Derniers sujets
» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

» [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]
par Eden Mer 22 Mar - 9:37

» Catleya - "Dévorons nos ailes, nous nous échouerons dans ce bras d'Océan"
par Catleya Sam 18 Mar - 19:45

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Catleya Ven 17 Mar - 23:10

Logo

Partagez | .
 

 Deux enfants liés par le fil du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Deux enfants liés par le fil du temps   Lun 11 Avr - 17:22

Octobre 1971
Contexte: Camus vient d'arriver au Sanctuaire, il est le disciple d'Agréus, un apprenti chevalier qui souhaite aussi postuler au rang de chevalier d'or du Verseau. Voyant l'arrivée de Camus d'un mauvais œil, il le laisse principalement se débrouiller seul afin qu'il trouve sa propre voie.
=========================

Cela faisait quelques jours seulement que Camus était arrivé au Sanctuaire. Il avait eu l'immense honneur de rencontrer le Grand Pope qui l'avait mis sous la garde d'Agréus. Le jeune garçon était d'une nature solitaire et n'avait pas été plus gêné que ça de voir que son "maître" l'avait conduit dans la demeure du Verseau en lui montrant la bibliothèque pour qu'il y passe le plus clair de son temps.

«Apprends de tes prédécesseurs pour trouver ta voie...» qu'il lui avait dit avant d'aller s'entraîner quelque part où Camus ne pourrait probablement pas le suivre. Du moins, c'était ce qu'il croyait, le jeune garçon du haut de ses 5 ans, était bien plus malin qu'il ne pouvait le croire! Il connaissait à peine le cosmos, mais sa soif d'apprendre était immense et il trouvait cela raisonnable de commencer à apprendre la théorie avant de passer à la pratique pour devenir chevalier.

Évidemment, il ignorait que le Grand Pope avait lu dans les étoiles qu'il était destiné à faire partie de la famille des chevaliers d'or, à ce moment là, Camus pensait juste qu'il était destiné à protéger Athéna, rien de plus. Il avait tant à apprendre!

Agréus était parti, il se retrouvait donc seul dans cette immense bibliothèque. Il avait déjà lu la plupart des ouvrages qui traitaient de la mythologie en général, Agréus était un peu bordélique et ne rangeait pas systématiquement les livres là où il les avait pris, aussi Camus en profitait pour les ranger au fur et à mesure. Il montrait déjà une certaine maturité pour son âge, mais il devait reconnaître que ses parents lui manquaient. Agréus lui avait interdit de leur écrire, disant qu'il devait totalement se détacher d'eux pour pouvoir accomplir son devoir. Mais il était encore si jeune, et il avait du mal à cacher sa solitude. De temps en temps, il cessait de lire pour se recroqueviller dans un coin et pleurer un bon coup avant de reprendre sa lecture.

Ce jour là, il allait un peu mieux, ses yeux étaient encore un peu gonflés de ses derniers sanglots, mais il avait trouvé un ouvrage plutôt intéressant sur l'un des précédents chevaliers d'or du Verseau. Un dénommé Galecio, un italien. Il avait vécu près de mille ans auparavant et avait participé à une guerre contre Poséidon. L'ouvrage se révélait assez passionnant, et Camus, encore inexpérimenté sur le cosmos, ne sentit pas la personne qui avait franchi les barrières de la maison pour passer. Il ne savait pas que celle qui arrivait connaissait les lieux mieux que quiconque pour y avoir vadrouillé pendant des dizaines d'années! Mais là, il était juste bien installé dans le fauteuil à lire ce journal sans se rendre compte du danger potentiel qui se préparait à lui fondre dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Mar 12 Avr - 17:17

Furetant comme à son habitude dans les temples désormais vides des chevaliers d'or, la petite demoiselle cherchait à se cacher d'un énième maître. Encore tout neuf dans ses fonctions, ce dernier faisait preuve de tellement d'enthousiasme à la tâche, qu'il collait plus que le bitume à sa peau.
Myrdhinn ne voulait pas porter de masque, Myrdhinn ne voulait pas faire le tour du sanctuaire à la course, alors qu'elle pouvait aller d'un point A à un point B par téléportation.
Ils étaient bêtes ces grands.

Elle avait donc couru jusqu'à sa maison préférée, celle où y'avait pleins pleins pleins de supers livres qu'elle adorait lire et tout. Et puis, c'était pas trop trop loin des cuisines de papa... alors c'était idéal.

Tap tap tap.
Déterminée, légèrement agacée de sentir une présence dans ce lieux, elle venait de donner un coup de pied au garçon qu'elle avait croisé, et désormais, mains sur les hanches, surplombait de toute son impressionnante hauteur le garçon.
Habillée dans une tunique jamirienne brodée d'or, les cheveux défaits, elle n'était pas plus haute que trois pommes, et lui donner un âge était fort compliqué. A l'évidence, au vue de ses vêtements, elle devait être riche, ou d'un statut un peu au dessus.

"Tou fais quoilà toa?"

Elle parlait le grec avec un fort accent, et dardait sur le garçon un petit air contrit et contrarié.

"D'abord, tu devrais pas être là, d'abord...et pas toucher zaux livres de Dégel!"
Vu comment il était habillé, il devait être un apprenti, et l'idée de voir quelqu'un s'accaparer les affaires de "son" Degel la contrariait fortement.
Elle attrapa le dit ouvrage entre ses petites mains et lui retira avec une moue pas contente sur le visage .

"Nomého, j'a dû donner un coup de pied dedans la fesse de l'aut'e garçon, il était pas content, je po rocommencer avé toi! pas peur moi!"

Elle s'arrêta en considérant le visage du garçon.
"Ho ba ça alors"
La petite demoiselle s'accroupit devant lui, au début à une bonne distance, puis se rapprocha dangereusement, lui grimpant dessus et posant son bout du nez contre le sien.
"Toi t'as pleuré!"
D'un bond, elle s'assit à côté de lui, le livre entre les mains.

"Je vois, tu viens d'arriver non? et t'as pleuré non? oui c'ets normal, on pleure tous au début, parce qu'en plus, la cantine elle est pas bonne. "
Elle fit oui de la tête.
"C'est rigolo parce que toi tu ressembles à un copain que j'avais, et même que c'est bizarre de le voir en petit comme toi, mais c'est rigolo. "

Myrdhinn serra le livre et considéra à nouveau le garçon. Elle était une peste sans nom, mais pas méchante, aussi, lui tendit-elle le livre:
"Bon, je vo bien te le prêter, mais tu romets à sa place hein? et puis, d'abord? comment tu t'appelles toi? "

Elle connaissait un sacré nombre d'apprentis, sauf celui§ci, elle ne l'avait pas encore croisé.
Parce qu'elle était curieuse, elle se sentait pas trop trop contente d'avoir raté un épisode, ce n'était pas bien grave en soit, elle réclamerait un cadeau à son papa pour se consoler de cette énorme tristesse causée;

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Mar 12 Avr - 17:49

Lorsque la petite fille arriva dans la bibliothèque, Camus sursauta et écarquilla les yeux alors qu'elle lui arrachait le journal de Galecio des mains! Elle parlait de Degel, ce nom lui était familier, il l'avait déjà lu plusieurs fois dans cette bibliothèque, mais il plissa les yeux et fronça légèrement du nez
«Hey! C'est pas à Degel d'abord! C'est à Galecio celui là!» affichant un air mécontent bien qu'elle paraissait plus grande et plus impressionnante que lui, Camus refusait de se laisser décontenancer. Mais elle s'approcha alors de lui et il se mit à rougir, non pas qu'elle était jolie ou autre, mais il venait juste de réaliser qu'elle était une fille et que les filles du sanctuaire normalement, elles portent un masque! Et pire encore, vala qu'elle a remarqué qu'il avait pleuré... d'un geste du bras, il se frotta les yeux et prit une voix boudeuse

«Nan j'ai pas pleuré... le maître il dit qu'un chevalier doit jamais pleurer.» déjà tout petit, il faisait de son mieux pour se forger cette carapace... mais c'était difficile, très difficile, surtout quand votre maman vous manquait. En revanche, la nourriture ne lui déplaisait pas tant que ça, c'est sur que celle de sa maman était meilleure, mais ça n'empêchait pas qu'il n'était pas du genre difficile. Toujours est-il que la petite paraissait moins agressive d'un coup, et visiblement, elle trouvait qu'il ressemblait à quelqu'un qu'elle connaissait...

«Toi, tu ressembles à personne que je connais en tout cas. C'est quoi ces vêtements?» si elle avait un drôle d'accent, Camus en avait un aussi. Il parlait très distinctement et articulait proprement, signe de son origine française, bien qu'il roulait légèrement les "r", preuve de son apprentissage du russe. Il montrait aussi son addiction pour les langues étrangères en maîtrisant ainsi déjà trois langues à son âge...

Elle lui tendit alors le livre, Camus le regarda un moment et le prit pour se lever et aller le ranger non pas à la place bordélique où son maître l'avait mis, mais dans un ordre chronologique qui semblait avoir été établi avant qu'Agréus n'y mette le bazar

«J'adore les livres, moi. Je les range toujours. Mais Maître Agréus par contre, il les aime pas beaucoup, il les laisse toujours sur la table. Mais j'ai compris comment le chevalier Degel il rangeait ses livres, il était très intelligent et très organisé! C'est facile de retrouver les livres qu'il avait rangés lui! Alors j'essaie de suivre ce qu'il faisait, c'est plus chouette.»

Il leva les yeux pour admirer tous les ouvrages qui se trouvaient là. Il y en avait surement des milliers et des milliers, et il se demandait s'il pourrait tous les lire un jour. Il se tourna vers la petite puis s'approcha et lui tendit la main, l'air très sérieux
«Je m'appelle Camus, je viens de Russie. C'est Monsieur Shion qui est venu me chercher en disant que j'avais quelque chose d'intéressant. Il aurait lu quelque chose dans les étoiles un truc comme ça, je n'ai pas encore tout compris, mais je suppose en lisant tous ces livres que je pourrais peut être devenir chevalier...»

Il ne pouvait pas savoir encore ce que le destin lui réservait, mais toujours est-il que même si sa mère lui manquait, il sentait qu'il allait apprendre beaucoup de cet endroit!
«Et toi? Tu t'appelles comment? Et comment tu connais le nom de Degel? T'as lu les livres d'ici aussi?» elle était peut être une co-disciple alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Mar 12 Avr - 18:31

Myrdhinn adorait embêter les garçons, surtout quand ils pleuraient... non pas par flirt, non non, mais par pure esprit de taquinerie, elle qui avait tant entendu que les "filles étaient des chochottes".
Ha mais non! les filles, c'était pas des chochottes, et elle allait bien le prouver!

Elle afficha un air pas content, gonflant les joues.
"Bin, pour qui tu me prends toi? je connais Galecio, d'abord! "
Oui en fait, vite fait. Elle ne s'était pas beaucoup intéressée à lui, parce qu'il était agaçant de sérieux, et qu'elle ne souhaitait qu'une seule chose: s'amuser.

"Si t'as pas pleuré, moi j'suis Jeanne D'Arc!" Elle se moquait un peu, mais avec une sorte de candeur toute enfantine. "Et puis d'abord, les chevaliers ça pleure, ton maître c'ets un gros crétin! parce que moi, j'en ai vu pleurer! et pas des n'importe lesquels, des chevaliers d'or, oui monsieur!"
Elle posa ses petites mains sur ses hanches avec un air fier sur le visage. Myrdhinn ressemblait plus à un chaton qu'autre chose.
Mais elle parut contente d'apprendre qu'elle ne ressemblait à personne de connu, et c'est avec un sourire revenu qu'elle annonça, index pointé:

"Oui! je ressemble à personne que tu connais, pasque je suis unique! c'est mon papa qui l'a dit! que je suis un trésor unique!"
Et ouais! bim! comment il devait être trop jaloux d'elle d'abord!

Elle l'écouta néanmoins parler de son maître, et son sourire disparu, pour se renfrogner à nouveau.
"Ouais, ba, ton maître, c'est un trouducul!il comprend rien aux choses, c'est un gros caca crétin!"
Myrdhinn disait ce qu'elle pensait, sans en cacher une miette, son visage lui§même illustrait ses sentiments, ses pensées;
Elle se leva et vérifia s'il l'avait bien rangé, et fit oui de la tête.
"Oui, c'est bien là. Degel, il était du genre calme, tu vois, mais il était gentil." Avec son index, elle chercha avec une moue concentrée sur le visage marmonnant "il avait mis ça ouske déjà..."

A la question du garçon, elle se retourna vivement vers lui, et le fixa. Malgré son visage très candide, ses yeux restaient incroyablement fixes, trop fixes pour son âge.
Elle le décortiquait à sa façon, par le regard, et marqua un silence qui pouvait paraître lourd.

"Camus? comme Albert? Comme Albert Camus? Hahahahha! t'es français toi, c'est rigolo, comme Dégel!"
Elle l'avait pointé du doigt comme pour se moquer, mais ce qu'elle ajouta ensuite, ne laissait pas de doute.
"Comme moi! enfin, à moitié quoi."
Elle avait dit cela en français. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait croisé d'autre français, et elle était contente, parce que le grecque, c'était la barbe à parler!
"Moi j'suis Myrdhinn, descendante de par ma maman de Myrdhinn le fol, enfin, en français Merlin. Enfin, c'est ma maman qui dit ça. "
LA petite demoiselle de pointa elle-même:
"Mes vêtements, c'est parce que je suis jamirienne aussi, tu vois, j'ai pas de sourcils, mais deux points, pas comme toi. J'suis jamirienne, et même que mon papa, c'est Shion"

Elle prit un petit air de chaton très très fier:
"C'est pour ça que j'ai pas des vêtements moches, parce que papa, il veut pas que je porte des "guenilles" et pis, il dit que comme ça, je suis sa potite poupée"

Pour les autres questions, elle fit non de son index:
"Comment je connais Degel? jo to le dirais pas. Pas tout de suite, seulement quand tu deviendras chovalier" Elle lui fit un clin d'oeil amusé, en lui tirant la langue.

Enfin, elle chercha de nouveau dans les livres présents:
"Tu sais, normalement, un apprenti simple, il a pas le droit d'être ici. Ton maître, il est pas grand grand chose non plus, mais toi, on t'as laissé venir ici. Tu sais ce que ça veut dire? "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Mar 12 Avr - 20:34

Cette petite était assez bizarre, mais évidemment, Camus se montrait curieux envers elle. Elle semblait avoir de grandes connaissances pour son âge, et le petit garçon s'intéressait toujours à ce qui pouvait lui apprendre des choses, peu importe lesquelles. Il n'avait presque pas souri depuis qu'ils s'étaient rencontrés, il faut dire que déjà, ce n'était pas souvent son genre, mais il s'affaissa légèrement lorsque la petite se permit d'insulter son maître

«Je ne suis pas sur d'avoir compris, mais ce sont des gros mots ça non?» le petit garçon avait reçu une très bonne éducation et il n'était clairement pas dans son vocabulaire de dire ce genre de mots.
D'ailleurs, il prouva avoir un grand respect pour les livres autant que pour les mots, il était allé ranger le livre de Galecio à l'emplacement qui aurait du lui être prévu si Degel l'avait rangé lui-même, et ça semblait lui faire gagner des points auprès de la petite qui paraissait de moins en moins agressive  envers lui. Il finit par donner son nom, et lorsqu'elle mentionna Albert Camus, il en fut surpris, et davantage encore en voyant qu'elle parlait français! Son regard s'illumina et l'enfant fit son premier vrai sourire depuis qu'il était arrivé au Sanctuaire


«Tu sais parler français? C'est génial!! Tu es la première à qui je peux parler dans ma langue natale depuis que je suis ici!» et depuis plus longtemps même, car en dehors de ses parents, il ne parlait presque jamais français depuis qu'il avait déménagé en Russie. Il continua de parler français en espérant que ça ne la dérangeait pas «Et mes parents m'ont justement appelé Camus par rapport à cet auteur, c'était le préféré de ma maman!» il reprit peu à peu son sérieux tout en levant le nez vers les livres alors qu'elle se présentait à son tour.

«Myrdhinn... Merlin.. je n'aurais jamais fait le rapprochement! Pourtant je connais bien Merlin, j'ai lu pleins de livres sur lui!» d'ailleurs, il avait vu passer un livre à son sujet quelque part, mais il n'avait pas eu l'occasion de le lire encore. La petite raconta un peu sa vie, et une nouvelle fois, les yeux du petit garçon se mirent à briller pendant qu'un sourire revenait sur ses lèvres

«T'es la fille de Monsieur Shion? Ouah!! Mais alors tu dois savoir pleins de choses sur les chevaliers et tout!!!» autant dire que là, c'est limite si elle ne devenait pas son héroïne! Il se demandait d'ailleurs comment elle pouvait connaître Degel, mais elle ne voulait pas le lui dire, pas tout de suite... mais il pensait avoir la réponse, rien que parce qu'elle était la fille de Shion, elle devait savoir pleins de choses et avoir accès à la bibliothèque puisque Shion c'était le grand chef ici! D'ailleurs, elle semblait savoir quelque chose à propos de sa présence ici, il leva une nouvelle fois le nez en l'air pour regarder la bibliothèque et se mit à rougir d'un air un peu honteux

«Je... je ne sais pas. J'ai dit à Monsieur Shion que j'aimais beaucoup lire alors il a dit que je pouvais venir ici. Maître Agréus n'était pas trop content car il a dit que seul le chevalier d'or du Verseau pouvait normalement venir ici, et que c'est lui qui va être le prochain chevalier du Verseau.. mais moi je veux juste pouvoir lire, alors Monsieur Shion il a dit que je pouvais venir...» et quand Monsieur Shion dit quelque chose, ben tout le monde obéit car Camus avait bien compris qu'il était le grand chef, même s'il ne connaissait pas encore bien la hiérarchie des lieux

«Mais y'a pas encore beaucoup de chevaliers d'or j'ai l'impression... il s'est passé quoi?» les temps étaient calmes et il n'y avait pas encore eu besoin de reformer la chevalerie, mais le temps était venu à présent... il n'était pas vraiment né dans une époque très calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Mer 13 Avr - 11:44

« Oui, c’est des gros mots. J’aime pas ton maître, c’est un crétin ! »
Myrdhinn croisa les bras devant elle, ce qui lui donnait un air parfaitement boudeur, bien loin de ce petit air sérieux qu’elle voulait se donner. Mais bon, c’était pas grave, dans sa tête elle se voyait bien grande, tout ça, tout ça.
Haaaa, syndrome du york-shire quand tu nous tiens.

« Ba oui que je parle français, même que je suis née à Brocéliandes, ma maman était prêtresse d’Avalon, oui monsieur ! »

Elle pencha la tête sur le côté avec un petit air interrogatif : « Bin, elle avait de drôles de goûts ta maman, pasque Albert c’était pas non plus un grand joyeux dedans ses livres. »
Bon, après tout, les goûts et les couleurs, ça ne se discutait pas, aussi la gamine haussa les épaules en souriant :
« Bon après, c’est pas très très grave, Camus c’est pas si mal comme nom, tu aurais pu t’appeler Congélateur, Dégivrant, ou Anti-gel. »
Elle avait toujours eu tendance à se moquer du nom de Dégel, l’appelant parfois Dégivrant, ça la faisait rire, et elle s’est souvent demandée si les parents de celui-ci l’aimaient vraiment, non mais Dégel, a-t-on idée ?

Quant à son propre nom, elle leva les yeux au ciel, expliquant avec un petit air de maîtresse d’école miniature :
« Bin, en fait, Myrdhinn c’est le nom originel de Merlin, mais c’est en celte. Les gens ont après traduit ça comme ça, c’est comme si on essayait de traduire le prénom d’un japonais, ce serait ridicule non ?
Maman pensait que je serions un garçon, et que je serai la réincarnation de Myrdhinn, pour ça qu’elle m’a donné ce nom. »

Se retournant, elle commença à farfouiner dans la bibliothèque. Quand elle trouva ce qu’elle cherchait, elle grimpa et attrapa un vieil ouvrage de cuir relié qui devait bien avoir un siècle.
« Je l’ai trouvé ! »

Sautant à terre, elle le tendit au garçon avec un sourire : « Tiens, voilà une histoire plus intéressante et complète sur Myrdhinn. »

Une fois qu’il eut pris le livre, elle se dirigea vers le canapé et s’y installa, sans aucune gêne, grimpant tant bien que mal dessus.

Elle continuait naturellement en français, car elle n’avait pas eu l’occasion de reparler sa langue maternelle, depuis plusieurs années.
« Binnn, je sais des choses oui, après dire que je sais tout, non j’crois pas. Je m’entraîne pas avec les z’autres, donc bon. Par contre je sais plein de choses sur les armures, ça oui ! »

L’évocation des armures lui fit briller les yeux intensément.
« Si tu veux, je peux t’en montrer une ! »

Elle remua sur son siège d’enthousiasme, comme une enfant qui venait de voir le père Noël.
« Papa t’aurait jamais autorisé à venir ici s’il avait pas une bonne raison de le faire, tu sais, il sait lire dans les z’étoiles, alors il a dû voir ton avenir ;
Et Agréus, je lui ai dit qu’il avait pas le droit de viendre ici… il s’est fâché, mais je m’en fiche moi, déjà pask’il n’a pas le droit de me toucher, et qu’ensuite je sais qu’il sera jamais chevalier d’or. »


Myrdhinn sourit d’un air satisfait, avec ses joues rondes, ça lui donnait un air d’hamster jovial russe bien roudouillou.

« Aquarius ne veut pas de lui, ni maintenant, ni jamais ! Et comme il est têtu Aquarius, bin, je doute que ça change un jour ! »

Elle laissa échapper un petit rire en tombant sur le dos et en roulant légèrement.
« Ho la tête qu’il va faire quand il comprendra hahahahaahaaaa ! j’ai hâte de voir ça ! »

La question sur les chevaliers d’or la fit s’arrêter, d’un geste vif, elle se redressa et le fixa dans les yeux un long moment.
« Ouais. »
Elle détourna le regard et fit une sorte de moue boudeuse :
« Ils sont tous morts pendant la dernière grande guerre… Papa et tonton Dokho sont les seuls qui sont encore vivants… alors le sanctuaire s’est rendormis, et maintenant on forme la nouvelle génération qui va protéger Athéna. Et c’est pour ça que t’es là. En plus, papa il se déplace pas pour n’importe qui hein. »

Sur le visage de Myrdhinn, un large sourire s’afficha :

« Paske papa a dit qu’Athéna elle va bientôt reviendre, alors faut tout préparer ! Même que papa il sait qui qui va devenir chevalier d’or, mais qu’on doit aussi former les z’autres bronzes et argents passqu’on a besoin de monde tout ça »

La petite jamirienne leva son index et, au rythme du tic-tac qui semblait l’accompagner (lorsque l’on prenait la peine d’écouter) ajouta :

« Tic-Tac-tic-tac ! Tu entends ? Cela veut dire que l’horloge s’est remise en route, le temps nous est désormais compté. »

Elle avait dit cela avec une sorte de sourire un peu étrange, et son vocabulaire avait subitement changé, montrant qu’elle était bien capable de parler de manière plus « formelle » mais qu’elle ne s’en donnait pas forcément la peine.
« Et toi ? tu veux deviendre chevalier ? Ou t’as pas eu le choix ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Mer 13 Avr - 16:51

Finalement, cette journée continuait bien mieux qu'elle n'avait commencé. Si Camus s'était senti seul jusque là, Myrdhinn comblait très bien ce vide par son savoir et ses connaissances! Bon, elle disait pas mal de gros mots et son français avait un certain accent aussi, mais dans l'ensemble, elle lui racontait des choses passionnantes alors il ne risquait pas de s'en plaindre!

Il la regardait fouiller dans la bibliothèque, il avait déjà de la chance de pouvoir accéder à cet endroit, donc il n'allait surement pas lui interdire de toucher à quoi que ce soit, d'autant qu'elle semblait connaître beaucoup mieux les lieux que lui. Elle finit par lui tendre un bouquin et il le regarda avec des yeux brillants avant de le serrer contre lui tel un trésor

«J'en prendrai grand soin... je n'ai jamais eu l'occasion de lire de livres sur les contes et légendes celtiques! Je savais pas encore lire quand je suis parti pour la Russie...» et c'était déjà pas mal qu'il sache lire à son âge, ce n'était pas le cas de tous les enfants, mais Camus avait toujours été en avance pour son âge, même pour parler - bien qu'il ne parlait pas beaucoup.

Il s'installa à côté d'elle sur le canapé, mais il ne commença pas à lire le livre, ça aurait été grossier, au lieu de ça, il s'émerveillait de savoir qu'elle était la fille de Shion et qu'elle devait savoir des tas de choses sur les chevaliers et les armures! Elle lui proposait même d'en voir une?

«C'est possible? Je croyais que les armures sans porteur étaient toutes dans le palais d'Athéna? Oh! Ben oui, si t'es la fille de Monsieur Shion, tu dois avoir le droit d'y aller toi.. mais moi? Je ne veux pas t'attirer d'ennuis...» tout petit déjà, il refusait d'enfreindre les règles... Mais d'un autre côté, il semblait évident que Myrdhinn n'avait pas peur de les enfreindre les règles, il n'y avait qu'à voir la manière dont elle semblait avoir parlé à Maître Agréus! Il écarquilla les yeux lorsqu'elle lui expliqua qu'elle savait qu'un certain Aquarius ne voudrait pas de lui.. bon, il n'était pas stupide et savait qu'Aquarius était l'autre nom que l'on pouvait donner au signe du Verseau, mais il ne voyait pas "qui" ça pouvait être?

«C'est qui Aquarius? Une sorte de grand chef qui décide qui va être le chevalier du Verseau?» il n'imaginait pas encore que l'armure puisse avoir une conscience propre - et encore moins un nom - mais ça l'intéressait vraiment! Il enchaîna d'ailleurs avec une question à propos des chevaliers d'or et la jeune fille lui expliqua finalement que les précédents étaient décédés au cours de la guerre sainte qui avait eu lieu 250 ans auparavant, et qu'aujourd'hui, avec Athéna qui allait revenir, il fallait reformer les chevaliers. Ça par contre, il l'avait déjà lu, mais il avait pensé que les chevaliers continuaient d'être formés et remplacés, même entre deux guerres. À croire que non!

Il entendit un léger bourdonnement et Myrdhinn lui expliqua qu'il s'agissait d'une horloge, même s'il n'en voyait aucune autour d'eux. Il se montrait tel un élève très studieux, écoutant chaque parole de la petite comme si elle était la maîtresse d'école. C'est un souvenir qui allait surement paraitre difficile à croire d'ici quelques années! Mais à l'évocation de son rôle de chevalier, le petit garçon ne pouvait s'empêcher de baisser la tête, l'air songeur. Il ramena une main sur son torse, ignorant plus ou moins quoi répondre

«Je ne sais pas vraiment. C'est quelque chose que je sens en moi... ma maman elle dit que j'ai un don, un don qui peut protéger des gens. Et moi, je pense que quand on peut aider, on doit le faire... après, je sais pas si je peux vraiment aider, mais j'ai au moins envie d'essayer.» il se tourna alors vers Myrdhinn, une jambe ramenée sur le canapé mais en faisant toujours bien attention de ne pas y mettre sa chaussure

«Tu veux voir ce que je peux faire? Maître Agréus il a dit que je devais pas le montrer car c'est de la vanité, mais moi je trouve pas ça extraordinaire, c'est juste joli... ma maman aimait beaucoup quand je lui en faisais!» Agréus devait surtout être agacé de voir ce que Camus arrivait à faire avec son cosmos malgré son jeune âge. Le petit garçon ferma ses mains, mais ses paumes n'étaient pas jointes, comme s'il avait quelque chose à l'intérieur... il se concentra un peu et la température de l'air diminua légèrement autour de lui, l'entourant d'une aura bleutée pendant qu'il utilisait l'humidité de l'air pour la transformer en glace.

Un peu de sueur perla sur ses tempes, mais lorsqu'il ouvrit les mains, il avait fait un tout petit cygne en glace! Il le tendit à Myrdhinn avec un léger sourire

«Tiens, cadeau! Mais il ne va pas tenir très longtemps... Monsieur Shion a dit que si je m'entraînais, je pourrais créer des choses en glace éternelle, comme les grands glaciers de Sibérie!! Mais bon, ça m'étonnerait que j'y arrive...» il se mit à rougir un peu, il avait beau avoir lu beaucoup de choses déjà, il y avait tellement de choses qu'il ignorait sur le pouvoir des chevaliers!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Ven 15 Avr - 20:19

Myrdhinn se leva d'un bond et pris la main du garçonnet:

"Mais non, mais non, j'auras pas d'ennuis! j'ai le droit de voir et de toucher toutes les armures d'Athéna, paske je suis spéciale!"
Et ni une, ni deux, elle entraîna Camus dans son sillage. Elle ouvrit une porte dérobée qui se trouvait là.
Myrdhinn connaissait bien l'endroit, et ils passèrent par une sorte de cuisine, avant d'ouvrir la porte de service débouchant sur un petit sentier.

"Comme tu sais pas te téléporter, bin, on va devoir y aller à pieds, aller zou par là!"
D'un bond, elle sauta et commença à marcher en chantonnant. Les quelques serviteurs qui se trouvaient là la saluèrent d'un mouvement de tête respectueux, et personne ne dit rien sur la présence du garçon.

Elle chantonnait, s'amusait d'un rien sur le chemin, parfois sa concentration était aspirée par un bourdon passant par là (son insecte favoris) parfois par une fleur, un cailloux avec une forme différente, mais à la finale, ils arrivèrent à destination.

"Par là!"
Elle ouvrit une porte et se faufila. Dans une sorte de large pièce de marbre blanc, se trouvaient des pandora box, bronzes devant la porte, puis des argents, et enfin, les fameuses armures d'or.

"Celle-là, c'est la mienne, Clock" Fit la petite fille en se jetant sur une boîte de bronze représentant l'horloge.
Puis, elle se redressa et avança vers l'endroit où se trouvaient les armures d'or:
"Celle-là, c'est celle de papa" Elle pointa la bélier, avec un grand sourire, puis, elle se tourna enthousiaste vers Camus:
"Tu m'as demandé qui était Aquarius, je vais te répondre." La petite jamirienne avança vers une des boîtes, s'assit par terre à côté d'elle: "Je te présente Aquarius"
Elle laissa échapper un rire amusé et heureux.

Puis, elle l'écouta avec attention, clignant des yeux de temps à autres, preuve de sa curiosité. Il lui montra même ses pouvoirs et elle laissa échapper un "Whouaaaaaaaaaa! dis donc, tu sais en faire des choses toi! c'est trop bien, tu fais de la glace comme Degel"
La petite demoiselle applaudit.

"On s'en fiche d'Agréus, montre nous s'il te plait!" La petite demoiselle remua sur son fessier, curieuse, mais surtout impatiente.
Encore une fois, la prestation du jeune apprenti la fit pousser des wouhaaa d'admiration, de nouveau, elle applaudit face au spectacle.

Il lui tendit le petit cygne de glace.
La réaction de Myrdhinn fut quelque peu étrange, car elle le considéra un moment, ses yeux bruns grands ouverts d'étonnement, puis, ses joues rougirent, et délicatement, elle pris le cygne dans ses mains.
"Hoooo!"
Tout aussi délicatement, elle posa le cygne sur la pandora box du verseau, et murmura quelque chose à la boîte. Puis, se tournant vers Camus, l'attrapa dans ses bras et lui fit un gros câlin comme elle faisait à Kanon:

"Merci! c'est trop bien! et trop joli! Aquarius a apprécié aussi!. Je l'ai mis sur lui pour pas qu'il disparaisse trop vite, tu comprends?" Elle prit la main du garçon et la posa sur la boîte qui était gelée. D'ailleurs, le cosmos de Myrdhinn avait changé pour devenir froid à son tour.
"Tu vois, c'est froid, Aquarius est l'hiver éternel"

D'u air victorieux, elle ajouté:

"Un jour, tu feras des glaces éternelles, toi aussi, si tu le souhaites. Mais tu es doué, tu vas y arriver plus vite queskon le pense."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Sam 16 Avr - 9:05

Alors que Camus craignait de s'attirer des ennuis à enfreindre les règles, Myrdhinn lui prit la main et l'entraîna dans un chemin qu'il ne connaissait pas, elle parla de téléportation et il ouvrit des yeux ronds en se demandant si elle était sérieuse ou si elle faisait sa crâneuse? En tout cas, ils grimpèrent des escaliers qui n'auraient surement pas du être là et qui permettaient de passer la maison des poissons pour arriver jusqu'au Palais du Grand Pope.

Légèrement recroquevillé sur lui-même, l'enfant regardait autour de lui avec des yeux émerveillés. Même dans les livres on ne décrivait pas le palais du Grand Pope - ou alors il n'avait pas encore lu les bons - aussi c'était la première fois qu'il le voyait en vrai. Il n'osait pas parler trop fort alors que la petite ne se gênait pas, passant à côté des gardes comme si de rien n'était alors qu'il les saluait respectueusement pour ne pas s'attirer d'ennuis.

Ils arrivèrent au niveau des armures, toutes dans leur boîte de pandore et elle commença à lui montrer la sienne?

«Tu es un chevalier???» il ramena ses mains devant sa bouche, réalisant qu'il avait parlé un peu trop fort, puis il continua de les regarder jusqu'à ce que Myrdhinn le conduise devant l'armure du Verseau. Ainsi donc, elle donnait le nom d'Aquarius à cette armure?

Penchant la tête sur le côté, Camus aurait aimé la toucher, mais il n'osa pas, ramenant ses mains dans son dos comme pour s'obliger à ne pas la toucher. Puis il expliqua à Myrdhinn qu'il pouvait faire quelques petits tours en utilisant son cosmos, et elle montra une fois de plus son mépris pour Agréus en lui demandant de lui montrer.

Se concentrant, il créa un petit cygne de glace et l'offrit à la jeune fille avec un léger sourire. Il n'était pas forcément fier de son petit tour, il n'avait pas non plus exploité son cosmos au maximum, il aurait pu créer quelque chose de plus grand surement. Mais déjà, il n'aimait pas épater la galerie et ne faisait que montrer un exemple. Mais Myrdhinn semblait en être touchée, elle prit le cygne et le posa sur la boîte de pandore du Verseau avant de se jeter dans ses bras.


«Euh...» elle prit sa main et la posa sur la boîte, lui prouvant ainsi que c'était bien gelé et que le cygne ne fondrait pas... il retira rapidement sa main, comme si ça l'avait brûlé, mais davantage parce qu'il ne se jugeait pas digne de la toucher pour le moment.

«Je ne sais pas si je vais y arriver vite, mais je vais y arriver oui! J'en ai bien l'intention!» il montrait là sa détermination avant de se tourner pour retourner voir les autres boîtes. Il observait surtout les armures de bronze, après tout, Agréus lui avait dit qu'il allait surtout pouvoir postuler à l'un de ces rangs.

«Il manque des armures, non? Le cygne, le dragon... le phénix aussi je ne le vois pas.» et d'autres qui étaient peut être déjà attribuées aussi mais qu'il ne connaissait pas forcément. Il se tourna vers Myrdhinn en se disant qu'elle avait peut être la réponse «Maître Agréus m'a dit que l'armure du cygne devrait me convenir, c'est aussi un chevalier des glaces!» mais un chevalier de bronze. Il continuait de regarder autour de lui, jusqu'à revenir aussi près de l'armure du bélier

«Et pourquoi l'armure de ton papa est là? Il ne devrait pas la porter?» il ignorait à ce moment là qu'un Grand Pope laissait normalement son armure pour endosser ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Jeu 21 Avr - 18:44

La petite fille regarda Camus avec de grands yeux et finit par dire un peu étonnée par son exclamation:
"ba oui, mais je combat pas, une armure elle m'a choisie, mais je suis encore petite a dit papa"

C'était une explication un peu capilotractée mais véridique, en un sens. Myrdhinn se redressa d'un bond joyeux et continua à expliquer:

"C'est pasque je suis une forgeronne de Jamir que j'ai le droit de m'approcher de toutes les z'armures et que toutes les z'armures m'aiment tout plein. C'est moi et papa qu'on les répare, qu'on les remet en état... mais papa a dit qu'on devra montrer à Mu... j'aime po partager mon popa" Elle gonfla les joues agacée visiblement.
Partager son papa, elle détestait, et depuis que ce Mu était arrivé, elle se sentait en concurrence, elle n'était plus l'unique princesse de son papa. Elle avait croisé les bras, pour se donner un air d'importance, mais avec son petit corps de mini fillette, c'était plus ridicule qu'autre chose.

A la remarque du jeune homme, elle regarda autour d'elle et fit un oui de la tête en souriant de nouveau.
"Oui, c'est des z'armures un peu spéciales en fait. Le dragon, c'est tonton Dokho qui l'a prise, et le cygne, c'est qu'elle a demandé à aller au pôle sud. Le phénix, pareil, il voulait pas rester là, alors on l'a mis dans un endroit pas facile et tout chaud qui lui plait mieux "
Myrdhinn se gratta la tête un peu embêtée tout de même, à vrai dire, elle n'aimait pas l'idée de savoir les armures ailleurs que sous ses yeux, mais que pouvait-elle faire face à une demande directe de l'armure? Elles avaient des raisons précises, dictées par les étoiles elle-mêmes, et leur refuser ce genre de requête était quasi impossible.

"J'aime po les savoir loin, mais c'est comme ça."
Mais lorsque Camus dit qu'il serait un très bon cygne, la petite demoiselle éclata de rire. Ba elle, elle était pas convaincue du tout, quelque chose dans le cosmos du jeune homme lui semblait assez incompatible avec cette chochotte de cygne, sans doutes le caractère? non, il y avait autre chose mais elle ne pouvait pas déterminer quoi:

"Bin, désolée, mais moi je te vois pas trop trop dans le cygne. C'est que c'est une grosse sensible, Cygnus, elle choisit pas souvent des garçons comme porteur. " Elle haussa les épaules l'air de dire ossef Agréus, et s'approcha de l'armure du bélier.

"Bin, c'est à dire que papa il est grand pope, il n'utilise pas son armure. il dit qu'elle sera pas Mu plus tard. " Myrdhinn haussa de nouveau les épaules avec un sourire "En attendant, elle m'apprend des choses, j'aime beaucoup ça "

Myrdhinn fit le tour de la pièce en regardant les armures:
"Dis Camus, tu as envie de quoi toi? qu'est ce que tu veux par dessus tout? hum..." Soudain, elle disparut pour réapparaître à côté de l'armure du Verseau, et posa sa tête contre elle: "Ha oui, je peux faire ça oui. "


Elle disparut, puis réapparut rapidement, tenant une sorte d'almanach entre ses petits bras:
"Tiens, pour toi, comme ça, yen a beaucoup, mais c'est là qu'on met tous les chevaliers depuis le début. YA un descriptif de chacun et son z'armure. Aquarius veut que tu lire ça. Peut être que tu trouveras dedans ta voie il a dit."

Myrdhinn sourit encore et lui prit la main : "Maintenant qu'on est copains, et bin moi je t'aideras, d'accord? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Ven 22 Avr - 9:03

Au moins avec Myrdhinn, Camus en apprenait beaucoup plus que dans les livres, du moins sur les armures elles-mêmes. Elle semblait avoir un lien très fort avec elles, les connaissant apparemment mieux que les chevaliers eux-mêmes. De ce que Camus comprenait, les armures avaient une âme propre - ça encore, il l'avait déjà lu, ce sont généralement les armures qui choisissent leur porteur et pas trop l'inverse - mais de toute évidence, Myrdhinn pouvait carrément communiquer avec! Elle était vraiment forte! Mais encore trop petite pour mettre son armure de l'horloge... bientôt surement?

Il écoutait attentivement, tel un élève studieux. Elle parlait d'un certain Mû, forgeron tout comme elle, ou du moins en devenir, et futur porteur de l'armure d'or du Bélier. Quel âge avait-il? Il n'osait pas poser la question, mais Camus supposait qu'il devait quand même être un peu plus vieux que lui, il imaginait mal devenir chevalier d'or à 5 ou 6 ans... s'il savait.

Il s'interrogea aussi sur l'armure du Cygne, rougissant lorsqu'elle lui expliqua qu'elle était généralement réservée plutôt aux gens sensibles, et même plutôt aux filles?

«Mais... tu crois vraiment que je pourrai être assez fort pour recevoir l'aide d'Aquarius?» car bon, Camus avait été élevé tout de même avec sérieux et humilité, il n'était pas de ceux qui prétendait être apte à obtenir une armure de ce rang.

Mais Myrdhinn, elle, semblait le croire. Elle lui demandait ce qu'il voulait vraiment avant d'apparaître et disparaître d'un point à l'autre de la pièce. Sur le coup, l'enfant fut surpris, mais il s'interrogeait surtout sur ce qu'il voulait. Il fixait l'armure du Verseau, le petit cygne de glace était posé dessus, et le jeune garçon avait du mal à détourner le regard. Il se retrouvait avec un gros livre dans les mains, il le fixa quelques secondes avant de regarder Myrdhinn, lui sourire, puis fixer d'un air plus sérieux Aquarius. Il mit le livre sous son bras et s'approcha timidement de l'armure d'or avant d'y poser sa main dessus. Elle était vraiment gelée et ça lui brûlait presque! il retira sa main sur le coup avant de froncer des sourcils


«Je... j'ai l'impression qu'elle me teste...» refusant de plier face à l'adversité, le petit garçon regarda sa main couverte de givre, puis il la reposa sur l'armure, se concentrant pour produire, lui aussi du froid. Évidemment, il ne pouvait pas encore lutter contre le pouvoir d'Aquarius, mais il voulait quand même essayer pour lui montrer qu'il était déterminé. Une aura bleue l'entourait dans un premier temps, des perles de sueur coulait le long de sa tempe alors qu'il concentrait son cosmos le plus possible pour lutter contre le froid de l'armure, mais il avait l'impression que plus il s'intensifiait et plus l'armure dégageait un froid glacial, si bien que l'espace d'une seconde, l'aura autour de Camus changea de couleur, devenant blanche, puis légèrement dorée lorsqu'il tomba à genoux et lâcha la boîte de l'armure... épuisé. Il en avait lâché le livre aussi d'ailleurs, les mains posées au sol, il était essoufflée et totalement vidé de ses forces

«Ah... c'est... dur...» il se redressa juste pour s'assoir par terre, il avait les jambes en coton et ne pouvait pas se lever. Il fixait Aquarius avec un regard rempli de respect, puis leva les yeux vers Myrdhinn

«Aquarius est encore trop fort pour moi... mais je crois que je pourrais m'accorder avec lui... Maître Agréus va pas être content s'il sait que je veux devenir chevalier d'or, mais tant pis! Après tout, j'ai lu que ce sont les armures qui choisissent et pas nous! Alors si Aquarius il m'aime bien, je veux tout faire pour être digne de lui!» et vu qu'elle avait dit vouloir l'aider, il lui tendit la main pour qu'elle l'aide à se relever

«Tu vas vraiment m'aider? Tu pourras me dire ce qu'Aquarius attend de moi ou bien il vaut mieux que je trouve tout seul?» car d'un autre côté, il ne voulait pas non plus être un privilégié. Être un chevalier d'or serait une grande responsabilité et il devait donc s'en montrer digne! Il allait entrer en compétition avec son propre maître, mais c'était surement le prix à payer aussi pour devenir l'un des plus puissants protecteurs de la déesse Athéna! D'ailleurs, en pensant à elle... lorsqu'il fut debout, il retira la poussière sur ses vêtements et ramassa le livre que Myrdhinn lui avait donné plus tôt

«Dis... tu l'as déjà vue, toi, Athéna?» elle semblait avoir vu bien des choses, il ne savait pas encore qu'Athéna n'était pas réincarnée. Ce serait pour bientôt en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Ven 22 Avr - 21:03

Myrdhinn haussa légèrement les épaules, avec une petite moue pensive:

"Tout ce que je pense, c'est que papa il a toujours une idée derrière la tête, surtout quand il donne des privilèges comme ça" Elle sourit de toutes ses dents, très certaine de ce qu'elle avançait.

"Et ce que je sais, c'est qu'Aquarius te trouve intéressant, maintenant, je ne sais pas s'il te choisira toi, il est plus réfléchit et a besoin d'observer avant de prendre une décision.
Pas comme Taurus qui fait les choses sur un coup de tête"
Elle laissa échapper un léger rire amusé alors qu'elle tapotait la pandora box du taureau.

Mais la suite des évènements la laissa pantoise, elle regarda le garçon faire. Mais, il était fou? il voulait vraiment?.... quelle idée? il n'allait pas? ... Myrdhinn ouvrit la bouche pour lui dire de ne pas le faire, mais avant même qu'un son ne sorte de sa bouche, la main de Camus était posée sur la pandora box du verseau.
La main de la petite fille rencontra son front un peu dépité, avant d'attraper Camus par la taille et le tirer en arrière pour rompre le contact.

"Non mais... t'es fou? faut pas faire ça, je t'ai pas demandé de le faire?" Embêtée elle l'était... s'il avait continué comme cela, il serait mort, et son père lui aurait passé un savon... enfin, pas trop long ni fort, mais elle n'aimait pas cela.
Elle frotta les épaules de son ami pour le réchauffer.
"T'es pas prêt, c'est évident, et Aquarius il est pas du genre sympa quand il trouve que c'est trop tôt!"
La petite jamirienne se tourna vers Auqarius et commença à lui faire des remontrances diverses et variées, il ne devait plus faire ça il avait faillit tuer Camus, qu'auraient-ils dit à papa? Il fallait arrêter de jouer les gros dur. Elle secouait son index avec un air d'autorité toute enfantine.
Enfin, elle se tourna vers Camus, l'index toujours pointé:
"Et toi, tu dois me promettre de plus le toucher tant que t'as pas appris à tout contrôler ton cosmos et tout... paske que là, t'as juste faillis crever!"

Enfin, elle tomba à genoux en face de Camus en soupirant de soulagement, puis pris ses mains entre les siennes et intensifia son cosmos pour guérir les gerçures. Ce n'était pas bien grave, donc elle pouvait le faire.
"Pfff,f oui je t'aidera, paske t'es trop nul pour l'instant. T'as de la chance, je suis plutôt bonne dedans la maîtrise du cosmos, tout ça... " Elle tourna la tête vers l'armure du Verseau.
"D. dit que pour commencer, faut que tu sois plus malin que ton maître, prends ce qu'il t'apprends et va au delà, approfondir les choses tout ça et... NON! plus tard on a dit"
Ses yeux bruns se posèrent de nouveau sur Camus.
Il lui posa une autre question, et la petite demoiselle se gratta le bout du nez un peu ennuyée.
Elle n'avait jamais pu rencontrer Athéna, c'était sa grande frustration d'ailleurs, elle était persuadée que c'était une chic fille...
"Non, j'ai jamais rencontré Athéna... elle est pas encore renée.... j'aimerai bien la rencontrer moi, lui parler... passke je suis sûre que c'ets une super fille!"

Elle dodelina de la tête un court moment:
"J'espère qu'on la rencontrera cette fois-ci! et toi? tu voudrais la rencontrer aussi? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Sam 23 Avr - 3:22

Qu'est-ce qui lui avait pris? Il ne savait pas trop. Il avait pourtant eu l'impression de recevoir un appel, une sorte de test, pour voir s'il craignait l'armure et s'il était prêt à se lancer dans cette aventure. Il savait qu'il ne pouvait pas gagner, il n'avait pas agi ainsi dans le but d'affronter l'armure et gagner, il savait qu'il allait perdre, mais voulait juste voir jusqu'où il pourrait aller.

Myrdhinn l'avait obligé à lâcher, ce n'était pas comme ça qu'il avait songé que ça se passerait, mais c'était surement mieux. Il était encore trop jeune et trop inexpérimenté sur le cosmos pour se livrer à ce genre de choses, et il n'avait pas réalisé à quel point il avait mis sa vie en jeu. Lorsqu'elle lui demanda de promettre qu'il ne toucherait plus la pandora box avant d'être prêt, Camus hocha de la tête avec un sourire fatigué

«Je te promets... mais j'te jure, j'ai.. je sais pas, j'ai senti qu'il fallait que je le fasse. T'es sûre que l'armure voulait pas que je la touche?»

Il se laissa faire alors qu'elle soignait ses mains blessées par quelques engelures, elle lui expliquait aussi les conseils laissés par un certain D. il n'avait pas fait le lien avec Dégel sur le coup, surtout qu'elle semblait vraiment parler avec l'armure et tout puisqu'elle allait limite la gronder sur un truc qu'elle aurait dit. Au fond de lui, Camus était un peu jaloux, mais ne voulait pas le montrer...
«C'est qui D?» après avoir eu confirmation du nom du chevalier, il hocha de la tête avant d'essayer de changer de sujet. Il n'avait même pas honte d'avoir fait une bêtise, car d'une certaine manière, il avait l'impression qu'il fallait qu'il agisse ainsi pour se montrer digne de tenter de devenir chevalier d'or. Ça allait être bien plus difficile qu'il ne le pensait, mais il savait aussi, quand il était venu au Sanctuaire, qu'il n'était pas là en vacances.

Regardant autour de lui, il ne pouvait voir la magnifique statue d'Athéna qui trônait à l'extérieur du temple, mais il savait qu'elle y était et se demandait si Myrdhinn l'avait déjà rencontrée.
Visiblement non, c'était bien dommage, elle ne pouvait donc même pas lui dire à quoi elle ressemblait, mais visiblement, celle de cette génération n'était même pas encore née... c'est vrai qu'elle avait dit justement qu'il fallait préparer dès maintenant les chevaliers pour la nouvelle génération, il était normal que les chevaliers soient là avant que la déesse ne se réincarne pour pouvoir la protéger en bonne et due forme.

«Oui, j'aimerais bien la rencontrer. C'est... disons que j'ai un peu de mal à imaginer qu'il puisse y avoir des divinités qui se battent depuis la nuit des temps, je suis bien obligé d'y croire, j'ai un pouvoir que des humains normaux n'ont pas donc le reste est forcément vrai... et puis avec tout ce que j'ai lu aussi... mais j'sais pas. C'est quand même dur à croire, non? Si les dieux sont si forts, pourquoi ils s'battent pas tous seuls?»

Il rougit légèrement, pour sûr qu'il n'était pas encore de cette détermination sans faille, ça allait venir au fur et à mesure de son entraînement... il leva un regard timide vers la petite, surement allait-elle le prendre pour un lâche ou autre?
«T'as toujours su que tu voulais être chevalier toi? D'un aut' côté, vu que ton papa en était un, c'était surement plus facile...» ou pas. Allez savoir, Myrdhinn n'avait pas l'air d'être ce genre de fille à entrer dans un moule. Il s'en voulait de lui poser tant de questions, il baissa les yeux pour regarder le livre qu'elle lui avait prêté, il l'aurait bien ouvert, mais mine de rien, c'était toujours plus intéressant d'entendre les histoires de la bouche de quelqu'un!

«On peut pas aller ailleurs? J'connais pas du tout le Sanctuaire, j'ai seulement été dans le temple du Verseau moi...» elle devait surement connaître d'autres endroits intéressants? Et de préférence, pas trop dangereux hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Dim 12 Juin - 20:42

La petite demoiselle considéra le garçon avec un petit air grave, puis, l'attrapant par la main, le traîna en dehors de l'endroit... des fois qu'il ait de nouveau des idées de se confronter à Aquarius ou une autre armure. 
Elle lui jeta un regard alors qu'ils marchait, et détourna les yeux les joues un peu roses. Papa lui en voudrait énormément si elle faisait tuer un apprenti. 

"Je sais. " Finit-elle par dire pour essayer de rassurer son petit compagnon. "C'est pas simple, elles sont tellement belles, qu'on a envie de les toucher, les comprendre... faire un avec elles." 
Elle était très bien placée pour comprendre cela, elle qui adorait les armures plus que tout. 
"Mais c'est trop tôt pour toi, tu aurais pu mourir, ou pire!" Elle se tourna telle une marmotte dramatique "perdre un bras!"
La petite fille fit une moue terrible, et continua sa route tranquillement, elle entraînait son nouvel amis dans les méandres du palais, pour finir par ouvrir une porte et montrer les bains...luxueux.


"Ici, c'ets les bains"


Puis, elle repris sa route, reprenant sa joie de vivre naturelle. Elle poussa une autre porte et passa sa tête. 

"Là, c'est un endroit très très sacré, c'est la salle du trône" 
Myrdhinn chuchotait, marquant à sa manière très enfantine son respect. La salle du trône était vide, fort heureusement. 
Ainsi, elle lui fit faire le tour du propriétaire, et finit par sa petite chambre.


"Ici, c'est ma chambre à moi, je dors pas avé les autres, parce que papa il veut pas. "
La petite fille sourit en attrapant une de ses peluches qu'elle serra contre elle en se jetant sur son lit. 
"Bin, en fait, pour moi c'est pas le choix. Je pouvais ou devenir prêtresse comme maman, ou chevalier comme papa, mais c'est papa qui m'a récupérée, alors je faire comme il me dit, enfin, presque" Elle rit, amusée visiblement, mais ajouta très sérieuse. "Moi, j'admire Athena, et j'ai envie d'être comme elle, j'ai lu beaucoup de choses sur elle, alors, j'essaye de faire ce que je peux avec ce que je peux faire tu vois?" 


Elle n'avait pas répondu à la question tout de suite concernant Dégel, mais elle ne l'avait pas oubliée, Myrdhinn n'oublie jamais à vrai dire. Et c'est en roulant sur son lit qu'elle attrapa une sorte de médaillons en argent, visiblement plutôt travaillé, mais dans un style assez ancien. 
Elle l'ouvrit et le montra au petit garçon. 


"Dégel, c'est lui." Elle souriait enchantée. Sur le dit médaillon, une peinture représentait le portait d'un jeune homme. "J'ai réussis à garder des trucs, pask'en général, on n'aime pas trop trop ici quand on garde des genre de reliques, mais bon."
La petite fille referma la médaille et la rangea de nouveau sous son oreiller, puis, en se redressant, fit un geste de silence à Camus. 
"C'est un secret hein? tu diras rien? Si tu veux, je te montre autre chose, tu veux visiter les autres temples? "


Sans gêne, elle se permettait bien des choses. 
Elle sortit de sous son lit une sorte de carton à dessin, qu'elle prit sous son bras, puis de sa main libre, attrapa de nouveau celle de Camus. 
"Comme ça, je peux te présenter les anciens chevaliers d'or, et te raconter l'histoire des maisons, oui? ça te plairait?" 


Myrdhinn et sa passion pour les vieilles pierres, elle adorait parler de ses anciens amis, ça oui, et s'improvisait souvent guide touristique... enfin, quand elle en avait l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   Lun 13 Juin - 8:42

Spoiler:
 

Faire la connaissance d'Aquarius avait été une expérience assez... marquante. Pour sûr que Camus allait s'en souvenir longtemps! Mais pour l'heure, il valait mieux quitter les lieux, Myrdhinn semblait convaincue qu'il risquait de faire une bêtise s'il restait plus longtemps avec les armures, en particulier avec celle du Verseau qui semblait avoir son petit caractère! Il fut donc emmené par la jeune fille à travers le temple du Grand Pope, elle lui montra les bains, la salle du trône aussi, avant d'arriver dans sa chambre.

C'était la première fois que Camus rentrait dans la chambre d'une fille, mais il n'en était pas si gêné que ça. Au final, ce n'était pas bien différent d'une chambre de garçon en dehors de quelques effets personnels. Il y avait aussi moins de livres que dans sa propre chambre, mais le petit garçon savait que ça, ça venait de lui. Son père avait toujours été étonnée du nombre de bouquins qu'il pouvait amasser.

Il n'osait pas trop bouger, se tenant sur le pas de la porte alors qu'elle grimpait sur son lit en prenant une peluche, elle lui expliqua un peu son destin, il fallait reconnaître qu'effectivement, elle n'avait pas eu trop le choix, mais au moins, son respect et son admiration pour Athéna lui avaient permis d'être plus rassurée dans sa voie.

Elle sortit un petit pendentif de sa table de nuit, il s'approcha prudemment alors qu'elle l'ouvrait pour montrer un portrait peint à l'intérieur, preuve de son ancienneté où les photos n'existaient pas encore. Il pencha la tête sur le côté, l'homme portait des lunettes, ses cheveux étaient longs et un peu verts apparemment, même s'il n'était pas trop sûr puisque la couleur avait pâli avec le temps. Malgré tout, leur ressemblance lui sauta aux yeux à lui aussi, il avait un peu l'impression de se voir d'ici une vingtaine d'années...

«Je... il ressemble un peu à ma maman...» et tout le monde disait que Camus ressemblait à sa mère. Faut dire que son père était une sorte de colosse, de larges épaules et des traits burinés là où lui avait plutôt les traits fins.

Toujours est-il que Myrdhinn lui demandait de promettre de ne rien dire, il lui sourit doucement en hochant de la tête

«Je te le promets!» il recula de quelques pas, restant donc debout, les mains dans le dos sans savoir où se mettre. Il regardait autour de lui, surpris de voir tant de peluches, lui qui n'en avait jamais eu une seule. Elle lui proposa alors de visiter les autres temples, et il hocha de la tête avec un air inquiet

«Oui, je veux bien... mais tu es sûre qu'on n'aura pas d'ennuis? Si Maître Agréus rentre au temple et qu'il ne me voit pas...» d'un autre côté, il était avec la fille du Grand Pope, donc là, même Maître Agréus ne risquait pas de pouvoir le punir. Il regarda la petite prendre un cahier à dessins, il se demandait bien pourquoi? «Tu veux dessiner? Moi j'aime bien peindre... mais je n'ai pas trop le temps en ce moment...» il était même plutôt doué à vrai dire. Il avait fait un très beau tableau de leur maison en Russie avant de partir, il avait voulu le prendre, mais on le lui avait interdit, disant qu'il devait laisser sa vie passée derrière lui à présent. Il n'avait pas encore essayé de faire des portraits, mais maintenant qu'il avait vu celui de ce Degel, il avait bien envie d'essayer. Faire le portrait de sa mère peut être, tant qu'il l'avait en mémoire, peut être en petit pour le mettre dans un pendentif comme celui que Myrdhinn lui avait montré. Maître Agréus ne serait surement pas content, mais il pourrait peut être le faire en cachette?

Toujours est-il qu'il suivit docilement Myrdhinn, il supposait qu'ils allaient traverser les temples en sens inverse, et donc commencer par celui des Poissons, mais rapidement, une odeur étrange flotta dans l'air, et son cosmos s'alarma de lui-même

«Euh je... je ne pense pas qu'on va passer par là hein? Ça sent bizarre et j'ai l'impression d'avoir une sorte de petite alarme dans ma tête qui me dit de pas y aller.» très mauvaise idée, surement qu'elle allait utiliser une autre méthode pour passer et retourner directement au Temple du Verseau pour ensuite descendre vers le Capricorne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux enfants liés par le fil du temps   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux enfants liés par le fil du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux enfants liés par le fil du temps
» Une femme aurait accouché d’un poisson...
» Quand deux enfants du Paradis se recroisent
» [EVENT] Deux enfants dans la chambre, ça promet !
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Zone RP Hors Temps :: Lieux hors temps :: • le Reflet du passé-