456
Date d'inscription : 09/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
4/50  (4/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Sam 5 Mar - 22:07



Aucune réponse. N'y avait-il donc pas âme qui vive sur ce territoire de désolation ? Shaka attendit, espérant avoir été entendu. Il devait apprendre les raisons de sa venue en ces terres, alors qu'il avait été persuadé que son heure était venue, pour la nième fois. Le Saint de la Vierge ne bougea pas et prit sa position de trinité. Assis en lotus, les doigts judicieusement positionnés, les yeux clos, il concentra le cosmos qui lui restait. Il en profita pour se plonger dans ses pensées, tentant de semer les doutes de son esprit. Jusqu'à ce qu'il sentit une aura s'approcher de lui. Un spectre. Shaka ne bougeait toujours pas, se tenant prêt à contre-attaquer si il en avait besoin. Mais le spectre en question n'était pas venu pour chercher la confrontation avec le Gold Saint. Il se présenta simplement et invita l'indien à le suivre. Ainsi donc il avait été entendu finalement. Shaka ne répondit pas, il se contenta de hocher la tête. Conservant son habituel air serein et son profond mutisme, le Saint suivit le spectre. Il le conduisit jusqu'au temple du juge Eaque, Anténora.

Shaka fut gratifié du plus chaleureux des accueils, comme il s'y attendait. Bien qu'il gardait ses yeux fermés, le Saint pouvait aisément sentir peser le profond mépris des Spectres présents à son égard. Rien de plus normal, après tout, puisque les guerriers d'Athéna avaient pratiquement décimé toute leur armée. Le blond conserverait toujours le chapelet aux cent huit perles teintées de mort, celle des spectres. Mais la preuve était que certain avaient visiblement survécu. Mis à part Eaque et Minos, deux des juges, Shaka sentit la présence d'un autre spectre dont il ignorait l'existence. Et trônant fièrement parmi eux, sa Majesté Pandore. Le Saint ne daigna pas ouvrir la bouche, malgré l'accueil des Spectres présents. Comme avec celui qui était venu le chercher, la Vierge se contenta d'un hochement de tête. Ils le méprisaient, mais lui aussi les méprisait, profondément. Au moins, ils s'entendraient sur ce point. Cependant, Shaka se devait de rester prudent. Il se trouvait en territoire ennemi, et seul. Personne ne lui viendrait en aide si il était en mauvaise posture. Il n'avait pas peur, bien sûr, mais il se disait que les Spectres n'ont pas de raison de l'attaquer mis à part par pure vengeance. Et si tel était le cas, ils ne voudraient pas le tuer dans l'immédiat, ce qui lui laisserait suffisamment de temps pour concentrer son cosmos pour se défendre. Ou bien réfléchir à un échappatoire.

En attendant, Shaka se tenait légèrement à l'écart de l'assemblée, se contentant de tendre l'oreille. Il laissa échapper un rictus. Ainsi donc les Saints n'étaient pas les seuls en mauvaise posture. Les Spectres aussi avaient leur propre guerre à mener aux Enfers. D'après les dires, les Dieux jumeaux Hypnos et Thanatos avaient voulu profiter de la destruction d'Hadès pour vouloir s'emparer du monde des Ténèbres. Les deux juges et les Spectres subsistant avaient donc décidé de se dresser contre eux. Finalement, peut-être n'allaient-ils vouloir tuer Shaka tout de suite. Sans doute allaient-ils même considérer le Saint de la Vierge comme un allié de taille. Il accepterait sans doute. Après tout, si les autres Saints et lui n'avaient pas décimé l'armée d'Hadès ils auraient pu venir à bout des dieux jumeaux sans difficulté. Était-ce ainsi la raison de la venue de l'indien ici ? Il ne pouvait croire qu'il était simplement réduit à de la chaire à canon de Spectres. Il devait y avoir une autre raison. Mais avant de la connaître, il allait falloir arrêter Hypnos et Thanatos.
Shaka se tenait face à sa Majesté Pandore, à qui il daigna enfin répondre.

"Comment Athena aurait-elle pu vouloir envoyer l'un de ses Saints en Enfer ?...Non, je ne suis là que par la volonté de votre Dieu." Fît-il sereinement.

À vrai dire, le Saint ne pouvait en être sûr. Il ignorait même si c'était véritablement l'âme d'Hadès qui l'avait conduit jusqu'ici. Mais jusqu'à lors, c'était la seule arcane qu'il avait trouvé pour conserver un soupçon de crédibilité auprès des Spectres. Peut-être que la volonté de ressusciter leur Dieu était plus forte que celle de tuer le Gold Saint, et celui-ci leur offrait ainsi un espoir. Malheureusement, cette entrevue ne pu donner suite. Shaka n'avait pas dû être le seul à sentir un cosmos agressif et divinement puissant s'approcher tout-à-coup. Personne n'avait été assez réactif. Une chance pour sa Majesté Pandore que le Saint se trouvait en face d'elle, il pu amortir le choc. La puissance de l'explosion le projeta lourdement contre la Prêtresse. Le spectre présent se précipita sur la jeune femme. Quant à Shaka, il se redressa également, sonné. Cela ne l'empêcha pas de s' asseoir immédiatement en position de lotus pour se préparer à attaquer. La force de Thanatos était sans conteste celle d'un Dieu...et sa soudaine apparition controversait le plan des Juges. Ils n'avaient donc pas d'autre choix, ils devaient commencer à se battre dès maintenant.

Le Gold Saint recommença rapidement à concentrer son cosmos, s'efforçant de conserver son air impassible et tranquille malgré la situation critique. À cause de toute l'énergie qu'il avait dû utiliser pour ressusciter Athena et s'éveiller au huitième sens pour venir ici, Shaka ne pouvait pas se permettre d'intensifier son cosmos à son paroxysme dans l'immédiat. Il était obligé de recouvrer ses forces, et pour ce faire, de garder son sang-froid. Avant de libérer sa puissance, il devait tout d'abord balayer le doute de son esprit. Son aura dorée commença petit à petit à envelopper son corps.

"Tenpo Rin Hin." Murmura-t-il.

Cette incantation hindoue signifie "Sceau pour s'imprégner des enseignements de Bouddha". Une arcane que Shaka utilise afin de se protéger des offensives ennemies, le temps de rassembler sa puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Sam 5 Mar - 22:07

Le membre 'Shaka' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dès de combats' :

Résultat : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 15 Mar - 19:43

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Hell Bent.


Après avoir sympathiquement frappé le juge du Garuda, un cosmos énormissime venait dans leur direction, le juge reconnu de suite ce cosmos qu'il avait longtemps côtoyé, celui du dieu de la mort en personne, il s'approchait à grande vitesse usant de son pouvoir sur le chemin, ça aussi se ressentait.

Comment cet être pouvait-il savoir que nous étions ici ? A moins que... Le juge du Griffon se retournait vers le blond. Son cosmos différent de celui présent aux enfers les avaient révélés au sens de Thanatos. A peine il eut le temps de se retourner qu'une déflagration intense vint détruire le haut du temple laissant visible le Dieu dans son armure divine plus noir que le jais ou l'ébène avec pour seul contraste les cheveux d'argent du Dieu.

Le juge avait réussit à se protéger des roches grâce aux ailes de son surplis mais son heaume lui avait valdingué à l'autre bout de la pièce. Rien de grave en soit.

Il alla de suite en direction du chevalier d'or et surtout de Pandore pour relever sa prêtresse. Et prêter main forte contre le Dieu, même si ça risquait d'être compliqué face à une telle puissance.

Il se concentra alors que Shaka lançait sa défense pour cette fois ci lancer ses fils sur le Dieu, au moins ça avait le mérite de le ralentir, espérait-il avec sa « Cosmic Marionation ».

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Mar 15 Mar - 20:54



Hell Bent

Feat Minos ; Eaque ; Rames


Ils n’avaient pas eu le temps de réellement parler de stratégie ou même de comment faire pour faire une alliance avec les Saints. Shaka avait à peine répondu en disant que c’était à cause d’Hadès qu’il était là quand je sentis une boule au ventre. Pandore sentit un cosmos extrêmement puissance et elle savait qu’il s’approchait rapidement. Pas le temps de répondre, pas le temps de faire un simple geste. Non rien. Le haut du temple fut littéralement détruit par son attaque dévastatrice. Pandore percuta le mur, Shaka était en face d’elle et avait pris l’attaque en pleine figure. Le pique de Thanatos ne perdit pas de temps à arriver lui par contre. Tout le monde fut projeté contre les murs à cause de la puissance de son attaque. Pandore se releva avec l’aide de son juge, Minos. Elle dévisageait Thanatos avec tellement de haine que si elle pouvait, elle le tuerait sur place. Mais elle ne pouvait pas. D’une parce qu’elle était face à un dieu. Et de deux car sa force ne suffisait pas, tout simplement.

Intérieurement elle s’en voulait d’être si faible contre lui. Comment allaient-ils le tuer désormais ? Thanatos étaient bien trop fort pour eux tous. J’admets, j’avais très peur pour Pandore. Qu’est-ce qu’elle allait faire ? Se sauver ? Se laisser mourir ? Je ne pense pas. Ce n’est pas son genre. Elle allait se battre. La Pandore que je connais allait se battre, quitte à mourir et revenir à la vie dans un autre corps encore une fois pour sauver ce qu’elle avait de plus cher : son frère. Personne ne pouvait lui couper la route. Personne ne pouvait se mettre en travers de son chemin. Quitte à mourir à chaque essai, elle n’allait tout simplement jamais arrêter de tenter de le ressusciter. Intérieurement j’avais peur oui. Pour elle. Mais je l’encourageais. Si je pouvais, je lui donnerais même le peu de force que j’ai uniquement pour qu’elle puisse survivre. Mais je ne suis qu’une humaine lambda moi. Même Pandore qui a énormément de pouvoir aussi, elle n’en avait pas autant que celui de son ennemi.

« Je ne pensais pas que c’était ton genre d’être jaloux de mes pyjamas parties. »

De la répartie, Pandore en avait. Elle leva le bras pour faire apparaître son trident. Elle ne put s’empêcher de pester intérieurement à l’idée de ne pas avoir sa harpe pour essayer de lui lancer une illusion et gagner du temps. Elle pouvait toujours essayer avec les serpents présents sur son trident, mais il risquait de facilement l’éviter … Le trident devint rapidement de couleur rouge sang, montrant clairement qu’elle haïssait Thanatos plus que tout. Le cosmos de Pandore se faisait de plus en plus ressentir dans la pièce sans toit. Elle continuait à ce moment-là de le haïr de plus en plus, mais elle essayait de contenir sa colère même si elle avait envie d’exploser. Non, elle allait perdre la tête et il allait facilement la tuer. Elle savait que Thanatos n’était pas un dieu très stratégique contrairement à son frère. Mais en tuer un serait de la folie alors deux … Mais Pandore était déterminée à les exterminer pour devenir la reine des Enfers et sauver son frère.

« Bah alors Thanatos, je t’attire tellement qu’à peine arrivé je suis la première personne que tu regardes ? »

De la pure provocation uniquement pour essayer de se défouler avec des mots. Des mots et rien de plus. Elle bouillonnait mais faisait tout pour le cacher. L’armure de la Mort sur elle, le trident en main, elle était prête à riposter s’il attaquait. Prête à tenir le coup. Prête à mourir pour la survie de son frère. Mais actuellement il n’était pas là donc elle ne devait pas mourir. Étrangement un rictus s’afficha sur les lèvres de Pandore.

« Qu’est-ce qu’il y a de drôle dans ta situation ?
- C’est le fait qu’il ne se doute pas qu’il va mourir.
- Tu n’as pas assez de force.
- T’en fais pas, je pense avoir un plan.
- La fuite ?
- Exactement. Mais pour ça nous devons gagner du temps. Ainsi, si nous arrivons à fuir, je sais pertinemment à qui je peux demander de l’aide. Elle ne pourra pas me dire non. »

En me disant ça, elle avait l’air si sûre d’elle à ce moment-là. Personne ne devait mourir, voilà ce qu’elle se mit en tête. Personne ne devait perdre la vie, tout le monde était une pièce précieuse pour elle, ils devaient absolument s’échapper de ce lieu qui était comme un piège pour eux. Pour l’instant, ils devaient l’affaiblir, si c’était possible bien sûr … Mais si je sais une chose sur Pandore : c’est qu’elle ne perd jamais espoir.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Jeu 17 Mar - 13:35

«Feat les spectre/ évènement interne/ Joué par Dealor/Isis/Atma »
PNJ Thanatos
Le Dieu de la Mort était là, assuré de sa totale puissance ainsi que de sa victoire sur la faible poche de résistance, juge ou pas, saint ou pas. Oui le Dieu n'allait en aucun cas laisser passer l'occasion d'avoir tout ce beau petit monde. Un rictus écorcha le visage du dieu en écoutant les paroles stupides et dénués de sens de la prêtresse. Est-ce que c'était son plan ? Déstabiliser la confiancer du dieu pour le mener dans une colère terrible ? En tout cas même si ce n'était pas se qui était prévu, ça fonctionnait.

« Petite garce, nous t'avons accordé notre protection et tu ose te dresser contre nous ?! Mais crois-tu vraiment qu'avec le ramassis de déchet des enfers que tu as là, tu vas réussir à m'abattre moi ?! Un Dieu ! »

Le rire de Thanatos résonnait dans se qui restait de l'édifice. Alors que le saint de la vierge préparait son seau de protection et que le juge du griffon lançait ses petits fils sur le dieu noir. Thanatos se tordit de douleurs sous l'application du cosmic marionation, enfin il faisait semblant de se plaindre avant de tout simplement couper les fils du juge en intensifiant légèrement son cosmos se qui envoya le juge valser contre un mur.

« Alors vous avez rien dans le ventre ?! Je vais vous montrer se qu'est la puissance ! »

Il leva juste sa main et instantanément une boule violette gigantesque pleines d'éclaires et de cosmos apparut.

« Terrible Providence »

Dit-il d'une voix assuré et calme. La boule d'énergie se déplaça alors en direction de la foule.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Dim 20 Mar - 20:09

La bataille était lancée, Rames savait bien que sa puissance était loin d'être de taille. Ce fut pour cela qu'il préférait rester prudent, laissant Shaka et Minos affronter le dieu de la mort. D'ailleurs ils ne tardèrent pas à agir.
Un fin sourire se dessina sur le visage du magicien. En effet ce savoir dans une situation aussi critique l'amusait.
Très vite il se rendit compte que les attaques ne firent que rigoler le dieu. Rames observa les deux guerriers, puis son regard se porta sur le dieu avant de voir si Dame Pandore allait bien.
Comme les autres, elle avait du subir la première attaque de Thanatos.

Rames ne ressentait pas grand chose, seulement feignait-il l'inquiétude. Thanatos répliqua à la Prêtresse, sa colère semblait s'accroître de plus en plus.
Le jeune garçon regardait les éclairs qui se dessinaient dans l'espace. La boule de cosmos qui se tenait au dessus de la paume de la main de Thanatos était destinée à les tuer tous !
Que pouvait-il faire ?
Que pouvaient-ils faire ?
Une moue pensive sur le visage, il ôta son chapeau, le regarda un long moment. Il était temps qu'il serve un peu celui-là !
Bien sûr, il était conscient que cela allait sans doute être juste, pourtant il n'avait guère le choix, son rôle l'exigeait.

Il concentrait son énergie, son aura l'enveloppa alors que l'attaque de Thanatos commençait à foncer sur eux. Le serviteur de Pandore se positionna un peu plus devant sa Maîtresse, et de son chapeau se dégagea une sorte de tornade qui allait aspirer un peu de l'attaque de leur adversaire. Rames voulait simplement minimiser les dégâts !

Le sol tremblait de plus en plus. La coiffe du mage commençait à aspirer l'énergie... Mais explosa à la figure de Rames qui fut éjecter au loin.... Heureusement il parvint à disparaître avant d'heurter le mur. Néanmoins il fut toucher sévèrement.
Qu'allait-il se passer à présent ? Bien sur il pourrait fuir ! User de ses talents pour s'éclipser.
Il se demandait aussi où se trouvait les autres, en tout cas une chose était certaine, la lutte allait être rude !
Lorsqu'il retrouva sa Dame, il s'approcha d'elle, prêt à répondre à la prochaine offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Shaka
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah
avatar


Messages : 456
Date d'inscription : 09/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
4/50  (4/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   Lun 21 Mar - 15:41

Tandis que le Saint de la Vierge rassembler son cosmos afin de lancer son offensive, les autres Spectres présents avaient déjà commencé le combat. Tout du moins le Juge du Griffon, qui avait lancé ses fils de marionnettiste sur leur assaillant. Shaka était bientôt prêt à l'aider, seulement une étrange sensation vint troubler la méditation de rassemblement d'énergie, de ce fait il n'attaqua pas dans l'immédiat. Son armure d'or s'était soudainement mise à briller d'un somptueux éclat doré, de mille feux. Elle était différente à présente, c'était comme si elle avait retrouvé toute sa splendeur d'antan. Le Saint ignorait que ses frères d'arme en Asgard s'étaient également battus pour faire renaître la puissance de toutes les armures d'or, une mission qui avait donc été menée à bien. L'armure de la Vierge était désormais pourvue de son âme, et ne faisait plus qu'un avec le corps de Shaka, comme au premier jour. Cette sensation fît naître en son porteur comme une nouvelle force, enfin il serait en mesure d'élever son cosmos à son paroxysme grâce à la renaissance de son armure d'or. Même si il ignorait d'où cette soudaine puissance provenait, Shaka pouvait chaleureusement remercier ses amis en Asgard. Mais l'heure n'était pas à réfléchir sur ce renouveau de puissance cosmique. Ils avaient un Dieu sur le feu...quand bien même le Saint de la Vierge avait pu concentrer une énorme masse de cosmos en lui, cela ne serait sans doute pas suffisant pour venir à bout de Thanatos. Minos attaquait, Shaka s'apprêtait à le faire, par pur instinct de survie, nulle question de stratégie ou de travail d'équipe pour le moment. Comment espéraient-ils ainsi gagner ?

La Dame des Enfers brandit alors son trident, tout en échangeant quelques paroles futiles avec la personnification de la Mort, une arme rouge vif et trahissant toute la haine éprouvée. Les guerriers présents purent aisément ressentir le cosmos agressif de Pandore s'intensifier petit à petit. Avait-elle l'intention de combattre ? Shaka resta attentif à ses paroles, même si elle semblait se parler à elle-même, attitude étrange aux yeux du Saint, ou bien était-il lui-même trop bizarre pour comprendre le commun des mortels ? Quoiqu'il en soit, il retint de la Dame qu'elle avait un plan, qu'elle connaissait quelqu'un pouvant leur venir en aide, une parole fort intéressante. Mais elle supposait de prendre la fuite. L'idée de déclencher une illusion traversa l'esprit du Saint de la Vierge, mais actuellement il manquait cruellement de concentration et de puissance. Surtout, il était trop tard pour tenter de prendre l'avantage psychologique sur Thanatos, ses illusions seraient ainsi vaines. Mais peut-être que quelqu'un d'autre que l'indien ici en était capable ? En attendant, il fallait gagner du temps si Shaka avait bien saisi la tactique.
Sauf que c'était trop tard, le représentant de la Mort s'était libéré du Cosmic Marionation de Minos, et s'apprêtait maintenant à lancer sa Terrible Providence. L'un des Spectres présent, le magicien des ténèbres s'était interposé pour tenter de minorer les effets de l'attaque de Thanatos, bien conscient qu'il ne pourrait pas le repousser tout seul. Le Saint d'Athena décida donc de lancer sa puissante offensive sur ce qu'il restait de la Terrible Providence.

"Tenma Kofuku." Fît-il distinctement, l'énorme boule de cosmos qu'il avait rassemblé entre ses mains fusa en direction de l'attaque de Thanatos.

S'ensuit une grosse explosion, effet de la Providence et de la Capitulation du Démon qui venaient de s'entrechoquer. Shaka fut projeté violemment en arrière, à l'instar du dénommé Rames. Quant à Thanatos, nul ne pouvait dire si il avait été blessé, mais quoiqu'il en soit son attaque avait été anéantie grâce aux efforts cumulés du Spectre magicien et du Saint doré. Tant bien que mal, l'indien se redressa, les membres légèrement tremblant. Il avait été blessé à la tête suite à sa chute. Il se glissa furtivement vers là où se tenaient Pandore et le Spectre qui reprenait ses esprits également.

"Dame Pandore. Peut-être serait-il plus sage de mettre dès maintenant votre plan à exécution..." Proposa Shaka, murmurant à la Dame.

Mais l'assaillant n'allait sans doute pas s'arrêter là. Il fallait qu'ils contre-attaquent avant de lui laisser l'occasion de relancer une Terrible Providence. Pour laisser le temps à Pandore de préparer la fuite et son plan, le Saint de la Vierge se tourna vers Thanatos. Il avait l'intention de l'attaquer, non pas dans le but de le blesser, mais surtout pour créer une diversion qui pourrait leur permettre de fuir. Du moins, c'est ce qui traversait l'esprit de Shaka. Et il comptait bien sur le soutien du Griffon, à qui il avait adressé un regard. Naturellement ils devaient laisser croire à Thanatos qu'ils avaient bel et bien l'intention de l'attaquer de front. Le Saint reprit sa position du lotus au sol. Enveloppé de son aura dorée, il rejoint ses deux mains plaquées l'une contre l'autre, et dans une légère décharge de cosmos, Shaka fit apparaître son chapelet. Quelques perles avaient retrouvé leur éclat doré, signe que les deux Juges et Rames n'étaient pas les seuls spectres toujours vivants. Mais ce n'était pas le moment de penser à ça. Le Saint agita son chapelet, et prononça :

"Tenkūhaja Chimimōryō !"Ou l'invocation des esprits maléfiques.

Une offensive qui s'était révélée utile et puissante face aux Spectres lors de la dernière guerre. Mais serait-elle aussi efficace contre Thanatos ? Du moins pour détourner son attention. Des dizaines d'esprits s'échappèrent du chapelet de L'indien, fusant vers leur ennemi. Il espérait maintenant que Minos se joigne à cette offensive si ils voulaient avoir l'ombre d'une chance de s'en sortir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hell Bent [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hell Bent [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Hell Bent [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Les Enfers :: Giudecca et le mur des lamentations brisé. :: Les temples des trois juges :: • Anténora-