Derniers sujets
» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

» [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]
par Eden Mer 22 Mar - 9:37

» Catleya - "Dévorons nos ailes, nous nous échouerons dans ce bras d'Océan"
par Catleya Sam 18 Mar - 19:45

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Catleya Ven 17 Mar - 23:10

Logo

Partagez | .
 

 [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Lun 11 Jan - 22:28

Et bien le voilà, le grand et beau sanctuaire d'Athéna. Qu'il était doux de retrouver cette vision familière. Bon il n'était pas aussi splendide que le temple d'Esna, on ne pouvait pas avoir des merveilles architecturale de ce niveau partout ! La messagère arriva directement au pied du palais du grand Pope. Sa dernière escapade dans le grand nord lui avait laissé un sale frisson. Le froid c'est nul ! Au moins en Grèce, il y avait le soleil même s'il n'était pas aussi chaud que chez elle. L'Égypte, sa belle patrie depuis longtemps non-visitée. Bref, il fallait bien qu'elle arrive un jour dans le coin, la messagère d'Hermès liée à Athéna ! Ce jour était ... celui-ci et la jolie Bastet s'étendait lentement tout en regardant l'édifice tout près d'elle. Toute de lin blanc vêtue, ses sandales dorées reprirent la marche pour atteindre rapidement la grande entrée. Il était surement temps de parler des évènements récents et de ceux qui ne tarderaient plus à arriver. Le pire ... si vous voyez ce que je veux dire ...

Ces cheveux noirs flottaient dans l'air alors qu'elle passait enfin entre les piliers du Palais. La lumière laissa place à une pénombre que seules les quelques flammèches des braséros réchauffaient. Il fallait dire que le palais du grand pope n'était pas le plus joyeux des temples. Bastet avait une préférence pour celui des Gémeaux, il était toujours très amusant de s'y rendre. Le monde était différent là bas. Mais il n'était pas l'heure de sombrer dans un quelconque souvenir. Les yeux ambrés de la féline s'habituèrent aisément au changement de luminosité, le siège du pope était maintenant dans son champ de vision.

-" Je souhaite demander audience auprès du régent des armées d'Athéna."

La voix de la maîtresse des ombres se fit douce mais assurée. Son torque chargé de pierres précieuses luisaient sous les flammeroles des torches proches d'elle. Le silence retomba alors, laissant la jeune femme dans l'attente d'une réponse qu'elle souhaitait prompte. A son coté trônait une gibecière de cuir pâle assez lourde qu'elle maintenait sous une main.  Bien, elle ne sentait pas le cosmos d'Athéna dans le sanctuaire, cela voulait dire qu'elle aurait quelques temps pour visiter les lieux avant de retrouver son siège de conseillère. Peut-être pourrait-elle même rendre visite à quelques vieilles connaissances. S'approchant encore de quelques pas, l'idée de passer le siège du pope sans s'arrêter vint en tête de Bastet... revoir les jardins de la statue d'Athéna... vivement.

* Je me demande ce que fait Isis ... j'espère que tout va bien.. j'ai un mauvais pressentiment.*

Un frisson la parcouru soudainement, c'était mauvais signe mais elle ne pouvait plus partir maintenant. Hermès veillerait sur sa prêtresse, il l'avait toujours fait. Malgré tout, son amitié pour Isis faisait naître une inquiétude. Son visage ne changea pas d'expression pour autant, l'attente n'était pas quelque chose d'appréciait la jolie messagère. Pourtant elle ne manquait pas de patience ... comme quoi elle devait être un peu nombriliste sur les bords.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Ven 15 Jan - 1:20


Quelques jours s'étaient passé depuis le combat contre le porteur de l'armure du sagittaire, et le combat me restait en tête ainsi que sur ma peau en guise de cicatrices. J'avais invité Hakon Wodan, fier guerrier divin d'Asgard à rester un peu au Sanctuaire pour se remettre de ses blessures, car sans lui j'aurais été bien mal lors de l'affrontement cité. Après tout, il avait emmené la bière, je pouvais lui offrir mon hospitalité. A vue d'oeil il devait être midi, il était peut être temps de faire quelque chose de constructif aujourd'hui. La mission du guerrier nordique n'avait toujours pas été accomplis, on devait aller voir le pope pour avoir une séance avec lui. On était plutôt bien remis, c'était le moment d'y aller. Le temps de souquer mon ami, de prendre un truc à manger, les armures et c'est parti mon Ikki. Une douce brise caressa mon visage lorsque je sortis de mon habitat, un léger vent qui donnait envie de sortir se balader. Hakon et moi avons donc pris notre temps, je lui montrais les paysages qui entouraient le sanctuaire, chose qu'il est difficile d'avoir dans les terres désolé du nord. Au milieu du chemin, on fis une rencontre pas très attendus pour tout dire, il était rare de le voir hors de son temple, enfin pour ma part. Un chevalier d'or au long cheveux d'or allait dans la même direction que nous, vers le palais du pope. Je lui expliqua brièvement la présence d'un guerrier divin en Grèce, et lui proposa de nous accompagner par la même occasion. Autant faire un tire groupé. En arrivant une voix sortie alors de la chambre du pope.

- Je souhaite demander audience auprès du régent des armées d'Athéna.


Un son alors inconnue à mon oreille demandait audience aussi. Si ça continue va falloir prendre un ticket et installer une salle d'attente juste devant. Arrivant juste derrière la propriétaire de la voix, on pouvait alors distinguer derrière le siège du pope, vide. Non seulement y'avait la queue mais en plus la personne concerné n'était pas encore présente. J'vous jure, c'est vraiment la crise. Je regardais les deux personnes derrière moi, Hakon ne comprenant pas c'est normal, mais Shaka ne semblait pas connaître la damoiselle non plus. Ne voyant pas d'autre alternative, j'éclaircissais un peu ma voix, histoire de me faire remarquer. La jeune personne se tourna. Une peau mat la distinguait des gens du pays, peu de grecs était bronzé. Avec des yeux couleur de ambré pointant notre direction avec étonnement. Visiblement on était pas attendu du tout, ou du moins elle espérait pas une réponse venant de derrière. Essayant désespéramment de chercher dans un mémoire un tel visage, j'arrivais à la conclusion que c'était une parfaite inconnue. Bien, on allait pas rester là à attendre que le temps passe ni que le pope arrive parce que visiblement on avait le temps de commencer la prochaine guerre sainte avant que ça n'arrive.

- Je suis Akuma le chevalier d'or du Cancer, je peux vous aider ?

Avant qu'elle ne réponde un autre de mes compagnons se présenta.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Ven 15 Jan - 2:11

J’étais encore embourbé, dans une douce chaleur, un sommeil très paisible, seul mes cheveux ressortaient des couvertures en une masse de boucles noirs brillant légèrement sous l’effet du soleil qui passait par le carreau et faisait danser un peu de poussière dans ses rayons, un léger sourire s’affichait sur mes lèvres, je faisais des rêves heureux et même endormi, je pense qu’on pouvait dire que j’étais d’une humeur excellente aujourd’hui. Même quand Akuma vint me réveiller, passant sa tête par la porte et me criant un peu brutalement de bouger la loque que j’étais, je ne me départie pas de ce léger sourire. Je rabattais les couvertures, m’étirant de tout mon être un peu à la manière d’un chat qui ferrai craquer tous ses muscles dans une étonnante souplesse. Alors que je passais mes deux bras dans mon dos un bruit m’interpelât. Leger, fin, volant dans les airs et passant par la fenêtre légèrement ouverte. Un gazouillement d’oiseau, comme une mélodie offerte directement par la nature. Je me levais et m’accoudait à la fenêtre fermant mes paupières sur mes yeux semblables à deux saphirs incruster dans mes orbites, je profitais de ce moment pleinement. A Asgard, on n’entendait jamais les oiseaux chantés, seul parfois le bruit du vent, un vent violent et froid plein de neige, viens nous réveillez le matin. Ici, le soleil brillait, le vent était doux, il faisait chaud et …. Une bonne odeur provenait de la cuisine … je me précipitais la bas, m’habillant en vitesse avec des vêtement que m’avait prêter Akuma, ce dernier ayant eu la gentillesse de m’héberger après le combat éreintant contre un renégat du sanctuaire. Ils étaient un peu grand, mais globalement ça ne me dérangeait pas.

-Des crèpes ?

Oui ! Il y avait des crêpes ! Je me jetais sur le repas et l’engloutit avec une vitesse fulgurante qui m’aurait fait perdre toute dignité devant une autre personne qu’Akuma. Enfin une fois ce petit déjeuner engloutit, nous décidions d’un commun accord d’aller voir le grand pope. Je n’avais toujours pas réussi à le voir et voilà un bon moment que je m’étais attarder ici. Oh le sanctuaire me plaisait bien évidemment, mais Asgard ma partie m’attendais, bien que ce soit une terre morte et glacé, il était de mon devoir de la protéger de toute mes forces, je savais qu’être ici et mon entrevue avec le maître des chevaliers allait y contribuer, mais pourtant je ne pouvais m’empêcher de ressentir un petit pincement au cœur en pensant à toute les personnes qui y vivait sous la menace constante du dieu Loki, il fallait à tout prix que je l’arrête. C’est déterminé, mais toujours avec le sourire que je suivis Akuma dehors, nous n’étions pas véritablement pressées et c’est avec joie que je le laissais me montré les paysages qui bordait le sanctuaire, les yeux brillant presque comme ceux d’un enfant qui découvre pour la première fois que le monde est en réalité bien plus grand que lui et aussi des millions de fois plus beau. Rien que ce ciel bleu ou avançait des nuages éparpiller à l’aspect cotonneux était un changement pour moi. Je pris une grande inspiration de cet air qui sentait les montagnes, l’herbe fraiche et un peu la rosée du matin. J’allais remercier mon ami quand un autre chevalier d’or arriva en vue. Il avait de long cheveux blonds, des yeux clos et dégageai une impression de calmes et de sérénité. Il parla un peu avec Akuma, visiblement lui aussi voulait aller voir le grand pope. Un homme très demander alors. Je m’avançais vers lui alors que nous avions entrepris de continuer notre marche, je lui souris, pas difficile vu la bonne humeur qui exultait par tous les pores de ma peau.

-Je suis Hakon Wodan, je viens d’Asgard pour voir le grand pope et avoir un entretient avec lui, je suis heureux de faire votre connaissance.

Puis je continuai de marcher, observant les lieux et aussi le bâtiment devant le quel notre petit groupe était arrivé. Un grande bâtisse, impressionnante de par sa hauteur et de par ses deux grandes portes richement décorées. J’allais demander à Akuma si le grand pope était ici quand une voix que je ne connaissais pas s’éleva dans les airs. Une voix de femme vu sa tonalité clair et chantante qui me rappelait un peu le gazouillement des oiseaux à mon réveil. En entrent je découvris sa propriétaire, une femme qui venait surement des pays chauds vu la couleur basanée de sa peau et aux yeux ambré qui aurait presque pu rivaliser avec la couleur des miens faisant échos au saphir. Je lui souris et m’avança pour me présenter, peut-être un peu trop rapidement vu qu’Akuma, mon ami chevalier d’or du cancer venait de lui poser une question a laquelle elle n’aurait pas le temps de répondre tout de suite à cause de mon intervention.

-Je suis Hakon, je ne viens pas d’ici, comme vous apparemment, entre étranger qui veulent voir le grand pope on devrait se soutenir.

Elle ne venait pas d’ici donc j’avais tout de suite supposé qu’elle ne faisait pas partie du sanctuaire, de plus Akuma c’était présenter comme s’il ne la connaissait pas. Il y avait vraiment de forte chance qu’elle se retrouve en ce moment même dans la même situation que moi, je lui fis un clin d’œil avant de me tourner vers les autres et vers l’immense salle.

-Quelqu’un sais si le grand pope est ici d’ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Sam 16 Jan - 9:43

Donner le change : c’était ma priorité absolue parce que j’avais sacrément dégusté. Cette déflagration, c’était ni plus ni moins une véritable attaque divine que je m’étais ramassé sur la tronche. Cette fois-ci, je n’étais pas passé très loin de dire adieu à ce monde. Ce qui m’avait sauvé ? Mon expérience : tant pis pour les autres et à mesure désespérées, solution pas très académique. Comment avais-je procédé ? C’était mon secret. Et, il fallait que ça le reste. Le prix à payer ?  Et bien nous dirons que c’est en mode «  Jonas temporairement indisponible pendant un bon bout de temps » Je n’avais pas perdu de temps car j’avais pris un peu plus de temps pour finaliser certaines choses avec ma fille. Elle était mon coup de génie. Je plaçais absolument tous mes espoirs en elle car elle serait la synthèse parfaite de mes qualités sans la majorité de mes défauts. Seul ombre au tableau : elle ne sera jamais une combattante comme moi. Mais elle avait une qualité que très peu de gens avaient : elle savait soigner et régénérer le cosmos des autres. Elle pouvait affaiblir la puissance des autres. Plus préoccupant, elle avait la qualité de pouvoir prendre les coups pour les autres. Je lui avais prodigué tout mon savoir pour le jour où elle devrait agir ainsi. En attendant, en bon papa que je suis, j’avais pu lui ramener trois cadeaux : une armure, une épée et son poney Johnston. Plus quelques tenues que j’avais volées… Euh acheté en promettant que je reviendrais dans cinq minutes…  Bon… Volé mais on s’en fout ! Plusieurs jours s’étaient écoulés et je l’avais amené au Sanctuaire. Elle n’était pas prête et il y avait encore une dernière leçon qu’elle devait apprendre et comprendre. J’aurais bien voulu partir mais je doutais. J’avais décidé de rester dans le coin au cas où.  Et puis, le Temple du Grand Pope était propre comme un sou neuf : comme je l’avais désiré, plus de trace de mon passage et c’était mieux ainsi. Je n’étais rien de plus qu’un souvenir et ce n’était pas encore l’heure que je fasse ma véritable apparition. J’avais un service à rendre, je l’avais rendu. La prochaine fois qu’Athéna me reverrait, ce serait pour de très mauvaises nouvelles.


En attendant, je n’espérais pas passer une merveilleuse journée baigné de solitude en écoutant Bob Marley ou Jimmy Cliff avec un super pétard de ma composition. Pourquoi ? Y a plus ! En bon papounet super modèle, j’avais décidé de tout vendre. De toute façon, quand cette histoire serait finie, je me ferais en mode dealer. Un bon moyen de gagner beaucoup d’argent en attendant de préparer mon sale coup pour cette espèce de connasse d’Athéna, et plus particulièrement cette crétine de Saori qui a du pognon monstre et qui ne m’en fait pas bénéficier !! Et la pension pour les anciens combattants !! Ça existe !! Moi, vénale ? Mais non !!  Et, comme d’habitude, le temple du Grand Pope était, encore et toujours, occupé. Que pouvait voir les invités ? Un mec normal, en apparence bien sûr, tenant un poney qui s’avançait vers le trône sans leur prêter grande attention, suivi d’un homme en costume noir aux allures de mafiosos 100% garanti sicilien pas commode pour les humains normaux mais petite bouse de merde pour moi.  


«  Hola ! Jonas ! T’y as dou monde dans ton endroit secréto ! J’y pensais qu’il n’y avait personne ! C’est mouvais pour les affaires ! » Décrétait l’Homme alors que je soupirais bruyamment.


«  T’as raison Don Corleone ! Mais, on s’en fout ! Tu prends la came vite fait, tu la vends, tu me files 90% de la recette et c’est tout ! » Répondis-je du tac o tac alors que je me tournais vers le Poney et que je plaçais un doigt devant sa tête en faisant ma tête sérieuse. «  Johnston ! Assis ! Pas bougé !! » Ordonnais-je d’une voix autoritaire alors que le Poney s’exécuta. Puis, je me tournais vers le Mafioso.  «  C’est dehors ! Trois gros paquets. J’ai des invités, casses toi tout de suite ! Et pas un mot de plus sinon, tu sais ce qui va arriver hein ? » Avertis-je d’une voix menaçante.


Le Mafioso ne daigna même pas regarder  les autres personnes qui étaient présent ici et qui signifiaient simplement que j’allais encore devoir faire mon boulot de « Grand Pope » en attendant des renforts… Ou plus exactement le renfort.  Au moins, il allait partir prendre la marchandise quand je le hélais en regardant le Poney en souriant.


«  Et comme d’habitude, tu ne connais pas cet endroit, tu n’y es jamais allé, tu ne sais pas d’où vient la came… » Commençais-je alors que Don Corleone achevait la menace habituelle d’une vocalise blasé.


«  Oui, jou sais ! Sinon, tou viens chez moi, tou tues tout le monde, tou violes ma femme, mes filles et même ma grand-mère et tou fais barbecue avec mon chien ! » Me coupa-t-il la parole alors qu’il quitta le temple comme si de rien n’était.


«  Qu’est-ce que ça fait du bien d’être compris pour une fois hein Johnston ? Allez ramènes toi mon vieux  copain !  Patientes encore un peu le temps que la cavalerie amènes son cul ! En attendant, toi et moi, on va bien se marrer ! » Rassurais-je en lui caressant sa tête.    


Soupirant bruyamment, je me dirigeais vers les marches du trône et m’assis sur la dernière de celle-ci alors que le Poney vint se poser à côté de moi. Je regardais  les gens ici présent en les détaillant silencieusement du haut vers le bas et du bas vers le haut. Je sortis deux pétards : je m’allumais les deux clopes du bonheur pus en coinçais une dans la gueule du Poney. Je jetais un coup d’œil à Johnston qui fumait le pétard, la fumée sortant par se orifices nasaux. Je haussais un sourcil en souriant puis retournais à ma contemplation de mes invités du jour. Qu’avions-nous au menu du jour ? Une nana, ma foi canon. Je l’aurais bien serré dans les cabinets sauf que son aura m’ôta toute volonté de faire mumuse avec elle. D’accord ! Elle devait être comme Evgeni ? Ce devait être elle sa boss ou quelque chose comme ça. Derrière un comportement légèrement what the fuck, ma cervelle fonctionnait à cent pour cent, c’était ça ma spécialité : jouer sur les apparences. Quelque chose me disait qu’avec elle, j’aurais fort à faire. Je devis représenter Athéna mais mon aversion totale et extrême pour ces enfoiré d’Olympiens resterait toujours gravé dans le marbre. Jonas en mode diplomate ? Heureusement que j’ai un stock de pétard, ça va m’aider à être zen !  Et nous avons donc le Chevalier du Cancer, le fameux Akuma, celui qui portait ne armure qui était un peu chère à mon cœur. Je le regardais lui aussi silencieusement alors que j’exhalais de la fumée de ma bouche en un petit soupir d’aise. Et, enfin, le troisième était un Homme venant d’Asgard qui réclamait une entrevue. Au moins, ils avaient toute et tous une seule et même motivation : venir voir le Grand Pope.  Bah, ils allaient être servis. Je caressais la crinière du Poney un court instant alors que je levais une main en direction de l’assemblée en signe d’attente.  J’ôtais la cigarette roulée de ma bouche, pris une grande inspiration et me mis à hurler soudainement.


« CORNICHON !!!! JACK DANIELS !!!! ROSWELL !!!! AU PIED !!!! »


Trois gardes apparurent  et se présentèrent devant la grande porte. Il y avait un moche avec une tête de cornichon, un moche avec un pif aussi long qu’une bouteille de whisky et un moche avec une tête ressemblant vraiment à la tête de Roswell.


«  Table ! Chaise ! Bouteilles et apéritifs ! On a des invités ! Au pas de course ! » Ordonnais-je d’une voix tonitruante en claquant des doigts alors que je m’adressais à l’assemblée pour la première fois et que les Gardes étaient partis aussi vite qu’ils étaient arrivés. «  Désolé ! Chez nous, les Gardes sont laids mais au moins, maintenant, ils servent à quelque chose. C’était pas le cas avant mais au moins, ils sont content d’être utile à quelque chose… » Annonçais-je d’une voix  cool alors que les Gardes revinrent quelques minutes plus tard avec une grande table circulaire, une dizaine de chaises qu’ils disposèrent autour. Des bouteilles d’alcool en tout genre étaient posées sur la table et des biscuits d’apéritifs apparurent çà et là. Verres et assiettes étaient posés  sur la table avec des serviettes. J’agitais la main pour les congédier mais les remerciais à ma manière en leur offrant la possibilité de prendre un pack de bière. Ils inclinèrent la tête en souriant, m’envoyèrent un clin d’œil que je répondis avec un simple hochement de la tête puis ils disparurent.    


« C’est moi le Grand Pope. Je m’appelle Jonas. Les Cérémonies protocolaires, ça me fait chier ! Mettez-vous à l’aise et… Discutons… » Annonçais-je d’une voix pépère alors que je me levais pour aller me chercher une bouteille de whisky. Je dégoupillais la bouteille, m’assis à une chaise et les regardais tous, la clope coincée dans ma bouche, la bouteille posé devant moi, prête à être consommée.
Revenir en haut Aller en bas
Shaka
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah
avatar


Messages : 456
Date d'inscription : 09/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
4/50  (4/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Sam 16 Jan - 13:53


Aujourd'hui au Sanctuaire, tout le monde avait sans doute eu vent de la venue de la messagère d'Athéna, Bastet. Une certaine égyptienne d'Esna. Il fallait être un ignare pour n'avoir jamais entendu parler d'Esna et de ses messagers. Bien que les Saints n'avaient jamais eu vraiment l'occasion de côtoyer les Messagers et de se rendre à Esna. Du moins c'était le cas de Shaka, qui ne s'était jamais occupé de fonctions administratives jusqu'à la précédente Guerre Sainte. De nature solitaire de asociale surtout, le Saint de la Vierge s'était toujours occupé de régler ce qu'il avait à régler tout seul. Seulement, sa vision avait quelque peu changé depuis qu'il était revenu à la vie. Il ignorait toujours comment cela avait pu se passer d'ailleurs. Un tel acte relevait du divin, seul un Dieu peut ainsi choisir de ressusciter, ou non, les morts. De plus, Shaka avait toujours entendu dire lors de ses méditations que cela n'était pas possible, jamais Bouddha n'avait ramené à la vie un mort. Qui plus est, pourquoi seulement lui et Kanon des Gémeaux ? Encore un point mystérieux à élucider. Aussi Shaka espérait que la Messagère égyptienne apporte un bon augure. Peut-être également pourrait-elle aider le blond à trouver ses réponses ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir. Shaka avait décidé d'aller accueillir la dénommée Bastet. Lui qui d'habitude ne se mêlait jamais des affaires administratives du Sanctuaire, la récente mission confiée par le Grand Pope lui avait donné plus de responsabilités. Même si ça ne l'enchantait pas particulièrement, il fallait bien que quelqu'un le fasse. Étant un "ancien" Gold Saint, doté d'une grande sagesse, l'indien était sans doute le mieux placé pour accomplir cette tâche.

En chemin il croisa l'un de ses nouveaux frères d'arme, qui se présenta comme étant le Saint du Cancer. Il avait l'air de posséder un plus grand savoir vivre que l'ancien crabe d'or, que Shaka avait connu dans sa jeunesse. Il était accompagné par un homme qui semblait venir d'Asgard. Un guerrier divin donc ? Pourquoi pas. Que faisait-il au Sanctuaire, la Vierge se posa mentalement la question, mais il ne la lui posa pas. Il dégageait un cosmos chaleureux et plein de vie, il n'avait vraiment pas l'air d'être un ennemi. Cependant Shaka ne le connaissait pas, aussi restait-il prudent. Conservant son attitude calme et impassible, il lui répondit simplement :

"Shaka, Chevalier d'or de la Vierge."

Lui qui voulait rencontrer le Grand Pope, il n'allait pas être déçu du voyage. Encore une raison de plus pour l'indien d'être présent, au cas où il devrait rattraper l'attitude grotesque de Jonas, histoire que le Sanctuaire et les Saints ne soient pas discrédités en trente secondes. Il valait mieux également pour la jeune égyptienne qui venait d'arriver elle aussi devant le palais du Pope. Shaka laissa Akuma se présenter, ainsi que le guerrier divin. Le blond sourit intérieurement. Ce dénommé Hakon avait vraiment l'air sociable, tant mieux. Ainsi il se présenta de nouveau, mais cette fois-ci en s'adressant à la Messagère d'Athéna :

"Soyez la bienvenue au Sanctuaire. Je suis Shaka de la Vierge. C'est toujours un honneur de recevoir nos amis étrangers. Le Grand Pope vous attend."

Shaka avait eu du mal à prononcer cette dernière phrase. Lui était habitué à Jonas, mais il craignait fortement que son attitude soit fortement déplacée après la manière dont il avait traité Almas. Hakon intervint alors, se demandant où était le Grand Pope. Shaka lui aurait bien dit que Jonas était absent, mais malheureusement...Le voici dans toute sa splendeur. Ou presque. Trônant sur son siège, cigarette à la bouche et attitude désinvolte, voici ce qui servait de Chef aux Saints. Le Saint de la Vierge avait honte et se retenait de commenter la scène qui se déroulait devant ses yeux, les Gardes aux noms ridicules qui se hâtaient de préparer une table digne d'un banquet mais uniquement composée d'alcools en tout genre. Enfin. Shaka était persuadé qu'il ne s'agissait pas de la meilleure façon de recevoir une Dame, ni même des invités quels qu'ils soient. Les convives s'installèrent donc autour de la table et Shaka prit place aux côtés de Bastet. Il lui glissa :

"Ne prêtez pas attention à son langage. Athéna lui fait confiance. Malgré tout."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Sam 16 Jan - 20:33

Les quelques minutes de silence se terminèrent enfin lorsque des bruits de pas de firent entendre dans le dos de Bastet. Se retournant alors, elle vit un premier homme s'avançait tout en se présentant sous le nom d'Akuma, le chevalier d'or du cancer. Il proposa son aide même s'il ne pouvait certainement pas l'aider vu qu'il n'était pas le Grand Pope. Malgré tout, elle lui offrit un sourire puis se tourna vers la seconde personne qui n'était pas un personnage du sanctuaire. La diplomatie était donc toujours une valeur sûre chez Athéna, la jeune femme était soulagée. La déesse protectrice  de la Terre et de l'Humanité prenait à cœur de discuter avant de frapper, une voie sage et respectable. Bastet suivait la même ... enfin jusqu'à un certain point. Beaucoup connaissent celle qu'on appelle " l'Assassin". Une ombre étrangère qui se veut sans pitié lorsque son dieu lui demande d'en terminer avec une cible ... et bien cet Assassin était devant ce joli petit monde et il ne le soupçonnait surement pas. Il s'appelait Hakon et venait d'Asgard. Tient ... justement elle en revenait !

Oui sa dernière mission avait été de retrouver le chevalier perdu dans la toundra d'Asgard... un certain Dealor des Gémeaux. Joli petit paquet de folies celui la ! Ils avaient passé leur temps à fuir les asgardiens jusqu'à ce qu'ils prennent l'avion pour s'envoler vers le Sanctuaire. Mais Bastet allait taire le chapitre de la Baston dans le village du nord ... pour commencer ce lien diplomatique sur de bonnes bases !

Le troisième avait une aura de calme et de sainteté. Disons même qu'il était un des rares hommes que les dieux appelaient " éveillés". Un personnage intéressant, son cosmos aussi doré de le premier arrivant flottait gracieusement et se mêlait à sa longue chevelure d'or. La messagère lui offrit également un sourire alors qu'il lui indiquait que le Grand pope l'attendait, une bonne nouvelle puisqu'il y avait maintenant foule dans les lieux. Shaka ... oui elle avait déjà entendu ce nom. Il s'agissait là d'un chevalier d'or depuis longtemps porteur de son armure et surtout qui avait vécu la mort pour en être revenu à la vie. La porteuse de l'armure d'or de la renaissance ne pouvait être qu'intéressée par une discussion plus en privé avec ce Shaka.

-" Je vous remercie, je suis ..."

Mais elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un homme se mit à crier devant eux. Il semblait être arrivé de derrière le trône et, d'ailleurs, prenait ses aides dans ce lieu. Il était donc le Grand pope ? Le plus étrange était la présence d'un poney à son côté, non en fait le plus étrange était son comportement et sa manière de parler. En quelques instants et surtout quelques allés retours aussi rapides que la lumière de la part des "gardes", un banquet fut installé. Mais ... quelle était cette manière de recevoir les dignitaires de camps divins ? Peut-être qu'il s'agissait d'une nouvelle coutume même si Shaka ne semblait pas très à l'aise non plus.

Le langage du grand pope ne dénatura aucune le tableau plutôt burlesque de la scène. Bastet resta face à la table, ne bougeant pas d'un centimètre. Elle n'était pas là pour manger, ni boire, mais pour discuter de l'avenir de la planète et de la direction que prendrait la diplomatie entre leurs deux camps.

-" Je suis Bastet, messagère d'Hermès affilié à la Déesse de l'humanité et protectrice de la Terre. Je suis ici pour discuter avec le représentant en charge de la diplomatie."

Avoir été détaillée de la sorte par ce Jonas n'avait fait ni chaud, ni froid à la demoiselle. Il fallait dire que les endroits de mauvais genres, elle en avait parcouru pour sortir de l'ombre de nombreux mécréants. Malgré tout, elle n'était pas du genre à se répandre dans la faste et la nourriture à excès. Plaçant vers mains dans son dos, laissant le silence retomber doucement, elle ne devait surtout pas céder au manège de ce Grand pope ... quelque chose lui disait qu'il était un brin joueur.

-" Mais je puis revenir avec la fin des festivités, il n'est pas dans mes habitudes de discuter de la sauvegarde de l'Humanité et de la Paix autour d'une table digne des fresques de Gargantua."

Toujours aussi immobile, son regard ambré se planta dans celui de Jonas. Les autres présents n'allaient pas tardés à réagir à leur tour, peut-être ne serait-elle pas la seule à prendre du recul sur l'image dépeinte par le Grand pope Jonas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Dim 17 Jan - 14:50


Je n'avais jamais vraiment côtoyé le grand pope, et visiblement c'était peut être pas plus mal. J'ai eu du mal à croire que le supposé chef des 88 chevaliers se comporte de la sorte. Mais un petit banquet n'était pas si mal venu, marcher sa creuse un peu après tout. En y repensant on était là pour une mission diplomatique, et non pour se faire exploser la panse. Je pris place autour de la table avec ses compagnons et le jeune demoiselle dont il ignorait encore l'identité. En revanche j'admirais son calme olympien dans ses circonstances, parce que si j'étais pas lié au Sanctuaire je me demanderais déjà comment m’éclipser. On entendait seulement la voix du pope résonner dans le temple, pendant qu'il déboucha une bouteille de ce qui semblait être du whisky. J'étais le dernier à refuser un verre en temps normal mais je n'étais pas venu picoler mais pour régler avec un ami une histoire diplomatique. Ami qui d'ailleurs s'empressa de tendre son verre pour recevoir le liquide ambré. Inutile de dire que j'étais blasé mais pas étonné en voyant ça, il était venu avec un fût de bière après tout.

- Je suis Bastet, messagère d'Hermès affilié à la Déesse de l'humanité et protectrice de la Terre. Je suis ici pour discuter avec le représentant en charge de la diplomatie.

Une messagère d'Hermès ? Il me semblait déjà avoir entendu ça quelque part mais je n'étais pas assez informé visiblement, et je n'arrivais pas à me rappeler. Mais j'avais comme l'impression d'être d'un seul coup de trop à cette table. Je regardais Hakon et Shaka en me demandant si on devrait attendre dehors ou non, mais je suis assez curieux donc j'allais peut être rester un peu, pour être au courant de l'actualité dans le Sanctuaire. Peut être qu'un jour ils feront un journal pour informer les chevaliers du développement interne et diplomatique de notre lieux sacré. Tiens je n'avais pas remarqué le poney, il fait aussi parti du banquet ? Oups, je m'égard. Après que la messagère eu fini de se présenter, je posa la main sur la tête du guerrier d'Asgard assis à ma droite comme si c'était un enfant et déclara :

- Je suis ici avec le Guerrier Divin Hakon Wodan pour qu'il achève une mission diplomatique entre son pays et le Sanctuaire.

Le pope nous regarda mais j'arrivais pas à décrire de telle manière. Hakon en revanche je pouvais lire un peu de mépris à mon égard dans ses yeux, je pense pas qu'il aime être pris pour un enfant mais lui l'emmerder allait être mon passe temps quand je le verrais. Je regarda alors Shaka, me demandant si il allait intervenir à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Mar 19 Jan - 13:09


Ce que j’avais vu du sanctuaire était plutôt classe, leurs guerriers étaient puissants, j’en avait pour preuve Akuma, ils étaient fiers et sérieux, impliquer dans la protection de la terre, bien qu’un peu barbare parfois, tout le contraire de la vierge apparemment qui laissait exulter un calme que l’on aura pu croire infini depuis que j’avais engagé la parole avec ce dernier lors de notre chemin. J’en retenais aussi ses paysages, magnifique, baigné de soleil, de nature et de vie. En fait après une mure réflexion, l’apparition du grand pope était elle aussi pleine de vie pour l’homme qui avait pour devoir de commander aux armée d’Athéna lorsque cette dernière était indisposée, possédant alors le pouvoir de dominé le monde si jamais l’envi lui en prenait, en bref un statu important à ne pas négligé elle semblait tout de même un peu étrange, j’avais regardé les yeux grands ouverts, comme deux soucoupe volante les gardes aux nom tout aussi étrange et à l’apparence un peu repoussante s’affairé à dresser une table et un buffet qui ressemblait beaucoup plus à un apéro entre pote en pleine crise d’adolescence qu’a une collation pour une réunion importante où l’on discuterai alliance et peut-être même stratégie guerrière. Soit sans rien dire, pour ne pas blesser je m’assis à la table. A la gauche de Shaka et à la droite d’Akuma, le premier murmurant quelque chose à Bastet, il avait l’air quelque peu gêné par l’attitude du grand pope, ce qui me fit dire que tout cela n’était pas une situation normale. Bien soit après tout à Asgard l’alcool n’est pas la dernière boisson servie, loin de là. Je tendais mon verre pour recevoir le whisky que me servait le grand pope. Je ne m’inquiétais pas pour mon taux d’alcoolémie nous les habitants du peuple nordique on a l’habitude de boire beaucoup et puis de plus, je n’avais pas à conduire pour rentrer chez moi, pouvoir se déplacer à la vitesse de la lumière a parfois des avantages non négligeables.

Alors l’autre étrangère était une messagères d’Hermes … hm encore un dieu de plus qui va se joindre à cette grande cour de récrée divine, je notais cette information dans un coin de ma tête, Bastet n’avait pas l’air dangereuse, mais j’avais depuis longtemps appris à me méfier des jolies choses, après tout une épée n’est pas belle en plus d’être dangereuses ? Un sourire perla sur mes lèvres à cette pensée ridicule, juste avant que la main d’Akuma n’atterrisse sur ma tête éparpillant un peu mes longues boucles de jais devant mes yeux. Je ne voyais maintenant que quelques morceaux de la scène comme si cette dernière avait été brisé contre un mur. Une impression assez désagréable, tout comme l’intervention de mon ami aux cheveux à la couleur du sang, j’appréciait beaucoup le chevalier du Cancer, comme un camarade, un frère de bataille et surtout comme un ami, mais son attitude me déplaisait et je savais que sa lui plaisait, je ne pouvais que le foudroyer de mon regard bleu saphir pétillant de colère, mais aussi d’un rire contenu. Je lui aurai bien envoyer mon verre dans la tronche, mais sa aurai franchement manqué de dignité venant de moi, de plus j’avais retrouvé mon sérieux pour me concentrer sur ma mission. L’alliance entre mon pays et le sanctuaire. Je retournais mon regard vers l’étrange grand pope, tout en prenant la main d’Akuma posé sur ma tête pour la reposé sur la table, là où était sa place. Je me délectai quelque seconde de l’ambre liquide qui rayonnait doucement dans le verre que je venais de reposer. Puis j’élevais la voix.

-En effet, je suis ici pour parler des relations entre nos deux camps, je vous ai envoyer une lettre plutôt, avant mon départ d’Asgard.

Puis je me retournais vers l’assemblé, notre petite troupe semblait parfaitement à l’opposé de ce que la situation attendait, comme si nous étions une note dissonante dans une parfaite symphonie de Beethoven ou de Mozart, je souri à Shaka et à Bastet, un sourire léger et très diplomatique, celui qu’on offre à un camarade avec qui on va devoir travailler en groupe pendant un long moment.

-Oh si vos affaires sont plus importantes, commencer, je peux encore attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Mar 19 Jan - 19:33

Il y en avait très peu dans ce sanctuaire qui aurait pu noter cet infime changement de caractère. Il n’y avait rien de vraiment démonstratif mais juste une impression aussi fugace qu’une petite brise de vent qui chatouille votre visage pour disparaître complètement. Dans mon cas, cela se jouait dans le regard que je portais sur les autres : il était… Comment dire… Un peu plus différent que d’habitude. Perçant ? Comme un aigle qui observe sa proie avant de fondre sur lui ? Froid ? Distant ? Comme un Dieu Neutre qui observe le comportement d’un Humain ? Dans le groupe, il n’y en avait qu’un seul qui pouvait se douter de cette infime évolution qui ne ressemblait aucunement à l’habitude : je jetais un ou deux coups d’œil à Shaka puis reposais mon regard sur les autres. D’abord, la première fois, ce fut un peu plus long, l’espace d’une ou deux secondes. Puis, lorsque mon regard embrassait l’ensemble de l’assemblée, on aurait pu croire que je ne le considérais plus que comme un élément sans aucune existence. On se tromperait. C’est ça qui est génial : l’art de regarder sans regarder : donner une certaine importance à une personne sans que personne ne s’en doute un seul instant. Maintenant, c’était à Shaka de suivre mes pensées et ma logique. Là, il était bien le seul à avoir la sagesse et l’intelligence de comprendre mon raisonnement car j’avais placé une grande partie de mes espoirs en lui. C’était le test final, l’examen blanc, le bac général et on verrait s’il aurait mention très bien. Et, en ce qui concerne Akuma, je ne le connaissais pas encore très bien mais ce serait aussi un moyen d’expérimenter son véritable potentiel et le premier point non négligeable serait de déterminer son intelligence. En clair, si c’est un débile qui ne fera que foutre la merde au sanctuaire, je devrais m’occuper de son cas. Mais s’il possède un petit quelque chose qui me plaît, alors je pourrais considérer sa situation autrement. La Cloth du Cancer, et je suis très bien placé pour le savoir, a ce don de n’avoir pas eu de bol : entre les trop gentils, les trop méchants et les trop cons, à ma connaissance, elle n’a jamais eu qu’un seul et unique propriétaire qui pouvait parfaitement saisir la quintessence de son sens. Secrètement, depuis cinq cents ans, j’ai espéré qu’elle  serait portée par un homme ou une femme aussi digne que la Guerrière que j’avais connue autrefois. Akuma n’entrait pas vraiment dans mes priorités mais cela ne signifiait pas que je ne portais pas un regard attentif sur lui pour autant. Bien au contraire… Mais, cela ne serait pas à moi de m’occuper de cette affaire.


Et là, toujours assis, ayant servi à boire qui voulait, je me contentais de boire une bouteille de whisky au goulot en savourant le nectar avec délice. Oui ! Le Grand Pope est amateur de bonnes bouteilles et ce Chivas 21ans d’âge en était la meilleure preuve. Du moins pour un début. Je coinçais ma petite clope dans la bouche et la fumais sereinement en regardant la première qui se manifestait.  Bastet, telle était son nom, était donc l’émissaire de ce foutu connard de merde d’Hermès, un Olympien de mes deux couilles. Oui, c’est vrai, je ne les aime pas du tout et surtout je ne leur fais pas confiance.  Voilà donc une Servante Olympienne qui est en charge de faire acte de diplomatie avec nous. Elle était affiliée à Athéna ? Un sourire se figea sur mon visage lorsqu’elle m’annonça ce petit détail complètement grotesque. Elle ne voulait pas participer aux festivités ? Dommage ! Elle ne sait pas ce qu’elle rate ! Il n’était pas dans ses habitudes de causer paix, amour et fraternité avec un repas digne de Gargantua ? Bah… Il y avait un os… Un tout petit grain de sel dans sa belle machinerie… Le genre de truc qui adore créer un putain de dysfonctionnement et foutre un sacré bordel ! Jonas révolutionnaire, rebelle et fouteur de merde ? Oui Monsieur ! Oui Madame !


Je continuais de fumer ma clope quand je vis que Johnston était en train de se lever et commençait à tourner sur lui-même.


«  Putain ! Johnston ! Tu chies dans mon temple, je te bouffe façon steack à cheval avec tes tripes comme frites et ton sang fera office de sauce mayo dessus ! » Menaçais-je alors que je pointais la sortie du Temple du Grand Pope en gueulant «  DEHORS ! » Puis, je le vis obéir comme un brave poney super intelligent  et il quitta le temple, nous laissant tranquille. «  Excusez- moi ! Le temple a été nettoyé et je n’avais pas trop envie d’avoir du caca de Poney sur le sol ! » Déclarais-je en souriant alors que je me tournais vers l’assemblée. «  C’était quoi la suite ? » Demandais-je alors que je pris quelques gâteaux d’apéritifs et que je les grignotais doucement.

C’était au Crabe de de causer et il présenta donc Mister Glaçon, confirmant donc bien la proposition d’une alliance entre le Sanctuaire et Asgard. Chose amusante, il l’ennuyait mais je pouvais très bien sentir leur complicité. C’est mignon tout plein mais c’est relégué direct sous la trentième table car pas très essentiel à mes yeux. Néanmoins, cette attitude ne serait pas oublié et avait beaucoup de signification, entre autre le fait que rien n’avait changé être Odin et Athéna. Chassez le naturel, il revient toujours au galop. J’inclinais doucement la tête en direction du Chevalier du Cancer puis tournais le regard vers le Guerrier Divin.  Je l’observais dans les moindres détails: de temps en temps, je lâchais la clope pour boire une bonne rasade de whisky en rotant puis je remettais ma clope dans mon bec, une douce senteur pas désagréable parfumant un lieu bien trop clean.  

«  La lettre dis-tu ? Euh… Attends… J’en reçois pas mal ces derniers temps… Euh… Non… La lettre des impôts, je me suis torché le cul avec… La lettre de Scully, je l’ai enfoncé dans le derrière de Roswell… Ah oui ! Je me souviens ! Je l’ai reçu… Bien écrit, agréable à lire, bien calligraphié… Au moins, la Poste fonctionne bien chez nous comparé à celle d’en haut… » Annonçais-je en souriant en dressant un pouce de la main. Puis, il déclara que si nos affaires étaient plus importantes, nous pouvions commencer et qu’il pourrait patienter encore un peu. Ce à quoi, je refusais catégoriquement en secouant la tête alors que je jetais la cigarette par terre. Je la regardais disparaître, songeur un long moment. Puis…


«  Non Hakon… Personne ne patientera et on va toutes et tous discuter gentiment puisque nous n’avons rien à cacher. Après tout… Nous avons toutes et tous un but en commun : nous voulons entamer des négociations et des discussions… » Poursuivis-je en me levant et en regardant Bastet droit dans les yeux alors que je me servis une bière de Sköll. Je revins à ma place et attendit silencieusement, dégustant la bière silencieusement.


« Athéna est absente pour je ne sais quelle raison d’ailleurs. Sa balade en Enfer ne doit pas être de tout repos. Alors, en attendant, ici, c’est moi le Grand Pope en charge de la diplomatie. Je règne aussi sur le Sanctuaire. Et, aussi étonnant soit-il,  c’est Athéna qui est venue me voir pour être sa voie officielle. En conséquence de quoi, mes paroles sont aussi ses paroles… » Commençais-je alors que je regardais l’Envoyée d’Hermès qui était en face de la table. Je la regardais longuement puis mes yeux dérivèrent vers les autres qui étaient assis autour de la table. «  On dirait que tu es bien la seule à être debout. Tout ceci – Je désignais la table, les chaises, les bouteilles et les gâteaux d’apéritifs du regard – est le fruit du dur labeur  de simples hommes que l’on nomme Gardes. Cornichon… Je veux dire Akaos… Est un grand ébéniste qui a conçu cette table avec tout son cœur. Jack Daniels… Sélénas pardon… est aussi un expert dans le travail du bois. Ces chaises, c’est beau c’est solide, c’est confortable. Roswell, qui porte le doux nom de Christyos, est un Verrier de génie. C’est lui qui a fait les assiettes et les verres. Les alcools et les gâteaux d’apéritifs sont la contribution des autres Gardes qui ont travaillé pour offrir tout ceci aux représentants extérieures du Sanctuaire… » Révélais-je d’une voix calme, faisant planer un certain silence avant de reprendre la parole. «  Il me semble que tu devrais changer tes habitudes pour une fois. Puisque tu es une Messagère d’Hermès et que tu es affiliée à Athéna, tu devrais savoir toute l’importance que revêt ce genre de petites attentions, très certainement inutiles pour toi,  aux yeux d’Athéna n’est-ce pas ? » Demandais-je en terminant ma bière et en faisant signe à Bastet de s’asseoir.  «  Si, vraiment, tu veux discuter paix et sauvegarde de l’humanité, fais-le d’égal à égal en respectant les principes chères à Athéna. » Déclarais-je alors qu’, une nouvelle fois, je me plongeais dans un profond silence en attendant que l’Émissaire de l’Olympien s’assoit en notre compagnie et rende hommage aux efforts des êtres que l’on considérait toujours comme étant des pions que l’on pouvait jeter à la poubelle.


« En quoi le sort de la Terre intéresse-t-il une Émissaire d’Hermès ? Pardonnes ma franchise mais pourquoi Hermès envoie-il maintenant une personne pour discuter sauvegarde et paix dans le monde alors qu’il aurait pu proposer son aide et son soutien à Athéna bien plus tôt que cela ? Athéna s’est toujours dressée seule contre les Olympiens qui voulaient la conquête de cette planète. Je suis très… Perplexe. Peut-être que grâce à toi, certaines ambigüités pourraient être levées. » Déclarais-je d’une voix étonnamment calme pour Celui qui était, à peu près, le seul capable d’appréhender un peu la surface de ma psyché. Mon visage était fermé mais, pour autant, je ne dégageais aucune sensation agressive. J’étais tout ce qu’il y a de plus neutre et équilibré.

Puis, je me tournais vers Hakon.  Je m’allumais une clope et balançais le paquet au milieu avec le briquet pour que tout le monde puisse se servir. Je croisais les bras, posais une jambe sur l’autre et exhalais de la fumée par le nez et la bouche.


« J’ai très bien reçu ta lettre et je comprends parfaitement ta situation. Plusieurs interrogations personnelles, des petites choses qui me trituraient l’esprit, ont trouvé réponse. Odin et Athéna ont toujours été des alliés naturels et ce depuis bien longtemps. Alors, parle librement et honnêtement : qu’attends-tu de nous exactement ? » Demandais-je. « Parce que Son retour ne me convient pas du tout. Si tu veux mon avis, l’épisode de l’Anneau des Nibelungen est du pipi de chat en comparaison de ce que vous traversez actuellement. Ce n’est que mon opinion personnelle d’ailleurs… » Énonçais-je d’une voix fort entendue, faisant comprendre au Guerrier Divin que j’avais compris une très grande partie des tenants et des aboutissants de cette histoire.  Enfin, je me tournais vers les deux Chevaliers d’Or. «  Shaka… Akuma… Je vous autorise à pleinement vous exprimer et à donner votre avis en toute sincérité concernant les deux affaires qui nous occupent. Si vous l’acceptez, vous pouvez rester. Si vous ne vous en sentez pas capable, la porte est grande ouverte. Ici, nous sommes là pour échanger nos idées dans le but de trouver un terrain d’entente acceptable qui satisfassent tout le monde. » Déclarais-je d’une voix à la fois neutre et sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Shaka
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah
avatar


Messages : 456
Date d'inscription : 09/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
4/50  (4/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Lun 25 Jan - 22:26

Sans aucun doute, une petite conversation avec cette prétendue messagère d'Athéna, plus privée. Plus tard. Pour le moment, ils se devaient de terminer cette entrevue. Shaka craignait un peu la manière de Jonas de recevoir des invités importants. Il avait eu raison de s'en faire, cependant il n'y prêta pas plus d'attention que ça, étant à présent un habitué des lubies un peu spéciales de l'individu qui leur servait de Grand Pope. Toutefois, Shaka était probablement le seul à déceler un léger changement de comportement chez Jonas. L'homme le plus proche de Dieu ne laissa rien paraître, naturellement, mais jeta un coup d'œil furtif en direction du Grand Pope. Leurs regards se croisèrent alors, ainsi le Gold avait sans doute vu juste. Il était pris d'une soudaine impression désagréable, il ne saurait l'expliquer. Pourquoi est-ce que Jonas avait ainsi changé ? Bien qu'il restait un grossier personnage quelque peu extravagant, Shaka notait une lueur étrange dans son cosmos par rapport à d'habitude. Sortant de ses pensées concernant le Grand Pope, le Saint de la Vierge se focalisa de nouveau sur la présente conversation. Basket se présenta brièvement, elle n'eut pas le temps de finir de répondre à Shaka, interrompue donc par Jonas. Elle souhaitait parler au représentant, et bien il était en face d'elle. L'indien songea que la jeune femme ne s'attendait sans doute pas à un tel personnage par rapport à Shion ou même Saga. Les grossièretés et l'attitude grotesque de Jonas, et le terme "représentant en charge de la diplomatie" ne faisaient pas vraiment bon ménage. Et pourtant, malheureusement Bastet s'y faire.

Shaka restait de marbre, écoutant attentivement chacun à leur tour ce qu'ils avaient à dire. Il n'avait pas l'intention de toucher au festin. Cela n'était vraiment pas de mise. Les grecs avaient des coutumes étranges. Le frère d'arme du Cancer présenta le Guerrier divin, venu au Sanctuaire pour une mission diplomatique également entre Asgard et la Grèce. Enterrer la hache de guerre était somme toute une bonne initiative. Shaka espérait que Jonas ne brutalise pas trop Hakon pour ne pas lui donner une image négative des Saints. Même si cela était probablement trop tard. Akuma se tourna vers le blond, mais celui-ci passa outre et baissa les yeux, sans intention d'intervenir. Hakon ne semblait pas être impressionné le moins du monde par l'attitude de Jonas et évoqua la fameuse lettre qu'il avait fait parvenir au Sanctuaire peu avant sa venue. Mais le Saint de la Vierge se retint de tout commentaire et de se frapper le front avec la paume de sa main, tant le langage du Grand Pope l'exaspérait. Il préféra l'ignorer tout bonnement, attendant d'être sollicité pour une intervention bien plus intéressante.

Étonnamment, et à la plus grande joie de Shaka, Jonas finit par devenir plus ou moins sérieux. Quand il s'y mettait, il était capable de s'affirmer, de faire preuve de plus de crédibilité en tant que Chef des Saints. Et l'indien préférait sans aucun doute cet aspect là de sa personnalité. Ainsi il l'écouta, cette fois. Naturellement, il restait encore quelques petites choses à améliorer dans un discours diplomate, mais Jonas ne racontait pas que des grossièretés. Ce qu'il avançait était plutôt intéressant aux yeux du Saint de la Vierge, qui ne prit la parole que lorsqu'il y fut convié. Avant tout, son regard avait de nouveau croisé celui d'Akuma pour que tous deux se mettent d'accord sur qui donnerait son avis en premier. Le Saint du Cancer accorda un signe de tête en direction de Shaka, qui acquiesça et parla ainsi le premier. Le Gold se racla légèrement la gorge.

"Je serais curieux également d'en savoir un peu plus sur les raisons de votre venue, Messagère. Si vous êtes venue de la part d'Hermès, il serait préférable d'obtenir son point de vue à lui. Après tout, nous avons toujours entretenu une relation cordiale avec le peuple d'Egypte."

Shaka marqua une pause. Une impression étrange lui traversa soudain l'esprit, comme un mauvais pressentiment.
Ils sont tous ignorants quant à la situation actuelle. Mais le peuple d'Egypte devrait plutôt rester en dehors de ça, le Saint de la Vierge en avait l'intuition. Mieux vaut rester prudent, et ne pas abuser des pouvoirs des Messagers, sauf si bien entendu ils finissent par le leur proposer. Fort heureusement ils pouvaient d'abord compter sur le peuple d'Asgard pour se ranger de leur côté.

Shaka n'avait plus l'esprit si tranquille. Sans doute était-il trop méfiant, mais les pressentiments de l'homme le plus proche de Dieu se révélaient souvent vrais. Il avait également la sensation qu'il serait lui-même amené à s'allier aux Messagers. Toutefois, il marqua une nouvelle pause afin de chasser ces mauvaises pensées de son esprit. Il se tourna vers Bastet, puis Jonas.

"Une chose est sûre, nous devons rapidement trouver une solution pour la sauvegarde et la sécurité de nos peuples. L'équilibre de ce monde pèse sur l'alliance qui nous unira."

L'indien préférait rester assez évasif. Son rôle présentement n'était pas en charge de la diplomatie, lui-même n'était pas vraiment un expert en la matière, ayant toujours préféré rester en dehors des affaires politiques. Sans doute son arrogance naturelle était mal venue. Aussi Shaka évita de se mouiller et attendait le point de vue d'Akuma également, ainsi que le reste de la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Mer 27 Jan - 12:08

* Oh le pantin aurait-il rangeait son masque de peste ? *

Un sourire énigmatique se figea sur le visage de la belle égyptienne. Et bien, et bien... tout ceci allait être des plus intéressant. Deux missions diplomatiques se jouaient en même temps, le sanctuaire s'éveillait doucement à cette nouvelle ère. Athéna était pas encore présente, c'était regrettable, mais qu'insinuait-il lorsqu'il parlait d'une " Balade en Enfer "?  S'il fallait s'assoir pour être prise au sérieux, c'était une étrange coutume, Bastet prit donc l'une des chaises vide pour s'y asseoir avec agilité. Pliant les jambes sous sa courte jupe, elle plaça les mains sur la table tout en souriant au toujours au discours de faux travailleur de la terre du grand pope ... avait-il seulement déjà labouré un champ ? Et blablabla ... irrespect des travailleurs grecs, et blablabla ... changer d'habitudes ? Pour qui ... lui ? uhm, autant demander à la Lune de se télescoper avec le soleil un beau matin de printemps.

Shaka vint appuyer légèrement et en toute discrétion sur les points et les questions qui l'intéressait le plus dans le discours du représentant de sa Déesse. Il était un habile orateur, détendu et totalement détaché des émotions terrestres, oui c'était une belle personne à n'en point douter et son cosmos intrigué toujours la jeune chatte divine. Puis il en vint à parler d'une solution. Cela était surprenant de la part d'une être qui semblait si logique et même pragmatique. S'il y avait eu une solution, un jour, à la fin de la guerre et au début d'une longue et durable paix, une vraie s'entend, les Olympiens n'en avaient pas encore dessiné les plans. Lorsque le silence revint enfin et qu'il était présentement temps de répondre, la messagère offrit un sourire au chevalier de la vierge pour retourner de nouveau son regard vers le grand Pope.

-" "Règne sur le sanctuaire", tiens donc, cela me rappelle les paroles d'un certain despote depuis longtemps disparu. Athéna est et restera souveraine de ces lieux, Représentant, vous êtes sa voix et son visage en son absence. Bref passons, je ne suis pas ici pour cela."

Passant lentement la main dans ses courts cheveux de jais, un délicieux parfum se répandait autour d'elle pour enivrer les lieux et s'insinuer dans les esprits. La magie de Bastet pouvait commencer à opérer.

-" Le peuple égyptien est dépositaire d'un héritage millénaire, parler de labeur, vous me faites rire, le peuple égyptien doit survivre par la seule présence du Nil, un fleuve capricieux gouverner par le dieu Hâpy. La famine et la pauvreté sont un désert que le peuple d'Egypte à enduré tout au long de son histoire..."

Il n'était peut-être pas temps de faire un cours sur le panthéon égyptien mais il fallait que la jeune femme remette les choses au clair de toute évidence.

-" Il est bien dommage que vous ne soyez pas au faite des actions de Mon maître et Dieu, Hermès le grand voyageur. Il est celui qui collecte les informations pour en faire profiter ses alliés. Ses voyages l'amène à entendre bon nombre de rumeurs et c'est en les offrants qu'il aide ses amis. Vous parlez de converser d'égal à égal mais ne vous êtes pas vous pas proclamé " régnant " sur les lieux ? Je ne règne sur rien, je suis simplement l'une des oreilles d'Hermès et aussi l'une de ses voix."

Une bonne chose de dite, jouer les girouette et faire des galipettes diplomatiques n'était pas le genre de la douce assassin. Oh que non. Le manque de cohérence du représentant démontrait qu'il était bien moins logique et réfléchi que certain de ses confrères ou plutôt sous-fifre vu qu'il se disait "souverain" des lieux. Quand l'humanité comprendra t-elle que ce n'était pas en se disant roi qu'on devenait digne de gouverner un peuple.

-" Etant porteuse de l'armure de la renaissance et de la vie. Dans mon temple, j'ai le rang d'un Gold Saint et également la puissance cosmique. J'ai l'honneur de porter en moi la mémoire de la déesse qui m'a offert une part de son pouvoir. Depuis des temps immémoriaux, je veille sur les rumeurs qui pourraient intéresser la Déesse protectrice du monde des humains. Occasionnellement, je l'ai aidé de manière plus terre à terre en éliminant les menaces de manière efficace. Je n'offre ce service qu'à la déesse, elle-même. Car Athéna est une déesse guerrière, certes, mais elle ne donne jamais la mort sans raison."

Il ne fallait pas qu'elle s'étende en bavardage, mais pour autant, il fallait qu'elle se vende un peu... Athéna n'étant pas présente, elle devait rester dans les environs malgré tout, attendant l'éveil de la déesse "humaine".

-" Son absence est regrettable mais elle renaîtra, comme à la naissance de chacune des guerres saintes. Le monde souffre, je le ressens et vous aussi, j'en suis certaine. L'échiquier se met en place lentement et se ferait mon travail en aidant les Chevaliers loyaux à la Déesse Athéna. Guide, aide, sœur de bataille s'il le faut, en dernier recours... je me mets au service de la Déesse dès à présent."

Puis se tournant vers Shaka avec une infinie douceur, la jeune femme lui adressa ses mots.

-" La sauvegarde de nos peuples ne se fera pas sans bataille, je le crains. L'essence de la guerre fait partie de ce monde et la paix ne sera jamais durable. Cela m'attriste... mais vous en avez conscience également, Shaka de la vierge. L'alliance des sanctuaires pour contrer les nouveaux maux du monde est et sera toujours la seule solution à la préservation de l'humanité et je suis heureuse que vous l'ayez compris."

Délicatement, son regard se tourna de nouveau vers le grand Pope... vivement qu'elle sorte d'ici, cette table lui faisait de plus en plus horreur. N'avait-il pas vu les quartiers pauvres de sa propre ville ... quelle hypocrisie.


Dernière édition par Bastet le Jeu 4 Fév - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Mar 2 Fév - 21:40


La politique n'était pas le truc que je préférais dans ce monde. Être assis sur une chaise à parler sauvetage du monde n'était pas vraiment captivant. Le combat pour le sauver ça je suis. Je suis plus un homme d'action que de parole. Être utilisé comme arme ne me dérangeais pas, je sais qu'en suivant le Sanctuaire d'Athéna je lutterais pour la paix comme tous les autres chevaliers avant moi et après notre génération. Pendant que les plus aptes à le faire conversaient de la sauvegarde de cette terre, je faisais tournoyer une petite lueur azur dans le creux de ma main. J'écoutais de manière assez passive, retenant que les idées principale de la discutions, tout en réfléchissant aux éventuelles solution à proposer.

En revanche j'admirais la messagère d'Egypte, lançant ,sans vraiment se poser de questions, des piques au grand pope. C'était pas très sympas mais assez drôle. Je ne pus m'empêcher d'esquisser un petit sourire à chaque petites phrases du genre. Cela dit, le sujet traitant maintenant d'allier les différents sanctuaires, ça me paraissait une bonne idée pour aborder ce pourquoi nous étions là, le guerrier divin et moi même. Je joignais alors mes mains, posant les coudes sur la table, la petite lumière bleuté tournant entre mes mains.

- En parlant d'alliance, c'est la mission d'Hakon Wodan ici présent. Vous le savez déjà grand pope, mais Asgard viens nous demander de l'aide, et c'est une bonne occasion pour resserrer les liens avec les terres du nord.

Shaka, chevalier de la vierge de son état, paraissait approuver mon idée et la messagère avait l'air aussi plutôt pour. Enfin c'est l'impression qu'elle me donnais, après je ne lis pas dans les pensées. Je me redressa sur ma chaise, étirant mon dos encore meurtri de récente blessure puis me leva pour me dégourdir les jambes. Je l'avais dit, les moments de parlotte m'ennuie un peu, fallait que je bouge un petit peu sinon j'allais finir par dormir sur la table artisanal. Les paumes de mes mains contre la table, je repris la parole quelques instants.

- Et j'aimerais d'ailleurs m'y rendre en tant que représentant pour donner la réponse du Sanctuaire et me renseigner d'avantage.

Même si guerrier de Sköll allait expliquer la situation, c'était une bonne occasion de me rendre à Asgard pour rendre l'aide que ma fournis celui ci. C'est d'ailleurs en lui faisant comprendre qu'il devait prendre la parole que je clos mon temps de parlotte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Mer 3 Fév - 19:38

Le regard d’Akuma m’incitait à prendre parole, ce que j’eu du mal à faire bien trop concentré à essayer de ne pas rire après la manière dont la messagère d’Hermès avait remis le grand pope à sa place. J’étais d’ailleurs assez d’accord avec elle, si le peuple d’Egypte avait dû enduré la chaleur et les conditions difficile du désert, le peuple d’Asgard lui avait dû affronter le froid, le climat rude et le manque de richesse qui était pourtant nécessaire à la survie du monde. De mon point de vue, je le comprenais parfaitement. Chacune de ses répliques avait démonté chaque point énoncer par le chef des chevaliers avec une violence inouïe. A un tel point que je m’étais retenu de lancer un « Waouh, ça fait mal » d’une voix impressionner avec les gestes et la tête qui allait avec. Mais généralement j’évite de montrer ouvertement que je suis un chieur en société, du moins pas à la première rencontre.
En parlant de chieur, c’était à la chevelure pourpre de m’inciter à parler. J’étais heureux qu’il se présente comme ambassadeur du sanctuaire à Asgard, cette fois sa allait être à moi de lui faire découvrir mon pays s’il venait et je pensais déjà à tous ce que je pourrai lui montrer. Peut-être la grotte de lave s’il n’avait pas trop peur du feu, ou encore un tour des tavernes les plus classe de notre pays. Mais l’heure n’était pas là et sans pourtant cesser de sourire, je retrouvais mon sérieux la lueur qui pétillait dans mes yeux s’évanouissant au même instant. Je savais qu’il était devenu perçant et délivrais une certaine gravité. J’étais de retour au sujet qui m’avais poussé à venir jusqu’ici, la déchéance de mon pays, la mort de notre arbre sacré et également le conflit avec Loki, Freyja qui n’aidait pas. Pour une chose le pope avait raison, en comparaison de l’épisode de la guerre du sanctuaire où notre prêtresse c’est retrouvé manipuler par l’anneau des Nibelungen, ce que nous allons traverser allait être encore plus dangereux et plus grave, j’avais se pressentiment qui me serrait le cœur quand j’y pensais, comme un étau ardent qui engloberait tout mon palpitant.

-En effet, si j’ai décidé de revenir ici c’est que je pense moi aussi que les épisodes que nous allons connaîtrais ne seront rien en comparaison des évènements passées.  Le fait que Loki se soit éveiller et non Odin est déjà un problème en soit. Mais si ce n’était que ça … notre arbre-monde est entrain de se mourir … j’ai trouvé quelque document sur ce dernier. Tout indique qui s’il disparait c’est tout Asgard qui disparaitra … Nous régulons la fonte des glaces, sans nous le monde se retrouverait bien vite englouti sous les eaux.

Je me tut, laissant la masse de ma phrase retomber sur la table qui était soudains devenu calme, j’aimais monopoliser le centre de l’attention et je gravais sur mon visage ainsi que dans les gestes de mes mains l’inquiétudes, l’urgence afin de faire passer le bon message à mon public. Je n’allais pas m’arrêter là non, j’avais encore quelques arguments à faire valoir en face de mon auditoire.

-De plus, les étranges évènement ne semble pas toucher que mon pays, il y a peu j’ai dû affronter un chevalier du sagittaire renégat … ayant tué l’une des votre, la chevalière d’or du Serpentaire, Akuma et moi-même en avons fait l’expérience … il m’a dit qu’il n’avait pourtant pas de chevalier d’or de ce nom. Quelque chose cloche et pas seulement dans nos camps respectifs, je suis sûr que si nous enquêtons un peu, nous trouverons des ennuis dans chacun des camps existant. C’est pour cette raison que nous devons nous soudez les coudes, dans le passé Asgard a été un peuple recul sur lui-même qui ne se mêlait peu aux affaire des autres camps … et ceci nous a conduit à laisser notre prêtresse ce faire manipuler … nous ne devons pas refaire les erreur du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Dim 7 Fév - 17:10

« Ouais ! Je règne ici comme un bon despote parce que, comme la Bergère a la sale habitude de se foutre dans de beaux draps, il faut bien que le cabot fasse des heures supplémentaires pour surveiller le troupeau de chèvres, si tu vois ce que je veux dire ! Quant au reste, et même chez les dieux, nul n’échappe à la mort et à sa destinée : Athéna restera la souveraine de ce lieu et la protectrice de la terre jusqu’à ce que son heure arrive… Et, ce de manière définitive. » Rétorquais-je d’une voix froide.


«  Quant à ton peuple et à son histoire, il ne fait aucune différence avec une quelconque autre civilisation. Je dirais même plus que les tiens ont de la chance d’avoir un fleuve même s’il est capricieux. Je connais bien des terres où des pères massacrent leurs fils pour un bout d’herbe et où des mères tuent leurs filles pour une misérable patate… Ça, c’est la réalité  cachée de notre monde qu’il ne faut pas trop mentionner parce que ça fait tâche. » Continuais-je d’une voix glaciale.


Le pragmatisme, allié à une majestueuse froideur… Une totale insensibilité face à la misère du monde… Une complète indifférence contre la démagogie de ce monde… De plus en plus, je sentais la moutarde me monter aux nez : ces excès de sentimentalisme mielleux me foutaient en rogne. Peut-être que la Messagère avait de bonnes intentions mais je ne lui faisais absolument pas confiance et ce pour une simple raison : elle était une envoyée d’un autre Olympien. Et, j’étais très bien placé pour savoir ce qu’étaient les Olympiens : des enfoirés de première qu’ils convenaient d’exterminer définitivement. Si je m’écoutais, je truciderais cette « Bastet » tout de suite sans me poser la moindre question. Et plus le temps passait au Sanctuaire, plus je me rendais compte qu’il fallait que je mette un terme définitif à cette supercherie.


Je l’écoutais baragouiner son baratin d’une oreille faussement distraite alors que je jetais ma clope par terre et que je me buvais une bouteille de whisky pur au goulot cul sec. Les actions de son maître ? Pour moi, j’avais compris le jeu rapidement. De belles paroles mais la vérité était tout autre. Je voulais bien croire certaines choses… Après tout, pourquoi pas… mais, il y avait toujours ce « petit quelque chose » qui m’embêtait. Je l’écoutais parler en m’allumant ma dernière cigarette. M’en rendant compte, je haussais un sourcil en soupirant. Puis, quand elle eut finie, je laissais un très long silence planer, alors que je dégustais cette dernière clope avec un grand plaisir. J’exhalais la fumée, celle-ci formant un grand cercle. Puis, je lâchais une nouvelle fumée qui prit la forme d’une sorte de flèche et qui traversa le cercle.


« Après tout… Pourquoi pas… Je veux bien admettre que tu sois là pour nous aider… Mais, tu es comme Evgeni après tout, tu me tiens le même genre de discours. Que disait-elle déjà ? » M’interrompis-je alors que je me grattais le menton tout en plantant un regard style «  on en me la fait pas avec moi » dans les yeux de Bastet.


« Elle voulait des renseignements sur le Sanctuaire alors que pas même un chevalier était encore réapparu. Quand je lui ai demandé pourquoi elle s’intéressait à notre cas, elle m’a répondu que son Dieu n'avait aucune envie de se mêler des conflits qui ne le regardaient pas. Et que comme cela faisait des lustres qu'Athéna se mettait à dos tout le panthéon... vous y réfléchissiez à deux fois avant d'intervenir. Puis, après, comme tu viens de le dire, elle m’a dit qu’avoir un messager auprès de soi était plutôt intéressant : vous avez le même niveau qu'un de nos chevaliers d'or, vous pouvez conseiller, et, dans certaines circonstances, apporter notre aide de façon physique… Donc, vous réfléchissez à deux fois avant d'intervenir mais vous voulez bien nous aider en même temps: si je comprends bien, dès que ça sentira mauvais, je dois comprendre que vous quitterez le navire en route ? » Poursuivis-je, d’une voix  neutre.


« Athéna est seule contre tous. Ceux et celles qui la protègent sont destinés à être seul contre tout le monde. En vérité, tous les Olympiens, d’une manière ou d’une autre, veulent la peau d’Athéna. Et ça, je ne le sais que trop bien ! Pour que les choses soient plus claires : je ne veux aucune entourloupe et je veux des garantis. » Exigeais-je d’une voix autoritaire mais calme alors que je me levais de ma chaise et que je me dirigeais vers Bastet.


« Tu es une Messagère d’Hermès, affiliée à Athéna. Tu l’as certainement aidé par le passé mais rien ne me prouve que tu continueras dans le futur. Si Hermès déclare la guerre à Athéna, quel sera ton camp ? Et jusqu’où es-tu prête à aller pour aider Athéna ? Assassinerais-tu un des tiens pour la sauvegarde de ce monde ? Tuerais-tu Hermès de tes propres mains si cela pouvait servir les intérêts d’Athéna et assurer une paix éternelle et assurée sur ce monde ?  Exterminerais-tu les enfers pour le bien d’Athéna et de ce monde ? Serais-tu même prête à tuer Zeus lui-même s’il le fallait ? Mettrais-tu un terme définitif à quiconque oserait s’en prendre à la vie de NOTRE déesse ? Serais-tu prête à te mettre à dos tous les dieux du monde pour la cause d’Athéna ? Sacrifierais-tu ta vie pour un idéal utopique, noble et juste alors que tu n’es même pas sûr que cela arrivera ?  »  Demandais-je alors que les mots s’échappaient rapidement de ma bouche, haussant progressivement le ton et que j’étais en face de la Messagère d’Hermès.


Je coinçais lentement ma clope dans ma bouche, un regard noir se posant sur elle, synonyme non pas d’une agressivité à son égard mais symbole de celui qui en savait beaucoup sur ce monde. Très sérieusement, je la fixais du regard, la détaillant profondément alors que j’aspirais la fumée et que je la recrachais très lentement.


«  Parce que, tu vois, Bastet, pour Athéna… » Du regard, j’observais Akuma et Shaka puis.  «  Pour chaque chevalier que compose ce sanctuaire, qu’il soit de bronze, d’argent ou d’or jusqu’au simple et inexistant troufion de base… Et pour sa cause… Je suis prêt à me mettre tous les Olympiens à dos s’il le faut. Et c'est pareil pour chaque Véritable Saint du Sanctuaire. Quant à moi, je ne connais pas la demi-mesure, je ne fais pas les choses à moitié, je n’ai aucune limite concernant Athéna et les miens.  » Avertis-je alors que le ton redescendait et que je me calmais progressivement.


Pour le reste je demeurais silencieux. Akuma voulait régler cette histoire d’alliance avec Asgard et se proposait même de s’y rendre. Je n’y voyais aucune objection. Pour me détendre, j’écoutais les paroles du Représentant d’Odin. Les nouvelles n’étaient pas bonnes, elles étaient même préoccupantes.  Le réveil de Loki… La mort imminente et progressive d’Yggdrasil… Je n’avais guère besoin de document pour tout comprendre. Il y avait aussi cette histoire de chevalier d’or renégat qui avait tué la détentrice de l’armure d’or du Serpentaire… Une armure d’or qui ‘aurait jamais dû réapparaître…  Bref, tout un bazar  qui se préparait… Il allait vraiment falloir que mon véritable plan marche comme sur des roulettes. J’avais tenté un véritable coup de poker comme seul moi savais le faire. Cependant, n’étais-je pas le spécialiste des idées bizarres qui se révélaient toujours justes ? Je me dressais face à l’assemblée et je tentais de me calmer. Je devais avoir l’esprit clair, je devis réfléchir pour trouver la bonne solution. Véritablement, Bastet m’avait énervé : j’avais énormément du mal avec les Olympiens et leurs esclaves. Je laissais un très long silence s’installer. Puis, je regardais Bastet et Hakon un très long moment.


«  Voici ma décision en tant que Grand Pope, Représentant d’Athéna sur cette terre. En attendant qu’elle soit de retour, et ce jusqu’à ce qu’elle en décide autrement, voici ce que je préconise officiellement. »
Annonçais-je alors que je regardais Bastet en premier.


«  Dans un premier temps, je m’excuse de m’être quelques peu énervé contre toi. Seulement, vois-tu, Hermès ne t’adresse pas tous les messages essentiels que tu devrais savoir. Il te reste encore beaucoup à découvrir : tu apprendras peut-être les secrets inavoués des Dieux et ils te feront peut-être changer  ta vision du monde. Mais si Athéna te fait confiance et si elle croit en toi et si tu te proposes d’être au service d’Athéna et du Sanctuaire – car l’un ne va pas sans l’autre -  je mets de côté mes doutes te concernant. En conséquence de quoi, je te propose le pacte suivant: un échange d’information authentifié, concret et vérifiable.  Une entraide et une solidarité entre nos deux camps uniquement à TA demande: nous nous engagerons à une assistance aussi bien guerrière qu’humanitaire. En échange, vous devrez en faire de même : si le Sanctuaire est menacé, si un quelconque  Saint est en danger, si la vie d’Athéna est en péril quel que soit l’évènement, si notre domaine est en menacé, alors, non seulement toi mais aussi ceux et celles que composent ton domaine ainsi que Hermès lui-même devront nous porter assistance et défendre ce monde contre les forces du mal. » Proposais-je à la Messagère d’Hermès puis, je me tournais vers Hakon Wodan.
 

« Asgard et le Sanctuaire ont toujours été des alliés naturels. Et il n’y a aucune raison que cela ne cesse. S’il y a bien un autre Dieu en qui je fais hautement confiance, c’est Odin. Il ne nous a jamais abandonné et nous ne le laisserons jamais tomber. Tu l’as dit à juste titre : très longtemps, vous vous êtes reclus de ce monde et il est grand temps de vous ouvrir à lui. Naturellement, j’enverrais des renforts pour vous assister. Pour le reste... »
Commençais-je alors que je m’interrompis un court instant pour fumer ma clope avant de reprendre la parole.


«  L’Armure d’or du Serpentaire existe bel et bien, j’ai connu un de ses précédents détenteurs. Elle ne devait plus réapparaître pour un bon bout de temps. Le fait que sa détentrice a été tuée par ton fameux Chevalier d’or renégat prouve que tu as beaucoup de chance d’être encore en vie. Si tu veux sauver Asgard, si tu veux empêcher l’Arbre-Monde d’être détruit, tu devras mettre un terme définitif à la vie de Loki et invoquer Odin le plus rapidement possible par n’importe quel moyen. Certains des chevaliers d’or ont ressuscité à Asgard, leurs armures sont encore sur place. Si tu me dis que Loki est dans le coin, alors il ne doit pas être étranger à tout ceci. Méfies toi bien de ce Dieu car il est fourbe et malsain : s’il est décrit comme dans les mythes, vous avez du souci à vous faire mais on ne vous laissera pas : vous aurez notre soutien inconditionnel si Asgard s’engage à ce que Loki ne soit plus que de l’histoire ancienne. Ça vaut mieux pour tout le monde. » Déclarais-je alors que je reculais de quelques pas et que je terminais ma clope dans le plus grand des silences. Puis, je jetais un regard à Akuma.


«  Akuma, je suis d’accord pour que tu te rendes à Asgard. Fais-le nécessaire et accomplis ta tâche comme tu l’entends. Tu as carte blanche mais il faut impérativement des résultats. » Ordonnais-je alors que je me murais dans un profond silence.


Il était temps d’agir pour moi. J’avais encore des choses à accomplir, des devoirs mystérieux que moi seul pouvait exécuter. Mon temps au Sanctuaire touchait bientôt à sa fin. À ma manière, j’agissais comme bon me semblait pour le bien d’Athéna : il ne fallait pas que les autres soient au courant. Je regardais Shaka pendant un long moment: je devais préparer le terrain pour SA venue. J’allais m’absenter pour un long moment. J’adressais un message télépathique à Shaka que lui seul pouvait entendre.
Message télépathique à Shaka:
 


J’étirais mes bras puis me frottais le ventre avec ma main en baillant bruyamment. Je souriais à tout le monde puis me rendis compte que je n’avais plus de clope dite normal. C’est ballot hein ? Voilà une excellente raison pour tirer ma révérence.


«  J’ai bien mangé, j’ai bien bu, j’ai la peau du ventre bien tendu, merci… Petit… Jésus… » Chantonnais-je gaiement comme si de rien n’était. «  Sinon, je pense que c’est une histoire rondement bien mené, tout le monde devrait être content, la vie est belle et donc, je vais pouvoir me casser ! Je n’ai plus de clope et ça c’est vraiment l’enfer sur terre ! Bastet, sinon, je voulais dire que tu es drôlement  belle ! Un véritable canon ! La prochaine fois, je passerais te voir et je t’inviterais à un super dîner aux chandelles ! On se fera un petit selfie, histoire que tous les obsédés que je connais bave devant ta beauté ! Si tu étais sur facebook, tu aurais un million de like ! Hakon ! Content de t’avoir connu ! Bon courage pour toi ! Et si vous avez envie d’ouvrir une station de ski à Asgard, vous feriez des recettes de folies ! Tu peux être sûr que je serais un fidèle : à l’occasion, on pourra même  faire du surf des neiges et se boire du bon vin chaud avec tes copains et tes copines ! Akuma ! Shaka ! Éclatez-vous bien ! Bye tout le monde !!! »   Saluais-je alors que je me retournais et que j’agitais une main en guise de salutation alors que j’ouvrais la grande porte de la Salle et que je disparaissais progressivement dans la pénombre.


Les mains dans les poches, alors qu’il n’y avait personne et que l’obscurité m’envahissait, il était temps pour moi de reprendre mon chemin vers ce destin que peu de monde ne pouvait saisir. Je plaçais tous mes espoirs en Elyne. Je n’avais pas menti auparavant : je n’accordais aucune importance à cette génération mais, pour autant, je restais un Saint d’Athéna même si j’étais une aberration poursuivie par les Olympiens et leur clique en toute discrétion. J’ai été un peu trop dans la lumière ces derniers temps, il est grand temps que je retourne dans les ténèbres. Encore, une petite bougie à allumer, ce n’était pas grand-chose. J’avais tenu mon serment envers Athéna mais pas de la manière dont elle le pensait ou qu’elle aurait pu imaginer. Je sais très bien qu’elle comprendra ce qu’elle pourra. C’est X Files en ce moment au Sanctuaire et dans le monde : la Vérité est ailleurs. Le Gouvernement ment. Et moi, je suis Fox Mulder…



=> Quitte le topic Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Jeu 11 Fév - 16:41

On a souvent l'image comique du mec qui se prend une rafale de vent et qui penche tellement vers l'arrière qu'il pourrait chuter à chaque instant. La scène présente était du même acabit, sauf que la petite chatte divine était doté d'une souplesse sans égal. Ainsi donc le vent du discours du Pope passa sur elle sans vraiment causer une autre réaction que la froideur glacial de son regard à son égard. Il dépassait les limites. Son discours amouraché de justice n'était rien d'autre qu'une longue liste de critiques sur la personne qui était face à lui. En réalité, la jeune diplomate n'en avait que faire de ses suscitions, Bastet serait se montrer utile et trouverait la confiance des saints par ses actes futurs. Parler n'était qu'un jeu de politicien et même le préféré des dictateurs. Après que le "Jonas" clownesque n'est terminé de monopoliser le temps de paroles, autant dire qu'il était difficile pour la messagère d'en placer une entre ses longues phrases, elle soupira longuement tout en adressant un regard bref aux autres spectateurs ... pour terminer par Shaka. Son aura patiente permettait la jeune femme de tenir en place.

-" Je ne répondrai qu'une chose après votre long discours : Je ferais mes preuves devant ceux et celles qui méritent mon aide. Et je suis certaine que les Saints en font partis. J'ai toujours eu de la sympathie pour le combat d'Athéna et la rectitude de sa parole. Cela ne changera pas ... malgré vos élucubrations. Je rendrais mes comptes à mon dieu et à votre déesse... comme je l'ai toujours fais. Pour le moment, je vous remercie pour cet entretien."

C'est qu'il lui en fallu du courage ... non du sang froid pour ne pas sortir de son poignard ... la gold Sainte d'Hermès regarda alors le grand pope sortir après qu'il est terminer de converser avec les autres. La diplomatie avec Asgard se portait bien et les portes paroles qui étaient présents dans le pièce semblaient prometteurs. C'était une agréable vision pour Bastet qui leur adressa quelques mots d'encouragements :

-" Akuma, Hakon, messieurs, vous êtes sur le chemin le plus exemplaire qui soit. De vos prochains voyages et , peut-être, de votre amitié future naîtront une grand force qui cimentera vos camps. Si vous avez besoin de mon aide, je serais là."

Puis elle se retourna vers le Bouddha incarné sur terre pour lui sourire une dernière fois.

-" Il en va de même pour vous, Shaka ... "

Un sourire en coin marqua une instant le visage de la chatte, de nouveau amicale et détendue. Une personne en moins ... et une tonne de pression en moins. L'immaturité du grand pope avait dépassé ses craintes les plus folles, Athéna avait surement des plans pour lui ... en tout cas elle l'espérait de tout son cœur.

Se levant alors de sa chaise, sa courte jupe plissée reprit sa place adéquate autour de ses cuisses galbées. S'étendant agilement, comme tout chat se l'autorisait, la jeune égyptienne attendit un instant la réaction des autres personnes présentes. Peut-être aurait-elle un ou plusieurs compagnons pour redescendre toutes ses marches ... interminables et fatigantes !
Revenir en haut Aller en bas
Shaka
Témoin de Jéhovah
Témoin de Jéhovah
avatar


Messages : 456
Date d'inscription : 09/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
4/50  (4/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Ven 12 Fév - 20:46

Si Shaka n'avait pas l'habitude de rester aussi calme, il se serait sûrement frapper à plusieurs reprises le front avec la paume de sa main. Allant même jusqu'à se cogner la tête contre la table jusqu'à n'avoir plus aucun neurone restant. Il fallait véritablement se concentrer pour discerner le sens caché des paroles de Jonas, et cela se faisait compliqué pour le Saint de la Vierge, qui n'avait absolument pas l'habitude d'autant de vulgarités et de grossièretés. Tout de même, en présence d'une personne importante comme l'était Bastet, le bonhomme qui se disait Grand Pope pourrait être un peu moins prenant et grossier. Shaka était assez mécontent. Lui n'était pas Grand Pope mais jamais ne se serait-il permis d'employer un langage si peu diplomatique. Et plus grave, il était en train de mettre la messagère d'Athéna au défi de leur prouver sa fidélité. Jonas allait finir par déclencher un incident diplomatique. Fort heureusement, il avait également dit des choses sérieuses. Mais vraiment, Shaka eut envie de se cacher sous la table et de ne plus jamais en ressortir. Cependant il ne dit rien, ne laissa rien paraître, et se contenta de regarder successivement tous les présents dans la salle, tranquillement, de derrière ses paupières closes. Il tentait de percevoir distinctement les moindres réactions de son compagnon d'Or, du guerrier divin, et de la messagère.

Quant au Grand Pope, il termina par d'inaudibles paroles, trop peu diplomatiques selon Shaka, à l'égard de Bastet, et se retira. Le Saint de la Vierge eut presque un soupire de soulagement. Il n'avait fait comme si de rien n'était lorsque Jonas lui avait adressé un message télépathique. Non pas qu'il refusait de devenir Grand Pope, mais l'indien n'en avait tout simplement pas l'intention. Cela ne le dérangeait pas en revanche de rattraper le coup avec Bastet et de gérer les demandes d'Akuma et d'Hakon sur le moment. Les dires de l'asgardien intéressait bien plus le Saint de la Vierge qui l'écoute attentivement, sans rien dire.

Yggdrasil se meurt...attaqués par un Chevalier du Sagittaire renégat ? Impossible. Et pourtant, Shaka avait eu vent que le Saint du Cancer et ce guerrier divin étaient revenus salement amochés d'une simple garde autour du Sanctuaire. S'agissait-il réellement d'un Gold Saint ? Voilà bien un mystère à élucider. Akuma se proposa d'aller mener l'enquête à Asgard. Jonas l'accepta, ce serait donc à Shaka de rester au Sanctuaire et de veiller au grain, en cas de retour de ce mystérieux Saint renégat. Athéna n'étant toujours pas revenue des Enfers, pourquoi est-ce que le Sanctuaire serait ainsi attaqué ? En fin de compte, il n'y avait pas que la guerre sainte contre Hadès. Le monde entier, Asgard i compris, était en danger. Peut-être que l'ultime éclipse n'était qu'une infime partie de ces maléfices. Bastet prétendait également que la paix ne serait pas pour demain. Cette dernière finit par quitter la salle à son tour. Shaka ne pouvait pas la laisser s'en aller comme ça. Bien trop de questions méritaient des réponses, et l'indien avait bien l'intention de reprendre cette entrevue plus sérieusement avec la messagère de sa déesse. Mais avant, il allait indiquer les consignes à Akuma et Hakon. Lentement, le Saint de la Vierge se leva à son tour et s'adressa aux deux compagnons.

"Si ce que tu dis est vrai, alors vous devez partir pour Asgard sur le champs. Plusieurs Saints y sont déjà, vous devez aller leur prêter main forte et tenter de rétablir l'équilibre de ces terres. Quant à moi, je vais rester ici et veiller sur le Sanctuaire, en cas de retour et d'attaque de ce soir-disant Saint renégat. Athéna étant absente, nous devons savoir pourquoi vous avez été attaqués si lâchement. Allez, et puisse le cosmos de notre déesse vous éclairer, et vous guider."

Shaka se retira donc à son tour. Lorsqu'il quitta la pièce, il rattrapa la jeune égyptienne qui s'apprêtait à emprunter les escaliers menant au temple des Poissons.

"Dame Bastet."

Après avoir attiré l'attention de la jeune femme, le blond s'avança vers elle et lui tira une petite révérence.

"J'aimerais m'entretenir avec vous plus longuement. En privé. Voulez-vous bien s'il-vous-plait m'accompagner jusqu'au temple de la Vierge où nous pourrions terminer cette entrevue ?"


[HRP : Ainsi s'achève ce Rp pour moi ! Hakon, Akuma, filez vite à Asgard les autres petits dindons vous y attendent ! Moi je vais m'occuper de Bastet...Cool j'espère que ça vous va ! Les gars, je propose que vous répondiez chacun votre tour pour conclure et après tchaooo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1512
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   Jeu 25 Fév - 14:48

Courage pour la suite les loulous!

Akuma 10 xp
Hakon 10 xp
Shaka 10 xp

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - La Messagère d'Hermès - [ pv ouvert ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !
» Un entrainement au sabre ( ouvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Au Centre de la Grèce :: Le Sanctuaire des Saints :: • Le palais du Pope-