Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [fb-Kanon]On the Highway to Hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Dim 10 Jan - 21:52

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
On the Highway to Hell.


L'ombre funeste des Enfers commençait à vaciller, l'énergie de ces lieux s'évaporait, peu à peu d'autres tentaient de trouver leur place dans cet immense brasier infernal. Mais qui était-ce ? En effet des ombres traversaient le champ de vision du juge tout fraîchement « ressuscité ». Ces ombres n'avaient rien que le commun des mortels ou le monde des morts pouvaient accueillir. Ces ombres étaient encore plus maléfiques que les étoiles célestes. Minos tentait tant bien que mal de trouver leur origine ou bien même de desceller leurs traces de cosmos. Les prisons étaient mises à feu et à sang, les cadavres, les âmes et même les bêtes se rebellaient contre les spectres encore vivants tentants de garder un semblant d'autorité sur le royaume d'Hadès. Ptoloméa, Caïna, Anténora, les trois temples étaient que ruines, la toute puissance des juges que symbolisaient ces trois lieux tombait en poussière. Cette guerre était sans nul doute la plus grande, la plus désastreuse, la plus sanglante que le camp des morts avait pu endurer. C'était aussi la première fois que les enfers étaient envahis par des être vivants.

Le griffon regardait en direction de la cascade de sang qui n'était plus qu'un ruisseau, le grenadier commençait même à perdre ses fruit et mourir à petit feu. Alors que le Cocyte dégelait, la cascade de sang se tarissait, les autres prisons, elles aussi se détruisaient et libéraient leurs prisonniers qui erraient sans but maintenant que leur pénitence prenait fin sans aucune raison. Le juge se fit même attaque par ces corps, des mains prisonnières du  sol s'employaient à ralentir le juge dans sa course vers la sortie des enfers. Des portails s'ouvraient de part et d'autres des enfers, libérant se qui ressemblait à ses spectres, mais avec une aura et un cosmos beaucoup plus sombre que les surplis qu'ils portaient. Minos eu du mal à s'en défaire aussi, car ils étaient d'une puissance bien supérieure à ses sous-fifres.

Il fallait persévérer pour pouvoir découvrir la vérité sur ce monde qui se découvrait dans ce pandémonium. Le juge du griffon pu percevoir dans cet abîme un cosmos qui connaissait et qui était en train de combattre. Kanon ! C'était impossible, il avait disparut en même tant que Radhamanthe. Tant de question s'accumulaient dans l'esprit de l'homme aux cheveux de neige. Cela devint donc un nécessité de comprendre, assimiler et admettre que le monde dans lequel il vivait était en train de s'effondrer. Mais il ne fallait pas ! Jamais ! Si les Enfers n’existaient plus, où est-ce que les âmes trouveraient un repos éternel ? Si on peut appeler ça un repos.

Le juge se mit à faire brûler son cosmos et d'une volée, décolla pour aller vers ce chevalier des gémeaux, s'il était toujours en vie, alors il pourrait répondre aux questions du juge. De grés ou de force.

C'est alors qu'un nouveau portail s'ouvrit dans la dimension des enfers. Ce portail affranchit un être qui évoquait trait pour trait ceux du résident de Ptoloméa. Un second griffon, qui avait d'ailleurs l'air complètement paumé et plutôt simplet d'esprit. Tout le contraire du magistrat des enfers. Interloqué, les deux se fixaient longuement, avec pour seules ambiance sonore, les âmes en contre bas.

Le premier des deux, celui qui était sortit du portail se mit en position de combat, prêt à en découdre avec le titulaire. Ce dernier quant à lui ne se gêna pas pour exploser littéralement son ennemie grâce à une cosmique marionation pleine de dégoût, et d'envie d'avancer. Il aborda le secteur ou le chevalier d'or des gémeaux marchait. Il se posa ensuite sur une colonne dans un fracas insoutenable pour des oreilles d'humain basique. Il s’assit sur ce pilonne, croisant une jambe par dessus l'autre et enlevant son casque pour laisser apparaître son visage mettre sa chevelure en évidence. Son heaume tournant sur le bout de son index, il interpella le chevalier.

« Tu n'es pas sensé être mort toi ? »  .


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Jeu 14 Jan - 0:47

Comme il errait dans la forêt de la deuxième vallée, Kanon essayait d’économiser chacune de ses forces et son cosmos. Il avançait lentement, slalomant de entre les arbres la tête baissée. S’il avait couru il y avait encore quelques minutes il sentait que ses forces étaient déjà épuisées. Le coup de boost que son armure lui avait octroyé c'était terminé aussi brutalement qu’il avait commencé et maintenant elle lui paraissait extrêmement lourde. Il sentait ses plaies saigner et les tissus autour d'elles être étirés douloureusement à chacun de ses mouvements. Il ne se rappelait plus vraiment depuis combien de temps il errait en enfer. Il avait l’impression que cela ne faisait que quelques heures mais aussi que des mois c’étaient écoulés depuis qu’il n’avait revu la lumière du soleil. Quel jour pouvait-il être ? Cette question ne l’avait pourtant jamais vraiment préoccupé auparavant. Il vivait juste le temps au jour le jour, préparant et machinant mais sans s’occuper des dates précises On pourrait dire qu’il avait une très étrange notion du temps car pour lui ce n’était pas un élément particulier du monde. Il n’y pensait pas et faisait juste les choses qu’il voulait faire sans se préoccuper d’horaires ou de dates. Peut-être était ce dût à sa capacité à créer des dimensions qui justement étaient des failles dans l’espace-temps. Mais pour lui ce n’était pas un élément discontinu comme nous avons tendance à le considérer mais cela faisait plutôt parti d’un tout. Bref, il était vraiment étrange qu’il ai eu ce questionnement et lui-même s’étonna de s’y être intéressé. Il se rendit ainsi compte qu’il était plus mal en point et perdu qu’il ne voulait bien se l’avouer.

Pour l’instant, heureusement, il n’avait pas fait de mauvaise rencontre aux enfers. C’était comme si le départ d’Hadès avait endormis son monde, calmé ses soldats et les créatures qui y vivaient. Depuis l’être étrange contre lequel il s’était battu, plus âme qui vive. Qu’elle était cette créature? Il ne comprenait pas comment un être des enfers pouvait porter une armure d’or même si cette armure d’or n’était pas une vraie. Il ne comprenait pas non plus pourquoi la créature était son sosie presque parfait ni d’où elle était sortie. L’espèce de trou qui avait tenté de l’aspirer ne laissait rien présager et la façon dont la dimension c’était crée lui échappait ce qui était particulièrement inquiétant pour un maître de sa trempe. Il aurait supposé que c’était seulement une hallucination infernale si ce n’était l’armure d’or bien réelle qu’il portait sur le dos et qui avait l’air bien caractérielle.

Quelques fois il ne la sentait presque pas, se sentait beaucoup mieux, comme revigoré et ses blessures étaient soulagées. Quelques secondes plus tard, son poids était accablant et il était compressé voir écrasé par le métal. Des fois il avait l’impression de ne faire qu’un avec elle, de trouver l’harmonie parfaite qu’il n’avait jamais ressenti avec celle de son frère. A d’autres moments l’armure se refusait à lui, paraissait démoniaque et mauvaise. Elle le rendait coléreux ou déprimé. Il cherchait à comprendre comment elle fonctionnait, et petit à petit il trouvait qu’il arrivait à s’acclimater à elle et à mieux la sentir autour de lui. Mais le processus était extrêmement lent et cela ne l’aidait pas à avancer beaucoup plus vite. Parfois il reprenait sa respiration quelques instants, appuyé contre un arbre avant de reprendre sa marche en avant. Il commençait également à avoir faim. Ceci était aussi inhabituel. Tant qu’il n’y pensait pas ou ne se sentait pas dans l’ambiance pour prendre un repas la faim ne se faisait jamais sentir ordinairement. En plus ses réserves de cosmos lui permettait de rester l’estomac vide bien plus longtemps qu’un humain normal ce qui l’avait sauvé bien plus d’une fois lors de son emprisonnement au Cap Sounion. Mais là, il allait s’affaiblissant avec la faim, la soif et la fatigue grandissantes. Beaucoup de sensations qui n’avaient pourtant jamais eu une grande emprise sur lui revenaient.

En même temps, s’il avait pu voir son reflet dans un miroir, il se serait presque fait peur. Il fallait avouer que Kanon était assez fier de son apparence physique même s’il aurait préféré qu’elle lui soit propre. Mais son beau visage était noirci pour la poussière et les cendres. Une balafre sanglante lui courrait sur la joue, son front était lui aussi barré d’une plaie suppurante. Et surtout, tout le côté droit de sa face était brulé et encrouté. Le reste de son corps également d’ailleurs, mais caché par l’armure cela n’était pas visible. Étonnement sa chevelure avait été plus épargnée. Seuls quelques endroits avaient été un peu brûlés. Mais même s’il sentait qu’il avait surestimé ses capacités il n’imaginait pas dans quel état il était réellement. L’un des chevaliers les plus puissants sur terre était à cet instant dans un état d’ultime faiblesse.

Et c’est dans cet ainsi qu’il dût affronter un nouvel adversaire au risque d’y laisser sa vie. La créature était fondue dans le sol si bien que Kanon ne s’aperçut de sa présence qu’à l’ instant où il lui marcha dessus. A ce moment, le sol se souleva et il dût faire un bon de côté pour éviter de perde l’équilibre. Il grimaça en atterrissant alors que son armure l’écrasa littéralement et appuya sur ses plaies. La créature s’éleva devant lui. Elle était plate mais immense, d’au moins trois mètres. Sa partie supérieure était plus large que sa partie inférieure comme un cobra. Mais une bouche béante bordée de crocs arrondit, s’étalait en son milieu. Son côté dorsal était comme fait de terre avec même des petites mousse qui lui poussait dessus tendis que sa partie ventrale était couverte de fines écailles noires. La créature s’éleva au dessus du guerrier et poussa un rugissement puissant tout en lui postillonnant de la salive à la face.

« Bien, il semblerait que tu ne veuilles pas seulement me serrer la main… D’ailleurs ça serait sans doute compliqué pour toi, étant donné ton… état. »

Il considéra de haut en bas la créature qui bien sûr n’avait aucun membre apparent tenant plus du serpent et de la sangsue que des n’importe quel autres animaux terrestre. Apparemment il était très fier de son trait d'humour quand à la bestiole elle était assez surprise qu’un être vivant existe aux enfers. Et plus encore, que quelqu’un ai la drôle d’idée de commencer une discussion avec elle. De fait, elle resta quelque seconde immobile avec juste sa bouche qui se fermait et se rouvrait comme si elle réfléchissait aux paroles du chevalier.

« Et longue à la détente de plus. Avec tout ça, comment veux-tu t’en sortir en ce monde ? »

Cette fois la créature sursauta avec un grognement et se pencha toute baveuse sur le chevalier. Kanon leva le bras en pointant l’index tout en fermant les yeux. Lorsque la bête fût assez près, il fit un pas en avant et posa son doigt en contact avec la peau de l’animal. En même temps, il intensifia son cosmos qu’il avait gardé au repos pendant de longues heures. L’effet fût immédiat. La créature se disloqua en une fine poussière presque immédiatement. Elle n’eut que le temps de pousser un glapissement plaintif avant de disparaitre. Mais Kanon reçu le contre coup d’avoir poussé sa puissance si fortement. Son armure se mit immédiatement à le bruler comme si elle s’était transformée en four. Il poussa un hurlement de douleur, serra les dents et se recroquevilla sur lui-même. Il resta comme ça de longues minutes le temps que la douleur disparaisse, haletant pour reprendre sa respiration. Lorsqu’il se fût un peu remit il reprit sa marche passant d’arbre en arbre et en s’appuyant dessus comme un alcoolique. Il devait puiser dans ses réserves et sa volonté pour pouvoir continuer à avancer. Chaque pas était plus dur que le suivant.

Finalement il parvint au bord des rives de l’étant de sang. Il regarda sur le rivage et avisa le radeau qui l’avait amené là resté là ou il l’y avait placé. Il se dirigea donc vers l’embarcation quand un bruit immense déchira le silence des enfers. Surpris, le chevalier se boucha les oreilles tout en levant la tête. Minos, le juge des enfers se tenait devant lui assis sur l’un des pylônes qui encadrait le radeau, l’air très satisfait de lui-même. Après avoir fait son petit effet et anéanti l’audition de toutes les créatures à la ronde, il descendit et parla. Mais Kanon n’entendait plus rien après le bordel que le juge avait fait. Il ne put que deviner ce qu’il venait de dire en lisant sur ses lèvres. Un tour qui lui avait beaucoup servit au cours de ses nombreuses intrigues.

« Le sens de l’observation des spectres m’étonnera toujours. Vous êtes pourtant sensé régner sur la mort et tout ça, vous devriez vous y connaitre en chose mortes. »

Il secoua la tête en soupirant puis observa le Griffon dans les yeux.

« Bref, non en effet je ne suis pas mort et toi non plus étonnement. Ces enfers sont le paradis des vivants. Pleine de surprises… Que me veux-tu Minos ? Je veux seulement quitter votre terre, pourtant si attirante. Nous t’avons déjà vaincu une fois, ne m’oblige pas à recommencer. »

Un peu d’esbroufe ne ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Sam 23 Jan - 17:16

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
On The Highway to Hell


Alors qu'il était descendu de son perchoir, le Griffon sourit quant au petit pic qu'avait lancé Kanon sur lui. Un sourire plutôt rassuré, car l'armure du saint n'avait pas tout à fait la même brillance que la dernière fois. Tout comme le faux jumeaux de Minos apparu après un portail. Des faits de plus en plus étranges se passaient aux Enfers en ce moment.

Une légère brise apportant l'odeur de la mort vint souffler sur les lieux désolés. Les quelques colonnades qui se battaient en duel pour un lopin de terre, l'eau de la rive du Styx qui tentait tant bien que mal de grignoter la surface terrienne de ces lieux maudits.


« Bref, non en effet je ne suis pas mort et toi non plus étonnement. Ces enfers sont le paradis des vivants. Pleine de surprises… Que me veux-tu Minos ? Je veux seulement quitter votre terre, pourtant si attirante. Nous t’avons déjà vaincu une fois, ne m’oblige pas à recommencer. »


Minos continua sa marche en avant en direction de Kanon puis avec un léger rire se mit à lui répondre.

« Je dois t'avouer que le pourquoi du comment de ma résurrection m'est vraiment inconnu, d'ailleurs tu n'es pas sensé avoir tué Rhadamanthe ? Et par la même occasion tu auras du mourir ?! -il soupira- De toute façon le juge de la Wyvern était trop sur de lui, tout comme Eaque... Des pertes bien inutiles. »


Alors que Minos allait pour terminer sa phrase, une embarquation vint se coller au ponton délabré et à moitié détruit par les batailles qui s'étaient déroulés ici. Une présence était là, assise avec un rame dans les mains. De loin il était méconnaissable. Puis s'approchant petit à petit le juge reconnu Charon, le passeur de l'au-delà, le spectre le plus avare et le plus riche des enfers. Son surplis était resplendissant de noirceur.

« Alors mon fidèle Charon... Il faudrait que tu nous fasse trave... »

« Le maitre ne sera pas content... non... non... Charon ne doit pas laisser passer les impurs comme vous... non... non... »


« Ah pardon Charon... j'en avais oublier les bonnes manières... - Il fronça les sourcils -  … Espèce de gros sac à merde, c'est ton maître que tu as en face de toi, alors tu vas me laisser passer et Kanon avec ! Et c'est un ordre ! »


Alors que la voix de Minos fut aussi douce et légère qu'un troupeau d'éléphants à la charge, le « Charon » se leva de sa barque tout aussi délabré et après avoir posé pied à terre, la fit couler. Il défiait la toute puissance du juge en faisant cela. Minos savait qu'il y avait d'autres barques et surtout il savait comment traverser le fleuve sans se perdre.

« Le maître est bon et vous n'êtes pas le maître. Le maître a promit à Charon beaucoup, beaucoup de puissance s'il ramenait la tête d'un des juges d'Hadès. »

Après ces mot il concentra son cosmos et lança son « Eddying Current Crusher » qui envoya des milliers de boules d'énergie noir sur les deux protagonistes, mais surtout sur le juge des enfers. Celui-ci avait pour principale défense son surplis qui était l'un des plus résistants des enfers. Ses ailles enroulèrent le chevalier des gémeaux avec lui pour ainsi les protéger.

Quand les boules d'énergies déferlèrent, elles étaient d'une puissance égales à une attaque de chevalier d'or ou de juge. Les ailes du griffon furent endommagées.

« Comment... COMMENT OSES-TU ?! »


Dit le juge ayant perdu ses nerfs.

« Cosmic mariona... »

L'attaque du juge fit stoppée net par un second assaut tout aussi violent et rapide que le premier.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Dim 31 Jan - 22:27

Hé bien il semblerait que le Griffon soit plus d’humeur bavarde que combative finalement. Ce n’était pas pour en déplaire à Kanon qui n’avait aucune envie de se lancer dans un combat dans l’état actuel de ses forces. De plus il n’avait rien à reprocher au spectre tant que celui-ci ne se mettait pas sur son chemin. Personnellement la tâche qui lui revenait aux enfers avait été accomplie et les spectres avaient été incapables d’empêcher Athéna de s’en prendre à leur seigneur et maître. Tant pis pour eux si ils étaient incompétents. Il n’allait pas non trop s’attarder sur leur triste destin ou les enfoncer outre mesure. D’autres choses étaient plus intéressantes actuellement comme quitter cette triste contrée et aller trouver un peu de repos pour guérir de ses blessures.

Kanon écouta Minos discourir avec attention. Il s’agissait d’analyser chaque mots du spectre pour saisir dans son ampleur ce qu’il pouvait lui cacher derrières des phrases sommes toute tout à fait banales. Ainsi donc il était mort ? Intéressant. Kanon actionna délicatement sa main malmenée par le marionnettiste. Ainsi il avait eu une vengeance. Cela devait être plus douloureux que de se faire casser une phalange. Ceci n’était pas pour déplaire au Saint et même si d’un point de vu objectif il trouvait ça un peu puéril. Ceci dit, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il casserait bien encore quelques morceaux du spectre rien que pour le plaisir de jouer avec ses articulations. Pour Eaque en effet, il devait avouer qu’Ikki s’était bien fait plaisir en le finissant. Il avait apprécié la classe du phénix et son style particulier qui n’était pas sans rappeler celui de Seiya. "Je me fais rétamer jusqu’à en crever mais je suis toujours là pour me relever". Kanon se demanda s’il serait capable d’en faire autant à la place des deux bronzes. Leur acharnement faisait quand même plaisir à voir ou c'était au moins distrayant. Mais il était certain que lui ne se trouverait jamais dans une situation aussi pitoyable et pire encore, autant répétitive. Enfin… Il fallait quand même avouer qu’il devait la vie à Ikki. Bien! Maintenant allait-il révéler à Minos que la Wyvern était en vie ? Tout du moins quand il l’avait laissé étalée sur le sol. La réaction du marionnettiste pourrait être intéressante à décrypter. Mais bon, il n’avait pas très envie de dévoiler tous ses secrets immédiatement.

« Il faut croire que nous sommes à un âge où ceux qui auraient dût mourir sont en vie et ceux qui ne devraient être en vie ne le sont pas. »


Il aurait bien rajouté un petit commentaire piquant sur le fait que la puissance d’Hadès battait fortement de l’aile mais un nouvel arrivant lui épargna cet effort. Charon le passeur, Charon le bouffon osait se tenir devant eux. Kanon leva un sourcil. Il aurait pourtant juré que Pégase l’avait envoyé rencontrer le fond du Styx. Encore une résurrection surprise ? Le chevalier croisa les bras se satisfaisant pleinement du statu de spectateur pour observer la situation. Sont étonnement allait croissant avec le déroulement de la scène bien qu’il garda un visage impassible avec seulement la trace d’un léger sourire fendillant ses lèvres. Contrairement à ce qu’il aurait pu penser Charon n’obéissait absolument pas aux ordres du juge. Il parlait au contraire qu’un maitre supérieur… Hades étant occupé à Elysion dans une autre dimension, il était peu probable que se soit lui ce soit disant maître. Voilà une nouvelle énigme qu’il lui faudrait éclaircir. Si un autre ennemi se dressait sur la route d’Athéna, cela n’augurait rien de bon. Et finalement Charon poussa le culot jusqu’à les attaquer. Il semblerait qu’il avait gagné en puissance depuis son combat contre Pégase, quelque chose clochait. Minos eu le réflexe d’ouvrir les ailes de son armure pour les protéger tout deux. Kanon prit se geste comme une demande d’alliance un peu particulière. Enfin bref, pourquoi pas après tout ? A deux ils feraient plus vite la peau à cette pauvre créature pathétique. Pendant ce temps, le passeur en remettait une couche ne voulant apparemment pas les laisser savourer cette nouvelle fraternité qui aurait peut-être bien amusée Kanon dans d’autres circonstances. Il s’agissait de se méfier du passeur. Comment s’en débarrasser en utilisant un minimum de pouvoir de peur que son armure ne se réveille à son bon souvenir et sans trop en dévoiler au juge? Décidant peut-être un peu hâtivement (la fatigue, les enfers les blessures tout ça) de placer sa confiance dans le spectre Kanon lui proposa comme sur le ton d’une bonne plaisanterie.

« Avant d’assouvir notre passion bouillonnante Griffon, pourrais-tu veiller à ce que mon dos ne subisse pas trop les assauts de cet empêcheur de baiser rond ? »

Charon eu l’air bien surpris par l’annonce du gémeau. Kanon en profita pour commencer à dessiner son golden triangle dans les airs tout en gardant un air satisfait. A Minos de le couvrir et de faire en sorte qu’il puisse finir d’envoyer le bouffon dans une autre dimension toute pète à l’accueillir et à l’y noyer pour de bon cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Mar 2 Fév - 4:12

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
On the Highway to Hell


Il vit l'état du gold saint qui comparé à son armure portait les séquelles des combats aux enfers, peu étonnant, même s'ils avaient une puissance égale aux juges, ils n'étaient que des mortels perdus au royaume des morts. Et comme disait Kanon, Le monde des mort n'avait jamais été aussi vivant. Minos n'avait pas réellement le temps de penser à se qui pourrait se passer s'il devait affronter le chevalier, car c'était un des spectres qu'il devait affronter, et une étoile céleste, pourtant Charon s'était fait démembré assez rapidement par un bronze, bon ces fameux bronzes enchaînaient les déicides à la chaîne, donc rien de réellement étonnant.

« Je vois que même dans un état de loque tu as toujours le sens de l'humour gémeaux. Je vais t'aider avec plaisir avant que l'on puisse consommer un amour débordant »

Dit-il en riant de sa bêtise. Il faut donc qu'il protège le gold saint pendant qu'il prépare son attaque. Ce ne serait pas chose simple à faire car Charon, ce Charon avait l'air de vouloir en découdre en lançant plusieurs fois son «  Eddying Current Crusher ». Le juge pour protéger Kanon s'employa comme rarement. Pour se faire il contra la nouvelle attaque grâce à son surplis qui reprit quelques éraflures. Puis il concentra son cosmos pour lancer à son tour le « Greatest Feather Flap », on pu voir un vent magistral se lever, créé par la force du cosmos du juge et du battement d'ailes. Même le Styx eu son courant inversé le temps de son attaque.

Le passeur fut envoyé dans le fleuve mais il n'y avait pas assez de profondeur pour que ce dernier se fasse emporter par les âmes.

« Bon c'est pas que je t'aime bien mais si tu pouvais accélérer le mouvement ce serait sympas pour tout le monde... enfin pas pour lui, mais pour nous deux ce serait bien déjà... »

Un échange entre les deux spectres se fit, le juge à coup de vent et volant jusqu'au chevalier des gémeaux pour ainsi le protéger grâce à son surplis. L'air des enfers se fit de plus en plus lourd et pesante, une chaleur étouffante montait.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Sam 6 Fév - 14:12

Kanon dessina dans les airs un côté de son triangle d’or. Il concentrait son cosmos dans ce mouvement, imprégnant la réalité de son énergie, ouvrant une faille dans l’espace temps. Il chercha à travers les étoiles la dimension la plus lointaine dans laquelle il envoyait habituellement ceux qu’il ne voulait jamais revoir. Aux confins de l’espace temps, encore bien plus loin qu’Elysion, cette dimension restait cachée à ceux qui ne savaient pas où elle se trouvait. Seul Ikki avait réussi à en revenir, mais il avait déjà subit les attaques de Saga à ce moment et le phénix était décidément increvable, revenait toujours, peut importe où on essayait de l’expédier. Par contre il était sûr que Charon, avec sa gueule en vrac ne disposait pas d’une telle puissance même s’il était boosté par son dieu quelconque. Peut-être que cela aurait été intéressant de lui tirer les vers du nez dans d’autres circonstances, mais là, le Gold Saint était passablement vexé que la créature ai osée s’en prendre à lui et à un juge. Il voulait le lui faire payer le tarif de luxe pour cet affront. Il aurait dût ramper devant eux et leur baiser les orteils plutôt que de tenter de s’élever à leur niveau.

Pendant ce temps Minos occupait le bouffon qui se déchaînait dans une salve d’attaques incroyables pour essayer de les atteindre. Il se débrouillait bien le griffon, et juste pour l’observer un peu plus Kanon prit son temps pour tracer son deuxième côté. De toute manière cela lui permettait d’augmenter la force d’aspiration de son attaque donc c’était tout bénéfice pour eux. Oh et puis ne nous cherchons pas d’excuse ! Il appréciait de voir le juge se démener pour le protéger.

Ils semblaient être sur le même délire en plus. C’était amusant que Minos réponde à son humour graveleux, ce n’était pas pour lui déplaire. En réfléchissant bien, à part les aprioris qui opposaient les saints aux spectres il n’avait rien contre les serviteurs d’Hadès tant qui ne se dressaient pas sur son chemin. Pourquoi ne pas travailler ensemble contre un ennemi commun de fait ?

Alors que Minos s’élevait au dessus de lui pour le protéger une nouvelle fois de son surplis, Kanon acheva le dessin de son dernier côté. Devant lui, flottant dans l’air, son triangle d’or étincelait d’énergie et la dimension s’ouvrit en son centre déchirant l’air. Kanon dirigea l’aspiration sur Charon qui étira de grand yeux éperdus quand il senti le courant d’air s’emparer de lui et l’emporter dans un tourbillon incroyablement violent dans le vide obscure qui s’était ouvert.

« Le dessert est servit et vous comblera assurément par son côté irrésistible… Golden Triangle ! »


Et pouf, le dernier morceau de Charon parti pour les nimbes de l’univers. Le pauvre avait bien gesticulé dans tout les sens mais cela n’avait pas servit à grand-chose. Grâce à l’aide de Minos, Kanon avait pu condenser bien trop de cosmos pour que quiconque puisse échapper à cette attaque. Il n’avait presque pas souffert de la puissance dégagée l’ayant intégrée progressivement, et si son armure le picotait un peu, la sensation était loin d’être insupportable. Il s’étira en montant les bras au dessus de sa tête mais ses muscles lui rappelèrent bien vite de ne pas trop tirer sur la corde. Revenant dans une position plus supportable, il se tourna vers Minos avec un grand sourire.

« Bien et maintenant que m’as-tu réservé mon amour ? Vas-tu un peu m’expliquer ce qui se passe ici et pourquoi des spectres de bas niveau se retrouvent boostés au cosmos et s’attaquent à leur juge ? »

Requinqué par ce petit combat et d’humeur joyeuse et taquine, le chevalier tourbillonna sur lui-même avant de faire une révérence théâtrale devant le spectre. Il en était également à un point où la fatigue lui montait à la tête et où il commençait à en avoir sa claque d’un peu tout ce qui pouvait exister dans l’univers. Il se releva avec grâce et étendit le bras devant lui comme s’il faisait un discours à l’Agora.

« Après ce beau combat, je serais ravi de t’apporter mon aide si seulement tu te décidais à partager tes noirs secrets avec moi ! J’avoue être perplexe quant à la situation actuelle. J’ai à la fois l’impression que très peu de temps et des années se sont écoulés. Quelle est la situation en enfer ? As-tu une idée du temps qui s’est écoulé depuis que les chevaliers de bronzes ont investi la place ? Ah j’oubliais ! »


D’un geste du doigt il fit léviter le radeau de Charon qui commençait à s'éloigner pour le ramener vers la berge.

« Ça pourra toujours s’avérer utile pour la suite. »

Il n’avait pas vu la petite bête qu’il venait de sauver en ramenant le radeau sur la terre ferme. Accroché à un rondin, un petit dragon miniature crachait de l’eau tendis qu’il remontait sur les bouts de bois. Frissonnant et tremblant de toutes parts il étendit ses ailes pour pouvoir sécher un peu. Aplati sur le radeau il regardait les deux humains avec de grands yeux écarquillés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Lun 8 Fév - 0:34

" />
« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Sur la route toute la sainte journée


Et c'est ainsi que le fameux Golden Triangle était enfin en place, ce n'était pas trop tôt car Charon, le passeur rebelle, réussissait à tenir tête plutôt facilement au juge. Et c'est ainsi que le passeur des enfers, le spectre le plus riche de ces lieux se fit emporté par l'attaque surpuissante du gold saint. Minos ressentait tout le cosmos qui avait été concentré dans cette attaque et ne pu s’empêcher d'applaudir avec un petit sourire l'acte de Kanon qui l'avait impressionné. Et en plus le fait que lui même ait protégé un gold saint l'avait mit sur le cul.

Alors que Kanon lui avait posé des questions et montré la barque, le spectre monta sans réponse sur cette dernière. Il invita Kanon à le suivre de toute façon il n'aurait pas le choix, car on ne pouvait pas traverser le Styx à la nage, les âmes qui n'avaient pas payé le passeur restaient à se noyer pour la nuit des temps dans ce fleuve, et n'hésitaient pas à attraper et couler n'importe qui, spectre, marinas, saint.

Il était debout, la longue rame dans les mains et commença à se déplacer sur le Styx avec son passager à bord. Il se racla la gorge.

« Bon je vais te répondre chaton, mais ça risque de faire monologue, alors accroche toi bien mon minou car je veux pas te voir pioncer ou tu risque de boire la tasse »


Tout en gardant son sourire caractéristique il jette un coup d’œil sur les âmes qui le regardait. Il savait qu'il devait se tenir sur ses gardes, car elles tenteraient sûrement de monter à bord et même s'il pouvait les dégager, il risquerait de se faire emporter lui et le saint des gémeaux dans les profondeurs du fleuve et ne jamais revenir.

« Alors je ne sais clairement pas comment, j'ai pu survivre à l’hyper dimension ou le fleuve l'Ethé si tu préfère. Je me souviens juste avoir voulu tuer Hyoga, mais les bronzes ont reçu le sang d'Athéna donc sont passés. Bref je me suis retrouvé en plein dans les enfers, le dieu de la mort est venu me débaucher pour faire parti de son armée... les traîtres... »

A ces mots il cracha dans le fleuve comme signe de dégoût.

« Bien sur j'ai refusé, même si je pense qu'on aurait eu plus de femmes à belles formes qu'avec Hadès... -il rit- Ensuite j'ai... j'ai affronté quelqu'un qui ressemblait à mon double, je l'ai vaincu rapidement car il ne s'attendait pas à se que j'utilise toute ma puissance pour me débarrasser de lui... je l'ai fait retourné de là d'où il venait... On aurait dit un portail et j'ai vue mes spectres, ceux sous les commandements des deux autres juges se battre entre eux... C'est un fatras cosmique ici... »


Il remit son regard sur Kanon de manière à lui dire qu'il lui retournait ses questions et qu'il n'avait pas le choix de répondre.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Lun 15 Fév - 13:22

Kanon regrettait de ne pas s’être saisi immédiatement de la rame. Il n’aimait pas que le juge soit celui qui maniait la barque. Mais bref tant pi, il monta à sa suite alors que le spectre gardait le silence et ne semblait pas pressé de passer en mode confession. Le saint fit rouler ses épaules sous son armure. Après tout peu importe s'il lui racontait sa vie ou non, il finirait bien par découvrir la vérité à un moment. Kanon s’installa à de l’autre côté de l’embarcation et garda les bras croisés tout en observant le spectre manier la barre. Peut-être avait-il joué Charon dans une autre vie ? Toujours est-il qu’il se débrouillait le bougre. Rassuré quand à leur sort, le chevalier en profita pour regarder un peu autour d’eux. A part la berge qu’ils venaient de quitter il n’y avait pourtant pas grand-chose à voir d’intéressant. Le Styx s’étendait juste de tous les côtés et chaque bord était invisible. Le paysage en enfer était vraiment morne. Les spectres devaient finir dépressifs à force. C’était peut-être pour ça qu’ils ne gagnaient jamais les guerres saintes. Vaincus par leur propre domaine avant même que les Saints n’aient à lever le petit doigt, un bien triste destin. S’amusant de ses pensées, Kanon lorgnait sur Minos en ce demandant ce qu’avait bien pu être sa vie et ses nombreuses réincarnations. Une longue suite d’échecs surement. Pourtant il semblait conserver la pêche même si cela n’expliquait toujours pas pourquoi il se dirigeait vers la porte des enfers plutôt que vers son temple en plein cœur du territoire. Ah ! Maintenant qu’ils étaient installés « confortablement » le spectre se décidait enfin à faire la conversation. Ce n’était pas que le Gold Saint n’aimait pas le silence mais il était pressé de connaître ce que l'homme avait à dire.

«En effet, ils ont tendance à échapper de manière honteuse à toute tentative de meurtre effectuée sur leur personne. J’ai pu vérifier ça par moi même. »

Il était à la fois fier des jeunes bronzes et complètement blasé par leur immortalité. D’ailleurs il ne se faisait pas trop de soucis pour eux actuellement. S’il y en avait qui pouvaient se sortir de toutes les situations inimaginables, c’était bien eux. Au moins Athéna était entre de bonnes mains.

« Le dieu de la mort ? Thanatos ? Il n’était pas sensé être scellé celui là ? Je penserais à dire à Athéna de revoir la longévité de ses sceaux. Comment a-t-il fait pour se libérer ? Et maintenant il souhaite donc récupérer les enfers pour lui seul puisque Hadès a le dos tourné… Intéressant. »

Au final peut-être devrait-il passer un peu plus de temps ici… Il pourrait y trouver du divertissement…. Enfin il n’était pas en état et rentrer au sanctuaire avant tout était une priorité. Il serait toujours temps de revenir aux enfers plus tard.

Ce que le spectre annonça ensuite interpella particulièrement le Gold Saint. Il se redressa et abandonna son flegme habituel pour une attitude bien plus attentive.

« Un double dis-tu ? J’en ai rencontré un également qui sortait d’un portail dimensionnel. Je pensais que c’était l’un des nombreux phénomènes habituels des enfers. Cela n’aurait donc rien à voir ? Un tour de Thanatos peut-être ? Autre chose ? »

Ceci ne lui disait rien de bon. Que se serait-il passé dans l’éventualité très improbable où son double l’aurait vaincu et aurait prit sa place. Leur ressemblance était parfaite, si leur caractère ne les différenciait pas, n’importe qui les aurait prit l’un pour l’autre. Si cette engeance se rependait cela réserverait de bien mauvaises surprises.

Minos lui lançait un drôle de regard. Apparemment il allait aussi falloir qu’il se livre quelque peu. Le saint soupira. Il préférait apprendre que donner des informations. Mais après tout le spectre avait joué franc jeux et s’il ne voulait pas en venir aux mains ou aux fils dans le cas de Minos il allait certainement falloir qu’il passe à table.

« Très bien, très bien, mais je ne sais pas grand-chose de plus que toi. »

Kanon ferma les yeux et raconta son histoire.

« Comme tu peux le voir, J’ai le bonheur de t’informer que j’ai survécu contre Rhadamanthe. Après cela je ne sais pas, j’ai perdu la notion de beaucoup de choses. Et puis je me suis retrouvé nez à nez avec un double de moi que j’ai envoyé mordre la poussière… Après ça j’ai juste voulu sortir de ce trou à rat et direction la sortie. De toute façon ni toi ni moi ne pouvons faire grand-chose pour les dieux que nous suivons. Ils sont hors de notre portée. Partant de ce principe, on pourrait presque dire que nous avons des intérêts communs pour l’instant. »


Soudain un choc sur sa tête le fit lever les yeux. Le dragon noir était posé sur son crâne et s’accrochait avec ses petites griffes à ses cheveux. Le saint le saisi par la peau du coup et le porta à hauteur d’yeux.

« Qu’est ce que c’est que ce truc ? »

La créature se tortillait en poussant des couinements plaintifs et lui cracha un jet de flammes à la figure. Kanon tourna simplement la tête sur le côté et une simple chaleur vint réchauffer sa joue gauche. Il écarta le bras loin de lui, tenant toujours la bestiole.

«Tien, je te le rends. Gardez vos bestioles des enfers entre membres des enfers. »


Le petit dragon protesta en grognant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Lun 22 Fév - 1:21

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
La porte du paradis ?



« Pour une fois que nous avons un intérêt commun... Mais … pour ce qui est des jumeaux, Thanatos n'est pas le seul à vouloir le contrôle des enfers, Hypnos aussi est de la partie... et malheureusement toi comme moi n'avons pas l'invulnérabilité de Seiya et des autres contre les Dieux... »

Il soupira alors que le petit dragon vint se poser sur le crâne de Kanon. Un léger sourire sur le visage figé de Minos. Ce petit dragon était un « nain » dragon, il ne grandira jamais et est une bestiole plutôt faible seule mais en groupe redoutable. C'est un peu comme les criquets, quand ils sont seuls tout va bien mais les nuées peuvent ravager des paysages entiers. Ce qui est problématique n'est pas le fait d'en voir un mais surtout de ne pas voir les autres dragons miniatures.

« Alors ceci est un petit dragon des enfers et il vient de t'adopter on dirait, ahahah... »

Il lança le dragon en direction de Minos et après un petit grognement de protestation se posa avec fierté et même comme pour montrer à Kanon qu'il le boudait sur la main tenant la gigantesque rame du juge. Ce dernier ne pu s’empêcher de le grattouiller sur le dessus du crâne se qui n'avait pas l'air de déplaire à la petite bête.

On pouvait enfin apercevoir de l'autre côté la porte des enfers avec l'inscription en lettre grecque « Toi qui rentre ici, abandonne tout espoir ». Mais des formes étaient tout au tour de la porte et on pouvait ressentir des cosmos s'entre choquer. Des spectres se battaient ainsi que d'autres spectres avec des cosmos similaires et des formes tout autant identiques.

Le Griffon n'était pas en état de combattre autant d'ennemis et Kanon non plus aux vues du juge.

« Je vais te montrer quelque chose de plutôt drôle Kanon... Enfin c'est de l'humour de juge »


Il chuchota quelque chose au petit dragon qui souffla une petite flamme et s'élença dans la direction opposée à toute vitesse, et quelle vitesse. Le juge stoppa la barque et s'assi comme pour se reposer. Une légère tape sur l'épaule de Kanon pour lui indiquer l'endroit du prochain spectacle. Et là la fameuse nuée de dragonnets approcha, on pouvait entendre tous les battements d'ailes comme un seul et puissance dragon qui était furieux. Devant le groupe on pouvait retrouver celui qui avait fait connaissance avec les deux protagonistes.

Ils passèrent au dessus de l'embarcation se qui failli la faire chavirer avec le vent créé. Ensuite pleins de flammes se créèrent pour n'en former qu'une seule et puissante qui balaya tous les spectres présents les carbonisant.

Minos reprit la barre et mit de gros coups de rame dans l'eau pour pouvoir aller au plus vite à la porte. Une fois arrivé à quai le petit dragon revint sur la tête de Kanon.

« Un conseil, garde le ce petit dragon, ils ont très bonne mémoire et s'ils n'ont pas se qui veulent, le jour de ta mort... enfin... tu découvriras se qui se passe mon lapin mais je peux t'assurer que c'est loin d'être fun »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Ven 4 Mar - 2:09

Bon et bien ainsi, les choses étaient posées, les deux dieux en avaient assez de rester au second plan et voulaient désormais leur part des enfers. Heureusement qu’au sanctuaire le nombre de dieu n’était pas si élevé, ce genre de chose ne risquait pas d’arriver. Tant pi pour les spectres de fait, c’était leur problème et non le sien.

« Et donc tu fuis la queue entre les jambes à la surface pour éviter d’avoir affaire au nouveaux maîtres des enfers ? »
Le chevalier s’exprima sur un ton assez sceptique. C'est-à-dire qu’il était très curieux de connaitre les raison pour lesquelles un juge des enfers souhaitait passer dans le monde des vivants.

Il haussa les épaules avant de détourner son regard.

« Et de toute façon, tu n’as rien à leur envier, pour quelqu’un sensé être mort, tu te porte bien. »

Son intention fût alors attirée par un bruit de combat. On entendait des clameurs rompre le silence pesant qui régnait habituellement sur le lac de Charon. Lorsque la berge d’en face se dégagea de la brume et apparue devant eux, le Saint pu observer que deux armées de spectres s’affrontaient de manière extrêmement violente. Il grimaça. Même s’ils n’étaient que des cloportes, il allait falloir se frayer un passage à travers leurs rands pour atteindre la porte de sortie qui s’ouvraient derrière eux. Habituellement, il ne détestait pas les combats même s’il appréciait d’avantage tout les coups bas et négociations qui permettaient de les éviter. De temps en temps faire un peu d’exercice et user de sa force et de son cosmos le distrayait presque autant et lui donnait une impression de puissance inégalée. Mais là il commençait à être lassé d’avoir à, une fois encore devoir user de sa force. Chacun de ses muscles était endolori. Et il redoutait l’armure qu’il avait volée à son double. Création des enfers ou non, la pièce d’armure le mettait vraiment mal à l’aise.

Mais dans un sens la porter était également tellement agréable. L’armure lui était parfaitement associée, ses mouvements étaient totalement fluides comme s’il ne portait rien. De plus sa légèreté était telle qu’il s’attendait presque à sentir du tissu sous ses doigts plutôt que du métal lorsqu’il portait la main dessus. Cependant, cette atmosphère qu’elle dégageait… malveillance, méchanceté, plaisir… Il n’aimait pas vraiment ça même si les émotions raisonnaient également avec un côté de sa personnalité. Peut-être était ce aussi l’une des raisons pourquoi il n’appréciait pas cette sensation plus que cela. Ces derniers temps il avait préféré oublier ce côté de lui-même.
Minos chuchota à l’oreille du dragon.

« De l’humour ? J’attends de vois ce que ça va donner, j’ai peur que se soit mortellement morbide venant de la part d’un juge. »

Pour être mortel, ce le fût ! La nuée de dragon dévasta tout sur son passage. D’ailleurs elle faillit allez lors faire faire un tour dans les eux sans retour du fleuve. Mais Kanon arriva à maintenir son équilibre malgré la bourrasque qui fit chavirer l’embarcation. Une fois leur œuvre de destruction accomplie, les petits dragons s’éparpillèrent. Ils s’écartèrent en nuée dense, voltigeant les uns autour des autres, tout heureux d’avoir rôti quelques dizaines de spectres sous les ordres du juge. Celui-là avait tout de même autant de compassion pour ses amis et ennemis dont maintenant les cendres étaient mélangées aux cailloux de la rive.

Lorsque la bestiole revint jouer avec les mèches de ses cheveux, le gémeaux l’attrapa par un bout de son aile et la secoua devant le nez du juge.

« Ce truc là ? »


Le dragonet couinait en essayant de se redresser et de dégager son aile.

« Je n’arrive pas à croire qu’il pourrait me jouer un tour après ma mort ! D’ailleurs, je ne suis pas prêt de mourir, d’ici là on verra s’il se souvient toujours de moi. »


Il faudrait qu’il demande à Athéna quelques notions sur la technique qui avait permit à Shion et à Dohko de garder la forme aussi longtemps. S’il n’avait pas spécialement peur de la mort, il y a avaient bien trop d’amusement à tirer de ce monde ci pour songer à le quitter pour les enfers. En plus on manquait chroniquement de femmes par ici.

Le saint relâcha la bestiole quand celle-ci faillit lui bruler les doigts avec un jet de flamme bien senti. La bestiole était de mauvaise humeur, c’était bien son problème ! Le chevalier avait d’autres chats à fouetter. Dans un saut, il quitta le navire et atterrit avec la souplesse d’un chat sur la berge. Il gratta son pied dans la poussière noire, respirant les odeurs de brulé. Même les os avaient été calcinés, c’était impressionnant. Mais devant lui la porte des enfers se dressait immense et inquiétante. Désormais plus rien ne bougeait à l’horizon à par les deux hommes et le dragonet qui s’excitait en tournant au dessus de lui, mécontent d’être ignoré. On aurait dit une mouche qui s’acharnait sur un vieux bout de viande. Il était impossible celui là !

« J’espère que ce truc ne va pas nous suivre là haut ?! »


Il agita la main pour le chasser mais le dragon se posa sur son bras et s’y accrocha dents et griffes sorties. Le gémeau n’en revenait pas du toupet qu’il avait. Il préféra le laisser là vu qu’au moins ainsi il restait à peu près tranquille.
« Bon que vas-tu faire tu donc faire en sortant des enfers maintenant ? ça doit être étrange de fuir son domaine ainsi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Sam 19 Mar - 20:41

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
La porte du paradis ?



Le juge du Griffon regardait la scène et en riait, c'était assez mignon comme situation et cette espèce de dragon bien que dévastatrice pouvait se montrer très affectueux. Mais attendes, Minos trouvait la situation « mignonne » ?! Le juge des enfers ressentait ce genre d'émotion ?! Il fit une légère tape sur la spallière droite du gémeaux et au moment du contact une intense brulure figea la main du juge qui se mit à tenir sa main avec une légère crispation de douleur. Le dragounet lui penchait la tête ne comprenant pas se qui pouvait se passer devant lui, il décida alors de partir rejoindre d'autres horizons. Peut être reviendra t'il un jour, mais il gardera à jamais l'image de Kanon comme un futur maître et ami.

Revenons à nos moutons. Le Griffon se tenant la main il grommela pour ensuite demander à Kanon comment son armure qui était une gold cloth pouvait faire ça ? Les cloths étaient dépourvu du pouvoir d'auto défense ou bien même de cramer tout simplement la première personne qui l'approchait.

« C'est quoi ton armure elle est encore plus bouillante que le 7ième prison... »


Dit-il alors qu'il plongea la main dans le styx, par réflexe pour stopper la douleur. Quelle erreur ! Les âmes du Styx s'empressèrent de prendre la main, le poignée puis l'avant bras du juge pour l'emporter avec eux dans ce fleuve maudit par les centaines de milliers d'âmes n'ayant jamais retrouvé le repos éternel.


Cette phase l'énerva au plus au point et alors qu'il s'agrippait de son autre maint à la barque qui commençait à chavirer, des files de cosmos sortirent de ses doigts, chaque doigt son file de cosmos violacé. Ces petits files vinrent chacun se placer sur la nuque des âmes qui étaient accrochées à lui pour les contrôler. Ces dernières lâchèrent prise pour ensuite, transportées par les files nager devant la barque jusqu'à toucher terre et se présenter devant la majestueuse porte des enfers avec l'inscription gravée « Toi qui arrive ici, perd tout espoir ».

« Bon à partir d'ici tu me donnes la main, malheureusement ce n'est pas pour ensuite passer une nuit torride, désolé même si je suis sur que tu en aurais eu envie... bref... Prend ma main si tu veux qu'on sortes, comme ça ton âme ne se perdra pas en route et je te guiderais à la surface. »


C'était un fait très très rare même qui n'était encore de mémoire divine jamais arrivé aux enfers, un juge qui aidait un mortel à remonter à la surface. Si Hadès était encore là, il serait sur de perdre son statut de Juge, mais bon il s'en contre fichait comme l'empereur des enfers n'était pas là.
Le spectre savait se qu'il faisait car ce n'était pas la première fois qu'il était sorti des enfers. Il prit donc dans son autre mains un des fruits de l'arbre de la cascade de sang pour l'envoyer au saint des gémeaux il l’incita à la croquer.
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanon
Pastille pour lave-linge, Kanon.
Pastille pour lave-linge, Kanon.
avatar


Messages : 673
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 35
Localisation : En enfer <3

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
42/50  (42/50)
Faction: saint

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Jeu 31 Mar - 13:28

Kanon ne savait vraiment pas quoi faire avec cette bestiole. S’occuper de quelqu’un n’était déjà pas son fort alors d’une bestiole, n’en parlons même pas. Le problème, c’est que plus il le repoussait, plus le dragon revenait à la charge. Cette situation lui faisait même oublier qu’il devisait tranquillement avec un ennemi notoire en plein dans son territoire. Il avait complétement baissé sa garde, lassé par la fatigue, occupé par sa bestiole et apaisé par l’attitude du spectre qui, si elle était plutôt suspecte n’était en rien menaçante. Au contraire, Minos avait autant envie de quitter les enfers que le saint… Ce qui s’entendait au vu de la situation ici-bas. Heureusement que sur terre Athéna était la seule déité ! Enfin, quand ses oncles la laissait en paix et quand Hilda gérait convenablement son domaine. Mais au moins pas de trouffions bouffés d’ambitions dans le genre Hypnos et Thanatos.

Le griffon ricana. Kanon esquissa un sourire crispé en réaction, fatigué par la volubilité de son nouvel admirateur à écailles. Il n’appréciait pas trop que son image de classe désinvolte soit anéantie par la bestiole. Et encore moins que quelqu’un comme le juge en soit témoin. Ce dernier dût prendre pitié de lui (ce qui exaspéra d’avantage le gémeau) et posa sa main sur son armure pour chasser le petit dragon. Aussitôt il recula en jurant. Kanon fût surprit par sa réaction et la bestiole aussi puisque après avoir regardé le juge sans comprendre, elle se sauva en grondant, mécontente.

« C'est quoi ton armure elle est encore plus bouillante que la 7ième prison... »

Kanon croisa les bras et évalua le spectre du regard. Il n’allait quand même pas lui dire qu’il était aussi étonné que lui par la réaction de l’armure ? ça ne serait pas très crédible et en dévoilerait bien trop. Ceci dit, le spectre aurait peut-être une explication par rapport à la façon dont il avait récupérer cette chose. Pesant le pour et le contre, il décida finalement de jouer franc jeux.

« En vérité ? Et bien je ne sais pas trop. J’ai lorsque que j’ai combattu mon double, il l’avait sur lui. Une fois celui-ci mort, l’armure est venue à moi sans vraiment me demander mon avis. Depuis elle m’a été fort utile, mais je n’ai aucune idée d’où elle sort. Je pensais que tu aurais peut-être une explication ? »

Mais Kanon ne savait pas si le juge l’avait entendu vu que par réflexe ce dernier venait de plonger la main dans le Styx. La réaction des morts ne se fit pas attendre. Kanon ne pouvait pas faire grand-chose pour aider le spectre. Il était sur la berge et en plus il risquait de le toucher s’il tentait une attaque. Mais le spectre ne semblait pas avoir besoin d’aide finalement. Et au contraire, il s’en sorti très bien et envoya les morts piquer une brasse dans le fleuve.
Les voilà maintenant tous deux débarqués et il était temps de retourner vers le monde des vivants.

Kanon avait juste prévu de monter les escaliers pour ressortir par le château de Pandore mais apparemment la sortie des enfers était plus compliquée que prévue. Le spectre voulait qu’ils se tiennent la main ? Kanon sourit, quelle histoire vraiment ! S’il avait pensé être aussi près de Minos seulement quelques heures après l’avoir vu se faire envoyer paître par Ikki il se serait dit que la sénilité le guettait. Et pourtant, voilà qu’il s’apprêtait à se faire ramener à la vie par le juge en se tenant main dans la main comme deux adolescents amoureux. Un joli conte de fées !

Le juge lui envoya un fruit que le gémeau saisi au vol. Il le regarda à deux fois avant de croquer le fruit des enfers. De toute manière si Minos avait envie de l’éliminer il aurait pu le faire de nombreuses fois avant, pas la peine de s’enquiquiner à l’amener jusqu’à la porte. Il mangea donc le fruit, obéissant gentiment aux ordres du spectre. C’était un peu acide comme nourriture, mais au moins le goût n’était pas insupportable. Du jus coula entre ses doigts et il prit son temps de le lécher en prenant tout son temps, avec un regard provocateur au juge. Il trouvait très amusant ce climat étrange qui s’était instauré entre eux. Il tendit la main paume vers le haut au juge.

« Je te fait guide de mon âme vers la lumière Juge. Ça compensera la nuit ratée. »

Ainsi, il confia son chemin entre les mains du juge, léger et souriant, sans trop penser à ce qu’il pourrait advenir de lui ou à la rivalité qui était sensée exister entre les saints et les spectres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   Lun 25 Juil - 14:21

Minos et Kanon après plusieurs péripéties, sortirent des Enfers...

Le voyage ne fait que commencer pour le saint et le spectre dans un monde qui va se faire ravager par une nouvelle guerre.



Fin du Rp

15 xp pour Minos
19 xp pour Kanon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [fb-Kanon]On the Highway to Hell   

Revenir en haut Aller en bas
 

[fb-Kanon]On the Highway to Hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler
» Seth A. FARHELL ♠ I'm on the highway to Hell
» D4 ➺ highway to hell (Sagitta, Aloysius, Serena, Skyler, Jubilee & Amelya)
» Louiséa & Kenneth, highway to hell.
» MAKSEZIA ; « highway to hell »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Les Enfers :: La porte des enfers et le fleuve :: • Entrée des Enfers-