Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 - La recherche de la confiance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: - La recherche de la confiance   Jeu 7 Avr - 17:18

    Une plage paradisiaque, une forêt hostile... Le tout entouré d'une douce chaleur... Puis plus rien. Poséidon se réveilla en sursaut.
    Suis-je vraiment lui ? Serais-je capable de faire illusion ? Ce songe ? Le Seigneur des océans se leva. Il s'habilla de sa tunique blanchâtre. Ouvrant une porte menant à une petite salle secrète, il y vit les sages, tous assis sur des tabourets de façon circulaire.
    -" Votre mémoire flanche encore... Inutile de dire que cela a une mauvaise influence sur votre puissance." Lança l'un d'eux, ouvrant un débat qui s'animait afin de savoir ce qu'il fallait faire.
    Loin de posséder une solution autre que la patience, ils arrivèrent à la conclusion que pour l'instant, le seigneur devait se montrer au peuple sous-marin !

    Julian le croyait aussi. Le royaume avait souffert, et il était temps de redonner une esquisse de grandeur, de confiance aux gens vivants sous les eaux. L'empereur quitta la pièce, et portant son regard sur un miroir. Son visage était d'un éclat terne, exprimant parfaitement l'état de mal-être qui hantait Julian Solo, il se sentait pour le moment incapable de délivrer totalement l'esprit de Poséidon. Pourtant il était là. Il le guida.
    Il se dirigea ensuite près d'une fenêtre admirer l'oeuvre du divin, au loin, il y avait la cité. Et ce fut là-bas qu'il se rendit afin de montrer, de prouver que la rumeur concernant sa disparition était erronée. Il fallait donner une image qui puisse rendre la fierté au Royaume, mais surtout assouvir l'action pour délivrer le monde et le purifier !

    Luttant contre son angoisse, le dieu se décida enfin à quitter le temple pour se rendre dans la ville. Le chemin fut vite comblé. Accompagné d'une escorte composée de soldats de danseuses ainsi que d'animaux marins.
    Une fanfare qui attira l'attention du peuple. Tous furent heureux de voir, de contempler l'être divin... Le "sauveur" du monde !
    Debout sur son carrosse ouvert, Julian, un sourie charmeur sur les lèvres salua les passants. Il avait en lui ce charisme qui fascinait, ce regard hypnotique qui ne pouvait guère laisser insensible capable de faire croire n'importe quoi.
    Il avait ça en lui, comme un don du ciel... La foule l'acclamait, chantait ses louanges le voyant ainsi si resplendissant, si lumineux. Leur dieu était là ! Et effaçait ainsi les mensonges à son sujets !

    Ils arrivèrent sur la place principale, et ils s'arrêtaient là. L'empereur d'un geste parfaitement maîtrisé posa son pied au sol, et se lança à l'aventure.
    Des gens se prosternèrent devant lui, le remerciant d'être là, d'avoir redonner une lueur à leur orgueil.
    Poséidon se contenta de dispenser un discours modeste, celui de croire simplement en lui, et en l'idéal qu'il protégeait tout en faisant la promesse de les protéger.
    Tous attendaient également qu'il puisse leur offrir sa bénédiction...
Revenir en haut Aller en bas
Krosos
le Parpaing d'eau
le Parpaing d'eau
avatar


Messages : 73
Date d'inscription : 24/11/2015
Localisation : peut-être à côté de toi...

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
5/50  (5/50)
Faction: Poséidion

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Sam 9 Avr - 12:58

Alors que notre cher général du dragon des mers se promenait dans la grande ville d'Oricalque, il ressentit un cosmos. Enfin plutôt une étincelle de cosmos, par encore tout à fait éveillé. Ce cosmos, il ne le connaissait pas et pourtant...Il l'avait déjà ressenti, Krosos en était sûr, mais où? Le dragon des mers n'en avait absolument aucune idée. Il claqua des doigts, ce qui eut pour effet de faire venir ses écailles qui s'accrochèrent doucement à son corps. Il accrocha sa cape noir à son dos et partit vers là où il ressentait l'étincelle de cosmos. Pour lui, il était grand temps de savoir qui était l'homme qui dégageait cette étincelle de cosmos si familière au Général du dragon des mers. Après quinze minutes de marche, il remarqua largement qu'un événement était entrain de se produire dans cette ville. Il était assez coléreux du faite qu'on ne l'ai pas prévenu, mais bon, c'était pour le moment sans beaucoup d'importance. Bientôt, il arriva devant un grand défilé de danseuses et d'animaux marins, entouré par des soldats et au centre, un homme aux yeux bleus envoûtants. C'était lui qui dégageait ce cosmos, pas de doute. Et apparemment, l'homme qui l'avait en face de lui était Poséidon, le seigneur des mers. Krosos, pas du tout impressionné, ne prit même pas la peine de s'agenouiller, et d'un ton insolent, il voulut tester son dieu. Il s'adressa au peuple d'Oricalque.

-Vous acclamez un dieu qui a été vaincu, et qui a plié genoux devant Athéna?

Puis le général du dragon des mers se tourna à nouveau vers le seigneur des océans.

-Quand a vous, Poséidon, qui nous prouve que vous n'allez pas, une fois de plus, plier genoux devant la déesse de la guerre? Qui me provue que vous allez vraiment protéger le peuple des mers?

Krosos fit une courte pause avant de reprendre.

-Oh, excusez-moi, je ne me suis pas encore présenté. Krosos, général du dragon des mers!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Mer 25 Mai - 19:14

    La route se traçait devant lui. Devant le carrosse et son exposition de pouvoir. Le peuple retrouvait espoir. Le Royaume sa splendeur et l'avenir brillait de nouveau. Le regard fixant l'horizon, le dieu des océans leva la main de temps en temps , un sourire sur les lèvres, et une motivation des plus fortes pour venger son passé. Mais surtout pour redorer le blason de sa toute puissance.
    Julian regardait tout autour de lui, heureux de cette opportunité.
    Cependant, la foule commençait à s'affoler à un endroit, et un homme s'approcha. Poséidon l'observa, et écouta sa première tirade.
    -" Laissez-le !" Ordonna-t-il alors que des gardes s'apprêtait à la saisir. Apparemment, il s'agissait d'un individu parfaitement au courant des actions d'antan. Un fin sourire se dessina sur son visage en entendant les mots rudes à son endroit.
    Il pouvait clamer la vérité, cela n'avait guère d'importance pour le Monarque. Son regard planté vers l'offenseur il n'entendait même pas les sages lui soufflait qu'il fallait sans doute agir, qu'il s'agissait là d'un des sept généraux.

    Identité qu'il confirma rapidement à la fin de son intervention. Les gens s'écartèrent du généraux, et Poséidon sans rien demander à personne descendit. L'air amusé par l'intervention de Krosos.
    La démarche majestueuse, ses mains masquées par des manches un peu trop ample, le dieu semblait comme glisser sur le sol.
    L'émerveillement des gens était là, palpable, tous attendaient la réplique du Roi.
    -" Quel enchantement de voir l'un de mes généraux ! " Débuta Poséidon en marquant parfaitement le mot possessif. Sa voix enjôleuse se perdit ensuite...

    -" L'échec du passé n'a plus d'importance ! Nous allons au plus vite reprendre les armes, et vaincre cette maudite Athéna ! " Il leva la main et fit apparaître son trident tout en augmentant de manière significative son cosmos.
    -"Ô Peuple de l'Atlantide ! Nous allons dominer le monde, abattre le mal ! Autrefois, je fus mal entouré... Qui pouvait imaginer que de simples chevaliers bronze pourraient faire tomber des Généraux ! Je fus moi même au prise avec ce mortel dont un vil sentiment vint mettre à mal mon explosion. Mais cette fois... Regardez ! Regardes donc Krosos ! Toi qui semble exiger la perfection, toi qui ose lever la voix... Que le destin te soit favorable et ne t'oblige pas à crever sous les coups de nos ennemis... Que ton arrogance soit digne de ta puissance !"
    Une immense tornade se leva vers le ciel, créant une merveilleuse tempête... Un instant, puis Poséidon se calma. Et reporta son attention sur le Dragon des Mers.
    -" Je ne souhaite pas gâcher la fête en prêtant attention à ton inconscience ! Sais-tu où est Thetys ? Nous allons sur le champ mettre en place notre dessein, celui de notre monde ! "

Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Ven 3 Juin - 18:59

Cet entraînement, il n'y avait pas de mot pour le décrire.
Les langues de notre monde sont bien trop faible exprimer ce qu'il s'était passé dans le monde du miroir, entre chaos, apocalypse et désespoir, un simple coeur même avec toute la bonne volonté du monde ne peut y survivre. La Néréide n'y avait pas survécut, elle y avait vécut telle une puce, une tique, une sangsue collée à la peau de sa proie dans l'unique but de s'adapter et connaître les faiblesses de ses ennemis, hélas. Les Némésis ont des faiblesses et des failles qu'il est impossible de connaître ou reconnaître dans notre monde, elle avait particulièrement échouée dans cette tache qui consistait à s'adapter au miroir pour y apprendre cette puissance particulière et en tirer les bienfaits.
Au bout de deux ans, seulement deux ans, elle n'était plus capable d'utiliser un cosmos épuré de corail et d'ondes positives, naïves et emprunte de douceur comme cela avait été le cas auparavant.

Thétis avait changé, son comportement était celui d'une garce séductrice, puant le pouvoir et la corruption, les voyages au cours d'une vie peuvent changer tellement de choses en si peu de temps.
Ce qu'elle y avait vécu pour accepter cet état de changement?
Nul le sait, Ni Poséidon, ni sorrento son confident, personne. Tout ce que l'on sait, c'est qu'elle est revenue en Atlantide depuis peu, moins de trois semaines peut-être? ou deux? Le temps ici bas n'est pas non plus le même que chez les Némésis.
Avant de passer par les villes connues de l’Atlantide, la sirène avait fait quelques détours par le grand nord, mais aussi les villes du sud avant de se laisser une chance de se reposer de son entraînement intensif.
Cette fois, Shaina du serpentaire ne le remportera pas sur la sirène séductrice. Plus jamais, ni personne.

Bien sur qu'elle avait entendu parlé de l'invasion du sanctuaire lancé par Poséidon pour contre attaquer, profitant de la dispersion des saints pour faciliter le carnage. Bien sur qu'elle avait également entendue parler de Isis qui s'était reposé dans la chambre d'Amphitrite avant d'elle-même pouvoir bénéficier des soins du Lacs vénérables grâce au Général Isaak avant de repartir au combat...
Bien sur qu'elle était au courant de chaque effectif du camps mais aussi de leur occupation, elle savait également que Poséidon devait voir la foule, n'était-elle pas devenue assez puissante dans cette ère pour protéger le dieu des océans cette fois?

Accoudée à la fenêtre, le visage dans la paume de sa main, la sirène observait le ciel bleuté de l'Atlantide se mêler aux nuances sauvages et resplendissantes de l'Océan, quelques bandes de dauphins vinrent vager au dessus de la capitale, les voir ainsi voler permis à la jeune femme de rêver un cours instant et penser à la beauté de l'océan plutôt qu'aux difficultés rencontrés dans le monde du miroir.
Tournant la tête vers la porte, en silence Sorrento de la sirène maléfique, son ami mais aussi confident l'invitait à sortit, quelque chose de grave s'était-il passé? Fronçant les sourcils, elle quitta son tabouret et sortit voir le générale de la sirène maléfique.

" - Pourquoi cet air grave sorren?"
" - Julian solo est sortit il y a maintenant plus d'une heure. N'étais-tu pas au courant? les marinas te cherchent tous."
" - Ils cherchent une Marinas d'argent ? ah ah ahh... tu me fais bien rire Sorrento."
" - Nous sommes tous appelés auprès de Poséidon, n'as-tu pas ressentit son appel?"
" - Excuses moi Sorrento. Mais je n'estime pas sa capacité d'éveil ni de cosmos assez puissante pour que cela en vaille la peine. Je suis loyale, mais ça..."

Elle montra la foule agglutinée en contre-bas.
" - ça... Ce n'est pas Poséidon, ça ne lui ressemble pas d'être aussi mielleux et tendre avec le peuple de l'Atlantide."
" - La question ma chère Thétis n'est pas de savoir si oui ou non tu acceptes de le voir en tant que tel. Mais d'être présente quand cela est nécessaire."
" - Je ne juge pas ma présence nécessaire. "

Sorrento soupira gravement et montra la fenêtre avec sa flute couverte d'or.
" - Je comprends parfaitement ton choix, Après avoir oublié ce monde, les généraux, les marinas, l'Atlantide il a également oublié que tu étais là quand Athéna a finit par nous vaincre."
" - non sorren. Ce n'est pas cela."
il prit une mine inquiétè tout en baissant son bras et écouta attentivement Thétis.
" - Il a oublié lui-même qui il était."

Sorrento opina du chef et prit Thétis par la main afin de la sortir de son habitation, avec douceur et tendresse à la fois.
" - Donnons-lui le temps de redevenir ce qu'il était. Ce n'est jamais facile d'endosser la responsabilité de pertes d'êtres chers et encore moins d'une cité toute entière. J'ai du mal à y croire, mais heureusement que ce bougre d'Hermès est un allié de poids pour notre camps."
" - Un allié... Un ami de longue date. tu vois Sorren..."
ajoutait-elle en descendant dans la rue, à voix basse
- Il n'a même pas été capable d'appeler Hermès récemment pour préparer une offensive, ni de s'allier à lui pour envahir le sanctuaire. Il ne se rappel plus de rien! Et Kanon! tu crois qu'il serait capable de le reconnaître pour le punir de sa trahison? sous cet air, il fait semblant d'être le dieu puissant et stratège que l'on à connut mais il...."
commençant à s'énerver, elle allait augmenter le ton, cependant Sorrento la prit dans ses bras et la serra si fort qu'elle ne put poursuivre ses mots.
" - Ne va pas plus loin, cela n'est pas la peine, tu nous fais mal pour rien. regarde-le, Thétis."

Lui faisant reprendre ses distances en lui lançant un regard noir, elle jeta ses iris couleur océan par-dessus la foule devant elle.
Elle écouta la voix de Posédon, celle qui donnait raison à Krosos et elle se cacha en faisant une grimace à Sorren.
" - Tu devrais y aller avant d..."
" - Non je n'irai pas! il se pavane alors que les trois quart de nos troupes sont en train de mourir au sanctuaire! Et il appelle ça un destin favorable? BORDEL SORREN! "

Avant quoi que ce soit, prenant un air solennel calme et sur de lui, il leva sa flute et l’abattit rapidement et fortement sur la tête de la jeune blonde qui protesta en gémissant et se massant la tête. etirant un léger sourire, il lui tourna le dos et s'avança lui même vers Posédion avant de lancer un dernier regard vers Thétis.
" - Si tu ne veux pas y aller, libre à toi de faire ce que tu désires, prêtresse. Mais choisis bien les mots que tu emploieras également pour excuser ton arrogance et ton comportement. Si Krosos est vu comme un héro aujourd’hui, demain il n'en sera pas moins que l'héritier d'un traire qui récurera la prison. Aujourd'hui tu as l'honneur d'être appelée, demain peut être seras-tu de nouveau oublié."

Plissant ses yeux en arpentant un sourire mystérieux, il se fraya un chemin dans la cours pour arriver aux cotés de Krosos, ni vu ni connu.
Thétis fulminait, elle se sentait si seule et déconcertée, Sorrento avait raison bien sur! Mais la sirène ne pouvait pas ainsi rester sans rien dire, elle avait toujours joué un jeu d'honnêteté et de loyauté avec sa divinité. Mais là, le hic c'est qu'elle ne reconnaissait pas du tout sa divinité.
Elle était loyale à Poséidon, non à un pantin qui s'élevait dans une foule. A une divinité sans pitié ni préjugé, pas à un orateur humain plein d'orgeuil et de fierté mal placé.

Elle soupira et hésita longuement entre sa parole à elle et celle de Sorrento.
reconnue aujourd'hui et oublié demain...
Héros du jour et Prisonnier pour toujours...

Quel destin attendait les marinas et l'Atlantide après cela? Et qu'en pensais Isaak? Elle aurait tellement aimé que ce dernier soit là pour la rappeler à l'ordre et lui geler le cerveau le temps qu'elle trouve le courage d'avancer.
Les plaies de son voyage chez les Némésis, mentales, encore ouvertes, elle soupira en levant les yeux vers le ciel puis s'avança vers Poséidon en prenant le role qu'on lui avait donné.
Ca lui foutait la chair de poule de jouer un role qui n'était pas le sien, mais hors de question de se mettre la honte à sa divinité devant la foule.

Un sourire toujrosu aussi fendant, mystérieux et léger sur les lèvres, elle avança, docile vers Julian solo, le regardant légèrement avec ses yeux papillonnant elle poursuivit.
" - Je suis toujours à vos cotés messires."

Puis elle alla se faire une place entre Sorrento et Krosos, tous les trois en armures. Elle jeta un coup d'oeil à Sorrento et lui balança violemment son coude dans les cotes. Ce dernier retint son souffle et se mit violemment à cracher pendant que Poséidon semblait finir son speach.
Elle en avait marre d'être là avec une foule, son domaine était celui de la guerre, de la stratégie, du monde, de la mer! des conquêtes! Mais aussi de se prélasser dans une piscine ou la mer accompagné de ses créatures marines !
Pas à blablater avec des humains, même en Atlantide.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Lun 6 Juin - 18:05

Les murmures de la foule animaient le peuple. La venue d'un Marina fut soudaine, de plus son comportement était loin de plaire aux habitants de la cité qui voyaient en lui le symbole du trouble. Poséidon n'en fit rien, du moins pour l'instant... Car pour l'instant son souhait était de voir sa Prêtresse.
L'un des sages lui annonça qu'elle n'allait plus tarder avant de reprendre sa place. Vite ! Vite ! Petite sirène murmura le dieu des Océans un sourire en coin tout en ordonna d'un geste de la main que la fête reprenne son cours sans prêter attention au sombre nuage représentait par Krosos. La fête se devait d'être grandiose, d'être merveilleuse. Sa grandeur le méritait. Julian Solo tremblait néanmoins, l'âme de Poséidon l'engloutissait lentement.
Combien de nuit ? Combien de jour ? Combien de temps cela prendrait-il ? Le Roi ne voulait pas commettre l'erreur du passé. Le mortel était si fragile se disait-il en laissant l'aura azur tourbillonner un instant autour de la silhouette de son réceptacle. Le passé ? Un mot qui le troublait tant il n'avait plus rien en mémoire.

-" Seigneur ! le Général Sorrento est sur le chemin en compagnie de Thétis." La voix d'un messager fluette vint satisfaire le souhait du dieu qui regardait l'horizon sereinement. L'attente fut de courte durée car le guerrier arriva se frayant un passage dans la foule. Il se plaça à coté de Krosos. Poséidon le salua d'un geste de la main montrant sa satisfaction car lui aussi allait pouvoir se racheter.
Le silence retomba quand Thetis s'approcha. Le seigneur l'observa, des yeux pétillants et un visage radieux. Elle avait accompli son devoir, permettant ainsi à l'atlantide avec l'aide d'Hermes de briller à nouveau. Et désormais c'était à lui de conduire cet immense défi de purifier l'humanité ! Une mission divine où l'attendait de nombreux obstacles. Cependant, la grandeur du défi équivalait à la grandeur qu'il recherchait !
La conquête devait se lancer au plus vite... Et qui de mieux que sa Prêtresse pour lancer les hostilités?!

Elle s'approcha de lui lentement de sa démarche toujours aussi aguichante. Le dieu écouta sa petite intervention lisant parfaitement dans son regard son sentiment. Cela l'amusait. La sirène se plaça entre les deux autres guerriers.
Le coeur de Julian battait fort, trop fort, le brouillard le gagna, enroba sa peur et ses angoisses... Le trident dans sa main droite qu'il leva bien haut, un scintillement précieux, comme une osmose entre lui et le Domaine et tout ses habitants, du plus insignifiant au plus puissant !
Les âmes des habitants s'élevaient pour la plupart, on assistait à des modifications, les âmes méritantes se transformaient en guerrier, ceux au contraire dont le coeur doutait du seigneur plongeaient dans une infinie souffrance. La cité était en train de retrouver sa splendeur, les âmes se purifiaient au rythme de la puissance de son aura. Autour de lui et des trois marinas, le chant des hommes était un mélange entre l'agonie et les chants louant la miséricorde de leur divin qui se tenait devant eux.

Derrière lui, les sages aussi semblaient sereins, heureux de savoir qu'eux aussi avaient réussis ! Qu'ils avaient atteint l'objectif et que l'âme de Poséidon qui s'éteignait dangereusement retrouvait lentement de sa superbe.
Lorsque le flot de son énergie cessa que son bras se baissa, et que son regard se posa sur l'horizon, il y vit des guerriers, et des traîtres déjà morts !
-" Thétis ! Ô douce sirène dont le chant mène doucement à l'extrémité de la vie. Envoûte à présent de ta voix notre peuple, nos guerriers... Raconte nous l'horreur des aventures au sanctuaire ! Cela sera l'ultime fois où tu nous contera une histoire funeste ! Nous allons reprendre notre destin... La gloire nous attend ! " Harangua-t-il d'une voix forte ! Maintenant il attendait que sa Prêtresse prenne la parole, et annonce à tous la situation... Ensuite les soldats prendraient leurs postes.
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Dim 12 Juin - 12:30

La sirène se tenait entre Krosos et le général Sorento, cependant ses pensées n'étaient pas dans le présent, elle n'écoutait Julian solo que d'une voix distraite, emportée par les élans de peine, intriguée que Isaak, Salamandar et d'autres marinas ne soient pas revenus du sanctuaire depuis l'appel de Poséidon. Fronçant les sourcils, elle réfléchissais, peut être étaient-ils mort au combat?
Elle ferma l'un de ses mains en un poing si serré qu'elle fit entrer ses ongles dans sa chair, se blessant au passage sur son élan de colère.
Les deux généraux autours d'elle durent sentir ainsi sa colère imminente tant et si bien que Sorrento du lui effleurer son poing afin qu'elle sente son regard pacificateur sur elle.
La néréide fronçait les sourcils, déçue, elle n'avait pas le coeur à chanter ni à combattre, elle voulait que tous les généraux reviennent rapidement au sanctuaire marin saint et sauf.
Elle savait qu'elle n'avait pas le droit d'aller les chercher, là ou la guerre fait rage les marinas trouvent l'honneur et la gloire de la victoire, à seul contre tous. Cependant la prêtresse ne pouvait s'empêcher de se faire du soucis pour eux en attendant que Poséidon se prélasse dans son bain de foule.

Quand il l'appela encore une fois pour chanter les louages du sanctuaire, elle devint rouge à la façon d'une tomate bien mûre et clignait plusieurs fois des yeux pour bien comprendre la requête de son dieu.
Ils étaient en guerre, des miliers de pertes actuellement, peut être plus? L'Atlantide allait peut être connaître encore un echec dans l'instant présent, la plupars des généraux n'étaient même pas revenus et il souhaitait qu'elle chante les louanges d'un temps passé?
Désemparé elle aurait préféré se cacher, courir très loin dans la tour d'amphitrite, mais au lieu de cela, elle jeta un regard bordé d'une peine immense à sorento et Krosos.

S'avançant, elle faisait doucement vibrer son cosmos aux couleurs chatoyantes d'un couché de soleil, mais tout à coup quelque chose arrêta son intervention.
Un léger vent frais, aux nuances nacrés, d'or, au parfum de sable et de fleur d'oranger vint stopper net l'assemblée et briser Thétis dans son élan, un léger sourire vint agrémenter son visage tandis que sa peau parcourut par cette douce tiédeur d'un autre pays, se détendit parfaitement.

Ce cosmos elle l'avait déjà sentit, certes rarement mais sa manifestation était toujours la même, commençant par un souffle, un parfum antique et tel une main amicale se posant sur une épaule, l'énergie semblait vous apaiser de tous les meurs et horreur possible.
Levant le visage vers les cieux dégagés, ses cheveux d'or et d'argents s'emmêlant dans cette brise qui se faisait insistante, la sirène leva un bras, caressant le courant aérien pour vérifier cette présence, baignant ainsi à la lueur de son cosmos, le cosmos de celui que l'on appelait Hermès.

Poséidon l'avait-il sentit? Quel effet le cosmos aussi persistant d'un ami tel quel lui faisait-il? avait-il oublié l'aide du dieu des voyageurs et des messagers?
Thétis n'en revenait pas, faisant descendre sa main, elle la contemplait, le cosmos divin, elle l'avait sentit... quelle force! Quelle présence! quel dommage que le vrai Poséidon ne soit plus que l'ombre de lui-même.
se retournant vers julian Solo, un air neutre mais serein bardant son visage, la Sirène interpela le jeune homme incarné.
" - Messire Poséidon, ceci est un message du dieu Hermès, allez-vous lui répondre? Il persiste à demander votre présence."

Se retournant vers sorrento et Krosos, elle poursuivit.
" - Je vous attendrai ici, en continuant d'espérer qu'Isaak et les autres généraux envoyés au sanctuaire reviennent. "


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 27

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Sam 2 Juil - 0:11

j'étais en plein entraînement au milieu des requins quand je ressentis ce cosmos familier, il était de retour mon seigneur lui qui m'accueillie comme un père, je ne pus m'empêcher d'aller à sa rencontre quand je l'aperçu enfin il était au milieu de la foule escorté par des marinas ainsi que trois généraux. Au bout d'un moment je vis Thétis lever un bras en l'air et en me concentrant je ressentis un cosmos inconnu et me dirigeant vers le cortège prêt à défendre mon seigneur si il s'agissait d'un ennemi j'entendis Thétis parler de Hermes ; soulagé je ralentis le pas pour me placer a distance raisonnable pour entendre la discussion de la ravissante sirène et de mon seigneur. J'espérai qu'il annonce le début de la reconquête qu'enfin on aller faire payé au monde de la surface et que j'aillais pouvoir faire mes preuves pour me faire remarquer par Poséidon et qu'il me donne une place dans son escorte. Impatient je regardai mon seigneur et ses trois généraux les poings serrés prêt à répondre a l'appel de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Sam 2 Juil - 10:20

La sirène soupirait d'aise en sentant le parfum du dieu des messagers s'estomper pour fair eplace à nouveau aux senteurs iodées de l'océan, car même si cette divinité voleuse a toujorus été un ami proche de Poséidon, il n'en restait pas moins une divinité qui, en temps de guerre, pouvait à tout moment retourner sa veste afin de remporter une guerre. A cela Thétis se montrait très méfiante, préférant rester vigilante même si l'alliance entre ces deux camps, marinas et messagers étaient vieille de plusieurs milliers d'années.

L'empereur des mers fit arrêter le chant et les manifestations de la foule pour indiquer son absence afin de partir pour les contrées de l'Egypte, ce qui laissait Thétis soulagée. Sa divinité n'avait pas l'air d'avoir oublié son ami et c'est avec un léger sourire qu'elle le laissait donc aller se préparer.
Ses épaules s'affaissèrent pendant quelle observait al foule dubitative.
certains habitants de l'Atlantide venait tout de même de se faire attaquer par une puissante vague à l'âme, les plus septique et infidèle mort, gisaient sur place, les yeux révulsés.
Les autres, nous les fidèles étaient debout et avaient sentis cette fragrante puissance venant du cosmos du maître des mers.

Bien étrange réunion que la sirène n'avait jamais vécu et c'était sans compter la présence retardataire d'un nouveau marinas, qu'elle tournait son visage vers le nouveau venu, dans ce beau brouhaha de foule.
Encore une nouvelle écaille, Poséidon savait rallier ses meilleurs combattants dans les meilleurs moments, cela semblait indiscutable. Cependant l'assurance de cet inconnu semblait quelque peu embêter la sirène, d'autant plus qu'il était arrivé en retard, au moment ou le seigneur était partit sur le pied de guerre afin de rendre visite au dieu Hermès.
Un retardataire... bien! La sirène leva ses yeux au ciel, avec cette armure de silver, elle allait devoir faire preuve de doigté, car peu, très peu de personne pouvait prétendre connaitre le véritable rang de la sirène. Prêtresse cachée parmi ces guerriers en effervescence.

Reculant en laissant le général Sorrento et Krosos s'expliquer et débattre face à une foule de plus en plus septique et bruyante, la jeune femme se glissait tel une sirène dans ce vain de foule pour mieux observer ce nouvel inconnu.
A quelques pas de lui, elle reconnu l'écaille qu'il portait, celle du requin un guerrier qui par principe devait se montrer cruel et intraitable! Un des plus loyaux sujets de sa majestés. Mais ce dernier l'était-il? Ou bien se cachait-il sous une illusion comme un véritable usurpateur?

Quoi qu'il en était, la sirène vont gentillement se placer à coté de lui, lui tendant un sourire mystérieux, ses yeux bleu clair transperçant son visage et son corps pour mieux savoir à qui elle avait à faire.
" - Eh bien, une nouvelle écaille prêt à servir l'empereur des mers on dirait! D'ou viens-tu? Qui t'a appelé si tardivement parmi nous? Nous avons deux guerres en préparation, pourquoi ne pas t'être manifesté plus tôt?"

En effet, si le premier assaut au sanctuaire avait été une belle victoire, bien que les berzerkers avaient pris les marinas en revers et que Thétis attendait les derniers survivants... Une autre guerre était en train de se préparer.
Elle frapperait au nord; Afin de faire reculer une avance trop prononcée des Némésis sur les terres nordique des Marinas.
" - Humm... et quel est ton nom? je ne t'ai jamais vu par ici! Je suis Thétis de l'écaille de la sirène! Et là bas c'est ... cela aurait du être Krosos du Dragon des mers et Sorrento de la sirène maléfique..."

Achevait-elle en fronçant les sourcils, voyant les deux généraux partir dans le sens contraire, certainement pour se préparer. Revenant sur le petit requin, elle lui lança un léger sourire mystérieux en l'étirant de façon subtile avant de le prendre par le bras doucement, à la façon d'un ami qui se préparait à faire un confession.
" - Tu es affecté à quel pilier et quel général, dis-moi? "



HRP: je me permets de conseiller pour que tu puisses être à l'aise rapidement =)
• Planter le décor, en le décrivant
ici, tu es au milieu d'une foule bruyante qui bouge, cri? hurle? Y a t il des bagarres? Combien sont-ils? Je t'ai laissé de quoi développer cela =) utilise ton imagination ^^
• Décrire les êtres qui interagissent avec vous.
C'est le moment de lancer vos sentiments, émotions et les pensés de votre personnages. Ses réactions propre à son visage, est-il étonné? ses sourcils se lèvrent-ils, ses yeux s'écarquillent sous l'effet de la surprise? pense-t-il que Thétis est folle à lier ou plutot conciliante? sur d'elle ou mystérieuse?
• Décrire des sentiments.  C'est la première fois que ton personnage est en Atlantide, il ne devrait pas connaitre cet endroit ou il n'y a pas de ciel et ou, les baleines et poissons semblent voler dans ce ciel aux couleur de la mer. Et le parfum de l'air, les couleurs et les vestiges de ce lieu? que ressent ton personnage vis à vie de ce lieu, de ces guerre? il apprend qu'il y en a deux, qu'en pense-t-il? est-il sur d'être à la hauteur? ^^
•    Achever votre post RP en "donnant" à manger à l'autre, créer une l'action pour que vos partenaires puissent rebondir.
En effet, si vous ne donnez pas l'initiative à votre partenaire, le RP ne peut pas rebondir et vous finirez tôt ou tard par vous lasser d'un RP pas assez actif ni surprenant.
Une action, un rebondissement RP est essentiel à la fin de chaque post afin d'aider le partenaire à trouver l'inspiration de sa réponse et trouver une suite à votre histoire.

Voilà j'espère t'avoir été utile =)
Bon courage o/ et have fun! ♥

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 27

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Sam 2 Juil - 14:12

un sentiment d'inconfort me gagnait au milieu de ce foule en ébullition moi qui avais l'habitude d'être seule ou avec mon général pour l'entrainement, ces bains de foule me donnais envie de vomir, j'aurais préféré me retrouver face a mille ennemis pour une mission suicide pour mon maître que de me retrouver la.

Quand la foule fut en grand silence pour écouter Poséidon nous annoncer son départ pour l'Egypte, je pus enfin reprendre mes esprits et sentir un regard interrogateur peser sur moi je ne mi pas longtemps à voir que c'était la marinas de la sirène qui se dirigeait vers moi avec toute la grâce et la beauté donné a une femme comme elle; quand elle fut juste à coté, elle commença a me poser des questions auxquelles je mis quelle seconde à répondre tellement j'étais envoûté par cette sublime créature.

"Je suis khraz marinas du requin affecté au pilier du Pacifique Sud sous les ordres du général des Lyumnades. Vous ne m'avez jamais vu, car cela fait que quelque jours que je suis devenu marinas et je les ai passé a devenir plus fort pour servir au mieux mon Dieu.
Pour répondre a votre question je n'aime pas beaucoup les bains de foules, je m'entraînai en pleine mer avec les requins quand j'ai ressenti l'appel de mon seigneur qui pour moi est plus important que ma propre vie.
Pour ce qui est du lieu d'ou je viens c'est une petite île déserte ou m'ont abandonnés mes parents à  quelques milles de la Nouvelle Calédonie.
Mais assez parlé de moi, pouvez-vous me dire comment une demoiselle avec une écaille d'argent marche en tête de cortège avec les généraux et est-elle si précieuse aux yeux de Poséidon si cela n'est pas indiscret?"


après avoir posé ma question je n'arrivais pas à enlevé mon regard des yeux magnifiques de Thétis je pensai :

* vite arrête de la regarder après cette question elle va croire que tu lui tiens tête et sa va t'apporté que des ennuis *

le dispersement de la foule et le bruit des charognards qui regardaient ce que les morts pouvaient avoir comme objet de valeur dans leurs poches pour les prendre me permis de détourner un léger moment le regard. Puis après avoir repris mes esprits je retournas mon regard sur la sirène en l'attente de sa réponse et surtout de sa réaction.

Hrp : j'ai essayé de suivre tes conseilles tu me diras se que tu en pense Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Dim 17 Juil - 12:53

A bout de bras, tenant tendrement le requin entre les filets de ses doigts fins, la sirène écoutait son compagnon non sans cacher avec une certaine doigté, les idées qu'elle avait à son égard. Car en effet, loin d'avoir envie de le laisser repartir dans ce bain de foule, elle voulait immédiatement tester ses capacités de combat et de servitudes envers leurs seigneur et empereur Poséidon. Et rien de plus normal que d'envoyer directement ce Marinas-là sur le front, pour tester ses capacités, d'autant plus que la sirène séductrice désirait également faire payer l'affront à ce marinas, d'être arrivé en retard à cette cérémonie, mais cela encore une fois, était une raison obscure qu'elle ne gardait que pour elle.

Ce cher petit poisson carnassier aux allures si commodes et timides était donc l'une des écailles répondant sous l'autorité du Général des Lyumnades et du Léviathan, quelle coïncidence pour la jeune néréïde qui savait pertinemment que le général Salamandar, répondant au grade du générale des Lyumnades, était encore prisonnier du sanctuaire!
Dans ce cas, si ce requin était bien un des apprentis du général du pilier du sud, pourquoi était-il ici et non au combat à suivre son cher maître? Pourquoi donc n'avait-il pas été emmené au champs de bataille avec Isaac et Salamandar? La sirène se posait tellement de questions.

Ses pupilles se rétrécissant, l'état de ses iris prirent une teinte nuageuse, grisés par le voile sombre de la colère, la jeune femme n'était pas quelqu'un de commode lorsqu'il s'agissait de parler d'elle et aussi mystérieuse et envoûtante pouvait-elle l'être, elle ne permettrait personne de connaître sa véritable identité.
c'était un secret entre elle et les généraux et Poséidon, Personne d'autre ne devait savoir pour le fait qu'elle était prêtresse de cette bande de louvetaux, personne pas même ce requin un brin tantinet.

Les yeux toujours voilés par une légère colère passagère, plus d'un caprice solennel, elle afficha un grand sourire avant de répliquer toujours avec une voix séduisante et aussi aimable qu'elle le pouvait:

" - Tout simplement car la sirène qui est là devant vous est celle qui a sauvé la vie de notre empereur il y a trois ans, lorsque notre premier sanctuaire est tombé en disgrâce. Je suis Thétis,  sirène d'argent et de corail, et ne doutez pas que votre valeur aux yeux de notre empereur, soit égale à la mienne. Seuls les généraux peuvent avoir une telle proximité avec notre empereur, moi, je ne fais que rester à ma place et le divertir. "

Un brin dégradant comme dernière phrase, mais c'est avec tact et fermeté qu'elle venait de remettre le petit requin à sa place et sans qu'il ne doute de sa véritable identité.
Doucement la sirène marchait et attira le jeune khraz loin de la foule, une idée venait de germer dans sa tête pleine d'entrelacs insoupçonnés.

" - J'ai entendu dire que Poséidon avait besoin de renforts pour une mission à risque, dans les alentours de Rome, un objet curieux au temple de Vesta, qu'il convoiterait et pourrait lui assurer une victoire momentané sur nos ennemis commun. Il s'agit du Paladium, cette mission permettrai de mieux vous entraîner mais aussi de prouver votre bravoure, n'est-ce pas? Alors pourquoi n'iriez vous pas? de plus, il est dit que Poséidon promet une grasse récompense pour qui lui ramènerait cet artéfact. qu'en pensez-vous?"

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Mer 27 Juil - 13:09

Propulsé dans les airs par la puissance de son cosmos Io suivait à la trace ce cosmos puissant qui émanait des océans. Pourquoi n'avait-il pas été capable de le sentir avant ça? Poséidon l'avait-il jugé indigne de lui? Lui en voulait-il de cet exil qu'il s'était imposé? Et si tel était le cas, pourquoi le rappelait-il à lui maintenant? Le Général avait le cœur gonflé de fierté à l'idée de revoir son empereur. Il allait faire tout ce qu'il pouvait pour mériter sa confiance, ça il se le jurait.

Tel un trait de lumière il plongea dans les flots de l'océan et s'enfonça dans les profondeurs, traversant toutes les défenses qui s'élevaient devant lui comme si elles n'existaient pas. Son Ecaille, en parfaite symbiose avec lui, le guidait imperceptiblement aux travers des pièges tendus pour arrêter les curieux. Nul doute que sans elle, même lui aurait eu du mal à pénétrer le domaine sous-marin.

Dans un grondement de tonnerre il franchit la barrière d'orichalque puis perça le dôme d'air qui se referma derrière lui le plus naturellement du monde. Certaines choses ne changent pas, se dit-il. Quelques instants plus tard il fut au sol, créant un cratère là où devait se trouver son pilier.
Lorsque la poussière retomba le Marina regarda autour de lui pour constater que les ruines de son ancienne demeure étaient toujours présentes, comme une autre preuve de son échec cuisant face à Andromède. Balayant ce souvenir de son esprit il entreprit d'inspecter les alentours d'un regard circulaire et sentit grâce à son cosmos que des 7 piliers détruits il y a 3 ans aucun n'a été reconstruit. A la place 4 nouvelles constructions semblait soutenir le domaine de Poséidon. Chaque pilier dégageant la puissance du cosmos de l'Empereur des mers ainsi que celui d'une autre divinité. Qui donc avait bien pu porter assistance à Poséidon? Comment celui-ci avait-il pu être contraint d'accepter une aide extérieure, lui d'habitude si fier?

Tant de questions lui venaient à l'esprit, tant de réponses qu'il lui tardait d'entendre mais avant ça il devait se rendre au temple, trouver Poséidon, lui jurer sa fidélité et demander son pardon.

Le voyage fut bref tant Io avait hâte de s'informer de la situation. En trois années les choses devaient avoir changé. La présence de quatre piliers signifiait-elle qu'il ne subsistait que quatre généraux? Hormis lui qui donc pouvait avoir survécu à la bataille? Sorrente? Kraken? Dragon des mers?
Ceux-là semblaient les candidats les plus plausibles étant donné leur puissance. Sorrente avait toujours été proche de Poséidon, même lorsque le dieu n'était pas encore réveillé et qu'il était le gardien de son hôte Julian Solo. Isaak était puissant aussi et l'un des plus réfléchi des généraux. Sa froideur et le recul qu'il s'imposait avait peut-être permis qu'il s'en sorte. Quant à Dragon des mers il était celui qu'il craignait le plus. Celui qui s'était imposé comme le chef des 7 généraux cachait bien son jeu, nul doute qu'il avait prévu une parade si les choses devaient mal tourner.
Quant à imaginer que Kassa s'en soit sorti c'était inimaginable, il était un idiot bien trop confiant. Si ses maudites illusions devaient lui jouer un mauvais tour il n'avait pas vraiment la capacité de s'en sortir seul. Tout comme Bian qui montrait une confiance sans bornes. Et pour finir Chrysaor... Celui-là était probablement celui que Io respectait le plus et il se surprit à espérer qu'il fasse partie des survivants mais le devoir était tout pour ce général, il n'aurait jamais reculé. Si les océans étaient tombés sur l'Atlantide c'est que lui aussi est tombé au combat.

Arrivé au temple de Poséidon le général attendit, contemplant les colonnes avec un brin de nostalgie. Les gardes se pressèrent autour de lui. Certains devaient être nouveau car ils ne semblèrent pas le reconnaitre et se montrèrent menaçants.
Il était hors de question qu'il laisse cette racaille le menacer de quelque manière que ce soit.

- AIR STRIKE !!!

Spoiler:
 

Les gardes volèrent dans les airs et s'écrasèrent quelques mètres plus loin. Le Général de Scylla avait fais attention de limiter la puissance de sa nouvelle technique mais les armures des gardes étaient malgré tout en lambeaux et il n'était pas impossible que l'un ou l'autre soit mort sous le coup.

Comme entrée en matière pour se présenter on faisait mieux et plus discret mais si il y avait un autre général il ne manquerait pas de se manifester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Mer 27 Juil - 14:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La recherche de la confiance, Marinas.
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Après acceptation de sa quête, le petit requin s'en allait, non sans rougir, gêné par l'entreprise de Thétis de l'envoyer quêter pour tester ses véritables forces.
Non sans peine, elle le regarda s'éloigner, un sourire étrange et mystérieux lui traversait ses lèvres fines mais charnelles. Qu'allait-il donc bien rencontrer là-bas? Elle espérait qu'il n'en revienne que plus fort et puissant, sans quoi il ne servirait rien d'autre que ce chair à canon.
Poséidon ne méritait pas cela.
Sans attendre outre mesure, la sirène dans sa scale fushia se retourna vers les personnes qui s'étaient regroupés quelques minutes plus tôt afin d'écouter Poséidon, enfin... julian solo faire son discours afin de donner du courage à ses troupes: Quelles foutaises vraiment! Vivement que le véritable empereur se présente afin de purger l'Atlantide et ce monde de la misère qui l'envahissait.

Ce dernier était dalleur partit très rapidement pour affaire de guerre, elle avait lu dans son regard mystique qu'il allait certainement avoir besoin de ses généraux, certes mais après la bataille du sanctuaire dans quel état allait-elle donc les retrouver?
Krosos du dragon des mers avait répondu présent, mais jeune scale, pouvait-on vraiment lui faire confiance?
Salamandar et Isaac était sur le pied de guerre du sanctuaire et Thétis avait peur que ces deux généraux faillent à leur tache.
Elle n'avait pas peur qu'ils meurent, cette idée la fit doucement rire, agréablement elle se dirigeait vers la tour d’ivoire d’Amphitrite.

Ces deux généraux étaient des maîtres en la matières, faisant partie de l'élite des généraux de Poséidon, ils ne s'attachaient ni aux sentiments ni accordent de faveurs aux victimes en temps de missions.
Et elle même savait que si elle devait se dresser contre leur volonté de défendre Poséidon, elle s'en mordrait les doigts, en tant que silver ou prêtresse.
Deux combattants unique en leur genre.
Soudain, dans la tête bien remplie de la demoiselle, un cosmos vint rentrer en raisonnance avec sa propre armure, le sang que Poséidon avait versé sur sa scale répondait en faisant éclater les atomes cosmique sur l'écaille de la sirène qui du évidemment brûler elle-même son cosmos pour cesser cette intervention divine.

Elle plissa ses yeux bleutés aux lueurs d'un nuage grisé, orageux, sans comprendre ce qui se passait, elle fermait ses paupières pour respirer calmement, ce genre de manifestation cosmique arrivait sans prévenir, aussi elle détestait quand une situation lui échappait, comme c'était le cas avec sa scale.
Hélas, depuis qu'elle était devenue la représentante de Poséidon, à chaque armure entrant en contacte avec l'Atlantide, cette manifestation se faisait de plus en plus fréquente.
Cette fois-ci de qui cela pouvait-il bien s'agir? De la scale du poisson clown? Du dauphin? A moins que Isaac, Salamandar et Yaphleen soient rentrés?

Si c'était le cas ils allaient passer un très mauvais quart d'heure, déjà son visage affichait des très durs. Anxieuse, elle se mordait les parois de sa bouche en se précipitant vers le cosmos qui, telle une étoile filante, s'écrasait dans le sable des piliers de l'Ouest.

Elle écartait soudainement les yeux, surprise, plus qu'agréablement, elle souriait et accélérait l'allure en poussant les Atlantes sur son passage, s'excusant à moitié ou pas du tout,fonçant vers le pilier et ce cosmos qu'elle reconnaissait, terriblement excitée et affolée à la fois, son coeur battait la chamade tant et si bien qu'elle cru qu'il allait exploser.

Quand elle arriva sur place, un des soldats de la garde de Poséidon lui passa au-dessus de la tête, elle eut tout juste le réflexe de se baisser, le gars emportant en criant son casque rose Barbie au passage de son vol.
Qa chevelure d'or et de blés tombait en cascade le long de ses épaules en épousant la courbe de ses reins.

Io de Scylla.

Elle était très heureuse de le voir, mais ne pu s'empêcher de faire une moue qui impliquait le contraire, elle posait immédiatement ses mains sur ses hanches en affichant un visage sévère, ses lèvres tremblaient, on ne pouvait pas véritablement distinguer si elle allait mourir de rire, pleurer ou bien insulter le général.
Thétis le fixa droit dans ses yeux opalin aux lueurs d'une aurore magnifique, en ces trois ans il n'avait pas changé en mal et bien au contraire. cependant, mentalement, s'il commençait à jouer les marinas perturbateurs, il allait se confronter vite à un très gros problèmes.
" - Io De Scylla ! "

Elle soupirait en tournant le visage vers la gauche, il se souvenait d'elle?
C'était elle qui avait avertit très rapidement de l'invasion des cinq bronze, qui avait aidé Poséidon à s'en tirer une fois l'Atlantide détruite... mais c'était également elle qui était à l’écoute et aux conseils de chacun des généraux, qui les pensaient et les écoutait quand ils en avaient besoin, une soeur parmi les confrères, elle était en quelques sorte leur ombre bienfaitrice.

Fronçant les sourcils en affichant un petit sourire malicieux et mystérieux, elle poursuivit sur un ton plus autoritaire qu'elle ne se ne serait permis il y a quelques années.

" - Tu es en retard! Poséidon vient de partir en guerre contre Asgard et l'envahisseur! Et ne me dis pas que tu le sais... Tu n'étais même pas là quand il a fait son discours!"

Marchant vers lui les bras le long du corps, les poings serrés, elle se colla littéralement à lui, sa poitrine le poussant ver la porte, elle lui dressa et colla littéralement son indexe sous son nez:

" - Premier avertissement mon général! La prochaine fois que vous me laissez seule avec Sorrento et Dragon des mers, je vous envoie purifier tout un continent seul! Comprit? Diantre!"

Soupirant en reculant, lui laissant le champs libre, elle lâcha un petit rire saugrenu, elle était vraiment très heureuse de le revoir, encore un survivant de l'attaque fratricide d'Athéna en Atlantide. Si elle le pouvait elle aurait sauté dans les bras d'Io comme quand elle était plus jeune, cependant les gardes autours et le fait qu'elle avait murit et adopté un comportement plus adulte et responsable ne lui permettait pas cela.
Alors elle resta à quelques mètre de lui, un sourire grand, large et amusé dessinant ses lèvres, ses yeux reprenant une teinte d'un bleu océan turquoise.



_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Mer 27 Juil - 21:01

Io resta stupéfait par cette rencontre à laquelle il ne s'attendait certainement pas. Thétis la Sirène. Il resta là à la regarder de pied en cape. Physiquement elle n'avait pas vraiment changé en trois ans, peut-être des cheveux plus longs, une mine un peu plus adulte, plus mûre. Celle qu'il avait connu il y a des années en arrivant au Sanctuaire marin avait bien quelque chose en elle de différent. Mais finalement était-ce vraiment si étonnant? Lui aussi avait énormément changé, pourquoi n'en serait-il pas de même pour elle.
Elle, la Sirène, portait admirablement son titre. Sa manière d'être, joueuse, charmeuse et pourtant potentiellement mortelle lui allait comme un gant.
Lorsqu'elle se recula, Io ressentit cette petite boule de chaleur qui explose dans le ventre lorsque les sentiments se bousculent. Il se focalisa intérieurement sur son cosmos. Ce devait être la joie d'être à nouveau dans ce domaine qu'il affectionnait tant qui provoquait ces montées d'adrénaline en lui.
La foule de soldats et de civils devenait trop dense pour qu'ils puissent discuter aussi prit-il les devants.

- Pouvons-nous aller discuter dans un endroit plus "calme" et moins...peuplé?

Ce dernier mot le surpris, il y a trois ans le sanctuaire était uniquement rempli de Marinas et maintenant, après une cuisante défaite il voyait des Atlantes. Décidément il avait manqué bien des choses.

Se penchant pour lui faire une courbette, cambrant les reins et gonflant la poitrine tout en désignant du bras la direction à suivre, Thétis, enjoleuse, l'invita à la précéder.

- Après vous mon général, si vous voulez bien vous donner la peine...

Bon sang... Thétis avait toujours été jolie et attirante mais il y avait définitivement quelque chose de différent en elle que Io ne parvenait pas à déterminer et qui le mettait mal à l'aise. Se reprenant il ouvrit donc la marche à l'invitation de sa subalterne et prit la direction d'un temple majestueux.

Alors qu'ils avançaient et que la foule qui les suivait devenait de moins en moins dense ils purent commencer à discuter. Le général de retour d'exil avait une tonne de questions à poser à la Sirène.
- Dragon des mers et Sorrento sont donc vivant? Et notre empereur? Je sens son cosmos dans toute cette création mais où est-il lui? Et qui dirige cette citée? A quel général notre Empereur a-t-il confié cette tâche? Pas Dragon des mers je suppose vu son échec, Sorrento? C'est vrai qu'il a toujours été très proche de notre dieu...

Thétis voulu prendre la parole mais Io ne la regardait pas, ses yeux se posaient sur toutes les merveilles qui croisaient son regard. Des récifs aux mille couleurs, des temples, les 4 piliers massifs,... et pendant qu'il observait il ne pouvait s'empêcher de parler.

- Qu'en est-il des autres généraux? Isaak et Bian?

Il ne parla pas de Kassa vu qu'il ne l'aimait pas et que ce crétin ne lui manquerait pas, ni de Chrysaor dont il connaissait la dévotion et l'esprit de sacrifice.

- Comment ce miracle est-il possible? Cette citée? Et ces piliers?

Io se sentait surexcité et il avait du mal à contenir son envie de tout voir. C'était étrange d'ailleurs, lui qui aimait tant rester posé, comprendre les choses au lieu de les subir. Cette excitation n'était pas normale. Peut-être que les lieux avaient tellement changés qu'ils avaient sur lui un effet euphorisant...
Il se tourna alors, se rendant compte que Thétis ne répondait à aucune de ses questions pour la voir, quelques pas en retrait, les mains posées sur les hanches, attendant visiblement que le général se calme pour pouvoir prendre la parole à son tour.

- Vous avez fini mon général?

Oui il avait fini... Il devait se calmer, reprendre le contrôle de ses émotions. Machinalement Io passa la main entre son casque et son front pour éponger les quelques gouttes de sueur qui perlaient tout en inspirant calmement.

- Bon sang, qu'est-ce que j'ai? murmura-t-il pour lui-même.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Jeu 28 Juil - 17:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La recherche de la confiance, Marinas.
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


( ah sisi elle le contrôle, elle a passé trois ans à le maîtriser Razz )

Tantôt, jouant en battant ses paupières à la façon d'un papillon voletant avec grâce, étirant un fin sourire aguicheur, ou tout simplement en jouant avec le parfum de son cosmos, Thétis jouait avec Io. Son but était de le déstabiliser et l'emprisonner dans une prison sensible, à fleur de peau où il ne pouvait plus rien contrôler sur son corps charnel ni ses pulsions émotionnelles.
Ce petit tour de passe-passe dura de longues minutes très intenses et intéressantes pour lesquelles la joueuse laissait le pauvre Io en détresse .Elle voulait lui faire payer son affront d'avoir été en retard après l'appel de Poséidon, après quoi évidemment comme d'habitude elle s'excuserait en exerçant une courbette sans plus en parler.

C'était très facile pour elle de manipuler les hommes de la sorte, juste en augmentant son cosmos et son aura séductrice, devenant une femme mortelle et si le général de Scylla n'avait pas un minimum usé de son cosmos, il serait déjà à ses pieds, rampant comme un vulgaire chien aux talons de sa maîtresse. Oh, C'est ce qu'avait fait Sorrento, après tout, entre sirène maléfique et la sirène séductrice, il y avait toujours eu cette phase de rivalité entre les deux fervents adorateurs de l'empereur des océans. Mais cette fois, c'était Thétis qui avait fait pencher la balance, plus que favorablement de son coté, le sang de Poséidon encrée à son armure d'argent l'aidait vraiment à toutes les tâches.
Qui avait dit qu'une femme au pouvoir n'était pas nécessaire?

Tournant légèrement sa tête sur le coté, elle dévorait Scylla du regard sans se retenir, lui octroyant encore plus de gêne, tant et si bien qu'il s'en épongeait le front. Intérieurement elle riait, c'était si jouissant de tous les voir tomber dans le piège. Poséidon avait-il fait le bon choix en choisissant cette sirène sournoise comme prêtresse?
Elle soupira d'aise avant de laisser ses yeux exercer un tour léger dans ses orbites, enfin, il était temps d'arrêter de jouer et de passer à l'action.

Elle l'entendit soupirer et débiter un fin murmure à peine audible, les paroles n'était pas pour elle, mais curieuse comme une chatte, la sirène ne put retenir un rire éclatant très féminin et franc.
Ce qu'il avait? voyons, c'était évident! Le cosmos de la sirène se pendait littéralement au bout de ses lèvres et de son nez il suffisait que lui-même utilise son cosmos, même à très faible intensité pour s'en rendre compte! Mais dalleur pourquoi la sirène obligeait les nouveaux Atlantes et guerriers de l'Atlantide à subir son aura séducteur?
S'ils étaient Némésis, ils l'avoueraient sur le champs, tant son parfum était envoûtant, devenant un objet de convoitise, dangereux mais unique.

" - Vous savez Scylla, il est vraiment dangereux pour un homme tel que vous de rester ainsi en Atlantide sans élever un minimum votre cosmos. Je suis sur que vous aurez les idées plus claires une fois que vous aurez fais le nécessaire."

Un sourire mystérieux agrandissait ses lèvres, plus il tentait d'augmenter son cosmos pour se défaire de cette étreinte séductrice, et plus elle, en profitait pour l'augmenter, sensiblement. De façon à ce qu'il ne puisse s'en défaire, parvenant même à douter peut être de son intégration? de son pouvoir? de ses émotions? Quoi qu'il en était la sirène après avoir beaucoup rit intérieurement, annula totalement l'effet de son cosmos, ne faisant plus voir une seule parcelle d'aura de son énergie cosmique dangereux.

" - Vous avez la même expression qu'Isaac et Salamandar mon généra! Vous auriez du voir comment Sorrento s'en est sortit, cela était plutôt drôle à voir je dirais."

Elle papillonna une dernière fois langoureusement ses yeux avant d'entrer dans le palais de Poséidon accompagné du général de Scylla, lui tendant une main délicate, elle allait l'emmener devant la nouvelle salle de l'auditorium, là ou l'on reçoit les ordres directement de l'empereur.
" - Il y a quelques mois, le seigneur Hermès retrouvant un corps d'emprunt à aidé notre empereur Poséidon à repeindre entièrement l'Atlantide, la proximité entre les deux divinités est telle que ces deux là ont achevés cette nouvelle création en trois jours seulement. "

Elle lâcha lentement la main de Scylla s'il l'avait prit et lui montra l'énorme trône d'or, d'orichalque de velours de soierie sous lequel reposait un véritable aquarium d'argent et de corail. Seul de l'eau y résidait. Le trident du seigneur reposait à coté du trone, brillant d'un cosmos endormit.
" - Seulement vous devez savoir."

Elle plissa ses yeux et s'asseyait par terre en le regardant légèrement amusée.
" - Poséidon est encore frêle et a perdu presque toute sa mémoire suite à l'ancienne guerre, Julian Solo est l'homme qui nous gouverne. Tantôt démon humain et l'autre moitié notre empereur impartiale et puissant.
Il se refuse catégoriquement de croire en la défaite contre Athéna et se mur dans un silence presque maladif.
Et donc, il a envoyé le Général Isaac et le Général Salamandar au sanctuaire d'Athéna pour le conquérir, on attend toujours les survivants.
Et en ce moment on se prépare tous pour nous allier à Loki et Hermès et porter un coup fatale à Asgard. Il y a une situation désespérée, et un risque pour que Poséidon également perde son territoire.
En outre, nous nous retrouvons sur deux fronts de guerre en même temps. "

Ellel le fixait avec ses yeux intense, pensive, sereine mais également inquiète.

" - Et vous, Général Io, que comptez-vous faire?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Ven 29 Juil - 6:38

Ainsi la Sirène s'était jouée de lui... En un instant Io augmenta son cosmos pour se débarrasser de l'emprise de Thétis. Il la savait joueuse et manipulatrice mais qu'elle ose jouer de la sorte face à des Généraux et qu'ils la laissent faire? Cela l'étonna de Isaak. Io pensa à mille façons de la punir pour sa comédie. En l'absence de Poséidon et sans nouvelles des autres généraux il fallait que l'empire se redresse de quelque manière que ce soit, dans l'unité.
Plutôt que de la punir physiquement comme il avait été tenté de le faire il préféra lui rappeler sa place en la niant tout simplement. Et puis sa force, aussi limitée soit-elle était ce qu'il ressentait de plus puissant hormis lui-même dans le domaine sous-marin pour le moment. On ne pouvait pas se permettre de perdre un soldat de ce calibre.

- Tu peux disposer, j'attendrai ici que se présente un autre général ou que Poséidon lui-même me reçoive. Je ne faisais pas confiance à ce Julian Solo et mon avis n'a pas changé. Si notre Seigneur n'est pas à même de gouverner c'est à ses généraux de maintenir son empire à flot en attendant qu'il puisse reprendre le contrôle de son hôte. Et mes intentions ne te regardent en rien !

D'un geste de la main il congédia Thétis.

- Et ne t'avises certainement plus jamais de vouloir te jouer de moi, Sirène.

La manière dont il avait prononcé ce dernier mot en disait long sur le mépris qu'il voulait lui faire ressentir.

Attendant de voir si la Sirène lui obéirait, Io se perdit dans ses pensées. Une alliance avec d'autres dieux, des généraux disparut au Sanctuaire et une néréide comme seule gradé de l'armée de son maître... les choses n'allaient vraiment pas bien ici et elles ne semblaient pas vouloir s'arranger. Pourquoi son dieu, incomplet, allait-il prendre autant de risque? N'aurai-il pas mieux valu qu'il rassemble de nouveau généraux pour reformer ses troupes avant de repartir en guerre? Et ce maudit Julian Solo qui continuait de manipuler à tour de bras... Quelle hérésie.

Io sentait monter en lui une colère sourde. Il n'avait pas été rappelé pour être spectateur d'une nouvelle débâcle.

Pensif son regard se posa sur le trident de Poséidon. Qu'il revienne vite à lui, en attendant ce serait lui qui prendrait les choses en main.

-Téthis !!!

Si elle partait la néréide se figea sur place pour écouter.

- Réuni les troupes. Je veux un état des lieux complet, qui est vivant, qui ne l'est pas? Quels sont les soldats prometteurs qui pourraient prétendre à une Ecaille? Notre Seigneur a certes reconstruit ce lieu en 3 jours mais il aura besoin d'aide et c'est à ses généraux de la lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Ven 29 Juil - 7:58

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La recherche de la confiance, Marinas.
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Thétis avait toujours cette lueur amusée dans son regard éclatant et envoûtant, Io n'avait pas deviné qu'elle était devenu leur berger à tous et préférait plus ou moins prendre les commandes. C'était une bonne initiative, mais vaine, Poséidon lui avait demandé personnellement d'attendre son message avant de mettre les hommes en route. Et ce n'était pas un général qui allait le lui faire accomplir l'inverse des désirs de son empereur car quitte à désobéir, jamais elle ne se mettrai à dos de son amour de Divinité, même si son conté humain parfois était très pénible.

Elle leva un sourcile, interdite et de figeait un seul moment pour écouter Io, il n'avait plus vraiment l'innocence, la douceur et la candeur de l'enfant qu'il était avant de partir.
Shun contre qui il s'était battut avait du lui trouver une part sombre en ce marinas. Part sombre de sa personnalité animale qui avait du se développer durant ces trois dernières années. L'arrogance, l'auroritatisme et le ton qu'il faisait preuve envers la sirène, elle, elle en avait toujours eut l'habitude jusqu'à ce jour et c'était une bonne chose, elle avait ainsi apprit l'humilité.

Thétis s'approcha de lui, un grand sourire hypocrite baignait son visage d'une expression sardonique, même ainsi elle était toujous aussi belle à contempler, ses cheveux dorées et ses yeux aussi turquoi d'un Océan méditerranéen, refflétaient toute la pureté de ses pensées.
Malicieuse, elle s'arrêta juste devant la poitrine de son Général, pourfendant un sourire qui en disait long.

"- C'est déjà fait mon général."

Très mystérieusement, faisant volte face, elle s'avançait vers le trône de Poséidon, plus elle avançait, et plus le trident de son roi scintillait, appelait, le sang sur son écaille et le cosmos qu'elle faisait lentement brûler, faisait teinter finement le glas de l'océan, marque indélébile lié entre le trident et elle-même.
Comment excpliquer à Io qu'elle l'avait manipulé dans le but de lui montrer sa suppériorité, mais sans casser sa fierté masculine ni le rendre rafouche? Mais également que pour le coups elle n'avait pas d'ordre à recevoir de lui, mais qu'elle ne voulait pas non plus que les autres Marinas sachent qui elle était.

"- Il est sur que tu es aptes à aller à la bataille et je vais te laisser y aller lorsque Poséidon me fera signe. En attendant, je te prierai de garder notre petit secret entre nous, les autres généraux le savent, et cela, uniquement par cas de nécessité et de secours absolu. "

Elle tourna sa langue dans sa bouche, arrivant devant le trident de poséidon, l'effleurant de ses ongles parfait. Se dernier se mit doucement à briller et son cosmos abyssale à se développer.

" - En nous aidant a construire l'Altlantide, Hermès et Poséidon y ont trouvés une sorte de portail, menant dans un autre monde, celui des Némésis, ce monde est fou et totalement opposé au notre, on ne doit jamais y aller sous peine d'y mourir dans d'attroces souffrances. Le problemes vois-tu, c'est qu'il y a quelques mois, Athena et Hadès ont également ouvert un portail vers ce monde, libérant les créatures qui y résidaient, maintenant elles se retrouvent partout, même ici en Atlantide."

Elle prit délicatement le trident entre ses mains, le cosmos de poséidon l'englobait totalement, une fine brise, comme une caresse, souleva ses cheveux.

" - Ces créatures répondent au nom de Némésis, elles portent les même écailles que nos originaux, ont parfois le meme physique, les memes attaques et le même cosmos, il est très difficile de reconnaître un Némésis d'un Général par exemple. Ce sont leur trait moraux, ils sont chaotique, qui me permettent de les retrouver"

Sous entendant qu'elle l'avait donc testé en ce but, ne croyant pas vraiment à la réaparition d'un survivant, même si elle est maintenant très heureuse de l'avoir sous les yeux. Son sourire s'étira et elle lui tendit un clin d'oeil très coquin.

" - Donc le seul moyen que votre prêtresse a en sa possession pour éviter que l'Atlantide de soit peuplé de ces monstres, c'est qu'ils se dévoilent d'eux-même.
Ils ne connaissent pas les sentiments profonds d'un humain, ils ne sont que chaos et destruction, c'est pour cela que je'ai l'obligeance tous vous tester avant votre entrée en Atlantide.
Excuse moi de t'avoir manipulé Io "

elle lui décrocha un sourire ravageur, elle s'excusait mais avait adoré ce petit jeu.

" - J'en reviens donc à ma demande, pour le moment tous les généraux savent et sont au courant que je suis responsable de vous, ça ne change pas vraiment comparé à il y a quelques années ou je prenais soin de vous dans l'ombre, mais c'est officiel. Je suis contente de pouvoir enfin vous manipuler à ma guise ahahaha... Roo, je plaisante! "

Elle exerça un tour de poignet avec le trident avant de l'envoyer dans les mains de Io, le trident n'y affichait plus autant d'éclat.

" - Tu sais très bien que je ne fais confiance à personne, sauf à mes généraux, alors autant dire que, je reste la petite sirène silver pour tout le monde, sauf pour vous... lors des réunion ou quand nous sommes seuls. Je pense qu'il est mieux de faire comme cela pour le moment. "

Elle lui afficha un moue, septique.

"- N'est-ce pas mon général?"

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Sam 30 Juil - 23:58

Io n'en revenait pas. Cette Sirène avait réussi à se hisser au sommet de la hiérarchie en charmant Poséidon? Elle? Une simple néréide se retrouvait propulsée au plus haut poste, grillant la priorité à des généraux. Et cette manière qu'elle avait de les appeler "ses" généraux... Le général du Pacifique Sud fulminait intérieurement.

- Donc si je résume bien les faits, ton incompétence à empêcher des chevaliers de bronze de récupérer l'armure d'or de la Balance qui leur a permis de briser sept piliers te vaut de "guider" le peuple des mers? Julian Solo est donc bien aux commandes de cet Empire...et pas Poséidon. Je suppose que cela fait bien tes affaires.

Io, d'un puissant mouvement du bras, planta le trident de Poséidon à ses pieds. Il avait du mal à croire que d'autres généraux aient pu accepter cette femme comme leur guide. Non pas qu'il refuse des ordres de la gente féminine mais elle? La seule chose qu'elle aura su faire correctement c'était sauver la vie d'un simple hôte et continuer à lui faire croire qu'il était Poséidon. Et que dire de sa prestation lors de la guerre contre Athéna. Sept généraux étaient tombés lors de cette bataille et elle... elle s'en tirait sans dommage et portant la responsabilité d'avoir permis aux représentants d'Athéna de détruire les piliers avec les armes de la Balance.

- Gouvernes qui tu veux Téthis mais pas moi... Pas comme ça. Toi la représentante de Poséidon? Quelle blague... Tu te débrouilles au combat mais tu n'as pas su arrêter un petit garçon en territoire ennemi... et tu t'en es plutôt bien sortie par rapport à d'autres...

Io voulu se laisser quelques secondes pour se ressaisir mais il ne pouvait accepter de voir le sanctuaire sous-marin dans cet état. Alors certes "Poséidon" si on peut nommer le jeune Solo ainsi arrive à rassembler les gens mais il n'est pas son dieu, juste une pâle copie qui a donné du pouvoir à une personne qui ne le mérite pas. Io en regrettait presque ce traître de Kanon. Lui au moins avait permis à son peuple de rêver d'un avenir meilleur.

- Je suis revenu pour servir mon dieu Poséidon et je ne reconnais pas Julian Solo comme sa réincarnation.

Ce faisant le général annonçait donc à la Sirène à mots couverts qu'il ne lui reconnaissait pas non plus la moindre autorité légitime sur qui que ce soit et encore moins sur un général des mers.

- Disposer du cosmos d'un dieu et vouloir s'en servir comme d'un pantin... Dois-je te rappeler que cela n'a pas réussi à l'empire la dernière fois que quelqu'un a voulu jouer avec la destinée des dieux?

La colère d'Io était aussi terrible que ses mots étaient posés. Il n'en revenait tout simplement pas. Cette simple sirène jouait de son nouveau statut, se cachait du peuple...comme Kanon avant elle.
Tout qui le connaissait savait que les colères du général Io ne sont pas à prendre à la légère. Sa fidélité à Poséidon n'est certes pas à remettre en cause si on tient à la vie mais là un mot de travers ou un geste déplacé et il se sentait capable de raser ce temple avec tout ce qui se trouvait dedans.
Comment les autres généraux et les nombreux marinas réunis pouvaient-il accepter cette femme, couverte d'échecs, comme une représentante de Poséidon... elle qui au final n'a comme seule réussite à son actif que d'avoir su fuir mieux que d'autres...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Dim 31 Juil - 12:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La recherche de la confiance, Marinas.
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Garder son calme et un sang froid en toute circonstance, à chaque problème y trouver la solution et s'adapter s'il le faut à toutes les circonstances même les plus ignobles et inimaginables.
C'est ce qu'avait apprit la sirène Thétis lors de son entraînement et pèlerinage dans le monde du miroir, entre deux combat, deux souffles et d'horribles et effroyables moments qu'elle ne partagerait pas, c'était son histoire et ses peines, son fardeau qui lui coûtait ce qu'elle était devenue aujourd'hui. Ses iris clair comme l'eau de l'océan se voilaient d'une légère lueur grise, tel un orage en approche, mais d'un geste simple de la main, ce nuage, cette tempête s'apaisait.

" - Tu as raison Io."

Le temps d'une longue inspiration, la sirène inclinai doucement sa tête devant son général avant de s'écarter et laisser Io seul quelques instants dans ce lieu saint. Sa démarche singulière faisait balancer lentement et sensuellement sa longue chevelure d'or contre ses reins, elle posa une main sur le mur qui précédait la sortie.
Elle savait comment mater un animal sauvage tel de Io et ce n'allait pas être en discutant pendant des heures, sil était question de combat, telle qu'elle le sentait bouillir, il allait devoir le faire à son nouveau pillier du pacifique Ouest, seul lieu de combat ou il était autorisé sur ces terres à s'entraîner et à combattre autant qu'il le souhaitait.

Mater Io n'était pas une solution en soit, mais elle imaginait bien qu'en trois ans, il avait besoin de se défouler pour combattre en lui cette rancune et cette vergogne qu'il avait cumulé et empilé sans s'en défaire. Sereine, elle attentait sur le pas de la porte, aucune expression sur son visage, rien ne tendait à dire qu'il avait réussit dans son discours à la toucher, à la briser. Non!
Thétis avait réussie à faire le deuil de l'échec cuisant, elle avait réussit à prouver sa loyauté et bien plus encore que ce général ne semblait s'en convaincre. Il fallait de l'action et pour trouver les solutions et quand Io découvrira son pilier peut être, cela lui permettrait-il de comprendre les enjeux d'une telle montée au pouvoir par la sirène.

Oh bien sur, elle n'avait pas manipuler Julian Solo ni Posiédon, elle n'en était pas capable, ce dernier était un ami d'enfance mais aussi son supérieur, par respect jamais elle n'utiliserait son cosmos ou quoi que ce soit contre lui, sa volonté était à la disposition de son dieu et sa détermination, était comme le bras de ce dernier. Dans son élan, elle pouvait soulever les océans afin de purifier les doutes les plus intrinsèques.

" - Je te donne rendez-vous à ton nouveau pilier. Peut être que notre empereur se montrera plus clément avec toi qu'il ne l'a été avec Sorrento.
Il m'a choisit, dans ce présent, pour notre future.
Et non pour un passé, auquel nous en avons tous souffert.
Je n'ai pas choisis d'être représentante, j'ai accepté de le devenir. "

Elle fit une légère pause, toisant Io d'un regard toujours aussi calme. Seuls, ses iris légèrement grisés en disait long sur ce qu'elle avait du subir lors de son entraînement dans le miroir, cette couleur, cette étrange sensation provoquaient des frissons et des sueurs froides rien qu'à évoquer ces moments douloureux dans sa longue mémoire trouble. Mais il fallait au moins avoir vécu cela pour se faire pardonner par lui, son seul et unique, Poséidon.

" -Si tu comptes connaître la vérité face à mes paroles je te donne la possibilité de dissoudre tes doutes dans l'immédiat, au pacifique ouest. C'est maintenant ou jamais, après, j'ai une guerre à mener contre les Némésis. Les autres généraux ainsi que sa majesté m'attendent déjà."

D'un tournemain, elle fit lentement brûler son cosmos, c'est alors que le trident s'alluma d'un cosmos puissant aux pieds de Io, reconnu par tous les marinas, sa lueur bleuté, pure et empreinte d'une sérénité absolut fit lentement décoller le trident du sol, avant de se poser avec douceur et tendresse sur la main tendue de la sirène.
Le cosmos du roi des Océans avait choisit sa prêtresse, sa représentante, telle était sa volonté. Le trident brillait plus que jamais, tandis que le cosmos s’apaisait, laissant une lueur marine satisfaire la beauté des pics à la cime de l'arme.

Tout autant que le trident, L'armure, la scale rosée de la jeune marinas se mit à trembler, une lueur d'un dorée peu commun brillait au-delà même de la couleur fushia associé à la sirène de rang silver. Une véritable palette de couleur, du dorée allant au rose tendre jusqu'à l'orange sanguine, s'affichait à la manière d'un couché de soleil. La scale de la sirène séductrice avait bu par récompense, le sang divin de l'empereur des mers et c'est au contacte de poséidon et du septième sens qu'elle s'affichait sous sa véritable forme.

Thétis faisait taire sa scale qui ne demandait qu'à se déployer, mais déjà, les reflets d'or qui la parcouraient montrait qu'elle avait avait bien plus de possibilité de protéger et d'aider ce monde, ce dieu et ces généraux qu'elle tenait.
C'était bien les seules choses qu'elle aimait, puisqu'elle n'était pas de nature à s'attacher ni aux sentiments ni aux objets, sirène détachée de tout et de tous, seul Poséidon demeurait à jamais tatoué dans son esprit et son âme.

" - Allons, ne me fais pas perdre mon temps Io. Qu'aurait pu faire une personne de mon rang à cette époque? Je n'était que silver et ces bronze ont tous reçus la bénédiction d'Athéna, je n'étais point faite pour me battre. Ma rédemption fut celle de ne point avoir été assez puissante pour vous protéger. Quand à ce que tu veuilles ou non entendre mon autorité mon cher Alpha, il va devoir que l'on s'explique vers ton pilier.
Puis-je te rappeler qu'Andromède était l'un des bronze les moins puissants et des plus sentimentales? Tu as quand même échoué face à cette petite nature. ah ah... finalement tu me reprocherais la même chose? Tu es si mignon!"

Un léger sourire moqueur et elle partait directement en direction du pilier et champs de l’océan Pacifique Ouest, qui était également le domaine de Sorrento, ce dernier absent car déjà sur place, auprès de Poséidon.

( tu veux poursuivre ici ou on poste à ta maison? Razz XD )


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Dim 31 Juil - 22:04

La situation était devenue totalement surréaliste. Poséidon qui n'est pas au top est secondé par une marina d'argent. Le domaine détruit reconstruit en trois jours, des alliances avec des dieux d'autres panthéons, 4 piliers au lieu de 7, des généraux disparut, d'autres remplacés par d'illustres inconnus,...

Les choses avaient bien changé sous les océans et pour être franc ça ne plaisait pas du tout au général de Scylla. Lui qui avait pourtant envisagé toutes les possibilités n'avait pas imaginé une seule seconde celle-ci.

Lorsque le trident rayonna du cosmos de l'empereur des 7 mers Io se cru revenu 3 ans plus tôt lorsque vaincu par Andromède et à l'article de la mort il avait senti le véritable Poséidon pousser l'âme de Julian Solo dans les limbes pour investir complètement son corps et entamer son combat contre les chevaliers d'Athéna. Ce cosmos était pur, exempt de toute once d'humanité, une pure puissance divine implacable comme la lame de fond ou l'ouragan...
Et Thétis rayonnait indubitablement de ce même cosmos, même si le sien, entremêlé, semblait plus...hypnotisant. Ses reflets aux couleurs de corail auraient pu emmener n'importe quel homme dans la tombe... et elle en avait joué contre lui ce qui n'améliorait pas son humeur.
Quoi qu'il en soit cette puissance n'était pas empruntée. Io eut même l'impression que si elle l'avait voulu Thétis aurait pu le vaincre et cela le fit frissonner. Poséidon avait donc insuffler une puissance incroyable en elle pour en faire son héraut et pourtant elle ne voulait pas que qui que ce soit le sache.

Attendant dans l'encadrement de la porte, ses formes se détachant en ombres chinoises, la belle attendait que le général prenne sa décision.
Même si le doute n'avait pas totalement disparu de son esprit même un idiot aurait pu se rendre compte que les choses avaient changé ici et que même lui devrait s'adapter. Il l'avait fais pour Méléa, il le referait à nouveau pour Poséidon.

- Guides-moi alors... et si tu es toujours la Thétis que j'ai connu j'espère que tu m'éclaireras sur ce qui a pu arriver à Sorrento... lui qui semblait être le général le plus proche de Poséidon ne peut pas avoir perdu son estime comme ça. Je préférerais éviter d'être le suivant...

Cette phrase anodine de Téthis avait réellement surpris Io. Sorrento avait toujours été le plus dévoué envers Poséidon, serait-il tombé en disgrâce?

- Dis-moi qui sont les gardiens des piliers si ils ne sont plus que 4 alors que nous sommes censés être 7 généraux?

Io avait maintenant rejoint Téthis et lui emboita le pas lorsqu'elle sortit la première pour l'amener voir Poséidon... ou son hôte...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Lun 1 Aoû - 1:36

( je vais tenter de répondre aussi avec Hermès pour lancer l'évènement Asgard afin que tu n'aies pas à trop traîner sur ce sujet. Ici, Thétis va juste t'expliquer les évènements pour que in rp ton personnage ne soit pas à la ramasse Wink )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La recherche de la confiance, Marinas.
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Sur le pas de la porte, son regard envoûteur et acerbe dirigé vers le général de scylla, la sirène représentante de Poséidon attendait patiemment que le jeune homme fasse son choix. La sirène se tenait prête à toutes des éventualités de la part d'un général aussi dominant qu'instinctif, entre elle et lui cela allait certainement se jouer au bras de fer tant la tension qu'il dégageait était palpable. Et pourtant, comme s'il avait comprit que la sirène n'agissait que pour son bien et celui de leur divinité et en aucun cas de mesure, de façon égoiste, il abdiqua évitant ainsi toute confrontation inutile.

Levant le voile de cosmos que Poséidon avait engagé sur elle, une protection totale qui recouvrait son propre cosmos du sien, elle imita un léger sourire, très léger, agréable et surprenant. Elle n'avait pas changé, elle était toujours la même sirène un peu taquine, coquine frivole et mystérieuse, sans attaches mais terriblement loyale et serviable auprès du seigneur des mers, n'agissant qu'en la faveur des autres et non pour elle.
Sorrento? Comment expliquer que lui, Io du général de Scylla aurait pu exactement passer le même teste de loyauté et servitude imposé par le régent des océans et de sa représentante s'il n'avait pas reconnu plus tôt la confiance et la place de Thétis comme prêtresse?
Parfois vaut mieux des actes comme preuves, plus que des paroles pour éviter toutes manifestations de traitrise et en blessant Sorrento dans son orgueil et sa fierté, le battant ainsi à plate couture, sur son propre terrain de jeu flambant. D'émotions et de sentiments, elle avait fait de lui un général au pied, respirant les moindres soupirs et exerçant le moindres désirs de sa représentante. S'en était presque parfois blasant pour la belle.

Les deux sirènes ont toujours eu ce coté de rivalité et encore aujourd'hui il est difficile d'imaginer Sorrento ne pas chercher Thétis pour créer des histoires ou même l'inverse.
Concernant Io, elle voyait bien dans le plus profond de ses iris qu'il n'était pas totalement convaincu, mais la peur de le briser, soumettre ce général d'exception ne lui permettait pas d'exercer la même autorité sur lui, que sur les autres, elle allait devoir manifester plus de doigté et se montrer infiniment plus patiente.
L'adaptation.
Quand il posa sa dernière question sur les quatre piliers pour sept généraux, elle leva ses yeux aux ciel et feinta un soupire, fatiguée de toujours répéter la même chose. D'abord Isaac, Sorrento, Krosos, le petit frère de Baian, Hydrean, qui eut disparut, Yaphleen et maintenant Io...

" - Si j'en crois ton beau regard étincelant, tu te méfies encore de moi, Io. "

Fermant ses yeux en se redirigeant du trone, reposant le trident divin à sa place, elle le prit toujours avec une douceur infime par la main, à la façon d'une mère qui conduit son enfant à l'école, et sortit su temple de Poséidon.

L'Atlantide, cette cité sous les eaux du monde n'avait pas de ciel, à la place, un bleu apaisant, serein ou volaient, nageait et flottait animaux marins paraît le ciel d'un tableau aux couleurs magnifique et rares.
Amenant Scylla vers la fontaine de la place principale, elle le laissa au pied de cette magnifique statue d'orichalque où quatre chevaux aquatiques, cabrés, semblaient attaquer tout ce qui se passait sous leurs dents aiguisées, la statue toisait les trois mètres, de l'eau cristalline sortaient de par et d'autre, sous forme de crinière abondante.
Thétis grimpa sur les premiers sabots et se hissa sur la tête de l'une des statues hennissantes, la gueule grande ouverte, la tête de cet animal désignait une très haute et magnifique tour d'ivoire.

" - Tu ne vois rien d'en bas? grimpe, tu ne risques rien, ils ont étés façonnés par l'orichalque de notre représentant...e"

Elle glissa un regard autours d'elle, il n'y avait plus beaucoup de monde sur la place, mais cela dit, il ne fallait pas pour autant baisser les défenses et rester vigilent!

" - Regarde cette tour d"ivoire, c'est la tour d'Amphitrite, les trésors et artéfacts que Posiédon gagne durant ces batailles y résident. Au sous-sol, y vit une rivière et un lagon d'une eau curative, elle cicatrise toutes les plaies et tous les maux. On m'a rapporté qu'Isaac y est allé pour y conduire une femme mourante, elle est repartie comme si elle n'avait jamais rien eut. C'est de par cette eau également que notre cosmos puise une ressource presque inépuisable de soin."

Lui adressant un petit clin d'oeil, elle se mit à califourchon sur la tête de la statue et poursuivit en visant tour à tour, le nord, l'est, le sud...

" - Et donc on en vient à ta principale occupation, pourquoi Quatre piliers et non sept. Sept trésors marins, sept piliers qui furent détruits, représentant les septs océans...
Poséidon et son neveu Hermès, ont jugés bon stratégiquement parlant d'instaurer quatre piliers, certes plus rapprochés mais plus "puissants" afin que prospère l'Atlantide.
Le Kraken et le cheval de mer s'occupent en duo ultime ce pilier. Même si je te le concède, un marinas ne devrait s'occuper que d'un pilier, le fait d'être à plusieurs sur l'un nous permet de venir et d'être un renfort non négligeable en cas de coup dur."

Elle repensa tristement à la balance, Kiki, Seiya, Shun et tant d'autres bronze ayant passés au travers de leur filets. deux généraux contre deux bronze, normalement cela ne devrait même poser de probleme.

" - Et puis si par exemple Isaac devait être envoyé en mission pour une quelconque raison, le cheval de mer serait là pour protéger le pilier, ça nous donne une raison de plus pour avoir du temps libre et vaquer à nos occupations. C'est certainement très idiot ce que je vais dire, mais même si Poséidon est notre seule raison d'exister, cela ne nous empêche pas de créer également nos propres histoires à coté, à la conditions de nous montrer impartiale et disponible lors de l'appel de l'océan."

Elle étira un fin sourire et poursuivit en montrant également le pilier du sud, correspondant à toutes les mers et océans du sud, dirigés et protégé par le dangereux Léviathan et le fourbe Salamandar des Lyumnades. Il en était de même pour l'Est, protégé par Chrysaor et le fameux Dragon des mers, devenu gardien des prisons de Poséidon depuis sa tentative de prise de pouvoir. Une sorte de punition en somme que Thétis se gardait de commentaires.

" - Et donc, l'Ouest tu n'auras donc pas à supporter Kasaa, qui a été destitué par Salamandar, tout aussi jeune, mais prétentieux. En bref, tu as sorrento qui sera là pour te relayer ou t'aider, je pense que tu es le moins à plaindre. ahaha... Cela fait donc huit généraux. Et oui le léviathan est enfin devenu un général, ne me demande pas pourquoi, c'est Poséidon qui l'a ordonné."

Après cette petite discutions sur le domaine, ce nouveau domaine, elle laissa le général de Scylla penser, réfléchir et admirer le décor qui s'offrait à lui, les légères brises qui s'engouffrait dans sa chevelure lui donnait un petit air sauvage qui fit d'avantage fendre le sourire de la sirène, elle craquait légèrement pour ce général qui revenait de loin, mais ne le montrait pas, son visage était la sérénité et le mystère incarné.
Elle détourna bien vite son visage du sien et commençait à descendre de cette statue qu'elle avait elle-même créer, sur demande et en offrande pour Poséidon. Des jours et des jours inoubliables, sans dormir ni se reposer pour créer cette oeuvre.

Arrivée en bas de la statue, elle se recula pour que Io prenne ses aises et descende à son tour, elle était gênée, elle voulait également lui demander quelque chose mais n'osait pas. Mais après tout, lui même en avait parlé, de ce Julian Solo et de Poséidon, deux personnages pour une même entité, et pourtant, cette question lui brûlait les lèvres.
Levant un sourcil, elle interrogeait son général d'un regard plutôt indécis, pas très sur d'elle et inquiète, elle n'osait pas. Puis n'y tenant plus, la question lui sortait directement de ses lèvres.

" - Tu savais pour Poséidon? Que Julian Solo lui a volontairement fait oublié tout ce qu'il s'est passé ses trois dernières années?"

Tordant ses lèvres, sa respiration un peu plu saccadée, lançant cette discutions plutôt... fragile, elle poursuivit.

" - J'ai eu l'occasion de parler avec Poséidon mais aussi avec Julian... Je ne sais pas comment faire pour que Poséidon prenne totalement l'emprise sur cet humain, qu'il me dégoûte! J'ai essayé beaucoup de chose, mais je suis à cours d'idées pour faire revenir définitivement notre empereur. Tu n'aurais pas une idée? Ou quelque chose? C'est peut être mal vu, mais profiter de cette future bataille pour le faire définitivement revenir parmi nous?"

C'était certes honteux, mais comme Io, elle détestait tout autant Solo que lui et n'avait qu'une envie, c'était de faire revenir leur seul et unique dieu des océans.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Lun 1 Aoû - 8:00

Io crut voir un regard de la part de la sirène à la chevelure blonde mais son visage se détournait déjà de lui. Ses cheveux flottants au vent par le mouvement de rotation lui rappelèrent la douce chevelure de Méléa et le général ne put s'empêcher de regarder le plafond aquatique du domaine sous-marin en se demandant ce qu'elle pouvait bien faire à cet instant précis. Son absence ne dura qu'un instant, le temps d'un battement de cœur mais il revint bien vite à lui. Il eut l'impression que Thétis venait à nouveau de le regarder mais il n'aurait pu le jurer.

Il revint bien vite au présent et se laisser tomber souplement de la statue pour rejoindre la terre ferme.
Ils étaient donc huit généraux à défendre quatre piliers. Effectivement il était probablement le moins à plaindre, avec Sorrento ils étaient les deux seuls dignes de confiance. C'était du moins son impression. Pour lui les Lumniades sont trop difficiles à cerner pour être crédible, quant aux autres il ne les connait pas vraiment. Il y a bien Isaak mais ce général lui a toujours paru suspect vu son passé comme disciple d'un chevalier d'or. Le frère de Bian, Dragon des mers et Chrysaor.... ceux-là étaient-ils ceux qu'il avait connu il y a trois ans ou étaient-ils de nouveau généraux? Il le découvrirait bien assez tôt.

Les explications de Thétis lui parurent plus claires maintenant qu'il s'était calmé et il apprécia beaucoup qu'elle admette son impuissance face à jeune Julian Solo. Ainsi donc ce petit con arrivait à repousser l'âme de Poséidon et dirigeait son empire en abusant de son cosmos.

- En toute franchise je ne sais pas. Si Poséidon malgré tout son pouvoir ne peut repousser l'âme de Solo c'est qu'il est trop faible pour prendre le dessus. Il faudrait trouver une solution pour le faire flancher au niveau mental, une technique de domination peut-être? Mais qui oserais attaquer un mortel disposant à volonté du pouvoir d'un dieu?

Io prit un moment pour repenser à ses paroles. Attaquer un mortel disposant du pouvoir d'un dieu. Dragon des mers avait essayé et s'en était mordu les doigts et la seule technique de domination qui aurait une chance de fonctionner était réservé au Grand Pope. Autant dire que c'était perdu d'avance. Il faudrait trouver autre chose.

- Je ne vois que deux possibilités et aucune des deux ne te plaira.

Io exposa sa première idée à Thétis en précisant bien que c'était illusoire d'y parvenir sans l'aide du Grand Pope ou de quelqu'un disposant d'un pouvoir identique et n'ayant pas peur de se frotter au pouvoir d'un dieu.

- L'autre solution serait d'offrir à Poséidon un corps mieux adapté que celui de Solo mais il n'en existe qu'un par génération...

Une troisième solution sauta à l'esprit d'Io mais elle était totalement folle et quand bien même il ne saurait pas par où commencer ses recherches.
Il ne su cacher sa réflexion à Téthis qui lui lança un regard insistant pour qu'il parle.

- Il existe peut-être une autre solution. Il n'y a qu'un seul corps qui pourrait convenir à l'âme de Poséidon mieux que celui de Julian Solo...son propre corps. Athéna est la seule à avoir abandonné totalement son ancienne enveloppe charnelle pour devenir humaine. Tous les autres dieux ont mis leur corps en lieu sûr et je pense que Poséidon ne déroge pas à la règle. Avec son véritable corps il sera bien plus puissant que lorsqu'il a réussi à dominer le corps de son hôte.

Cette idée était la plus folle qu'il aie imaginé et dans son esprit trouver un corps humain convenable était plus réaliste que trouver le corps divin de Poséidon alors que personne n'a jamais su où l'empereur des mers l'a dissimulé.

Io réalisa subitement les plans qu'il venait de dévoiler. Si la fidélité de Thétis allait à Poséidon il ne savait pas quelle était sa fidélité à Solo...et lequel des deux lui avait offert son pouvoir. Si c'était Julian Solo qui avait nommé la Sirène alors le général venait de sceller son sort en fomentant des plans pareils à haute voix devant sa représentante. Thétis avait le pouvoir de le séduire alors qu'elle n'avait jamais pu rivaliser avec un général auparavant, quelle était l'étendue réelle de ses capacités?
Le général se positionna de manière à garder un œil attentif à la posture de la néréide tandis qu'elle le guidait vers son nouveau pilier et la réunion qui devait s'y tenir. L'idée de devoir courber l'échine devant ce pantin de Solo le révulsait mais il allait devoir jouer le jeu si il voulait avoir une chance de survivre et d'étudier les possibilités.

Il venait peut-être de se faire une ennemie mortelle ou une alliée incroyable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Lun 1 Aoû - 23:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La recherche de la confiance, Marinas.
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Les yeux dans le vide, Thétis s'était assise le temps d'un songe, de repenser et de poser chaque pierres à cet édifice.
L'édifice en lui même était la reconquête de leur empereur Poséidon, pour sur qu'en retrouvant leur déité les choses allaient changer, ils allaient passer du roi cupide et égocentrique à la déité  intransigeante, impartiale, dure, stricte et exigeante, le seigneur serait prêt à tout pour devenir le seul et unique maître de ce monde.
Déjà le fait d'avoir voulut s'allier aux némésis prouvait bien que ses talents de stratège étaient bien présent, demander aux chaotiques de neutraliser un terrain avant de se le mettre dans la poche. Mais enfouis et caché par la peur de l'humain, de l'ôte dans lequel il résidait, Poséidon n'avait pas non plus pu développer tous les atouts que les Marinas et lui-même avaient et Thétis en avait un goût très amer.

Attendre un nouveau corps allait demander beaucoup de temps et personne n'en avait en ces temps de guerre, il s'agissait d'une valeur rare que peu de personnes pouvaient encore se permettre de prétendre d'avoir.
Chercher le véritable corps de Poséidon? Pourquoi pas, mais pour les marinas autant que pour les humains, si la découverte de ce corps se faisait, sans l'autorisation de la divinité... Thétis frissonnait...

Elle observa momentanément son miroir dans l'eau de la fontaine, les reflets troublés par les aléas des remous aquatiques.

... Si une personne arrivait à trouver ce corps sans l'autorisation de l'empereur... il était fort à parier que son existence en serait à jamais maudite, pire encore! L'imagination de Thétis fusait et lui fit si peur qu'elle se leva brutalement de la fontaine, septique en regardant le pilier Ouest, esquivant de ce fait le regard de Io.

" - J'ai bien peur qu'il ne faille prévenir des quelconques dommages et préparer ces trois propositions. viens..."

Ajoutait-elle calmement en soupirant, blasée de ne pas pouvoir trouver de solution dans l'immédiat.

" - Je chercherais également de mon coté des solutions, peut être qu'en Alexandrie, dans la tour des archives ou encore, en donnant une potion ou un sort refaisant visiter la mémoire de Julian Solo, nous pourrons forcer notre empereur à revenir pour de bon? Je méditerai et si je trouve quelque chose tu en seras le premier informé."

Elle marchait plutôt rapidement vers le pillier Ouest, son coeur s'emballait, elle sentait que Poséidon n'allait pas tarder à l'appeler, elle avait toujours ce sentiment de passion et d'émerveillement quand son empereur l'appelait, se sentant privilégiée mais également confidente de sa majesté des océans.
Après quelques minutes de marches qui les séparaient de la place centrale, une légère brume encerclait l'air, elle chassa la brume à l'aide de sa main, mais au bout de quelques minutes, la brume se fit insistante et plus dense.

Elle s'arrêtait et lança un regard inquisiteur, un léger sourire moqueur vers son comparse.

" - Te voilà chez toi, bienvenue aux Champs brumeux. Humm... N'oublie pas que je suis qu'ici pour te montrer ton chemin, je ne suis en aucun cas importante pour qui que ce soit, d'accord?"

Sous entendant qu'il y avait de la vie là-bas, dalleur à quelques mètres, des répercutions de coups et de cris d’entrainements se suspendirent dans les airs, les marinas ne chômaient pas!
La sirène d'orichalque se mit dalleur légèrement en retrait, rentrant parfaitement dans son role de sirène d'argent, aux services de son général.

Construits pour soutenir le reste des océans depuis la position ouest du Pacifique, ce pilier a été érigé au sein même d'une véritable forteresse, cachée par les brumes mystérieuses des champs qui l'entourent. C'est en ce lieu que les troupes Marinas se concentrent le plus, s'entrainant et se préparant pour la prochaine guerre sainte. Sous les ordres du général Sorrento, véritable vétéran des conflits divins, lui-même appuyé par le général de Scylla, les troupes de l'empereur des océans constituent une terrible force de frappe, prête à déferler sur le monde telle un raz-de-marée.

( Si tu le souhaite, tu peux jouer et faire inter-réagir les soldats ainsi que Sorrento comme PNJ dans notre rp ^^ )


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Mer 3 Aoû - 10:49

Téthis le laissa prendre sa place face aux Marinas qui allaient à présent être sous ses ordres. Oui sous SES ordres. Il était hors de question pour lui d'être relégué au second plan. Il avait apprécié le caractère de Sorrento et s'estimait chanceux de partager cette tâche avec lui mais leurs méthodes à l'un et à l'autre étaient aux antipodes l'une de l'autre. Là où Sorrento aimait la discrétion Io allait de front. Là où il préférait la manipulation il usait de force. Et leurs troupes à tous les deux ne pouvaient pas suivre deux dogmes si opposés.
Io toisa du regard les troupes agenouillées devant Téthis et lui... ou plus lui et Téthis. L'élue de Poséidon se tenant suffisamment à l'écart pour ne pas attirer l'attention mais assez proche malgré tout pour être "présente".
Devant lui se tenaient des dizaines de Marinas dans leurs tenues si typique pour leur rang. Il y en avait peut-être des suffisamment puissants parmi eux pour prétendre à une écaille. Il lui revenait de faire sortir ces hommes ou ces femmes du lot.

Le général porta son regard sur chaque Marina présent, jugeant leur musculature, leur attitude et surtout le regard qu'ils avaient. Certains étaient respectueux, d'autres plein de défit. Était-il juste plein de fierté ou avaient-ils déjà choisi de ne pas le suivre?

Io descendit lentement les marches de "son" pilier et passa ses troupes en revue tout en augmentant sensiblement son cosmos. Certains Marinas affichaient déjà une attitude de malaise, baissant leur regard à son passage. Nul parmi les troupes n'osa lever les yeux à partir du moment où il commença à les tester. Il continua ainsi à déambuler parmi ses hommes, augmentant sensiblement la pression de son cosmos, éliminant mentalement les plus "faibles", ceux dont la volonté ne parvenait pas à tenir la cadence, ceux dont le regard montrait des signes de faiblesse. Il regarda discrètement vers Téthis pour voir si elle tenait la mesure alors qu'il poussait son cosmos un peu plus loin sans pour autant le faire brûler à son paroxysme. Inutile de dévoiler toutes ses cartes devant ses troupes si tôt. Alors qu'il augmentait la pression les Marinas subirent des hallucinations, voyant les six bêtes de Scylla rôder autour d'eux, semblant se délecter de leurs craintes et plus ils subissaient et plus les bêtes les collaient.

De tous ses hommes et femmes réunis devant lui un certain nombre semblait près à perdre conscience. Ceux-là ne serviront à rien malheureusement. D'autres étaient à bout de force, suant et râlant mais tenaient bon. Il n'y en avait que quatre... quatre femmes... qui luttaient contre son cosmos mais avaient dans le regard une étincelle qui plaisait à Io. Un mélange de volonté, de respect et de maîtrise. Elles seraient tombées si il avait augmenté la pression mais il était admirable de leur part d'avoir tenu le coup.

Le général relâcha la pression d'un coup, dissipant son cosmos qui s'évanouit dans les airs en même temps que ses bêtes. Le soulagement se lut sur tous les visages...sauf quatre. Sans un mot Io remonta les marches et se présenta devant Téthis, qui se plut à lui faire une courbette pour le narguer.

- Tu peux faire ce que tu veux de ces soldats mais je VEUX ces quatre là. Avec un peu d'entrainement elles pourraient prétendre à une Ecaille. Je veux en faire une garde d'élite. Je suppose que ça ne pose pas de problèmes. Arranges-toi avec Sorrento si nécessaire mais je les veux à ma disposition dès demain.

Io laissa passa à coté de Téthis, elle faisant face aux Marinas toujours agenouillés et lui, leur tournant le dos, face au Pilier qu'il inspecta jusqu'au plafond du domaine sous-marin. Il allait se plaire ici.

- Un commentaire Sirène?


Dis sur ce ton, Io signifiait bien à Téthis qu'il ferait attention à ne pas dévoiler son secret...mais aussi qu'elle aurait à faire ses preuves à ses yeux à l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Mer 3 Aoû - 13:05

Comme de coutume, Thétis mit un genou au sol, regardant et observant la scène d'un oeil extrêmement vif, son cerveau marchait à mille tour minutes, cherchant à comprendre les agissements de Io et de ces peut être futures apprentis. Etait-ce ainsi que tous les autres Généraux faisaient pour choisir leurs disciples? A vrai dire elle s'en fichait un peu, parfois c'était la scale elle-même qui choisissait son possesseur, la nature et Poséidon les trouvant digne d'intégrer les rangs du seigneur.

Véritable statue vivante donc seul sa crinière d'or flottait au grès du vent, la sirène laissait Io à loisir soumettre ces rangs, monter son cosmos, jouer un peu avec cet amas d'Atlantes et d'élus de poséidon.
Au bout de quelques minutes, le cosmos du général si fit plus puissant, et cela se voyait sur le visage de ces disciples, certains tombaient déjà dans les pommes alors que io n'en était même pas au quart de sa puissance.
Patiemment et sereinement Thétis attendait, elle aussi subissait le cosmos de io, enfin subir était un mot infâme et négatif. Elle, prenait plutôt plaisir à connaître, toucher et sentir le parfum de ce cosmos si particulier, le préserver également dans un coin de sa mémoire pour ne pas l'oublier, comment pourrait-elle oublier ce cosmos ?

Le seul mouvement qui la fit légèrement sourire, fut l'apparition illusoire d'un loup gris à ses cotés, comme la plupart des disciples, elle le vit comme s'il s'agissait d'une véritable bête féroce.
Ses crocs luisaient sous un museau tendu, chaque rides étaient magnifiquement dessinées, les yeux flambant d'une hargne et d'une furie innommable, les oreilles couchés et le poils épaissis, boursoufflé, il allait très certainement attaquer et fondre sur la sirène.
Ce que firent la plupart de ces illusions dalleur, pour lesquels les futures disciples de Io furent littéralement disqualifiés.
Le genou ployé, faisant toujours face aux disciples qui subissaient le cosmos grondant du général de Scylla, la sirène tourna son visage fier vers l'animal, cherchant du regard quelque chose dans les yeux de cette illusion.

* vient?*

Le loup devint craintif à l'appel de la sirène, même si le cosmos de Io ne cessait de brûler et que plus des trois quarts des Marinas étaient déjà dans les vapes, du aux illusions de morsures et d'attaques.
L'illusion de ce loup, avait quelque chose de véritable, une lueur dorée, douce et fragile à la fois, Thétis ne pouvait s'en lasser et en était totalement subjuguée, pourquoi donc cette illusion sauvage ne l'attaquait pas?
Thétis déployait un bras bers cette illusion, au moment même ou le loup féroce, allait vers ce bras pour s'y frotter, les oreilles dressées, Scylla leva son illusion.

La sirène souffla très fort, blasée et se remit en position, le bras le long du corps toujours à moitié agenouillé devant son général. Elle leva tout juste le bout du nez quand il lui ordonna de préserver les quatre femmes de l'autre bout du carré d'entraînement avant de disposer.
* Pourquoi toujours des femmes? Ma rivalité avec sorrento n'a donc jamais suffit à faire comprendre à ces généraux qu'il vaut mieux gonfler nos rangs avec des hommes?... enfin des vrais!*

Si elle avait quelque chose à ajouter? Oui elle avait énormément de questions, en commençant par, pourquoi ces quatre prétendantes? Pourquoi le loup de son illusion ne l'avait pas attaqué elle? Pourquoi son cosmos ne l'avait pas influencé? Pourquoi il refusait de combattre contre elle? Et pourquoi il était toujours aussi méfiant!
Sans parler du fait qu'elle se demandait également si tous ces changements lui sciaient, s'il n'était pas trop déçu du décors?
" - Non mon général."

Elle le laissa rentrer chez lui tandis qu'elle lança un regard à tous ces corps, ces marinas en train de se rouler de douleur sur le sol, les quatre filles elles, suantes et fatiguées regardaient Thétis avec une leur de rivalité. Elles songeaient peut être que la sirène d'argent allait être leur entraîneur?
Qu'elles n'y pensent même pas!

Se levant avec grâce et souplesse, Thétis rentra également dans la tour de l'Ouest cherchant Scylla en chantonnant à voix basse, la symphonie de l'océan, que le général Sorrento adorait jouer avec sa flûte.

Doucement, tandis que son chant s’amplifiait, au bout d'une très longue minute, le son aigüe continue et tout simplement sublime d'une flûte se fit entendre.
Thétis leva un sourcil, affichant un grand sourire, il y avait quinze minutes il était avec Poséidon, l'écoutant pour son discours et maintenant il était de nouveau revenu dans son pilier, à jouer de la flute comme si de rien n'était.

L'édifice de cette tour et de ce lieu saint était si grand et énorme que l'on pouvait s'y perdre, seulement les oreilles fines de la sirène et la cosmos énergie de Sorrento la fit très rapidement le retrouver, elle courrut depuis l'entrée du bâtiment vers le premier étage, un balcon qui donnait la vue vers le champs brumeux et l'océan.
Il se tenait là, comme à son habitude, cape blanche et écaille lumineuse sur le corps, yeux fermés, il attendait semblait-il une autre personne.
N'avait-il donc rien d'autre à faire? Thétis s'avança mais resta à distance, c'était son rival après tout, et même si elle lui avait mit la branlée de sa vie, le Général n'avait aucunement l'air hostile, il leva juste un sourcil pour visualiser Thétis puis, refermait délicatement ses paupières en poursuivant la sérénade jusqu'à l'arrivé de Scylla.

" - Scylla ?"."
* ramènes toi vite, il y en a un qui va finir par perdre patience.*
" - Enfin, il se représente. Après des années à se terrer loin de ton domicile, ce n'est que maintenant que tu oses revenir, Général Io de Scylla?"

Thétis leva un sourcil, Sorrento avait arrêté de jouer de sa flûte à bec et fixait le Io d'un regard réprobateur, il était toujours aussi calme et calculateur, il était l'incarnation de la sérénité, même si ses iris aux couleurs de l'aube scintillaient d'une lueur mystérieuse.

" - D'après ce que j'ai vu, il semblerait que tu te sois amélioré, je me languis de te voir sur un champs de bataille, en attendant, que compte-tu faire de tes nouvelles recrues?"

Thétis s'avança vers la fenêtre en lorgnant totalement les deux généraux, si elle ne voulait pas de nouveau passer un tabac à Sorrento elle allait devoir se calmer. Fixant machinalement l'océan à perte de vue, elle se laissait porter, rêveuse par la venue inattendue, illusoire et rêveuse de Poséidon.

( donc Sorrento était déjà dans le pillier ( PNJ) joues le donc! XD il est là pour toi; en attendant Thétis elle, elle fait la gueule. )[/center]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   Ven 5 Aoû - 9:54

C'en était assez de tourner autour de l'objectif, cette fois-ci, il fallait abattre la menace. Et pour ce faire, il fallait être fort, user ses ressources, ses guerriers. Le dessein de Poséidon était clair, écrit sans ratures. Tout était si bien marqué que cela paraissait même trop facile. Sa rencontre avec Hermès et Loki avait facilité la chose.
Il devait retrouver Thétis, au plus vite !

Le dieu sentait son cosmos et se laissait simplement guider par ce doux parfum envoûtant, apparemment, elle devait "s'amuser" à rencontrer des généraux, d'ailleurs durant sa route, il se disait qu'il avait fait la plus précieuses des élections en la désignant comme Prêtresse.
En peu de temps même, elle prouva sa valeur, donnant tout pour satisfaire les besoins du Domaine. Cette passion était merveilleuse et l'enchantait également à vrai dire.
Marchant le long des allés, recevant les mots polis des gardes et autres individus vivant par ici, le monarque s'approcha de son but.

Un rictus sur le visage, il entendait les paroles au loin, une petite réunion devait avoir lieu là-bas. Eclatant de charisme, un verre de nectar à la main, il restait un instant, le dos appuyé sur un rocher à observer les marinas, et sa Prêtresse. Une discussion mouvementée avait lieu, et Poséidon n'avait guère envie de rompre ce bal.
Se délectant de sa boisson, malgré il était vrai que le temps était compté, il ne se pressait pas pour intervenir, d'ailleurs, il ne tiendrait guère rigueur de ce qu'il voyait. Au contraire. Terminant son verre, le Monarque s'approcha, en poussant un petit rire.
-" Je vois que le temps est à l'amusement, mais j'ai le regret de vous annoncer que cette parenthèse s'achève et que je dois solliciter votre présence au plus vite ! "

Regardant l'océan, son Royaume...
-" Vous allez immédiatement rejoindre les navires mis à disposition des soldats de Loki, d'Hermès et de moi-même. Nous allons mener une action d'envergure. Alors soyez prêt ! Car nos adversaires les némésis sont redoutables et ont déjà pris le pouvoir sur certaines terres de Loki... Nous ne pouvons plus nous permettre de laisser ces créatures tuer, narguer le pouvoir. N'oubliez pas que cette bataille est une opportunité pour redorer le Royaume sous Marins... " Déclara-t-il avec une étrange énergie comme s'il voulait surtout transmettre l'enjeu et l'importance de réussir, et de la fatalité que supposerait un échec pour eux et pour la terre.

Puis il s'avança vers sa Prêtresse, une prêtresse à l'air boudeur qui amusait drôlement le Monarque. Il posa sa main et caressa légèrement le visage de la statue humaine.
-" Je compte sur toi, la confiance que je te porte ne mérite que réussite en retour... Pressons-nous, on nous attend, nos adversaires ont déjà trop fait... Que tombe sur eux votre colère, la colère des Océans !"
Une petite pause pour reprendre son souffle, sa main baladeuse quitta le visage de sa représentante.
-" Je ne doute pas de votre valeur, ni de votre volonté... Je sais que nous sortirons sous les éloges. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - La recherche de la confiance   

Revenir en haut Aller en bas
 

- La recherche de la confiance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Mers et Océans :: Atlantide :: • Oricalque, la ville des natifs-