Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Sam 18 Juin - 19:20

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Depuis l'immense Océan, Thétis avait ondulé avec la grâce d'une sirène vers les récifs de coreaux, les barrières cosmiques, bien sur elle était accompagnée par une amie pêchée depuis peu dans les eaux brumeuses du grand nord, la belle Sivir.

Cependant cette dernière loin d'être Marinas devait utiliser une bulle d'air autours de son corps pour ne pas subir la pression de l'eau ni l'asphyxie, et c'est avec l'aide généreuse du monstre marin du dragon des mers qu'elle nageait très rapidement en la direction de la barrière de corail.
A une vitesse si folle et ahurissante que, si le dragon ne connaissait pas l'entrée, un tout ptit trou de souris au milieu de la barrière, légèrement situé sous l'alcôve qui servait d'habitat naturel aux requins, il se serait sans aucun doute emplafonné de toute sa longueur sur le récif escarpé et tranchant.

Thétis lança un petit regard inquisiteur et curieux, de voir l'état de Sivir ainsi accompagné d'un monstre énorme, la poussant et la conduisant jusqu'au repaire de l'Atlantide.
Une fois le récif de corail dépassé, un milliers de monstre marins, aux milles couleurs et formes, aiguisaient les sens des visiteurs et plus précisément la vue des inconnus, allant des plus petits poissons-poisons aux plus grands monstres mythologiques.

Ils vivaient tous là, sous la barrière de corail, ondulant avec douceur et grâce en regardant Sivir et Thétis passer sans omettre une seule attaque.
Cependant curieux de voir une humaine descendre aussi bas, un bébé requin blanc aux nuances d'un blanc aussi pénétrant qu'immaculé vint rejoindre la bulle de Sivir et tourner autours, ses petits yeux expressifs cherchaient à comprendre en vain, la venue de cette "créature humaine" puis, à l'approche de la seconde barrière, de pression et d'Orichalque cette fois, il fit demi tour à toute berzingue tandis que le Dragon des mers lui, abaissa sa majestueuse encolure avant de faire demi tour et fuir.

Dernière ligne droite avant d'arriver enfin en Atlantide!
Thétis Exerça un cercle dans l'eau, attirant l'attention de sa belle amie, il commençait à faire sombre et cette dernière étape, cette barrière d'orichalque noire, n'allait pas faciliter les choses. Ne pouvant pas parler sous l'eau, Thétis levait les yeux vers le ciel et montra d'un index bien dressé la barrière, puis augmenta son cosmos. Puis, envoyant un baiser volé vers Sivir, fit croître son cosmos à un point stupéfiant, dépassant le sixième sens, la sirène prit son élan avant de littéralement fondre sur sivir, l'attraper au vol, cassant ainsi sa bulle d'eau avant de l'emmener de l'autre coté de la barrière d'Orichalque.
Pour qu'elle soit indemne, la jeune pirate allait au moins devoir monter également son cosmos à son paroxysme pour atterrir saine et sauve en Atlantide.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Dim 19 Juin - 9:17

J'ai beau être une pirate et avoir passé la plus grande partie de ma vie "sur" l'eau, je n'avais jamais eu l'occasion d'expérimenter la vie "sous" l'océan... dans un premier temps, il n'y avait rien d'extraordinaire, je m'accrochais au dragon des mers qui me permettait ainsi de me mouvoir correctement sans avoir à trop utiliser mon cosmos, je l'exploitais déjà pour maintenir un courant d'air autour de moi afin de supporter la pression et garder de l'oxygène, cela demandait quand même de la concentration et je ne pouvais pas me permettre de faire la moindre erreur.

Je me souvenais qu'on parlait d'un gouffre quelque part en Asgard qui menait au royaume de Poséidon, mais ça, c'était avant la guerre qui avait opposé le Sanctuaire eux guerriers d'Odin, et aussi avant que ces mêmes chevaliers d'Athéna ne détruisent l'Atlantide il y a quatre ou cinq ans.. il est probable que ce chemin soit condamné aujourd'hui, mais j'avais beau regarder autour de moi, je n'avais pas le moindre repère qui m'aiderait à retrouver le chemin un jour, si je souhaitais revenir. En levant les yeux au ciel, je ne voyais plus le soleil, qui devait de toute manière être caché par une couche épaisse de nuages, donc pas d'étoiles non plus, on était bien trop enfoncés dans les profondeurs marines.

Puis le dragon me fit passer une barrière de corail, j'avais réellement cru que j'allais m'emplafonner dans le mur irisé et j'avais retenu mon souffle pour maintenir l'air autour de moi, mais lorsque j'ouvris les yeux, non seulement on était passé, mais en prime, je me retrouvais entourée de créatures que je n'avais jamais vu de ma vie!

*La vache... c'est ça l'Atlantide?*

En fait, non, je n'étais toujours pas arrivée, mais rien que ce spectacle donnait envie de venir plus souvent! Un étrange petit requin s'approcha, si en temps normal, je n'aime pas trop ces bestioles qui tentent parfois de bouffer mon navire, celui-ci n'était qu'un bébé et on aurait dit que je l'intriguais. Je tendais la main doucement, l'autre tenant toujours la nageoire du dragon des mers, mais il prit la fuite lorsqu'on approcha d'une autre barrière...

Cette fois, le dragon me largua sur place, je me retrouvais devant la barrière, Thétis qui me regardait d'un air amusé en m'envoyant un baiser... je lui rendais son sourire et un petit clin d'œil aguicheur, à croire que nos liens se sont bien arrangés depuis le début de cette aventure, même s'il y a toujours cette rivalité entre nous et ce jeu du chat et de la souris! J'essayais d'y voir clair, mais ce n'était pas facile... déjà que nous étions bien trop profond pour que le soleil perce, seules quelques algues phosphorescentes permettaient d'éclairer les lieux, et l'orichalque noir n'aidait pas! C'est alors que Thétis intensifia son cosmos de façon... terrifiante. Une pression m'envahit au niveau de la poitrine, je fronçais des sourcils et je ramenais mes bras devant moi en geste défensif

*Qu'est-ce qu'elle fout? Est-ce que tout ça n'était qu'un piège?*

Bordel, je suis vraiment trop conne!! Comment aurais-je pu croire qu'elle voulait me confier un trésor légendaire aussi facilement? Depuis le début j'aurais du voir qu'elle se foutait de moi! Je prenais une profonde inspiration, intensifiant mon cosmos alors qu'elle me fonçait dessus! Je sentais que son cosmos dépassait largement le mien, elle est d'un rang bien plus élevé, je l'avais senti tout de suite, et vu également lorsqu'elle a attaqué le Black Pearl, mais maintenant que j'en suis la cible, je ne compte pas me laisser tuer aussi facilement!

Des éclats bleus commencent à apparaître au niveau de mes mains, à défaut d'être aussi puissante qu'elle, je peux au moins réduire la défense de sa belle écaille de sirène! Mais elle est trop rapide, je serre les dents au moment où elle m'attrape par la taille! L'air m'échappe, aussi je dois me concentrer plus que jamais pour ne pas être engloutie par l'océan

*Je ne me laisserai pas faire!!* - j'avais l'impression que ma mâchoire allait éclater sous le coup de la colère, mes poings serrés se préparaient à la frapper de toutes mes forces, j'avais une ouverture, en me tenant ainsi, sa tête n'était pas loin de mon coude et je pouvais clairement lui casser le nez! J'intensifiais mon cosmos le plus possible, l'air autour de moi tourbillonnait de plus en plus vite, créant une barrière qui me protégeait inconsciemment de la pression exercée par le "voyage", ses cheveux s'emmêlaient dans le courant d'ailleurs, ça faisait une drôle de masse blonde sous mon nez, et résultat je ne la voyais plus pour pouvoir la frapper, quelle poisse! Je levais quand même le bras, prête à lui porter un coup au moins assez puissant pour l'obliger à me lâcher lorsque l'eau disparut!

La sensation de passer de l'eau à l'air libre me déstabilisa totalement, l'air autour de moi cessa de tourner et je perdis l'équilibre en me retrouvant sur les fesses

«Putain de bordel de...» je me retenais comme je pouvais avec mes mains derrière moi, je me retrouvais sur une pierre douce et lisse, Thétis devant moi, fraîche comme une rose alors que moi j'étais presque sure d'avoir des algues dans les cheveux et d'être totalement débraillée! D'ailleurs, je voyais justement une algue qui me pendait devant le nez, et je regardais Thétis d'un air mauvais

«Je suis sure que ça aurait été beaucoup moins marrant de me prévenir hein?» non mais quelle pétasse! Bon ok, si les rôles étaient inversés, je suis presque sure que j'aurais fait la même! Mais bordel que c'est énervant de se retrouver dans une position si humiliante! Je me redressais en grimaçant, une légère douleur sur les fesses et je me retournais pour voir si j'étais entière «je vais avoir de sacrées courbatures avec tout ça... j'espère que vous avez un sauna ou un truc du genre dans le coin?»

En d'autres termes, c'est par où la visite? Je m'en voulais un peu d'avoir douté d'elle, mais je suppose qu'au fond, c'est ce qu'elle voulait aussi. Peut être était-ce un test, pas sure que je l'avais réussi du coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Dim 19 Juin - 12:37

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Défiant la pression exercée sur son corps, ainsi que la force de retenue de la barrière d'orichalque, la sirène n'eut aucun mal à traverser les dernières défenses de son domicile, une Sivir quelque peu dérangée par la situation sous le bras cependant, lui corsait quelque peu la tache. Une fois le "boom" sonique et la dernière défense dépassée cependant l'air libre était de nouveau disponible, fraîche, une délicate odeur iodée aux senteurs marines, pures et vivifiantes se dégageaient dans ce lieu mythique.
Rien à voir avec l'air pollué et oppressant de la surface, ici le parfum même de l'air marin suffisait à redevenir saint de corps et d'esprit et Thétis se gardait bien, sourire aux lèvres, d’atterrir quelques mètres plus loin, sur un rocher lisse en observant Sivir se réceptionner sur ses fesses.

Son sourire s'intensifiait, elle lâchait un petit rire moqueur, avant de littéralement éclater de rire, cette sivir! Elle avait le privilège d'arriver en Atlantide, rare mortelle à pouvoir y accéder vivante! sans aucune blessure ni problèmes et elle trouvait encore le moyen de râler!
De bonne humeur, la Néréide s'avançait vers Sivir, son armure rose toujours sur le corps et l'aida à se relever et à dégager sensiblement quelques algues qui cheminait entre ses longs cheveux et son nez.
thétis se mordait les lèvres, elle se retenait encore une fois de mourir de rire, elle même ne savait pas ou elles avaient atterris, après tout la nouvelle Atlantide était aussi énorme que puissante, cependant, laissant sivir finir de raler ou de s'épousseter, elle leva le nez derrière cette dernière pour y distinguer les deux grandes statues de Leviathan et Tidal, deux magnifiques colosses d'argents et d'orichalques érigés en l'honneur des marinas tombés il y a très longtemps dans la guerre les opposants aux spectres.
Elles indiquaient le sud mais aussi les temples des héros tombés... Thétis soupirait, Sivir et elles étaient assez éloignées d'Aquapolis et de la ville même d'Orichalque, c'était une bonne chose, ainsi les habitants d'Atlantis et les marinas n'auraient pas à se mêler de leur petites affaires.
"- Te prévenir? "
La sirène penchait légèrement sa tête sur le coté en fronçant les sourcils, pas très sur de comprendre la remarque lancée par la pirate.
" - Je ne peux pas parler sous l'eau, alors j'avais manifesté mon cosmos en pointant de mon index la barrière pour que tu fasses de même. Alors oui bien sur que je t'ai prévenue!"
Ajoutait-elle en levant un index et en piquant l'épaule de Sivir à maintes reprises, légèrement agacée.
" - Tu es la première humaine terrestre qui met les pieds dans la nouvelle Atlantide, si tu n'avais pas au moins brûlé ton cosmos à son paroxysme, tu serais morte et pire encore! ahah... ton innocence te rend tellement mignonne! Rappelles toi que tu n'es pas sur terre ma chérie. La barrière d'Orichalque que tu as dépassé est vivante et se nourrit de tous êtres vivants... Je te félicite donc. Si tu as pu dépasser cette barrière d'orichalque, c'est que tu maîtrise vraiment l'art du cosmos! Bien! Ou sommes-nous..."

Se tournant et se retournant sur elle-même, perdue, Thétis cherchait un point de référence pour se situer, la nouvelle Atlantide n'avait pas de plans et il était assez difficile de se repérer dans ce genre de milieu, qui bien qu'unique était également aussi vaste que le monde en surface.
Après quelques secondes à observer Tidal, Leviathan et au loin, une très haute tour d'argent, l'habitat d'Amphitrite, puis le premier des quatre piliers marin, celui du nord, elle arriva enfin à mettre un nom sur l'endroit ou elles étaient.
" - Hum... si le temple du pacifique nord est là bas, normalement la péninsule aux insoumis, le lieu même ou le trésor de Poséidon repose doit être par là-bas. Il va falloir marché au travers d'un champs de brume qui rend fou, se faire porter par des hippocampes anthropophage, remonter cap est, esquiver une bande de poisson volants empoissonnés et peut être combattre quelques gardiens marins..."

Thétis affina un léger sourire, oui elle se foutait délibérément de la tronche de sivir, elle ne savait pas plus qu'elle sur quoi elles allaient tomber, c'est ça l'aventure.
En revanche une chose était bien véridique, la péninsule aux insoumis regorgeait de créatures très... spéciales...
" - Sinon oui en effet nous avons beaucoup de choses permettant de faire des miracles ici, déjà rien que le fait que tu sois là, en est un. "
Toujours mystérieuse, la sirène ne relevait pas qu'ici, les marinas disposaient de bains permettant de repousser la mortalité, de soigner toutes les blessures mêmes divines, les malédictions mais également, qu'ils disposaient d'un endroit sombre et lugubre menant dans une antichambre permettant l'accès à un autre monde...
Se mettant en route en suivant plus ou moins sivir, toujours armé de son sourire, Thétis poursuivait.


_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Dim 19 Juin - 13:40

'tin faut reconnaître une chose, c'est que ça fait du bien d'être ici. L'air a quelque chose de différent, ce n'est même pas comparable à cet air pur que l'on peut sentir dans les contrées enneigées, là c'est... différent. Malgré tout, je suis encore trop de mauvais poil pour en profiter, Thétis m'aide à me relever et je vois bien qu'elle a clairement envie de se foutre de ma gueule! C'est ça, rigole... quelle peste.

«Je parlais de me prévenir quand on était encore sur le bateau! Je crois pas que ce soit aussi chiant de rejoindre le Palais de Loki...» quoi que j'en sais foutre rien, j'y ai jamais mis les pieds. Je sais même pas s'il en a un seulement!
Je reculais alors qu'elle s'amusait à me titiller au sens propre du terme, bien qu'elle m'expliquait aussi la chance que j'avais d'avoir pu venir ici. Pour sûr qu'un humain mortel n'aurait jamais pu venir, même avec de l'équipement de plongée ou autre... le chemin est un vrai labyrinthe et vu tous les monstres croisés sur la route, il se serait fait bouffer depuis longtemps!


«Le comité d'accueil à la barrière de corail était sympa.. je crois que j'ai eu un ticket avec un requin, un de tes ex?» je lui lançais une moue boudeuse, ça, c'était pour sa manière de se foutre de ma gueule tout en restant quand même "gentillette" pour ne pas provoquer sa colère. Pas envie de me retrouver en prison par ici, je pense pas qu'il y ait qui que ce soit pour venir me chercher! Croupir dans une prison au milieu de poissons, très peu pour moi. «mais je reconnais que je n'ai jamais vu un endroit pareil... ça... ça doit être agréable de vivre ici.»

Petite pointe de jalousie, je devais le reconnaître. C'était nettement mieux que ma grotte sur mon île de la mort... Je laissais Thétis voir où on était, et je haussais les sourcils lorsqu'elle expliqua tous les pièges qu'on allait devoir traverser avant d'arriver là où je pourrais récupérer mon fameux trésor!
«Ok j'ai rien dit, vivre ici c'est l'enfer en fait? Pour aller au marché, faut se faire faire une manucure par des requins avant aussi?» mais vu sa tronche, je voyais bien qu'elle se foutait de moi, aussi j'entrais un peu dans son jeu en haussant des épaules d'un air agacé. J'ai jamais demandé à récupérer un trésor moi! C'est elle qui a choisi de me filer cette clé. Mais maintenant que j'étais là, je me voyais pas me présenter devant Loki et lui dire qu'un tel trésor m'est passé sous le nez. Et puis, mon côté pirate avait aussi envie de voir ce fameux trésor.

«De toute manière, maintenant, je suis là. Si c'est un miracle en soit, je dois faire honneur à cet exploit et aller jusqu'au bout! Présente moi donc à tes petits monstres, j'ai quand même le droit de leur casser quelques dents s'ils veulent me grignoter les orteils?»

Oui non car elle est bien gentille hein? De dire qu'on va croiser des hippocampes carnivores, j'ai pas spécialement l'intention de me laisser manger gentiment moi!
On se mettait en route, je ne connaissais rien de cet endroit, mais c'était un peu comme être dans un rêve, un lieu où l'on peut sentir à la fois le danger et la beauté, l'extraordinaire et l'horreur, le moindre faux pas pouvait surement me filer un aller simple pour l'Enfer, mais en jouant bien mon jeu, j'avais la possibilité de créer une alliance de poids avec les marinas, et vu ce dont ils étaient capables, Loki en serait surement satisfait.


«D'ailleurs, où est l'autre sirène? Il n'est pas rentré à la maison?» je faisais évidemment référence à Sorrento, je veux pas dire, mais s'il était déjà furieux que j'ai survécu au naufrage du navire, je me demandais bien quelle serait sa réaction à l'idée que je sois là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Dim 19 Juin - 17:46

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future



Poursuivant son chemin, prenant fièrement la tête du petit groupe, thétis marchait doucement en direction de la péninsules aux insoumis, la réputation de ce lieu en Atlantide était à la hauteur des attentes des deux jeunes filles car s'il y a bien un seul endroit au monde ou les guerriers les plus forts et les plus hardis se donnent rendez-vous pour s'entraîner, c'est bien dans ce lieu étrange. Les fantasmes se lient aux peurs et plus étroites, ainsi s'est créee la péninsule par la sueur et la mémoire de vaillants chevaliers tombés aux combats. Tandis que la charmante prêtresse avançait tout en écoutant Sivir, elle se retourna plusieurs fois pour vérifier le visage et l'expression de cette dernière, car bien que piquée à vive, Sivir semblait tout de même avoir la tête dans les étoiles, visiblement ailleurs, comme heureuse d'être là malgré toutes ces circonstances.

Les sourcils légèrement froncés, la sirène appréciait également le spectacle que son royaume leur prodiguait. Parfois en levant la tête vers le ciel, les étoiles non présente, d'immenses baleine aux formes rondes et impressionnantes frôlaient le toit de l'Atlantide, tout comme l'aurait fait n'importe quel oiseau arborant fièrement sa liberté du bout de ses ailes. Il aurait suffit de lever le bras pour sentir l'énergie cinétique et la puissance qu'elles dégageaient dans chacun de leurs mouvements. Dans l'air autours des deux jeunes filles, parfois certes, de curieuses bestioles entre oiseaux et créature légendaires tournoyaient dans le ciel avant de s'échapper. Mais aucune ne ressemblait de proche ou de loin aux mouettes criardes ou aux pigeons boiteux des métropoles.
Et cela avait l'air d'émerveiller Sivir, tout comme Thétis l'étaitn et jamais à vrai dire elle ne s'en lasserait.

L'expression de la jeune pirate dévoilait bien qu'elle n'avait aucunement l'intention de nuire à Poséidon, mais si un jour cette dernière pour une quelconque raison, manifesterait des intentions belliqueuses, thétis était persuadée qu'en face de toutes ces beautés et ces élégants décors, ce serait sans doute contre sa volonté. Elle le ferait par loyauté et principe, mais sans grande convictions.

La sirène voyait en la jeune femme un potentiel de marina, beaucoup trop attachée à la mer et à ses extravagances plus qu'à la terre et au grand Nord, aussi elle se demandait si au fond, Poséidon ne mettait pas la sirène à l'épreuve pour tenter de piquer cette charmante demoiselle.
Se surprenant à soupirer, Thétis se reprit rapidement.
" - Je lui ai donné du boulot. Tu sais, transformer toute une cargaison d'humains corrompus pour Posiédon est un sacré boulot mine de rien, donc j'ai demandé à Sorren' de préparer tous les corps à la métamorphose avant que notre seigneur s'empare de leurs tourments."

Après un court trajet, une brume légère, brillante aux aspect d'un blanc impeccable commençait à arpenter la route, devenant sinueuse et rocailleuse.
" - La brume qui rend fou "

du coin de l'oeil, elle lâcha un sourire généreux, satisfaite.
" - Elle n'a rien de spéciale c'est qu'une brume créer grâce à la chaleur de l'atmosphère et à la froideur de l'eau dans laquelle nous allons devoir marcher. Et donc, oui je disais, il arrive quelque fois que Poséidon transforme quelques humains perdus, corrompus et souffrant afin de leur offrir une seconde chance, une seconde existence. Mais pour cela, évidemment il faut une offrande et que cela se fasse dans le territoire du nord."

Levant les yeux vers le ciel, Thétis s'embourbait dans la brume, l'écho de l'eau et des rochers au contacte de la botte de son armure retentissait dans les alentours, rien de bien rassurant mais rien de mauvais non plus, jonglant entre les roches, Thétis avançait sur plusieurs mètres, jusqu'à ce que l'eau lui arrive à la taille.
Elle se demandait combien de temps il leur fallait marcher sur et dessous les rochers pour trouver un quelconque indice pour la suite des évènements.

[/center]

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Dim 19 Juin - 19:51

Spoiler:
 

Chacun de mes pas m'offrait une vision différente de tout ce que j'avais pu voir pendant toute ma vie. Les éléments étaient chamboulés, pas de ciel, pas vraiment de terre, pouvait-on dire que je foulais vraiment le sol? Et avoir l'océan au-dessus de ma tête, voir passer des baleines dans ce qui devrait être le ciel, des gouttes qui se baladaient comme portées par un courant invisible et qui laissaient un goût salé sur la langue si l'on parvenait à en attraper une à la manière dont on chercherait à attraper un flocon de neige... l'odeur n'avait rien à voir, ce n'était même pas celle que l'on pouvait ressentir en étant au bord de la mer, c'était à la fois plus fort et plus doux.

Oui, je pense que j'aurais pu vivre ici. Cet endroit avait quelque chose de reposant, on avait l'impression qu'aucune guerre ne pouvait arriver jusqu'ici. Je m'interrogeais malgré tout sur l'absence de Sorrento, il avait semblé si agacé à l'idée que je ne serve pas de sacrifice à Poséidon que je me demandais ce qu'il ressentirait en me sachant carrément ici, mais Thétis me rappela sa mission, et j'avoue que je ne m'étais pas attendu à ce que ce soit si compliqué... mais en y réfléchissant un peu...

«Je vois... effectivement, je m'attendais juste à ce que le bateau coule et que.. je sais pas, je t'avoue que je suis pas encore totalement au point sur ce que les cosmos divins peuvent faire. Quand je vois ce qu'Hadès a pu faire à Jack, j'ai parfois l'impression qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent rien qu'en respirant... je suppose que j'imaginais Poséidon faire son tri lui-même?»

C'était peut être irrespectueux dit ainsi, mais au moins j'étais franche en parlant de ma propre ignorance. Je ne suis pas dans les rangs de Loki depuis longtemps, même si ma dévotion envers lui est probablement sans faille vu que je lui dois la vie.
On avançait jusqu'à se retrouver face à une étrange brume, et le nom que Thétis lui donnait avait de quoi provoquer des frissons

«Et moi qui rêvait d'une thalasso... m'aurais-tu arnaquée sur la marchandise?» évidemment, j'avais dit cela sur le ton de l'amusement, il en fallait un peu plus pour m'effrayer. Niveau truc qui rend fou, j'avais déjà côtoyé le gouffre de l'île de dauða et niveau folie, il avait de quoi faire!

Bref, on s'avançait, c'était déjà nettement moins agréable comme paysage! Une brume épaisse à perte de vue et on s'y enfonçait à peu près jusqu'à la taille. On se retrouvait dans une sorte d'immense caverne, et au fur et à mesure qu'on avançait, c'était comme un labyrinthe qui se dessinait devant nous, avec de nombreuses galeries qui semblaient aller dans des endroits totalement différents

«Pourquoi j'ai l'impression que tu n'es pas sure du chemin à emprunter? Je suppose que tu n'es pas venue souvent par ici?» je glissais sur un rocher, trébuchant et manquant de me retrouver totalement sous la brume, mais je m'étais rattrapée à temps et je me redressais pour m'approcher de la première galerie... je pistais quelque chose qui m'était familier à moi, le vent... la brume ondulait très légèrement selon où cela menait, s'il y avait un cul de sac, le brouillard formait comme des vagues particulières dans les deux sens, je posais aussi ma main sur la paroi pour sentir les vibrations des lieux, nous sommes sous l'eau, il doit y avoir une sorte de courant permanent

«Sauf si tu es sure de toi, j'ai l'impression qu'il faudrait aller par là non?» en tout cas, ça me semblait être un bon début, même si je ne pouvais être sure de rien, contrairement à elle, je n'étais pas du tout dans mon élément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Lun 20 Juin - 13:46

Spoiler:
 

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future



Les bruits des pataugements dans cette eau infestée d'algues et de roches coupantes ne facilitait pas l'avancement des deux jeunes femmes, Si Sivir ne manquait pas de trébucher parfois face à un silex trop lisse, Thétis manquait parfois de peu, de se couper la cuisse ou le bras en passant trop prêt des silex humidifiés. En effet la jeune femme ne connaissait absolument pas les environs, c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds et fut ravie d'être accompagnée par une guerrière de la trempe de sivir qui n'allait certainement pas reculer face à l'objectif qui l'attendait.

Concentrées sur ce chemin qui se faisait de plus en plus étroit, elles finirent par tomber et pénétrer dans une caverne ou les chemins de dissociaient sans jamais se rassembler: Un labyrinthe. Depuis quand Poséidon avait-il œuvré pour créer cette chose ici? Thétis n'en savait rien, mais cette édifice délicat et dangereux lui rappelait également les enfers. Car là-bas règne un labyrinthe selon la légende, gardé par un certain minotaure mythologique, descendant du bon vieux roi Minos.

Serrant les dents en voyant de nouveau Sivir déraper, Thétis eut le réflexe de tendre sa main pour éviter que cette dernière ne se fasse mal. Cependant la jeune guerrière se rattrapait si bien que Thétis en soupirait d'aise, elle était responsable de cette jeune fille à présent puisqu'elle était dans son royaume grâce à elle. Fronçant les sourcils en se concentrant, l'eau lui arrivant cette fois à la poitrine et pouvant difficilement se mouvoir à cause de tout ces tas d'algues, la jeune sirène luttait pour avancer au moins d'un bon mètre à chaque fois que sivir en faisait au moins deux.

Puis au moment ou la jeune femme s'arrêtait pour tâter la roche et savoir dans quelle direction aller, Thétis sentit quelque chose d'étrange effleurer et pincer ses chevilles, même dotée de son armure, elle était certaine que quelque chose tentait de l'agripper. Et au bout de plusieurs secondes, un bruit creux assez inquiétant se fit entendre.
Déglutissant Thétis levait ses bras sur le rocher le plus proche pour essayer de s'extirper de l'eau, cependant ses pieds étaient comme cloués dans le sol rocheux.

S'énervant, elle utilisa sa force de mouche pour se hisser sur le rocher, ses abdos et ses biceps durement tendus la fit gémir de souffrance tant et si bien qu'elle abandonna, l'air totalement incomprise, cherchant une solution.
Tournant un visage à l'expression plutôt inquiéte mais amusé vers La jeune femme, elle lui ajouta sur un ton aussi enjoué:

" - Je crois qu'il faudra y repenser à deux fois pour la Thalasso... Et c'est en effet la première fois que je viens dans ce bourbier, puis-je te rappeler que Poséidon et Hermès n'ont que récemment recréer la nouvelle Atlantide? Il y a des endroits qu'on nous a interdit qu'y aller. Mais je veux comprendre hum!"

Se tirant de plus belle sur ses bras pour s'extirper de ce qui la retenait, elle grimaça et pesta, les bras toujours en l'air, les efforts étaient vains.

" - Comprendre pourquoi certains lieux nous sont interdits alors qu'il s'agit de notre lieu de vie. Et puis mince! Je crois qu'il y a un truc qui agrippe ma cheville, ça me pique! Ca brûle! Humpf! Essaie de te tenir hors de l'eau pour éviter que ça ne te prenne à toi aussi, si on se retrouve à deux handicapées dans cette étendue sauvage ça ne sera pas pratique pour la suite de l'aventure!"

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Lun 20 Juin - 14:46

C'était de plus en plus difficile d'avancer dans cette étrange brume... bon en réalité, c'était pas tant la brume le problème, mais plutôt la flotte en-dessous qui rappelait davantage un marécage que l'océan! Elle était lourde, et vu qu'il y avait un brouillard par-dessus, impossible de voir où l'on mettait les pieds! J'avais les mains légèrement écorchées, heureusement que je portais mon armure, et surtout mes bottes pour protéger mes pieds, car je sentais plusieurs fois que je dérapais et que je manquais de me vautrer! Heureusement que je suis habituée à marcher dans un terrain presque similaire, quand on marche dans un mètre de neige, c'est pas forcément mieux que là!

On débouchait dans un étrange labyrinthe, Thétis semblait agacée de la situation, ne s'étant pas attendu à un tel endroit.. et elle ne comprenait même pas pourquoi certains endroits étaient interdits, même aux marinas... je me tournais vers elle, m'amusant de la voir se tortiller dans tous les sens, sans comprendre encore pourquoi. J'avais bien envie de lui demander si elle n'avait pas quelque chose qui la titillait, mais elle en vint finalement à m'expliquer son problème... je baissais machinalement les yeux, même si je ne pouvais pas voir ce qui la maintenait prisonnière!


«Les dieux ont leur secret... mais si tu n'as pas le droit de venir par ici, ne risque t'on pas le courroux de Poséidon? Je veux pas dire, mais mon but principal est que nos camps soient alliés, pas que je me retrouve emprisonnée à vie dans l'une de vos prisons pour avoir mis les pieds où je devais pas!»

Je plongeais ma main sous l'eau et je concentrais mon cosmos afin de créer une tornade, évidemment, sous l'eau, ça faisait une sorte de petit typhon qui provoquait de drôles de remous à la surface, éjectant même une partie de la brume par endroits, puis je m'approchais de Thétis pour me concentrer davantage et diriger la tornade vers ses pieds, la bestiole qui semblait faire mumuse finit par se décrocher et l'on vit une partie de ses tentacules munis de griffes sortir de l'eau avant qu'il ne file sans demander son reste...

«C'était quoi ça? On aurait dit un poulpe croisé avec un requin!» sérieux, une bestiole qui avait des tentacules munis de griffes, j'ai jamais vu ça!! Et ça ne me rassurait mais alors pas du tout pour la suite. Je m'approchais de Thétis pour voir si elle allait bien quand même «Ça va? S'agirait pas qu'il t'ait arraché la moitié de la jambe en passant...» mais elle avait une sacrée armure, enfin une écaille je crois que ça s'appelle, ça la protégeait bien normalement, elle ne devait pas craindre grand chose...

Moi par contre, contrairement à elle, mon armure ne me recouvrait pas entièrement. Mes bras et mes cuisses étaient nus, j'avais des bottes, mais elles ne me couvraient que jusqu'aux genoux, et mes gants s'arrêtaient aussi à la moitié de mes avant-bras! Autrement dit, j'étais vulnérable par endroit.
On s'avançait à nouveau, mais quelque chose me frôla la cuisse justement, je m'arrêtais une seconde avant de baisser la tête

«Berk, on a encore de la visite, je crois qu'une anguille vient de me faire un câlin...» sauf que ce n'était pas une anguille normale, mais une anguille électrique! Lorsqu'elle passa la seconde fois pour me frôler la cuisse, elle me balança une putain de décharge qui me tétanisa le corps entier

«OUAH!» je me retrouvais paralysée l'espace d'une seconde, mes cheveux s'étaient un peu dressés sur ma tête et mon rythme cardiaque s'était emballé! C'est alors que j'en sentais d'autres, il y en avait au moins une dizaine, tantôt elles me passaient à côté sans danger, mais d'autres fois elles me balançaient une châtaigne! Et je sautais pour essayer tant bien que mal de leur échapper!

«Saloperies!!! Putain que ça fait mal!» bzzz! J'avais l'impression d'être transformée en guirlande de Noël! Chaque fois, je me prenais une putain de décharge, et dans l'eau, ça devait probablement rendre le courant encore plus violent! L'armure de Thétis devait la protéger intégralement, mais plus je me prenais de coups de jus, et plus mes muscles en souffraient, mes forces me lâchaient peu à peu, j'essayais de m'avancer vers un rocher pour me hisser hors de l'eau, mais je n'étais pas sure d'y parvenir tellement je commençais à être assaillie de décharges encore et encore... même mon cœur semblait sur le point de lâcher à force!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Mer 22 Juin - 20:41

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Tirant de toutes ses forces pour s'extirper de la mêlasse vaporeuse dans lequel la sirène était coincée, Thétis pestait.
Pourquoi poséidon avait-il esseulé ce lieu des autres, n'avoir avertit personne de sa position permanente en Atlantide? Et pourquoi ne permettre à personne d'y aller? Après tout, n'y a t il pas meilleur moyen de défendre un trésor que de le savoir bien gardé par ses plus vaillants marinas?
A moins que le dieu ne doutait de la capacités de ses marinas ou même, ne doute de lui? Après tout, Poséidon n'était encore qu'une âme frêle dans le corps de Julian Solo et le problème pour la sirène était là.
Elle appréciait Julian Solo pour l'avoir vu grandir, cependant jamais il n'égalerait le charisme et la puissance de sa divinité.
Pour elle, obéir à Julian était comme exaucer les souhaits d'un être factice sans grand intérêt.

La jeune Néréide écoutait attentivement Sivir, en effet les dieux ont leur raison, cependant aussi illogiques soit-elle dans ce genre de condition, la sirène ne pouvait approuver que poséidon lui ait caché ce lieu mystérieux.
Elle ne lui pardonnerait pas, femme sirène, vengeresse et rancunière jusqu'au bout de ses nageoires.
Fronçant les sourcils, elle observait la jeune pirate brûler lentement son cosmos en créant quelques remous dans l'eau, changeant momentanément la direction du courant.
Se concentrant la jeune sirène agrippa de toutes ses forces le rochers avant de se hisser pile au bon moment, la créature cessait de lui infliger ces insupportables brûlures, tandis qu'elle s'asseyait rapidement sur le rocher, toutes parties de son corps hors de l'eau.

A mi chemin entre la curiosité et l'incompréhension, elle observait l'eau troublé ainsi que son reflet écorché ou les dernières griffes et tentacules de la créatures, s'effacèrent dans les profondeurs des eaux.
Confuse, la sirène affichait une moue pour le moins déconcertée, elle connaissait ce gardien, cette créature marine engendrée par le Kraken, quel dommage que les deux jeunes femmes aient du le rencontrer dès ce début d'aventure!
Cette brûlure sur l'armure de la sirène n'était qu'un prémisse, Krasis certainement prévenir les deux jeunes filles de ne pas aller plus loin.
Toujours affichant cet air perturbé, Thétis répondit à Sivir, sur un ton quelque peu distant:
" - oui je vais bien merci... Oh ne t'inquiètes pas, il n'a rien d'effrayant comparé à mes ex ah ah ah..."

Essayant d'apporter une touche d'humour pour détendre l'atmosphère, la jeune blonde se remit péniblement debout avant de boîter légèrement, si aucun de ses ex n'avaient eu privilège, cette créature était la première qui pouvait s'en venter.
Puis une légère lueur aux couleur de l'orage fit sortir la jeune prêtresse de sa rêverie, elle allait prévenir Sivir sauf que celle-ci se prit une violente décharge avant même que Thétis n'aie le temps d'ouvrir sa bouche.
Toujours sur le rocher, sur une sorte d’alcôve lui permettant de ne plus toucher l'eau pour le moment, la sirène observait la pirate sautiller hors de l'eau, ses cheveux totalement dressés sur son crâne lui donnaient un effet vraiment punk! De loin la situation était très drole et la sirène du se retenir pour ne pas pouffer de rire, car plus Sivir sautillait et avançait et plus les anguilles prenaient un malin plaisir à la faire sauter.
Les anguilles sont très joueuses, malheureusement elles ne connaissent pas les moments ou il faut arrêter de jouer.

Et là, la situation commençait à tourner au drame, car Sivir n'en pouvant plus de faire ses sauts de cabri, était totalement essoufflée et à la merci de cette bande d'amies qui s'en donnaient à coeur joie, la sirène pouvait même limite les entendre rire tellement elle avaient l'air d'adorer ce petit jeu.
descendant de son rocher et se mettant alors dans l'eau, Thétis s'accordait un peu de répit avant d'avancer, son cosmos brûlant légèrement les extrémités de son armure de corail qui en effet, lui recouvrait toutes les jambes, sauf le haut de ses cuisses.

Mettant ses mains sur les hanches, elle toisa les anguilles d'une manière drastique avant de s'avancer l'air de rien vers Sivir etde  l'aider à grimper sur l'un des rochers, si elle aurait pu la prendre dans ses bras et la faire traverser de cette façon elle l'aurait fait, seulement la sirène n'avait pas un pète de muscle.
Son sport était la danse et non les arts de la musculation.

Tant bien que mal, poussant Sivir vers le haut du rocher, elle tendit son bras sur les épais mucus de silex et de roche et du corail, corrosif et rosé sortit de son cosmos afin de créer une plateforme de repos. Au moins la guerrière pourrait se reposer avant de continuer le chemin vers le fameux trésor de Neptune!
Toujours dans l'eau, les anguilles tournant autours de Thétis sans la toucher, cette dernière lança un regard froid, médusé vers ces poissons électriques, qui, frustrées de ne plus avoir leur jouet, finirent par décliner leur petite invitation touristique et de repartir bredouille vers la sortie.
" - d'Abord Krasis, puis les anguilles. Attend je vais te soigner, tu as une légères brûlure sur ton bras. Parle-moi du chateau de ton dieu, comment ça il n'est pas comme l'Atlantide? Y a t-il moins de protection? Comment cela est-ce?"

Demandait-elle tout en justaposant avec douceur ses doigts et ses mains au-dessus de la plaie brûlée. Ce n'était qu'une question de secondes, mais la plaie commençait déjà à se résorber, devenant presque totalement invisible. ( passif de camps. )


_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 23 Juin - 9:42

Krasis? Une sorte de mini Kraken? C'est une blague? C'est quoi ces bestioles, ils en font un élevage ou quoi? Faudrait que je sache quand même où sont les enclos de leurs monstres marins histoire de pas tomber sur une mère furax qui garderait ses petits!

M'enfin, j'avais autre chose à faire, notamment essayer de me sortir de l'eau avant de mourir électrocutée! J'étais cernée par des anguilles qui s'amusaient à me chatouiller à coups de décharges électriques, et si dans un premier temps, c'était supportable, plus je les accumulais et plus je sentais mes forces m'abandonner. Heureusement, Thétis avait un certain lien avec ces bestioles qui ne l'attaquaient pas, elle parvint à les faire reculer et me hisser hors de l'eau, et je grimaçais en essayant plus ou moins de m'allonger sur le rocher où elle m'avait posée, ne voyant pas trop ce qu'elle avait pu fabriquer avec son corail ou son orichalque, trop secouée pour ça...


«Rappelle moi de bouffer un bon plat d'anguille quand je serai revenue sur la terre ferme!» pour elle, ça pouvait s'apparenter à du cannibalisme je suppose, elle a probablement jamais mangé de poisson j'en sais rien, mais là, fallait que ça sorte! J'avais une sorte de bouffée de haine pour ces bestioles, j'avais mal partout comme si on m'avait passé sous un rouleau compresseur, j'avais du mal à respirer aussi, des décharges à répétition quand on est dans l'eau, ça fait vraiment pas du bien!

Thétis avait remarqué une brûlure à mon bras, mais sérieusement, c'était le cadet de mes soucis. C'était largement supportable comparé au reste, mais je la laissais faire quand même. Autant réduire le nombre de blessures quand même... ramenant une main sur mon front plutôt brûlant, j'essayais de calmer mon rythme cardiaque qui s'était sacrément emballé avec tout ça sous le coups des décharges, laissant mon autre bras pendouiller pendant qu'elle le soignait, jusqu'à ce qu'elle parle du château de Loki... mon regard se fit alors assez.. triste? honteux? je savais pas vraiment ce que je ressentais en fait. Je fixais juste le plafond de pierre au-dessus de ma tête


«Je... je ne sais pas à quoi il ressemble. Je ne sais même pas où il est en fait. Loki... je ne l'ai jamais rencontré non plus, pas en personne du moins... je crois pas. Il ne m'est apparu qu'en rêve, il passe directement par l'esprit pour transmettre ses ordres... je n'ai pas encore eu l'honneur de le rencontrer... je suppose... je sais pas.» qu'il faut s'en montrer digne surement. Peut être que seuls les hauts rangs parmi les gardiens sont autorisés à le rencontrer en personne? D'un autre côté, je n'ai pas encore eu l'occasion de rencontrer d'autres membres de mon clan, je sais que Sigmund en fait partie, mais je ne l'ai pas revu depuis cette fois où il est venu sur l'île de Dauða... je me tournais vers Thétis en me redressant tout en grimaçant, j'avais encore tous mes muscles endoloris par les secousses

«Je suppose que pour Poséidon, c'est différent? N'importe qui peut le rencontrer parmi les vôtres?» je ne parle évidemment pas d'étrangers comme moi, peu probable que j'ai le droit de le rencontrer, même si ça aurait pu aider pour appuyer ma demande d'alliance. Mais ma mission était surtout de tâter le terrain, Poséidon n'a jamais considéré les dieux nordiques comme des dieux à part entière, plutôt comme des sortes de sous-fifres, je devais m'assurer que c'était possible, et si le dieu des océans était enclin à cette perspective, alors Loki se déplacerait surement par lui-même...

Pour l'heure, il fallait se remettre en route. Je me redressais, malheureusement il n'était pas possible de continuer en restant sur les rochers. Ils ne formaient pas un chemin praticable, j'allais devoir retourner dans l'eau. Ça se sent que je suis super motivée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Lun 27 Juin - 17:59

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Nacré et auréolés d'une légère lueur d'un bleu resplendissant, brillant, les doigts habiles de la jeune sirène effleuraient la blessure sans jamais la toucher, son cosmos s'occupait de refermer la blessure et de faire en sorte que la douleur physique disparaisse, du moins à l'endroit ou Thétis avait juxtaposé ses mains. A l'endroit ou se tenait cette vilaine brûlure qui aurait pu rapidement d’infecter, se trouvait maintenant une légère trace d'une couleur changeante, située entre le écru et le nacré, cependant cette couleur allait redevenir comme le reste du corps de la pirate, peu de temps après ces quelques minutes de repos.

Levant ses iris nuageux vers ceux de la pirate, son amie, elle l'écoutait tout en se demandant à quelle sorte de divinité sivir avait donc à faire. Car certes, une divinité peut rester secret aux yeux de ses fanatiques, mais de là à se cacher totalement à ses sujets et ses protecteurs, il y avait quelque chose de louche. La jeune sirène ne releva donc pas cette question concernant le dit Loki, divinité de Sivir, après tout les dieux ont leur raison que les humains et autres espèces ignorent. Quand elle demanda à Thétis, comment Poséidon procédait, la jeune femme soupira avant de froncer les sourcils, très certainement septique quand à la réponse qu'elle allait donner.
Allait-elle lui avouer qu'aux vues des évènements présents, Soit un Poséidon à semi éveillé, elle n'en savait rien ou bien, allait-elle juste parler de l'ancien dieu, le véritable divin des océans?
Exigent, intransigeant, sa véritable déité était capable de véritable miracle comme des pires cérémonies, son regard envoûtant, son cosmos serein mais terriblement captivant, tout en lui appelait à la liberté, à la sérénité, au pardon mais également et surtout à la soumission et à la terreur pour quiconque osait s'opposer à lui.

Le Poséidon actuel, Julian Solo n'était à peine que l'ombre d'une divinité qui l'avait rendue aussi nostalgique que puissante, et faute de cette nostalgie, la sirène maintenant craignait le pire autant pour les Marinas qu'elle s'évertuait à diriger pour les bonnes graces du seigneur, que son seigneur lui-même, perdu et prit dans les tourments des esprit et d'une âme encore peiné du jeune Julian solo. Il n'y avait rien à faire à part patienter que le véritable dieu se manifeste, cruel, mais au combien puissant et demandé par ces marinas.
Perdue dans ses pensées, la jeune prêtresse toujours accroupie ne s'était pas rendue compte que Sivir s'était mise debout, boitillant tout en ayant du mal à accepter de porter son corps. Affichant un léger sourire espiègle, soupirant en repensant au paradoxe Poséidoniale, elle se frotta les mains avant se les juxtaposer sur les jambes de Sivir et, par de légères chatouilles mêlées à des pincements sévères, lui réanimer ses muscles endolories.

Petit à petit la même lueur chaleureuse et nacrée raisonnait au travers des jambes, mollets se la jeune pirate, tandis que doucement, d'une lenteur lascive et sensuel, la sirène remontait le long des jambes de la pirate, s'éternisant des secondes et des minutes sur le corps sensuel de la jeune pirate. Avec une certaine tendresse maternelle parfois, elle repassait sur un point qui avait du mal à guérir, les muscles se crispants au contacte du cosmos.
" - Pour Poséidon, c'est assez compliqué. J'espère seulement que, le jour ou tu le rencontreras, il ne sera que l'ombre de sa grandeur et non pas la divinité que j'ai connue."

Avouait-elle un léger sourire d’embarras empourprant ses joues. Elle était jalouse du fait que cela pourrait arriver, que Julian Solo rencontre Sivir, car devant le monde, les médias, les humains, ce dernier se complaignait et se ravissait à faire entendre de lui, de sa personne, Riche homme imbu de lui-même. Chose que Poséidon n'envisageait aucunement, les seuls et uniques personnes pouvant l'approcher étaient en effet soit les généraux soit les autres divinités, Sans parler des créatures légendaires dont il en est le maître et gardien, mais cela s'arrêtait ici.
" - Je pense que je devrais te donner ceci, ça pourrait t'aider pour le chemin qui nous reste..."

Fronçant les sourcils, la jeune Sirène se redressa et cherchait autours d'elle, comme si quelque chose lui manquait, elle tâta ses hanches, son dos et ses bras puis, après une petite minute de réflexion, poussa un gémissement avant de poser sa main sur l'armure, plus précisément, l'une des nageoires qui ornait le galbe de sa jambe rose. y posant son index et son pouce, elle y retira une écaille aux lueur rosées et éclatant d'un couché de soleil, l'écaille dégageait comme une certaine aura cosmique, elle posa cette dernière entre les mains de Sivir, un léger sourire énigmatique sur ses lèvres.
" - Huumm.. Encore un mystère à élucider, je te fais assez confiance pour t'en servir en bien, ce sera notre gage d'amitié. "

Lui ajoutait-elle en un clin d'oeil complice.
" - Quand tu en auras finis, tout comme la clef, j'aimerai que tu les jetes loin, très loin dans l'océan pour que personne ne puisse les retrouver. J'irai moi-même les rechercher quand j'en aurais le temps. En attendant, cherchons l'entrée de cette fameuse cavernes aux insoumis."

son sourire s'élargissait tandis que d'une traite, sans demander son reste, elle se glissa depuis le rocher vers l'eau, son cosmos débordait d'énergie tant et si bien qu'elle s'en transformait une nouvelle fois en sirène.
[ hrp] Ahah Razz pour ce cadeau momentané, tu choisis, sois tu te transforme en sirène pour nager, sois tu respires sous l'eau. [/hrp]


_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 30 Juin - 13:38

Spoiler:
 

Bon sang que ça fait un mal de chien! J'avais l'impression que mes jambes étaient en plomb, et même si Thétis m'avait soignée pour les brûlures, il restait encore la douleur provoquée par les décharges électriques.
Vu que je ne pouvais pas trop bouger - et sérieux que cette impuissance me faisait chier - on en apprenait davantage sur nos divinités respectives. Autant je ne savais pas grand chose de Loki, n'ayant pas encore eu le privilège de vraiment le rencontrer en personne, ni connaître son royaume, mais je supposais que c'était différent pour Thétis puisqu'elle était tout de même la grande prêtresse de Poséidon!

Elle remarquait mes douleurs, d'un autre côté, vu comment je boitais, ce qui l'incita à m'obliger à m'asseoir pour qu'elle puisse me soigner convenablement. Elle passait ses mains sur mes jambes, c'était plutôt déroutant, mais pas désagréable. Malgré tout, elle paraissait inquiète lorsqu'elle parlait de Poséidon, bien que je ne pouvais comprendre pourquoi dans la mesure où elle ne manifestait pas ses inquiétudes à voix haute.


«À t'entendre, on dirait que tu parles de deux personnes différentes. Je présume que tu fais allusion au mortel qui prête son enveloppe corporelle à Poséidon? Je croyais qu'une fois que le dieu a pris possession d'un corps pour se réincarner, il en était le maître absolu?» une fois de plus, je montrais mon ignorance dans ce domaine. Sigmund allait m'apprendre, plus tard, qu'il y avait également deux êtres chez Loki. Mais ce ne serait pas avant quelques jours... pour l'heure, j'étais encore dans l'ignorance du monde réel dans lequel je vivais, mon rôle et les objectifs que je devais réellement atteindre. C'était encore... trop récent.

La douleur dans mes jambes s'était totalement évaporée. Malheureusement, nous ne pouvions continuer à rester indéfiniment hors de l'eau, et plus loin, le décor changeait encore. Il n'y avait plus de grotte, ni de labyrinthe, mais de l'eau à perte de vue. Comme si nous avions quitté la frontière du sanctuaire de Poséidon pour revenir dans l'océan. J'ignorais que c'était une nouvelle épreuve, l'une des plus dangereuses de toute au final... affronter justement les terreurs des abysses.

Thétis savait ce qui nous attendait et finit par me tendre... une écaille? Je la prenais, non sans montrer une certaine surprise

«Tu m'accordes bien du crédit dans cette histoire... j'ai pas intérêt à me vautrer! Je sens que si je devais te trahir ne serait-ce qu'une demi-seconde, je me retrouverais dans un endroit où l'Enfer lui-même pourrait être considéré comme le Paradis...» je suis pas stupide, si elle me fait un semblant de confiance, c'est justement parce que je n'ai pas intérêt à la trahir! Malgré tout, j'approuvais d'un signe de tête quant à cette histoire de jeter ces trésors à la mer «C'est d'accord.»

Je prenais l'écaille et je la posais machinalement sur mon armure, et c'est alors que celle-ci changea radicalement! Autant elle conserva sa teinte argentée, sauf qu'elle se mit à briller davantage, comme si elle se fragmentait en des milliers de petites écailles! Et ces écailles commencèrent à s'étendre sur mes cuisses, soudant ainsi les deux parties de mon armure jusqu'à mes bottes, et une force invisible m'obligeait à serrer les jambes alors que les écailles continuaient de se souder entre elles... j'assistais à un spectacle tout simplement extraordinaire! Les écailles continuaient de modifier la forme de mon armure, s'étirant au-delà de mes pieds pour former une nageoire fine et délicate! Pour sûr que là, je ne pouvais plus marcher... et les écailles vinrent aussi entourer une partie de ma poitrine, et je sentais que l'air s'infiltrait différemment dans mes poumons... sans le savoir, j'avais désormais la possibilité de respirer sous l'eau.

«C'est incroyable... autant nos armures peuvent nous protéger du plus grand froid du Nord, mais je doute qu'en te donnant un fragment de la mienne, cela puisse faire une telle chose!» ça peut vouloir le coup d'essayer remarque... bref, je me laissais glisser dans l'eau à présent, et je plongeais la tête pour voir un peu ce qui nous attendait. C'était incroyable, j'y voyais presque comme en plein jour - si ce n'est que l'eau qui se dessinait devant moi devenait de plus en plus sombre et cachant surement des pièges qui allaient nous donner du fil à retordre, mais c'était surement la dernière ligne droite pour rejoindre le temple sous-marin où se trouvait le fameux trésor. Je ressortais la tête de l'eau, regardant Thétis avec un sourire amusé

«Je sens que tu vas adorer la suite! Un petit voyage sous-marin à l'aveugle, ça te dit?» car là, à moins qu'on tombe sur l'un de ces monstres marins qui brillent dans le noir, on va pas y voir grand chose!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Dim 3 Juil - 11:01

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Le regard amusé et un sourire léger étiré, les yeux de la sirène séductrice se plissaient de bonheur à la vue du changement immédiat et corporel de la jeune femme qu'était Sivir.

L'écaille qu'elle lui avait prêté n'était qu'autre qu'une des écailles de la belle et terrible Amphitrite, impératrice des vivants marins et reine immortelle des Néréides, bien sur que Thétis ne la portait pas spécialement dans son coeur, faute de concurrence féminine, néanmoins l'acquisition de cet artéfact lui avait été bien été utile jusqu'à présent.

Thétis n'avait pas eu cet artéfact gratuitement et l'histoire de cette acquisition valait qu'on la récite en silence, un lourds et long silence, aussi sombre et baigné d'épouvante que ces abysses. Le monde du miroir était un fragment de mémoire brûlant, omniprésent, étouffant pour Thétis et se rappeler de l'acquisition de cette écaille lui fit avoir une longue et pénible sueur froide dans son dos.

Ses yeux en amande se plissèrent d'avantage tandis qu'on aurait pu l'entendre ronronner, quand enfin, l'armure de Ran avait enfin prit la forme tant convoité et attendu d'une belle et longue nageoire aux nuances nacrée, brillantes, argentés et d'une blancheur aussi épurée que les premières neiges d'hiver. L'armure avait prit la forme totale et corporel de la jeune femme, luisante et brillante, telle une seconde peau, elle allait également lui permettre de respirer sous l'eau, du moins, l'armure transformerait en elle même l'eau en oxygène, respirer ainsi sous les abysses ne lui poserait pas de problèmes.

Lorsque Sivir ajouta qu'elle n'était pas sur du même résultat en parlant de lui donner un morceau de sa propre armure, Thétis ne put retenir un rire léger et moqueur. Non en effet, non seulement l'armure de Ran ne pourrait rien pour elle, mais en plus le poids de cette armure ferait que Thétis ne pourrait la porter. Autre camps, autre meurs, autres croyances, un poids supplémentaire à porter sur des épaules déjà bien assez recouvertes.

Dans l'eau, secrètement la sirène poussait son cosmos à brûler autant qu'elle le pouvait afin d'éclairer le chemin devant elle, Ainsi Sivir pu constater le long et dangereux chemin qui menait à la péninsule des insoumis.

Retenant un sourire qui en disait long sur cette aventure, agrémenté d'une visage aux traits mystérieux, Thétis posait ses bras sur le rebord tout en lançant un regard amusé à sa compagne.
" - S'il n'y avait que cela, peut être serais-je moins paisible à l'idée d'aller à la rencontre de la péninsule des insoumis. Cette écaille n'a rien à voir avec mon armure, ma chère..."

Ronronnant, Thétis se propulsait à quelques mètres, incitant Sivir à descendre dans l'eau, sauter pour la rejoindre et poursuivre cette aventure.
" - Et je ne pense pas que le noir complet puisse entraver ton cosmos à briller, une énergie aussi blanche et féroce... hummm... les ténèbres abyssales ne te feront nulle mal. en revanche, les monstres des abysses, c'est une toute autre histoire."

Ajoutait-elle tout en continuant à brûler son cosmos, plongeant agréablement dans cette eau profonde et dangereuse. Au bout de quelques mètres, elle n'était déjà plus qu'une étoile aux couleurs de l'aurore, brillante d'or et de corail, elle attendait patiemment l'arrivé de Sivir tout en guettant l'arrivé potentiel de monstres.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Mer 6 Juil - 8:23

Le pouvoir de cette écaille était incroyable! C'était comme une seconde peau, et pendant l'espace d'un instant, j'en venais à me demander si tout ça n'était pas un piège pour me faire rentrer dans les rangs de Poséidon! Les sirènes sont douées pour manipuler les gens, et pour sûr qu'en voyant tout ce que ce royaume avait à offrir, c'était plus que tentant. Malheureusement, j'avais une dette bien trop importante envers Loki, et les agissements passés de Poséidon vis à vis d'Asgard ne jouaient pas en sa faveur... je ne suis pas le genre de fille très fidèle, mais pour Loki, je fais une exception.

On entrait apparemment dans la dernière ligne droite pour rejoindre le temple où se trouvait le fameux trésor, mais pour cela, il fallait plonger dans les abysses. On n'y voyait pas à trois mètres, mais Thétis me rappelait que le cosmos en lui-même faisait une lumière capable de percer les ténèbres les plus obscures!


«On entre en mode lampe torche donc...» je plongeais donc, il me fallut un peu de temps pour m'habituer à la façon de bouger des sirènes, j'étais habituée à nager en battant des jambes de façon alternée, là, je devais onduler et si d'un côté, ça me faisait bizarre, de l'autre, les modifications de l'armure rendaient les choses presque naturelles. Je me risquais même à remonter pour faire un saut et replonger! Je devais avoir l'air d'une gamine devant un nouveau jouet! Je passais près de Thétis, un large sourire aux lèvres, mes cheveux ondulaient sous l'eau, c'était comme si j'étais dans mon élément...

Puis je lui faisais un signe de tête, on pouvait avancer.
Telles deux lumières dans les ténèbres, on nageait côte à côte, s'enfonçant de plus en plus dans les profondeurs abyssales, jusqu'à ce qu'une toute petite lumière pointe devant nous... on s'arrêtait, elle se balançait étrangement de gauche à droite, mais se rapprochait, lentement mais surement. Je me tournais vers Thétis pour voir si elle savait à quoi on avait à faire, mais sa tronche ne me disait rien qui vaille.

Alors que la lumière continuait d'avancer, je donnais un coup de queue pour partir sur le côté et essayer de contourner la chose avant qu'elle ne soit trop proche, et ce que je vis eut de quoi me retourner le cœur!

Un monstre.. y'avait pas d'autre mot! Ce genre de créature n'existe que dans les films de science fiction! Un truc énorme, plus gros qu'un requin, capable de m'avaler d'une bouchée! en forme de poire, des dents gigantesques qui dépassaient en haut et en bas de sa gueule comme des épées tranchantes, et cette espèce de tentacule perché sur sa tête avec la lumière, telle une lanterne qui se balançait au-dessus de son crâne!! Et ses yeux! Bordel que ses yeux étaient ignobles!

Spoiler:
 

Il ne semblait pas du tout apprécier que je lui tourne autour, mais il était aussi intéressé par Thétis aussi il n'arrêtait pas de tourner la tête, un coup à gauche, un coup à droite, sa lanterne se balançait et l'éclairait à présent!

Bon question, on a le droit de le tuer ou pas? Je me tournais vers Thétis et je passais mon pouce sous ma gorge en désignant la poiscaille, histoire d'éviter de faire un truc que Poséidon aimerait pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 21 Juil - 13:44

L'eau était l'un des éléments de Sivir il n'y avait pas de doutes là-dessus, la sirène de corail se laissait même agréablement surprise par la rapidité d'adaptation de la belle pirate, la fluidité de ses mouvements étaient aussi agréable à contempler que le reste de son corps maintenant à découvert sous cet eau épurée. Enfin, pas totalement, son armure s'était juste transformée de telle sorte que son ventre et ses courbes soient plus visible, mais également, qu'elle soit à l'aise dans ses mouvements. Son armure s'était agréablement raccourcie sous son ventre et son dos, laissant juste ce qu'il fallait au niveau de la cime de sa poitrine pour ne pas dévoiler l'intimité de la dame. Toute son armure de détail, épousait magnifiquement la forme de ses hanches et de ses jambes, parfois un objets scintillait, un léger filet, un bijoux tenant un étrange saphir aux lueurs de l'océan, tintait entre les fins filins de cette armure dorénavant, aquatique.

Un saphir sur lequel Thétis ne lâchait pas de si tôt son regard, intéressée: Elle savait qu'Odin faisait porter les saphirs à ses Ases, Loki avait donc du tout simplement copier son frère à ce sujet, quel manque d'originalité. La sirène se surprenait également à penser que la pirate serait bien mieux dans les rangs de Poséidon, ne serait-ce que pour son salut et ses grandes qualités qui faisait d'elle une leader... bien qu'un peu enfantine sur les bords. Mais néanmoins c'est ce qui lui donnait encore plus de charme: Thétis la jalousait plus que nécessaire, mais la trouvait tellement adorable... Quel paradoxe, il n'en était cependant pas dénué de charme.

Après quelques mètres à onduler dans les abysses, d'une noirceur à en faire vibrer l'âme d'un homme, les deux sirènes uniquement éclairée à la lueur de leur cosmos s’égaillaient à découvrir ce lieu obscure et interdit par l'empereur de Poséidon. Thétis se demandait toujours pourquoi sa divinité lui avait caché et interdit ce lieu, était-il aussi dangereux pour cela? A moins que quelque chose d'autre risquait de faire basculer le fragile équilibre naissant en ses lieux?

Les abysses faisaient monter la pression aquatique, mais aucune des sirènes n'en furent gênées, comme si elle n'existait pas dalleur, avec grâce et sensualité, elles abordaient les derniers mètres qui les séparaient du rivage de destination, jusqu'à ce qu'une étoile bien visible et éclaircie les interpellent, cette étoile n'était pas sur leur chemin, mais poussa les deux femmes tout de même, par leur curiosité naturelle, d'aller s'y frotter.

Thétis se doutait un peu de quelque chose et préférait rester un peu en retrait dans cette histoire, même si parfois la lumière venait en sa direction, elle la repoussait d'un simple geste du bras et de son cosmos, elle n'avait pas d'idée sur ce que cette boule de lumière était et n'avait pas non plus envie de la toucher. Mais apparemment la curiosité de la jeune Sivir fut telle qu'elle ne put s'en empêcher et révéla donc la répugnante et énorme créature qui se cachait derrière cet objet lumineux.

Thétis lança un regard interdit à sivir lorsqu'elle lui montra par de gestes précis s'il fallait la tuer, bien sur qu'il ne fallait pas le faire, derrière tous les choix de vie ou de mort dans cette écosystème, résidait une façon nette de détruire totalement chaque équilibre océanique. Si cette créature horrible voulait chasser, une autre allait peut être s'en occuper pour en faire son festin? tuer cette bête juste pour se sauver les fesses n'était donc pas une bonne idée. Cependant la créature commençait à prendre du recul, sans doute pour mmieux prendre les sirènes de vitesse et les manger?

Thétis fit de grands signe vers Sivir, il était temps de foncer vers les abysses et cela sans utiliser le cosmos, dans la nuit totale, sans lumière, cette créature ne pouvait pas les suivre, mais il fallait faire vite!
D'un geste de sa magnifique queue voilée, Thétis se propulsa vivement, aussi rapide que l'éclair vers Sivir alors même que le poisson fonçait en sa direction pour la gober certainement.

La prêtresse fut largement plus rapide et d'une traite, mais toujours avec des gestes doux dans une situation dangereuse, l'une de ses mains attrapa celle de Sivir, son bras passant derrière son dos, elle l'invita a accélérer l'allure et ainsi, l'accompagnait à une vitesse phénoménale vers les abysses.
Toujours avec leur cosmos, les sirènes étaient poursuivies par le gros poissons, Thétis fit signe à Sivir de baisser son cosmos, mais n'étant pas sur de ce que cette dernière le comprenne, la sirène poussa haut ses iris vers le plafond avant de pousser son cosmos et le concentrer sur ses doigts.
immédiatement, une gerbe d'un éclat doré sa créait sur la main et les doigts de la jeune pirate, sa peau brilla puis après quelques secondes, une étrange forme d'un rocher sur sa peau se fit: l'Orichalque.

Sivir ne pouvant plus utiliser son cosmos, ne put être aussi étincelante, son armure restait toujours étrangement sous la forme de celle d'une sirène, grâce à l'écaille d’Amphitrite.
Resserrant une main qui se voulait rassurante, Thétis éteignait complètement son cosmos également, ainsi la nuit commençait.


Les minutes se firent longues comme cela, et jamais Thétis ne lâcha Sivir de cette manière, la main dans son dos la retenait si elle devait paniquer et celle qui avait un peu resserrer son étreinte sur sa main était là pour la rassurer, lui caressant la peau et ses doigts fins à l'aide de son pouce et de son index.
Au bout d'un moment, un étrange cosmos se fit ressentir, sans attendre, Thétis passa brièvement sa main sur l'orichalque qu'elle avait créer sur la peau de la belle Sivir, ainsi elle pouvait également sentir ce cosmos.

Cette énergie cosmique avec quelque chose de désagréable et de gênant, non dangereux cependant. C'était comme ressentir une peine, une douleur, une souffrance énorme, Thétis comprit immédiatement pourquoi l'on appelait ce lieu " la péninsule des insoumis."
Elle lâcha totalement sivir en tournant autours de ce qui était le haut d'une bulle et montra à Sivir cette dernière en faisant rayonner son cosmos.

Le monstre marin n'était plus là, mais devant elle se trouvait l'entrée de leur lieu de destination, il allait falloir faire attention et surtout, se méfier de ce qui allait arriver, thétis ne connaissait pas du tout ce lieu. Et en restait grandement méfiante.
Après quelques secondes à tournoyer autours de la bulle, elle fit signe à sivir d'aller dedans, puis n'y attendant pas plus longtemps, y pénétra de la même manière.

[ je te laisse inventer cet univers et le décrire, utilise ton imagination Wink  "Péninsule des insoumis". ET désolée pour la médiocrité du poste, vu les événements, je n'ai plus trop d'imagination... Cependant je n'ai pas envie de te faire plus attendre. ]

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 21 Juil - 15:35

Non mais... c'est quoi cette horreur??? Heureusement que je dispose de cette drôle d'armure / queue de sirène, j'esquivais habilement le premier coup de dents de la bestiole avant de me tourner vers Thétis, mimant clairement la demande de si je pouvais le tuer en passant mon pouce sous ma gorge et en montrant bien le machin! Mais forcément, ça aurait été trop beau - d'un autre côté, je suis pas sure qu'il fasse un bon sushi ce truc - et il fallait plutôt fuir! Je la voyais me foncer dessus, attrapant ma main et sur le coup, j'ai bien cru qu'elle allait m'arracher la tête vu la puissance avec laquelle elle partit au quart de tour! Mais heureusement, je prenais vite le coup de... oui non on va pas finir la phrase, et je nageais donc à peu près à la même vitesse qu'elle, jetant de temps en temps un coup d'œil derrière nous pour m'assurer que la bête ne nous suivait pas...

Problème, cette saleté nous suivait! Je savais pas qu'on était pour lui une sorte de guirlande de Noël et qu'il nous suivait donc à la trace comme un papillon attiré par la lumière! Thétis tenta visiblement de me prévenir, mais j'étais trop concentrée à foncer en évitant les éventuels récifs - car sérieux, si on pouvait éviter de se manger un rocher dans la gueule à la vitesse à laquelle on allait, ce serait bien - pour comprendre ce qu'elle voulait, jusqu'à ce qu'elle utilise son orichalque de merde pour bloquer mon cosmos!


«GLOUB!»

Traduction: NON MAIS ÇA VA PAS LA TÊTE???

Bordel, pas le choix, j'avançais totalement à l'aveugle, je sentais mon cœur battre à fond dans ma poitrine, je me demandais comment elle faisait pour se repérer dans l'obscurité, elle devait surement jouer de son cosmos pour permettre d'y voir, j'en sais rien, un peu comme les chats quoi, mais finalement, on finissait par arriver sur une ouverture au-dessus de nous, elle me le désignait du doigt, mais je cherchais surtout la bestiole... plus aucune trace.

Spoiler:
 

J'ondulais doucement pour revenir à la surface, l'espèce de bulle semblait en fait mener sur la terre ferme... enfin c'était bizarre, au final, c'était un peu comme l'Atlantide de façon générale, on a toujours la mer au-dessus de la tête, mais on a l'impression d'être à l'air libre. Bref.
L'endroit était sinistre, uniquement de la pierre, des rochers saillants qui jaillissaient d'un peu partout, je me redressais pour sortir de l'eau, à peine me retrouvais-je sur la terre ferme que l'armure se disloqua doucement de ma peau et mon saphir se mit à briller pour que mon armure retrouve son apparence normale...

Je titubais un peu, comme si j'avais perdu l'usage de mes jambes... un courant d'air glacé passa, soulevant mes cheveux en une bourrasque pendant que je tendais la main vers Thétis afin qu'elle se mette à terre aussi. Au loin, une île se dressait mais la montagne au centre ressemblait clairement à un palais. De là où on était, un large pont nous menait tout droit vers là bas... sauf que je n'étais pas vraiment rassurée à l'idée de traverser ce pont comme ça!


«La péninsule des insoumis.. je suppose qu'on y est presque, mais qu'il y aura encore des épreuves?» parvenir à traverser ce pont sans tomber. Le vent soufflait horriblement fort, mais il en fallait plus face à celle qui était née sous l'étoile de la divinité des tempêtes! J'écartais les bras et je créais un courant qui faisait bouclier de chaque côté, je me tournais vers Thétis, l'air déterminé «je suppose qu'il faut traverser sans se soumettre, n'est-ce pas?»

Qu'elle se mette bien derrière moi pour ne pas être soumise aux tempêtes... le chemin allait être long!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 21 Juil - 16:11

La bulle avait une forme plutôt sphérique, légèrement nacrée et quand Sivir plongea dedans, il n'y eut aucune éclaboussures, seulement une longue trainée de lumière blanche aveuglante qui laissait sur le sillage de ses courbes, une impression de rayons solaire.
Ce passage menait donc vers un extérieur lumineux et non une phase encore plus chaotique et obscure que ces abysses, Thétis espérait qu'il n'y eut pas de monstres à tuer de cet autre coté, Poséidon ne lui pardonnerait sans doute pas si jamais il devait se réincarner totalement.

Au bout de quelques secondes, émerveillée devant cette nuances de gris perlé et de nacre, elle passa également à son tour, les bras devant le visage pour ne pas être éblouie ni se heurter à quelque chose de dangereux, après tout elle ne connaissait pas ce nouveau lieu.
Enfin après quelques secondes ou elle chuta sans s'en rendre compte, son corps fut de nouveau délivrée dans une eau moins gelée mais d'autant plus balayées par les courant océanique.
Était-ce ici que Poséidon cachait ses secrets? Balayée par les courants elle eut légèrement du mal à arriver à la surface pour se saisir d'un rocher et se hisser vers l'extérieur, heureusement que Sivir était là, elle!

Elle put sans encombre hisser la sirène hors de cette eau balayée par de forts courants, cependant arrivée sur la terre ferme, ce courant n'était qu'air et tempête, chose que Thétis appréciait, mais avec parcimonie. Le tableau et la peinture, cette toile était une merveille pour les sens et la sirène dévorait totalement de ses yeux grands ouvert, le palais aux allures déchirés devant elle, un bien étrange palais dévoré et arraché par une centaines de rochers, de silexe, s'élevant puissamment dans les cieux avec majesté. Le vent s'arrachait autours de cette oeuvre et l'eau en sautant sur la berge telle des vagues à l'assaut de la terre, se déchiraient et mourraient en un milliers d'étoiles, de fines particules qui offraient l’illusion une pluie céleste.

Thétis restait quelques secondes ainsi, béat et impressionnée par ce lieu magnifique, le pont était le seul moyen d'y aller et bizarrement quand elle posa ses iris flambant d'un amour grandissant pour ces lieux, ses pupilles dilatées, une curieuse mélodie s'enchaînait dans sa tête.

Le chant des insoumis ? Proposition de chant

" - La péninsule des insoumis... C'est si... elle est tellement magnifique, je n'aurais jamais pu imaginer un lieu aussi sauvage et dévoré par la pureté de la nature, c'est sensationnel! Un lieu pareil doit être caché aux yeux des humains et des Atlantes. Je comprends pourquoi Poséidon le préservait, ce lieu est un cadeau, une bénédiction! "

Elle tourna délicieusement son visage au sourire fendant vers son amie, elle avait parfaitement raison.

" - Je le suppose également, personne n'a jamais mis les pieds ici et pourtant, le nom que l'on donne à ce lieux légendaire n'en est que plus attrayant. en revanche je ne sais pas pour toi, mais je ressens déjà une forme de cosmos... assez..."
Thétis leva doucement ses paupières vers le ciel, elle cherchait un adjectif pour qualifier ce cosmos, c'était une énergie semblable à la sienne, identique, chantant et entrant en parfaite raisonnante avec son armure et ses écailles.

Elle laissa ses iris à la lueur d'un ciel dégagé s'attarder sur l'écaille d'Amphitrite que sivir portait toujours: L'écaille aussi semblait raisonner à ce chant, tant et si bien qu'elle pouvait voir la peau de la belle pirate être recouverte d'un léger voile froid, son derme et ses poils s'étaient levés à cet appel.

" - ... Mystérieux, sensuel...  Je sens que ça m'appelle. faisons en sorte de rester vigilantes, je vais rester sur tes pas pour protéger tes arrières. C'est parfait que tu puisses maîtriser les vents, de mon coté je repousserait les vagues."

Aussitôt dit, elle fit élégamment vibrer son cosmos de la sirène séductrice et se rapprocha de Sivir, de dos à elle, elle pouvait ainsi repousser, si la violence et la force de la nature le permettait, les énormes vagues tranchantes ainsi que les pluies noyeuses.

aucune n'était soumise pour l'instant mais le chemin était encore long et sinueux avant d'arriver à la péninsule.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 21 Juil - 16:49

Spoiler:
 

Contrairement à Thétis, je n'étais pas du genre à m'émerveiller ainsi sur le paysage. Au contraire, si elle le trouvait magnifique, je le trouvais sinistre. Je regardais ces aiguilles menaçantes dressées vers le ciel, les tons bruns gris qui déchiraient les vagues comme un requin déchiquetterait de la chair fraîche, le vent soufflait fort de manière désordonnée sans la moindre logique ce qui avait le don de me déstabiliser, moi qui maîtrisait en général cet élément. Les vagues s'entrechoquaient en un concert assourdissant et éclataient en milliers d'étoiles brillantes!

Je contenais le vent de part et d'autre du pont, Thétis comptait calmer les vagues, mais je sentais quelque chose de bizarre... un chant, une musique, une douleur au creux de ma poitrine, menaçante, vibrante, elle semblait éclater au creux de mes reins où l'écaille d'Amphitrite reposait encore! C'était comme si les vibrations venaient d'elle et m'attaquaient de l'intérieur, ou me protégeaient peut être? Je grimaçais en avançant avant de me tourner vers Thétis


«Ce chant... je crois qu'il me rejette...» Thétis est une sirène, pas moi. Personne n'avait le droit de venir ici, pas même elle, pourtant on pouvait dire qu'elle avait davantage sa place que moi, et je sentais les éléments se déchaîner encore autour de moi... je pliais les bras, sous la force du vent qui m'attaquait, mais je faisais brûler mon cosmos, créant un courant d'air qui tourbillonnait autour de moi, serrant les dents pour continuer à me battre... ne pas se soumettre! C'est alors que je sentais l'écaille dans le creux de mon dos qui chauffait! Elle recommença à recouvrir partiellement mon armure, au lieu cette fois de me transformer en sirène, elle semblait plus ou moins modifier la constitution même de ma protection, passant sur mes bras, changeant l'apparence de ma robe pour lui donner un aspect nacré, mes avant-bras étaient désormais couverts d'une substance blanche et brillante qui semblait intensifier mon cosmos au point que je pouvais de nouveau repousser la tempête!

«Qu'est-ce qui se passe?» de même, le nacre regroupait mes jambes, je me sentais plus forte, plus apte à avancer aussi, et mon cosmos s'intensifier comme pour se mettre en harmonie avec cette force invisible qui s'emparait de moi. Le chant me paraissait moins agressif à mon encontre, je l'entendais moins en fait, comme si j'étais davantage dans mon élément... est-ce que cette écaille essayait de me faire accepter dans ce milieu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 21 Juil - 19:28

Ce chant avait quelque chose d'hypnotisant, aussi bien pour Sivir que pour Thétis, au début alors qu'elles se trouvaient encore relativement loin, les nuances mélodiques et la symphonie de cette mystérieuse sérénade n'avaient fait qu'aviver la volonté des deux jeunes femmes. A la façon d'un appel lointain, entrant totalement en raisonnance avec les deux jeunes filles. Et si Sivir avait plus de mal à repousser ce chant et à dominer les tempêtes autours d'elles, au contraire Thétis trouvait agréable de repousser, caresser et effleurer l'eau iodée de cet océan en écoutant cette doucereuse voix qui faisait vibrer chaque parcelle de son corps.

Inquiète parfois de la tournure des évènements et du fait que la belle pirate soit plus intriguée par le fait d'être repoussée par le chant que par la façon dont le vent tournait, elle affichait un air plus que déterminée et faisait dresser d'énormes vagues, contrant ainsi les vents tournants, fourbes, qui pouvaient dangereusement désarçonner les deux jeunes filles.
Dalleur Sivir lui partageait on inquiétude et quand thétis découvrit que l'armure commençait à se recouvrir d'une sorte de mucus de nacre, elle ne put retenir un petit cri de surprise, elle ne savait pas ce que cela était. Cela semblait aider Sivir à avoir assez de forces pour contrer les éléments naturel qui la poussaient à utiliser son cosmos à son paroxysme.

Thétis mit sa main devant ses yeux, une projection brusque de l'eau iodée venait de claquer contre la pierre et lui avait envoyé toute une série de cailloux plus tranchants les uns que les autres sur elle. Son armure fit rebondir chacune des caillasses destinées à la couper.
Haussant un peu plus le ton, le chant se faisant de plus en plus persistant et fort, elle demanda à l'adresse de Sivir:

" - je n'en ai pas la moindres idée! je sers Poséidon et non Amphitrite! L'écaille que je t'ai donné et la sienne, elle lui permet je crois de contrôler ses Néréides à distances. Elle a du sentir que tu avais son écaille. Pourtant je te confirme, le chant et le cosmos que nous sentons n'est pas le sien. Je le saurais si cela aurait été sa divine impératrice. Amphitrite à l'air de d'apprécier pour qu'elle puisse ainsi te protéger!"
* et si ce cosmos était a Amphitrite, j'aurais sans doute déjà fuie.*

Ne sachant pas quoi rajouter, la jeune prêtresse de Poséidon poussa légèrement sivir dans le but de la faire avancer, il ne fallait pas s'éterniser sur le même endroit, car cela pouvait représenter un risque. Dailleur sur le pas, continuant de contenir l'eau, les vagues et les éléments de plus en plus déchainées, thétis commençait également à fatiguer.
Ce pont était horriblement long et utiliser son cosmos pour repousser ces vagues était vraiment crevant, sans parler de ce chant qui continuait d'appeler et ce cosmos qui devenait de plus en plus oppressant.

Pour se donner un peu de courage, Thétis commençait à fredonner quelques tons et notes dans le vent, son cosmos devenant alors un peu plus puissant, elle se surprit à ne plus écouter le chant des Insoumis quand elle chantait. Cependant lorsqu’elle s'arrêtait, la sérénade étrange poursuivait, comme si elle désirait une réponse nette à sa musique.

" - Sivir? tu pourrais chanter avec moi quelques instants? j'ai comme une idée qui pourrait nous aider! Je sais que ce n'est pas le moment, mais je viens de découvrir qu'en chantonnant de mon coté je n'entendait plus cette affreuse sérénade!"

Affreuse, c'était vite dit, mais il fallait essayer pour le savoir.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Jeu 21 Juil - 20:01

Je comprenais mieux pourquoi cet endroit s'appelait la péninsule des insoumis... si on voulait traverser, il fallait lutter en permanence, avancer, se battre, rager, forcer, le moindre moment de faiblesse et on pouvait être emportées par le vent ou englouties par les vagues.. Thétis était derrière moi et me poussaient par moment, elle semblait moins affectée par ce cosmos, mais elle paraissait persuadée qu'il ne s'agissait pas d'Amphitrite?

«C'est ptêt le cosmos de quelqu'un ou de quelque chose qu'elle aime pas alors? Pour ça qu'elle m'aide à lutter?» elle est plutôt sympa en fait? Bon pas vraiment, mais je sais pas, il paraît que les divinités nordiques ont des sortes d'alter-égo chez les divinités grecques, serait-il possible qu'en réalité, Rán et Amphitrite soit la même divinité? C'était peut être tiré par les cheveux, mais ça pourrait peut être expliquer qu'elle me soutienne comme elle semble le faire.

Bref, on avançait de plus belle, ça devenait de plus en plus difficile, les courants d'air étaient de plus en plus violents et je devais intensifier mon cosmos à son paroxysme, aidée par cette écaille et ce cosmos puissant qui renforçait mon armure pour que ça ait davantage d'effet, Thétis aussi repoussait les vagues avec force, jusqu'à ce qu'elle ait une idée... bizarre? Chanter?


«Euh... honnêtement, très mauvaise idée. Je chante comme une casserole.» mais si ça pouvait contrer ce foutu chant, ça pouvait être une idée...

Je regardais autour de moi, comme si je risquais d'avoir un public qui allait me jeter des pierres, puis je tournais un regard inquiet vers Thétis, pour sûr qu'elle allait forcément se foutre de ma gueule après ça! Mais j'avais d'autres chats à fouetter alors... je prenais une profonde respiration et je cherchais un truc à chanter, une chanson que je connaissais à peu près par cœur bien que je ne savais pas pourquoi....



C'était un carnage, mais effectivement, plus je chantais et moi ce cosmos avait l'air de m'agresser, au contraire même, c'était presque comme si je le faisais fuir? Genre? Je chantais un peu plus fort - et plus faux aussi - avant de continuer à avancer! Encore quelques mètres et on y est!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Ven 22 Juil - 13:00

Armure divine de Thétis Feat: Sivir/Thétis
Across the Blood Water, see wonderfull ocean's future


Le chant de Sivir fit taire la colère de la nature, les éléments s'étaient totalement calmés, en proie à une quiétude douce et stable, le seul bousculement agréable des vagues contre la parois rocheuse et du vent s'engouffrant docilement dans les cheveux des deux femmes, étaient encore les derniers agissements naturels de ce lieu.
Il n'y avait plus d'éléments déchaînés, c'était comme si, face à ce chant épouvantable, Les éléments n'osaient plus discuter ou juger les deux sirènes, Thétis elle, restait bouchée derrière Sivir, ses oreilles avaient mal, elle pensait qu'elles allaient saignées, c'était effroyable!
Elle avait eu juste le temps à la dernière minute d'apposer ses mains sur ses oreilles en fermant les yeux, jamais elle n'avait entendu une chose pareil! Si, bien sur les jeunes adultes écoutent beaucoup de Justin Bieber et d'autres chanteurs aussi connus que richissimes.

Mais à ce stade, Sivir était aussi performante que ce dernier et à défaut d'être une femme exceptionnellement belle, guerrière, intelligente et très efficace, au moins Thétis put également reconnaître qu'elle n'avait pas que des qualités et c'est quand Tous les éléments furent enfin calmés qu'elle retira ses mains de ses oreilles, il régnait un calme bien étrange et mystérieux.
Se retournant avec un grand sourire hilare aux lèvres vers Sivir, elle poursuivit sur un ton calme à moitié enjoué:

" - Je ne connaissais pas cette chanson, encore tu aurais choisis une musique paillarde j'aurais pu te suivre sans probleme, mais là..."

Elle se pinça le nez avant d'accompagner Sivir vers les derniers mètres qui les séparaient de l'entrée principale, au loin une silhouette Féminine se détachait, semblant surplomber toute l'entrée de ce palais, plissant ses yeux, Thétis n'arrivait pas à Savoir ni à déterminer de quoi il s'agissait et curieuse comme une chatte, elle attrapa sivir au bras toujours avec douceur et lui désigna le truc.

" - Je ne vois pas très bien de quoi il s'agit, mais j'ai l'impression qu'il s’agit d'un des nombreux dangers qui nous guettent, fais attention à toi. Et n'hésite pas à chanter de nouveau ... si tu vois que ça barde! Allons!"

Lui laissant une expression de visage déterminée, thétis lui souhaitais autant de courage que nécessaire et avançait donc, déterminée, en direction de cette dite silhouette.

( écoute juste le début, la fin est pas terrible XD )

Soudain une mélodie très fine et subtile, presque agaçante perçait l'air, comme si une Sirène tentait désespérément d'attirer son marin à elle. Tout à coup derrière nos deux protagonistes, une énorme vague assourdissante venait de se créer, il fallait se méfier de l'eau qui dort!
Petit à petit, Thétis écoutait également ce chant qui se développait depuis ce rocher, un cosmos noir, terrifiant venait de cette direction et plus le chant devenait fort et persistant, plus la vague se rassemblait en des mètres et des mètres d'eaux. Une vague mesurant plus de vingt mètre en l'espace de quelques secondes, il n'y avait pas d'abris et la force de la vague allait être si dévastatrice qu'elle causerait autant de choque physique aux deux jeunes femmes. il n'y avait pas non plus le temps de chanter.

" - Sivir! Nous devons contrer cette vague! Toi avec ton vent et moi avec mon orichalque, nous allons nous créer notre refuge, vite!"

L'idée était bonne, mais en effet il allait falloir d'abord s'occuper de cet élément énorme avant d'aller voir cette silhouette bien étrange.
Rapidement sans prendre le temps de regarder autours d'elle, la sirène séductrice puisa aussi profondément dans son cosmos qu'elle le pouvait, la couleur rosée de son écaille de corail reprenait de nouveau des formes d'or et de corail, s'allongeant pour prendre cette forme si noble et puissante de l'écaille de la sirène-prétresse
Sa couronne sur la tête, sa cape de soie blanche tenant à voler avec ce vent puisant, prenant la forme d'une queue de poisson, la sirène se concentrait et entre ses doigts fins, l'or de l'Orichalque déjà se créait.

Quelques centimètres se créaient puis la taille augmentait férocement au fur et à mesure de la puissance et du temps, créant une barrière sphérique, un dome ou un abri que Sivir personnalisait et créait comme elle le pouvait en influençant les courants aériens.
Thétis jeta un regard derrière elle, la vague était là, elle eut à peine le temps de mettre une main et son cosmos devant son visage, par réflexe, avant que la brume de cette énorme vague de l'atteigne..



Spoiler:
 

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Ven 22 Juil - 15:00

Spoiler:
 

La honte, la honte, la honte.. mais le pire, c'est que c'est clairement le genre de chanson super entraînante! Si au début, je faisais que fredonner, murmurer, petit à petit, je me laissais emporter par le refrain et je chantais plus fort, me dandinant même sur le faux rythme - oui car forcément, puisque je chante faux, c'est pas tout à faire le rythme de la vraie! - tout en avançant! Je pouvais pas voir que derrière moi, Thétis subissait un vrai supplice! Ah ben tu m'as demandé de chanter, faut assumer!

L'avantage, c'est que je devais surement chanter tellement faux que le cosmos en face se calmait! Les vagues étaient moins agressives, les bourrasques aussi, comme si d'un coup, la personne qui chantait en face se disait que ça valait clairement pas le coup de se battre contre moi... ce qui était surement ce qu'elle se disait.
En tout cas, on approchait enfin de la fin du pont et je cessais de chanter, Thétis n'en pouvait plus la pauvre...

«C'est vrai que j'aurais pu choisir quelques chansons de marins, ça aurait pu être marrant. M'enfin j'en ai en stock aussi hein?» et au moins, ce genre de chanson, on s'en fout un peu de les chanter faux «mais j'avais peur que ça excite un peu l'autre en face... les sirènes ont tendance à chanter pour attirer les marins, je me disais que chanter ce genre de chanson risquait de lui faire croire que j'en étais un...» bon j'en suis une mais voilà quoi! Je chante si mal qu'elle aurait pu croire que j'étais un mec tiens!

Bref, on était désormais sur la berge et le château se dressait, droit et menaçant devant nous. La porte était visible aussi même si elle n'était pas à côté, sauf qu'il y avait quelqu'un. Quelqu'un perché sur un rocher pas très loin de l'entrée, je ne voyais que sa silhouette d'ici, mais elle dégageait un cosmos menaçant...


«AÏEUUUUUH!!!» alors que Thétis m'avait chopé le bras pour me parler d'un quelconque danger qui nous attendait - encore? - je ramenais ma main sur mes reins «l'écaille me brûle!» je me mettais à trembler un peu, mais en regardant Thétis, ça se calmait, sauf que dès que je me tournais vers l'ombre au loin, ça me brûlait à nouveau!

«Mais aïe!! C'est quoi ce bordel? Chaque fois que je pose les yeux sur le machin là bas, j'ai l'impression d'avoir le cul en feu! Et vas-y, j'ai l'impression d'avoir qu'une envie, c'est de la bouffer en sushi...» car je voyais de là une sorte de queue de poisson, mais je m'adaptais peu à peu à la douleur lorsque je posais les yeux sur la chose au loin, mais une chose était sure, j'éprouvais une sorte de haine farouche à son égard...

Sauf que j'allais pas trop avoir le temps de m'en soucier, la chose décidait de nous attaquer, de nous empêcher d'avancer. Je me tournais pour me placer aux côtés de Thétis, poussant un soupir d'agacement face à la situation

«On peut même pas se poser cinq minutes.. je crois que j'aurais davantage utilisé mon cosmos dans ces cinq dernières heures que dans ma vie entière!»

Elle avait changé d'apparence, son écaille recouvrant son corps de nuances douces et rosées, je devais reconnaître qu'elle était canon quand même! Pour ma part, je ramenais mes mains devant moi, je sentais un filet de sueur couler le long de mon dos... je commençais sérieusement à fatiguer. J'ignorais la différence de puissance entre Thétis et moi, mais je la classais quand même dans un rang or, là où je ne suis qu'argent... je n'ai probablement pas les mêmes capacités qu'elle, ni les mêmes limites.. aussi je murmurais doucement

* ma chère Amphitrite, si tu veux que je pète la gueule à la demoiselle plus loin, va falloir que tu me files un coup de pouce! *

Qu'est-ce que j'ai pas dit... madame n'aime pas du tout qu'on la tutoie, mais d'un autre côté, je m'attendais pas du tout à ce qu'elle m'entende! Le nacre commença à me brûler violemment, tout mon dos était en train de se recouvrir, mes jambes, je ne pus m'empêcher de hurler sur le coup et c'est alors que pendant quelques secondes, minutes peut être, je fus transformée en statue de nacre...

Juste le temps que la vague s'abatte sur nous, Thétis fut protégée par son orichalque, et moi, figée dans le temps, je n'avais rien eu...
Le courant s'échappa, devenant écume et douceur, alors que le nacre se dispersa et que je reprenais forme humaine. Tombant à genoux, haletant comme si mon corps entier me brûlait et que tout oxygène m'avait abandonné, je levais les yeux vers Thétis, les yeux embués de larmes


«Ok... rappelle moi de ne plus jamais contrarier Amphitrite...»

Bon ok, elle m'a sauvé les miches, mais elle aurait pu y aller mollo quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Ven 22 Juil - 18:00

Thétis avait juste eu le temps de lancer un ultime regard en direction de la statue de nacre avant d'être totalement anéantie par la vague salvatrice, elle avait compté sur Sivir pour créer l'isolation, mais cette dernière était largement plus occupée à parler d'Amphitrite et d'observer son écaille bouillante qu'elle en oubliait que les deux jeunes filles pouvaient perdre la vie à tout moment.
Quand Sivir reprit conscience qu'elle n'était plus en nacre dailleur, à quatre pattes en train d'haleter très fort, elle n'avait pas non plus vue ni sentie que sa compagne avait été totalement soufflée du pont.

C'était à se demander ,si, la situation bien que burlesque, se tendant au ridicule n'était pas faite pour destabiliser les deux femmes. Après tout Poséidon n'avait-il pas interdit la venue de toute être humain? Sur son rocher, l'inconnue continua de nouveau de chanter de plus belle, son cosmos brillant d'une lueur maudite, présentait une nouvelle attaque.

Dans l'eau, totalement assommée, Thétis se faisait balader de droite à gauche par les courants puissants, son écaille lui permettait d'éviter que son corps ne se brise fondamentalement entre les vagues puissantes et les rochers. Elle reprit conscience assez lentement, tout simplement en entendant encore une fois ce chant sonner, ce qui la fit froncer l'arrête de son nez en prenant une expression belliqueuse.
Non, elle ne se laisserait pas faire et elle ne comptait pas non plus laisser Sivir seule face à l'une de ses soeurs sirène, même si cette dernière souhaitait sans aucun doute les massacrer toutes les deux.

Elle était blessée, son bras droit saignait légèrement et une petit égratignure sur son front montrait bien qu'elle s'était tapée la tête contre les rochers, elle passa brièvement sa main sur sa blessure puis se remit à nager contre le courant, faisait brûler son cosmos, juste ce qu'il fallait, pour ordonner à son élément de se tenir tranquille auprès d'elle.
Elle savait qu'elle allait devoir laisser Sivir se battre quelques minutes, elle devait vérifier si, tant qu'elle était dans l'eau, s'il n'y avait pas un autre moyen d'accéder à ce temple, par dessous la mer par exemple?

Elle patrouilla doucement entre les roches, faisant taire au plus bas son cosmos et à quelques mètres du dessous du temple perché à la fin du temple pu trouver une sorte de trappe, elle afficha un sourire et fit demie-tour, une idée germait dans sa tête, elle n'allait pas plaire à Sivir mais il fallait le faire!

Prenant son élan, elle était loin de Sivir, elle attendait l'opportunité.
Sentant les remous dans les courants ascendants et l'eau se lever, elle n'attendait plus, d'un mouvement prompt et claquant de sa longue queue, elle nagea avec le courant jusqu'à atteindre une vitesse folle.
Thalassa venait de nouveau de lancer l'une de ses vagues dévastatrices et elle était certainement plus puissante que celle qui avait ébranlée thétis.
Alors jouant le jeu, elle se faufila dans la vague et au moment ou elle allait s'abattre, se propulsa de l'eau pour atterrir sur sivir.

Elle vola sur la jeune femme, mais ne lui accorda pas son attention, ses yeux étaient rivés vers l'autre rive. Elle eut juste le temps de l'attraper par les hanches, au même temps ou la vague passait pour l'attirer de l'autre coté de l'eau.
Plouf! Les deux femmes accompagnèrent les relents de l'énorme vague sans aucune blessures, directement, Thétis fit cesser les courants autours des deux femmes et leva le bras, dans l'eau profonde, vers la trappe destinée à ouvrir le dessous de la cache aux trésors.





_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sivir
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
Tempête en décembre, t'en chie en Janvier.
avatar


Messages : 277
Date d'inscription : 17/02/2016

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
30/50  (30/50)
Faction: Loki

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Ven 22 Juil - 18:26

Spoiler:
 

Être transformée en statue de nacre, sérieusement là, j'avoue que j'ai jamais connu pire comme sensation! C'est comme se faire engloutir par un... un serpent peut être? Ce sentiment qu'un truc vous recouvre tout le corps au point d'en étouffer! Je crachais mes poumons sur la pierre humide, j'avais même pas réalisé que Thétis n'était plus là et je lui parlais comme de rien n'était... ah oui c'est vrai, on était censé contrer cette foutue vague à deux, mais j'avais eu comme qui dirait un petit problème technique!

«Thétis?»

Oh merde... je regardais à gauche, à droite, elle n'était nulle part?

«THÉTIS!!» yargh! Fichu cosmos menaçant qui s'y remettait! Et l'autre connasse qui semblait bien rire de voir que Thétis avait disparu! Je me tournais vers elle, le regard noir avant de commencer à m'avancer vers elle, le poing dressé

«Toi ta gueule!» j'espérais juste que ce soit pas une déesse aussi, mais m'en fous! J'armais mon poing et j'usais d'une tornade de vent pour aller lui coller mon poing dans la tronche! Sauf qu'elle intensifia son cosmos et son chant au point que ma propre tornade se retourna contre moi, j'étais emportée par le vent et j'allais voler contre un rocher, crachant du sang alors que j'avais l'impression que mes os venaient d'être brisés dans mon dos!

Je lui lançais un regard noir, l'écaille d'Amphitrite m'avait un peu protégé en amortissant le choc dans mon dos, visiblement, elle n'aimait pas davantage cette pimbêche!

«Tu commences sérieusement à me les briser toi!» elle se remettait à chanter, aussi je faisais de même! M'approchant d'elle, je reprenais ma chanson de toute à l'heure, chantant fort et faux, la regardant avec un air de défi alors que son visage changeait d'expression et qu'elle cessait peu à peu de chanter

«T'aimes pas quand je chante hein?» et je continuais, elle paraissait vraiment agacée et je concentrais mon cosmos à son paroxysme tout en continuant de chanter, le vent s'intensifiait autour de moi alors que je fermais les yeux pour réussir à chanter en même temps, je ne voyais pas que derrière moi, elle me préparait une énorme vague!

C'est alors que je sentis qu'on m'agrippait, je sursautais avant de voir des cheveux blonds passer dans mon champs de vision et j'étais soulevée, emportée par le courant! Je voyais cette connasse de sirène s'éloigner de ma vue avant que j'ai pu lui porter la moindre attaque, et là plouf! Je me retrouvais dans l'eau, ballottée par le courant, tête en haut, tête en bas, jusqu'à ce que Thétis parvienne à faire calmer le courant...

Je secouais la tête, nageant et essayant de ne pas vomir après ce petit séjour de montagnes russes, et je regardais la sirène blonde. Ça faisait plaisir de la voir tiens! J'ai cru qu'elle avait claqué! Elle me montrait quelque chose, je me tournais pour regarder et j'affichais un large sourire! Nageant jusqu'à la porte, j'affichais un air blasé en voyant qu'elle s'ouvrait pas facilement! Ça aurait été trop facile tiens!
Je concentrais donc - encore, décidément - mon cosmos, l'air tourbillonna autour de ma main et je venais la poser à plat sur la porte qui finit enfin par s'ouvrir sous la force du courant, je me hissais alors par l'ouverture avant de tendre la main à Thétis pour qu'elle me rejoigne


«Tu sais qui c'est l'autre Ursula là? J'ai l'impression qu'Amphitrite ne l'aime pas beaucoup...» en tout cas, je réalisais l'endroit où l'on se trouvait et je me figeais... la vache! N'importe quel pirate tuerait pour voir un tel endroit au moins une fois dans sa vie! Des vestiges des temps mythologiques, des statues parfaitement conservées, des œuvres d'art, des bijoux aussi.. je m'avançais pour voir une magnifique étoffe qui semblait être de la soie mais qui devait surement avoir une provenance divine, je n'osais même pas la toucher..

C'est alors que je vis une drôle de paire de chaussures, des sandales de cuir, en apparence simple et pourtant de décoration raffinée, et des petites ailes sur les côtés? Je me tournais vers Thétis, abasourdie

«Est-ce que... ce sont les vraies? les sandales d'Hermès?» mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine... les sandales mythologiques qui peuvent vous faire traverser la Terre entière en une seconde à peine... grimper les plus hautes montagnes, descendre dans les gouffres sans fond... je tendais la main mais je n'osais pas les toucher non plus, je trouvais ça juste... incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   Sam 23 Juil - 12:38

( on va continuer de RP sans prendre conscience de Thalassa pour le moment, on s'occupe à l'intérieur en attendant son arrivé XD genre, on peu trouver des animaux, des trucs bizarre ou raconter les histoires de objetS? nefin je ne sais pas, on improvise :p c'est ce qu'on sait faire de mieux Razz )

En utilisant son cosmos sivir réussissait à ouvrir la trappe qui menait sous le château des trésors de l'empereur des mers, par crainte plus que par suspicions, Thétis montait la garde, son armure dorée aux reflets roses toujours développée magnifiquement, elle était au taget du moindre bruits ou manifestation dans ces eaux sauvages. Quand la belle pirate eut réussit également à se hisser, elle vérifiait une seconde fois avant de se hisser également, l'eau de cet univers n'entrant, curieusement pas dans la cale, elle restait totalement à l'écart. Normalement la salle aurait du être submergée.
Thétis agita sa large queue voilée et fit ainsi tomber bon nombre de pièces et d'or sur son sillage, c'était la première fois que son armure refusait de reprendre l'apparence terrienne.

Frustrée et incompréhensive, elle rassemblât ses longs voiles opaques scintillant avec ses doigts dfins et rassembla sa longue et large queue sous ses fesses. Sa queue, parlons-en, vivait au rythme des battements de son coeur, se gonflant quand elle inspirait et se dégonflant tout autant mais là n'était pas le problème, le véritable point qui l'entravait était la taille de cette queue, certes magnifique, mais au combien encombrante!
Elle faisait la fière et paradait avec à l'extérieur, mais ici dans cet endroit confiné c'était bien un supplice, toisant les trois mètres même plus, les voiles et les longues nageoire se dépliaient, comme totalement dilatées par ce lieu qu'elle ressentait, bizarrement comme le sien.

Elle leva la tête vers le plafond et soupira profondément, la cime de sa longue nageoire se levant, agacée avant de claquer dans l'air et de nouveau faire voler les pièces. Elle ne pouvait rien faire et son cosmos, même sans être utilisé, n'aidait pas à enlever cette forme. Alors elle attendait, un bras tendu pour la tenir sur le sol, l'autre à toucher et frôler son armure en quête d'un bouton ou de quelque chose.

Elle n'était pas aussi regardeuse que Sivir, les trésors sont bien beaux, mais non nécessaire au bonheur des Atlantes! toutes ces pièces et pierreries étaient des amas de conneries qui attiraient la plus foudroyantes des malédictions: Celles de Poséidon. Quiconque les volaient risquait bien pire que la mort, en comparaison, Jack sparrow pouvait bien aller se rhabiller avec son Black Pearl!

Tout à coup, Thétis se redressait, la poitrine palpitante, rester ainsi hors de l'eau dans cette forme lui demandait un minimum d'effort et de concentration. Son armure dorée aux reflet de l'aube luisait d'une lumière interdite tandis qu'elle essayait tant bien que mal de se lever, un peu comme une otarie, en poussant sur ses deux bras pour observer Sivir et sa trouvaille.
Sa large queue lui retomba sur la tête en un "flop", lui cachant totalement la vue, elle grogna.

" - Je ne sais pas si je peux te rassurer en disant cela, ma chère..."

Elle écarta doucement le voile opalin brillant de sa nageoire d'un geste lent, elle retomba mollement sur le sol. La sirène relança un regard un peu gênée vers Sivir puis acheva

" - Mais tout ce que tu vois, ressens et vis ici n'est que vérité. Tu as peut être trouvé les sandales d'Hermès, mais regarde plus loin, là-bas..."

L'otarie se cala sur l'un de ses bras musclé et tendit l'autre vers une sorte de jarre qui semblait être en bronze ternie, des pierreries étaient insidieusement et magnifiquement bien planté sur ses hanses.

" - Tu as également une jarre permettant d'invoquer un Djinn, des lampes à génie. Des bagues de prolifération, des bijoux de pouvoir et de royauté, des bijoux, soieries ensorcelées et créer uniquement par les dieux pour les dieux. Fais attention, chaque bijoux est précieusement gardé par un sceau de malédiction."

Elle préserva un sourire fendant et nicha son menton entre le creux de ses deux mains, tête au sol pour se reposer, sa queue continuait de battre allègrement au dessus de sa tête comme un palmier pour l'aérer.

" - Et quand Poséidon lance une malédiction, elles sont sournoises et terriblement affecte pour le commun des mortels. Elles touchent les proches, la famille mais aussi les cent prochaines générations du porteur. Rien à voir avec ton Jack sparrow donc. cependant si tu veux quelque chose, n'hésite pas à me l'envoyer, je saurais comment lever une pareil malédiction. Je te dois au moins ça, pirate!"

Le nez légèrement renfrogné, elle lui tira le bout de la langue en riant légèrement, il était facile pour elle de lever la malédiction de Poséidon, il suffisait tout simplement de faire en sorte de trouver le sceau et le combler par un peu d'orichalque, ainsi le cosmos divin ne ferait plus effet.
Le temps que sivir regarde et cherche toutes les magnificences de ce lieu, Thétis s'attardait sur les torches, les peintures et les oeuvres d'arts magnifiques qui ornaient le plafond et chaque recoins de ce lieu renfermé.

Ses iris s'écarquillèrent à la vue d'un tableau d'un seul, elle avait l'impression que la femme, magnifique, cette sirène observait secrètement Sivir et Thétis, elle ne semblait pas sourire ni être triste, cependant ses bras élancés et sa posture incitaient à ...
Thétis regarda la porte de l'entrée principale. Peut être s’agissait-il d'un message? En tout cas la sirène était magnifique.

" - Mais c'est pas croyable! Regarde Sivir, Regarde!"
Spoiler:
 

Au centre de sa poitrine, demeurait une pierre d'un rouge flamboyant sur laquelle était dessinée exactement la même écaille d'or que portait Sivir. Coïncidence? Ce tableau était donc une oeuvre d'art représentant l'impératrice de l'océan? Amphitrite?
Thétis pu nettement distinguer quelque similitudes, entre les cheveux, la couleur de sa queue qui était la même, cependant la sirène sur la peinture était tournée vers Sivir...

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [FB]Le chant des insoumis -chapitre II avec Sivir -
» RP avec un méchant gentil...
» /!\ Chef de clan méchant ! /!\
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Mers et Océans :: Pilier et temples du Pacifique Nord-