Derniers sujets
» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

» [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]
par Eden Mer 22 Mar - 9:37

» Catleya - "Dévorons nos ailes, nous nous échouerons dans ce bras d'Océan"
par Catleya Sam 18 Mar - 19:45

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Catleya Ven 17 Mar - 23:10

Logo

Partagez | .
 

 Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Mer 10 Fév - 15:10


Un jour nouveau commence, et pourtant, c'est déjà la dèche. J'ai louper mon réveil alors que j'ai quelque chose de très important à faire. J'était pourtant si bien dans mon lit douillet. Les rayons du soleil frappèrent mon visage pour me lever, une petite brise passant juste sur mon visage en guise d'accompagnement. C'est en regardant l'heure que je me suis affolé, j'était pas spécialement en retard mais je me rendait loin d'ici, en Asgard. Après la " réunion " diplomatique où mon ami Hakon était venu demander du soutien du Sanctuaire, l'heure était de le lui apporté. Il était retourné dans ses terres gelée quelques jours avant, j'imagine qu'il fallait qu'il fasse un rapport auprès de la représentante. Bien décidé à me bouger un peu, je me leva très difficilement de mon matelas et me leva tout aussi lentement. J'avais de la route à faire, donc un bon café pour se remettre les idées en place ne serait pas de refus. Pendant que celui ci coulait, il fallait voir ce que j'allais porter. D'habitude j'étais pas long à m'habiller, mais d'habitude il fait pas un froid de canard permanent au Sanctuaire. Oh et puis au pire, le Guerrier Divin fera office de radiateur quand je tomberais dessus. Je devrais peut être l'embaucher l'hiver d'ailleurs, ça coûterait moins cher qu'un radiateur.

Saisissant ma tasse remplis d'un café noir intense, je m'assis sur mon lit et plongea quelques minutes dans mes pensées. Le chevalier renégat du Sagittaire qu'on avait affronter Hakon et moi, comment avait il eu cette armure si il ne l'avait reçut du Sanctuaire ? Cela dit je l'ai pas eu du Sanctuaire non plus. Mais n'est-ce pas que les serviteurs de la justice qui porte une armure d'or ? La véritable question que je me posais, c'est que si c'est arrivé une fois, ça pourrait se reproduire. Dans se cas, la confiance ne serait pas de mise et si on doute entre chevalier, le Sanctuaire est voué à la destruction. Le grand pope lui même ne semblait pas comprendre quand je lui ai évoqué le sujet. Je devrais en parler aux autres Gold à mon retour.

Il était temps de plier bagages et de quitter mon lieux saint pour le moment. Finissant mon café et mettant mon armure sur le dos, je quitta mon chez moi pour un nouveau voyage en Asgard. La dernière fois j'ai mal fini là bas. j'espère que cette fois je pourrais rentrer entier en grèce.
Marche, randonnée et bateau était les moyens de transports utilisé durant le voyage. Il fut long mais assez agréable, des paysages intéressant et la venue progressive du froid, qui n'était pas pour mon plus grand confort. Le heure tournait, mais j'arrivais enfin en ces terres gelées du nord. Après ce long voyage je décida de trouver un endroit où me reposer, afin d'arriver en forme au palais de Polaris. Attendez....Je sais même pas où il se trouve en faite ! Bien et ben j'en profiterais pour demander au passage. Mon arrivé fut nocturne, mais c'était bien animé. J'entendais des gens rire, j'en voyais danser et d'autre faire des conneries. C'était une ville plutôt chaleureuse, ce qui est paradoxal quand elle est recouverte de neige. Ah là ! Une auberge ! C'est bien, un endroit où reprendre des forces !  Je prenais mon temps quand même, laissant mes yeux regarder ce belle endroit, donc les lumières donnaient vie malgré le ciel noir et sans étoile. J'arrivais devant la porte, je l'ouvris tranquillement. Tous les regards se tournèrent vers moi, comme si j'étais un étranger venu d'ailleurs. Oh... c'est vrai que c'est le cas maintenant que j'y pense. Mais une seule personne ne se retourna pas. Elle était accoudé au comptoir en train de boire une bière visiblement. J'approchais alors histoire de commander quelque chose à boire. Je pris une bonne bière Asgardienne, bien fraîche. En tournant la tête à droite, en direction donc de la personne assise devant le comptoir, je reconnu finalement la tête de ce monsieur. J'avais tout de suite mis la main sur mon radiateur personnel !

- Décidément, on fini toujours par se tomber dessus, n'est-ce pas Hakon ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Sam 13 Fév - 1:18

Spoiler:
 


La lumière envahit l’espace, les corps tombait aux sol soulevant la neige qui leurs servirait de cercueil. Je souri marchant sans me retourner alors que comme à mon habitude les flocons ne parvenaient pas jusqu’à mon corps, de la vapeur s’élevait dans le ciel alors que mon cosmos baissait peu à peu. Voilà encore une mission d’accomplie. Des partisans de Loki était venu semer le trouble près de la ville que j’étais censé protéger. Je leurs avait fichu une bonne raclé et maintenant leurs cadavres fumant refroidissait dans les neiges d’Asgard. De mes yeux bleus je contemplais le village en contre-bas de la colline où l’affrontement avait eu lieu. Les lumières brillaient d’une douce couleur orangée, comme des étoiles. Le ciel était peut-être assombri par les nuages, mais leurs lumières étaient là, dans les gens qui vivaient ici. C’est pour cela que j’allais les protéger quoi qu’il arrive. C’est mon devoir de guerrier divin.
Je descendais la petite colline à la vitesse de la lumière. Mon armure du Sköll sur le dos, j’avais l’impression d’être un loup entrain de courir à en perdre haleine. Le trajet fut drôle, j’évitais les arbres, je sautais parfois pour ne pas tomber sur un rocher, mais trop cours. J’étais déjà arriver au niveau des premières maisons et je ralentissais pour prendre une allure de marche à pied. Je déambulais dans les rues, il était tard et la plupart des bons gens étaient aller dormir, seuls les fêtards restaient éveiller à cette heure-là, je doutais fortement que les armées de Loki attaquerai encore après ce qu’il venait de prendre dans la tronche. C’est pour cela que souriant, j’entrais dans mon bar préféré. Le « Fire & Fury », une auberge en fait, mais je m’en servais surtout de bar, la nourriture y était bonne et surtout la bière ! C’était de cette endroit que venait le tonneau de bière que j’avais apporté lors de ma visite au sanctuaire qui avait mal finit. Je n’avais pas pris une seule seconde de repos depuis. Il fallait dire que mon arrivée ici avait été fracassante. Pris en plein milieu d’un combat entre Loki et les chevaliers du sanctuaire pour récupérer les armures d’ors. J’avais même dû me battre contre l’âme de l’armure du cancer qui m’avait envoyé en enfer … et franchement l’enfer asgardiens n’est pas le meilleur endroit pour faire du tourisme … il doit pas avoir une sacrée bonne note sur tripodvisor.

-La plus grande bière que tu à … oui comme d’habitude.

Je m’adressais à la serveuse sans vraiment la regarder. J’étais perdu dans mes reflétions et je faisais tout machinalement comme un robot, même savouré ma bière était fait en pilote automatique. Je me demandais ce qu’étais en train de faire Akuma mon meilleur/Tête brûlée aux cheveux rouges/chevalier d’or du cancer. Il devait être au sanctuaire en ce moment-même, c’est en parti grâce à lui que j’avais réussi à conclure une alliance et je ne l’avais toujours pas remercié … j’espérais que s’il devait partir dans une mission dangereuse il me contactera. Il n’allait pas s’amuser tout seul quand même, je lui en voudrai sinon. J’étais tellement perdu dans mes pensées que je ne remarquai même pas l’homme entrer dans l’auberge et s’assoir à côté de moi commandant lui aussi une bière. Ce n’est que quand il m’adressa la parole en prononçant mon nom que je me tournais vers lui.

-Akuma !

J’avais presque hoqueté de surprise, presque comme si le fait d’avoir pensé à lui l’avait invoqué ? Il était réel ? Combien de bière avais-je bu ? Pas assez pour imaginer un type devant moi. Ou alors tous ces combats m’avaient salement abimé le cerveau. Dubitatif je me penchais vers lui et le touchais plusieurs fois du bout du doigt. Il était bien solide donc réel non ? Pourquoi était-il ici ? Puis mon séjour au sanctuaire me revint en mémoire ! Mais oui il c’était proposé pour une mission a Asgard. Un énorme sourire s’afficha sur mon visage comme si quelqu’un venait d’appuyer sur un interrupteur ! Il avait raison, décidément on se tombaient toujours dessus. Je me tournais vers la serveuse.

-Hey ! Tournée de bière générale pour nous deux ! Tu mettras sa sur mon compte.

Ce qui est bien quand tu es un guerrier divin qui protège Asgard, c’est que les gens, enfin les commerçant ont tendance à tout t’offrir du fait que tu passes tes journées à sauver leurs culs de menaces diverse et variées. Faut bien que mon boulot est un petit avantage non ? Je me retournais à nouveau vers l’homme aux cheveux rouge posant ma main sur son épaule.

-Content de te voir ! Je commençais à m’ennuyer ici. Tu es là pour la mission n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Sam 13 Fév - 12:28


La surprise était inévitable pour le jeune guerrier divin, je pense qu'il me prenait pour une hallucination. En même temps je ne l'avais pas prévenu de ma venue immédiate, et je ne pensais pas le trouver directement. Enfin je suis entré dans un bar...donc j'y avais toutes mes chances enfaîte. Après plusieurs pokes du bout du doigt, Hakon finit par réaliser que j'étais bien de chair et d'os et afficha un grand sourire, tout en commandant deux bières. Le même sourire s'afficha sur mon visage, caché sous une légère capuche en toile qui protégeait mes oreilles des agressions du froid, que je m'empressais d'enlever. La main de mon ami atterrit sur mon épaule, toujours aussi content de me voir à chaque fois. Pourtant que je me souvienne nôtre première rencontre n'était pas des plus amical. Première question qui sortit de sa bouche c'était la raison de ma venu, si c'était pour la mission que j'avais proposé de remplir en Asgard.

- Exactement, mais j'ai d'abord besoin de me poser un peu et de manger quelque chose. Venir jusqu'ici ça creuse !

Je pris ma pinte de bière bien fraîche et gratuite et trinqua avec Hakon. J'aimais bien l'ambiance ici, c'était festif et assez sympa. Je commanda une assiette de viande à la serveuse, pressé de remplir cet estomac qui me torturait depuis quelques heures. Parce qu'il y avait quelque chose que j'avais légèrement oublié en me préparant pour partir, prendre de quoi manger, du moins j'en avais pas pris assez. Être tête en l'air me perdra ça j'en suis sur. Après ce bon repas je me tourna vers le guerrier d'Asgard, la fourchette dans sa direction.

- Il faudrait que tu me serve de guide un temps, mais quelque chose risque de te gêner.

Avant de finir ma phrase je redemanda quelque chose à boire, mais cette fois quelque chose qui réchauffe, du genre un café bien chaud et bien sucré aussi, le café noir très peu pour moi. Et je ne dis pas ça parce qu'il est noir, je ne suis pas raciste envers les cafés ! Bref je m'égare. Ma boisson servi je repris ma phrase, tout en baissant d'un ton. J'aime pas les gens trop curieux.

- Déjà il me faudra régler les détails de l'alliance diplomatique même si il n'y aura pas vraiment de problème je pense. Mais en revanche je me dois de ramener des information au Sanctuaire, pour savoir quel genre d'aide il vous faut. Tu nous as déjà raconté pour Yggrasyl et Loki, mais j'ai besoin d'en savoir plus sur ce dernier et ce qu'il projette de faire. Il y a des risques que si on apprend la venu d'un chevalier d'or en Asgad, Loki se mette à bouger, mais c'est qu'un avis.

J'avais une confiance aveugle en Hakon, je sais que si les rôles était inversé il ferait comme moi à l'instant, ne pas cacher les détails du pourquoi il est venu. Et il me sera d'une grande aide pour accomplir ma mission.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Mer 17 Fév - 16:57

Akuma n’était pas venu juste pour boire un coup … en même temps faire des milliers de km juste pour une bière, avec une pandora box dans le dos, ce qui ne passe d’ailleurs pas inaperçu. Nous à Asgard nous n’avons pas de pandora box, d’ailleurs ce n’est pas vraiment pratique pour voyager. Dans tous les cas j’étais content de voir mon ami au cheveux de feu. Ce dernier était visiblement affamé, tout autant qu’assoiffé … heureusement que les aubergistes d’Asgard avaient l’habitude de devoir nourrir les gens en quantité suffisante. La seule chose que me faisait peur était la note qui allait en ressortir, connaissant le chevalier du cancer cette dernière risquait d’être salé. Enfin bon vu que en tant que guerrier divin, je ne paye pas grand-chose ce n’était pas très inquiétant, mais bon je suis un habitué ici et si je vide leurs réservent à chaque fois que j’invite quelqu’un, ils vont finir par ne plus m’accepter ici …
Je devais lui servir de guide … était-il au courant que mon sens de l’orientation laissait à désirer ? … Surement que non et puis je connais un peu Asgard, je sais aller de chez moi aux bars et inversement, c’est déjà un bon début. Enfin passons aux choses sérieuse, en réalité comme lorsque moi j’étais venu au sanctuaire, lui aussi avait une mission. Réunir des informations. Je lui étais reconnaissant de me dire la vérité, le sanctuaire se méfiait d’Asgard. C’était de bonne guerre, je ne pouvais pas leurs en vouloir, après Loki trainait souvent dans les parages et ils avaient des yeux et des oreilles partout, il était pire qu’une invasion de rats … c’était une vraie maladie pour Asgard. Je ne pouvais que remercier le saint du cancer pour sa franchise. Avec lui j’étais sûr que l’alliance se passerai bien et je pouvais lui divulguer les informations que j’avais gardé pour moi, même envers les autres guerriers divins. Je fouillais dans mon armure sortant un livre noir dont la couverture était parcouru d’un Yggdrassill faite de feuilles d’ors. Il était visiblement ancien et les pages avaient commencées à jaunir. Je le posais sur le comptoir entre Akuma et moi. Ce livre, je l’avais trouvé au manoir de la famille Alberich après un combat contre le fantôme de ce dernier. Pas une expérience très sympathique d’ailleurs … j’ai jamais signé pour être un ghostbuster … bref, je jetais un regard à Akuma qui devais ce demander ce qui signifiait ce livre. J’étais presque sûr qu’il ne versa pas tellement dans la littérature.

-J’ai récupéré se livre au court d’une mission, il raconte l’histoire d’Asgard depuis les temps mythologique … il y a surement beaucoup d’information à propos de Loki, je suis sûr que vous trouverez ce que vous cherchés dedans …

Puis je fus interrompu par un bruit, celui de la porte de l’auberge s’ouvrant avec violence … l’instant d’après une dizaines d’hommes cachés sous de grande capes noirs assiégeait l’endroit, je fis une grimace mémorable … je n’avais pas dû avoir tous les partisans de Loki tout à l’heure. Ensuite ils avaient dû me suivre pour me surveiller et surement repéré Akuma entrant ici … lui qui voulais être discret … et bien c’était parfaitement raté. Je poussais un soupir près à me lever pour aller les renvoyer six pieds sous terres quand une main se posa sur mon épaule me clouant à ma chaise, Akuma voulait visiblement ce battre, je soupirais encore une fois me retournant vers le comptoir et posant une main sur ma joue pour soutenir ma tête regardant la serveuse d’un air blasé.

-Je payerai pour les dégâts c’est promis …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Mer 17 Fév - 18:12



Oh-oh ? Des visiteurs encapuchonné ? Je comprend l'effet que j'ai fais en entrant dans cet endroit. En revanche cela n'étaient visiblement pas pour prendre une bière qu'ils passaient par là. Hakon avait l'air blasé de les voir, comme si il les avaient victimiser plus tôt dans la journée. Un bon défouloir, tout à fait ce qu'il me fallait. Je cloua alors le guerrier divin sur sa chaise avant qu'il n'y aille, et me leva, avec une furieuse envie de baston. Faisant craquer un à un mes doigts et ma nuque par la même occasion, je provoqua légèrement les hommes face à moi. Sous leur capuches et leur manteau était dissimulé des armures en acier visiblement, pas très bien entretenue d'ailleurs. Elles allaient vite exploser si je les frappaient trop fort. Une fois bien préparer, je pointa l'index dans leur direction pour qu'ils déclinent leur identités. Réponse, guerrier de Loki. De ce que j'ai compris il était là pour abattre mon ami de flamme. Se qui me fit assez rire je dois l'avouer. Je retira ma veste dans un violent mouvement de bras et lança d'un ton provocateur.

- Une petite danse les filles ?

L'un d'eux qui semblait être le chef du petit groupe de danseuse se jeta sur moi. Je saisi son poing qui arrivait devant mon visage, lui tourna lentement et lui brisa violemment le bras. Hum, pas très solide ces guerriers là. Alors qu'il tomba à genoux de douleurs, je marqua son visage de la semelle de ma botte, ce qui l'envoya glisser jusqu'à ses compagnons. Akuma 1 - Guerrier 0. Je me mis alors en position devant eux, les bras le long du corps et le regard brûlant d'une flamme guerrière. Deux des neufs bourrin restants foncèrent droit sur moi. Pfeuh, amateur ! Je saisis le tabouret derrière moi et fracassa les deux tête d'un seul et unique coup, les faisant voler sur la gauche. Wow, même les chaises sont plus solide que leur tête, c'est dire. Je saisis mes deux victime par la tête, et les envoya sur leurs alliés, qui furent tous éjecté dehors. Je posa ma pandoras box aux pied d'Hakon avec un grand sourire.

- Garde la moi deux minutes, je vais m'amuser un peu !

Brûlant légèrement mon cosmos, je me rendis vers la sortie, où se relevaient les sept idiots restants. Mon regard leur inspiraient la peur, et je les comprend, quand je suis comme ça, il y a très peu de survivant. Mon cosmos s'enflamma et une énergie azur sortie de mes mains. Des flammes se formèrent dans le creux de celles ci, et un torrent de feu bleuté consumèrent non pas le corps, mais l'âme des guerrier de Loki. C'était assez marrant de les voir tomber les un après les autres. Un seul était encore en vie. Je le pris à la gorge et lui dis ces mots.

- Va dire à ton dieu qu'Odin n'est plus seul à le combattre.

Je l'envoya volé au loin dans la neige et le vis détalé comme un lapin. Je retourna tout fier de moi au bar, me tapant les mains encore brûlante. Je remis mon manteau et ma box sur le dos, légèrement masqué par un voile de tissus. L'avantage c'est que je n'ai pas dis d'où je venais et ils n'avaient aucun indices de qui j'étais pour le moment. Je pris une autre chaise vu que j'avais brisé la précédente, et m'assis dessus, commanda deux bières et me tourna vers le guerrier de Sköll.

- Bien, où en étions nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Mer 24 Fév - 12:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Tenue Sivir sans son armure

Cela faisait maintenant quelques semaines que j'arpentais les terres d'Asgard en long, en large et en travers. De temps en temps, j'étais retournée sur mon navire afin de m'assurer que mon équipage ne jouait pas à me faire une mutinerie, ce qui m'obligeait parfois à en jeter quelques uns à la mer pour leur rappeler qu'il ne fallait surement pas me provoquer. Face à de tels cancrelats, je n'avais pas besoin de mon armure, en un souffle je pouvais les projeter par-dessus bord. Régner par la terreur était souvent le meilleur moyen de s'assurer de la loyauté de ses sujets, un point que je semblais partager avec Loki, le dieu à qui je devais la vie aujourd'hui, lui qui m'a sauvée pour me confier un destin bien plus agréable que celui de simple pirate, et qui me proposait un monde où seuls les plus forts méritaient de vivre.

Je n'avais eu que peu de temps pour m'entretenir avec lui, sa quête pour s'emparer des armures d'or du Sanctuaire avait malheureusement échoué, mais il avait tout de même bien fragilisé les rangs d'Athéna, et en soit, c'était une victoire comme une autre. Mais il fallait davantage étendre son emprise sur les terres d'Asgard, celles-ci étaient en grande partie protégées par ces chiots d'Odin qui semblaient prôner la paix et la tranquillité pour tous comme ces larves d'Athéna. Une déesse de la guerre, la belle affaire.

J'avais ressenti le cosmos d'un guerrier assez puissant et je m'étais empressée de le suivre, j'avais été cependant prise de vitesse par un groupe de soldats à la solde de mon Dieu, mais ces petits êtres chétifs n'avaient guère de chances de pouvoir s'en prendre à un guerrier divin, même un sbire d'Odin, aussi, je les laissais se faire pourrir sans m'en soucier, Loki ne m'a jamais demandé de jouer les nourrices après tout.

Je suivais donc cet individu à la trace, ignorant à vrai dire s'il était vraiment à la solde d'Odin, dans la mesure où je ne connaissais pas encore tous mes frères d'arme. Mon Dieu n'avait pas eu le temps de m'apprendre à les différencier, nos armures se ressemblaient parfois, et il m'avait même suggéré d'user de malice pour m'infiltrer dans leurs rangs et les détruire de l'intérieur. Malheureusement, je ne suis pas de celles qui sont assez patientes pour jouer ce genre de rôle, mais je n'étais pas stupide pour autant.

J'arrivais au niveau d'une auberge, les gars qui poursuivaient le guerrier divin étaient en train de se prendre une sacrée déculottée. Je ne portais pas mon armure, le saphir était dissimulé dans mon décolleté sous mes vêtements, ainsi que l'autre pierre que Loki m'avait transmise dont j'ignorais encore le pouvoir. Au moins, ça passerait davantage inaperçu d'avoir deux saphirs en collier qu'un seul, je passais davantage pour une simple femme qui aimait les bijoux que pour une guerrière, et c'était un peu le but recherché.

L'homme qui avait mis au tapis les gardes était plutôt séduisant, mais les paroles qu'il cria eurent de quoi faire bouillir mon sang.. un allié d'Odin. Quelle plaie... cela semblait donc bien confirmer que le guerrier présent à l'intérieur de l'auberge était de ce rang. Je soupirais en ramenant mes cheveux en arrière, sans un regard pour ces faibles pitoyables qui s'étaient fait écraser comme des moustiques, j'entrais à mon tour dans l'auberge.

Les deux hommes prenaient un verre, je m'approchais du bar, retirant mon épais manteau de fourrure pour le poser à mes côtés pendant que je m'asseyais de façon assez élégante et suggestive. Malgré le froid ambiant, je n'étais pas très vêtue... une robe en peau d'ours brun qui m'arrivait à peine à mi-cuisses et laissait mes bras et mes épaules découverts, des bottes en fourrure qui remontaient jusque sous mes genoux, et mes cheveux lâchés en cascade dans mon dos.


«Il faudrait faire le ménage, dehors... j'ai failli me prendre les pieds dans un ivrogne incapable de tenir debout...» je commandais un verre de vodka pour ma part... la bière? berk, trop amer à mon goût et surtout pas assez fort. Je me tournais vers les deux hommes en lançant un clin d'œil amusé à celui ayant la chevelure rouge, pour le moment, j'ignorais de quel "allié d'Odin" il pouvait s'agir, juste que lui n'était pas un de ses guerriers, contrairement à l'autre qui puait le chien à plein nez... pourquoi faut-il que certains portent sur eux l'odeur de leur armure? Heureusement que je porte celle de la déesse du vent pour ma part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Lun 29 Fév - 22:46

Décidément la soirée devenait de plus en plus intéressante. J’avais posé mon coude sur la table et ma tête sur mon poing dans une parfaite imitation du penseur de Rodin. Pendant ce temps je me délectais du spectacle. Akuma se levant, les ennemis ne savants pas à quoi ils s’exposaient. J’aurai bien aimer participer, mais si mon ami voulait se dégourdir un peu les jambes, je ne pouvais pas lui refuser cette petite séance d’exercice. Tant que je ne me retrouvais pas envoyer en enfer une quatrième fois, tout ira pour le mieux. Franchement c’était assez drôle à voir et un sourire se dessina sur mon visage. J’aimais beaucoup regarder l’homme aux cheveux rouge frapper les sous-fifres de Loki, très divertissant, bien que trop court.
Il se rassit à côté de moi. Un sourire aux lèvres, visiblement content d’avoir mis une raclé à tout ce beau monde. Une seule chose m’inquiétait, le petit message funèbre qu’il avait laissé à mon ennemi divin. Je ne voulais pas vraiment me battre contre un dieu maintenant et même s’il avait disparu depuis la dernière bataille pour récupérer les armures d’ors, je ne voulais pas prendre de risque, il ne fallait pas perdre le peu de calme qu’il nous restait. Je n’étais pas encore totalement remis des combats et cette fois j’avais hérité de quelques cicatrices, notamment dans le dos, sur le bras gauche et une énorme au niveau de l’estomac. Je pris mon sérieux. Lui montrant le livre que j’avais sorti un peu plus tôt.

-Vous trouverez dans ce livre toutes les informations dont vous aurez besoin sur Asgard. Je te le confis parce que j’ai une confiance total … Je compte sur toi pour le donner seulement à des personnes en qui tu à confiance aussi.

Puis je me retournais, mon visage s’assombrissant. Une femme venait d’entrer et de se diriger vers nous, elle avait visiblement enjambé l’assemblement de « cadavre » vivant et se plaignait, j’étais assez d’accord avec elle sur le fait qu’ils gâchaient la vue, mais je n’aimais pas la façon dont elle arrivait en plein milieu d’une conversation importante. Je lui jeta un regard glacial assez inhabituel de ma part, mais je n’avais pas envie que des suppos de Loki entende notre conversation ou encore qu’ils décide de la kidnapper pour obtenir les dites information. Je me tournais vers elle en lui servant un de ses sourires que vous sert un avocat qui vous dit qu’il pourra vous défendre alors que vous venez de manger toute votre famille.

-Mademoiselle, je suis désolé, mais cette conversation est privée. Vous pouvez partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Lun 21 Mar - 16:30


Je soutenais l'avis d'Hakon, je n'aimais pas être déranger comme ça lors d'une conversation assez " confidentielle " je dirais. Je lui jeta un regard à la fois observateur et froid comme les étendus de glaces dehors. Après une légère évaluation je décida de ne plus lui prêté attention, sauf un léger détail. Une lueur azur tournoyait au dessus de sa tête. Cette âme vacante m'appartenais, elle me suivait partout où que j'aille depuis que je suis petit. En revanche je ne savais pas toujours bien interprété ses actions. Laissant mon regard dans le vide quelques instants, essayant de comprendre si c'était une prévention d'un danger ou un signe d'affection de sa part. Je tourna la tête vers le guerrier divin en lui murmurant mon avis.

- Je pense qu'on devrait en savoir plus sur cette dame. Quelque chose retient mon attention à son propos.

Il acquiesça d'un discret coup de tête. Levant la main, je commanda alors 3 bières, une pour Hakon, la jeune femme et moi, cachant dans ma veste, par la même occasion, le livre que le guerrier du Sköll m'avait donner, il pourrait s’avérer très utile voir même précieux. En guerre, l'information c'est le pouvoir, j'avais donc un peu de se pouvoir sur moi. Je souris tout en baissant la tête, comme un sadique ayant trouver sa prochaine cible. Hakon ses yeux rivé sur moi, doutant sans doute de ma santé mentale. En vérité, j'attendais avec impatience d'affronter les dieux. Si injuste envers les humains. Ils étaient temps de leurs montrer le pouvoir que l'homme à su obtenir !
Je souris alors, plus normalement qu'avant, à la jeune demoiselle, tout en trinquant avec elle.

- Dite moi, qu'est-ce qui amène une jeune femme dans un endroit pareil ?
Revenir en haut Aller en bas
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Lun 21 Mar - 18:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ouuuuh! c'est que le cabot était de mauvais poil! Voilà qu'il m'envoie sur les roses sans autre forme de procès! Faut dire que je sais que je n'attire pas souvent la sympathie, petit défaut à corriger si je veux me perfectionner dans les missions d'infiltrations. J'ai le pressentiment que Loki risque de m'y envoyer souvent, en particulier à cause de mon physique avantageux. Fixant le toutou sans paraître vexée, je me contentais finalement de hausser les épaules en me tournant vers le barman, prenant mon verre par la même occasion

«Veuillez m'excuser, mais s'asseoir au comptoir d'un bar n'est surement pas le meilleur endroit pour une conversation privée. Si vous ne vouliez pas être entendus, une petite table aurait surement été plus pratique.» je prenais tout de même une légère moue boudeuse, il n'était jamais agréable d'être ainsi jetée, même en ayant des intentions mauvaises. Je faisais donc comme si je ne souhaitais plus me préoccuper d'eux, bien que l'homme à la chevelure rouge m'intriguait. Il dégageait quelque chose, ce léger pressentiment qui vous donne froid dans le dos, comme un léger frisson qui parcourt la colonne vertébrale. Sauf que c'était le genre de sentiment que j'aimais car il me rappelait le gouffre de Dauða.

Je me tortillais légèrement sur mon tabouret comme si je souhaitais m'éloigner d'eux, d'ailleurs, malgré tout, le bar était à tout le monde et je n'avais pas de raison de m'en aller, c'est pourquoi je n'avais pas changé de place et j'avais remis un peu le cabot à sa place. D'ailleurs, il semblait que j'avais quand même attiré l'attention de l'autre, il murmurait quelque chose à l'attention de son ami et je me retrouvais avec une bière sous le nez. Je me tournais vers les deux hommes en fronçant des sourcils


«Il faudrait savoir... suis-je indésirable ou bien souhaitez-vous en savoir plus sur moi?» jouer les vierges effarouchées, c'était presque amusant mais pas non plus mon genre. J'étais surtout agacée car je n'arrivais pas à savoir qui étaient ces deux là! L'un était un sbire d'Odin, celui qui puait le chien mouillé assurément, mais l'autre? Il dégageait une odeur de mort, une odeur douce et familière pour quelqu'un comme moi et pourtant, je doutais fort pouvoir en faire mon allié s'il était copain avec l'autre. Quelle plaie! Si je l'avais rencontré en premier, qui sait? Il est pas mal en plus! Bref...

Je finissais par lever les yeux au ciel et je prenais mon verre de vodka pour le vider dans la chope de bière qu'il m'avait offerte... au moins ça allait avoir un goût plus agréable.

«Ah les hommes... enfin... ce que je fais là? Allez savoir... l'ennui, le besoin d'aventure, la curiosité... j'en sais trop rien. J'ai longtemps vécu loin de tout et je découvre ce nouveau monde sans trop savoir où je mets les pieds! Il paraît que ça forge le caractère.» le pire, c'est que c'était pas faux. J'ai toujours vécu sur cette île paumée ou presque à part quand j'étais petite, je ne suis vraiment pas venue souvent en terres d'Asgard et je ne connais presque rien du coin. Trop de lacunes qu'il me faut combler et c'est surement pour ça aussi que Loki m'envoie en vadrouille...

Je regarde alors les deux hommes l'un après l'autre avant de sourire d'un air amusé et un poil joueur tout en fixant intensément celui aux cheveux rouges, lui tendant la main comme pour le saluer

«Sivir DeFreiga. Enchantée... Je suppose qu'il est inutile que je vous demande vos noms ou ce que vous faites par ici, vu comment votre ami tient à sa vie privée. Enfin vous concernant, il est bien dommage de vous voir déjà pris dans de telles mains.» évidemment, je me doutais bien qu'ils n'étaient pas de ce bord là, mais je trouvais amusant de sous-entendre que je l'avais cru! La plupart du temps, les hommes qui aiment les autres hommes se cachent car c'est assez mal vu, mais pour ma part, je m'en fous un peu... chez les marins, faut pas croire, mais ça se voit beaucoup plus qu'on ne le pense...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Sam 2 Avr - 23:54

Et bien nous voilà maintenant obliger de supporter une potiche qui allait se saouler a la vodka, le pire c’est qu’elle n’avait pas tort. Le comptoir d’un bar n’est pas le meilleur endroit pour avoir une discussion privée, mais pour ma défense j’étais déjà assis là avant qu’Akuma n’arrive et changer de place ne m’était absolument pas venu à l’esprit surtout alors que des gens avaient essayer de nous assassiner. Elle intriguait Akuma. Soit, dans ce cas faisons confiance à son intuition … après tout c’était mon allier, et nos allier ont tendance à ne pas apprécier quand on écoute par leurs conseils et puis si jamais elle dépasse les bornes je pourrais toujours lui dire de ficher le camp, mais en attendant, essayons de mettre nos ressentiments dans une boite fermé à double tours en espérant que les dit ressentiment ne feront pas brûler la boite de l’intérieur et tout le reste de la pièce. J’observais le visage de guerrier écarlate alors qu’il offrait une bière à la jeune femme, qu’il ne compte pas sur moi pour la payer. Mais ce n’est pas ce qui m’intrigua le plus, ce fut plutôt ce sourire carnassier qui ornais son visage. A quoi pouvait-il bien penser pour avoir un tel sourire ? La dernière fois que je l’avais vu comme ça, ont affrontait un chevalier renégat du sagittaire et j’avais fini en passoire. Voilà qui ne me disait rien qui vaille.

Je m’étais muré dans le silence alors que la jeune femme parlait, au moins comme ça j’étais sûr de ne pas faire de gaffe, je contemplais le reflet de mes yeux de la couleur des saphirs d’Odin renvoyé d’une manière bizarre par le contenu de mon verre. Il semblait ce balancé comme le liquide à l’intérieur. Les explications de cette femme me semblaient assez cohérente, mais trop flou et assez évasive. Je ne lui faisais pas confiance et ce pour aucune raison valable … cette Sivir et en plus qu’est-ce qu’elle sous-entendait ? Je commençais vraiment à m’échauffer et mon poing se serrait compulsivement contre ma cuisse. Si elle avait un problème qu’elle le dise. Moi je n’avais pas que ça à faire, nous devions aller au temple d’Hilda et préparer l’alliance entre le sanctuaire et Asgard. Je n’avais pas de temps à perdre avec une pauvre vagabonde qui voulait découvrir le monde et se saouler la gueule à coup de vodka. Je me levais de mon tabouret, de la bière s’échappant quelque peu de mon verre pour aller s’écraser sur la table. Je plongeais mon regard d’un bleu d’acier dans celui de Sivir, une expression sérieuse sur mon visage qui d’habitude aurai fait décamper toutes personnes lambda, ce qui me fit presque tiquer … qui était-elle ? Soit, éloignont nous le plus possible, je sentais qu’elle allait nous apporter une tonne de problèmes et des problèmes ont en avait assez sur les bras pour ouvrir une grande surface.

-Je suis Hakon Wodan, l’un des guerriers divins qui protège Odin et Asgard et mon ami ici présent Akuma Kenta est l’un des chevaliers du sanctuaire. Actuellement nous somme en mission et je ne pense pas que ce soit les affaires d’une femme comme vous. En autre nous devront partir et j’aurai bien tailler une bavette avec vous, mais nous n’avons pas le temps.

Je me retournais et avançait en direction de la porte. Ma voix m’avait sembler dur à moi aussi, un peu trop peut-être, mais j’étais un peu sur les nerfs avait ce qu’il se passait dehors, je sentais que quelque choses de très gros allait arriver et il fallait régler ça le plus vite possible. Avant de passer la porte je me tournais vers Akuma.

-Alors tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Lun 4 Avr - 21:20

Spoiler:
 


QUE QUE QUOI ? HAKON ? Tu es débile ou bien ? Me présenter à des inconnues alors que tu ne sais pas si se sera un allié ou au contraire un ennemie ? Et si c'était une ennemie tu y as penser ? Dans ce cas tu viens de vendre ton appuie dans cette guerre. Meh, bizarrement, avec son coté impulsif cela ne m'étonne qu'à moitié. Alors que je le voyais serrer son poing par énervement, son tabouret se ramassa violemment par terre dû à son empressement de quitter le lieu qui d'habitude l'invitait à rester. Mais cette Sivir le dérangeait plus qu'une mauvaise bière. Il se dirigea alors vers la porte embarquant ses affaires en me demandant de venir. Bon après tout on avait à faire et le temps m'étais pas illimité. Je pris alors mon armure caché sous un épais drap, de manière à ne pas deviné quel chevalier je suis. Tout information donner peut être utilisé contre quelqu'un, autant en donner le moins possible, mais Hakon et la diplomatie faisaient visiblement plus que 2.

En sortant la neige avait cesser de tomber, et les rayons de la lune reflétait son éclatante blancheur naturelle. Je regardais alors cet astre brillant avec une once de mélancolie. Mais l'heure n'était pas aux tristes souvenir, on avait un palais à me faire visiter. Fermant ma veste, je commença à feuilleté le carnet précédemment donné par le guerrier du Sköll, en essayant de voir les informations les plus importante, j’étudierais le reste plus tard. L'Asgardien avança à un rythme soutenu, encore tracassé par la rencontre faite dans le bar. En même temps je comprend, elle avait quelque chose qui me préoccupait aussi mais aller savoir quoi. Je me suis donc dit, que pour le fun, je pourrais lui lancer une boule de neige. Ce que j'ai fais, mais ce qui lui arriva dans la nuque n'était plus que de l'eau, chaude je dirais vu la fumer dégagé. Mais ça rappelais le combat flamboyant qui nous avait réunis. Je lui arracha un sourire puis on fini par rire comme 2 personnes bourrés, alors que ce n'était pas le cas. La destination était en vue et brillait de plusieurs lumières.

- Bien, je te suis Hakon.
Revenir en haut Aller en bas
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   Lun 4 Avr - 21:48

Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Ah ben visiblement, j'étais tombée sur deux chiots qui voulaient faire mumuse tous seuls. Le caniche voulait rester seul avec son petit copain, je n'étais pas de celles qui allait insister.

D'un haussement d'épaules, je prenais mon verre de vodka, mon regard se posa temporairement sur la boîte que le type aux cheveux rouges prit avant de partir, une boîte en or. Même sans avoir encore beaucoup étudié, je savais d'où ça venait, et ça ne me disait rien qui vaille. Le Sanctuaire s'alliait donc bel et bien aux guerriers d'Odin. D'un autre côté, je me rendais compte que je ne perdais pas grand chose, Athéna n'aurait jamais été une alliée intéressante pour Loki. Sa naïveté et sa faiblesse vis à vis des hommes me donnent envie de vomir, je laisse donc ces deux types quitter le bar avant de me lever à mon tour, ne payant même pas mon verre.

Une fois dehors, je regarde juste les larves qui se sont fait battre. Un chevalier d'or, ils ne faisaient pas le poids, mais quand même.

«Si vous pouviez éviter de vous ridiculiser la prochaine fois...» je regardais les traces de pas laissées par les deux autres, et je partais dans l'autre sens. J'avais clairement perdu mon temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le surimi doré en vadrouille ( libre Asgardien )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Royaumes du Nord :: Village de Néophrem :: • Le marché de Midgard-