Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Dim 13 Mar - 23:27

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.



Le port d’Athènes était bondé de monde, hommes d'affaires, voyageurs, touristes, commerçants, des célébrités et des moins connus. Tous ce beau monde attendait sur le quais de départ pour acheter leurs billets de dernière minute pour ce grand voyage de luxe et de rêverie ou l'horizon s'élevait au même titre qu'un vol délicat vers les îles paradis.
Il y avait une énorme foule, les cris et les hurlements d'excitations se confondaient dans un brouhaha terrifiant, tandis que l'énorme bateau arrivait enfin à quais sous les applaudissements des futures voyageurs.
Un énorme paquebot de luxe rivalisant de taille et d'ampleur avec seulement, ceux qui avaient osés le décrire et l'effleurer dans les rêves les plus fous. De jais et d'argent, l'énorme bateau s'arrêtait en sonnant son arrivé afin de saluer ses passagers, la plupart déjà sur le pont liant le paquebot à ce port, ce pied-à-terre .
Les marins sortaient en tenu de parade, tandis que les premiers acceptés sur le bateau furent les petits hommes bourgeois mais aussi les célébrités, sur les quelques centaines de places disponibles sur le paquebot, il y avait pas moins de milles prétendants à ce voyage soupirant.

Au niveau de la passerelle du capitaine, Thétis observait les faits et gestes de son supérieur, le seul conducteur de cet énorme bâtisse. Il lui avait déjà proposé maintes fois de conduire le bâtiment, cependant elle n'avait jamais accepté: ne savait-on jamais si ce que l'on dit sur les femmes au volant étaient vrais ou non. La jeune femme ne voulait pas risquer de couler inutilement cet énorme édifice pour rien. Pour le moment...
Enfin, elle aussi dans une tenue adaptée aux marins du bateau, passe partout et adaptée aux circonstances, la jeune sirène poussa un long soupire de soulagement avant de sortir distinctement de la cabine de l'étage et ainsi se caler sur l'une des barres en métal donnant sur la vue des quais des passagers, la foule était tellement grouillante, on aurait dit des milliers de fourmis s’agglutinant sur une délicieuse tranche de pain.

Tout avait l'air de plus ou moins bien se passer, cependant la belle blonde fronçait légèrement les sourcils ainsi que son front interloquée par le comportement irrespectueux de deux jeunes gens, des gars de banlieue, des casse-tout qui étaient en train de se bagarrer comme des chiens de rues sur son bâtiment.
Elle ne disait rien ni de fit signe aux agents de sécurité de s'en occuper, les deux hommes allaient un jour ou l'autre passer par dessus bord pour avoir semer la discorde. Thétis était une Marinas comme les autres, détestant le combat, fuyant dès qu'il s'approchait de trop prêt d'elle, mais l'engageait, déterminée dès qu'il s'agissait d'un allié ou d'un Marinas à défendre, détestant également tout ce qui s’apprêtait à la pollution et à la nature belliqueuse et humaine, elle avait opté ce voyage comme une aubaine pour offrir et faire découvrir aux hommes les véritables trésors du monde océanique.

La cale et le fond même de cet édifice était fait en un verre glacé très spéciale qui permettait de voir, observer et frôler les habitants de la mer à la façon d'un aquarium sur lequel l'on pouvait marcher. Le verre était aussi froid et puissant que la plus pure et magnifique des glaces, il suffirait pourtant d'une simple attaque cosmique ou d'un monstre marin assez puissant pour la briser...

Les passagers commençaient enfin à aménager leurs chambres et à découvrir leur domicile pour les prochains jours à venir quand soudain, le bateau lança enfin son premier avertissement pour un départ immédiat.
La sirène poussa un soupire d'aise avant de reculer, ses yeux frôlèrent avec une certaine sensualité quelques passagers en contre-bas avant de se lever vers les cieux, l'heure n'était pas encore à l'amusement pour elle;  Entre l'équipage à passer au peigne fin et l'envie irrésistible de rejoindre le ponton du dessous avec les poissons, sans parler de la piscine océanique permettant de nager avec son microcosme, mais aussi se poser au niveau des quais pour observer et écouter l'océan chanter contre la proue du navire, elle allait devoir s'occuper d'autres petites choses plus délicates et importantes pour l'heure.

Il y avait la possibilité de tout faire dans ce paquebot de luxe, aussi bien une balade à poney dans des petits jardins aménagés que de se laisser emporter par le restaurant-dancing du premier étage au sous-sol. Et puis il y avait toujours des ateliers assez spéciaux cités dans les brochures du club Med ou autres, permettant aux clients de ne pas s'embêter durant ce séjour.
Bien sur, le bateau sonna son deuxième corps avant de partir enfin, définitivement du port d'Athènes en direction de l’Angleterre, Thétis observa les humains s'adresser à leurs congénères avec de grands signe tandis qu'elle s'engouffrait dans les profondeurs de son édifice, les murs immaculés aux bords d'un bleu parfait firent circuler l'ombre de sa silhouette jusqu'au troisième sous-sol, vers la cuisine ou une superbe odeur de pâtisserie enveloppait tout le couloir.

Les yeux mis clos de délice, elle s'avançait avant de percuter un ou une malheureuse personne de plein fouet, le choc fut assez violent et elle fut légèrement projetée en arrière, retombant sur ses fesses, sa main vint tenir son front tandis qu'elle laissa un léger gémissement sortir de ses lèvres tremblantes, une vague de jurons et d'insultes lui vinrent à l'esprit avant même qu'elle ne puisse jeter ses iris d'un bleue royal et froid vers la personne si pressée.
»

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 


Dernière édition par Thétis le Sam 18 Juin - 19:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Lun 14 Mar - 11:56

Spoiler:
 

La Grèce... si on m'avait dit un jour que j'y mettrais les pieds, j'avoue que j'aurais pensé qu'on se foutait de ma gueule. Cependant, il fallait croire qu'être au service d'un dieu offrait bien des opportunités pour parcourir le monde, en particulier lorsqu'il s'agissait d'être au service d'un dieu aussi intelligent que Loki.

Il nourrissait de grands projets, des projets qu'il préparait avec minutie, mais dont il craignait quelques obstacles, surtout divins. Il convenait de se renseigner sur d'éventuels alliés ou ennemis, et il avait probablement envoyé certains d'entre nous un peu partout pour se renseigner. Pour ma part, il était évident que je devais éviter le Sanctuaire, jamais ils ne pourraient être nos alliés, mais la Grèce, et notamment ses ports, offrait une opportunité de croiser des guerriers au service de Poséidon, Poséidon qui n'était normalement pas en très bon terme avec Athéna, ni avec Odin, ce qui pouvait faire de lui un allié intéressant.

Je m'étais donc rendue à Athènes, habillée de façon très élégante, une chemise blanche sous un tailleur pourpre dont j'avais du retirer la veste avec la chaleur ambiante, un pantalon assorti avec des escarpins, les cheveux relevés en un chignon délicat et distingué. Je ressemblais clairement à l'une de ces femmes d'affaires que j'avais vues en compagnie de mon père lorsque j'étais enfant, je me refusais à ressembler à ces bourgeoises françaises et leurs robes encombrantes. Je préférais les pantalons.

J'avais diminué mon cosmos à son minimum, les mains posées délicatement sur la rambarde en attendant que le bateau quitte les quais, j'observais les environs. Rien qu'à son paysage, je détestais la Grèce. Il y faisait trop chaud, trop sec, les gens riaient et cet endroit puait l'abondance et un luxe qui ne me semblait pas mérité. Ce genre de familles trop riches pour travailler vraiment et usant d'esclaves et d'ouvriers pour assouvir leur puissance. Le genre de mon père. Je contenais presque une nausée alors qu'une femme beaucoup trop parfumée passait près de moi, et je décidais de quitter le pont pour descendre à la recherche d'un peu de fraîcheur.

Les couloirs climatisés offraient une ambiance plus agréable déjà, j'avais entendu dire que la coque du navire n'était qu'un fond de verre, et c'était là que je me rendais. Mes talons claquaient sur la surface polie du sol, je regardais les différentes portes qui menaient soit à des cabines, soit à des salons privés ou autres boutiques et activités de luxe proposées par le navire, je ne réalisais même pas que je croisais quelqu'un, jusqu'à ce que je la percute de plein fouet, me projetant contre le mur du couloir qui m'empêcha de tomber, mais m'agaça sur le moment

«Bordel! Vous ne pouvez pas regarder où vous mettez les pieds?» j'eus alors un frisson dans le dos en regardant cette femme, elle dégageait quelque chose d'étrange, et je commençais un peu à avoir le sens de l'observation concernant ceux qui maîtrisent le cosmos... serrant les dents, je me redresse en réajustant ma chemise, et je lui tends la main pour l'aider à se relever, le visage grave. À mon cou, le saphir de Loki que j'ai fait sertir dans un bijou doré pour passer plus facilement inaperçu

«Désolée, je m'emporte facilement. Je ne regardais pas moi-même où j'allais.» c'était pas mon genre de m'excuser, mais je devais me montrer prudente. J'étais ici à la recherche d'alliés, pas d'ennemis. Je me dis que Loki aurait peut être du trouver quelqu'un d'autre pour ce genre de mission, on ne peut pas dire que je sois très diplomate. M'enfin je déteste surtout les hommes à vrai dire, là, cette femme est plutôt mignonne et si elle maîtrise le cosmos, elle a un point commun avec moi. Je n'ai guère souvent rencontré de femmes dans ce monde qui me paraît très réservé aux hommes...

«Sivir DeFreiga... gestion du commerce maritime d'Islande» j'utilisais le nom de mon père, c'était plus simple ainsi... pour le moment, nous étions seules dans ce couloir, mais vu le monde à bord, je doutais fort que ça dure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Dim 20 Mar - 23:31

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.



Thétis poussait un léger soupir de frustration, posant sa main à coté de sa jambe recroquevillée sur le sol froid de son bâtiment, doucement elle poussa ses iris bleus ciel vers la jeune effrontée qui n'avait pas manqué de lui faire une remarque particulièrement froide et cruelle.

Elle ne manqua pas non plus de lui lancer un regard déterminé, Thétis n'était pas une femme qui était du genre à se laisser faire, ni une rebelle c'était une femme complexe qui détestait se battre et employer les moyens fort pour parvenir à ses fins.
Fronçant doucement les sourcils, légèrement septique, elle prit le pari de jouer la comédie afin d'éviter le combat et les problèmes sur cet énorme bâtiment des mers.
Elle observait aussi la jeune et belle femme devant ses yeux turquoises, s'incliner légèrement vers elle, lui tendant une main salvatrice dans l'attente d'acceptation d'excuses doucereuses et amer.

Aisément, la jeune sirène pu voir le large et généreux décolleté de la demoiselle sous sa chemise blanche mais aussi ce léger petit pendentif qui lui ornait si joliment bien son cou fin et élancé. Ne manquant pas d'essuyer un rictus de jalousie en déglutissant, Thétis foudroyait Sivir du regard non sans cependant marquer le moindres signe de non-respect.
Elle transpirait pourtant la jalousie, par cette chevelure d'un noir précieux, d'Onyx brillant, tenue en un chignon parfait alors que les siens étaient d'un blond doré en pagaille rassemblés sous une coiffe, une casquette de général de la marine d'un blanc épuré.
Les deux jeunes femmes avaient également la même nuance de bleu glaciale au creux de leurs pupilles étirées, prouvant que toutes les deux étaient dans une situation très inconfortable et délicates.
La sirène ferma ses yeux solennellement puis se ravissant, prit la main douce et chaude de sa compagne du jour pour achever cette présentation et non se lever avec son aide. Thétis était une femme de caractère et sa fierté était souvent mise à rude épreuve, comme ce l'était en ce moment même.


" - Thétis, juste Thétis, Générale et sous-officier de ce navire, enchantée. C'est un fort joli collier que vous avez-là"


Elle se relevait sans lancer un seul coup d'oeil à la magnifique femme qui lui faisait de l'ombre tandis que le couloir commençait à s'encombrer de monde mais aussi de personnes toutes aussi curieuses que bruyante. S’époussetant, la Générale du paquebot étira un léger sourire timide à l'adresse de cette inconnue qui la rendait aussi verte que rouge, la colère lui montait au teint, mais elle cachait cela en démontrant un intérêt plus que particulier pour cette personne justement.


" - DeFreiga... gestion du commerce maritime d'Islande ... hummm... Cela me dit en effet vaguement quelque chose, cela dit je ne suis pas une experte en commerce, j'espère que votre voyage au sein de notre bâtiment vous plaira, Dame DeFreiga. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à le demander aux agents marins à bord du navire, ils sont tous aussi charmant que respectable! Mais qu'est-ce que?"


Se retournant violemment en fronçant ses yeux brillant de colère, Thétis pinçait ses lèvres tout en cherchant dans le décors un détail qui lui avait échappé.
A l'autre bout du couloir, un enfant venait de crier à s'en casser les corde vocales, au bout de ses doigts fins ruisselait de fines perles carmin, à en voir ses larmes et ses cris, cela voulait dire qu'il venait de vivre une incroyable aventure...
La sirène leva un sourcil et tourna la tête vers Sivir, ses lèvres toujours pincées par l'anxiété... Cette Sivir était belle, même sans la détailler, Pouah!


" - Cela vous dérangerai de m'accompagner? Vous avez l'air d'être une dame tout à fait apte à combattre et à comprendre ce qu'il se passe, à en voir le gamin là-bas, il y a certainement du y avoir un meurtre... ou quelque chose, à vrai dire je ne sais pas, il faudrait mener l'enquête pour comprendre ce qu'il s'est passé... "


Et qui disait meurtre, disait aventure, indices et peut être même rencontre de tous types ! Le temps allait passer bien plus vite en compagnie de cette jeune femme plutôt que seule et puis d'instinct, Thétis sentait qu'il y avait quelque chose de mystérieux et dérangeant, de dangereux mais aussi de fiable chez cette personne ce qui lui permettait d'éviter de tomber dans la routine.
Pivotant sur les talons aiguilles, sa jupe blanche volant derrière elle, la jeune Générale du navire commençait à écarter la foule qui s'agglutinait afin d'aller rejoindre le pauvre enfant larmoyant et criant au désespoir...

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Lun 21 Mar - 14:25

À première vue, si je me fiais à son uniforme, cette femme faisait partie de l'équipage. Les galons sur ses épaules montraient une certaine hiérarchie, mon père n'avait jamais daigné m'apprendre à reconnaître les différents grades de la marine, et je lui en voulait davantage aujourd'hui, j'aurais probablement pu savoir si elle était Commandant, Capitaine ou même peut être Amiral. Quoi que, il me semble quand même que ce grade est le plus important et que les galons sont faciles à différencier des autres.

Je l'aide à se relever, son regard est étrange, je n'ai pas côtoyé tant de femmes pour savoir repérer la jalousie et dans la mesure où elle est, elle-même, une fort belle femme, je n'aurais guère pu imaginer qu'elle puisse en ressentir à mon égard. Malgré tout, je me sens piquée au vif lorsqu'elle mentionne mon collier.

«Cadeau d'un être cher... merci.» mes traits se crispent un peu, d'un côté, je ne mens pas après tout... c'est le Dieu Loki qui m'a offert, quel être pourrait m'être le plus cher à présent? Enfin, elle réalise finalement mon nom, certes, mon père n'est pas forcément connu dans le coin, nous sommes dans la Méditerranée, pas dans les mers du Nord...

Je fronce légèrement du nez en voyant son air presque dédaigneux à mon égard. J'ignore les raisons de son comportement, mais son grade au sein de l'équipage de ce navire m'empêche de l'envoyer paître! D'autant qu'un cri perçant interrompt notre conversation et je me tourne vers l'origine pour distinguer un enfant... je déteste les enfants. D'autant que celui-ci pourrait presque être mon "petit frère", bien qu'il est tout de même trop âgé pour ça. Je regardais l'enfant, un léger sourire s'étira au coin de mes lèvres en voyant le sang s'écouler de ses petits doigts crispés, mais c'était trop léger pour que Thétis le remarque, mais ce qui me crispa, ce fut qu'elle remarque mon aptitude à me battre. Je me tournais vers elle, plissant des yeux... je n'avais pas réussi à dissimuler mon cosmos comme je l'aurais souhaité, et de la même manière, elle me prouvait bien qu'elle était plus qu'une simple femme membre d'un équipage.

Général... pourquoi est-ce que je trouvais que ça sonnait comme un membre de l'armée de Poséidon? Je ne connaissais pas très bien la hiérarchie de la chevalerie du dieu des mers, d'autant que j'ignorais s'il pouvait accepter des femmes au sein de ses troupes.

«Soit... mais ne comptez pas sur moi pour materner cet enfant.» je m'approchais donc d'un pas rapide, malgré mes talons, je n'avais aucun mal à arriver près de l'enfant qui était à genoux aux côtés de sa mère, elle ne portait pas la moindre trace apparente si l'on retirait la mare de sang sous son corps. Je ne m'occupais pas du petit, m'approchant plutôt du corps de la défunte pour mettre un genou à terre en prenant soin de ne pas me mettre dans le sang, soulevant délicatement sa tête en la prenant par les cheveux, je remarquais que le sang venait de là.

«Hum... blessure par balle.» un petit calibre, la balle n'avait pas traversé, quelque chose de discret. Nous n'avions pas entendu de coup de feu, donc probablement muni d'un silencieux. Je n'ai guère de connaissance en matière d'armes, mais je m'y connais quand même en fusil, et ça.. c'est pas mon rayon. Je levais les yeux vers Thétis, puis vers le gosse, mais celui-ci continuait de pleurer et hurler, ce qui m'énervait au point que j'avais envie de le priver du goût de manière à ce que ça le fasse taire! Mais ce serait probablement mal vu pour le moment, aussi je serrais juste les dents avant de me lever et d'aller vers un chariot d'une femme de ménage et choper une serviette propre... je venais la jeter sur le corps de la femme pour la cacher à la vue de l'enfant, puis je me tournais vers lui

«Que s'est-il passé?»
«M... maman... maman...»
quelle plaie. Je me tournais vers Thétis, si elle voulait savoir, elle allait devoir faire parler le gosse. Difficile de savoir d'où venait le coup de feu dans la mesure où on ignore dans quelle position se trouvait la mère avant de s'effondrer. Cela pouvait venir d'un couloir ou de l'extérieur, le port était peut être encore en vue au moment du coup... j'en sais trop rien, je ne suis pas enquêtrice moi! D'autant que rien ne prouve que ce soit vraiment une balle là dedans, il ne flotte même pas une odeur de poudre, ça peut être aussi une arme du genre pic à glace... juste que ça a été fait à l'arrière du crâne au niveau des cheveux... si quelqu'un s'est approché suffisamment de la femme pour l'attaquer, l'enfant a du le voir, d'où ma conclusion de l'arme à feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Jeu 24 Mar - 18:01

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.


Général et sous-officier du navire? Elle n'aurait pas pu également ajouter qu'elle était prêtresse du divin Poséidon et que ce Cargot, cet énorme édifice de luxe et de lumière n'était créer seulement et uniquement pour offrande?
Si elle l'aurait pu, la jeune sirène se serait auto-flagelée sur place...
Quoi que, avec la présence de Sivir à ses cotés, elle n'aurait pas besoin de se punir, la présence même de cette sublime jeune femme mettait Thétis dans un état de jalousie tel qu'elle ne pouvait penser à autre chose qu'à sa propre fierté, orné d'un orgeuil franchement déplacé.
Non, la présence de cette magnifique femme de commerce était déjà une punition en soit pour notre petite sirène transpirant la jalousie.

Enfin, si Thétis appréciait autant dame Sivir à cet instant, comme le plus crasseux des vieux saints, ce n'était pas seulement pour la beauté éclatante de ses yeux de saphir ni pour sa peau qui paraissait aussi douce que velouté au touché. Ah ça non!
Thétis avait ressentit comme une faille, une puissance dans l'univers cosmique autours d'elle. Il n'y avait pas besoinde méditer pour s'en rendre compte, ni d'utiliser son propre cosmos pour sentir la cosmo-énergie entourer et enveloipper la jeune femme sexy dans un cocon soyeux de confiance et d'orgeuil alors qu'un meurtre venait d'être réalisé à peine à quelques mètres d'elle.

Meurtre ou assassinat? Thétis observait chacun des invités paniqués, méfiants ou terrorisés, ces sentiments indiquant bien la peine mais aussi l'impuissance face à une situation aussi délicate qu'improbable sur son navire.
Cela ressemblait bien a un sénariopourrit péché dans le plus nul des romans policiers, où l'on découvrirait le tueur à la fin du voyage, losque d'autres innocentstrouverait également une mort tragique.

Après tout qu'importe? Ils étaient tous voués à mourir avant même la fin du voyage.

Cependant plus l'enfant pleurait et criait au devant d'une foule de plus en plus compact et plus l'attitude de Thétis s'assombrissait.
Elle cherchait un prétexte pour s'eclipser de cette foule et jeter par-dessus bord cet enfant trop bruyant. Et cette Sivir aux fesses rebondies était elle aussi à l'image d'un criome passionnel si elle continuait dans sa lancée de madame -i'm seksy and i know it-.

Décrispant son visage en soupirant, relachant la pression de ses nerfs, la néréïde blonde arrachait d'un geste rapide rapide son Talkie-Walky de sa ceinture blanche, d'un air dédégneux, le nez et le front plissés, elle s'avançait vers la victime, le gosse et Sivir.

" - Némo, ici Thétis. Meurtre au troisième sous-sol, victime décédée, enfant orphelin et bien sur assassin en fuite. Pouvez-vous utiliser les caméras pour me dire par où est passé notre assassin?"

Quelques bruissements faisant office de réponse dans l'appareil indiquaient que le suppérieur avait répondu et tout préparé pour venir à bout de cette situation délicate et désespérée.

Thétis opina du cheffe en étirant un fin sourire avant de raccrocher l'apapreil et lancer un regard vers la foule et la Sivir.

" - Vous préférez peut être repousser la foule, installer l'équipement d'urgence et aller chercher ce meurtrier vous-même?"

Lançant cette petit pique en lui dardant un regard amusé, Thétis poussa finalement les yeux vers le plafond avant de se rendre auprès de l'enfant qui maintenant gémissait, chouinait et hoquetait. Il ne fallut pas plus d'un terrible regard noir pour que l'enfant déglutisse et taise ses sanglots.

" - Mesdames, messieurs, s'il vous plais, veuillez circuler et rejoindre vos appartements, les forces de notre navire vont prendre les choses en main. Circulez! Circulez!"

Grognant, les invités furent rapidement évacués de la longue rue du batiment, d'autres marins, veste et pantalon blancs et bleu arrivèrent: Un brancard et des apapreils divers en main.
S'agenouillant a coté de Sivir, oubliant même le môme, la sirène commençait à palper le corps du cadavre, encore chaud, mou, les yeux mi-clos, la morte laissait son sang en effet sortir de son crâne.

" - On dirait que vous avez fait ça toute votre vie, Sivir. Vous êtes bien surprenante pour une femme de commerce!"

En effet, Sivir n'avait pas froid aux yeux, semblant déterminée et avait des réflexes peu communs aux mortels et assez surprenants. Ell en'avait rien à voir avec ces autres invités à bord, de son caractère déjà et puis ce physique légèrement musclé et de cette confiance en soit à toutes épreuves.
Sans aller trop vite en besogne, la Néréïde songeait à une élu du cosmos, une sainte peut-être.
Dans sa manière de vouloir aider si on lui demandait... quoi que, avec cette histoire avec le gamin, elle n'avait pas l'air d'autant apprécier les humains plus qu'elle n'y paraissait...
Elle aurait pu être marinas, cependant Thétis était assez bien placée pour savoir qu'il n'y avait pas de Sivir dans ses rangs. Et puis avec ce physique et ce caractère typique, cela ne risquait pas.
Cette magnifique combattante n'était pas sous l'influence chaotique d'un dieu rongé par la cupidité, la conquête ni par la mort ni la souffrance... Puis un détail, un infime détaille fit frémir l'échine de la belle blonde.

" - On embarque le corps", Générale Thétis? Que faisons-nous de l'enfant?
" - Sivir va s'en occuper je pense? Car s'il continue de gémir ainsi, je l'enverrai par-dessus bord!"

Les marins interloqués se regardèrent tandis que les dernières palabres de la Néréïde eurent tôt fait de calmer précipitemment et irréversiblement l'enfant qui, devenu pâle comme de l'écume, se retenait même de respirer pour ne plus pleurer.
Tellement mignon et innocent... Au travers de l'Océan il aurait pu servir Poséidon comme un véritable Marinas! La vengeance au coeur et la passion au dévouement pour servir l'Océan.

" -Tu as vu quelque chose? Une arme? Un inconnu? As-tu perçu quelque chose de particulier autours de toi et ta mène ces dernières heures?

Puis l'enfant sans dire mot, écarqsuillait soudain ses yeux en pointant une ombre menaçante se situant derrière Sivir. Si Cette dernière n'avait personne derrière elle, tout pouvait penser à croire que la faitive se trouvait juste au bout du doigt de l'enfant.
Ro, comme c'était mal de désigner les personnes du doigt!
Thétis ferma son poing et serrait ses dents dans sa bouche, prête à sauter sur la demoiselle...

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Jeu 24 Mar - 21:44

Bizarre, un meurtre comme ça, sur un bâtiment pareil... d'autant que cette femme ne semblait pas avoir une vie passionnante pour faire l'objet d'une attaque. Elle semblait faire partie tout de même de la haute société si je me fiais à ses vêtements, mais était-elle vraiment du genre à se faire ce type d'ennemis? J'en savais rien, mais lorsque Thétis s'approcha et s'interrogea sur ce que j'avais découvert du corps, je ne pus m'empêche de sourire

«On va dire que j'en connais un certain rayon sur la mort...» j'aurais presque pu devenir médecin légiste à force de tester toutes les différentes manières d'apporter la mort! Depuis que j'avais obtenu mon armure, je m'étais mis un point d'honneur à ne jamais tuer deux fois de suite de la même manière! Certes, en usant du cosmos, c'était trop simple, les humains pouvaient avoir bien des idées tordues pour infliger la mort, c'était presque amusant en soit!

Je me redressais en m'époussetant les mains, Thétis faisait appel à son équipage pour évacuer le corps et je présumais que son service de sécurité pourrait tirer tout ça au clair. Elle me regardait toujours avec une certaine froideur, mais je ne m'en occupais pas plus que ça. Cependant, lorsqu'elle me demanda limite de m'occuper du gamin, je me tournais vers elle en la foudroyant du regard

«J'ai une tête de babysitter? Vous croyez peut être qu'il a davantage de chances de rester à bord avec moi?» je baissais les yeux pour regarder l'enfant avec un poil de dégoût, il me rappelait trop ce petit frère que j'aurais pu avoir et je finissais par regarder ailleurs, réajustant ma tenue alors que les gens commençaient à s'éloigner maintenant que le corps avait été évacué «vous devriez avoir du personnel à bord qui serait apte à s'en occuper.» c'était son boulot de donner les ordres non?

C'est alors qu'elle se pencha vers l'enfant pour lui demander ce qu'il avait vu, et je ressentais un drôle de frisson dans mon dos. Par réflexe, j'avais intensifié mon cosmos et je m'étais retournée brusquement avant même que l'enfant ne désigne ce qui se trouvait derrière moi.. une ombre, quelque chose d'immatériel mais qui me paraissait familier!

«Qui est là?» peu importe que je me retrouve grillée, je n'étais pas vraiment en mission d'infiltration ici, mais davantage en "mission diplomatique". Je devais juste tester la température entre le camps de Loki et les autres... mais ce truc qui était là, ce n'était pas humain et je doutais fort que ce soit ce qui était à l'origine de l'attaque.

Je m'avançais prudemment avant de revenir vers Thétis, lui agrippant le bras sans ménagement. Je savais qu'elle était plus qu'un simple membre de cet équipage, son cosmos l'avait trahie aussi et je n'aimais pas trop qu'on se foute de moi

«Ok, c'est quoi ce navire? La mer, ça me connaît, les bateaux aussi... et là, on n'est clairement pas sur un simple navire de croisière! Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais bien que vous m'expliquiez!» évidemment, j'essayais de rester un poil polie. Je ne voulais pas qu'elle soit mon ennemie, mais là, elle ne se comportait clairement pas comme une alliée potentielle, et elle me cachait quelque chose à coup sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 5 Avr - 1:59

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Erik/Thétis
L'âme de L'océan se nomme aventure.


Un simple détail qui permis à la jeune Thétis de savoir à qui elle avait à faire, le tout à cause d'un simple bijoux banale, un cosmos aiguisé, les sens en alertes, et bien sur, cette dégaine tout simplement nordique de casse tout, d'une personne de caractère sans peur ni reproche. Après à savoir si la dénommée Sivir était une partisane de Loki, Odin ou Freija, Thétis n'en avait cure pour le moment, un sourire de biais espiègle trônait magnifiquement sur ses lèvres pulpeuses et roses à souhait, elle avait enfin deviné qui était cette dame au niveau de cette illusion fatale et sublime, du tailleur serrant une taille parfaite et une poitrine provocatrice qui rendait verte notre sirène des eaux cristallines.
C'était en effet une victoire puéril et sans grand intérêt, mais pour la jeune femme aux cheveux d'or, cela valait tellement plus; Tout cela pour une histoire de chignon!
Cependant Thétis ne s'attendait pas à ce que Sivir démarre au quart de tour après avoir vérifier ce que le gamin, terrifié avait vu.

Le joli et léger sourire fendant de la jeune femme se crispait, sa bouche grimaçait devant la poigne serrée de la guerrière nordique, Thétis gémissait légèrement, son bras rougissant certainement autant que la colère de la jeune commerciale.
La Néréide eut à peine le temps de reculer l'une de ses longues jambes galbées, que sa tête projetée vers l'arrière, par pure réflexe de ne pas s'en prendre une, fit tomber sa casquette de commandant. Sa longue chevelure dorée et légèrement emmêlée chutait en cascade sur son dos jusqu'à la naissance de ses reins.
** Alors ça tu vas me le payer ma vieille! **

Pinçant ses lèvres en lançant un regard courroucée, notre petite sirène fit légèrement frémir son cosmos à l'appel de celui de Sivir qui s'était montré menaçant et angoissant, cependant au contraire de cette dernière, les Marinas dont Thétis, n'aiment pas se battre ni combattre et le font seulement en cas de grande nécessité. Son cosmos totalement contrôlé enveloppa tout justement de ce qu'il fallait le doigts fins et la mains crispée de la commerciale. ( voir notes plus bas)
Face à ce cosmos typique, Thétis ne put que pousser un léger sourire fendant, ses yeux papillonnèrent tandis que son cosmos infestait sivir d'une envie de luxure, de pacifisme et d'amour sans pareil.
" - Mesdames je vous en prie! Nous avons déjà eu notre cure d'émotion et de mort, nous n'avons pas besoin de cela en plus!"

En effet, la personne qui venait de parler n'avait pas besoin de nous le rappeler, ce pourquoi dès le moment où sivir lâcha Thétis, que ce soit en grondant, colérique ou en rougissant, la Néréide en profitait pour se retourner et se pencher pour récupérer sa casquette avec les trois petites étoiles dessus indiquant que c'était elle la cheffe et personne d'autre... à part le commandant qui était en salle des machines.
" - hum... bizarre...."

L'enfant serrait ses petits poings, ses yeux se fermaient tellement qu'on aurait dit qu'il voulait volontairement les coller à son visage pour ressembler à un chinois, quand à ses mains et son corps, il tremblait tellement que l'on aurait cru qu'il avait parkinson. Tout en lui laissait à présager qu'il allait s'effondrer et pleurer jusqu'à ce qu'il n'ait plus d'eau dans son corps.
Puis, criant, il courut vers l'opposé des deux femmes, certainement à la recherche d'un homme ou d'une femme plus compréhensif qui le prendrait sous son aile avec compassion.
" - hm hm... Nous sommes sur un bâtiment de commerce et de luxe, tout peut arriver très chère, absolument tout puisque nous vivons maintenant en communauté. Cependant, ce que cet enfant à du voir, devait être une ombre, ou quelque chose de menaçant, à moins qu'il s’agissait de l'ombre de l'assassin. a vrai dire je ne suis pas plus avancée que vous."

Une ombre proche du sous-sol, un meurtre au départ du bâtiment, un enfant orphelin, Thétis les cumulaient! Néanmoins gardant la tête froide, elle lorgna totalement Sivir, la laissant avec son cosmos charnel et exotique, des idées pleins la tête, pacifique, plus si affinité, trainer derrière elle.
" - De toute manière vous ne pourrez pas comprendre l'enjeu d'un tel bâtiment à nos yeux, vous ne connaissez pas assez l'appel de l'océan ni celui des profondeurs de la mer pour savoir de quoi je veux parler. Et ... Cette ombre... Si elle nous menace un jour, je sais comment m'en débarrasser..."

C'est à dire de la même manière dont allait faire disparaître le corps de la mère de l'orphelin, en servant de nourriture aux requins, poissons et monde océanique en tout genre.
Thétis fit claquer ses talons et partit en sens inverse, elle voulait voir son aquarium géant, après cette histoire saugrenue et intense, elle voulait avoir de nouveau ce contacte bénéfique avec l'océan et les poissons, voir cette palette de vie et de couleurs se tendre avec une telle multitude de naturel! Qu'elle regrettait ce monde des humains! Qu'elle le détestait! Même si elle enviait parfois leur beauté et leur brillance, Thétis préférait mille fois la chaleur et le silence des bras de l'océan.
- Madame Sivir ***** est appelée sur le ponton Est, bagages suspects et contrôle de la personne. Si vous ne vous présentez pas de vous même dans les dix minutes, un escadron viendra vous chercher."

Tiens tiens? Mais qu'est-ce que c'était que cela? Levant un sourcil, la jeune commandante tourna doucement la tête en arrêtant de marcher, un léger sourire s'affirmait sur ses lèvres...
" - Tiens donc? tu as l'air d'avoir bien plus de surprises que j'en ai pensé! Qu'as-tu pris dans tes bagages pour que cela ait autant l'air important?"

Et si les bagages n'était pas les siens? Et si ll'on avait retrouvé l'arme du crime dans ses bagages? Et si c'était une bombe? Une arme de destruction? Qu'une autre personne aurait mit ? Et si les bagages n'étaient pas à Sivir mais attitrés, de façon à ce qu'elle se fasse pincer quoi qu'il se passe? Qui serait assez scrupuleux pour en vouloir à cette jeune femme?
»

HRP:
=> Capacité passive de la sirène <=
Spoiler:
 

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 5 Avr - 14:17

Alors que je la tenais suffisamment fermement pour qu'elle comprenne qu'elle avait intérêt à se montrer un poil plus coopérative sur ce qu'il se passait ici, une étrange sensation vint m'envahir, glissant sournoisement au niveau de ma poitrine, vers mon ventre, et même un poil plus bas... c'était bizarre, comme si cette Thétis était devenue tout d'un coup bien plus attirante, et pourtant je n'avais jamais eu l'impression de pouvoir m'intéresser aux femmes. Je reculais légèrement, battant des cils en la regardant de haut en bas. Pour sûr que c'était une belle femme malgré son regard assassin à cet instant, et je finissais par me calmer moi-même en lui souriant d'un air charmeur, ajustant une mèche de ses cheveux qui avait été dégagée par le geste brusque qu'elle avait fait un peu plus tôt suite à la façon dont je l'avais agrippée

«Inutile de nous énerver... après tout, nous sommes ici pour profiter du voyage, non?»

Ça ne me ressemblait pas de jouer ainsi la séduction sur une femme, pourtant, c'était comme si c'était une évidence même. Les membres de l'équipage semblaient soulagés de voir que la situation se calmait, même si la belle sirène ne semblait pas encore d'avis de se calmer totalement vis à vis de moi. J'allais devoir me montrer plus douce encore, bien qu'une part de moi voulait se rebeller à cette idée, la trouvant absurde et même ridicule.
Tout comme moi, elle semblait être du genre à aimer la mer davantage que la terre, le genre à trouver les humains pitoyables et méprisants. Plus elle parlait de cette voix agressive et vénéneuse et plus je lui trouvais un charme fou. Je finissais par sourire doucement en approuvant d'un signe de tête

«Et bien... peut être pourriez-vous me montrer cet intérêt si passionnant? Contrairement à ce que vous pensez, j'aime à penser que l'océan serait surement le meilleur endroit où vivre, bien que je n'ai guère envie de le partager avec n'importe qui.» regard dédaigneux lancé à un membre de l'équipage qui passait par là, contrairement au regard que je pouvais lancer à Thétis qui montrait clairement l'intérêt que je lui portais. MAIS BORDEL!! IL M'ARRIVE QUOI À LA FIN??

Je frissonnais légèrement jusqu'à ce que j'entende mon nom. Étrangement, cela m'obligeait à m'éloigner d'elle et ce bourdonnement qui m'envahissait jusqu'au nombril semblait s'atténuer. L'idée que l'on parle de mes bagages était surprenante, je n'avais qu'un seul sac et il était dans ma cabine. Je commençais à me tourner vers la jeune femme d'un air méfiant

«Je n'ai qu'un seul sac qui se trouve en cabine, et il a déjà été inspecté quand je suis montée à bord. Ne me dites pas que votre équipage s'amuse à fouiller nos affaires?» petit à petit, elle me semblait moins attirante, malgré tout, j'étais curieuse de savoir pourquoi elle m'avait fait cet effet un peu plus tôt. Je m'avançais vers elle, et c'était comme si son parfum m'enivrait à nouveau. Je commençais alors à comprendre... et d'un murmure, j'approchais mes lèvres non loin des siennes, probablement encore perturbée par cet effet qu'elle me faisait

«Je vois.. une vraie sirène dis moi...» je ne disais même pas ça parce que je l'avais percée à jour, mais seulement parce qu'elle avait vraiment tout des sirènes des légendes. Quand on a été élevée par des pirates, on connaît davantage d'histoires sur les sirènes que sur Odin ou Loki eux-mêmes! Et vu qu'elle s'était donnée la peine de me tutoyer, je faisais de même. De là, je tournais les talons pour aller voir de quoi il s'agissait, mais dès que j'arrivais, ils osaient montrer un vulgaire sac de sport sur lequel se trouvait une étiquette avec mon nom et mon prénom... je fronçais du nez, affichant un air assez furax

«C'est une plaisanterie? Vous osez croire que cette chose m'appartiendrait? Je vous signale que je vous ai présenté en cabine un sac de la marque Gucci! Ai-je vraiment la tête d'une femme possédant ce genre de sac?»
«Justement, vous vouliez peut être que l'on pense ainsi?»
«Idiot, si j'avais voulu cela, je n'aurais pas fait la bêtise de laisser mon nom dessus. Mal orthographié en plus. C'est DeFreiga, avec un "i" pas DeFrega...»
mon sang ne faisait qu'un tour, je dégageais davantage de la fureur que de la peur de me faire prendre. De toute manière, qu'ils n'essaient même pas de me toucher, pour sûr que là, il y allait clairement y avoir un souffle de tempête, et pas dit que ce navire, malgré sa taille imposante, puisse y résister!

Les hommes se tournèrent vers Thétis comme pour savoir quoi faire, je m'amusais alors en me tournant vers le capitaine, joignant mes mains l'une contre l'autre devant elle avec un sourire amusé - fichu parfum

«Si vous ne me croyez pas, vous n'avez qu'à me mettre les menottes, très chère!» pourquoi est-ce que j'ai cette sensation au creux de l'estomac qui me dit que je pourrais aimer ça? Pfeuh!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 12 Avr - 20:09

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.




une femme de marque, vraiment ravissante et pleine d'énergie à revendre! La sirène séductrice ne s'était pas donné la peine de séduire la partisante de Loki, son cosmos s'était occupé d'absolument tout, faisant tourner la tête de sivir tout aussi bien que son corps, tout chez elle avait lentement laissé la place à une douceur chevronnée presque luxueuse, docile et paisible. Qu'il était dommage que cette lionne enragée au naturelle, ait pu aussi rapidement et facilement se défaire des liens traitres du cosmos de Thétis, elle lui aurait certainement été d'une plus grande valeur et d'un plus grand atout sous cette forme là.

Fronçant allègrement les sourcil en pinçant ses lèvres, visiblement déçue du peu de temps que son tour de passe-passe avait eut le temps d'occasionner à la pirate, la sirène finissait par croiser les bras en tournant sa tête, non-chalente vers la gauche, l'autre coté du visage de Sivir non sans manquer de rapidement expulser l'air qu'elle contenait dans ses poumons.
Si cette gamine pensait réellement se protéger ainsi, de la volonté de son cosmos par une simple volonté, même de fer, elle se mettait le doigt dans l'oeil, même les deux!
Seul le grand amour, le vrai pouvait délivrer les attaques incessante du chant et des voix des sirènes, Sivir avait-elle l'âme et le coeur comblée par un preux chevalier?
Cela pouvait être très intéressant de le savoir, mais cela ne faisait pas partie des priorités de la jolie blonde qui du bien vite rattraper la Sivir enragée, avalant les escaliers quatre à quatre jusque sur le pont pour voir ou en était cette histoire de sac.

Les bras croisés, le regard dans le vide, la sirène séductrice observait tour à tour ses sous fifres se battre oralement pour savoir ce qu'il en était de ce sac, cependant sans omettre de garder une petite pensée pour la Sivir toujours dans cet état de rage incontrôlable. Thétis essayait également de comprendre la situation qui devait certainement être critique: un chien détecteur de bombe aboyait comme un fou sur le sac de la dame qui n'était pas ... la bonne personne. Tandis que les hommes de main de la sirène semblaient eux aussi, tous aussi énervés qu'à l'Ouest.
Soupirant, Thétis allait tenir la petite assemblé en leur pinçant les oreilles respectivement à sa manière, de nouveau elle fit doucement apparaître mon cosmos en chantonnant une petite chanson qui se diffusait aussi bien dans le sang, le corps que dans l'âme des personnes ici présente sur ce pont. Même le sac à puce finit par se coucher et couiner, les oreilles en avant, comme s'il eut été en rûte.
" - Je vous rappelle qu'il y a eut un meurtre, si ça se trouve la défunte portait ce même nom, ou bien son assassin ce qui expliquerait également pourquoi on a trouvé une bombe, Placée dans ce sac. Le nom n'est qu'une coïncidence, mais j'espère bien que dame Sivir ne saurait pas être en danger sur notre navire, n'est-ce pas messieurs?"

Battant ses yeux à tout rompre, les hommes opinières du chef, même s'il y eut une demoiselle entre eux, elle aurait également suivit les ordres de Thétis qui, se retournait vers Sivir un léger sourire moqueur aux lèvres.
" " - Eh bien vous voilà à la solde d'une garde unique pour vous seule, n'est-ce point flatteur ? ahah... Ah! Que vous en avez de la chance. Vous allez pouvoir être menottée par toute une guigue d'hommes fervents si vous le souhaitez ahah! "

Se retournant, Thétis allait descendre les marches, jugeant cette affaire traitée, son cosmos se taisant cette fois totalement, seulement les quelques secondes de silences lui suffirent à entendre un "TicTac" raisonnant très fortement.
écarquillant les yeux, une goutte de sueur s'affichant sur le coin supérieur de son front, elle fusilla le bagage d'un regard fiévreux
" - " - Qu'on me désactive ça rapidement ! qui est-ce QUI A OSE POSER UNE BOMBE SUR MON NAVIRE!?""

Et si cela se trouve ce n'était pas le seule, et même si le navire était voué à être coulé en pleine mer d'ici quelques heures, c'était à elle seule de le décider et non à quelqu'un d'autre!
" - " - Si jamais vous me foutez ça par dessus bord, je vous y envoie avec! Désactivez moi ça, bande de larves! Et au pas de courses! Sivir! allons voir si d'autres bombes sont posées sur le bâtiments voulez vous? Non ce n'est pas un ordre, non je ne changerai pas de ton nous sommes dans l'urgence.. s'il vous plais! ""

Prête à partir du pont, les hommes totalement paniqués à vouloir chercher comment désactiver la bombe au tictac raisonnant, Thétis attendait Sivir pour aller chercher certainement d'autres indices sur le meurtre, les bombes et peut être... ce dit assassin et semeur de troubles.
»

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mer 13 Avr - 8:00

Cette situation ne me plaisait pas. J'étais ici en mission de reconnaissance et aussi un peu diplomatique. Poséidon était un ennemi du Sanctuaire, et il est l'un des grands dieux de l'Olympe, si nous pouvions nous en faire un allié, cela pourrait surement être profitable à Loki et ses desseins. Mais pour l'heure, j'étais là à devoir me justifier comme une stupide criminelle face à un sac qui ne pouvait en rien m'appartenir, rien que le fait qu'on puisse en douter était presque une insulte et pourtant, tout ce qui m'importait, c'était que cette Thetis me croit, et même pas pour les raisons logiques, juste pour qu'elle ne me rejette pas!

Il y avait quelque chose de dérangeant chez elle, une sorte d'attraction sordide qui m'attirait vers elle comme un papillon vers une flamme, l'envie de lui plaire, de la séduire alors que d'ordinaire, on ne peut pas dire que les femmes soient dans mon rayon! Mais j''arrivais parfois à lutter tant bien que mal, je savais que c'était le cosmos qu'elle dégageait qui me faisait cet effet, mais je n'arrivais pas à lutter convenablement pour autant! Il faudrait surement que je me rebelle pour de bon, voire que je l'attaque, mais je n'arrivais pas à m'y résoudre, et ce serait surement une erreur.

Finalement, elle me croyait pour cette histoire de sac, ses hommes allaient devoir chercher le coupable et surtout s'assurer que je ne sois pas moi-même en danger. Je fronçais les sourcils à cette idée

«Je doute que si quelqu'un souhaite me faire du mal, qu'il le fasse à coups de bombes. Je doute être celle qui soit visée ici.» j'avais plutôt l'impression que c'était le bateau lui-même qui avait une aura sombre qui planait au-dessus de lui. J'ignorais les objectifs de la sirène, mais je sentais qu'il se tramait quelque chose.

C'est alors que la bombe qui se trouvait dans le sac s'activa, Thétis fut alors prise d'une rage folle et je me tournais vers le bruit avec un air d'incompréhension. Qu'est-ce qui lui prenait tout à coup? Je plissais les yeux, plus que jamais, il devenait évident qu'elle cachait quelque chose, et le pire était qu'elle ne voulait pas qu'on jette les bombes par-dessus bord? Sur le coup, je ne comprenais pas, c'était la chose la plus logique à faire

«Pourquoi ne pas... oh!» le fonds transparent du bateau pour admirer le fond, cette manière qu'elle a de parler de l'océan, sa beauté, sa pureté... elle ne veut pas prendre le risque qu'une bombe abîme les merveilles de l'océan, tuant le moindre poisson! Je souriais tout en penchant la tête sur le côté d'un air presque amusé «j'espère que vous avez pensé à une équipe de démineurs... s'il y a des bombes sur ce navire, cela ne va pas être facile de toutes les repérer... nous devrions prendre le chien.»

Je me tournais vers la bête et je mettais un genou à terre, le chien vint vers moi sans problème, si je n'ai pas les talents de Thétis pour séduire tout et n'importe qui, j'ai tout de même certaines affinités avec les bêtes, bien plus qu'avec les hommes surement.
«Allez mon beau, au travail! Cherche!» je me levais et le chien commençait à courir, des hommes étaient arrivés près du sac et ils commençaient à l'ouvrir avec précaution, je ne savais pas encore s'ils réussiraient à la désamorcer, je m'en fichais un peu, une petite bombe n'allait surement pas me tuer, moi. Mais j'avais l'impression que cette Thétis ne voulait pas qu'il explose comme ça en pleine mer...

«Je présume que si le navire se fait sauter par une bombe, les débris vont se répandre partout dans la mer?» et qu'elle ne voulait donc pas que ça arrive, sans compter l'essence qui allait se déverser dans l'eau et polluer l'océan sur des kilomètres à la ronde. Le chien perçut quelque chose et je me mettais à courir malgré mes talons pour le suivre, il s'était mis à gratter sur ce qui devait être un placard à balais, je prenais la poignée mais elle était bloquée

«Pfeuh, les hommes..» je ne voulais pas arracher la poignée, aussi je posais ma main sur la serrure et à l'aide du vent, je créais un courant d'air qui soulevait les différents loquets pour ouvrir enfin la porte. J'aurais pu être la déesse des voleurs tiens. Sauf que cette fois, ce n'était pas une simple bombe cachée dans un sac, elle n'était pas du tout dissimulée et avait été accrochée sur les canalisations d'eau du navire...

«Hum... ces bombes ne me paraissent pas très grandes pour pouvoir faire sauter le navire. J'ai plutôt l'impression qu'on cherche à vous saboter. Cette bombe est surement prévue pour que les passagers n'aient plus d'eau pour se laver ou autre... où était placé le sac avec l'autre bombe? Près du générateur électrique peut être? Ou vers la ventilation? Un lieu de stockage de nourriture?» c'était comme si l'on voulait surtout salir la réputation du navire. Un meurtre d'abord, puis des bombes placées à des endroits stratégiques, mais tout semblait prévu pour que ça ne fasse pas non plus couler le navire, juste créer une panique générale afin que ce navire se choppe une mauvaise presse

«Est-ce qu'il y a eu des gens pour s'opposer au départ de ce navire en mer?» si je savais son but réel, il y en aurait surement bien plus que je ne le pensais, mais là, il fallait se mettre dans la peau dans mortel, ce n'était pas un acte divin pour sûr, c'était celui d'un terroriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mer 13 Avr - 15:11

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.



Septique, Thétis se retournait vers Sivir qui avait eut l'idée d'utiliser le chien renifleur pour dénicher les bombes, c'était là une très bonne idée, qui fit de nouveau soupirer et exaspérer la sirène. Non seulement Sivir était une très jolie femme mais elle avait également une bonne dose de caractère et d'intelligence, chose que peu de femmes pouvait se venter d'avoir. Cette sivir commençait de plus en plus à taper sur les nerfs de la jeune prêtresse de Neptune, à un point tel que l'exaspération dépassait les bornes de ses nerfs qui était déjà bien assez à vif avec tous ces évènements.

d'autant plus qu'elle se doutait maintenant d'une manigance à dessin sombre pour le bâtiment, mais peut être pas pour les humains y vivant. Ah! Ou alors c'est qu'elle était aussi bienveillante sur les humains que ne l'était Thétis, dans ce cas... la jeune commerciale n'était pas un problème majeur, mais certainement plus personnel pour la sirène qui se rongeait le sang.
Bien sur qu'elle était énervée, exaspérée et bien plus encore à la vue et au souhait que quelqu'un s'en prenne à son navire! Le réputation elle s'en fichait comme tout le reste. La seule chose qu'elle ne pouvait supporter, c'est que le bâteau ne soit touché avant d'arriver dans les mers du nord, là ou Poséidon recevait ces offrandes. Et optionnellement, là ou le bateau de la mère de Hyoga avait été engloutit par les fonds marins. Avec de l'humour, ce nouveau bâtiment offrirait encore plus de challenge et de fil à retorde au vilain petit canard s'il voulait de nouveau aller voir sa mère ahah! Deja qu'à l'endroit ou elle avait été déposée, nul être humain pouvait la toucher, même un être manipulant le cosmos! Alors avec une toile de bois et de verre, la mission se relevait impossible.

Oh bien sur Thétis ne manquerait pas de saluer la mère de Hyoga lorsqu'elle la reverrait, écorchée et aplatit par la pression océanique, Elle qui avait été conservée par le froid de l'océan et des eaux pures, elle ne ressemblait plus qu'à une crêpe d'ossements! Et cela allait encore bientôt s'empirer.
Thétis suivait Sivir à point nommé, ni trop proche ni trop prêt d'elle, histoire de savoir ou était ces bombes et les désamor... ah non elle n'avait pas de démineurs sur son bâtiment.
"- Non il n'y a pas de démineur ici, mais selon la liste des invités, il se peu qu'il y ait d'autres chevaliers ou personnes pratiquant le cosmos sur ce navire, il ne nous restera plus qu'à aller les chercher, peut être pourront-ils nous aider. Enfin... Je le souhaite."

Bien sur, elle pouvait également utiliser ses coraux étouffant pour isoler les bombes et les faire exploser dans un écrin naturel et si solide que l’explosion ne risquerait pas d'endommager le navire!
Cependant Thétis ne souhaitait pas démontrer ses talents ni les dévoiler au grand publique et encore moins devant cette Sivir! Dans le cas ou cette dernière pouvait être une véritable ennemie en plus d'être une rivale monstrueuse il ne fallait surtout pas qu'elle découvre les autres talents de la sirène séductrice. Valait mieux chercher de l'aide plutôt que de faire la tache sois-même et risquer de totalement se dévoiler! C'était puéril mais stratégique.

" Non seulement les débris, mais également l'essence, le kérosène et le pétrole... L'essence à un parfum tellement fort qu'il attirerait à nous le plus horrible des monstres de la mer!"

Et ça, elle ne le supporterait pas! Son plan était de contourner le nord pour que le bateau se retrouve sans réserve de fioul pour être avaler par les vagues de l'océan, et non pas être assaillit par une créature océanique là, dans des eaux aussi proche des continents! Cela réveillerait la curiosité de bien trop de médias humains et Julian Solo, qui était à la tête d'un projet nommé Léviathan, consistant à créer des turbines capables de reproduire la même puissance qu'un Tsunami pour protéger les terres justement de ce genre de vagues destructrices... Julian Solo... Ce dernier risquerait d'être un peu trop fortement impliqué dans ces news.
Thétis ne devait pas relacher la pression et surtout, faire en sorte que tout soit fait selon ses désirs qu'importe le prix.

Après avoir suivit Sivir tout en réfléchissant férocement à une idée, le petit couple du jour avait trouvé de nouveau une de ces bombes, cachée cette fois dans un placard et pas des moindres.
Thétis fronçait les sourcils face à la réflexion de Sivir qui était juste.
Elle se stupéfiait sur place, ce sac... et cet autre sac là, placé on ne peut mieux sous la réserve de froid, permettant ainsi la climatisation du navire... Si une percée était faite au niveau de ce lieu, tout l'étage serait gelé.
"- Ce sac à ma connaissance était placé sous la réserve de Kérosène, il aurait suffit d'une explosion pour couler le navire quand à celui-là... Nous sommes sous les conduit d'acclimatation, qui aurait pu geler tout l'étage en le transformant en un palais de glace nous réduisant tous à l'état de statut. quelqu'un s'amuse avec nous. "

Isaak, s'il aurait été là aurait pu aider Thétis à enlever ces bombes. Et si justement... Non! Elle ne devait pas l'appeler, pas encore...
" - Maintenant que l'on a une première preuve et que l'on sait ou ce situe cette seconde bombe je parie qu'il y en a d'autres au sous-sol et placé stratégiquement. Si vous étiez une pirate admettons... Et que votre but était de maximiser les dégats en terrorisant les passagers... Ou iriez-vous poser les autres bombes?"

La fonderie? Pour déverser la lave dans les salles? La capitainerie pour qu'il n'y aille plus de conducteur? Ou bien...
" - Ou bien désire-t-on tout simplement nous attirer stratégiquement également dans un piège? J'en ai aucune idée! Ton chien à l'air d'avoir sentit autre chose d'intéressant aussi Aahaha!"

L'animal tout content tournait autours de Sivir en essayant de lui sentir son postérieur, c'était assez comique à voir et permettait à Thétis de rire un grand coup avant de sortir de la pièce, se saisir d'un de ces instruments téléphonique et d'appeler le commandant.
Le bip répondait sonore, somme s'il n'y avait jamais eut personne dans la cabine.
Thétis fronçait les sourcils; c'était quoi cette histoire? depuis quand quitte-t-on son poste sans rien dire à sa cheffe? la sirène serrait tellement fort ses dents dans sa bouche qu'elle aurait pu se casser la gencive. Elle avait comme un mauvais pressentiment.
" - Personne ne s'est interposé à la volonté de mettre ce batiment en mer puisqu'il s'agit d'un investissement de monsieur Julian Solo afin de satisfaire les commerçants du monde entier dans une croisière de luxe. A part les commerçants eux-même ou d'éventuels fourbes, je ne vois pas qui, dans la liste, aurait pu nous en vouloir autant."

Même en y réfléchissant à tel point que le cerveau en fume, personne n'était assez terroriste et dérangé pour faire un plan pareil. Sauf si d'éventuels voyageurs se faisaient passer pour ce qu'il n'étaient pas! Ou bien que quelques spectres désiraient s'amuser avec ce navire!
... Spectres... Une femme morte, un capitaine absent, un mome apeuré qui voit des fantomes et ces bombes...
" - c'est peut être l'oeuvre éventuel de spectre d'Hadès, nous devons nous montrer dans ce cas très prudente. En y réfléchissant, peu de personnes peuvent aussi bien s'accorder sur un meurtre parfait, des fantomes pour apeurer un gamin, mais également semer la terreur dans un bateau et disparaître ainsi des yeux des humains sans préavis. "

Soudain, une quinte de toux et comme un murmure de malaise s'élevait depuis l'appareil de Thétis qui devint un peu plus pâle.
" - Allons y !"

Qu'importe ce qu'elles trouveraient, un cadavre, des cadavres? Un spectre? Un assassin? il fallait à tout pris arrêter ce type ou ces types et les forcer à désactiver les bombes ! Alors certes... L'on perdait du temps à aller à la capitainerie, mais peut être qu'en y allant rapidement il y avait une chance de trouver ce malade qui avait oeuvré pour tout cela?»
[

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mer 20 Avr - 8:44

Spoiler:
 

Toute cette histoire ne sentait pas bon. Et encore, je n'avais pas la moindre idée des intentions réelles de Thétis, bien que je risquais fort de l'apprendre plus tôt que prévu. Ou pas, tout dépendrait du temps que mettrait ce navire à arriver dans les mers du Nord. Mais pour le moment, la température était clémente, et il y avait là un petit malin qui semblait chercher à nuire à ce navire, soit au bateau lui-même, soit à ses passagers. En soit, pour les passages, je m'en foutais un peu, c'était pas une bombe qui pourrait me tuer, mais j'étais là pour une raison précise et j'avais pas spécialement envie qu'elle soit avortée à cause d'un abruti aux ambitions démesurées.

Je gardais désormais mes distances avec Thétis, elle dégageait un truc qui m'agaçait, pas tant sa jalousie clairement visible - et que je ne comprenais pas, honnêtement, même si je sais que je suis canon, on peut pas dire qu'elle soit laide - et j'écoutais ses explications sur ce placard. Je m'étais trompée sur un point, le but de cette bombe n'était pas de priver les passagers d'eau potable, mais de les transformer en glaçons?

«Charmant, ça aurait pu faire une chouette déco»

Elle vint alors marquer un point particulier, sur le fait que si j'étais une pirate, quelle serait ma prochaine attaque?

«Salle des machine, cabine du Capitaine... quand on veut saboter un navire, que ce soit pour le voler ou pour le couler, il faut d'abord l'immobiliser.» les bras croisés, je réfléchissais à toutes les stratégies auxquelles j'aurais pu penser si j'étais à la place des saboteurs «créer une panique générale aussi. Si les passagers commencent à courir partout, ça peut faire tanguer le navire, déstabiliser l'équipage...»

Je sursautais en voyant que le chien renifleur me tournait autour et je me retournais pour lui foutre une claque sur le museau, ça semblait faire rire la sirène et je lui lançais un regard sombre avant de ravaler ma salive en me rappelant que je ne devais pas m'en faire une ennemie. Je détournais plutôt le sujet en essayant de savoir qui pouvait vouloir que ce bateau coule, un ennemi financier, un salarié renvoyé et revanchard - ce serait gros mais les humains peuvent être tellement cons des fois.. mais la sirène ne voyait pas d'ennemi de ce genre, malgré tout, je voyais bien que dans son esprit, ça réfléchissait, je pouvais presque voir de la fumée lui sortir des oreilles jusqu'à ce qu'elle ait l'illumination

«Les spectres? C'est une plaisanterie? Je croyais qu'il n'en restait plus?» ces chers chevaliers d'Athéna ne se sont pas occupés d'eux? La seule chose que j'ai apprise les concernant, c'est qu'ils se sont tous rués en enfer y'a quelques mois pour virer cette foutue éclipse... et je croyais qu'ils s'étaient plus ou moins tous entretués... quoi que si les chevaliers d'Athéna sont déjà revenus, il est possible que ce soit pareil pour les spectres «quelle plaie! Je suis gardienne que depuis peu, je ne connais pas encore tous les clans, leurs forces et faiblesses ou qui couche avec qui, bordel.» je détournais le regard, oui je suis encore novice, et peut être que ça allait la faire jouir l'autre qui semblait chercher une faille chez moi. La voilà ma faille, autant je suis calée sur la mer, les pirates ou même les hommes en général, mais tout ce qui a attrait au cosmos par contre, surtout chez les autres, je débute!

D'ailleurs, je la regardais alors qu'elle essayait encore d'entrer en contact avec les gens de la cabine, mais un bruit étrange attira notre attention, ça ne sentait pas bon du tout. Je venais hocher de la tête pour la suivre, grimpant les marches qui allaient nous mener vers le pont supérieur pour rejoindre le capitaine et ses officiers. Alors qu'on marchait, je me tournais vers elle, l'air entendu

«Je pense que l'on peut cesser nos cachotteries à présent... vous servez Poséidon n'est-ce pas?» j'attendais de voir si elle se décidait à être honnête ou non, après tout, j'étais surtout là en mission diplomatique, je devais trouver des alliés pour Loki, et même si elle pouvait pas me blairer, elle devait bien reconnaître qu'on avait des points de vue semblables sur l'humanité et même sur l'océan «je devrais peut être me présenter en bonne et due forme... Sivir, Gardienne de Ran, sous la protection de l'étoile de Tyl... je sers le dieu Loki d'Asgard.» de nouvelles marches d'escaliers, à croire que ce bâtiment faisait la taille d'un building, mais on finissait par arriver au niveau de la cabine du capitaine, la porte était ouverte et déjà, une odeur d'amande me vrillait les narines

«Sérieusement? Du cyanure?» j'avançais prudemment jusqu'à passer la tête par l'entrebâillement de la porte, les membres de l'équipage étaient tous à terre, la bouche violacée et un plateau contenant des tasses de thé renversées avait été placé là... charmant.

«Bombes, armes à feu, fantômes, poison... on dirait que notre ami s'amuse à expérimenter toutes les façons possibles et imaginables de tuer des gens, non?» et effectivement, si ce que l'on dit est vrai, ça correspond assez aux spectres... quelle plaie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Dim 22 Mai - 17:35

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.


Thétis fronçait encore une fois de plus les sourcils prenant un air dédaigneux lorsque Sivir se mit à émettre divers possibilités sur ce qu'elle aurait fait en tant que pirate afin de saccager cet énorme édifice. La sirène plissait son front, prenant d'avantage un air sévère et septique, à n'en point douter, de par son caractère son tempérament et ses manières et d'autant plus, les décisions naturelles et simples qui lui venaient à l'esprit quand on lui attribuait le role de pirate, Sivir n'était définitivement pas une femme de commerce. Tant par son raisonnement que la façon fluide et immédiate d'émettre ces divers possibilités, elle éveillait en la belle blonde une curiosité accru pour ce qu'elle était en dehors de cette armure, ce cocon de protecteur de Loki.
Pirate avant d'être protecteur ou protecteur avant d'être pirate? Thétis dévisageait largement Sivir avec un air à la fois oppressant et stressant, elle aurait regardé de la même manière un être humain lambda qu'elle aurait tué à l'instant, tant son ton et ses manières l'importunaient.

Cependant pas une seule once de son cosmos ne vint trahir son visage et ses idées noircies par le temps et les nouvelles, d'autant plus, elle laissait Sivir cavaler et prendre de l'avant afin d'arriver rapidement à la capitainerie. Oh bien sur elle l'écoutait d'un oreille distraite sans piper mot, l'esprit trop occupé pour répondre à ses questions ou bien réagir au quart de tour.
Le temps de la course, essoufflée elle laissait ses envies de meurtre de coté puis se tenant les cotes devant la porte, le visage blême et les lèvres légèrement bleutés, elle se ressaisissait avant de regarder sa machine électronique, le corps du capitaine, livide, étendu, puis encore une fois l'engin mécanique... Avant de littéralement lancer le Talkie-Walkie de toutes ses forces contre le sol.

La machine s'écrasait au sol avant de partir aux quatre coins de cette cabines, en un milliers de morceaux , tranchants et coupants. Thétis ne criait pas, mais la rage montait à l'intérieur de sa poitrine, elle pouvait certes manipuler aisément ses sentiments et ceux et autres, mais lorsqu'il s'agissait d'une mission pour son dieu, le fait de prendre toute cette mission trop à coeur refaisait surgir son agressivité et sa colère.

Fermant solennellement les yeux en lâchant un énorme soupire qui lui fit vibrer tout son corps, elle s'avança en posant l'une de ses mains sur le corps sans vie du capitaine, avant de reprendre tout son calme et de poursuivre d'un ton las mais posé:
" Soit, il sera spectre et je serais donc Marinas très bien..."

Rapidement elle me tournait vers Sivir, la menaçant d'un doit levé, stricte mais aussi, autoritaire.
" Mais quoi qu'il se passe, personne, je dis bien PERSONNE ne sortira de ce bâtiment! Et si par un quelconque malheur, une personne ne serait-ce que pour sa survie, décide de mettre un canot à la mer, Je déclencherai une tempête marine si terrible que personne n'y survivra. '"
Sous entendant que si Sivir souhaitait rejoindre des amis pirates puisqu'elle avait l'air de si bien les connaitre, cela ferait certainement partie de ses dernières volontés.

Cependant, Thétis tournait la tête vers la porte encore grande ouverte, les sourcils froncés, une légère musique dans l'air s'intensifiant en crescendo. Une magnifique mélodie provenant certainement d'une flûte ou d'un instrument à vent...
écarquillant les yeux de surprises, un léger sourire fendant sur ses lèvres, la jolie blonde laissa les cadavres et Sivir de coté, ne s'empêchant pas de la bousculer dans son élan,  puis se précipitait vers l'extérieur ou elle du se cramponner à la barrière de sécurité, ses mains se crispèrent sur les barreaux blancs à la vue de cette dite personne.

La musique était magnifique, l'on aurait cru que la musicien utilisait ses propres émotions afin de faire vibrer chaque corde des notes qu'il jouait, le son était si pure, si doux! Un ensemble de délice et d'équilibre, de fragilité et de douceur qui ne touchait pas seulement les oreilles mais aussi l'âme de chaque mortels ici présent.
L'homme avait les yeux clos et ses lèvres caressaient avec une terriblement sensualité le bec de sa flute, ses doigts effleurait sa flute avec une dextérité remarquable, il tenait chaque personne sur le pont en halène avec sa mélodie si précieuse et frêle qu'il devenait inconcevable de ne pas écouter et boire chacune des mélodies créer par ces soins.

Puis alors que Thétis avait fermé les yeux, la musique s'était éteinte et l'envoûteur baissait son arme, quelques mètres plus bas en s'armant d'un fort joli sourire.
Ses iris digne d'une palette représentant un couché de soleil chatoyant, reflets de rose, d'or, chaleureux, s'agrandirent tout autant que son léger sourire, avenant, malicieux à la vue de Sivir qu'il ne manqua pas de saluer d'un bref geste de la tête.
Il était debout, mais finit par briser le silence de sa voix habituelle, envoûtante, posée, sereine mais pleine de douceur et de tendresse

" - Cela ne sont pas les manières ni les façons d'une dame tel que vous, de refuser l'aide à qui le demande. Et surtout pas à une délicieuse créature tel que cette demoiselle à vos cotés. N'êtes vous donc point chagriné par la perte de vos amis pour ainsi mécontenter une autre dame avec autant de charme que vous ? En continuant ainsi, les risques de vous esseuler "
" humpf!"
" - Cette expression grossière sur un visage aussi angélique que le votre n'a pas sa place, chère Thétis. Je me suis moi-même permis d'empoisonner ce capitaine ainsi que certains membres de votre équipage, afin qu'ils ne puissent plus compromettre à votre but ultime... vos but à toutes les deux si je puis m'exprimer ainsi."

Il étira un large sourire, satisfait, fermant ses yeux avec délice puis poursuivit une sérénade légère.

"- QUOI?"

Thétis n'était pas folle de rage, mais le fait que ce soit l'un de ces collègues Marinas qui l'ait fait la mit quelque peut à fleur de peau, de plus, Sivir qui était à ses cotés venait de recevoir un beau compliment de la part d'un générale marinas... Sachant que Thétis était déjà jalouse de base, ce couteau remué dans la plaie la fit sortir de ces gonds. Devenant rouge elle allait crier sa façon de penser à ce marinas, seulement, la musique chatoyante la fit se stopper nettement.
Son corps tendu prête au combat se détendit à la façon d'un élastique, elle se ramollissait, devenait aussi détendu que si elle avait était massé durant des heures.
En était-il aussi du Cas de Sivir?

" - Quand à vous, j'ose espérer que vos réflexes et votre entendement sauront à la hauteur de votre charme et votre élégance. Il y a bien un intrus mercenaire sur ce navire, à vous de le découvrir. Sur ce mesdames, la marée s'annonce forte ce soir, de quoi nettoyer votre vieux paquebot fangeux."

toujours avec un léger sourire étrange, il fit demie-tour, pour rejoindre les commerçants.

" - Sorrento... de quoi voulais-tu parler? "

Annonçais thétis à voix basse, expulsant un énorme soupire, elle lâcha mollement la barre puis, prise d'un certain malaise vis à vie de Sivir, ses joues se parant d'un rouge pivoine, la sirène obtempéra.

" - Je m'excuse, Sorrento à raison, je ne devrais pas vous tenir rigueur des problèmes que ce bateau nous apporte, vous n'en êtes pas la principale responsable. Je suis vraiment désolée de vous traiter comme une chienne alors que vous m'aidez comme vous le pouvez."

Ravalant sa fierté et sa salive, Thétis tendit sa main vers Sivir, solennellement.

" - J'essaierai de me montrer plus coopérative à l'avenir. Essayons de trouver un accord ou une entente pour éviter de se taper dessus, voulez-vous? "
»

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Lun 23 Mai - 9:02

La réaction de Thétis face à la découverte des cadavres de son équipage n'était pas surprenante. Je la laissais faire exploser sa colère et sa frustration, reculant juste pour ne pas me prendre un éclat bête et méchant de son talkie-walkie... cependant, elle me fixait en parlant de ne pas quitter ce navire? Je haussais un sourcil d'un air interrogateur

«Inutile de me menacer. D'une part, n'allez pas croire qu'une tempête puisse m'effrayer à moi, je suis la gardienne de l'océan et de la mort en mer...» donc le jour où une tempête m'effraiera, faudra vraiment qu'elle soit balèze, et même si elle-même paraît plus puissante que moi, je doute qu'elle puisse malgré tout me surpasser dans ce domaine précis «et cessez donc de me voir comme votre ennemie. Je suis là, justement, pour devenir votre alliée.... il n'est pas du tout dans mon intérêt de saboter votre...» je fut interrompue par une étrange musique, elle me prenait aux tripes et je me mettais doucement à trembler... je suivais Thétis qui filait vers le pont pour connaître la source, je m'approchais de la rambarde pour voir un.. homme? Difficile à dire d'ici, honnêtement, son apparence n'aidait pas beaucoup à voir d'ici, d'autant que son armure était assez féminine aussi. Mais lorsqu'il parla, le ton grave de sa voix suffit à me convaincre qu'il s'agissait d'un homme, et par habitude, je me penchais légèrement sur la rambarde, un sourire amusé et séducteur sur les lèvres, écoutant attentivement ses paroles. Mais rapidement, il fut évident qu'il n'était pas là pour jouer, bien qu'il semblait avoir envie de me séduire à la manière dont je le faisais aussi, un petit jeu du chat et de la souris, mais je finis par comprendre... une autre sirène. L'une des pires qui soit dans sa férocité et son agressivité, la femme ailée. Bon là, le mec en l'occurrence, mais oui, pour les pirates, ces sirènes là sont d'autant plus diaboliques qu'elles peuvent voler et vous étriper facilement! Évidemment, je ne parle que de légende...

Au final, ils nous confirmait qu'il y avait bien un individu à bord qui nous cherchait des noises, mais je fus surprise de voir la réaction de Thétis face à ce type... elle s'excusait?

«Je ne sais pas qui est ce type, mais il semble avoir une certaine influence sur vous...» je souriais malgré tout d'un air amusé avant de lui tendre la main en signe de paix «ne vous mettez pas martel en tête. J'ai l'habitude que les femmes me détestent. Mais vous n'avez pas à me voir comme votre ennemie, nous avons déjà bien des ennemis communs, autant unir nos forces pour les dégager de notre chemin!» Athéna notamment. Je savais que Poséidon ne la portait pas dans son cœur, mais au vu de ce que je voyais aujourd'hui, nous avions probablement un autre ennemi... les Spectres.

«Le type à bord a déjà utilisé pas mal de méthodes différentes pour saboter le navire. Il nous faut chercher ce qu'il manque.. je ne sais pas s'il est à même de créer une tempête, ou peut être un typhon... un monstre marin... s'il dispose de pouvoirs psychiques, il y a également l'hypnose qui peut fonctionner.» manipuler quelqu'un pour lui faire faire ce qu'il veut.

Je tournais la tête pour voir que l'enfant de toute à l'heure courait vers nous, encore apeuré et hurlant comme s'il avait le diable à ses trousses

«Bordel, encore lui...» sauf que cet fois, le gamin se jeta sur Thétis, l'encerclant de ses bras au niveau de la taille comme un enfant qui retrouverait sa mère?

«J'ai.. peur... aidez-moi!» je fronçais des sourcils. Ce gamin avait peur de Thétis et de moi avant qu'il ne soit emmené par l'équipage... qu'est-ce qui lui prenait? Je me baissais pour l'attraper par le bras afin qu'il lâche la sirène, mais il semblait s'accrocher plus fort qu'une sangsue!
«Regarde moi toi!!!»
«NON!»
je fronçais des sourcils, mais il se mit surtout à serrer Thétis encore plus fort, et je n'arrivais pas à le décrocher, ce qui était trop bizarre de la part d'un enfant de cet âge! Je ressentais alors un cosmos autour de lui, et je me mettais à murmurer
«La suffocation...» une autre façon de tuer, je me redressais en fixant Thétis d'un air agacé «faut vous le décrocher et vite! Il est manipulé!» et cette fois, notre ennemi s'en prenait directement à l'une d'entre nous. La moins combattive pour commencer, mais pas de doute que je serais la suivante si je ne réussissais pas à la tirer de là! Je ne pouvais pas vraiment déclencher mon cosmos sans blesser la sirène, mais je pouvais essayer de briser le contrôle que le spectre - si tant est que ce soit notre ennemi - avait sur l'enfant...

«Je te dis que tu vas la lâcher sale gosse...» une aura sombre m'entoura alors que je posais ma main sur la tête de l'enfant... peu importe le sens qu'il va perdre, ça devrait suffire à briser le lien entre lui et celui qui cherche à le contrôler!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Lun 23 Mai - 19:57

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.



Gardienne de l'Océan et de la mort en mer? rien que cela? Thétis se souvenait de ces paroles hâtives lancé peu avant l'interruption douceâtre de Sorento, le Général de la sirène maléfique, le seul général avec qui elle avait gardé des atomes plus que crochues depuis la refonte de l'Atlantide. Bien sur, Isaak était également l'un des survivants de l'affreuse bataille sanglante qui eut lieu il y a trois ans, puis il y avait Kanon qui avait déserté les rangs! cependant il y avait également Salamendar qui s'était ajouté, Hydréan, Yaphleen et pleins d'autres Marinas sur lesquelles la jeune sirène pouvait compter dans ses rangs comme alliés et amis.
Mais aucun ne pouvait se vanter ou même jurer pouvoir aussi bien approcher Thétis, véritable poisson passant aux travers de tous les filets, que Sorento. Ce pourquoi, il agissait et apparaissait furtivement à chaque fois que la blonde était sur le point de mettre les plans de Poséidon en échec à cause de sa sensibilité féminine, pour lui rappeler sa place.

Après tout, si Sivir était la gardienne de la mort en mer et de l'Océan, qu'était Thétis? D'une simple larme, bonheur, colère, désespoir ou tristesse, Cette sirène séductrice pouvait faire venir toute un troupeau d'équidés aquatique, noyant, brisant, écartant et réduisant à néant tout sur leur passage telle la plus féroce des tempêtes, dotés bien sur d'une conscience et d'une intelligence qui était propre à chaque équidé. Il était donc normal que Sorrento intervienne afin d'éviter que la jeune Suédoise ne provoque trop tôt la disparition soudaine de ce paquebot même pas encore arrivé en plein Océan!

" - Il s'agit de l'un des Généraux de Poséidon, Sorrento fait partit des survivants de la guerre qui a eut lieu contre Athéna il y a maintenant trois ans."

Achevait-elle en lâchant la main de Sivir et en fuyant le regard aussi loin que possible, ses joues se parant d'un rose léger. Même si la haine n'était plus présente, la rivalité entre femmes, elle, était toujours présente! Et le fait que le Général de la Sirène maléfique... SON général! Fasse du charme à cette minette, cette pirate! Rendait Thétis aussi malade que mauvaise, elle se gardait bien de cacher ce sentiment enfouit cependant. Car Sivir avait bien raison concernant cet ennemi commun à traquer et à combattre, si seulement elle pouvait arrêter d'avoir raison!

Et puis, elle aurait préféré que ce soit Sorrento qui lui fasse du charme plutôt que ce gamin qui venait se coller sur sa jambe à la façon d'une mauvaise odeur que l'on n'arrive pas à se débarrasser! Thétis maugréait, grognait en continuant de regarder très TRES loin, elle préférait les Hommes plutôt que ce bambin et surtout...
" - Pardon? "

Écarquillant les yeux la sirène séductrice lança des éclairs depuis ses iris bleutés vers Sivir, si elle avait eut des pistolets à la place, la belle Nordique serait déjà morte sur place, la pauvre!
" - Tu as dis quoi? "

Elle avait entendu le mot suffocation et il était vrai que le gamin lui serrait de plus en plus la taille et que le souffle vint petit à petit à lui manquer, fronçant les sourcils, elle devait trouver une solution sans tuer ce gosse après tout il avait du avoir un contacte avec ce spectre ou ce manipulateur. Alors courageusement Thétis fermait les yeux et laissa Sivir œuvrer et tenter quelque chose, son cosmos vint interrompre légèrement le sort du gamin qui continuait de pleurer et resserrer l'étreinte.
Thétis lâchait un petit cri de surprise, l'effet du cosmos de Sivir n'avait pas eut l'effet escompté, bien au contraire le gamin redoublait d'audace, comme s'il savait qu'il allait mourir ou pire encore et
s'accrochait à Thétis à la façon dont il se serait accroché à un vulgaire morceau de bois pour éviter de se noyer.
" - Vraiment très efficaAaAaaaace! AAAARG! ... "

Ce n'était pas le moment de chambrer Sivir, mais dans un moment pareil, c'était si tentant!
" - Gardienne de l'Océan et de la mort en mer hein? Tu as oublié l'armure en bronze qui allait avec ? ASSEZ!"

Hurlait-elle assez fort pour que le gamin cesse d'hurler et de pleurer, l'effet fut irréversible, l'enfant apeuré tentait de reculer mais ses mains et son torse étaient collés contre Thétis. Le problème résidait donc du mental, du physique, comme devait le supposer la dame SIvir... et ce cosmos, avait une influence sur tout ce qui touchait l'enfant.
Thétis fronçait les sourcils et respirait comme elle le pouvait, calmement, en regardant Sivir avec des iris aussi froid que les mers du Grand Nord, parsemés de nuages gris annonçant la venue de la tempête.
" - Je serais toi, je me boucherai mes charmantes oreilles sivir et j'essaierai de ... "
* faire sortir les gens de ce lieu..*

En effet la place était vide, peut être que Sorrento avait emmené avec lui toute la peuplade? était-ce une coïncidence? Thétis aurait aimé en être persuadé!
" - Arg! Trop c'est trop! "
" -Ah ah ahah ahh... "

La sueur se créait sur son front à force bander chacun de ses muscles pour éviter que son corps ne soit broyé. La sirène finit par enfin s'avouer vaincue et elle-même fit lentement et doucement intervenir son cosmos, d'une telle manière qu'une légère coloration corail encerclait la peau de la jeune femme, parcourant chacun de ses membres à la façon d'un léger vent au parfum de l'Océan.


Le fait de devenir sourds, ne plus avoir de tympans ou se boucher les oreilles n'aurait rien fait, contre le son de cette musiques, cette sérénade limpide et envoûtante qui touchait aussi bien l'âme que le corps des êtres vivants et ce, sur quelques mètres. Autant Thétis ne chantait pas, mais son cosmos le faisait pour elle. Quand à son attitude quelque peu désinvolte, elle avait également changé devenue bien mystérieuse, légèrement séductrice, un léger sourire sur sa bouche fine légèrement entre-ouverte semblait s'étirer, appelant au baiser, ses yeux s'étaient adoucis, prenant un éclat précieux dans ses prunelles. Le monstre de la jalousie se changeait littéralement en monstre marin, une créature impitoyable de la séduction, La sirène chantant pour perdre les hommes en pleine mer, les amener à se suicider, se noyer dans leur peine d'amour et de mal être.
Révélant à ceux qui courent après la fortune, ce qu'ils n'auront sans doute jamais de leur vivant, plus jamais.

La Sirène avait choisit sa proie, posant sa main sur la tête de l'enfant, elle fit amplifier sa sérénade qui ébranlait les âmes, les faisant tellement vibrer qu'il aurait été facile même pour un homme à la fierté démesuré, de pleurer de tout son soul sans jamais s'arrêter. Ce chant funeste faisait ressortir toutes les pensées et souvenirs du coeur et de l'âme, celle qui amènent à penser à la fatalité, non à la victoire mais à l'échec, l'échec de sa vie et à la lamentation, faisant perdre tous espoirs sur la vie que l'on mène.

Une légère lueur corail brillante naquit sur les cheveux de l'enfant, ainsi formé sur les cheveux à la façon d'une touffe de rocher au milieu de sa coupe, l'enfant allait enfin être débarrassé du sortilège duquel il était prit, bien que Thétis sous ses airs de séductrice parfaite, aurait bien préféré utiliser son Death Trap coral pour tuer ce gosse plutôt que de lui enlever ce sortilège. Cependant, avec cette manifestation cosmique, il allait être plus aisé de retrouver ce spectre, puisque ces vermines sont sensés ne pas avoir d'émotions ou de sentiment. Il suffira de trouver la personne qui n'avait pas pleuré ou ne s'était pas suicidé durant les quelques minutes de cette sérénade.

L'enfant lâchait Thétis en chouinant puis repartit de plus belle en courant vers le coté opposé Thétis eut un léger rire moqueur et s'approcha de Sivir, la prenant dans ses bras, chaleureusement et audacieusement.
" - il ne nous restera plus qu'à cueillir ce spectre sans émotions, J'espère que tu te sens prête à aller le combattre?"
" - ... PLOUFFF..."
" - Qu'est ce.. Que?..."

A peine trois minutes sans regarder ce qu'il se passait que déjà le gamin était passé par dessus bord.
" - PLOUUF "
" - ... "
" - Un Homme par dessus Bord!!"

finalement il allait peut être être le premier suicidaire d'une longue, très longue liste...

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Lun 23 Mai - 21:28

Tentative de priver cet enfant du toucher, s'il ne peut sentir le corps de Thétis, il ne pourra plus la presser comme un citron, sauf qu'au lieu de ça, je l'avais visiblement privé du goût.. le sens le plus moisi qui soit bordel! Je n'avais pas de chance, mais le gamin ne sentant plus sa langue ne pouvait plus parler et donc, se mit à paniquer davantage en serrant encore et encore la taille de guêpe de la marina!

«Désolée mais contrairement à toi, je ne maîtrise pas encore tous mes pouvoirs!» en particulier celui-ci... autant je pouvais fragiliser une armure, mais ce gosse n'en avait pas! Finalement, la sirène décida d'employer la manière forte, usant de ce chant maudit qui conduisait tous les marins à une mort certaine! Oh bah oui tiens! Je levais les yeux au ciel avant de regarder autour de nous, aucun individu à proximité? Depuis quand ils avaient déguerpi? Est-ce que c'était comme ça sur tout le navire? Peu importe, je reculais rapidement en mettant mes mains sur mes oreilles de manière à ne pas entendre ce chant... quoi que normalement, il est censé être moins efficace sur les femmes dans la mesure où elles ne sont pas tolérées sur les navires en temps normal...

De toute évidence, le chant faisait son effet, l'enfant finit par la lâcher et se mit à courir en sens inverse. Je ressentais malgré tout le cosmos de la sirène qui m'avait ébranlée, mal à la poitrine, les mains qui tremblent, son chant était une arme redoutable

«Rappelle moi de ne jamais t'énerver... du moins, pas davantage que je ne semble le faire déjà!» mais elle me sauta dans les bras? Gné? «mon charme aurait-il fini par te faire flancher?» je me mettais à rire avant d'entendre un plouf? Je tournais la tête pour voir le gamin passer par-dessus bord, et des membres de l'équipage s'alerter de cette tentative de suicide

«Laissez-le couler! De toute manière, sa mère est morte, il pourra jamais s'en sortir tout seul. Il sera ballotté d'orphelinat en orphelinat avant de devenir une sale vermine de plus dans ce monde pourri...» j'avais parlé surtout pour moi, avant de me souvenir que Thétis avait refusé que quiconque ne quitte ce navire.. je levais les yeux au ciel d'un air blasé «Ah oui c'est vrai, interdiction de quitter le navire.»

Je m'approchais de la rambarde et je tendais le bras vers l'endroit où le gosse avait sauté, j'usais de mon pouvoir sur le vent pour créer une tornade qui souleva progressivement l'enfant avant que je le chope au vol et que je le jette sur le pont
«Et d'un... où est l'autre?» je m'approchais de l'autre côté, où j'avais entendu le premier plouf avant que quatre murs de verre ne sortent de nulle part du sol? M'enfermant avant qu'une vague n'approche et ne frappe le navire, celui-ci tangua à peine, mais la vague avait rempli l'espèce de vase où je me trouvais à présent, la remplissant au point que je me retrouvais bloquée sous l'eau? C'est une blague?

Mort par noyade... je me tournais alors et je vis une ombre qui tendait les mains vers moi... je me tournais vers Thétis pour le désigner afin qu'elle se grouille! Moi par contre, je ne comptais pas me laisser crever ici! Je ramenais mes bras devant moi, créant un tourbillon qui tournait et tournait de plus en plus vite autour de moi jusqu'à repousser les paroi de verre qui disparurent, signe qu'elles n'étaient pas réelles... je me retrouvais trempée au sol, crachant et récupérant mon souffle comme je pouvais


«Sale con... tu vas me le payer!» il est parti par où? Faut que je suive Thétis là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 24 Mai - 18:42

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.



Thétis enfonçait son index et son pouce dans ses paupières fermées, tout en restant calme, une main accrochée à une rambarde, une vulgaire rambarde qui aurait pu céder si la puissance de la vague avait été suffisante. Seulement cela n'avait pas été le cas, cette vague n'était qu'un préliminaire de la tempête qu'avait annoncé Sorren? En parlant bien sur de marée forte faite pour purifier ce navire, mais qu'avait-il sous entendu par purifier? Tellement d'énigmes à résoudre et les problèmes qui s'accumulaient sans y avoir de solution! Finalement Sivir n'étaient pas de trop dans cette aventure et Thétis lui trouvait une certaine utilité.

La Sirène Finit par lâcher ses paupières lourdes, réfléchissant à une stratégie; puis jeta un regard acerbe alentours, afin de localiser la source de tous ces ennuis.
Les hommes qui remontaient progressivement des cabines du dessous, ne cessaient point de sauter par dessus le bateau et s'ils ne sautaient pas en gémissants, la vague qui s'était fracassée sur le coté du navire s'était chargée de les ramener vers la proue du bateau en se chargeant de les faire passer par dessus bord.
Seul l'enfant ayant réussit à survivre par la grâce de Sivir, se tenant à une poutre ou une autre demoiselle à ses coté le tenant par la hanche tentait de le rassurer.

L'eau avait comme esquivé Thétis, Toujours miraculeusement Sèche, la jeune femme tourna les talons devant une Sivir prise au piège avec un aquarium en verre et recommençait soudainement à faire brûler lentement mais surement son cosmos, la sérénade reprit et c'est alors qu'elle put enfin distinguer clairement le visage d'un homme blafard, teint gris. Ses iris avaient une couleur aussi dérangée que ne l'était son attitude, il affichait un large rictus qui semblait en dore long sur le pied qu'il prenait à semer toute la zizanie.
Seulement il remarqua bien tardivement que Thétis lui fondait dessus d'une façon prompt et rapide, comme l'aurait fait un requin à l'odeur du sang. Elle lui envoya une once de son cosmos en sa direction, ce dernier le para d'un simple geste de la main en lâchant un rire narquois. Balançait son cosmos vers la belle pour contre attaquer, Thétis avait heureusement prévu le coup et esquiva allègrement le verre qui était également prédestiné à l'enfermer dans un bocal comme un stupide poisson.

Thétis s'arrêta à coté de cette étrange création de verre, la toisant d'un sourire mystérieux, puis, rangea son cosmos pendant que le spectre disparaissant encore une fois, laissant derrière lui les deux jeunes femmes sans aucun indice sur sa personne.
Enfin, c'est ce qu'il croyait, Thétis avait une petite longueur d'avance sur ce pourrit et avait bien l'attention, avant de le tuer, de le faire longuement mijoter. Marchant calmement à l'encontre de Sivir, Thétis allait lui faire un petit compte rendu de ce simulie de combat cependant quelques chose ne tournait pas rond.
" - Ca va, pas trop secoué? Ca va aller? C'était quoi ça? "

Le bateau eu de nouveau un sursaut, comme s'il avait heurté un rocher ou bien iceberg, thétis tituba et se retrouva assise sur le plancher vernis du navire en lançant un regard demeuré vers Sivir, non elle ne savait pas du tout ce qu'il se passait, mais un étrange et très mauvais pressentiment la prenait depuis ses tripes. se mordant la lèvre inférieur, elle se remit courageusement debout puis une secousse d'autant plus violente fit cette fois littéralement sauter le navire, décrochant les êtres accrochés au bateau pour les virer par dessus bord. Thétis glissa tel un poisson le long du sol et du attraper des cordages des voiles décoratives, énormes, pour éviter d'aller à la mer.

écarquillant les yeux, véritablement inquiète, la Sirène cria à l'adresse de Sivir, dans tout ce tumulte et ce brouahah:
" - Quand je te disais qu'il fallait que personne ne passe par dessus bord, je ne parlais pas de ça! accroche-toi! ça risque de durer un petit moment!"

Après ces sursauts de l'énorme édifice, une pluie légère, suivit d'une brume presque brillante prit place sur le navire. A en croire le temps et le retournement du climat, la croisière traversait enfin les prémices de la mer du Nord, mais comment? Et dans quels conditions?
Soudain, un bruit, comme un grondement venant du plus profond d'une gorge animale fit surface, perçant le silence et l'atmosphère pesante par une suite de grognements rauque, sonores.

Le sang de Thétis se mit à se figer tandis quelle tenta vainement de se dégager de ces fichues cordages.
" - Sivir, Surtout ne t'approche pas du bord! QUE PERSONNE NE S'APPROCHE DU BORD!"

Et bien sur, qui s'approcha le premier, le gosse...



_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 24 Mai - 20:08

Bordel qu'une nana comme moi qui a passé la majorité de sa vie sur l'océan, ce serait vraiment con de mourir noyée! À croire que celui qui était derrière ça avait un sens aigu de l'ironie! Je me redressais péniblement alors que Thétis revenait vers moi, elle semblait trembler d'une rage sourde, de toute évidence, celui qui était derrière tout ça s'amusait bien, contrairement à nous

«Je jure que si je mets la main sur ce gars, je lui fais bouffer ses tripes!» j'attrapais son bras pour me relever, mais déjà le bateau se mettait à tanguer dangereusement! J'avais le pied marin aussi je maintenais mon équilibre en pliant plus ou moins les jambes, les bras écartés alors que Thétis se vautrait... chacune son tour!

«Oh oh... ça c'est pas bon!» tant par la secousse en elle-même que par ce que je pouvais ressentir! Un cosmos menaçant qui grandissait, il se mettait à pleuvoir aussi, je reconnaissais l'odeur et l'atmosphère, on était revenus un peu plus près de chez moi. Un grondement commençait à se faire entendre et je me tournais vers la mer, écarquillant les yeux en ayant l'impression de reconnaître ce bruit et les légendes qui allaient avec?

«Ok la spécialiste de Poséidon, je rêve ou on a carrément Charybde qui débarque là?» un typhon capable de soulever un navire pareil, y'en a pas cinquante, et de mémoire, seul ce monstre marin pouvait créer un truc pareil! Mais autant je m'y connaissais pas mal en monstres marins de légendes, autant je ne m'y connaissais pas forcément en créatures divines et ça pouvait donc être n'importe quoi!!

Le navire s'était redressé et je m'étais également accrochée à un cordage pendant que Thétis hurlait que personne ne s'approche du bord, sauf qu'évidemment, cette saleté de gosse s'avançait pour voir!

«Putain mais c'est un chat ce morveux!!! Il a combien de vies?» mon collier se mit à briller, tant pis, je préférais mettre mon armure, nous n'étions clairement pas dans une situation normale, et je me foutais bien que les gens s'étonnent à me voir changer d'apparence aussi soudainement!

J'utilisais mon cosmos et un tourbillon pour me projeter vers le mioche pour l'attraper en vol et me retrouver sur le pont incliné, on glissait à nouveau et je m'accrochais à un cordage, quitte à ce qu'il ait été aussi proche de la mer, autant qu'il dise ce qu'il avait vu! Plus bas, les corps chutaient, les gens ne tenaient plus, ceux qui étaient restés en cabine devaient être sacrément secoués, mais tous ceux qui étaient présents sur le pont étaient en train de passer par-dessus bord quoi qu'on fasse.. je tenais le gamin sous la taille et je me mettais à gueuler pour couvrir le bruit du vent qui soufflait de plus en plus fort


«T'as vu quoi dans l'eau???» je regardais Thétis pour voir si elle tenait bon aussi, il fallait qu'on redresse ce foutu navire si on ne voulait pas sombrer!

«Un petit coup de main de Poséidon ne serait pas de refus non?» hey, l'Empereur des mers? Tu te bouges un peu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 24 Mai - 21:15

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.



Soupirant d'aise en se débarrassant des cordages, la jeune femme se levait et s'époussetait en faisant un scan minutieux de ce qui venait d'arriver. il y avait eut énormément de perte humaines, des hommes surtout, des enfants. Les femmes, elles, étaient en surnombre dans ce bateau et cela était assez ironique, puisqu'en traversant la Grande mer du Nord l'on pouvait rencontrer les Valkyries ou des Ases sur leurs Drakkars cosmique, sauf qu'en ce moment ce n'était pas ces personnes plutôt charmantes qu'allaient rencontrer nos deux Héroïnes, mais une créature d'un tout autre genre.

quant à ce gamin qui avait l'air d'être un morveux très chanceux, sivir utilisa encore de sa patience pour l'aider et le sauver à nouveau, à croire que cette guerrière était sa nouvelle bonne étoile! Le mieux serait de le laisser couler une bonne fois pour toute, même s'il allait sans doute jouer un role assez précis dans ce bateau, pour ainsi avoir pu survivre de cette manière aux pires atrocités qui puisse exister.

Puis, alors que la pluie battante se mettait à couler plus fort et la brume à devenir plus opaque que jamais, un orage se mit à traverser le ciel, zébrant et arrachant des cris lors de sa manifestation, comme s'il lui répondait à ses ordres, un vent magistrale se mit à souffler et fit pencher drastiquement le navire, thétis eut juste le temps de s'attacher à un cordage, fixé au navire lui-même avant d'être désarçonnée et de passer par dessus-bord également.
cependant se tenant à la corde qu'elle avait lié à sa taille, elle esquissait un léger sourire en entendant Sivir s'exclamer et raler sur les neufs vies du gamin.
Elle lui tendit également un magnifique sourire du style " sors nous de cette merde" quand elle rattrapa le gosse avec sa tornade dans sa magnifique armure immaculée. Au moins, cette dernière n'était pas Rose Fushia ... comme c'était le cas pour Thétis.

Même si Sivir était à quelques mètre en hauteur, la sirène en contre-bas, le cul limite dans l'eau, Thétis ne pu que s'exprimer en hurlant, le vent, la pluie, la brume ainsi que la situation ne permettait pas de parler convenablement.
" - Non Charybde et Scylla ont étés déplacés à l'ouest, les généraux du Grand Nord sont Isaak du Kraken et moi-même pour le moment... Oh merde... Sivir! Le Dragon des mers également peut à court ou longue mission être affecté dans le nord. Il à du sentir la présence du spectre comme une menace, c'est la seule raison pour laquelle il pourrait nous attaquer. J'avoue ne pas avoir vu grand chose, j'étais trop absorbée à m'attacher pour éviter de passer la rambarde... "

Géniale, elles avaient un dragon des mers sur le dos au meilleur des cas! C'était franchement une bonne nouvelle et Thétis afficha son plus beau sourire avant de se mettre habilement à grimper à la corde, glissant de temps à autre avec l'eau sur les parois du bâtiment. S'amusant de la situation et de la tête que tirait le petit couple, Thétis se posa quelques secondes et demanda:
" - Tu aurais aimé rencontrer Le Kraken c'est cela? ahah! non vraiment nous sommes chanceuses de ne pas tomber sur ce monstre-là, ça aurait pu être bien pire, Isaak, les généraux et Poséidon ont du s'associer pour l'exiler dans une autre dimension tellement il était dangereux de le garder dans ce monde. Et pourtant, Je sais à quelle point Isaak est un Marina très très dangereux et puissant. il n'aurait jamais réussit à mater le Kraken seul."

En effet, il y a quelques temps, avant de partir en mission dans le miroir pour s'exercer et trouver la puissance qui lui permettait de prétendre au poste de représentante, Thétis, Isaak mais aussi Sorrento, Salamendar, Yaphleen et Poséidon durent s'allier pour combattre le Kraken et le mener en exile, dans le monde du miroir afin qu'il ne puisse plus, pour le moment, être un danger pour qui que ce soit. Depuis le changement des mondes, la perturbation atmosphérique d'Hadès sur l'équateur et ces histoires de miroirs et de mauvaises ondes cosmiques, la créature Kraken, bouleversé par le changement soudain du cosmos et des énergies, changea littéralement de caractère.
L'exile fut le seul salut pour cette créature qui autrefois semait la terreur dans les mers, toujours sous le contrôle d'un maître, cette décision fut très difficile à prendre, mais fut également une leçon pour les Marinas sur la nature noire et gangrénée des Némésis et de ce monde se mourant petit à petit.

Arrivant à la rambarde, Thétis passa le pont et aida également sivir et le gosse à s'installer sur le pont, en contre bas de l'autre coté, levé à une certaine pente.
" - Moi aussi j'aimerais bien que Poséidon nous aide, mais c'est à nous d'affronter cette adversité, c'est notre combat, pas le sien. De plus... Ce navire était destiné à périr dans La mer gelée du Niflheim afin de servir d'offrande, il n'est pas sensé être au courant de ce qu'il se passe, même si je pense qu'il le sait déjà d'une manière ou d'une autre..."

Que ce soit par Sorrento ou par les milliers d'espions Marinas, il le saurait tôt ou tard et thétis ne voulait pas qu'il développe une armada pour aider Thétis et Sivir à combattre ce monstre.

" - Dalleur c'est assez calme pour le moment ... il faudrait en profiter pour remettre le bateau dans le bon sens pour repartir, ce n'est pas ici que ce gros tas de ferraille doit couler. Nous sommes a Une heure du point x d'arrivé et à trois de la terre... Qu'est-ce que...?"

En-dessous de l'eau une légère vague créer par une espère d'aileron voilée vint à disparaître, s'en suivit d'une légère secousse et de nouveau, d'un bruissement sonore. Etait-ce hallali? Que faisait Sorrento? Les Marinas? Et ce spectre qui, grâce au cosmos de Thétis, ne pouvait plus avoir acces à son énergie cosmique, qu'était-il devenu? Passé par dessus bord, tous? Et ce monstre, allait il tournoyer encore durant des heures?
Thétis lança un regard bordé d'un miliers de questions sans réponses, il était l'heure de survivre.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 


Dernière édition par Thétis le Mar 31 Mai - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mer 25 Mai - 7:26

Spoiler:
 

Malgré la tempête, je gardais mon calme autant que je le pouvais. D'une part, j'avais à présent mon armure et j'étais donc bien moins gênée qu'avec mon tailleurs impeccable et mes bottes à talons aiguille! Et d'autre part, il était question de catastrophe en mer, mon élément d'une certaine manière, même si je suppose que Thétis l'était davantage encore. Elle était passée par-dessus bord, mais s'était accrochée à un cordage là où je me retrouvais coltinée avec un mioche sous le bras! On était obligées de gueuler pour s'entendre, si je craignais que Charybde nous cherche des noises, elle me confirma qu'elle était loin de cette zone normalement et qu'elle ne devrait pas nous inquiéter, pas plus que le Kraken! Ouf... s'il y a bien une créature que les pirates ne peuvent pas piffrer, c'est bien celui-là!

«Oh non rassure toi! Je préfère largement affronter un dragon des mers que l'autre poulpe géant!» le temps se calmait, le bateau était incliné environs à 25 ou 30 degrés, il était donc encore possible de le redresser, mais je ne pouvais pas faire grand chose avec le morveux sous le bras! Je descendais prudemment et j'ouvrais la première porte menant à une cabine que je trouvais, à l'intérieur, un couple était recroquevillé de terreur sur le lit, ils s'étaient emmitouflés de leurs manteaux et tout ce qui pouvait les protéger des chocs, bien vu! Je leur jetais littéralement le gosse dans les bras d'un air agacé

«Occupez-vous de celui-là, et qu'il ne sorte sous aucun prétexte! Il a déjà suffisamment manqué de se faire tuer!»
«Mais... qu'est-ce qui se passe à la fin? Et vous êtes qui? C'est quoi cette tenue?»
«Estimez-vous heureux que ces portes soient bien isolées! Restez là et ne bougez pas! C'est un peu le bordel dehors!»
je fermais la porte et je revenais vers Thétis qui avait réussi à grimper à la corde pour remonter, il fallait qu'on redresse le navire

«Direction la cabine du Capitaine, j'espère que tous tes gars dans la salle des machines se sont pas jetés par-dessus bord!» on grimpait rapidement les escaliers, j'y arrivais plus vite, usant de mon cosmos pour me soulever à coups de courants d'air, puis je rentrais dans la cabine, repoussant les cadavres des membres de l'équipage qui avaient été empoisonnés, puis je commençais à pianoter sur les touches avant d'attraper le téléphone, ce sont des lignes spéciales, mécaniques et pas électroniques, pour fonctionner quoi qu'il arrive

«Salle des machines? Y'a quelqu'un??» il se passa quelques secondes pendant lesquelles le téléphone grésillait, puis une voix masculine finit par se faire entendre
«I... ici la salle des machines. On a de nombreuses fuites, le niveau de l'eau commence à monter...»
«Wokay... faites exactement ce que je dis, si on redresse le bateau, ça devrait empêcher le niveau de trop monter le temps que vous réussissiez à colmater les fuites... s'il y a des gars valides chez vous, qu'ils aillent dans les cabines pour récupérer les matelas pour les appliquer sur les fissures! Ça vous fera gagner du temps!»
vieille astuce de pirate! Je me tournais vers Thétis avant de continuer à parler avec le gars pour connaître l'étendue des dégâts, puis je prenais de nouveaux renseignements en regardant le radar

«Bon, on doit donc rejoindre La mer gelée du Niflheim... faudrait pas que ton dragon de compagnie nous percute à nouveau, et faut pas oublier qu'on a toujours ce foutu spectre qui veut notre peau!» je me redressais alors et je me tournais vers la sirène, une main sur la hanche d'un air méfiant «mais dis moi, si ce bateau devait servir d'offrande... j'étais incluse dans le panier cadeau moi?»

Sympa! Évidemment, je ne lui en tiendrai pas trop rigueur vu qu'à l'origine, elle ne savait pas qui j'étais, mais la question était surtout de savoir si, en amenant malgré tout ce bateau à destination, elle comptait me laisser couler à pic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mar 31 Mai - 20:28

Spoiler:
 

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.


La Néréide réussissait habilement à grimper les cordages avant de suivre d'un pas rapide et solennel Sivir et le gamin qui tel un sac de patate sous le coude, le jeta dans la première cabine en vue. La situation était assez ironique pour ne pas dire désespérée et tandis que Thétis suivait la belle piratesse à la crinière d'ébène, elle, réfléchissait à plusieurs questions qu'elle se posait.
Notemment, pourquoi Le dragon des mers anciens Totem de Kanon, créature marine normalement pacifique venait à attaquer les hommes en pleine mer? Il y avait eu l'hypothèse du spectre certes, mais ils y en avaient également d'autres.
Haussant les épaules en continuant de Suivre Sivir qui jusque là c'était montrée exceptionnellement judicieuse et professionnelle, la sirène la regardait manipuler le combiné ainsi que le langage avec les hommes au sous-sol évitant ainsi que tout le cargo ne soit envahit par la montée des eaux.

Seulement, cela ne servait à rien si le Dragon rôdait encore dans les parages, le seul moyen de s'assurer qu'il ne revienne pas était que la jeune sirène utilise son pouvoir et son rang de prêtresse de Posédon pour ainsi se faire respecter et l'éloigner.
Seulement d'une si elle faisait cela, elle se ferait tout de suite épinglé par sivir et Poséidon lui en voudrait de ne pas avoir respecté la confidentialité de son armure...
Seulement Le dilemne, était qu'en continuant ainsi d'agir, la créature fabuleuse ne se blesse et cela, thétis ne se le pardonnerait jamais. Ni pour cette écaille, cette créature ce totem, mais aussi, pour son ancien ami Kanon. Amis mais aussi traitre pour qui elle avait une énorme dette.
" - Pardon? Même panier? J'avais la tête ailleurs... Le spectre ne posera pas de probleme avant un certain temps, il a goutté à la spécialité "locale" de la maison."[/cente]


Affichant un large sourire dévoilant ses dents blanches et parfaites, elle plissa les yeux de malices avant de poursuivre sur un ton plus enjoué.
" - Je lui ai accroché un souvenir aux fesses, s'il ne l’enlève pas et Poséidon sait à quel point il faut être souple! Il ne risque pas de pouvoir manipuler le cosmos avant longtemps."

En effet, en poussant son cosmos de corail, la Néréide avait également posé du corail sur le gamin pour ne plus que le spectre ne la touche, mais aussi, que le spectre ne puisse plus être le problème du paquebot avant longtemps.
" - hum... étant donné que je connais tout le monde sur mon navire, tu aurais en effet du être offerte à L'Océan."


Prenant une attitude sereine, calme mais toujours aussi rêveuse, amoureuse, elle poursuivit.
" - Cependant je pense que mon cher maître sera ravit de te savoir saine et sauve. J'imagine que tu as eue raison jusque là pour pas mal de choses, il serait vraiment bête et mal avisé de ma part de vouloir arrêter ton aventure ici. De plus, une piratesse Ase, mourir dans un Navire comme celui-ci? N'est-ce pas un peu trop cliché comme fin?"

Etirant légèrement ses lèvres, pleine de malice, la sirène marchait le long du bureau pleins de papiers et de cartes dispersés et tachés de sang, caressant le bois avec la cime de son index, ses yeux se perdirent dans l'immensité bleu, le poste de capitaine offrait une vision magnifique sur l'infini Océan qui s'offrait à perte de vue.
Magnifique, mais ce n'était que la surface recouvrant tout un monde inoubliable, dailleur, par envie, l'appel du grand large se faisant légèrement attendre, Thétis remit ses cheveux blond dorés derrière son oreille à la façon d'une queue de cheval négligée, puis s'avançait vers la droite de la fenêtre, là ou une petite lucarne cachait une espère de longue vue collée au sol. Délicatement elle le dépoussiéra, l'ouvrit avec précaution et y plongea un oeil curieux.
La capitainerie était en effet dotée d'un télescope maritime qui permettait, à la façon d'un sous-marin, de voir sous la coque du bateau, mais aussi de pivoter pour voir l'avant et l'arrière.
" - Et puis bon, je me suis faites une raison pour vous épargner, point que vous plaisez à Sorrento, mais vous avez l'air tellement connaisseuse et sûre de vous lorsque vous prenez la mer en main! Et vos yeux, paraissent aussi vivants et immense que l'océan, vous me faites pensé à un viel ami que j'ai perdu il y a longtemps... OH MERDE."

Relevant la tête de l'objet, en se frottant les yeux avec sa main, comme si elle n'y croyait pas ses yeux, elle replongeait sa vision dans le tunnel du télescope.
Il ne pouvait y avoir de doute! Mais par quel miracle...
Se relevant, le front plissé, un affreux dileme secouait Thétis, yeux plissés, elle réfléchissait en offrant une place pour que Sivir puisse elle même constater les faits.

Oui le Dragon était toujours là, il tournoyait autours du Navire à la façon d'un lion en cage, furieux et en alerte, mais ce qui était vraiment perturbant était une autre ombre, une autre forme de chose vivante qui se mouvait à quelques kilomètres du navire.
En effet, contre toutes espérances, le dragon des mers semblait protéger et avertir le navire qu'une chose bien pire allait arriver, et il n'hésita pas encore une fois à envoyer sa queue, tel un coup de fouet, contre le navire pour prévenir du danger approchant, de façon à ce que les véritables maîtresses du navire se dépêchent d'agir.

Sous l'eau, des voiles noires noires arrachées et en lambeaux semblaient flotter dans le vaste océan, sous son immense fierté, la coque aussi sombre que les enfers semblaient recracher les planches de bois qui le composaient, à sa proue la gueule d'une créature fantastique semblait se tordre de souffrance, sous l'arrogance et la puissance que dégageait ce navire fantome.
Spoiler:
 
il n'y avait pas de drapeau encore monté pour le moment, le navire arrivait pourtant à une vitesse phénoménale, mais sans bruit, sans repère.

regardant la vitre, une lueur d'inquiétude berçant ses iris bleutés, Thétis mit une main tendrement, sur l'épaule de Sivir...
" - il n'y a pas de raison de s'inquiéter... n'est-ce pas...? "



_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Mer 1 Juin - 10:31

Spoiler:
 

Stabiliser le navire, faire bouger un peu les mécanos pour essayer de mener ce bateau à bon port! C'est quand même con de se battre pour maintenir un navire à flot alors qu'il est destiné à couler! M'enfin bon, je lançais un petit regard suspicieux à l'attention de Thétis qui paraissait perdue dans ses pensées... la bonne nouvelle, c'est que le spectre ne devait "normalement" plus nous poser problème... la mauvaise, c'est qu'effectivement, il était prévu à l'origine que je coule à pic avec les autres personnes à bord.

«Charmant!» je continuais de pianoter sur les touches du panneau de contrôle afin de voir toutes les avaries et autres problèmes qui pourraient nous empêcher d'avancer, pendant ce temps, elle jouait le jeu du charme en remarquant qu'il aurait été ironique que je coule par ici, je ne pouvais m'empêcher de pouffer de rire avant de me tourner pour voir ce qu'elle fabriquait. Elle ne restait pas là à ne rien faire, sortant plutôt un appareil destiné à voir sous l'océan.

«Ingénieux comme système, je n'en avais encore jamais vu.» sauf que voilà, rapidement, lorsqu'elle inspecta les fonds, elle eut une réaction violente avant de me tendre le périscope, je le prenais pour voir, le serpent des mers nous tournait autour, mais visiblement, il n'était pas là pour nous couler, mais plutôt pour nous avertir du danger qui s'approchait!

«C'est une manie chez Poséidon d'avoir des animaux de compagnie qui manquent de vous tuer pour vous prévenir d'un danger?» je soupirais en regardant de nouveau dans la lunette, mais le serpent frappa encore la coque pour signaler le danger, je manquais de m'éborgner sur le coup et je risquais d'avoir une légère marque près de l'œil! «raaaah! Mais de la délicatesse bordel! Vous devriez songer à recruter d'autres femmes chez les marinas, tous des bourrins ces mecs!»

Bref, je me stabilisais avant d'envoyer un message à la salle des machines, ils avaient colmaté le gros des fissures et je leur indiquais la manœuvre à suivre pour qu'on s'éloigne de ce bateau fantôme! Puis je revenais vers la lunette pour essayer de comprendre ce qu'il foutait là

«Bon, si ce bateau est régi par les codes de la piraterie, on a moyen de s'en sortir. Par contre, s'ils en ont rien à foutre... va falloir cogner.» je me tournais vers la demoiselle, la lorgnant de haut en bas «j'ai dans l'idée que ça te plairait pas trop... tu crois que le dragon des mers voudra bien me filer un coup de main?»

Sérieux, combattre aux côtés d'un dragon, ce serait trop la classe! Mais avant, je faisais signe à la jeune femme de venir avec moi, je prenais le talkie-walkie pour signifier aux gars de la salle des machines de me contacter sur telle fréquence en cas de besoin
«La salle des machines est opérationnelle à 70%, ça devrait être suffisant pour rejoindre la mer du nord, ta destination. À savoir par contre de quelle manière ce navire va couler.»

Je me penchais à la rambarde du navire, l'ombre du bateau fantôme était visible au loin.. le vent soufflait fort, la pluie était glacée, mais j'étais habituée à ce genre de climat, je me contentais d'ajuster quelques mèches qui s'étaient détachées
«Ah... ça y'est, il sort de l'eau... on va pouvoir monter à bord pour pourparler!» ouh! que ça promettait d'être marrant ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Jeu 2 Juin - 21:15

Spoiler:
 

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Dokho/Hakon/Erik/Thétis
L'âme de l'océan se nomme aventure.


Une chance de s'en sortir? Une seule? La néréides fronçait les sourcils en grognant intérieurement, pestant. Quelle malédiction l'avait ainsi frappée pour qu'elle ait à affronter autant de difficultés pour une mission qui de base, aurait du être à la portée de n'importe quel marinas?
La réaction de Sivir lui fit chavirer le coeur, parlait-elle du fameux pourparler? Peut-être bien que oui, cependant l'allure et le charisme du bateau n'avait pas l'air si apprêté au pourparler que l'on ne pouvait l'entendre.
Des voiles arrachées, une coques désignant une gueule béante ouverte sans parler d'un navire pouvant flotter et avancer SOUS l'eau! Contre des pirates lambdas, pas de doute que Sivir et Thétis auraient largement pu négocier un traité de paix, mais ce navire-ci, le pouvait-il? de quoi son équipage était-il composé? comment pouvaient-ils respirer sous l'eau? étaient-ils humains ou bêtes?

Quand au dragon des mers, bien sur que Sivir pouvait s'en servir pour combattre dans le cas ou, tout comme Thétis, le seul hic était que la créature, tout comme les marinas n'aime pas se battre, elle le fait uniquement pour se défendre ou se nourrir. Quand à Thétis, elle commençait à soupirer face à la gravité de la situation, observant Sivir dans ses yeux magnifique.
Elle gardait un calme froid dans ce genre de circonstance, elle brûlait de réflexions en tentant de trouver une solution si peu en existait-il, pour que tous arrivent sauf dans les mers du grand Nord. Alors, là et seulement à ce moment, le navire arrêtera sa course.
Les eaux gelées du Niflheim gèlent instantanément tout ce qui entre en contact avec, rendant glace et neige chaque parcelle vivante ayant un contacte avec cette eau visuellement vaporeuse entourée d'une brume insouciante. Les navires ne viennent jamais dans ces eaux. Ce pourquoi Isaak et Thétis étaient les seuls à pouvoir y aller. Le dragon des mers et le Léviathan étaient les deux exceptions qui confirmaient cette règle.

En attendant que Sivir vole le talkie Walkie, Thétis cherchait dans les poches des cadavres, au sol un objet qui lui permettrait peut être de faire patienter les voyageurs en attendant leur aventure. D'une poche, elle sortie un trousseau de clef, quelques unes rouillées, une en corail, les autres en argent.
Soupirant en fermant les yeux plus par regret que par plaisir, elle referma, déterminée sa main sur la clef de corail.
" - Je crois savoir ce que tu comptes faire, mais sache que s'il arrive le moindres mal au dragon, une balle, un ricochet, ou ne serait-ce la moindre égratignure, je te le ferais payer au centuple Sivir. Alors fais bien attention à ce que tu fais. De mon coté je vais leur montrer ce qu'il arrive quand on se frotte à une Marinas de Poséidon..."

La Néréide la suivait de prêt au pas de la porte, jusqu'au niveau de la rambarde, l'eau gelée de la pluie caressait ses cheveux qui se gonflèrent au contacte de cet élément bienfaiteur, le vent ne la fit pas sourciller et accompagnait sa chevelure dans une brise qui rendait la sirène presque surréelle. Sa crinière d'or et d'argent flottait fièrement, lui donnant un air bien plus séduisant mais aussi dangereux à quiconque ne s'en méfiait pas.
comme l'avait deviné La sirène, Sivir allait sans aucun doute entamer un pourparler, de quoi voulait-elle négocier? de la liberté des passagers? De la sécurité du navire? Thétis n'en avait cure, quiconque se mettait au travers de la route de Poséidon devait le payer par sa vie.
Et comme on ne répond à un acte de piraterie que par un acte de piraterie, elle interpela Sivir avant qu'elle n'embarque.
" - Sivir! Si tu restes plus d'une minute sur ce bateau, montre en main... je considérerais que tu ne reviendras pas."

Ainsi, pas de risque qu'elle négocie les passagers ou quoi que ce soit, elle n'aurait pas le temps en une minute, elle n'aurait pas non plus le temps de divulguer le secret de ce navire qui était une offrande à Poséidon. Le but n'était pas de négocier la liberté pour le droit de passage, mais que eux-même partent de la route des deux femmes fatales.

Pendant l'espace d'un instant, gardant toujours son sang froid et son air irréprochable, Thétis fit doucement augmenter son cosmos, corail qui prenait une teinte légèrement troublé d'un bleu-roi profond aux tons de l'océan. Ses iris clairs cherchaient le Dragon des mers du regard, de tel sorte à que ce dernier se tienne prêt et passe à l'offensive, attaquant les pirates sans aucun répit dans le cas ou la minute ce serait écouté.

Le bateau pirate arrivait à une bonne distance maintenant, assez pour voir qui tenait la barque et le navire. Levant un sourcil, Thétis eut presque reconnu le capitaine. Et comme s'il s'agissait d'une blague, de très mauvais goût, le sourcil toujours levé, interloquée, elle poursuivit sur le ton de la camaraderie, à l'adresse de Sivir:
" - Tu ne m'avais pas dis que le célèbre Capitaine Jack Sparrow était dans tes connaissances, ni dans tes plans dragues dis-donc... Je suis curieuse de savoir ce qu'il te veut."

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Ven 3 Juin - 8:00

Décidément, on enchaînait les emmerdes les unes après les autres! Après un dragon des mers qui nous courent après, genre pour nous prévenir d'un danger alors que lui-même est un vrai danger publique, des attaques d'un spectre - bien qu'apparemment, Thétis ait résolu le problème pour ce petit gars - et maintenant un bateau qui avance sous l'eau et qui m'est un peu trop familier!

Je me précipitais vers le pont histoire de mieux le voir, l'ombre s'approchait rapidement et je ne connaissais qu'un seul bateau qui puisse se déplacer ainsi... mais une part de moi espérait surement que je me trompe. Je me tournais vers Thétis pour savoir si j'allais avoir au moins un peu de renfort dans cette histoire, mais visiblement, je ne devais pas trop compter sur le dragon des mers?

«C'est une blague? En fait, vos créatures marines et mythologiques, ce sont juste des animaux de compagnie quoi?» je levais les yeux au ciel d'un air exaspéré, remettant les mèches de cheveux qui se collaient à mon visage à cause de la pluie et du vent en place. Puis je prenais une profonde inspiration alors que je me préparais à sauter, mais elle vit alors le capitaine et je me figeais une seconde

«Quel sale petit enfoiré! Par contre, laisse moi cinq minutes... ce type parle tellement que je vais griller ma minute rien qu'en lui disant bonjour!» je prenais mon élan et je sautais par-dessus la rambarde, les pieds devant, les mains le long du corps... et plouf! Je descendais à pic vers le navire, le cosmos du capitaine réagissait au mien, et rapidement j'avais l'impression d'entrer dans une bulle de savon, c'était comme si j'étais encore dans l'eau, mais je pouvais respirer librement. Je me posais en douceur que le pont alors que tous les pirates braquaient leurs sabres sur moi! Mais je ne m'intéressais même pas à eux, mais plutôt au bouffon qui se planquait en haut derrière le gouvernail!

«Jack! Espèce de petit cancrelat vicieux! Je t'avais interdit de revenir dans les mers du Nord il me semble!!!» je concentrais mon cosmos et je lançais des aigue-marines sur tous les sabres de l'équipage autour de moi, ils commencèrent à se craqueler comme des feuilles de papier et ils reculèrent pendant que je m'avançais en les poussant pour qu'ils dégagent de mon chemin et je grimpais rapidement les quelques marches pour rejoindre le gouvernail et sortir le capitaine de là

«Pas la peine de te planquer, Jack!» je déteste ses manières, on dirait ma mère des fois dans sa façon de bouger! Sérieux, ce type n'a donc pas la moindre once de virilité? Il se redresse en prenant un air paumé de petit garçon pris en faut, agitant les doigts comme s'il pianotait dans le vide
«Siviir, très chère... je suis surpris de te voir dans le coin! Tu es toujours aussi r..»
«La ferme! J'ai que 5 minutes devant moi, et t'es en train de m'en bouffer la moitié!»
- «Tu m'en vois navré! Que puis-je pour t...»
«Donne moi une seule bonne raison de ne pas faire sauter tous les trucs en métal de ton bateau? Je t'avais dit de ne plus jamais venir dans la mer du Nord!»
«Techniquement, je n'y suis pas encore en fait! Après tout.. les frontières ne sont pas marquées dans la mer, et...»
«LA FERME!»
- «Mais oui bien sur...»
je venais me pincer l'arête du nez, ce type est insupportable! Et il ne me restait plus beaucoup de temps... je venais alors l'attraper par le col pour le soulever à quelques centimètres du sol
«Bon maintenant, tu m'écoutes... ce navire, tu l'oublies! Trop gros pour toi, il te faudra une semaine rien que pour trouver les quelques passagers qui ont encore de la tune sur eux... donc tu prends tes voiles pourries et tu dégages!»
- «Hum... ce serait avec plaisir, très chère! Tu sais que je ne peux rien te refuser! Mais vois-tu... mon équipage serait très contrarié de repartir bredouille!»
je me tournais pour voir qu'effectivement, l'équipage avait un peu évolué. Au lieu des gars à moitié zombie avec des épées rouillées, ils avaient revêtu des sortes d'armure et un cosmos se dégageait d'eux. Je plissais les yeux avant de me retourner vers le capitaine qui affichait un sourire forcé, l'air de celui qui prend pas les décisions en fait!
«Tu me menaces?»
«J'oserais jamais! Mais tu connais mes hommes, recevoir des ordres d'une femme, tout ça, tout ça...»
«Ok... j'ai pas le temps pour ces conneries... qu'est-ce que tu veux?»
- «Ouh! On entre en négociations? Mais c'est parfait tout..»
«J'ai pas le temps!!!! Accouche!!»
- «D'accord, d'accord... un laisser passer pour les mers du Nord pendant... un an?»
«TU TE FOUS DE MOI???»
- «Allons, allons ma chère... regarde toi! Je dois dire que tu es absolument divine avec cette robe! Laisse moi deviner... hum... je ne te vois pas servir Odin... Freija peut être? Tu ferais une divine Walkyrie!»
«Ça ne te regarde pas!»
- «Toujours est-il que tu as désormais de nouvelles obligations... tu n'auras certainement plus le temps d'arpenter les mers à la recherche de navires à piller...»
je serrais des dents, même s'il est vrai que je n'ai plus trop le temps pour tout ça, mes hommes continuent de leur côté! Mais là, le temps défilait aussi je tendais la main vers ce cancrelat
«D'accord.. un an. Pas un jour de plus!»
- «Je savais que tu pouvais être raisonnable... les gars?»
il lâcha ma main et se tourna vers son équipage, agitant les mains tel un chef d'orchestre devant ses musiciens «on remballe les voiles! On va faire un petit tour dans les mers du Nord! Notre chère Sivir, ici présente, nous a gentiment permis d'y faire nos emplettes!» je serrais les dents, mais les membres de l'équipage paraissaient contents et levèrent leurs sabres en signe de victoire. Je me tournais vers Jack pour murmurer à son oreille, les cinq minutes devaient être écoulées

«On se retrouvera, Jack... et la prochaine fois, je ne serai pas aussi pressée...»
- «Je serai toujours ravie de converser avec toi ma chère!»
il dévoila son sourire aux dents dorées et je lui collais mon poing dans la figure! Les membres de l'équipage dressèrent leurs sabres vers moi, mais je pliais légèrement les genoux pour prendre mon élan

«Ça va les gars, on se calme! Je m'en vais!» et je sautais pour me retrouver dans l'eau, plus je grimpais vers la surface, plus le cosmos de Jack s'éloignait et je retrouvais la vraie sensation de l'eau. Une fois à la surface, j'utilisais le vent pour me soulever et regagner le pont alors que les voiles du Black Pearl le faisaient partir dans l'autre sens. Je rejoignais Thétis avec un air des plus contrariés

«Je te préviens... y'a intérêt à ce que toute cette histoire se termine bien! J'ai du faire un compromis avec cette vipère...» lui laisser accès aux mers du Nord pendant un an... quelle plaie! Je risque d'avoir quelques mutineries du côté de mes hommes moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   Ven 3 Juin - 17:34

D'un bleu rêveur et d'une infinie liberté, l'océan nait amant et se meurt père de nos tourments Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Certains hommes lors de guerres, que nous nommerons hécatombes, cherchent à assiéger leur pouvoir et brandir leur honneur éphémère en éradiquant toute vie dans une ville. D'autres par des moyens plus féroces, mettent à feu et à sang ces dites villes afin de les supprimer définitivement de la surface de la carte, se les appropriant afin de créer à partir ces cendres abominable, une nouveauté qui sera aussi sanglante que la guerre dans laquelle elle est née. Tels de féroces conquérants, d'autres violent femmes et enfants scrupuleusement de façon à laisser une marque au travers le temps afin que leurs gestes perpétuent au travers l'espace et l'histoire.

Thétis observait l'eau de l'Océan de distordre tandis que l'énorme Dragon des mers semblait tourner en rond dans ce liquide à semi gelé, la Néréide attendait patiemment et calmement le retour de Sivir, il ne lui restait plus qu'une poignée de seconde avant de pouvoir revenir à quais, dans la meilleur des façons. Le Dragon des mers semblait savoir, lui, ce qui allait concrètement se passer et à la façon d'un chien de garde, tournoyait autours du bateau voué à être offert à Poséidon.
Sa longue queue pourvues de nageoires frôlaient à chaque instants le navire, sensuellement, avec douceur, tel un divin protecteur, souhaitant couvrir de son aile la jeune Thétis du moindres coup assassin. Les visiteurs et commerçants au dernier étage, coté de la verrerie devaient avoir une vue magnifique sur la créature, mais aussi le navire de ce Jack Sparrow.

Cinq minutes passèrent enfin et au moment ou Sivir était encore sur le bateau du Pirate, Le dragon des mers lâcha un terrible Hurlement, rugissement qui fit lentement mais surement onduler l'eau de la mer en une magnifique vague qui s’éloignait vers les rivages alentours. La sirène, maudite amplifiait son cosmos et leva un bras en direction du Nord, là ou elle savait que le navire pirate allait s'élancer. Attendant sagement que la dite Sivir monte enfin à bord, mouillée dans sa tenue d'Ase, elle semblait encore plus énervée qu'à l'idée d’avoir du voir ce sale pirate égoïste.

Thétis ne se laissait pas distraire par les paroles de l'Asgardienne, cependant elle lui voua une attention toute particulière. Le cosmos de la sirène croissait et amplifiait tandis que ses ongles brandies dans l'air à la façon d'une main que l'on tend pour donner un ordre était toujours en attente.
Tournant délicieusement son visage auréolée de son cosmos d'un bleu-roi terrible, un léger sourire mystérieux voilé par un léger étouffement de rire, elle lui fit un léger clin d'oeil avant de reporter son attention cette fois vers le nord et le Black Pearl.
" - Je t'avais donné une minute pour lui ordonner de partir, tu as échoué et à préféré utiliser le pourparler pour négocier les vies des deux bâtiments. Ma chère Sivir... Sache une chose sur nous les Marinas. Quoi qu'il se passe, qu'il tempête, neige, grêle. Que ce soit la fin du monde et que la guerre éclate, que nos rang soient mis à sang ou que l'on soit déshonorés comme cela a déjà été le cas... Jamais nous ne négocierons. Les faibles négocient, les marinas tirent profit de chaque situation et s'adaptent. "

Le bras de Thétis, toujours pendu dans le vide, restait statique tandis que sa main commençait à créer des cercles infimes, cette fois la bête grogna de rage et son râle s'entendit sur des kilomètres, on aurait dit au loin, que le bateau du capitaine Jack Sparrow s'était arrêté pour savoir ce qu'il se passait.
Claquant de sa queue immense tel un fouet, le dragon créa une immense vague qui engloutissait le pont du navire, mouillant Sivir et Thétis au passage, toujours sous on auréole bleuté. Se parant d'un délicieux sourire, Thétis tourna un visage angélique vers sa collègue de guerre:
" - Et que font les Ases de Loki? "

Ajoutait-elle en l'invitant à profiter du Dragon des mers pour véritablement passer à l'offensive.
Elle lui lança un regard perturbateur et enjôleur avant de elle-même abaisser son bras, avançant au niveau de la rambarde et sauter dans l'eau avec une telle aisance et sérénité, qu'elle ne put retenir de faire un petit saut périlleux avant d'entrer au contacte de l'eau gelée, si heureuse d'enfin pouvoir retrouver son élément de prédilection.
Sous l'eau, sa clef de Corail s'illuminait d'un voile rose, l'armure d'argent de la sirène, aux couleurs rosées de l'aurore vient également se coller à sa peau, lui offrant l'agréable sensation d'écailles au contacte de sa peau.
Sous l'eau, son armure vint parfaitement s'accorder à son corps pour lui offrir une queue de sirène sur les mêmes tons aurore et dorées que sous son apparence terrestre.

Exerçant un looping vers le dragon des mers, la jeune Thétis lui offrit légèrement une caresse de récompense sous ce que devait être son menton, en attendant Sivir.
Peut être cette dernière allait-elle avoir besoin d'air et sortir de l'eau au bout d'un moment donné? quoi qu'il en était, Thétis était bien déterminée à "violer" le Black Pearl à sa manière, sans qu'il n'en reste le moindres débris.

La clef de corail luisait dans sa main, elle se hâta de la cacher dans l'armure qui faisait office de protège poitrine. Une clef secrète qui ne tarderait pas à réagir au contacte du chant de la sirène.
Thétis lança un regard inquisiteur vers Sivir, cette dernière était-elle prête à récupérer son bien et stopper ce capitaine?
fronçant les sourcils, la jeune Néréide leva le nez et observait également la coque du navire, là ou se tenait énormément de monde, des personnes curieuses aux expressions bien étranges... Si Thétis n'était pas aussi occupée, elle en aurait bien rit pendant des heures.
* Ce que les humains sont Naif...*
"- Pas de quartier, armes toi de ton cosmos seulement au dernier moment pour une attaque surprise, j'utiliserai le mien pour les appâter! Sans quoi, ils nous verrons venir et nous perdrons notre avantage. Prête?"

Donnant une dernière grattouille sous le museau du monstre marin qui leva ses yeux en l'air en ouvrant la gueule, béante tout en remuant de la queue, la sirène partit telle une flèche parmi les ondes aquatiques, Son cosmos était aussi vif que ne l'était sa nage, arrivée prêt de la coque du navire elle fit plusieurs boucles et saltos pour éviter les premiers tirs lancés par les canons... Sivir serait-elle aussi adroite sous l'eau?

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [FB]Le chant de l'Océan -chap I - [ Sivir/Thétis]
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Royaumes du Nord :: Vallée enneigée :: • La mer gelée du Niflheim-