Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Sam 12 Déc - 20:15

Aout 1990

----------------------------------------------------------------------------------------------

Il était à genoux dans un espace sombre et silencieux. Il avait l’impression d’être glacé jusqu’au cœur. Tâtonnant sur le sol de pierre, ses mains effleurèrent soudain une substance humide et froide. Avec calme, contrôlant chaque pensée et chaque geste pour ne pas laisser la peur s’emparer de lui, il porta sa main gauche à ses yeux. Malgré la pénombre la faible luminosité bleutée lui permit tout de même d’observer qu’elle était couverte d’un liquide rouge et poisseux. Le sang… cette odeur ferreuse… toute la pièce empestait l’odeur du sang. Un frisson lui parcouru l’échine. Il releva rapidement la tête et il le vit, à quelques pas. Son frère qui regardait avec une expression d’une telle tristesse ! La déception se peignait sur chaque trait de son visage. Il y a des années, il lui avait souvent adressé ce type de regard, mais à cette époque Kanon ne s’en préoccupait pas et trouvait plutôt amusant de pousser Saga dans ses retranchements. Cette fois ceci dit, l’accablement de son frère ne pouvait que faire écho à son propre sentiment d’échec. Les deux raisonnaient l’un avec l’autre et le vide qu’il ressentait en lui semblait augmenter d’instant en instant jusqu’à ce qu’une détresse sourde lui rende chaque instant insurmontable. Il inspira lentement.

Sa main droite s’ouvrit et une dague à poignée d’or s’en échappa. La lame était souillée de sang qui commençait déjà à coaguler, collé à l’acier comme s’il s’y était inséré.

« Non »

« Si Kanon, elle est morte. Morte car tu ne l’as pas protégée… »

« NOOOOOOOON » Son hurlement déchira les ténèbres et raisonna un temps contre les murs de pierres. Lorsque tout écho eu disparu, Saga reprit :

« Encore une fois… A cause de toi… Tu lui as faillit, tu l’as trahie, encore. »

Déception, accusation perte… S’en était trop, Kanon plaça ses mains contre ses oreilles et hurla d’autant plus. Une main lui effleura le torse d’une caresse glacée et une petite voix faible et tremblante murmura son nom.

« Kanon… Kanon… »


Il abaissa lentement ses mains et ouvrit les paupières, redoutant plus que tout ce qu’il y avait devant lui. Athéna s’y trouvait, sa robe blanche souillée par une auréole de sang qui s’étendait sous sa poitrine. Sur son visage d’une pâleur cadavérique se lisait une grande détresse et les larmes perlaient à ses yeux. Nulles traces de Saga.

« Kanon je vais mourir… ne m’abandonne pas Kanon »

Il la serra dans ses bras de toute ses forces, l’appelant, faisant tout pour qu’elle ne parte pas, pour qu’elle n’abandonne pas la terre qu’elle avait juré de protéger.

« Merci… Kanon… »

Elle leva le bras pour lui effleurer le front et lorsque ses doigts entrèrent en contact avec le front du chevalier…


----------------------------------------------------------------------------------------------

« SBAM ! »

Il poussa un grognement sourd en heurtant le plancher de bois. Enroulé dans ses draps, il lutta un moment pour se dégager et sortir la tête de sa prison d’étoffe. Lorsqu’il y parvint enfin, il était assis en plein milieux de la petite chambre confortable qu’il avait loué dans la plus belle auberge du village. La lumière de l’aube obscure due à l’éclipse, filtrait à travers les volets en bois massif. Le feu était pratiquement éteint et seules quelques braises rougeoyaient encore quelque peu dans l’âtre. Et pourtant, des gouttes de transpiration perlaient sur le torse nu du chevalier des gémeaux et sa respiration était haletante. Il prit sa tête entre ses mains et ferma les yeux pour reprendre ses esprits.

Le cauchemar lui avait paru si réaliste. Pourtant, même s’il ne le sentait pas directement, il savait qu’Athéna était toujours de ce monde, en train de lutter quelque part pour la survie de l’humanité. Il eu un frisson en se remémorant le sentiment de perte qui l’avait étreint en contemplant son corps, il y a, lui semblait-il, seulement quelques instant au paravent. Était ce un rêve induit par la déesse ? L’appelait-elle à son aide alors qu’il se consacrait à une mission triviale dans le pays des glaces ? Mais il ne savait comment la rejoindre, comment l’atteindre. Non décidément, ce n’était qu’un cauchemar dût à l’accumulation des récents événements, peut-être à l’étouffement de l’éclipse et sans doute à la sensation de malaise que ce pays provoquait sur lui. Il soupira et sorti de sa couette avec encore quelques difficulté avant d’aller passer sa tunique.

Après un copieux petit déjeuner, et la demande d’adresser toutes les notes de frai à l’adresse du grand pope du sanctuaire, il remonta dans sa chambre étudier une carte des contrées glacées d’Asgard. Selon la jeune servante Lyfia, la situation la plus probable des armures d’or encore manquantes était autour de la ville de Jötunheim. Cette région ne lui disait rien qui vaille et les murmures qu’il avait capté à son propos liaient démons du passé et assassins d’aujourd’hui. L’ombre de la guerre entre Loki et Odin planait sur cette contrée et semblait encore impacter la région allant tour. Pourquoi donc les armures d’or étaient-elles apparues par ici ?

Poisson, capricorne, sagittaire, scorpion, balance et taureau… c’était celles pour lesquelles il avait obtenu la quasi certitude qu’elle se trouvaient dans cette région. Pour celle du lion et du bélier les ont dit avaient été plus étranges et parlaient même de gens les portant… Quelle part de vérité pouvait-il vraiment y accorder ? Quand à celle du verseau… Camus était-il vraiment revenu du mur des lamentations ? Il regarda la position du soleil à travers la fenêtre. Dans quelques heures il serait fixé à ce propos. Son message avait dût atteindre les chevaliers Camus et Almas la veille et ils ne devraient pas tarder à le rejoindre sur les terres glacées. Il était temps de se mettre en route.

Le chemin aurait pu lui prendre un certain temps mais une fois hors de vue du village, il passa son armure d’or et utilisa ses pouvoirs pour se rendre directement aux abords de la ville de Jötunheim.
Un fort vent froid soufflait sans discontinuer sur la région. Malgré son armure qui pulsait avec joie et dégageait une chaleur bienvenue, les parties exposées de son corps étaient gelées et rougies par le froid. La pénombre n’aidait pas pour la visibilité mais il voyait vaguement autour de lui des bâtiments en ruine recouverts par la neige. Pas un bruit ne venait troubler cette blanche immensité et il traversa lentement le quartier de Hlidskjalf sans rencontrer âme qui vive. Par moment il lui sembla saisir un bruit ou un chuchotement, mais lorsqu’il se retourna, rien n’apparus sous ses yeux et il ne pouvait ressentir non plus la présence d’un être vivant. Et c’est ainsi qu’il parvint à l’immense pont qui traversait la cité déchirée en deux. Encore une fois, les lieux étaient désert mais un certain mal-être l’habitait. Décidément ce pays ne lui inspirait pas un sentiment de confiance et de bien être, c’était le moins que l’on puisse dire… Et il n’aimait pas le froid. Il chassa agacé un flocon qui vint de perdre sur son avant bras. Pourquoi ne pouvait-on pas atterrir sur une île tropicale où les cocktails coulaient à flots et où les filles se promenaient en bikini et pas sous des couches de fourrures comme cette Lyfia.

Il n’avait même pas pu voir si ses formes en valait la peines.

Agacé, il trouva un coin contre un pilier à l’avant du pont et quelque peu à l’abri du vent. Là il croisa les bras, s’adossa contre la pierre et déploya son cosmos avec volupté histoire qu’on le retrouve facilement à des kilomètres à la ronde.
Patiemment il attendit, des fesses rebondies et bikinis plein la tête alors que la neige se mettait doucement à tomber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Dim 13 Déc - 23:07

Une enveloppe cachetée envoyée directement par le grand-pope entre mes mains avait signifié que je partais enfin en mission ! C’était la raison de ma présence ici en Asgard, l’avion que j’avais pris n’avais pas plus allé plus loin que l’une des grandes-villes scandinaves toute proche du Royaume.

J’étais arrivée la veille et je dois dire que le choc climatique avait vraiment été très brutal. Mon corps l’avait senti et moi aussi. Un frisson, deux frissons, trois frissons, plusieurs rajout d’épaisseurs de vêtements. Vraiment ce froid intense c’était quelque chose, pour moi qui n’avait jamais connu de pays froids ni même la neige. Parce que grandir dans les pays comme l’Indes bah ça ne laissait pas trop le choix du climat quoi.

Enfinn… ce qui m’amenait ici c’était que je devais accompagner les Gold Saints récupérer les armures d’or. Mais pourquoi les armures avaient-elles choisi Asgard pour ressusciter ? Mystère… et certains avec des porteurs de la génération… comme quoi mon maître ne semblait pas être le seul à être revenu puisque Camus et Kanon était les anciens Verseau et Gémeaux… J’aurai pu en être avertie si l’éclipse n’avait pas brouillée le ciel. Mes vêtements indiens n’étaient pas assez chauds et j’avais ainsi rajouté un manteau-cape sur mes épaules plus une écharpe blanche pour me fondre dans la masse.

Plus j’avançais ici plus je me sentais toute bizarre, je suivais un cosmos bien précis puisqu’il s’agissait de celui du Gold Saint des Gémeaux. J’essayais de masquer mon propre cosmos, mais ce n’était pas évident j’en avais besoin pour supporter ce froid. Mon voyage fini finalement par arriver à son terme mais les difficultés rencontrées pour arriver jusqu’ici en parfaite santé m’avait vraiment épuisée. Je n’avais qu’une hâte s’était d’aller sur ce foutu pont, dans ce foutu village qui servait de point de rendez-vous. J’avais vraiment eu du mal à éviter les obstacles j’avais manqué de tomber plusieurs fois avant d’arriver à cette fameuse citée petit bijoux d’Asgard autre fois. Du peu que je savais et qu’on m’avait raconté.

Mais me voilà arriver à bon port, saine et sauve, je sentais plus facilement le cosmos des Gémeaux alors il ne devait pas être très loin. J’accélère alors mes pas et arrive enfin devant ce pont. Il était immense et la vue en était à couper le souffle. Je vous laisse imaginer une jeune femme aux longs cheveux bruns dans la neige, les cheveux volants en plein souffle polaire, et un regard fixant l’horizon du pont. Son armure sur le dos dans sa boîte mais pas sur son corps. Eh bien c’était exactement comme ça que j’étais en ce moment.

Mon armure vint se mettre sur mes épaules comme pour signaler mon arrivée, j’ai laissé mon cosmos divagué. Je ne savais pas tellement à quoi ressembleraient mes partenaires de mission. Mais je suppose qu’ils se montreraient en me voyant et en sentant mon cosmos. Alors je m’assis en poussant la neige au milieu du pont, mettant mes jambes en tailleur et en fixant ce qui semblait être l’entrée du pont. Je levai délicatement ma main vers le ciel comme pour attraper quelque chose qui glissait entre mes mains. Ce quelque chose était la neige qui commençait doucement à tomber de plus en plus. Tandis que le vent semblait se calmer.

Mes pupilles fuschia fixaient le ciel tandis que j’attendais l’arrivée des autres participants à cette mission. J’avais à la fois hâte et la suite en appréhension, je souriais sous ma capuche, remontant mon écharpe en haut de mon cou. Et restant planté là en attendant que quelqu’un arrive pour l'accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Mar 15 Déc - 19:20

Agacée.
Elle se sentait agacée, voir particulièrement énervée...
Cela faisait plusieurs jours qu'elle traînait dans Asgard, et le cosmos déployé de son compatriote ne passa pas inaperçu... vraiment pas.
Et cela l'avait contrariée car elle le reconnaissait, enfin, vite fait...elle allait râler tout ce qu'elle pouvait.
La petite druidesse remonta la piste.

"Non content de perdre les précieuses, VOUS VOUS DONNEZ LE LUXE D'ÊTRE A LA BOURRE"


Debout sur un monticule de neige, les mains sur les hanches, elle surplombait Kanon.
Un coup de vent fit voler ses longs cheveux verts, alors que son cosmos remplis de tic-tacs agaçants s'éleva dans l'air ambiant, plombant l'ambiance déjà glacée.
La scène aurait pu être class, définitivement lui donner une réelle assise, si... elle avait choisit une cape pour la protéger plutôt qu'un énorme manteau de fourrure qui lui donnait une touche de rouleau de printemps du plus bel effet. Elle portait de plus, un très élégant et particulièrement saillant cache-oreilles en moumoutte customisé, lui donnant une touche so 90's, et de magnifiques moonboots, confortables mais pas vulgaires.
La class à l'état pur, une nouvelle tendance à elle seule.

Digne et fière, elle s'avança déterminée vers Kanon:
"J'hallucine, vous êtes trop mauvais! comment avez vous perdu les précieuses? hein? comment? tu vas m'expliquer ça l'ahuri des gémeaux! Hein? hein? et si elles étaient abîmées? Et pourquoi vous avez mis tout ce temps pour radinez vos fesses ici pour les chercher? fallait que je vous envoie un recommandé? Ils sont où les autres? que je leur botte leurs jolis petits culs blancs? Nooon, parce que je ne vais pas m'arrêter là! vous allez tous m'expliquer COMMENT VOUS AVEZ FAIT POUR PERDRE LES PRÉCIEUSES BANDE DE SCHMOLS! "

Elle était en colère, et ça s'entendait. Elle s'était plantée devant Kanon avec son air furibond, et tapotait avec son index le torse du chevalier, frénétiquement.
Ses joues et son nez avaient pris une adorable teinte rouge, ce qui n'aidait pas à l'image qu'elle présentait.
Une fois qu'elle eut finit sa tiradequelque peu désordonnée, elle colla une joyeuse baffounette de toute sa force de hobbit à Kanon, et tout aussi soudainement l'attrapa par le cou pour le hugguer :


"Vous êtes méchants... j'ai cru que je ne vous reverrais jamais"
Bon pour le coup, elle était au bord des larmes, et tentait, non sans un certain échec, de retenir les larmes qui coulaient le long de ses joues.
Avec la vivacité d'une malade d'anxiété avancée, elle repoussa Kanon et lui tourna le dos pour essayer de reprendre un semblant de dignité.
Sans succès.

"Vraiment, c’est naze"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Ven 18 Déc - 9:59

Ce sera du gâteau. Avec la fin de l'éclipse tout le monde aura les yeux tournés vers le Sud, je ne risque pas de tomber sur un partisan d'Odin ou une Valkyrie. Je passerai entre les mailles du filet.

De retour de son voyage éclair en Allemagne et au-delà, Sigmund avait traversé Asgard avec l'idée qu'il se faufilerait sans difficulté jusqu'au repaire des conjurés de Loki. Les ruines anciennes, même aménagées par les rebelles, n'étaient pas l'endroit le plus confortable du monde. Elles ressemblaient plus à un taudis, un repaire de brigands qu'autre chose. Pourtant le guerrier divin n'était pas fâché d'y retourner pour terminer de récupérer de la précédente bataille. Il s'y sentait plus en sécurité avec ses convictions que partout ailleurs.

Grani avait hâte de retrouver ses confrères et son dieu Loki. Il pourrait ainsi rapporter tout ce qu'il avait vu en Enfer : les actes de Hadès et d'Athéna et cette étrange menace du miroir qui avait été finalement écartée. Il avait encore du mal à comprendre ce qui s'était réellement passé. Des éclaircissements de la part de leur guide et des plus avisés de ses compagnons seraient les bienvenus. Il arrivait au pont du Bifrost lorsqu'il sentit une présence inhabituelle, un cosmos d'une puissance remarquable. Il apperçut alors deux combattants en armure, l'un pourvu d'une armure dorée et l'autre d'une armure d'argent. Une jeune fille était visiblement en train d'agonir l'homme doré de reproches.

Un sacré caractère ... Mais qui sont ces gens, et pourquoi aucun de mes compagnons ne se montre ?

Pendant un instant, Sigmund hésita à s'avancer. Il arrivait que les partisans de Loki se cachent pour éviter les confrontations inutiles lorsqu'un intrus arrivait par hasard dans les ruines anciennes. Mais en l'occurrence, l'homme envoyait clairement un signal à des compagnons pour se réunir devant l'ancienne cité de Jötunheim. Cela commençait à ressembler à la menace diffuse d'un rassemblement de jeunes dans une cage d'escaliers. Il fallait que quelqu'un fasse quelque chose avant qu'une petite armée se forme devant leurs quartiers.

Il n'y a vraiment personne pour monter au créneau ?

L'asgardien n'était pas au meilleur de sa forme mais il était hors de question pour lui de se cacher et de laisser des intrus piétiner les plates-bandes du territoire de son dieu. Les nerfs à vif et la mine farouche, Sigmund s'avança vers le petit groupe d'un pas à la fois mesuré et décidé avant de s'arrêter à une dizaine de pas, ne sachant s'il avait à faire à des ennemis ou des potentiels alliés de Loki.

" Qui êtes-vous, et que venez-vous faire dans les ruines de la cité de Jötunheim ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Sam 19 Déc - 16:11


La lumière au bout du tunnel comme on dit, même si pour moi en ce moment c’était plutôt l’Asgard au bout du voyage. Je venais de rentré du sanctuaire, avec encore en tête toutes les négociations que j’avais entrepris. Avait-je fait une bonne chose en me présentant comme la voix d’Asgard et à plus forte considération, comme voix d’Odin en personne ? Notre dieu n’était pas présent et nous n’avions même pas de représentant pour transmettre ses directives. Dans cette situation et avec la guerre civile qui faisait rage et la mort de notre arbre-monde, il fallait bien que quelqu’un prenne les choses en mains, que la situation évolue. Rester à ne rien faire nous mènerait à notre perte à tous, tout mon être, tout ce qui faisait de moi ce que j’étais Hakon Wodan, le guerrier divin du Sköll me poussait à l’action.

-Enfin, ma chère patrie …

Mes yeux bleus dardaient Asgard d’un regard intense. Les montagnes recouvertes de glaces éternelles se reflétant dans une image inversée sur mes pupilles. De retour à la maison, je soupirais, un nuage de fumé s’élevant de ma bouche jusqu’au cieux qui me surplombait. J’avançais laissant des traces de pas dans la neige immaculée avec pour objectif de retourner au palais de Polaris et de convoqué tous les guerriers divins qui servait encore la cause d’Odin, se battant pour la justice et la protection de la planète. En chemin je passais par beaucoup de lieu important du royaume dont les anciennes ruines. Ces territoires ont été le lieu d’évènements remarquables qui ont souvent marqué l’histoire de nos terres et je ne pouvais pas ressentir autre chose que l’impression d’être quelque chose d’infime et de ridiculement petit devant les flots titanesques du temps qui passe. Pouvais-je pendant ma courte vie d’être humain réussir à apporter la paix ? Surement que non ; mais je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour sauver un maximum de personne. Oui, je ne pourrai peut-être pas sauver le monde entier, mais je voulais sauver des montagnes de gens. Mes réflexions s’éternisaient dans mon esprit quand je ressenti un puissant cosmos s’élever non loin d’ici. Je fronçais les sourcils, c’était un cosmos inconnu. Un mauvais pressentiment me serra d’emblée le cœur. Un frisson qui n’avais rien à voir avec la température ambiante parcouru mon échine comme un cheval au gallot. Je laissais tomber ma cape dans la neige courant jusqu’à l’endroit d’où s’élevait l’énergie mystique que j’avais ressenti, le pont de Bifrost, un lieux phares d’Asgard, il devait représenter le pont arc-en-ciel qui permettait de traverser les neufs mondes mythologique, symbole de lien et de passage, je ne permettrais pas que quelqu’un souille se lieux.

Quel fut ma surprise quand arrivant là-bas je découvrit plusieurs chevalier d’Athéna dont une que je connaissais, Myrdhinn, saint de l’horloge ici à la recherche des armures d’or perdue, j’avais eu l’occasion de la rencontré au part avant. Je fronçais les sourcils l’un des chevaliers présents était un chevalier d’or et l’autre un chevalier d’argent. Ils étaient surement eux aussi à la recherche des armures, mais ce n’était pas leurs présences qui fit naître une immense colère en moi, une colère pure et simple, comme on en fait rarement. J’aime la colère, je privilégie toujours se sentiments par rapport aux autres. La source de cette rage qui ressemblait à une flamme blanche me dévorant le dos et les épaules était un Asgardien. Vêtu d’une armure tout comme moi, le Grani. Je le foudroyais du regard, mes yeux bleue saphir exprimant toute la colère que contenait mon corps. Je ne l’avais jamais vu de mon côté, dans les rangs de ceux qui veille sur le royaume d’Odin, il était donc évident que cet homme était un partisan de Loki, un traitre. Mon poing se sera malgré moi alors que je sautais dans les airs me retournant en plein vol pour atterrir du côté des chevalier d’Athéna faisant face au guerriers divin dont l’armure équestre recouvrait le corps de la même façon que mon armure du Sköll recouvrait le mien. Un rictus mauvais se forma sur mes lèvres.

-C’est toi qui n’a pas ta place ici, partisan de Loki et traitre à ta partie.

Je fermais les yeux comptent jusqu’à dix dans ma tête, ce qui me calma un peu. Puis je reportais mon attention sur les hommes venus du sanctuaire. J’en venais justement, j’allais leur apporter mon aide, je savais parfaitement dans quel camp je me trouvais, mon sourire et mon regard s’adoucir quelque peu alors que je saluais les protecteurs de la terre.

-Hakon Wodan, je suis un guerrier divin d’Odin, je reviens du sanctuaire. Vous avez peut-être besoin d’un peu d’aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Loki
La vraie fourberie de Scapin
La vraie fourberie de Scapin
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 20/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
8/10  (8/10)
Expérience:
35/50  (35/50)
Faction: Ases de Loki

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Mer 23 Déc - 0:33

« La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. »
All that glitters ...



Cela faisait quelques moments déjà qu'une paire d'yeux luisants de fourberie surveillait le premier intrus qui s'était glissé dans les ruines de Jötunheim. L'armure d'or que Kanon portait cette fois-ci sans se cacher derrière une identité bidon avait allumé une flamme convoitise dans ce regard de démon famélique.

Malgré l'envie pressante qu'il avait de s'emparer de cette armure des gémeaux, Loki ne s'était pas précipité sur le chevalier isolé pour le dépouiller de sa protection en un combat gagné d'avance. Il avait savouré son plaisir de voir la merveilleuse armure à portée de sa main, de la caresser de sa conscience, et différait l'immense satisfaction qu'il aurait de s'emparer de ce trophée gorgé d'un pouvoir multimillénaire.

Il faut dire que le dieu des illusions avait bien conscience que depuis quelques temps, les chevaliers d'Athéna étaient très attirés par les mystères qui se tramaient en Asgard. Il préférait attendre plutôt que d'attaquer de front. Et sans doute eut-il raison de se méfier car le Paon ne tarda pas à se montrer.

Peut-être vont-ils partager leurs spéculations, je me demande bien ce qu'ils vont se dire ...

Curieux d'entendre les échanges des saints, le dieu projeta son esprit dans le corps d'un renard polaire et  s'approcha à pas de velours de la calme voyageuse qui prenait du repos sur le pont. Commandé par le dieu, l'animal s'assit sur son arrière-train et se mit à observer d'un air curieux la jeune femme. Peut-être allait-elle chercher à sympathiser ? Elle avait l'air assez rêveuse, sans doute une introvertie avec une vie spirituelle assez riche.

Une sage consciente de la complexité du monde, peut-être un peu trop pour son propre bien ...

Puis déboula une autre jeune fille, survoltée. Celle-ci ne semblait avoir d'yeux que pour les armures d'or. Une telle obsession cachait-elle une connaissance réelle des armures, ou n'était-ce que de la folie ? Le dieu commençait à franchement s'intéresser à son cas quand Sigmund s'invita dans cette petite réunion. Loki n'en finissait pas d'être bluffé par cette disposition qu'avait Grani à saborder la stratégie de son propre camp. Celui-ci fut d'ailleurs presque aussitôt attaqué verbalement par un autre guerrier divin, visiblement le guerrier de Sköll.

Hé bien, quelle haine. Quelles incertitudes, quelles faiblesses cache t-elle ? Quoiqu'il en soit, il semble que toute réconciliation est impossible entre mes partisans et ceux d'Odin. Non vraiment, j'ai fait du bon travail.

Il était une fois de plus évident qu'il ne servait à rien de faire des plans détaillés sur la queue de la comète. Loki abandonna le corps du renard qui s'enfuit en glapissant, terrorisé de cette expérience de possession qui l'avait poussé au milieu des humains. Le dieu décida alors de se montrer enfin, à l'autre bout du pont. Quelques-uns de ses partisans jusque-là dissimulés dans les ruines à la faveur du cosmos d'illusions qui imprégnait les lieux se montrèrent alors pour former une garde. En guise d'entrée en matière, le dieu répondit aux revandications territoriales du fauve des glaces.

" Ce lieu a certes été une prise de guerre de mon frère Odin par le passé. Mais il l'a tant négligée depuis des siècles que l'on peut se demander si ce titre de propriété est encore valable. Je peux comprendre son désintérêt. Qui voudrait de telles ruines ? Les haines qui se sont déchaînées par ici rendent l'endroit si stérile que l'on dit que tout projet que l'on prétend construire ici est mort-né. "

Nulle trace de malveillance dans la voix ou l'attitude de Loki, revêtant l'apparence du bon docteur Andreas drapé dans sa toge blanche et sa cape bleue. Loin du portrait de tyran que l'on brocardait à son propos, il apparaissait comme un homme mesuré et sage. Il semblait même regarder les deux asgardiens prêts à s'étriper avec une sorte de compassion triste. Est-ce qu'ils allaient se battre ? En réalité, Loki n'en avait cure. Deux cadavres de plus, cela ne ferait que gonfler les rangs de l'armée des morts-vivants.

" Il serait étonnant que les chevaliers d'Athena soient intéressés par nos petits désaccords. J'ajouterais qu'il n'est pas très délicat de laver son linge sale en public. Allons droit au but. Les armures d'or ... "

Loki fit une petite pause, ménageant ses effets.

" Puis-je savoir qui vous a demandé de venir les chercher ? Sans doute quelqu'un de mal inspiré. Ou alors est-ce vous qui avez pris cette initiative, chevalier des gémeaux ? Vous avez la réputation de par votre signe d'un guerrier et d'un stratège remarquable, il vous arrive cependant de prendre des décisions regrettables dont les dommages collatéraux sont à la mesure de votre génie ... "

C'était franchement petit. Rappeler le passé de mégalomane de certains Gemini bien célèbres pour jeter le discrédit et le doute sur le leader de l'expédition, c'était une stratégie digne d'une travailleuse du Bois de Boulogne. En même temps, c'était si bon de se rouler dans la médiocrité ... Et le pire c'était que cela pouvait marcher !

" Puisque vous êtes arrivés jusque-là, autant vous le dire : les armures d'or sont bien ici. Il est tout à fait compréhensible que ces armures manquent cruellement à vos compagnons. Cependant vous ne pouvez pas les récupérer. C'est malheureusement impossible ! "


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Mer 23 Déc - 15:26

Flocons après flocons, doucement la neige tombait. Chaque petite particule de glace finement ciselée, microscopique œuvre d’art à elle seule. Bijoux éphémère de la nature, crée par la physique, entremêlant eau solide et air dont la beauté reste pourtant inaccessible à l’œil. Seulement la beauté pure, sublimée par l’inaccessible et l’inutile. Ceci dit, il est malheureux de constater que certaines personnes sont absolument insensibles à ce spectacle fantastique. Kanon, chevalier portant l’armure Némésis des gémeaux s’ennuyait ferme à regarder non stoppe ces petits trucs froids et humides venir se coller les uns sur les autres. Son grand fantasme actuel était de provoquer une Galaxian Explosion rien que pour éviter qu’ils s’insinuent sous les plaques de son armure. L’homme pouvait être la patience personnifiée dans certain cas. Principalement pour des magouilles qui demandaient un long temps de préparation, dans ces moments, l’attente devenait même excitante faisant partie du jeu. Ceci dit, il n’aimait pas qu’on le fasse patienter et d’un tempérament spontané agissait souvent rapidement après un petit temps de réflexion. Or actuellement, il attendait… dans le froid… Et surtout il s’ennuyait mortellement. La ville fendue en deux l’intriguait mais il n’osait pas s’écarter du point de rendez-vous au risque que ses compagnons s’éparpillent dans la nature au lieu de se retrouver. Finalement il s'occupa l’esprit par un exercice qu’il avait toujours eu beaucoup de mal à maitriser au paravent : Faire la paix en lui même et essayé de détecter les cosmos des créatures des environs. Après de longues minutes il hésitait entre deux explications : son manque de réussite ou le manque de bestioles dans cette contrée paumée. A peine avait-il cru apercevoir (et non sentir) un petit renard qui fourrageait dans la neige. Et pourtant il devait y avoir pas mal de bandits et autres types du même genre, assez proches, dans le quartier de Jörmungand. C’était dérangeant. Il avait de grandes difficultés à supporter et accepter l’échec. Ainsi, fut-il grandement soulagé quand il senti enfin divers cosmos qui convergeaient vers lui. Un peu plus nombreux que ce qui était prévu à l’origine d’ailleurs.

L’accueil de Myrdhinn lui déchira un tympan en plus de le tirer violemment de l’état à peu près méditatif qu’il avait difficilement réussi à atteindre. Tout d’abord la surprise de la voir là le laissa sans voix. Ainsi donc elle n’était pas morte celle là. Il fut prit d’une bouffée nostalgique en la regardant s’échiner devant lui. Au final, peut-être qu’elle lui avait même un peu manquée…

Lorsqu’elle lui envoya sa petite baffe ridicule il en fut finalement beaucoup moins sur et presque persuadé du contraire quand elle lui sauta au coup juste après pour lui mouiller la joue de ses larmes et de sa morve avant de le repousser. Au moins il était sur que ce n’était pas une illusion ni que quelqu’un avait pris son apparence. Personne n’était capable d’agir comme ça à part la fille de Shion… de l’hystérie à l’état pur… Mais c’est ce qui faisait son charme.
Il fit un pas vers elle et lui posa une main sur l’épaule… Oui ça se confirmait… elle lui avait manquée.

« Moi aussi je suis content de te voir Myr. » Dit-il gravement. Puis il ajouta d’un ton plus léger :

« Je ne sais pas pourquoi les armures d’or ont été appelées en Asgard. Sans doute pour nous y conduire non ? Mais nous allons te les retrouver tes précieuses et tu pourras les ausculter à tout loisir en me racontant ce qu’il t’est arrivé depuis toute ces années. »

Sentant une présence, il releva la tête et aperçu une gamine au milieu du pont avec une boite à armure sur le dos.

« LE PAONNNNN !!! RAMENES TOI !! »
Bon d’accord ça manquait de discrétion mais il commençait à en avoir sa claque de ce pays et voulait en finir au plus vite. Et puis trainer avec des bronzes et des argents ça lui donnait de l’urticaire. Lorsqu’elle les eu rejoins il commença les explications :

« Bien, nous voilà réunit pour ramener les armures d’ors perdues au sanctuaire. Il ne nous reste plus qu’à attendre Camus… D’ailleurs est-ce vraiment le Gold Saint Camus du verseau qui est revenu d’entre les morts comme Shaka ou un homonyme ? Bref. Une fois qu’il sera là nous pourront nous… Ah ! Finalement, ils décident de se montrer. » Marquant une pause il se tourna vers le nouveau venu.

" Qui êtes-vous, et que venez-vous faire dans les ruines de la cité de Jötunheim ? "


Il n’avait pas l’air au mieux de sa forme celui là. Mais bon ce n’était pas le but de provoquer un conflit quelque soit le camp asgardiens dont le nouveau venu puisse être issu. Rapidité et efficacité, c’était la seule chose que Kanon désirait pour l’instant… à par un bon repas chaud dans le jacuzzi.

« Je suis Kanon des Gémeaux au service de la déesse Athéna. Voici mes acolytes le Paon et l’Horloge. Nous venons en paix, ne t’offusque pas chevalier, nous ne faisons que passer. »


Paix et offuscation toute relative puisqu’un autre arrivant semblait bien décidé à provoquer leur hôte. Le nouveau venu sauta à coté d’eux, dans un mouvement qui ne manquait pas d’une certaine classe et que le chevalier apprécia. Ainsi il lui fallait calmer et mettre les choses au point dès entrée de jeux.

« Kanon des gémeaux. Ravi de te rencontrer guerrier divin. Un coup de main ne ferait pas de mal en effet et je rapporterai ton aide au sanctuaire. Par contre on ne cherche pas les ennuis, juste à récupérer deux trois petites choses que nous avons bêtement égarées dans la région. On prend ce qu’on a perdu sans faire de vague et on s’en va comme on est venu. »


Mais alors qu’il finissait sa phrase, quelqu’un d’autre éleva la voix qui leur parvint nettement malgré la distance à laquelle la personne se trouvait. A l’autre bout du pont, en plissant les yeux, il distingua un homme habillé à la mode Asgardienne. Son ton était calme, voir courtois mais sa première phrase faillit faire vomir Kanon. « Mon frère Odin » Ainsi donc c’était fait, il avait devant lui Loki en personne ! Mais pourquoi tout tournait toujours au désastre alors qu’il avait tout fait pour éviter ça… enfin pas tout à fait disons. Bon c’est vrai qu’il l’avait cherché cette confrontation. Mais il aurait préféré récupérer quelques armures avant de devoir affronter le dieu des mensonges. Bref, cela serait un joli test pour voir s’il avait tant perdu la main depuis Poseidon. Finalement le challenge était assez grisant. « Les armures d’or »… Au moins l’entrée en matière était faite, Loki n’y allait pas par quatre chemins. Bon, ce n'était pas non plus la surprise du siècle qu’il se mette sur leur chemin. Si Kanon avait été à sa place, il aurait surement fait de même. Bref il allait devoir y laisser des plumes pour changer. Depuis qu’il avait rejoint Athéna, jamais il n’avait approché la mort d’aussi prêt. Mais après tout, mourir et ressusciter semblait être monnaie courante ici.

Avec un soupire il s’avança un peu vers son propre coté du pont pour se mettre face à Loki. En passant il murmura pour les femmes et Hakon.

« Laissez moi parler et restez silencieux. Mais préparez vous à vous éparpiller pour ratisser la zone et récupérer ces foutu cubes d’or si je dois occuper Loki seul. »

Puis d’une voix claire et puissante il répondit au dieu qui s’interposait entre lui et sa mission.

« Loki enfin en chair et en os ! Tu as plus de charisme que je ne pensais il faut bien l’avouer. Même si cet air tranquille ne te vas pas du tout, nous savons tout deux quels sombres dessins se cache sous ce joli minois. »


Son dernier contact avec le dieu sombre lui restait encore en travers de la gorge d’ailleurs. Quel emmerdeur, vraiment !

« Sinon l’idée n’est pas de moi, tu imagines bien que je ne mettrais pas en place un plan aussi bancale.»
En fait si mais bref, ça aurait tenu la route si cet empêcheur de tourner rond n’y avait pas mit son énorme nez.

« Par contre j’ai du mal à saisir pourquoi tu voudrais garder nos chères armures d’or. Elles ne te seront d’aucune utilité puisqu’elles ne répondent qu’à la volonté d’Athéna et à celle de leurs porteurs désignés. De plus, s’en approcher avec de mauvaises intentions peut-être dangereux, je ne sais pas si tes hommes sont au courant...» Il haussa les épaules et écarta les bras.

« Bref, aucun intérêt pour un dieu comme toi qui est d’ailleurs capable d’avoir ses propres armures. D’ailleurs j’en déduis que ce n’est pas toi qui les a coincées là non ? Sinon tu aurais déjà mit tes petites patounes dessus. Une idée sur le responsable ? Il faudrait que j’aille lui expliquer qu’un service peut se demander autrement qu’en volant les biens d’autrui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Jeu 24 Déc - 0:02

Le moins que l'on puisse dire c'est que je n'eu pas longtemps à attendre, vu comment le Gémeaux avait crié mon nom... Il pouvait pas donné mon identité encore plus fortement aussi ? Non mais je vous le jure... il aurait au moins pu avoir la gentillesse de venir me dire bonjour. Au lieu de gueuler mon totem comme ça en plein paysage nordique sur un pont séparant une citée.

Non mais sérieusement j'avais une sainte envie de le claquer, mais bon ... Je suis sûre qu'on pouvait avoir confiance en lui malgré ce que j'entendais parfois à son sujet. Surtout que à la vue de l'arrivée si vite des Asgardiens, je ne me fis pas prier pour me relever aussitôt assise et enjamber rapidement le pas vers mon groupe de mission. Et visiblement j'étais la seule inconnus, intruse, vu qu'il semblaient se connaître.

Qu'elle plaie... Une fois que je les eus rejointe je croisai vivement mes bras, plongea mon regard dans celui du dénommé Kanon et l'écouta attentivement expliqué le pourquoi du comment on était ici plus en détails. Eh zut, les armures d'or étaient vraiment éparpillées partout dans Asgard ? ... C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin !  D'ailleurs comment il savait pour Shaka ? l'avait-il rencontré au sanctuaire ? cette idée me traversa l'esprit rapidement, et reparti aussi vite que la lumière parce que là on avait un problème à régler en fait.

Cela dit le deuxième guerrier divin arrivé semblait bien plus sympathique envers nous que le premier voir même que le dieu... Loki il me semble de ce que je vois et entends ici. Je pose mon regard bleu cosmique sur la scène qui se déroule, lorsque Kanon nous murmura qu'il comptait géré ça tout seul j'ai eu un mauvais pressentiment. De toute façon, je n'avais pas la force cosmique nécessaire pour lutter contre un dieu. Je préférai donc faire comme il me le demandait, me taire et attendre un ordre. En tout cas, il y avait beaucoup d'agitations, je me demandais pourquoi les guerriers d'asgard s’intéressaient aux armures d'or...

Que de questions qui arrivaient dans ma tête... et repartirent aussitôt lorsqu'une garde de soldat nous encerclèrent. J’acquiesce alors les paroles de Kanon avec un signe de tête et me contente ainsi d'attendre la suite des événements pour réagir en conséquence.

“ Kanon… je te fais confiance pour gérer ça mais si on s’épparpille et que tu t’occupe Loki tout seul, comment être sure de la direction à prendre ? …” Question simple ou stupide du point de vue des gémeaux surement, mais je m’en contre-fichait, je ne pouvais pas improviser sans cette réponse. Et j’étais certaine que ça aiderait la petite Myrdhinn aussi. Ce furent les seuls mots que je fus capable de faire sortir de mes pensées. Vu la situation... de toute façon je ne pouvais rien faire d'autre. Je me cantonnais à ma ma position dans un nouveau silence de croisement de bras.
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Dim 27 Déc - 20:39

Elle avait envie de pleurer, et ne comprenait plus grand chose à la situation.
Quelque part, elle était heureuse voir soulagée, mais quelque chose clochait...
La petite druidesse remis un peu d'ordre dans sa tenue, réajusta ses cache-oreilles, avec une expression clairement boudeuse et ajouta d'un ton penaud:

"J'espère que vous êtes pas revenus pour remourrir ensuite, je vous l'interdit!"
Oui, bon, parfois, on revoyait pointer la petite princesse jamirienne dans toute sa splendeur, et il lui semblait bien naturel d'agir de la sortes... après tout, pour elle c'était hier tout cela.

Kanon a écrit:
« Je ne sais pas pourquoi les armures d’or ont été appelées en Asgard. Sans doute pour nous y conduire non ? Mais nous allons te les retrouver tes précieuses et tu pourras les ausculter à tout loisir en me racontant ce qu’il t’est arrivé depuis toute ces années. »

"Elles ont leurs raisons, elles m'ont appelée, c'est elles qui m'ont réveillée"
Myrdhinn sourit, la promesse de Kanon la remplissait de joie, elle se sentait revigorée, et plus motivée que jamais "Ouiiiii! superrrrr! "
La demoiselle leva les bras en signe de victoire, tourna sur elle même avant de reporter son attention sur les autres personnes présentes.
Hakon, elle connaissait, elle gratifia son arrivée d'un "Coucouuuuuu Hakonnn! On a retrouvé mes copains! " Elle s'arrêta, regarda avec un air circonspect la jeune femme du paon et le guerrier de Loki, pencha la tête sur le côté et les pointa de l'index:

"Ouais enfin, pas eux, j'sais pas qui c'est ces gus."

Puis, l'intervention d'un dieu, qu'elle ne comprit pas comme un dieu.

Loki a écrit:
" Puis-je savoir qui vous a demandé de venir les chercher ? Sans doute quelqu'un de mal inspiré. Ou alors est-ce vous qui avez pris cette initiative, chevalier des gémeaux ? Vous avez la réputation de par votre signe d'un guerrier et d'un stratège remarquable, il vous arrive cependant de prendre des décisions regrettables dont les dommages collatéraux sont à la mesure de votre génie ... "

"Alors toi, j'sais pas qui t'es... mais t'es moche. Les réputations, tu devrais le savoir, monsieur, c'est souvent surfait, et ensuite... j'sais pas pour les autres mais moi, je retrouverai les précieuses parce qu'elles ont besoin de moi et m'ont appelés! "

Il y avait autour de Myrdhinn un constant titctac qui l'accompagnait, souvent régulier, il semblait parfois dérailler, devenir instable, créant une atmosphère lourde autour d'elle.... même si la façon dont elle était habillée présentement ne prêtait qu'à sourire.

Loki a écrit:
" Puisque vous êtes arrivés jusque-là, autant vous le dire : les armures d'or sont bien ici. Il est tout à fait compréhensible que ces armures manquent cruellement à vos compagnons. Cependant vous ne pouvez pas les récupérer. C'est malheureusement impossible ! "

La demoiselle à l'horloge tiqua, et cela s'accompagna d'un tic tac d'autant plus chaotique et fort. Elle s'avança d'un pas décidé vers Loki, colla son torse contre le sien et lui pointa son index sous le nez.

"Hooo! toi, de quoi je me mêle! Qui es-tu pour savoir ce que les précieuses pensent? ce qui est bon pour elles? C'est pas parce que tu as des cheveux ultra brushingués et qui tiennent malgré le fucking vent d'ici qu'il faut venir se la raconter hein!"

De deux choses d'une, ou bien elle n'avait pas calé qui elle avait devant elle, ou bien elle était clairement atteinte du syndrome du york shire.
Elle continuait à le toiser tant bien que mal, une moue boudeuse sur son visage, gonflant le torse avec dignité, les mains sur les hanches.

"Tu me fais pas peur toi!"

Finit-elle par dire avec une assurance quelque peu candide, secouant les épaules pour se redonner un air important, car oui, elle était importante après tout!

Ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Lun 28 Déc - 15:11

" Pfff, ce sera une bonne histoire à raconter à mes compagnons que celle de leur camarade Sigmund de Grani, déchu de sa nationalité par décret du noble Hakon de Sköll. Ainsi donc tu t'allies aux grecs ? Tu te sens en sécurité derrière le sanctuaire ? "

Ce n'était pas la première fois que Sigmund échangeait des amabilités avec des partisans d'Odin. Il avait accueilli celles de Hakon avec une apparence de calme altérée par l'amorce d'un sourire ironique. Le guerrier divin de Grani n'était pas le plus adroit pour envoyer des piques. Comme les insultes creuses étaient monnaie courante, il se contentait de remplir mentalement l'ardoise de leurs opposants en se promettant de faire payer chaque mot à l'occasion d'un duel.

Pour le moment il s'efforçait de découvrir quelle était la priorité dans toute cette histoire. Ce guerrier divin ou ces chevaliers d'Athéna dont il voyait la présence d'un très mauvais oeil, malgré le ton courtois plutôt apaisant de l'homme en armure d'or ? Il n'avait pas tout à fait saisi son nom. Quoiqu'il en soit, Sigmund n'eut pas à attendre longtemps pour savoir ce sur quoi il devait se concentrer.

" Seigneur Loki ! "

Le dieu était arrivé avec la garde rapprochée la plus minimale pour parler à ces étrangers. S'il y avait une chose que Grani devait faire passer avant tout, c'était la sécurité de son suzerain. C'est à peu près à ce moment que Sigmund décrocha de la conversation. Certes, il avait compris qu'il était question des armures d'or d'Athéna, mais ces histoires d'apparition, de disparition et de volonté des fameux objets lui passaient par-dessus la tête. Car dès lors qu'il comprit qui était le chef de l'expédition grecque, il ne parvint plus à réfléchir correctement.

Les yeux écarquillés par cette révélation, Sigmund fixait son regard sur ce visiteur qui lui avait paru honorable quelques instants avant, sans plus pouvoir s'en détacher. Le Kanon ? Le frère de Saga et anciennement le marina du Dragon des Mers ? Celui sans lequel Siegfried serait sans doute encore au service d'Asgard et non mort à cause d'une tromperie, comme le lui avait révélé Loki lui-même ? Une plaie s'était rouverte, et le guerrier divin de Grani dut se faire violence afin de museler son ressentiment et laisser les chefs s'expliquer. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de ruminer son incompréhension.

Pourquoi mon seigneur parlemente t-il avec ce criminel ? Qu'attend t-il pour m'ordonner de l'exécuter ? Même si c'est la dernière chose que je dois faire en ce bas-monde, c'est l'acte de justice qui me tient le plus à coeur !

Le guerrier divin faisait tout pour ronger son frein, mais il ne pouvait déjà plus détacher son un regard chargé d'orage en direction du chevalier des Gémeaux. Il ne vit pas le Paon comploter avec celui-ci. En revanche l'intervention de l'Horloge, il ne pouvait pas la manquer. L'agression était caractérisée. Qu'est-ce qui lui prenait de s'approcher ainsi de Loki ? Pourquoi le dieu ne la faisait pas taire ? C'était qui cette fille qui entendait des voix ? Etait-elle folle, faisait-elle semblant ? Pourquoi appelait-elles les armures les précieuses ? Et pourquoi y avait-il ce bruit insupportable qui l'accompagnait et qui devenait de plus en plus fort ?

On peut se demander si en de semblables circonstances, un autre guerrier aurait gardé son sang froid. Ce ne fut pas le cas de Sigmund qui arriva à bout de nerfs. Il sortit son épée Gram et rugit entre deux suffoquements de fureur :

" COMMENT OSES-TU INSULTER SA MAJESTE LOKI, LE DIEU DE LA VERITE ! REPENS-TOI IMMEDIATEMENT ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Lun 28 Déc - 16:03


Beaucoup de parole et la situation n’avançait pas vraiment enfin quoi que l’arrivée d’un dieu n’était-t ’elle pas un avancement en soit ? Même si je me serai bien passé de cette apparition divine. Loki, le grand dieu des illusions, du mensonge, de la fourberie et des tromperies en tout genre, l’amoureux du chaos venait d’entrer en scène avec toute la classe que méritait sont statue de divinité. Lui aussi parlait beaucoup les armures d’or, les armures d’or encore et toujours … franchement j’aurai préféré qu’elle aille ce posé ailleurs que dans nos terres glacées. Elles n’aiment donc pas les plages et le soleil de la Floride. Je poussais un grand soupir fermant les yeux et comptant mentalement jusqu’à 10, la tension dans mes épaules se relâchant quelque peu, je sentais un début de migraine pointé le bout de son horrible nez crochu alors que le chevalier des gémeaux entreprenait de négocier avec le dieu. Quelle idée franchement saugrenue, se rendait-il seulement compte de ce qu’il essayait de faire ? Discuter avec le maître des faux-semblant, le mirage ayant pris corps sur terre ? Si j’avais été extérieur à la scène ou qu’on me l’avait raconté dans un bar autour d’une bonne bière, j’en aurai surement ris au éclats.  Mais là en ce cas présent, je me disais seulement que nous étions en train de perdre notre temps, un temps précieux.  J’avais quasiment compris la stratégie du gold saint, on s’occuperai du dieu pendant que les autres iraient chercher les armures. Un plan risqué, mais un bon plan comporte obligatoirement des risques sinon ce n’est pas réellement un bon plan. Il ne restait plus cas attendre et à la fermer comme l’avait suggéré Kanon. … Moi qui n’était pas vraiment doué pour exécuter les ordres je devais me faire violence surtout en présence de cet homme. J’étais parfaitement au courant qu’il était le responsable et l’instigateur du désastre qui était arrivé à Asgard, déciment tous les guerriers divins de l’époque. Franchement j’aurai adoré avoir une discussion avec lui, mais pour l’instant, il y avait un dieu malfaisant et casse burnes en face de nous et comme on dit « L’ennemi de mon ennemi est mon ami ». De plus j’avais commencé une démarche pour rapprocher notre camp de celui du sanctuaire il serait dommage de réduire tous mes efforts en miette maintenant. Pour l’instant les seuls qui me rendait furieux étaient Loki et le guerrier divin de Grani. Oui, je m’allie avec les grecque. La dernière fois Asgard a subi de lourde perte. Ce n’est pas la faute des chevaliers du sanctuaire, mais entièrement la nôtre, nous nous somme renfermer sur nous même dans notre cocon de glace à tel point que nous n’avons même pas compris que notre prêtresse était manipulée. Je refusais de refaire les mêmes erreurs. Je ne me cacherai jamais derrière les Grecs, mais pour protéger la terre, je marcherai volontiers à leurs côtés, même pour aller droit vers l’antre de la mort.

En parlant de Grecs …. Une personne que je connaissais pour l’avoir rencontré auparavant venait de m’arracher un sourire, presque un fou rire si la situation n’avait pas été si tendu, Myrdhinn, chevalier de bronze de l’horloge, venait de parler au dieu Loki comme s’il était le dernier des roturiers sur son chemin. Personnellement je trouvais qu’il le méritait, mais la divinité ne serait surement pas du même avis que moi. Adieu toutes les jolies paroles de Kanon, elles venait de prendre un bon coup de pied au cul et d’être envoyé au lit par la Sainte de l’horloge.



" COMMENT OSES-TU INSULTER SA MAJESTE LOKI, LE DIEU DE LA VERITE ! REPENS-TOI IMMEDIATEMENT ! "

Un éclat de voix, suivit d’un éclat de cosmos empli de rage, une rage telle qu’elle me picotait le visage et fit grimper les poils de mes avant-bras. Ces cris venaient du Grani, qui avait dégainer sont épée et foudroyait du regard la jeune femme. On n’obtient pas une telle haine, une telle hargne au combat sans souffrances et rien que l’expression de son regard me disait que rien n’allait l’empêcher d’attaquer. Je soufflais encore, la chaleur autour de moi et des autres guerriers augmentent quelque peu sous l’influence de mon cosmos qui s’élevait dans les airs et autour de mon corps sous la forme d’une aura pourpre. D’un bon je sautais devant l’homme vêtu d’une armure chevaline et j’attrapais son arme avec des mains remplit de flammes, contrastant avec le métal froid de la lame. J’élevais mon cosmos au même niveau que le siens, lui faisant front. Plusieurs solutions se bataillait dans mon esprit. Peut-être qu’un ennemi de la même taille que lui arriverait à freiner le cheval fou dans son gallot rageur. Dans le pire des cas l’important était de protéger le chevalier de l’horloge. Cette dernière était une de mes amies et en plus de ça, elle semblait avoir un lien très fort avec les armures que recherchait la petite troupe. Oui il fallait que je détourne l’attention et croyez-moi, je suis plutôt doué pour ça. Un sourire monta sur mes lèvres, celui qui ne va pas jusqu’à mes oreilles et qui ne présage rien de bon, un sourire presque méchant.

-Alors guerrier divin ? Aveuglé par la rage ? Franchement je ne pensais pas qu’on pouvait pousser l’aveuglement au point de traité Loki de dieu de la vérité, s’en est presque drôle comme plaisanterie.

Du coin de l’œil, je jetais un regard au chevalier des gémeaux pour lui faire comprendre que la suite lui appartenait. Tout seul je pouvais surement m’occuper de Sigmund, mais contre Loki, je ne savais pas si Kanon et moi avions même une petite chance de réussir. Franchement la situation sur une échelle de un à dix de l’emmerdement maximum venait de dépasser tous les quotas établit.
Revenir en haut Aller en bas
Loki
La vraie fourberie de Scapin
La vraie fourberie de Scapin
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 20/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
8/10  (8/10)
Expérience:
35/50  (35/50)
Faction: Ases de Loki

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Mar 29 Déc - 23:40

« La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. »
All that glitters ...


Selon les apparences, le chevalier des Gémeaux avait décidé de parlementer. Loki ne se leurrait pas. Il savait à quelle espèce d'hommes Kanon appartenait. Le boniment devait être une seconde nature pour l'ancien comploteur. Malheureusement pour lui, il avait à faire à son maître en matière d'escroquerie, ni plus ni moins que le dieu des illusions, maître en sa demeure et en pleine possession de ses moyens.

Loki le laissa parler sans se laisser troubler par l'accusation à peine voilée de préparer de mauvais coups. Il gardait sur ses lèvres ce petit sourire qui pouvait passer pour courtois. Il y avait plusieurs types de ruses que ces jolis discours pouvaient cacher, et le chevalier aurait sans doute raison de tenter sa chance en d'autres circonstances : la fortune sourit aux audacieux. Cependant quelque soit le plan Kanon, il ne servait pas à grand chose dans le cas présent.

Le jour précédent, Kanon avait réussi à détourner la concentration de Loki de Lyfia. Pourtant Loki n'avait pas perdu son temps pendant depuis. Déplacer un pion sur un échiquier pour en protéger un autre peut avoir pour conséquence un renforcement de la stratégie adverse. Au-delà du pont, derrière le dieu des illusions, les quartiers de Jörmungand baignaient dans une brume étrange qui cachait une surprise pour les visiteurs plus ou moins attendus.

Quelque soit la façon dont vous traverserez ce pont, cette surprise restera la même, mes petits amis, et vous n'approcherez les armures que lorsque je le jugerai bon .

Le dieu hocha de la tête et accorda quelques réponses au chef de l'expédition des saints.

" Il est tout à fait vrai que ce n'est pas moi qui les ai appelées. En vérité, la responsable de l'apparition de ces armures en Asgard, tu la connais déjà pour avoir fait sa connaissance hier. Oh, nul besoin de retourner sur tes pas pour chercher cette charmante Lyfia, j'ai déjà ordonné à mes guerriers divins de l'escorter jusqu'ici. Pour préparer votre arrivée, je n'avais plus le temps à lui consacrer ... "

" Cependant, ce qu'elle te répondra sera la même chose. Ces armures sont là pour une bonne cause. Je ne parle pas de ma cause, quoi qu'elle soit honorable en dépit des rumeurs et des apparences. C'est un fait : si vous arrachez ces armures par la force ou la persuasion à l'endroit où elles se sont posées, et cela avant qu'elles n'aient accompli leur mission, il adviendra une tragédie qui pourrait avoir des répercussions sur le monde entier. "


Le chevalier de l'Horloge avec son caractère bien trempé avait franchi le pont pour dire ce qu'elle avait à dire au dieu qui leur interdisait l'accès aux armures. Bien entendu, les soldats de Loki avaient pris leurs armes pour repousser l'impudente, outrés par un tel sans-gêne. Même Sigmund à l'autre bout du pont avait dégainé son épée, bien qu'étant donné son emplacement, il ne risquait pas d'être très utile en la circonstance. D'ailleurs, il s'était fait arrêter dans son élan par le prompt guerrier de Sköll qui devait guetter depuis tout à l'heure un prétexte pour lui tomber dessus.

" Un instant ! "

D'un geste, Loki avait arrêté les réactions des gardes. Loin de montrer de l'irritation en entendant le parler cru de la jeune fille, le dieu redoubla d'amabilité dans le ton de ses paroles. Il n'avait pas trop de mal à se faire charmeur. Il trouvait Myrdhinn adorablement amusante avec son cache-oreilles personnalisé.

" Je suis navré que vous ayiez une si piètre opinion de moi, mademoiselle. Il est vrai que ceux qui dirigent le pays en craignant le changement me nomment le dieu du mensonge. Je vous demande simplement de vous souvenir qu'Athéna est la déesse de la guerre et de la paix. Désirant la paix, elle doit malheureusement préparer la guerre. De même, pour faire émerger la vérité, je suis parfois contraint de mentir, car toutes les oreilles ne sont pas prête à l'entendre. "

" Laissez-moi une chance de vous faire changer d'avis. Vous êtes là dans l'intérêt des armures, et non pour vous en emparer et vous servir d'elles. Je sens que vous comprenez ce dont elles ont besoin et que vous seule leur portez le respect qu'elles méritent. Accompagnez-moi jusqu'à l'armure du Bélier pour vous rendre compte par vous-même. Ainsi, vous pourrez répondre aux besoins de ces vénérables dames, et lorsque vous reviendrez ici, vous pourrez rassurer vos amis sur leur sort.


Le dieu inclina légèrement la tête pour appuyer sa demande en ouvrant sa main en un geste d'invitation. Intérieurement, il attendait avec une excitation impatiente de voir la suite des évènements.
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Jeu 31 Déc - 2:33

Kanon se tenait au bout de son pont, faisant fasse au dieu avec toute sa prestance. Entouré de manière satisfaisante par sa petite clique. Une position très étudiée : Jambes légèrement écartées pour avoir un aplomb solide, bras croisés dans son attitude préférée « Rien n’à foutre ». Ses longs cheveux faisaient comme son étendard, bouffant aux grès des bourrasques, voltigeant autour de lui dans un camaïeu de bleu. Là-dessus, il regardait Loki et ses soldats de façon assez hautaine mais l’œil pétillant d’intérêt. En effet, il écoutait avec grande attention chaque mot du dieu se demandant à toutes les phrases quelles idées il avait derrière la tête et quel but voulait-il achever en lui racontant ça. Il fallait juste rester conscient que tout ce qui sortait de la bouche de Loki servait ses propres intérêts et dissimulait mensonges et vérité entremêlés.

Ainsi donc, cela serait la petite Lyfia la responsable de tout ce joyeux bordel. Il devait avouer qu’il avait quelques peines à croire ça. La gamine était tellement paumée et terrorisée qu’il n’était pas sur qu’elle arrive à mettre sa culotte dans le bon sens. Après, n’avait-elle été encore une fois qu’un intermédiaire pour une volonté supérieure ? Par contre il faudrait lui expliquer ce qu’elle avait de si exceptionnel pour que tout le monde s’amuse à ce point à en prendre possession car d’un premier abord ce n’était pas évident. Le gémeau n’appréciait guère qu’elle se joigne à la fête. Et pour cause! Il avait fait en sorte de la faire mener en lieu sûr soit disant hors de porté des griffes du dieu. Apparemment son petit tour pour attirer l’attention de Loki n’avait pas pleinement fonctionné et celui-ci tenait vraiment à garder Lyfia sous le coude. Était-elle si importante pour lui ? Il semblait qu’elle était bien plus qu'un sujet d’amusement pour le dieu comme il l’avait cru en premier lieu. Il l’avait sans doute sous estimée quelque part.

A ce moment le Paon troubla sa concentration. L’idiote ! Ne pouvait-elle pas écouter aussi le dieu et s’intéresser à ce qui se passait présentement au lieu d’utiliser sa petite caboche pour effectuer des raisonnements sans queue ni tête et hors de sa portée. Bon, il était vrai qu’il n’avait pas eu le temps de leur expliquer clairement la situation avec l’arrivée des Asgardiens mais son manque d’imagination le sidéra. Sale gosse.

« Je sais qu’elles sont dans la ville. Après à toi de voir si tu es assez maligne pour ressentir leur appel ou si tu préfère faire le tour à quatre pattes le nez dans la neige. Cette vision m’enchantera. »

Après une pause, le dieu repris. Alors comme ça leurs précieuses armures d’or servaient un but bénéfique et dans lequel Loki n’aurait aucune part… Difficile à avaler. D’autant que selon les allégations de Myrdh elles l’avaient appelée. Ça lui resta coincé en travers de la gorge et il s’en serait étouffé de rire si à ce moment précis la situation n’avait pas commencé à glisser hors de sa poigne. Myrdhinn justement, passa devant lui en vrai furie et le temps qu’il réalise qu’elle était vraiment en train de faire ce qu’elle était en train de faire, ses doigts se refermèrent sur du vent manquant de peu le cache oreille de la sainte. S’il n’avait pas été cerné de toute part par de potentiels ennemis et qu’il voulait garder au moins un zest d’autorité, il se serait prit la tête entre les mains serait parti déprimer dans son coin. Au lieu de cela, sans se départir de son calme ni esquisser un geste, il regarda patiemment l’Horloge allez se positionner devant Loki et lui dire ses quatre vérités. Bref… Il aurait du prévoir une telle action venant de sa part… En tout cas si le dieu la faisait rôtir sur place se serait tant pis pour elle. Ce ne fut apparemment pas les pensées du Grani et du Sköll qui étaient beaucoup plus altruistes que lui-même… ou beaucoup plus bête à voir. Penser que le dieu ne pourrait pas se débarrasser de l’Horloge de lui-même… Kanon détestait l’excès de zèle. Ainsi il ne se décrispa pas quand Hakon voulu jouer les sauveurs des demoiselles en détresses. Sa mission partait vraiment en nœud de boudin. Mais après tout tant qu’ils se tapaient dessus, les deux guerriers ne s’occupaient pas de ses affaires. D’autant qu’il avait clairement senti les petites (pour Hakon) ou foudroyantes (pour Sigmund) crispations que les Asgardiens avaient eu une fois qu’ils eurent entendu et intégrés qui il était. Quelle célébrité décidément ! D’ailleurs il en était bien fière, même si cette fois, ça n’arrangeait pas excessivement ses affaires.

Ainsi il prit l’intervention de Loki comme le gong salvateur qui allait décoincer le gros bordel en prévision. Il fut presque reconnaissant au dieu de ne pas vouloir envenimer la situation. Ce n’était pas qu’il voulait éviter particulièrement un combat, mais il sentait que ceci n’irait pas forcément dans le sens de sa mission et l’idée d’échouer ne pouvait même prendre place dans son esprit tant elle était incohérente avec ses principes. Maintenant voilà que le dieu faisait comme si il connaissait la volonté de leur déesse. Bien sûr depuis Elysion elle avait pu lui envoyer des petits messages d’amour pour lui confier sa vision du monde. Et voilà qu’il parlait de les diviser et d’éparpiller ses saints à travers tout Asgard ! Il était plus que temps d’agir et de rabattre son caquet à ce présomptueux qui se croyait si malin. En premier lieu, Kanon vint poser une main sur l’épaule d’Hakon toujours en prise avec Sigmund.

« Merci mon ami, je compte sur toi pour ceci. Un jour, il faudra que je m’excuse pour certaines choses que j’ai faite il y a bien longtemps et par pure folie. Mais pour l’instant merci de nous prêter ton épée et de maintenir les forces de Loki a distance. »


Il regarda le guerrier du Grani et ajouta avec un air sincèrement déçu.

« Quel dommage que je ne puisse faire amende honorable auprès de toi également Sigmund. Dans tous les cas ne tient pas le sanctuaire pour responsable de mes erreurs. Nous sommes venus ici en paix je te l’assure. »

Et puis enfin s’avança vers Loki passant devant Almas a qui il fit un signe de tête l’encourageant à rester en arrière pour l’instant au cas ou. Il rattrapa Myrdhinn et se plaça juste derrière elle en face du dieu. Il avait fait attention à ne pas montrer une allure belliqueuse et avait levé les mains en signe de paix tout en s'approchant lentement.

« Bien sur, je suis mal placé pour dire connaitre parfaitement la volonté de notre déesse. Mais Athéna ne provoque la guerre que si elle ne peut l’éviter. Souvent car on l’attaque en premier d’ailleurs. Toi Loki, tu te joues des âmes des hommes pour ton propre plaisir. J’ai vu ce que tu as fais à la servante Lyfia. Bientôt je la placerai hors de porté de tes griffes. »

Voilà qui devrait reporter l’intérêt du dieu sur lui plutôt que sur Mydhinn. Il n’aimait pas trop que le dieu s’intéresse aux armures, il n’était pas non plus nécessaire qu’il sache pour les compétences spéciale de la jeune femme.

« Si tu veux nous montrer les armures soit ! Mais il est hors de question que nous nous séparions. Notre groupe entier t’accompagnera c’est ma condition. »
Il regarda amusé les deux guerriers pris dans leur lutte.

« A moins que ces deux là aient plus intéressant à faire bien sûr. Il faut savoir se libérer les nerfs de temps en temps. »


« Ainsi sur le chemin tu pourras nous conter pourquoi nous ne pourrions pas récupérer notre bien. »

Voilà, il ne restait plus qu’à voir si cette fois tout se passerai comme prévu ou si le désastre continuerai. Et ce TIC-TAC désagréable qui ne s’arrêtait jamais !! Même si l’histoire s’améliorait, il allait finir par récupérer la pire des migraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Lun 4 Jan - 19:43

Je lâchai un soupire d'agacement, sérieusement qu'est-ce que le grand-pope avait eu l'idée de m'envoyer avec eux en mission ? Sans déconner, il devait avoir trop fumé le bougre ! C'était de sa faute si je les accompagnais, je me serai bien garder de venir me geler les fesses dans un endroit pareil pour leurs beaux yeux. C'était surtout pour les précieuses armures d'or que j'étais là, fallait pas rêver non plus. Puis s'il avait quand même pris un minimum de temps pour m'expliquer la situation correctement, j'aurai pas posé de questions ! Il était marrant le Gémeau.

Marre d'être le bouc émissaire de tout le monde, sa suffit ! A l'avenir je me tairais point barre. Il était hors de question de continuer à me faire remarquer parce que monsieur le demandait. En plus de ce que je comprenais il nous avait foutu dans la merde avec ce dieu. Et ses guerriers commençaient sérieusement à me chauffer les oreilles aussi. Kanon l'idiot n'avait même pas réussi à empêcher Myrdhinn de faire ce que je trouvais vraiment gamin, mais en réaction normale si les armures l'avait "appelée". Je fis un facepalm discrètement, dans quoi je m'étais encore fourrer moi ! A croire que j'avais un de ses dons... Vraiment.

On faisait vraiment une fine équipe, et les guerriers divins ne semblaient pas plus raisonnable que nous. Je dirai même qu'ils étaient pire. Le spectacle me faisait aussi bien rire que pleurer intérieurement malgré ma façade froide. Je frissonnais, me retenant de rire lorsque Kanon dut ramener Myrdhinn au près de notre groupe. Bon en tout cas, je n'étais pas contre le fait que le guerrier d'Odin nous aides à contenir celui de Loki qui semblait devenu un peu foufou à l'idée que l'un des nôtres puisse agir ainsi face à son dieu. Ce que je comprenais parfaitement d'un autre côté. Mais Myrhdinn semblait être la plus jeune d'entre nous également, alors bon, je ne l'excusais pas loin de là, mais la situation commençait vraiment à m'amuser aussi.

J’acquiesçai le signe de tête de ce mal élevé et resta en arrière en position de défense. Il était sérieux là ? Non mais genre quoi ! Je relève ma position, montrant un regard fusilleur à Kanon en avançant après avoir regarder le guerrier de Skoll et du Grani les invitants à me suivre rejoindre Kanon, Myrdhinn et leurs dieu. Sans rien faire d'autre que de marcher à l'opposé du pont en rejoignant mon groupe. En profitant ensuite pour me positionner derrière Kanon un peu sur le côté m'inclinant légèrement devant Loki en signe de "non-agression" et de respect tout en me taisant pour éviter d’envenimer la situation. Même si je me méfiais de Loki j'évitais de le montrer, montrant une apparence toute à fait neutre et courtoise derrière mon long manteau et écharpe qui couvraient encore le reste de mon corps empêchant ainsi de voir mon armure. je remis mes cheveux en place et fixa le dieu en face de nous.
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Ven 8 Jan - 19:44

Myrdhinn cligna des yeux avec un sourire parfaitement innocent et candide sur le visage.
elle écouta les échanges avec une curiosité évidente, tournant sa petite tête vers l'un, vers l'autre.
Elle ne changeait guère d'expression et ne semblait en rien perturbée par ce qui se passait autour d'elle.

Loki a écrit:
" Je suis navré que vous ayiez une si piètre opinion de moi, mademoiselle. Il est vrai que ceux qui dirigent le pays en craignant le changement me nomment le dieu du mensonge. Je vous demande simplement de vous souvenir qu'Athéna est la déesse de la guerre et de la paix. Désirant la paix, elle doit malheureusement préparer la guerre. De même, pour faire émerger la vérité, je suis parfois contraint de mentir, car toutes les oreilles ne sont pas prête à l'entendre. "

"Bin, c'est à dire que j'ai pas d'opinion de toi, pas vraiment, juste, je veux retrouver les précieuses, alors le reste, j"sais pas qui t'es en vrai. Mais lui" Elle pointa Kanon. "Je le connais, et on va retrouver les précieuses hein?"

Myrdhinn dodelina sur place légèrement, plissant ses yeux bruns en observant Kanon intensément, comme s'il était fait de chocolat.
Loki décida de reprendre la parole, et la demoiselle reporta son attention sur le dieu.

Loki a écrit:
" Laissez-moi une chance de vous faire changer d'avis. Vous êtes là dans l'intérêt des armures, et non pour vous en emparer et vous servir d'elles. Je sens que vous comprenez ce dont elles ont besoin et que vous seule leur portez le respect qu'elles méritent. Accompagnez-moi jusqu'à l'armure du Bélier pour vous rendre compte par vous-même. Ainsi, vous pourrez répondre aux besoins de ces vénérables dames, et lorsque vous reviendrez ici, vous pourrez rassurer vos amis sur leur sort.

La petite jamirienne pencha la tête sur le côté, observa le dieu avec attention.
Elle aurait voulut lui dire, avec dignité, que oui, elle savait ce dont les armures avaient besoin, et qu'elle faisait partie de ces besoins, qu'elle les retrouverait qu'il soit d'accord ou pas, et surtout, qu'elle n'avait pas besoin d'autorisation car elle était Myrdhinn, fille du grand Pope! Enfin... de l'ancien grand Pope, mais ça comptait!
Elle allait ouvrir la bouche avec énormément de conviction, mais ne put pas en placer une non... Kanon, décida de faire la pipelette.
Myrdhinn referma donc la bouche et gonfla les joues.

Et blablabla, et blabla. Elle posa ses yeux de chat sur son ami d'enfance. Et bla. Hou, il aimait autant parler que de Loki. Elle regarda Loki. Oui, il y avait quelque chose de commun entre ses deux là.
Myrdhinn sourit de plus belles, et une idée germa dans son esprit.
Elle ressemblait à un petit hamster.

"Vous savez vous deux, vous vous ressemblez, alors ça veut dire...."


La demoiselle regarda tous les gens présents, fit un rapide coucou de la main à Almas qu'elle ne connaissait pas, mais bon, elle verrait plus tard, elle était rigolotte avec son expression, puis attrapa la main de Loki, puis celle de Kanon et commença à partir avec les yeux remplis d'étoiles:

"On peut être amis! allons chercher les précieuses"


Dans son petit univers personnel, Kanan était son ami et donc si Loki lui ressemblait il pouvait être son ami. Logique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Sam 9 Jan - 23:50

La lame de Grani avait été empoignée par deux mains de flammes. Une arme ordinaire aurait été portée à incandescence par un tel cosmos jusqu'à se liquéfier. Cependant Gram ne se laissait influencer que par son maître, et était indestructible. Le royaume d'Asgard serait rasé par la folie des hommes et des dieux qu'elle resterait intacte. Sigmund serra les dents et tenta de dégager son arme de l'emprise de Hakon. Son regard bleu acier soutint celui de son ennemi. Il avait compris qu'il ferait mieux de ne pas le sous-estimer, et même de compter sur un rapport de force en sa défaveur.

" Mmpf ... "

Finalement le seul moyen qu'il avait trouvé pour libérer son arme avait été de battre en retraite d'un bond, il atterrit quelques pas en arrière dans la neige. Sigmund brûlait d'envie de répondre à l'impertinence de Sköll, mais l'intervention du guerrier divin lui avait rappelé qu'avec tous ces ennemis qui l'environnaient, il ne pouvait pas se payer le luxe de l'arrogance contrairement à Hakon. C'était la deuxième fois que le partisan d'Odin insultait Loki et semblait y prendre un malin plaisir. L'adepte de Loki était d'autant plus furieux qu'il ne pouvait répondre.

Mais s'il avait été surpris par la contre-attaque de Hakon, Sigmund devait l'être encore plus en voyant que Loki semblait coopérer avec les saints, et que ceux-ci avaient l'air de trouver un terrain d'entente avec lui. Kanon imposa que leur groupe ne se sépare pas. Il interrompit  brièvement son affrontement avec Hakon pour lui glisser qu'il comptait sur lui pour empêcher les renforts de les suivre, avant de lâcher une vague excuse, assurant qu'ils étaient là pour la paix. Le guerrier de Grani ne l'entendit pas de cette oreille : ce Kanon faisait déjà l'escroc en demandant ouvertement au guerrier de Zeta de l'empêcher de jouer son rôle de garde du corps de son dieu, qu'aucun mortel ne souille son aura divine en osant lever la main ou la voix contre lui en toute impunité. Sigmund vociféra avec indignation :

" Cela fait DEUX conditions ! Moi je vais vous dire quelle est la plaisanterie dans toute cette histoire : un guerrier divin et des saints qui font encore confiance à un type comme toi ! Et elle n'est PAS DRÔLE ! "

Mais personne ne l'écoutait. Tout le monde gobait ces belles paroles, Kanon mentait mais en toute bonne foi, et le Yéti, il mettait les tablettes de chocolat dans la hotte du Père Noël. Sigmund crut que son cerveau allait définitivmenet griller dans un court-circuit quand il vit Kanon traverser tranquillement le pont et continuer à faire l'arrogant en accusant Loki d'être un dieu malveillant. La cerise fut mise sur le gâteau lorsque Myrdhinn prit dans chacune de ses mains celle de Kanon et celle de Loki. Le chevalier du paon qui faisait la tête jusque-là sorti de sa réserve. Elle invita d'un signe les deux guerriers divins à lui emboîter le pas. Elle s'inclina en signe de paix devant Loki.

* Enfin quelqu'un qui montre le respect qui est dû au seigneur Loki. Elle ne parle pas beaucoup, mais elle a l'air avisée et équitable. Sûrement un chevalier assez loyal. J'ai dû me méprendre sur les paroles de Kanon, quand il parlait des forces de Loki, ce n'était pas de moi qu'il était question. *

A ces pensées, Sigmund se calma et rangea son arme. La voie pacifique était choisie par les deux bords : il ne pouvait pas s'opposer à la décision de celui à qui il avait prêté serment d'allégeance. En revanche, alors qu'il traversait le pont pour rejoindre les autres, il gardait les sens en éveil concernant Hakon. Ce guerrier divin était tellement haineux de Loki et ses partisans que l'on pouvait sans doute s'attendre à un coup dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Mar 12 Jan - 21:04

Des palabres, des palabres et encore des palabres ont aurai pu se croire dans une pièce de théâtre, une tragicomédie écrite par un auteur qui avait fort tiré sur la bouteille d’absinthe. Si on m’avait dit un jour que j’assisterais à un tel spectacle j’aurai sans nul doute ris au nez de l’individu jusqu’à m’en décrocher la mâchoire et mourir. Nous partagions au moins quelque point commun avec Sigmund, nous deux trouvions la situation parfaitement ridicule. A un tel point pour moi que je ne saurai par où commencer. Ah si, par les saints qui se jetaient dans la gueule du loup, enfin dans les griffes du Loki pour être exact, même si Kanon avait brillamment réussi à empêcher le dieu de les séparer, je restais pourtant convaincu que c’était une mauvaise idée. Il ne connaissait pas réellement le dieu des mensonges et de l’illusion, nous Asgardiens devons vivre avec c’est là que se situe la différence, j’aurai aimé prendre la parole aussi leurs dires de ne pas suivre Loki, mais visiblement le gémini avait un plan en tête, j’avais décidé de lui faire confiance alors fermons là un peu.
Le décor n’avait pas réellement changé, toujours le froid d’Asgard avec une légère brume qui engloutissait le pont et les alentour, voilà qui ne me disait rien de bon, je n’aime pas être privé de ma vue et mes yeux tentait désespérément de percer le rideau atmosphérique sans grand succès ; au moins le combat contre le grani avait pris fin. Il n’avait d’autre choix que de se plier à la volonté du dieu qu’il avait choisi, un sourire grandit sur mon visage, bien que j’aurai aimé lui régler son compte mon action n’avait eu pour seul but que de protéger la sainte de l’horloge, il fallait bien faire quelque chose. J’en voulais presque plus à Kanon de ne pas avoir réagi lorsque Sigmund c’était fait menaçant que pour son passé tumultueux et c’est un euphémisme avec notre patrie. D’ailleurs, il semblait que cette histoire passait très mal dans la gorge du cheval divin, il vociféra une dernière fois contre Kanon et la confiance qu’on avait en lui en le faisant chef de cette mission. Personnellement, je ne le considérais absolument pas comme mon chef. Je pensais juste que si Athéna lui faisait confiance alors il fallait que j’essaye. Les gens changent-ils ? Peut-on passé de l’état de sociopathe de première classe avec pour seul objectif de tromper les dieux et de dominé le monde à celui de serviteur d’Athéna déesse de la paix, dont les chevaliers ont le but d’éradiquer le mal ? Vu comme ça sa semblait un peu gros, et j’ai pour habitude de dire que tant que quelqu’un n’a pas prouver son innocence il est coupable à mes yeux, mais c’est différent, Loki lui est coupable même s’il a réussi à prouver son innocence.
J’ignorais les paroles de Sigmund et laissait mon cosmos redescendre à un niveau moindre. Pas comme si je me détendais, mais plutôt comme un chat qui ne dort que sur une oreille, à tout moment je m’attendais à une fourberie du dieu, je m’y préparais et pourtant je savais que ça ne serai pas suffisant, avec lui, vous pouvez être autant sur vos gardes que vous voulez que ce n’est jamais suffisant. Je serai les dents en voyant la vue désarmante qui s’offrait à moi. Loki, tenant la main de Myrdhinn, tenant la main de Kanon, je n’en aurai pas moins été choquer si que si j’avais vu Athéna rouler un patin d’enfer à Hades, sans mauvais jeu de mot, le tout pendant qu’Odin lui donnait des conseils sur sa vie amoureuse. Enfin vous voyez le tableau. Pendant quelque seconde je fus tenté de penser que tout cela n’était qu’un rêve malsain inventé par mon subconscient en pleine crise de délire Freudiens, mais non malheureusement. Je ne pus que suivre la marche en restant sur mes gardes et en surveillant la sainte de l’Horloge qui malgré le fait que je la considérais comme une amie, me laissait piégé dans la perplexité aussi bien qu’un insecte dans de l’ambre. Je savais une chose, le dieu fourbe devait se délecter de la situation, il devait connaitre l’effet que cette petite scène allait produire sur nous, d’ailleurs, même moi je m’étais surpris à penser quelques instants qu’il ne pouvait pas être si méchant quand on le voyait sous cet angle-là. Je secouais rapidement la tête hésitant à me donner une baffe pour chasser ses pensées de mon esprit.
J’avais hâte de finir la traverser de se pont, il me semblait interminablement long, quelle surprise nous attendaient ? je ne tenais plus, il fallait que je parle et que j’ouvre la bouche, nous arrivions bientôt à la fin du pont, la curiosité se faisait vive en moi, presque comme un colibri qui venait de trouver un festin de fleur. Je regardais Loki, ne pouvant m’empêcher de demander qui croyais à ses paroles. Les armures était-elle seulement là où il nous emmenait ?
Revenir en haut Aller en bas
Loki
La vraie fourberie de Scapin
La vraie fourberie de Scapin
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 20/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
8/10  (8/10)
Expérience:
35/50  (35/50)
Faction: Ases de Loki

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Dim 24 Jan - 12:16

« La vérité est une illusion et l'illusion est une vérité. »
All that glitters ...

Toujours serein au milieu de ces humains tout agités par leurs craintes et leurs doutes, Loki était aux anges. Quel spectacle divertissant que de sentir ce bouillonnement d'émotions, cette arrogance chez Kanon, cette réserve prudente chez la sainte qui parlait si peu, Myrdhinn au contraire si enthousiaste et pressée à l'idée de retrouver ses amies les armures, la rage hésitante de son partisan et l'hostilité butée du guerrier divin de Sköll. Se baigner dans le tumulte de la vie des hommes était autrement stimulant que de rester coincé dans une jarre pendant des années.

" Vous êtes si prompts à vous faire des idées sur un dieu et ses motivations. On nous croit si mauvais ! Pourtant s'il est vrai que souvent les dieux ont sous-estimé les humains, certains humains qui se sont cru au-dessus des dieux en cherchant à les tromper ou les manipuler ont compris assez tard les dégâts qu'avaient causés leurs erreurs. "

Il lança un regard amusé à Kanon, cet homme qui avait cru pouvoir dominer le monde en trompant Poséidon, en provoquant Athéna, en affaiblissant Asgard. Le dieu se demandait s'il allait réussir à remuer un couteau dans une plaie, mais peut-être le saint était-il inaccessible à ce genre d'attaque : après tout il faut avoir un coeur très endurci pour être chevalier d'or. Cependant, il n'insista pas vraiment. Le dieu des illusions pouvait lui aussi avoir intérêt à ce que les saints entrent dans son domaine, en particulier Myrdhinn. Il s'adressa à la jeune fille :

" Les armures d'or ne sont pas très en forme à ce qu'il m'a semblé. Il m'est impossible d'engager la conversation avec elles, et donc je ne sais pas ce qu'il faut faire pour les soigner. Je suis soulagé que vous soyiez arrivée ici, mademoiselle, peut-être pourrons-nous oeuvrer de concert pour améliorer leur état. "

Alors qu'ils avançaient dans le brouillard, une première surprise devait se révéler aux yeux des visiteurs. On ne voyait plus les ruines d'une ancienne cité, mais un décor étrangement familier pour les grecs, et même pour Hakon qui avait fait le voyage diplomatique vers Athéna. Le sanctuaire de la déesse de la paix était là ! Loki sourit et décida de ne répondre que très sobrement à ces surprises grandissantes. Ce n'était pas qu'un décor de théâtre, on sentait la présence bienveillante de la déesse envers les humains tout autour.

Spoiler:
 

" Alors ? Croyez-vous encore que je sois votre ennemi ? Que je ne veux que la perte des humains ? J'avoue que je n'aurais jamais eu l'idée de m'allier à la déesse de la guerre. Mais, vu les circonstances ... "

Le dieu des illusions laissa les visiteurs tirer leurs propres conclusions. Il pourrait leur parler tant qu'il voulait, certaines fortes têtes comme Kanon et Hakon ne se laisseraient pas impressionner. Mais désormais, il y avait le cosmos d'Athéna, et ce n'était pas une illusion collective. Allaient-ils essayer d'expliquer cela ? Loki avança dans la première maison, sa cape bleue glissant sur son majestueux passage. Dans la première maison se trouvait l'armure d'or du Bélier. Le dieu toisa la protection qui avait servi des dizaines de fidèles d'Athéna au cours des siècles. Il n'y avait plus qu'à laisser faire.

Spoiler:
 

Mais contrairement à ce qu'avait espéré Loki, Aries resta d'abord muet face à ses amis. Sans rien laisser paraître, et derrière le masque de ce sourire aimable et courtois qui ne le quittait pas depuis l'arrivée des chevaliers, le dieu en était contrarié. Il avait besoin d'entrer en communication avec les souvenirs de cette armure pour consolider le plan qu'il avait en tête. Finalement, le dieu comprit que le Bélier ne cèderait pas tant que lui-même Loki, n'offrait pas une ouverture dans son jeu. Loki s'inclina et accepta le défi. Il allait laisser les saints investir les douze maisons et tenter de reconquérir les armures. Alors seulement Aries se résoudrait à transmettre des informations capitales à Myrdhinn, et dans le même temps, Loki aurait ce qu'il voulait. A ce moment-là ... Hé bien ce serait le meilleur qui gagnerait.

" Je suis désolé, Myrdhinn. Peut-être devriez-vous essayer avec les autres armures, vous aurez sans doute plus de chances. Je vais me retirer dans ma salle d'audience. Vous pouvez librement circuler dans les douze temples. "

Loki avait employé le même ton pacifique. Il laissait encore croire à une alliance entre lui et Athéna. Mais la vérité et les révélations de l'armure du Bélier et de certaines autres armures ne tarderait pas à faire éclater la guerre. Ce n'était qu'une question de minutes. Et à ce moment, le dieu des illusions serait dans son propre temple. Il salua les visiteurs et tourna les talons. Pour autant il ne les quittait pas. Sa présence les poursuivrait pendant tout le temps qu'ils seraient en ces lieux ...
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Mar 26 Jan - 18:18

La brise du nord venait se prendre dans ses cheveux et les entortillait donnant une impression de vie propre. Kanon n’aimait pas beaucoup cela, comme il n’avait pas non plus aimé la vocifération de Sigmund qu’il avait délibérément décidé d’ignorer comme la plus part de l’assistance d’ailleurs. Ceci dit, il lui faudrait encore passer quelques heures à les démêler ce qui était une perte de temps impossible. Il aurait dût demander à Shaka ce qu’il employait comme après-Shampoing pour avoir à ce point les cheveux brillants et lisse. Enfin vu que celui-là passait la majeure partie de son temps à méditer, ce n’était pas l’activité qui allait le décoiffer. Il faut dire qu’au beau milieu d’un pont il était particulièrement soumit aux éléments qui se donnaient à cœur joie dans cette partie de la ville sans aucune protection. D’ailleurs, sous les bourrasques, la neige se faisait bien plus fouettante et agaçante. De faite il était bien content d’avoir passé son armure qui le réchauffait agréablement. Par contre, il ne pouvait pas s’empêcher de garder une certaine méfiance à son égard au vu des douleurs qu’elle lui avait infligées à chaque fois qu’il avait utilisé son pouvoir au maximum. Peut-être devrait-il en parler à Myrdhinn finalement? Se serait quelque chose à étudier. Avec elle on ne pouvait jamais être certain de rien après tout.

Kanon remarqua qu’Almas au lieu de rester à l’autre extrémité du pont comme il lui avait demandé l’avait suivit avec les deux guerriers divins. Parfait, comme ça si Loki décidait de les attaquer ils seraient tous à la queue leuleu les un derrière les autres dans une position parfaite pour finir rôti à la broche. Il commençait à se demander s’il n’était vraiment pas assez clair dans ses ordres ou si ceux qui l’accompagnait était vraiment de parfaits idiots. La prochaine fois il prendrait soin de choisir lui-même son groupe d’intervention avec des gens qu’il jugerait compétents et assez intelligents pour comprendre ce qu’il disait. Vivement que les renforts arrivent. En tout cas il allait falloir recadrer les pendules de tout ce beau monde une fois rentrée à la maison. Il en aurait presque souri. Ceci au moins serait divertissant, qu’allait-il bien pouvoir leur faire subir pour leur faire regretter leur désobéissance ?

C’est à ce moment que Myrdhinn fit encore une fois quelque chose de totalement improbable qu’il n’avait pas réussi à prévoir. Comment se débrouillait-elle donc pour arriver à chaque fois à ruiner ses stratégies à ce point ? Quelques secondes plus tard il se retrouvait tiré avec Loki par la jeune fille main dans la main avec le dieu des mensonges comme s’ils se retrouvaient à l’âge de 5 ans en train de bavarder avec ses meilleurs amis. Bien qu’il n’avait jamais eu de meilleur ami évidement. Toujours obligé de se cacher et de faire comme si on n’existait pas, cela n’aidait pas à former des relations.

Il eu un spams dans le bras et voulu immédiatement retirer sa main mais une petite voix lui disait que se serait une bonne idée pour profiter de la situation. Ainsi il pouvait se permettre de rester amical avec Loki et d’attendre qu’il les conduise aux armures pour agir. Il sera les dents contrarié. Qu’il devait avoir l’air ridicule ainsi! Mais bon, il était bien au-delà de tout ça après tout. Il se permit même un sourire et d’ajouter avec entrain :

« Oui bonne idée, allons-y Myrdhinn. Retrouvons tes précieuses. »

" Vous êtes si prompts à vous faire des idées sur un dieu et ses motivations. On nous croit si mauvais ! Pourtant s'il est vrai que souvent les dieux ont sous-estimé les humains, certains humains qui se sont cru au-dessus des dieux en cherchant à les tromper ou les manipuler ont compris assez tard les dégâts qu'avaient causés leurs erreurs. "

Décidément le dieu insistait à malmener son amour propre. Ceci dit Kanon en fût plutôt amusé et garda son sourire. A travers ces mots en entendait bien toute la suffisance de ces êtres qui se croyaient au dessus de tout. En attendant il avait vraiment réussi à faire ce qu’il voulait de Poséidon et sans l’intervention d’Athéna cela aurait parfaitement fonctionné. En résumé le dieu des poissons avait eu de la chance que leur déesse veille au grain même s’il ne le reconnaitrait sans doute jamais. Kanon restait persuadé qu’il n’était pas si difficile de mener les dieux à la baguette, tout du moins Poseidon, Hades et Athéna qui n’étaient pas compliqués à analyser et que ceci pourrait certainement sauver l’humanité dans le future. Loki était bien moins évident à cerner lui. Il avait du mal à savoir quel but le dieu pouvait bien rechercher à part s’approprier un maximum de pouvoir et de richesse. Dans tout les cas il restait conscient que chacune de ses actions satisfaisait son propre bénéfice.

Décidément son intérêt pour l’horloge lui déplaisait grandement. Hors du fait qu’il l’appâtait un peu trop avec cette histoire d’armure, Kanon n’aimait pas non plus que quelqu’un tourne autour de la seule personne qu’il avait pu un jour considérer amicalement. En fait, il était complètement jaloux même s’il ne l’aurait jamais reconnu même avec un couteau sur la gorge.

« Nous allons en effet œuvrer ensemble. Ceci-dit, Myrdhinn reste avec moi et nous nous occuperons des armures nous même. C’est un secret qu’il nous est impossible de dévoiler. »


Il accentua clairement le mot "secret" en espérant que l’horloge ne fasse pas une fois encore preuve d’actions inconsidérées.

Ils avancèrent à travers la brume pendant quelques temps. Kanon se laissait toujours guider par Myrdhinn, raccroché ainsi à Loki. Après tout, c’était vrai, peut-être se ressemblait-ils plus qu’il ne le pensait. S’il n’avait pas été touché par Athéna, il était fort probable qu’il aurait tourné avec une personnalité et des ambitions assez semblables au dieu des illusions. Voir peut-être même encore plus mauvais. Il eu un frisson. Parfois il se faisait presque peur lui-même. Et il savait très bien que ses ambitions continuaient à bruler au fond de lui et qu’il était un jour possible qu’elles s’enflamment à nouveau. Mais que faisait donc Athéna ? Ou était-elle ?

Tandis qu’il posait cette question aux étoiles, il ne cru pas la sensation qu’il ressenti. Il percevait le cosmos de sa déesse qui s’élevait devant lui. Mais c’était impossible, elle était sensée être restée aux enfers. Alors que le brouillard se déchirait, il pu apercevoir le sanctuaire en entier, tel qu’il était en Grèce avec simplement les toits recouvert de neige et le silence de l’abandon. Si c’était une illusion, elle était parfaite. Le gémeau était un maître en la matière mais il ne voyait pas les petites imperfections qui étaient habituellement le lot de ce genre de pratique. Et surtout il ressentait dans tout son corps le cosmos de sa déesse. Ceci dit, Loki était le dieu des mensonges et des illusions, il était donc fort probable que ce qu’il avait devant les yeux n’était qu’une image imposée à son esprit. Décidément, le dieu était plein de surprise, qu’attendait-il en les amenant dans un univers familier ? Qu’ils se sentent en confiance et cèdent rapidement à ses questions et ses demandes ?

Kanon se retourna vers la petite troupe qui les suivait. Ils seraient pour l’instant clairement désavantagés en cas de bataille rangée.

Le dieu avait continué sa marche à travers le temple du bélier les amenant devant l’armure d’or. Kanon ne percevait rien de l’armure, comme si elle restait fermée à toutes les créatures de la pièce dans un état de vigilance constante. Il reporta son regard sur le dieu. Il aurait voulu le questionner mais il savait que tout ce qui sortirait de sa bouche ne servirait qu’à les embrouiller encore plus. Du coup il préférait garder le silence et observer toute ses réactions pour se faire sa propre idée de la situation. Le dieu paraissait d’ailleurs assez contrarié. Peut-être était-ce le silence de l’armure qui lui faisait cet effet là ? Kanon avait retenu Myrdhinn fermement par la main pour éviter qu’elle se lance directement à l’assaut de l’armure devant le regard du dieu. De fait l’armure avait toujours aucune réaction, mais il ne « parlait pas » leur langue lui.

Loki poussa sa « gentillesse » jusqu’à les inviter à se balader comme ils voulaient dans les temples. Avant de les quitter. Il semblait pourtant avoir eu très envie de voir Myrdh en action. Ceci dit il se retirait vraiment hors de la pièce et disparu dans les ténèbres. Le saint ne sentait plus trace de son cosmos mas il était encore une fois fort probable que tout celà ne soit qu’une mascarade. Ceci dit l’armure qu’ils étaient venus chercher se tenait devant eux, il était donc temps de tout mettre en œuvre pour la récupérer.

Kanon relâcha donc Myrdhinn pour qu’elle puisse s’adonner à ses activités.

« Restons discrets, qui sait ce que nous réserve le dieu des illusions. Almas cette fois obéit un peu aux ordres et va monter la garde à l’entrée. Ce sanctuaire n’a rien à faire ici et la présence d’Athéna est inexplicable. Voyons déjà si Myrdhinn arrive à quelque chose avec cette armure. Si cela se trouve c’est aussi une illusion. »

Il se tourna vers Sigmund.

« Ton maitre est particulièrement bienveillant envers nous, nous lui avons tapés dans l’œil ? Cet endroit nous rappel beaucoup notre sanctuaire, cela fait longtemps que vous vous êtes mit à la construction Grecque ? »


Tout en faisant la conversation il gardait un œil sur Myrdhinn qui tripotait son armure. Il s’était placé entre elle et les Asgardiens, leur cachant la vue. Après tout autant éviter que tout le monde ne voit la jeune femme en action.

« Je te remercie encore pour ton aide Skoll. Le sanctuaire aurait besoin de plus d’alliés comme toi. Cela te poserait-il problème d’aller voir un peu avant afin de voir si la route est réellement dégagée? »

Se tournant vers Sigmund :

« Pas que je doute de la promesse de Loki de nous laisser traverser sans problème mais la prudence reste de mise dans un endroit inconnu, j’espère ne pas vous blesser Grani. »

A ce moment il capta l’arrivée de 5 cosmos à l’entrée des temples. Parfait, les renforts étaient arrivés! Il avait fait venir les chevaliers de bronze de la licorne, du loup, de l’hydre femelle, de la grande ourse et du petit lion pendant son attente de l’arrivée de la première bande. Un mauvais sentiment l’avait étreint et les jeunes gens, malgré leur faible puissance pourraient peut-être s’avérer utiles. Après tout leurs ainés avaient accompli des miracles, ils seraient temps qu’ils fassent pareil.

Laissant Almas les accueillir, il jeta un coup d’œil vers Myrdhinn pour voir où elle en était dans l’avancée de son boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Ven 29 Jan - 22:44

Décidément ! Je me demandais bien pourquoi j'avais accepté de partir en Asgard. je crois que si on avait pas parlé d'armure d'or je ne serai pas déplacé. Non seulement le Gémeaux prenait toutes les directives mais il ne pouvait se permettre de juger les gens comme ça ! Il m'énervait sérieusement, mon cosmos bouillonnait de l'intérieur. Je pris soin de l'ignorer de toute façon j'arrivais bientôt au même rang que lui, il me devrait le respect comme ça. Non mais je vous jure ! Même le vrai gémeaux de cette génération était plus commode que lui ! Plus sympathique ! Puis d'abord, c'est pas parce qu'il était revenu et qu'on lui faisait de nouveau confiance qu'il fallait en abuser quand même.

Je devais bien avouer que j'étais déçue du caractère de Kanon et que j'avais du mal à le cerner complètement. D'un côté il m'exaspérait parce qu'il était le chef de la mission, mais de l'autre je le respectais aussi pour son armure. Ah les hommes ! Qu'elle plaie !  De ce côté-là, je trouvais toujours vraiment beaucoup les guerriers divins plus éduquées. Et puis, il devrait être content, j'ai évité une bataille entre guerriers de même clan ! Non mais franchement, c'était la dernière fois que je partais en mission avec lui !

Vivement que j'ai récupéré l'armure d'or des poissons... mon maître. Shaka ... Aphrodite, faudra que je vous en parle un jour. J'aurai pu trouver le courage de le faire lors de nos retrouvailles, mais non.. M'enfin bref, toujours était-il que mon cauchemars d'avoir à le supporter serait bientôt finis. En plus, Kanon semblait tenter de voir entraver le jeu de Loki, j'ai soupiré discrètement, ne voulant pas me mêler de cette affaire. Je ne comprenais pas Myrdhinn non plus. Sérieux, mon camp était vraiment bizarre dès fois. Mais on avait besoin de Myrdhinn, ses capacités nous étaient précieuse pour comprendre si ce nous voyons maintenant était une illusion créée par Loki ou non ?

Je ne pouvais m'empêcher de penser que oui. C'était bien trop parfait pour être réalisation des Gémeaux, et ce n'était pas leurs styles. Une magnifique réplique de notre sanctuaire parmi la neige, ça m'en donnait des frissons dans le dos. Que pouvait manigancer Loki ? Cherchait-il à nous faire croire à une alliance quelconque ? Je me sentais mal au fur et à mesure que j'observais cette merveille glaciale. Je me demandais si les autres allaient bien... ou en était ma déesse. Si elle allait bien. Ce qu'elle faisait. Ce qu'elle aurait fait à ma place. Je serai mes mains sur ma poitrine sous mon long manteau-cape qui traînait dans la neige et le vent froid.

Mon cosmos semblait résonner, quelque part, j'appréhendais ce moment tout de même. Mais si j'tais venue jusqu'ici c'était bien pour la récupérer et faire honneur à ce rang qui m'était offert. A cette chance qu'il m'était offerte ! Lorsque nous avons commencé l'ascension, je fus surprise de découvrir l'armure du Bélier. Elle semblait différente, inerte, inflexible, face à nous. Pourquoi ?Je ne pouvais pas lire en elle moi... mais peut-être que nous en seront plus avec Myrdhinn ? je l'espérai.

Loki nous laissa quitter la première demeure, nous laissant carte blanche pour nous balader à travers ce dédale de temples. Illusoires ou pas... Kanon m'emmerdais. Alors je fis comme il me dit et tourna les talons pour aller accueillir les renforts dont je n'avais pas entendu parler. La vie c'est vraiment trop injuste moi je vous le dis ! y'a des claques qui se perdent ! J'accueillai donc les 5 Bronze Saint et leurs fit un bref communiqué sur la situation. Mais mon coeur et mon esprit étaient tournés vers les temples zodiacaux. Je savais que quelque chose m'appelait... là quelque part dans la neige. Mon sang et mon cosmos bouillonnaient sans cesse. Comme s'ils étaient perturbés.

Revenir en haut Aller en bas
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Sam 30 Jan - 19:38

Cela faisait plusieurs semaines maintenant que Camus s'était réveillé, dans une étendue enneigée, sans la moindre trace de vie autour de lui que celle de son armure. Sa première action avait été de rechercher le cosmos d'Athéna ou d'autres chevaliers, mais dans un premier temps, il n'avait rien senti.

Il n'était guère dans son habitude de céder à la panique, récupérant son armure, le Verseau avait pris la route vers le Sud, se repérant aux étoiles pour repérer son chemin dans ces étendues enneigées à perte de vue. Il avait beau être dans un endroit inconnu, la neige lui était familière et il parvint à trouver une voie jusqu'à un petit village aux abords d'une forêt. Il lui avait fallu du temps pour comprendre ce qu'il s'était passé, son retour dans les antres de l'Enfer le temps de briser un mur gigantesque qui empêchait les chevaliers de bronze d'atteindre Athéna...

Mais que s'était-il passé ensuite? Pourquoi le cosmos d'Athéna avait disparu?

Il lui était inutile de revenir au Sanctuaire, lorsqu'il avait rejoint les rangs d'Hadès auprès de Saga et Shura, il avait conduit les autres chevaliers d'or au château du dieu des Enfers, il n'y avait probablement plus grand monde là bas pour le moment, du moins pas dans l'immédiat. Il avait donc passé quelques semaines à redescendre, à pied, vers le Sud, jusqu'à ce qu'il reçoive un étrange message, de la part de... Kanon? De toute évidence, le nouveau Grand Pope avait eu connaissance de son retour, et on l'avait chargé de la mission de se rendre en terre Asgard afin de récupérer des armures d'or disparues. Ainsi donc, certains de ses compagnons avaient survécu?

Sans un mot, Camus prit donc la route. Mais il était surement bien plus loin que Kanon l'avait imaginé, le temps qu'il arrive, le groupe avait visiblement fait une drôle de rencontre en la personne de Loki - rien que ça. Mais alors qu'il s'approchait du point de rendez-vous, une étrange sensation vint l'envahir. Le cosmos d'Athéna raisonnait à travers lui comme un essaim d'abeilles en furie, il se sentit même pris d'un certain malaise et tituba dans la neige. Instinctivement, son armure quitta sa boîte de pandore pour recouvrir son corps, signe d'un danger potentiel.

Levant les yeux, il put voir se dessiner les nombreuses marches et les temples du Sanctuaire qui n'avaient rien à faire ici. Le Dieu Loki ou Kanon, les deux étaient aptes à créer ce genre d'illusion, mais de mémoire, jamais Camus n'avait vu quelque chose d'aussi puissant. Mais il en fallait plus pour le déstabiliser, et le chevalier s'avança donc vers ce Sanctuaire étrange et tomba sur une jeune femme, un chevalier d'argent?


«Bonjour. Tu dois être Almas, chevalier du Paon...» son nom figurait sur le message de Kanon, Camus se tenait droit et se contenta d'un simple hochement de tête, n'affichant ni mépris ni condescendance, il était simplement poli. Il salua également les autres chevaliers de bronze qui venaient d'arriver, hochant la tête à l'attention de chacun d'eux «je suis Camus du Verseau, je présume que Kanon se trouve quelques pas plus loin.» ce n'était pas une question, aussi il avança sans se soucier qu'elle puisse tenter de l'arrêter, ce qui était peu probable.

Cet endroit l'intriguait, il ne pouvait le nier. Le Verseau connaissait bien ces terres, et de mémoire, jamais il n'avait été fait mention d'un tel lieu. Il ne pouvait être réel. Il grimpa les quelques marches qui menaient au temple du Bélier et retrouva le frère de son ancien compagnon d'armes, ainsi qu'une autre femme chevalier qui devait être l'Horloge, et deux guerriers qu'il ne connaissait pas. Le dessin de l'une des armures lui était familier, de là où il était, il ne pouvait pas bien le voir, mais une fois plus proche, il reconnaîtrait surement Hakon, mais l'autre en revanche.


«Bonjour, messieurs, mademoiselle. Camus, chevalier d'or du Verseau, je vous prie de m'excuser de mon retard.» Il ne voyait pas encore Loki qui s'était probablement avancé plus loin, mais son regard se porta sur l'armure du Bélier... Où était donc Mü?

Spoiler:
 


Dernière édition par Aquarius Camus le Mar 2 Fév - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Maître des fessées déculotées
Maître des fessées déculotées
avatar


Messages : 87
Date d'inscription : 07/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
15/50  (15/50)
Faction: berzerkers

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Lun 1 Fév - 20:32

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Un peu d'or dans ce monde de glace.


Cela faisait déjà quelque temps que le Dieu de la guerre parcourait les mers et les océans, les continents, les pays, pour pouvoir découvrir cette planète qui lui était si cher à défendre et surtout à protéger de sa sœur cadette et des autres dieux olympiens et païens qui voulaient s'approprier ce territoire qui lui revenait pensait-il de droit étant le seul et véritable fils reconnu de Zeus en tant que tel. Il avait déjà parcouru  les contrés d'Asgard il y a peu et connaissait ainsi la puissance de cette région. Il avait entendu et ressenti par la suite le cosmos du Dieu Loki. Un combattant de taille pour lui se dit-il alors qu'il perçu d'autres cosmos avec celui du Dieu fourbe.

Il ressenti les cosmos des protecteur de sa sœur qui étaient en face de Loki plus quelques guerriers divins. Il n'avait en aucun cas peur de ces cosmos et même aucune peur de personne. Arès le Dieu de la guerre était toujours friand de combats épiques mais savait que s'il devait employer sa puissance ce ne serait contre des êtres plus faibles que lui.

Il réfléchit au moyen de s'incruster dans cette réunion qui avait l'air de ne pas être un rendez-vous de courtoisie. Le Dieu eu une idée, il avait aussi eu la conscience de 5 cosmos assez faibles venant à la rencontre du groupe. Alors pourquoi pas s'incruster ? C'est ainsi qu'il rechercha un moyen et le trouva, en effet le chevalier d'argent de Céphée était lui aussi venu pour commander le petit groupe à l'approche de l'attroupement. Il alla à la rencontre de ce dernier.

Il se présenta, Arès le Dieu de la guerre était venu pour le tuer et ainsi revêtir son armure. Bien sur le chevalier d'argent n'en croyait pas un traître mot et  se disait que cet entourloupeur était à la solde de Loki et venait l'écarter de sa mission. Arès n'attaquait jamais le premier les faibles il préférait être dans une position défensive pour ainsi ne pas avoir de regret quand à la mort de son adversaire.

Le chevalier de Céphée lança l'attaque avec ses chaînes. Et d'un coup d'un seul le Dieu brisa le chevalier. Le cosmos disparut et l'armure se mit dans son état originel. Par une concentration de cosmos cette dernière vint se coller au corps du Dieu. Il regarda son nouvel attirail qu'il trouvait assez moche, le bleu et des chaînes roses.

Il rejoignait le groupes de bronzes et se présenta rapidement. Puis les dirigeant ils retrouva l'attroupement, observa chaque visage dont celui du guerrier de sköll.

« Seigneur Kanon mes hommages, je suis Bora chevalier de Céphée pour vous servir, j'ai décidé de rejoindre le groupe de chevaliers de bronze pour vous prêter main forte. Je vois que je ne serais pas de trop »


Le chevalier de Céphée qu'incarnait le Dieu Arès avait toutes ses similitudes physiques, un corps grand, très grand approchant les deux mètres, une musculature assez volumineuse, deux yeux rouges, cheveux blonds neigeux et une peau pâle.

Le Dieu de la guerre fut tout de même très impressionné par la puissance de réalisation qu'avait Loki, une réplique parfaite du sanctuaire et une armure d'or, celle du bélier. Pour ne pas éveiller de soupçon il contenait tout son cosmos en lui. Heureusement que les dieux avaient la faculté de pouvori cacher leur présence, leur cosmos aux yeux des mortels et de leurs semblables. Mais ce qui était sur, c'est qu'Arès allait observer attentivement se qui allait se passer ici, cela pourrait lui servir quand il voudra rouler sur le Sanctuaire de sa cruche de sœur.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Jeu 4 Fév - 14:38

Enfin, après avoir bien blablatté, Lokie les entraîna vers… le sanctuaire… QUOI ? LE SANCTUAIRE ?? Elle avait parcouru des milliers de kilomètres pour revenir à son point de départ en…3 secondes chronomètre en main… non 3 secondes et 5 centièmes très exactement. Myrdhinn faisait une tronche de 10km de long, regardant Loki avec un air de grumpy cat non dissimulée :
« Sérieux là ? J’ai fait des milliers de kilomètres pour que tu ramènes là ?ya pas marqué « laitue » sur nos fronts. »
Kanon a écrit:
« Nous allons en effet œuvrer ensemble. Ceci-dit, Myrdhinn reste avec moi et nous nous occuperons des armures nous même. C’est un secret qu’il nous est impossible de dévoiler. »
Myrdhinn en question, avait oublié un instant Loki et Kanon, pour se jeter, les yeux remplis de joie, sur l’armure qu’elle serra entre ses petits bras.
« Rhoooooo ! Papa ! Mumu ! Mouton ! vous m’avez manquééééé » Tant d’émotions, elle avait les larmes aux yeux, mais très rapidement, la petite jamirienne sembla tiquer, et ses traits commencèrent à se déformer sous le coup d’une vive colère. Et le tic-tac qui l’accompagnait sans cesses commença à s’amplifier, remplissant l’air du temple vide, résonnant encore plus fort.
Son regard noir se tourna vers Sigmund, et en cet instant, la fille ressemblait trait pour traits à son défunt père.
Tout en se débarrassant de son manteau, et du sac qu’elle portait, elle se répandait en insultes aussi imaginées que variées.
« Sale fils de pute de sa mère en string de poils de yack trou de bidet résidus de spectre (ect) ILS ONT TOUCHEY MES PRECIEUSES ! »
La petite jamirienne fouilla dans son sac et en sortit son attirail de réparation, qu’elle tenait de son cher popa, elle retira son haut à manches longues. Ce qui suivit fut assez particulier, car elle s’assit devant l’armure et entra rapidement dans une sorte de transe, pour en ressortir presque aussi rapidement. Visiblement très agacée, elle pointa Sigmund de son marteau et ajouta :
« Lui là… saignez le moi, il va payer pour son chef d’avoir touché aux précieuses… »
Elle avait la finesse  de son papa.

Camus a écrit:
« «Bonjour, messieurs, mademoiselle. Camus, chevalier d'or du Verseau, je vous prie de m'excuser de mon retard.»

Soudain, une voix qu’elle connaissait bien s’éleva, et, avec l’expression d’un petit suricate voyant un succulent scorpion dans le désert, se redressa.
Sa vue devait lui jouer des tours… mais non, cette aura glacée, cette voix aussi monocorde que le discours d’un sénateur à l’assemblée, ces cheveux au vent, c’était lui, et il était aussi beau que la dernière fois qu’elle l’avait vu.
Elle dodelina sur place, se relava et, à l’image de Kiki, disparut subitement pour réapparaître à côté du pauvre Camus, pour enfin se jeter à son cou sans autre forme de procès.
« ALLLLLLLLLLLLBERRRRRRRRRRRRRRRTTTTTTTTTTTTT ! »  
Classe, élégance, contrôle de soi, tant de qualités…. Qu’elle n’avait visiblement pas.

(*Français on*)« Tu m’as manqué tellement fort, parce que tu sais,  je t’aime presque autant que les moelleux au chocolat ! non, je veux dire, pas ça ! rhoo, non je t’aime PLUS que les moelleux au chocolats ! » (**français off**)
Dans ce fatras, dans ce discours sans queue ni tête, la petite demoiselle avait les yeux qui coulaient, elle qui pensait avoir tout perdu… l’émotion était trop grande d’une coup : la précieuse de popa, Kanon, Camus, elle tourna sur elle-même en sautillant, puis, essuya ses yeux tant bien que mal, avant de déposer un bisou sur la joue de Camus et de repartir vers l’armure en courant.
« On reparle après !j’ai un travail très très très très très important à finir, et vous, vous devez me saigner l’autre grouillo de Loki là dehors ! »
Encore une fois, Myrdhinn passait du coq à l’âne, mais l’appel de l’armure lui semblait alors plus fort encore, déchirant…
Commença alors un drôle de manège pour les spectateurs novices. La demoiselle retira les protèges-poignets en cuir qu’elle portait, laissant apparaître une peau couturée de cicatrices.
 « Voyons voir…. Celle-ci ? Hum… non plutôt celle-là »  et d’un coup sec de couteau, elle s’entailla pour laisse couler un peu de son sang sur l’armure. Cette dernière sembla avoir un sursaut, alors que la petite jamirienne entrait de nouveau en transe, posant ses mains sur le métal froid des béliers.
De temps à autres, elle donnait un coup léger de son marteau, mais sur son visage, une sorte de grimace se dessinait, de temps à autres.
L’armure souffrait, l’armure réclamait qu’on s’occupe d’elle…
Le sang, qui avait été absorbé par l’armure, lui servait de base de travail, bien entendu, elle n’avait pas sacrifié assez de sang pour lui conférer une de ses capacités, mais cela lui paraissait suffisant pour tenter de créer une brèche dans l’imbroglio sans nom qu’avait causé Loki. Myrdhinn essayait de prendre contact avec son père, ou tout du moins son esprit, mais la connexion ne se faisait pas, elle tenta d’appeler Mu, rien… rien à part le chant souffreteux de l’armure qui agonisait.
Il lui fallait être plus offensive. Rouvrant les yeux, elle considéra la situation actuelle avec gravité. Il était assez rare de la voir aussi sérieuse, les traits tirés par la réflexion, c’était à ces moments-là qu’on pouvait deviner qu’elle était sans doute plus âgée qu’il n’y paraissait.
Un, deux, trois… ils n’étaient pas bien nombreux… pas assez nombreux. Si toutes les armures présentaient la même pathologie, les soigner toutes serait impossible vu leur nombre restreint ! Dans sa tête, elle avait dors et déjà évaluer la quantité de sang dont elle aurait besoin… et cette estimation était la plus optimiste.
Elle se mordit la lèvre inférieure et baissa la tête, réfléchissant à la marche à suivre la plus adéquate.
Myrdhinn jouissait d’un talent hors normes dans l’art de la forge divine, elle était même considérée comme la plus douée depuis des générations, et c’est en partie pour cela qu’elle avait pu jouir d’une certaine protection, malgré son rang aussi bas, et surtout son caractère imprévisible. Si beaucoup en doutaient, lorsqu’elle se plongeait dans son art, l’image toute entière de sa personne s’en retrouvait chamboulée.
Ouaaaah ! elle pouvait faire preuve de sérieux et réfléchir !
Puis, elle se redressa, tapa dans sa paume avec le poing et dit « Mais c’est bien sûr ! »[/quote]
La petite demoiselle se remis à genoux devant l’armure, et envoya un message télépathique à Kanon, Alma et Camus (ceux dont elle avait senti une sorte d’aura cde compatibilité avec les précieuses), leur jetant un regard très sérieux :
**La situation est mauvaise. Je n’arrive pas à faire ressortir l’esprit de papa et Mu, et l’âme de l’armure pleure de souffrance, l’entendez-vous ? ** A nouveau, elle se mordait la lèvre inférieure. **Si nous traînons de trop, l’armure va mourir, quelqu’un est en train de leur drainer toute leur énergie. C’est comme une araignée géante qui se trouverait dans l’armure et qui la parasiterait…. J’ai essayé de couper ses fils uns à uns, mais je n’aurai jamais assez de sang pour le faire et nous sommes trop peu nombreux.**
Elle tiqua, fermant les yeux d’un air agacé, comme si le fait de ne pas pouvoir faire cela seule la contrariait.
**Ça me fait mal de l’avouer, mais seule, je ne pourrais pas arriver au bout de la tâche, surtout pas dans le temps impartit.  J’ai pu soigner un peu l’armure, lui redonner des forces, mais j’ai besoin quelqu’un s’occupe des fils, enfin, de ce qui est là-dedans. Je vais utiliser mon pouvoir pour nous faire gagner un peu de temps, et je ferai en sortes de synchroniser l’esprit du volontaire avec celui de l’armure, ce sera essentiellement un combat mental… Alors ? **
Elle porta sur l’armure un regard inquiet, caressant avec tendresse la tête du bélier ainsi formé. Puis, dans un murmure, alors que ses lèvres embrassèrent le museau de l’armure,  annonça : « Baiser de Lachesis »
Les tic-tac autour d’elle semblèrent ralentir, prenant un rythme plus lent.
Myrdhinn reporta ses yeux bruns sur les trois saints d’or présents, attendant visiblement une réponse.

« Et on se magne le train ! » Il fallait toujours qu’elle ajoute quelque chose qui casse son air class et sérieux qu’elle tenait de papa.

HRP:
 


Dernière édition par Myrdhinn le Ven 5 Fév - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigmund
L'étalon blanc de Loki
L'étalon blanc de Loki
avatar


Messages : 232
Date d'inscription : 12/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
20/50  (20/50)
Faction: Asgard ( Loki )

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Jeu 4 Fév - 22:56

Lorsqu'il vit ce qu'était devenus les quartiers de Jörmungand en son absence, Sigmund en resta muet de stupeur. Il cherchait en vain à deviner où se trouvaient les ruines que les conjurés avaient aménagées en repaire, où était l'ancienne caserne dans laquelle il s'était établi et avait laissé ses rares effets personnels. Leur campement avait été peut-être caché quelque part, les dieux seuls savaient où, ou peut-être avaient-ils été engloutis dans le gouffre sur lequel était bâtie la cité de Jotunheim ?

L'idée d'avoir perdu un tel point de repère et quelques objets quotidiens au retour de toutes ces aventures était troublant, mais ce qui inquiétait le plus le guerrier de Grani était l'absence de ses compagnons. Si l'on exceptait les quelques gardes qui accompagnaient Loki, aucun autre conjuré que lui ne semblait présent. Le dieu semblait calme, ce qui laissait Sigmund encore davantage dans la confusion. Cependant, il lui fallait montrer sa fidélité en offrant toute sa confiance à son seigneur. Il marchait sans dire mot, ruminant ses pensées. C'est alors qu'il sentit une présence qui ne lui était pas inconnue.

* Elle ! C'est Athéna ? C'est impossible, que fait-elle ici ? Elle n'est pas censée être là ! Je ... Je m'en doutais. Elle a joué les victimes sacrificielles aux Enfers, mais en fait, elle s'est moqué de nous. Cette sorcière perfide ! Elle revêt le déguisement de l'agnelle pour cacher son vrai visage. Seigneur Loki, cette manipulatrice a fait tant de mal autour d'elle, il est impossible qu'elle soit votre alliée ! *

Le guerrier divin était en plein désarroi. Il commençait à se demander ce qu'il faisait là, s'il ne s'était pas trompé en choisissant de suivre Loki. Une telle compromission était une véritable trahison de la part du dieu qui lui avait promis que les responsables du chaos en Asgard seraient châtiés. Mais Loki continuait de parlementer avec les saints. Maintenant, ils se trouvaient devant une armure dorée qui représentait un bélier. La jeune fille accompagnée de son tic tac infernal sauta presque dessus dans un élan de joie hystérique. Cependant, les choses n'allaient pas comme on l'avait espéré, et Loki invita les saints à résoudre le problème par eux-mêmes. C'étaient leurs armures après tout.

Sigmund ne le suivit pas immédiatement. Il était taraudé par le doute. Puis Kanon ordonna à la jeune femme répondant au nom de Almas d'aller monter la garde, soupçonnant que cet endroit était une illusion. Cela semblait tout de même assez énorme pour être un mirage collectif. Toujours aussi peu loquace, le chevalier du Paon s'éxécuta. Sigmund était impressionné par son calme apparent et son self-control et la suivit de ses yeux couleur d'étang gelé. Il restait encore Kanon, et l'expression du guerrier de Grani se durcit avec hostilité lorsque le chevalier d'or s'adressa à lui avec un ton sarcastique. Le partisan de Loki répondit avec une impatience contenue :

" Qu'est-ce qui te fait croire que c'est une illusion ? Ces armures sont là pour le bien d'Asgard à ce que dit Loki, il leur fallait sans doute un sanctuaire. Ce n'est pas la première fois que d'anciens temples sortent de terre. Après tout ce que le peuple d'Asgard a souffert à cause d'Athéna, il est juste que ces armures viennent en dédommagement. Peut-être que ta déesse commence à avoir des remords et cherche à réparer les dégâts que les Olympiens ont entraîné par leurs querelles de forcenés. Nous ne sommes pas passés loin de la catastrophe. "

Sigmund avait tant de hargne à l'égard du saint des Gémeaux que le simple fait de chercher des arguments pour le contredire lui redonnait foi en Loki.

" Ne te sens pas obligé de me prévenir à propos de vos méthodes, Gemini. Je sais qui vous êtes. "

Il fut interrompu par un glapissement de la part de l'armurière. Myrdhinn était furieuse qu'on ait touché à ses précieuses, et elle voulait que l'on se venge sur Sigmund. Le guerrier divin eut un mouvement de recul.

" Mais elle est malade ... Tu devrais être reconnaissante qu'on t'ai laissée venir jusqu'ici ! "

Il ne pensait pas que les autres allaient prendre au sérieux les directives de cette fille farfelue. D'ailleurs, lorsque d'autres saints arrivèrent elle bondit à leur rencontre, s'adressant àun autre chevalier d'or répondant au nom de Camus. Sigmund l'accueillit ainsi que le chevalier de Céphée avec un air renfrogné. Il commençait à en avoir assez de voir ces damnés chevaliers arriver en ce qu'il considérait être sa ville. Myrdhinn revenait sur sa lubie de voir Grani saigné en représailles de l'injure faite à ses armures d'avoir été touchées par des mains étrangères. Blessé dans sa fierté, il n'osait cependant pas s'attaquer à la jeune fille qui était semblait-il dans les grâces de Loki. A la place, il lança un regard féroce à Hakon.

" Il semblerait que les asgardiens ne soient pas assez nobles pour approcher les saintes armures d'or à moins de jouer aux chiens de garde pour les chevaliers. Fais bien attention à tes actes et tes paroles avec eux, Sköll, car lorsque tu ne pourras plus supporter cette laisse, ils t'étrangleront avec. Souviens-toi de ce qui est arrivé à nos frères ! "

Et sur ces mots, Sigmund prit le chemin des temples : il sentait la présence de son souverain au plus haut, dans le bâtiment le plus élevé, au pied de cette grande statue de la déesse Athéna. Il avait besoin d'explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Sam 6 Fév - 17:54

Je fronçais les sourcils … ce que j’apercevais devant moi ne pouvais pas être réel, une illusion, ce fut la première pensé qui me traversai l’esprit. Que pensé d’autre devant cette réplique parfaite du sanctuaire. Il faut dire que c’était un travail d’artiste, j’étais certain que chaque pierre, chaque fissure. Le moindre éclat de ruine antique était reproduit à l’identique. Je me retenais d’applaudir en lançant un « Whaaaao », mais ça n’aurai pas fait très professionnel et ma crédibilité en aurai pris un sacré coup. Loki était doué pour les manipulation et pour les illusions, ce n’est pas pour rien qu’ils représentaient ses attributs. A quoi voulait-t ’il en venir avec celle-ci ? c’était un peu gros non ? Le sanctuaire en plein milieu d’Asgard ? Je sais que plus un mensonge parait irrationnel plus on a de chance que son auditoire le croie, mais à ce niveau …
Je pouvais même sentir un cosmos, puissant, doux et apaisant. Celui d’Athéna d’après les dires des chevaliers du sanctuaire, moi je ne l’avais jamais ressenti donc je ne pouvais pas donner d’avis. Cela pouvait surement être déstabilisant pour les saints présent dans le lieu, mais sur moi ça n’avait absolument aucune importance. De toute façon pour moi tout le monde était coupable jusqu’à preuve de son innocence, je n’allais pas me laisser avoir par Loki, tout ce qu’il pouvait dire où faire était directement classé dans la partie « mensonge » à l’intérieur de mon esprit. Vu que je ne savais pas vraiment quoi faire et que c’était surtout une affaire qui concernait les saints, je me contentais de fermer ma gueule et d’observer ce qui se passait. C’est-à-dire beaucoup beaucoup de blablas et très peu d’actions. Premièrement nous avions enfin les armures en visuel, du moins la première, l’armure du bélier, posé dans son temple sous sa forme de totem. Elle était belle il fallait l’avouer, elle avait dû au fil des guerres saintes, depuis les temps mythologiques servir de grand guerriers et participé à de nombreux combats. Pourtant elle semblait intacte et neuve, sans aucunes traces de toute cette violence. Kanon vint interrompre mes réflexions pour me remercier de l’aide apporter je me retins de lui dire « De rien, tu me dois une bière pour la peine », mais encore une fois ma crédibilité aurai été réduite à zéro, il me confiant une mission, enfin quelque-chose à faire, je n’aimais pas rester assis à ne rien faire surtout que niveau armure je n’y connaissais pas grand-chose. Je pouvais bien sur sentir la mienne et le loup qui y vivait, même parfois l’âme des guerriers qui avaient jadis porté mon armure également, mais pour ce qui était des protections des autres, elles me restaient complétement muette. Aller voir ce qu’il se passait un peu plus haut me semblait une bonne idée, qui sais peut-être que je tomberai sur un monstre gigantesque en chemin ? C’était beau de rêver, mais je pouvais toujours espérer.

-Bien, je vais aller voir ce qui se passe là-haut, j’espère bien trouver quelque chose d’intéressant.

J’allais partir, mais je fus interrompu par de nouveaux arrivant, des chevaliers qui venait surement en renfort, je cherchais du regard pour voir si je n’apercevais pas Akuma du regard, mais visiblement le chevalier du cancer n’était pas ici. Il était vrai que Kanon voyait cela comme une mission diplomatique et qu’emmener le chevalier du cancer aurai été plutôt de l’ordre de la mission d’extinction massive. C’est ce que j’aurai choisi. Quand on doit affronter Loki, on ne fait pas que parler, on prépare aussi une arme nucléaire. En en parlant, cette situation me faisait penser à une guerre froide. Les deux camps essayant d’éviter une bataille qui semblait inévitable, enfin je doutais que le dieu des mensonges avait peur de nous, plutôt qu’il devait se montrer gentil avec nous pour que son plan marche. Il y avait un autre chevalier d’or parmi les arrivant. Camus, le chevalier des glaces représentant de la constellation du verseau. Je souri à sa vision, j’avais peu discuter avec lui un peu avant. Je savais qu’il était quelqu’un de posé et de réfléchi, il nous aidera surement beaucoup contre nos ennemis.
Bien c’était beau toutes ses petites retrouvailles et je n’étais pas contre le fait de voir Myrdhinn saigné Sigmund, mais j’avais une mission et je commençais sérieusement à avoir des fourmis dans les jambes. J’allais partir exploré un peu la suite de ce faux sanctuaire quand justement le guerrier divin du Grani vint me lancer une pique avec un regard courroucé au possible. Il commençait vraiment à m’énerver, s’il continuait à me chercher de cette façon il allait me trouver. Alors qu’il partait je posais ma main sur son épaule, le forçant à se retourner. Une fois ceci fait je me rapprochais de lui plantant mon regard bleu saphir dans l’étendu gelé de ses yeux. Il était si proche que je sentais son souffle colérique sur moi, j’avais du lever les yeux vu qu’il était un peu plus grand que moi. J’étais sur mes garde et tout mon corps était tendu, envahir l’espace vital de quelqu’un comme cela ne peut signifier que deux chose, soit qu’on est très proche de la personne, soit une déclaration de guerre. Ce que j’allais faire répondait clairement à la deuxième option. Je souriais, un sourire mauvais qui ne présageais rien de bon pour la personne en face de moi. Ma réplique était presque un murmure.

-Dit le cheval que Loki a gentiment réussi à dompter … tu as déjà essayé de mettre un loup en laisse Sigmund ? je t’invite à le faire, tu comprendras peut-être alors pourquoi le dieu Tyr a perdu une main lors de la capture de Fenrir. J’ai moi-même choisi d’aider le sanctuaire, ta rancœur t’aveugle. Nos frères sont morts c’est vrai, mais ils sont les seuls à blâmer dans cette histoire, c’était entièrement leurs fautes s’ils n’ont pas réussi a voir que notre prêtresse n’était plus elle-même, ils auraient pu causer la destruction du monde par leurs bêtise. Si tu tiens à suivre le même chemin, tu es une grande personne, je ne te retiens pas.

Puis je le quittais avant qu’il n’ait le temps de réagir, commençant à avancer dans le sanctuaire. Il ne méritait surement pas ce que je venais de faire, mais il devait vraiment arrêter de jouer avec mes nerfs. Avant de disparaitre complétement, je me retournais vers l’assembler fronçant les sourcils, des restes de colère sur le visage.

-Bien, quand nous aurons tous fini de jouer à qui pisse le plus loin. On pourra peut-être régler cette affaire et tous rentré chez nous prendre une douche et une bonne nuit de sommeil.

Ouais, voilà ce dont j’avais vraiment besoin, je sentais un début de migraine pointer le bout de son nez alors que je gravissais le temple au pas de course, je passais dans la maison du taureau, l’armure d’or attendant patiemment qu’on vienne la chercher. Je ne pouvais rien faire pour elle je continuais donc mon ascension, la maison des gémeaux vide. Bien sûr, Kanon portait l’armure sur lui, il était donc impossible qu’elle soit aussi ici. Je savais que la prochaine serai vide elle aussi. La maison du cancer, j’avais rencontré et affronter son porteur avant de devenir son ami. Je portais encore les cicatrices de mon combat avec lui, des brûlures qui avait directement atteint mon âme. Je n’avais de marques visible de ce combat sur mon corps. Pourtant alors que j’entais dans cet maison vide, je les ressenti, elles étaient bien là et elles étaient douloureuses, une douleur comme un écho presque comme une cloche qui sonnerait les douze coups de midi pile à l’intérieur de mon esprit. Une idée me vint. Aussi étrange que sa puisse paraitre, c’est une pensée que j’avais eu pendant mon combat contre le gold saint du cancer qui m’avais éclairé. « Si tu n’arrives pas à traverser la montagne, alors détruit la montagne ». Si nous prenions en compte que tout ce lieu était une illusion créer par Loki, alors détruire ces murs serait complétement absurde, on ne peut détruire quelque chose qui n’existe pas. Un sourire aux lèvres je fis brûler mon cosmos autour de moi, cette galaxie contenue dans mon âme grandissait avant d’exploser dans une aura pourpre autour de mon corps. Je pris une position d’attaques, mes ongles grandissant sur mes doigts et virant au noir, s’enflammant l’instant d’après.

-Sunlight Sköll Claws !!

Je lançais mon attaque contre le mur en face de moi, me mouvant à la vitesse de la lumière laissant une trainer de flamme derrière mon sillage, il ne restait plus cas attendre, voir si l’illusion allait où non se dissiper. Si elle ne ce dissipait pas, cela voudrais dire deux choses, soit les tours du dieu sont beaucoup plus poussé que ce que j’imagine, soit ce sanctuaire grec en plein milieu d’Asgard ne venait pas de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   

Revenir en haut Aller en bas
 

RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Royaumes du Nord :: Ruines anciennes :: • Le pont du Bifröst-