Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Ven 5 Aoû - 12:09

En entrant sur ces mers gelées, connues pour son froid mordant et mortel vous pouvez dors et déjà sentir des effluves de cosmos, puissants, un parfum antique se dégageant avec volupté dans cette ambiance et ce décors immaculé.
La mer était d'une blancheur incomparable et la proue de vos navire pouvaient difficilement avancer sous l'épaisse couche de glace qui se créait à chaque instant, comme si un mal, une connaissance savait votre position et décidait dès vos premiers pas sur la mer gelée du Niflheim, de vous faire faire demie-tour face à l'épreuve neigeuse de la nature.

Mère nature elle même décide de se mêler de votre sort, au bout de quelques heures à peine après votre voyage, une pluie battante de grêlons gros comme des balles de tennis tombent sur vos bâtiments, pour les pauvres hommes essayant de déblayer la neige, se situant dehors, se recevoir un grêlon de cette taille les tuent sans qu'ils n'y comprennent la raison.

Un messager rentre dans votre cave, elle est froide, gelée, vos hommes ont les lèvres bleutés et grelottent, ils sont prêts à tout pour vous et vous ont même déjà offert leurs laines, leurs pulls et leurs couvertures afin que vous ne puissiez pas mourir de froid.
Vous les voyez, ils sont déterminés et prêt à en découdre, ils n'ont par la peur de mourir ni de souffrir, mais on l'angoisse persistante de vous décevoir.

Avançant péniblement dans la glace, vos bateaux vont bientôt arrivé à une distance ou il ne sera plus permit d'être visible.

C'est là que vos personnages interviennent, je vous laisse libre court à vos posts d'introduction et laisserais le joueur/Modérateur/PNJ Obscurdia s'occuper de vous.
Si un problème se manifeste n'hésites pas à me harceler Wink
Thétis.




--------------- Message que vous recevez entre deux de la part de Hermès qui vient vous visiter sur votre bateau --------------

(hrp Ce passage sera à ajouter dans votre RP quand vous aurez poster votre premier post.
Ca serais bien que vous avanciez les loulous!)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Ven 5 Aoû - 18:13

Cela faisait des heures que nous avancions péniblement... si on pouvait appeler ça avancer tant la vitesse était ralentie par la glace que le bateau avait toutes les peines du monde à briser. Je sentais le cosmos de ce pleutre de Julian Solo à quelques encablures et je ne parvenais toujours pas à comprendre pourquoi il n'usait pas de ses pouvoirs pour nous permettre d'avancer à une allure décente. Je ne suis pas un idiot, je sais que notre présence doit restée secrète tant que nous n'avons pas atteint les côtes mais il aurait pu appeler les grands mammifères marins comme les baleines à bosse pour briser cette glace par endroit et faciliter nos manœuvres. A moins qu'il n'en soit tout simplement pas capable. Le cosmos d'un dieu n'est pas une chose aisée à manipuler pour un simple mortel qui a eu le cul béni pendant toute sa vie. Rien que de repenser à cette enfant de salaud de Julian Solo et la manière dont il a permis que notre empire soit réduit à néant m'emplissait  de rage. Dire que cet imbécile heureux avait même oublié son précieux Trident. Vous imagineriez Athéna sans son sceptre ou Hadès sans son épée? Ben Poséidon, empereur des mers se balade les mains en poche. Crétin !!!

Autour de moi les hommes d'équipages n'en menaient pas large. Certains avaient fais les fier en me donnant leurs couvertures et semblaient le regretter amèrement maintenant tant le froid était prenant. Je pense avoir entendu certains hommes dire qu'il y avait déjà des morts. Je repoussais les couvertures inutiles pour me relever. Une maîtrise suffisante du cosmos permet discrètement de se tenir chaud sans éveiller les soupçons de qui que ce soit.
Je gardais uniquement sur moi une cape foncée qui avait pour seule utilité de couvrir les reflets de mon écaille. Téthis vint me rejoindre sur le pont et me fit remarquer que la couche de glace ne faisait que de s'épaissir comme si elle tentait avec une volonté propre de nous ralentir alors que nous devions approcher de notre destination.

Je sautais pour me retrouver quelques dizaines de mètres en avant du bateau. Briser la glace à la main aurait été un jeu d'enfant pour chaque gradé présent sur les bateaux déployés mais Thétis d'un signe de la tête me dissuada de tenter l'expérience. Julian Solo avait donné ses ordres et elle tenait à lui obéir...faute de mieux je pouvais toujours lui proposer l'idée mais le mot final lui reviendrait. Je ne pu m'empêcher de jeter un œil vers le bateau qui le transportait et nos regards se croisèrent. Je ne lui offris pas le plaisir d'un signe de tête ou d'une courbette. Cet humain ne méritait que ma haine pour retenir ainsi le pouvoir de Poséidon et je pense qu'il dut percevoir que nous n'étions pas fais pour nous entendre. Quoi qu'il en soit le plan était d'obéir tant que maintenant et c'est ce que nous allions faire.

Je laissais deux hommes m'aider à remonter sur le navire. Non pas que cela était nécessaire mais ils aimaient se sentir utile envers moi. Depuis ma petite expérience au Pilier du marais des brumes je pus remarquer que beaucoup d'entre-eux avaient pour moi une toute nouvelle forme de respect. Thétis m'avait mis au courant que ma "disparition" et ma "mort" avaient jeté une certaine forme de discrédit sur moi mais mon épreuve de force qui les avait quasi tous mis à genoux leur fit comprendre que si j'avais perdu c'était que j'avais rencontré un adversaire plus persistent que moi...et que j'avais été suffisamment con pour lui montrer chacune de mes techniques avant de lui laisser choisir celle qui le tuerait. Quel idiot je fus... Enfin soit, j'en avais tiré les leçons et développé de nouvelles techniques plus puissantes que les précédentes.

Les deux hommes m'aidèrent donc et un troisième vint poser une horrible couverture puante sur mes épaules. Je choisi de la garder pour le moment. Ils aimeraient le geste je suppose. Thétis se recula. Je pense que l'odeur de chien mouillé l'indisposait réellement... quelle petite chose précieuse qu'une sirène...

Le messager qui accompagnait mon navire vint à ma rencontre. Je montais sur le coté du bateau, attrapant d'une de mes mains protégée par mon armure divine l'un des cordages pour attirer l'attention de Poséidon et Loki, leur envoyant un message télépathique.
Sur chaque navire y résidait un messager, ce dernier allait s'avancer vers les deux divinités pour leur demander non seulement de stopper le cosmos car la terre est bientôt accessible, mais également de faire en sorte que les marinas, les Ases ou qu'importe étaient-ils, puissent briser la glace depuis l'eau, il allait donc falloir nager sous cette eau glacée, et la percer pour continuer notre avancé.
J'espérais qu'ils acceptent cette idée, nous n'étions pas nombreux à résister au froid glaçant du vent et à l'humidité pénétrante des flots. Les hommes étaient éreintés avant même de commencer le combat. Il est courant de dire qu'un soldat aux pieds mouillés est un soldat mort alors imaginez si il est trempé des pieds à la tête et que son âme se noie dans l'inaction. Je guettais la réponse de ce crétin de Solo... Par les sept mers, faites qu'il aie une once de bon sens... Par pitié.
Réunis derrière moi se tenaient Téthis vêtue de de son écaille de Sirène ainsi que mes troupes parmi lesquelles se trouvaient mes quatre nouvelles disciples, guettant aussi un signe précurseur d'une action à venir. Autant Thétis parvenait à se contrôler, autant mes disciples trépignaient de se jeter dans l'action et de défouler leur corps en cognant sur quelque chose. A leurs cotés les autres Marinas tentaient de leur mieux de me montrer leur volonté de passer eux aussi à l'action.
Ils n'étaient pas tous doués mais ils étaient braves et dévoués. En attendant que le pseudo dieu prenne sa décision je pris sur moi de rassembler les corps de ceux que le froid avait emporté et d'organiser une mise à l'eau en guise de funérailles. Cela aurait au moins le mérite d'occuper l'équipage et de les canaliser sur autre chose que l'attente.

Les corps coulaient à pic lorsque Thétis vint vers moi. Le messager avait la réponse de Poséidon. Enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 9 Aoû - 9:33

Armure divine de Thétis
Ressens l'appel de L'Océan



Pour l'embarquement, la sirène séductrice s'était acquittée tout simplement d'une cape blanche écru tranchant sur des tons rose opaques très douce et chaleureuse, dotée de broderies et de filins dorées, le symbole d'un trident colorés en corail et en orichalque était la seule démarcation qui singularisait ce vêtement.
Non d’apparat, cette simple cape singulière symbolisait tout simplement la hiérarchie de la jeune femme et quiconque n'y ferait pas attention y serait sensiblement punit.

Ce pourquoi durant tout le long du trajet, la jeune femme s'était isolée, seule dans la salle des poudres et des canons, les ouvertures multiples vers l'extérieur lui permettait déjà de s'adapter au temps peu commode et d'avoir une vue stratégique d'ensemble des autres navires par les fenêtres des canons.
Io avait prit possession de la cabine de commandant, quoi de plus normal et la sirène elle, restait secrètement caché dans la cale, en attendant d'aller sur le front.
Jusqu'à ce qu'un malicieux messager vienne ouvrir la porte pour l'appeler et l'inviter à voir le pont.
C'est bizarre, le général Io n'avait pas besoin d'elle pourtant, qu'est-ce qui poussait le messager à ainsi faire sortir la sirène de son trou?

Soupirante, elle resta un moment dans la cale à observer tour à tour les tonneaux de poudre, elle caressait brièvement son bracelet d'argent, celui-là même qu'elle avait acquit dans la tour d'ivoire d'Amphitrite, un collier qu'elle avait adroitement entortillé autours de son bras fin, une chainette d'argent, simple au bout duquel se pendait un artéfact complexe et splendide, une coquille d'escargot en orichalque, sensé redonner de l'esprit à l'empereur des océans.
Pourvu que l'impératrice des tritons ne ce soit pas gourrée en créant cet artéfact, Thétis aurait  l'air de quoi?
Effleurant une dernière fois l'artefact du bout de ses ongles fins, elle put ressentir l'appel de l'océan au bout de ce pendentif; Fronçant les sourcils elle comprit le message avant même de monter sur le pont.
Entre ce bracelet et le cosmos de Poséidon raisonnait une sorte de lien indéfinissable qui permettait aux deux partit de se comprendre et s'attirer, comme le trident, excepté que ce bracelet était fait et créer par la reine des reines.

Thétis enjamba donc le pas de la porte, son armure rose sur le dos, elle savait déjà pour la neige et la glace mais également pour que le fait que le navire peine à avancer, depuis sa cale, il était plus aisé d'observer l'extérieur, les grêlons également, aussi esquivant quelques-uns, elle arriva aux cotés du Général Io, la main sur un cordage, sa cape sombre et soyeuse flottant allégrement dans la brise folle de ce blizzard.

La jeune sirène observa un instant Io, il était à l'affut du moindres message cosmique, comme accroché à la moindres parcelle d'espoir, tiens donc? Accepterait-il un message transmit depuis la main de ce cher Solo? Cela ne lui ressemblait pas.

Ce qui semblait le plus lourds à supporter pour la jeune femme n'était pas les grêlons ni les cadavres, mais les trois filles derrière elle qui n'arrêtaient pas de se chamailler pour aller au combat, mais également à se dissiper pour parler broderie et l'une ne semblait pas apprécier que Thétis détienne une cape et pas "elles". La jalousie féminine, sans aucun doute.

Au moment ou cette fille effleura, à peine le tissu, elle se prit un méchant cou de coude dans son nez, elle tomba lourdement sur les fesses en injuriant Thétis.
Dissipée, folle, elle proliférait des insultes envers la sirène qui ne sciait pas son regard, l'ignorant totalement avant de retourner son regard, calme et serein, vers l'océan.
On ne touchait pas aux artefacts divins, on ne touchait pas à SA cape offerte par Poséidon le jour de son baptême de représentante, c'était tout. Io pouvait dire ce qu'il voulait, qu'on ne frappait pas ses disciples ou, qu'elle ne devait pas les tuer, la raison du seigneur et bien plus forte que celle de trois greluches indisciplinées.

Que faisait Poséidon? Pourquoi avait-il embarqué sur le même navire que Loki? Pourquoi abandonner son équipage? Pourquoi Thétis devait-elle rester en retrait alors que leurs hommes crevaient sans qu'on ne puisse rien en faire?
Io se mit même à compter et rassembler les corps pour les jeter par-dessus le pont, la sirène ne bougeait pas d'un poil, en temps de guerre il saut savoir reconnaître sa place.
Le problème ici, c'était qu'elle allait devoir non seulement se montrer comme la plus gradée mais également protéger la plupart des personnes sur ces navires.
Autant dire que cela était complexe. C'était peut être le moment idéale pour montrer qu'elle méritait son grade? A fond d'elle, elle se fichait de montrer quoi que ce soit aux autres, tout ce qu'elle voulait, c'était que son empereur revienne, rien d'autre.

Soudain, la jeune représentante afficha un sourire mystérieux tandis que l'escargot complexe d'orichalque se mit lentement à briller autours de son poignet, affichant une légère moue de dégoût, le bracelet appelait au septième sens, il fallait agir, elle ne pouvait se permettre d'utiliser son cosmos, Poséidon le lui avait interdit et il en était de même, le messager les avait mis en garde.

Elle lança un regard déterminé et enflammé vers Io, son sourire s'étirant de plus belle, montrant une facette d'elle qu'il n'avait sans doute jamais connue, elle ajouta d'une voix suave et pleine d'audace:
" - Allez chercher le trident Général Io, n'utilisons pas notre cosmos, mais faisons en sorte que les autres le fassent. "

Les autres le feront pour servir d’appât pendant qu'ils casseront la glace et forceront le passage des navires. Encore des pertes à prévoir, mais de toute manière le genre humain n'était pas ce que préférait Poséidon, encore fallait-il le comprendre, alors qu'au loin, le seigneur des mers allait également plonger, enfin se mouiller pour faire avancer ces navires.
" - Et Donnez l'ordre à vos pimbêches de se cacher en attendant que l'on revienne, ou je les exécuterais moi-même. Fautes aux grêlons où peut être ces monstres qui vont attaquer les utilisateurs de cosmos. Si ce messager nous a prévenu, c'est qu'il y a forcément une raison moins neutre que celle de nous faire passer incognito. "

Un dernier regard vers l'océan, montant sur une balustrade elle souriait ressentant l'appel de Poséidon comme jamais, Io l'avait-il ressentit, lui? Elle retourna son visage vers ce dernier tandis que sa cape ornementale semblait s'emmêler infiniment entre ses longues jambes, interminables, épousant ses courbes telle une véritable queue de poisson.
Elle afficha un long sourire mystérieux qui en disait long: L'eau était certainement plus que gelée, ans cosmos les hommes périssaient au bout de quelques minutes, mais eux, les généraux? De quoi étaient-ils capable?

Sans attendre plus longtemps et sans hésitation, elle lui fit une brève invitation de la tête avant de plonger rapidement dans cette eau cristallisée.
La morsure du froid épousait l'armure de la jeune sirène, sous l'eau et par le bracelet qui rentrait en raisonnance avec le cosmos de l'empereur, son écaille changeait littéralement de forme et de couleur ( image du poste)
les voiles de ses jambes s'agrandirent, s'ondulèrent, son casque disparaissait devenant diadème comptant trois aiguilles brodée au dessus de ses oreilles, sa cape n'était qu'un ornement qui s’enchevêtrait comme une véritable queue de sirène autours de ses hanches.

L'armure lui donnait chaud, le froid n'était plus mordant même si ses bras et son corps était exposé, son écaille et l'orichalque lui prodiguait tout ce dont son corps avait besoin.
Ondulant dans son égalent, elle attendait en exerçant quelques cercles dans l'eau, saltos et roues que le général Io descende de son navire pour se mouiller également, afin de redonner le trident à son seigneur.
Thétis ne pensa ni a Isaac, Sorento ou les autres généraux, deux étaient bien assez pour casser cette glace et faire avancer cette conquêtes.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Ven 12 Aoû - 12:41

Sans prendra la peine dé répondre à Thétis le général prit en main le Trident "oublié" par Solo. Dans le regard de ses hommes il voyait une sorte de révérence à le voir parader ainsi paré de l'arme divine. Il s'imaginait bien que pour eux c'était probablement un signe de bon présage. Etre sur le bateau que "Poséidon" avait béni de son Trident, la protection divine sur ses troupes galvanisées. Io dut se résoudre à penser que la volonté de ses hommes était aidée par la présence du Trident et non uniquement par leur confiance en lui ou en Thétis mais peu lui importait tant qu'il obtenait ce qu'il voulait. Que l'hôte de Poséidon oublie son Trident était un signe en soi, cet idiot en oubliait même son seul symbole de pouvoir. Io en profiterait donc comme bon lui semblerait pour le bien de l'Empire.

Revenant vers la rambarde il posa un pied sur la marche et posa sa main libre sur la broche discrète qui maintenait sa cape aux couleurs ternes sur ses épaules pour dissimuler les reflets de son armure qui elle resplendissait littéralement vu la proximité avec le Trident. Si il ne voulait pas user de son pouvoir et si il doutait même d'y parvenir, il sentait le cosmos de Poséidon passer du Trident à l’orichalque de son Ecaille. Si Solo était son hôte, Io sentait que le véritable Poséidon n'était pas loin d'eux et cela le fit sourire imperceptiblement.

Lorsque Thétis lui fit remarquer l'attitude de ses disciples il ne put que leur jeter un regard assassin. Si il n'aimait pas toujours l'air que prenait la sirène vis-à-vis de lui, il ne supportait pas l'insubordination et le manque de respect que ses protégées semblaient oublier un peu trop souvent en pensant qu'elles étaient sous sa protection. Les quatre filles comprirent le message que Io leur envoyait du regard et elles ne tenteraient pas le diable à l'avenir. Elles allaient devenir ses disciples, et il comptait beaucoup sur le potentiel dont elles avaient fais preuve pour que l'une d'elle devienne capable de porter une écaille et l'assister.

Io sauta sans hésiter à la suite de Thétis dégrafant la broche qui maintenait la cape sur ses épaules, la laissant s'envoler et atterrir sur le pont du bateau où il fut rapidement ramassée par l'équipage qui regarda le général et la Sirène s'enfoncer dans le flots sous l'épaisse couche de glace.

Sous l'eau l'atmosphère changea du tout au tout. Au bruit du vent et des grêlons succéda le silence de la violence des courants sous marins. Io put assister à la métamorphose incroyable de Thétis. Les reflets de son armure étincelaient malgré les rares rayons de lumières qui perçaient la glace pour se réfléchir sur l'orichalque transformé. Cet instant fugace fut magique, bien plus que lorsque Thétis avait annoncé son nouveau statut à Io lors de son retour.
Cette jeune femme était pleine de surprises et le général en vint à se demander si finalement elle ne méritait pas un peu plus de respect que ce qu'il ne lui avait montré jusqu'à maintenant.

Son armure transformée, la Prêtresse vint se placer à ses cotés et prit elle posa la main sur la garde du Trident sans chercher à le lui prendre. Visiblement elle avait une idée très claire de ce qu'elle voulait faire et de la manière d'y arriver aussi Io se retint-il de prendre l'initiative pour laisser la Sirène guider leurs actions.
Si il y avait quelque chose à faire ils le feraient ensemble avec le Trident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Dim 14 Aoû - 20:24

( Post PNJ répondez comme bon vous semble Wink si question MP! )
Spoiler:
 



 
Belle de Mort

 
"Prélude "


Sur mon trône de glace, de sang et d'épées j’observais d'un oeil méticuleux et scrutateur ces envahisseurs. Une centaine de flottes dirons-nous pour seulement quatre d'intègres, prêts à me vouer un combat inégalable qui saurait m'être fatale.
Les lèvres bleutés tranchant avec mon teint pâle aussi gelé que ne l'était mon âme, s'étirait, sarcastique, sadique! Ils allaient comprendre Oh oui... Tu vas comprendre ton malheur, Héros!
Toi qui oses fouler cette terre profane, désormais portant l'heureux titre de mon nom!



Que l'on offre une mort lente, agonisante et d'ordre de déshonneur à ces Héros!!! Préparez les Archers, que sonne le Glas de la douce vengeance! CES TERRES SONT LES NOTRES! Que l'on m'appelle la divine Elysha, afin qu'on l'envoie immédiatement sur le souffle de la glace! La perdrix chassera du thon aujourd’hui! MAH AH AH AH AH!

Me levant de mon trône se dressant à des kilomètres de votre arrivée, je descendais mon escaliers de givre pour avancer, laissant mes hommes scrupuleux et assassins, tous des vermines suicidaires et terroristes qui n'avaient qu'une envie, le sacrifice.

J'avançais moi-même vers la ville que j'avais dévasté et dont j'avais également relevé depuis la terre de leur cimetière. Des hommes, des femmes, tous les morts qui m'avaient encerclés dans ce cimetière silencieux furent ramenés à la vie, leur seul volonté exigeaient une douce vengeance, celle de faire souffrir tout autant qu'ils ont souffert pendant leurs derniers instants.

J'étais assez éloigné de mon trône, mais assez proche de vous pour que vous puissiez commencer à sentir la gangrène, l'immense pouvoir de mon cosmos, décuplé par ma Deuillegivre, mon artéfact, broyer vos sentiments d'espoirs et de victoire.

N'est-ce point assez amer? D'ainsi continuer l'aventure sans avoir une once d'espoir? Attendez mes mignons...
Je levais de nouveau ma lame, avide d'âme, mon cosmos la réveillait à nouveau faisant flamber ses runes de glace, ardentes et enflammées.



Briser celui-là n'a pas été du tout repos... LEVES-TOI ARGONIS! TERREUR D'OUTRE MONDE! ET SERT LA CAUSE DE NOTRE TERRIBLE JUSTICE: JE TE L'ORDONNE!"

Je fis une dernière fois exploser mon cosmos et cette fois... Je sentais toute la haine et la colère exploser depuis le bout de mes griffes, ma kamui luisante d'un rayons de gangrène d'émeraude insalubre. Deuillegivre venait inexorablement de vomir L'âme de l'un de mes plus puissants serviteurs.

Soudain, au loin mes chers héros, Thétis et Io...
Malgrè l'eau et la profondeur, qu'importe où vous puissiez être: Vous entendez un effroyable cri perçant fondre vers vous, tel le hurlement d'une bouilloire.
Un flash aveuglant vous traverse, le temps que vous compreniez votre erreur.
J'ai perçu votre cosmos AHAHAHAaa... Si difficile à cacher derrière un trident divin et d'une armure divine! Mes chers petits, il faudra bien plus que cela pour me vaincre!

Vous vous retournez et d'un coup, vous observez les débris de votre navire s'effondrer dans l'eau, vos hommes, vos femmes également, vos scales si jeunes... s'asphyxier sous l'eau en des cris d'agonis effroyablement glacés, silencieux.
Leurs orbites horrifiés, souffrants, blanchis par le voile de l'obscur, sont tournés vers vous, ils vous supplient de les achever.

Un fantôme, un spectre aux allures d'un tourment, prenant la forme que vous souhaitez ( mis vraiment n'importe quelle forme! je m'amuserai avec vous avec après mdr ) s'amuse à décimer entièrement votre équipage, en attendant d'attaquer et tuer la source même de cosmos qui l'a réveillé.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 15 Aoû - 11:14

ElyshaSource: Undead Indian Warrior by MAR5HMA110W

Bordel que je déteste le froid! Y'a pas à dire, quand on est née en Afrique, pour sûr que la neige et la glace, c'est clairement pas mon domaine! Heureusement que je disposais de ma Glory qui me protégeait plutôt bien du froid, et qu'Athéna nous avait également offert sa bénédiction sur ces terres gelées du Nord. Même de l'autre côté du miroir, je n'étais jamais venue dans le Grand Nord, ça ne m'avait jamais vraiment intéressé... et maintenant que j'étais ici, je comprenais mieux pourquoi. Les soldats du coin ne sont que des larves qui ne sont même pas drôles à tuer.

Mais cette fois, on nous avait promis du sang, et des ennemis dignes de ce nom! Mon œil de lynx avait aperçu les bateaux depuis bien plus longtemps que n'importe qui et j'avais apprêté mon unité pour me percher sur un glacier là où je saurais encore mieux les voir. Ces petits fourbes avaient essayé de dissimuler leur cosmos, mais je les distinguais parfaitement d'ici.. j'assistais avec amusement à une sorte de conflit interne, la femme à l'avant venait de frapper l'une de ses subordonnées et si je ne pouvais entendre leur dispute, il semblait bien qu'il y ait des petits soucis d'organisation là bas!


«Elle est marrante celle la!» mais elle récupéra un étrange trident qui me fit froncer le nez. Je ne pouvais sentir sa puissance d'ici, mais le trident est le symbole de Poséidon, elle venait au moins de me dévoiler dans quel camps elle se trouvait! Je n'avais jamais eu l'occasion de combattre l'armée de Poséidon de l'autre côté, allez savoir s'il s'agit d'un froussard comme Arès ou plutôt le genre à foncer tête baissée comme un gros bourrin. J'allais peut être le savoir très vite en observant son double ici. Mais pour l'heure, la belle blonde venait de sauter à l'eau, avec l'autre golden boy et je bandais mon arc avec un sourire en coin

«Messieurs dames, nous avons des cibles de choix par ici!» dès que je reçu l'ordre d'Athéna, mes flèches s'enflammèrent de cosmos et foncèrent droit sur le navire, les pimbêches avec qui Thétis s'était frittées n'avaient guère eu le temps de se mettre à l'abri que la pluie de flèches s'abattait sur eux! Gorge transpercée, œil, cœur, abdomen.. quoi que l'abdomen c'était moins drôle mais ça faisait mal et ça ne tuait pas! Je pouvais absolument tout voir, y compris lorsqu'Athéna déchaîna elle-même son cosmos pour achever notre travail sur ce navire! J'éclatais de rire, me redressant de toute ma faible hauteur pour admirer ce spectacle magnifique, somptueux même! J'aurais tellement aimé qu'Artémis puisse voir ça!

«Allez, on piste les deux pingouins qui ont plongé! Vous vous occupez du machin au cheveux roses, la blondasse est pour moi!» je bondissais souplement pour descendre de mon perchoir de glace, pestant encore contre le froid mordant malgré ma Glory qui me protégeait. Puis je m'enfonçais dans la neige pour courir, pistant le cosmos du trident que je ressentais de mieux en mieux, puis je grimpais sur un autre glacier avant de me mettre en position, arc bandé, j'affichais un sourire des plus amusé, mon cœur battait de l'excitation du combat!! Enfin les choses devenaient amusantes! Fini les habitants paumés des villages ou des petits soldats plus faciles à tuer que des lapins borgnes, maintenant, j'avais enfin une proie, une vraie!

«Allez viens Blondie, montre moi ton joli minois, sors de l'eau que j'empale ta petite tête sur l'une de mes flèches!» fais gaffe chérie, la patience n'est pas l'une de mes principales vertus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 15 Aoû - 13:41

Les deux serviteurs de Poséidon n'eurent pas le temps de faire quoi que ce soit. A peine eurent-ils commencé à élever leurs cosmos en vue de lancer leurs attaques combinées pour briser la glace et permettre au bateau d'avancer qu'ils furent littéralement agressés par un cosmos violent, malsain et qui leur donnait la nausée.
Io dut faire un effort pour tenir le coup sous la pression de cette attaque cosmique. Quelques instants plus tard il sentit un autre cosmos, moins puissant mais tout aussi mauvais qui se focalisait sur eux...ou plutôt sur leur navire. Lâchant le Trident pour le laisser à la garde de Thétis le général se précipita aussi vite qu'il le put, sentant une salve cosmique se diriger vers eux à toute vitesse, chargée de cette odeur de mort et de destruction si particulière, mauvaise, aigre, à gerber. Usant de sa puissance il s'éleva, porté par les flots et guidé par son cosmos pour se poster entre l'attaque et ses hommes.
En trois années sur cette île du Pacifique Sud le général en disgrâce avait appris à aimer les autres, à savoir reconnaître leur valeur en tant qu'individu et les hommes qu'on lui avait confié ne méritaient pas une mort pareille. Il allait faire son possible pour minimiser les dégâts et sauver ce qui pourrait l'être.
Porté par les flots Io regardait l'attaque s'approcher dangereusement. Ses hommes, hypnotisé par leur trépas à venir ne bougeaient pas, résignés à mourir. Io n'appréciait pas cette attitude de qui que ce soit mais il devait admettre que le voile de plomb qui s'abattait sur eux était particulièrement difficile à soutenir. Cette intervention malade devait être d'origine divine tant elle était puissante et tant son spectre était large, inondant la flotte entière sous une chape de malaise, d'abandon, de dépit. Il sentait la volonté de ses hommes faiblir, certains n'attendirent pas le choc de l'attaque pour se jeter à l'eau malgré les températures. Pour ceux-là Io ne pouvait rien. On ne peut sauver ceux qui abandonnent même leur propre vie en dépit de toute logique mais pour les autres sa volonté était de fer. Il allait soulever les océans et déplacer les montagnes des fonds sous-marins si nécessaire mais il ne resterait pas les bras croisés en attendant cette pluie de flammes et de fer.

Repéré pour repéré Io décida de libérer son plein potentiel en augmentant son cosmos au lieu de le cacher comme ils avaient dû le faire jusqu'à maintenant. L'aura de Scylla se répandit devant son navire et atteignit plusieurs autres bateaux de moindre envergures qui leur servaient de patrouilleurs. Il éleva les bras, croisés au-dessus de sa tête, le corps tendus dans l'effort afin de déployer le plus de puissance possible en une fraction de seconde.

- BIG TORNADO !!!

La puissance des six bêtes de Scylla de déchaîna. Tournoyant les bêtes firent se lever les eaux en deux énormes colonnes d'une puissance telle que la glace sans même être touchée se trouvait déchiquetée par la force de l'eau et du vent. Décroisant les bras Io projeta les énormes colonnes dévastatrices en direction de l'attaque ennemie. Les flèches les moins puissantes furent déchiquetées comme la glace avant même de rentrer en contact avec l'eau. Les plus puissantes se trouvaient prises dans les tourbillons d'eau, déviées et affaiblies se retrouvaient  de l'autre coté avec moins de précision et de puissance. Malgré tout certaines parvinrent à faire des dégâts. Étrangement elles allèrent se ficher les unes en travers de gorges, d'autres dans les yeux, comme muent par une volonté propre de faire souffrir.
Io allait augmenter encore la puissance de son attaque pour anéantir les flèches qui continuaient d'arriver afin de laisser le temps à ses troupes de fuir le bateau et de rejoindre la glace d'où ils auraient plus de facilités à éviter les projectiles mais il n'eut pas l'occasion de tous les sauver.
Alors qu'il bataillait ferme pour tenir la position et faire écran entre l'assaillant invisible et ses hommes il sentit la chape du cosmos maléfique se refermer encore plus sur la flotte entière. Le peu de volonté qui restait aux hommes sembla s'évanouir. Du coin de l’œil il en vit beaucoup quitter le bateau pour se retrouver engloutit par les flots noirs et glacés, prit dans l'étreinte de glace de la mer, abandonnant toute possibilité de survie pour se jeter volontairement dans l'oubli. Parmi eux il reconnait deux de ses disciples potentielles. Ainsi l'écrémage se poursuivait sans qu'il aie à s'en mêler directement. Il fut déçu de voir les deux jeunes filles disparaître mais il n'avait pas le temps de s'attarder sur leur sort. Il n'était pas encore leur maître et il avait de nombreuses personnes à aider et qui se battaient contre ce cosmos maléfique de toute leur âme.

Ce cosmos qui prit encore plus de puissance pour fondre sur eux. Io se sentait seul face à cette menace, à la limite de ses forces il fit exploser son cosmos comme jamais pour se confronter à cette puissance divine... malheureusement son effort fut vain. Sans aide extérieur, sans le pouvoir de Poséidon et malgré sa volonté de fer il ne put contrer la puissance de cette mystérieuse divinité. Son attaque se stoppa net, ses deux tornades d'eau furent balayées et une nouvelle salve de fer et de feu tomba sur les navires. Les marins qui n'avaient pas eu le temps ou la présence d'esprit de quitter le pont furent littéralement torturés par ces traits de métal qui ouvrirent des ventres, crevèrent des yeux et coupèrent des membres. S'en suivit un nouvel assaut étouffant de ce cosmos noir qui brisa la coque et la proue de son navire. Propulsé dans l'eau, Io vit autour de lui les corps sans vie s'enfoncer entre les débris de bois et de métal, les cordes et les tonneaux, certains s'enfonçant précipitamment dans l'obscurité alors que d'autres, prit entre deux eaux, remontaient momentanément à la surface, mimant dans les flots un semblant de vie avant de disparaître. Si il y avait des survivants ils avaient pris soin de rejoindre la glace et de s'éloigner pour se mettre hors de portée des flèches de l'ennemi. Pour les autres et bien ils devaient se trouver dans les flots comme lui, morts ou sur le point de l'être.
Io ferma un moment les yeux, se laissant couler, éteignant son cosmos pour ne pas attirer l'attention, tentant de retrouver son calme après cette tempête mortelle.
Qui que soit cet ennemi Io se promis de lui faire payer la perte de ces hommes.

Un main prit celle de Scylla.

Io ouvrit les yeux et vit Thétis, le visage dévasté face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 15 Aoû - 22:53

Armure divine de Thétis
Ressens l'appel de L'Océan



La jeune représentante brûlait légèrement son cosmos en-dessous de celle de la puissance du général Io de Scylla afin de briser cette maudite glace par la voie des eaux, le trident crachant une gerbe d'eau et d'air qui finalement eut raison de cette parois aussi dure qu'inébranlable. Une large fissure se créait sur les plaque gelées et tandis que la sirène allait terminer cette oeuvre, elle observa Io remonter à la surface.

Elle-même fronçait les sourcils, cherchant une raison de cette fuite prématurée vers le navire, certes ils avaient réussis à fissurer la glace, mais il fallait maintenant la dissoudre et la réduire en îlots, la craquelure ne ferait pas le travail seul.
Étonnée, le trident bien en main dans sa nouvelle tenue, une armure divine ou le sang de son empereur irradiait son âme et son cosmos, elle se tourna et se retournait, sentant comme une présence ondulante à ses cotés.
Puis sans comprendre, elle soupira, les quelques bulles d'airs qui s'échappaient de ses lèvres allaient mourir à la surface, si fine et délicate: Tel l'espoir qui s'échappait et s'évanouissait le long de ses bras. Elle porta un oeil attentif à ses mains, fines, immaculées d’ailleurs en se posant quelques questions naïves, le désespoir la portait pendant que la maléfique Dame noire contemplait son oeuvre depuis sa couronne de Givre.

Thétis Observait ses mains et le trident, pensant irrémédiablement à mettre fin immédiatement à ses jours, après tout Io refusait de la voir comme cheffe de leur faction et elle devait encore montrer aux autres de quoi elle était capable pour démontrer qu'elle était apte à représenter Poséidon.
Cependant le trident luisait tout autant que son armure et ses pensés funestes furent balayés très rapidement, le reflet de sa divinité venait à se présenter sur les longues aiguilles du trident comme un avertissement de sa présence.
Une beauté et un pouvoir tel qu'il était rare d'en trouver en ce monde, le pouvoir de la dame noire n'était rien à coté de celui de Poséidon.
Thétis caressa longuement l'artefact brillant, comme un trésor, un fabuleux trésor d'une rareté stupéfiante qu'elle désirait partager avec Io, Poséidon... Son âme était le trident, son cosmos luisait de chacune des parcelles de cet objet divin.

Autours d'elle les cadavres pleuvaient, le sang se répandait dans l'immensité transparente de ces eaux glacés, la mort se répandait tandis que le trident lui, redoublait d'énergie, offrant espoir et courage à la représentante.
Sans comprendre, son instinct la poussa a nager à contre sens, comme une fuite, rapidement, son voile immaculé lui servant de nageoire, elle se propulsait dans les abysses, une autre forme de ténèbres.

La jeune femme connaissait que trop bien les Némésis, pour avoir séjourné deux ans chez eux et avoir subit différents modes de vie... ou de supplices. La sirène s'agrippait fortement au trident avant de s'arrêter dans les abysses, sa couronne d'orichalque raffiné luisait dans l'obscurité tandis qu'elle fit doucement raisonner son cosmos avec celui de Poséidon, cachée et tapis dans les ténèbres alliés: il était temps.

Levant ses yeux turquoises, elle eut juste le temps de voir Io s'échouer dans l'océan, son corps flottait avec allégresse, il était trop loin encore pour le moment pour qu'elle puisse le toucher ou l'approcher, cependant le trident lui, se mit à briller d'une leur solaire, enfin!
Elle affina un sourire narquois et avec douceur, nageait vers Io, Il devait être à la limite des abysses tout comme les centaines de cadavres destinés à rester figés dans ces eaux glacées pour l'éternité.

Ondulant avec grâce autours de son généra, elle le fit d'abord tourbillonner suavement et lentement, en chantonnant légèrement, lui effleurant la main avant de délicieusement esquisser un sourire malin, malgré son visage à l'apparence dévasté. Certes il y avait eu des pertes, mais plus pour longtemps.
Chantonnant la sirène poursuivit une courbe autours de Io tandis que le trident continuait de briller de plus en plus fortement, un soleil parfait rayonnait dans la main de la prêtresse de Poséidon, un soleil divisé en trois aiguilles, ses rayons lumineux perçaient l'obscurité et le cosmos de poséidon, du Lord de l'océan répondait enfin à l'appel de la sirène.

Le trident émit un cosmos cette fois totalement présent, le rayon lumineux fut entouré d'un halo tranchant, turquoise et comme si cet objet était vivant, le dessin et les courbes des vagues se dessinaient dessus.
Le chaos, le désespoir furent totalement annihilés, Thétis se surprit à observer des visages dans la mer et les marinas de leur navire reprendre goût à la vie et au combat, tentant de nager rapidement vers la surface tel un essaim, un groupe de requins affamés, cherchant la proie proche des cotes.

Derrière Io, le visage légèrement levé, effleurant son front, Thétis posa ses doigts fins et remplis d'une chaleur bénéfique sur les lèvres fines de son général, telle une promesse silencieuse, muette, puis elle puisa légèrement dans son énergie cosmique avant de lui envoyer une onde bienfaitrice de sa propre vie.
Elle le soigna totalement, les blessures du corps se recouvrirent et l'écaille même du général face à l'éclat du trident et au chant de la représentante s'animait également de la même intensité.

Aucun son ne sortit de la bouche de la Sirène, un simple regard lui suffisait à faire comprendre à Io qu'elle était là pour lui et les hommes à la façon d'un support. Elle allait leur donner un coup de pouce cependant pour gagner du terrain.
Elle ondula encore une fois avec grace autours du corps de son général, lui prenant la main pour l'aider à nager vers la surface: elle de son coté était chassée, elle pouvait sentir ce cosmos la chercher et elle savait.
La sirène savait qu'au fond d'elle, cette personne animé par la férocité de la rage de vaincre ne leur donnerait aucun répit tant qu'elle n'aurait pas rendu son propre souffle.

Thétis ferma les yeux, seule elle avait laissé les hommes et Io remonter à la surface,  heureuse que tout aille bien finalement. Cependant elle observa encore la lueur rayonnante sur le trident, le désespoir... Elle s'en laissait totalement entouré, baigné par l'obscurité et la souffrance, son coeur était dans un étaux. Elle se recroquevillait sur elle, en position de fétus dans cette eau noircie par la profondeur des mers et aussi loin qu'elle cherchait dans ses souvenirs, aussi loin elle s'enfonçait dans la pénombre océanique et plus le chaos la submergeait.

Et Pour la première fois depuis longtemps, elle receuillit enfin cette larme, si précieuse et éphémère! La larme raisonna dans la mer, vibrante.

L'effet fut immédiat, la mer, l'océan entier, tout ce qui était eau tremblait, les vagues de la mers et leur écume, le gel et la glace, tel les larmes montant aux yeux d'une femme tremblaient. Le givre qui s'était craquelé finissait par se fendre et se diviser en plusieurs parties fines.
L'eau de la mer descendait tel un courant, se vidant de son élément le plus sain et pure qui soit, la glace avait légèrement fondu et par delà les navires, le calme plat.
C'était le calme avant la tempête.

Soudain, Thétis sortit de l'eau à une vitesse stupéfiante, l'arme au poing, l'eau salvatrice éclaboussait toutes les unités environnantes, leur faisant bénéficier de soin tandis qu'elle poursuivit son saut dans les airs, atteignant la hauteur même des glaciers.
Son visage était pâle, son menton levé et d'un coup d'un seul, son bras gauche jeta le trident à Io, férocement.
Dénué de cet artéfact, elle fit bouillir son cosmos à son paroxysme et le fit si intensément qu'elle en atteignit le septième sens, le voile de sa queue de sirène éclatait sous l'impact tandis que son autre main, exerça une sphère depuis son dos jusqu'au ciel.

"Deep Océan's Horses!"

Spoiler:
 

L'eau qui s'était rétractée violemment se mit sans attendre à se rassembler en une immense vague, faisant raisonner une centaine hennissements.
Le calme avant la tempête:
D'énormes vagues prenant l’apparence de chevaux, tantôt de givre et tantôt d'eau, galopèrent et foncèrent tel un assaut, impitoyable vers les rives: L'ennemi n'allait pas être déçus, s'il cherchait le pouvoir et la mort il la trouverait bien vite.

Thétis allait redescendre dans l'eau, son armure ne voilant pas tout son corps, elle était totalement ouverte à toute attaques venant d'archers.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 16 Aoû - 9:41

ElyshaSource: Undead Indian Warrior by MAR5HMA110W

Alors que les flèches fonçaient vers le bateau, le travello en rose jaillit des flots et créa deux puissantes tornades ayant pour but de détourner mon attaque... un sourire en coin, je laissais mes sbires se faire avoir alors que moi, je parvenais parfaitement à viser mes cibles. S'il y a une chose que ce petit voyou va devoir apprendre, c'est que je ne manque JAMAIS ma cible! Il allait surement voir ses hommes et ses femmes tomber sous MES flèches, et d'ici je pouvais voir son regard agacé de son échec, cette sensation si grisante, délicieuse, vibrante que de voir le désespoir et la peur de la mort dans le regard de ses proies.

D'autant qu'Athéna aidait bien! Son cosmos agressif et dévastateur réduisait à néant tous les faibles espoirs de ces minables qui avaient cru pouvoir nous tenir tête avec leurs trois pauvres bateaux de guerre? Pfeuh, les hommes et leur optimisme...
Malgré tout, je devais reconnaître que ce gars était assez balèze pour avoir ainsi repoussé tous les assauts de mes hommes, mais je préférais ne pas m'en occuper, laissant plutôt cette tâche à mes troupes, moi, celle que je voulais, c'était la gonzesse.

Elle avait disparu pour le moment, mais je m'étais mise à un autre poste pour mieux la pister... la drag-queen rose avait de nouveau plongé, mais une drôle de lumière semblait scintiller sous l'eau

«Mais qu'est-ce qu'ils foutent là dessous?» un frisson me parcourut, je sentais un cosmos puissant qui nageait quelque part là dessous et ça ne me disait rien qui vaille, jusqu'à ce qu'une vague déferlante se pointe au loin, prenant la forme de cheveux gigantesques qui fonçaient droit sur nous

«Oh merde!» heureusement que j'avais eu le temps de le voir venir, je prenais l'une de mes flèches et je la plantais dans le glacier où je me trouvais, heureusement, celui-ci était assez haut pour me protéger un tant soit peu des chevaux dévastateurs, mais pour sûr que le sol avait tremblé et que mon point d'appui n'était désormais plus super stable!
Je me tournais alors pour voir que la sirène était sortie de son trou, j'étais en total déséquilibre, absolument pas en position de viser correctement et ça me faisait royalement chier


«Tu vas voir sale pétasse!» je brandissais mon arc et je décochais une flèche au moment où le glacier s'effondrait.. j'ai déjà dit que je ne manquais jamais ma cible? Même si j'avais loupé le cœur, elle allait s'en manger une bien dans l'épaule cette petite peste! Et le poison des Némésis, c'est quelque chose que même son joli petit cosmos doré allait avoir du mal à supporter! Je souriais tout en me cassant royalement la gueule au pied de mon rocher, tombant dans la neige et me retrouvant gelée et trempée

«Ah glagla... bon allez, va falloir que j'aille l'achever la poiscaille!» je rangeais mon arc dans mon dos pour le moment, je partais au corps à corps, meilleur moyen d'exploiter mon cosmos à présent! Bien qu'avec ma peau noire, je vais avoir un tout petit peu de mal à passer inaperçue dans ce paysage tout blanc!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 16 Aoû - 13:32

Io regarda Thétis déchaîner sa colère vers cet ennemi invisible qu'il percevait au loin. Le déluge d'eau ressemblait littéralement à la charge d'un troupeau de chevaux sauvages lancés à toute allure vers leur cible. Détruisant tout sur leur passage, soignant les fidèles de Poséidon dans l'écume de leurs vagues et brisant la glace et l'acier comme si il s'agissait de simples brindilles.

Le général de Scylla regardait Thétis, irradiante de pouvoir, magnifiquement baignée dans son aura dorée aux reflets rosés tandis que la charge des chevaux d'eau et de glace s'approchait de la rive, brisant l'épaisse couche de glace tandis que ses propres blessures se soignaient par magie et que le Trident que la Sirène lui avait confié résonnait avec son cosmos.
Alors que la charge sauvage allait s'écraser sur un énorme iceberg qui surplombait l'horizon, magnifique point d'observation, le Trident de Poséidon vibra dans sa main. Alerté par le cosmos qui s'en dégagea Io se laissa littéralement imprégné par la puissance qui s'en dégageait et ressenti ce que le Trident cherchait à lui transmettre. Un danger immédiat, lointain mais mortel.
Le cosmos d'Io se synchronisa avec celui du Trident et il sut immédiatement qu'il fallait agir. Rempli par l'énergie du trident et celle de Thétis.
La blonde Prêtresse redescendait lentement dans l'eau, toujours portée par son incroyable cosmos mais à la merci de toute attaque. Et c'était exactement ce que le Trident venait d'indiquer à Io. Porté par le pouvoir du Trident Io se rua en direction de la Sirène en ligne droite sans chercher à éviter les obstacles. Les débris qu'il rencontrait éclataient sur son Écaille. Le temps sembla s'étirer et son déplacement prit à ses yeux un temps infini. Guidé par le Trident il vit le trait précis et mortel se diriger vers Thétis. La belle détournait le regard pour se tourner vers lui et les troupes qu'elle venait de sauvé, visiblement inconsciente du danger immédiat qui la menaçait. Dans un effort immense Io s'arracha aux flots et se propulsa en avant tout en lâchant le Trident derrière lui. En moins de temps qu'il n'en faut pour que le cœur batte il agrippa la Sirène surprise par les épaules et dans son élan en profita pour pivoter sur lui-même tout en la maintenant fermement. La fraction de seconde pendant laquelle il sut qu'il avait réussi il vit l'étonnement sur le regard de Thétis et voulu lui retourner un petit sourire en se disant "Tu te demandes ce que je fais hein?" mais il n'en eut pas le temps. Une douleur intense le traversa de part et part au niveau du dos. Il sentit le trait mortel vibrer dans sa chair et déverser son poison dans ses veines.
Bordel mais qu'il était con... pourquoi s'était-il précipité ainsi pour offrir un rempart de son corps à cette Sirène qu'il peinait à reconnaître? Était-ce le cosmos du Trident qui l'avait convaincu?
Le regard de Io était figé dans cet instant. Alors qu'ils redescendaient lentement vers les flots il sut qu'il ne serait pas à même de se maintenir hors de l'eau tandis que son corps semblait irradier à cause du violent poison. Le soin de Thétis était maintenant diffus et combattait trop faiblement le venin dans ses veines.
Il eut juste le temps de poser le regard sur Thétis pour s'assurer qu'elle était saine et sauve avant que son corps ne se relâche de toute cette tension. Par deux fois en quelques minutes il s'était interposé pour sauver des vies autres que la sienne et s'il devait mourir il aurait au-moins la satisfaction d'avoir réussi au moins partiellement à servir les desseins de Poséidon par l'intermédiaire de sa représentante.
Un voile passa devant ses yeux tandis qu'il sentait son corps retrouver l'élément liquide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 16 Aoû - 17:13

Armure divine de Thétis
Ressens l'appel de L'Océan



Tout s'était passé si vite, le sablier de l'espace temps suspendait son envol, interrompu par la douce mélopée du combat acharné.
Les chevaux continuaient de fracasser la roche, les vagues et leurs écumes, le givre et l'eau iodée frappaient férocement le sol et les falaises.
Le sol se dérobait, ne devenant qu'une vaste plage s'étendant sur des kilomètres, la falaise au contact de ces immensités divines vomissait, blessée, de gros rocs et des pierres qui dévalaient les pentes aussi rapidement que le tonnerre.
S'il y avait eut une créature aquatique, un spectre, les chevaux l'aurait lourdement plaqués contre la parois, il se serait fait écrasé, broyé et éjecté avant de mourir asphyxié dans l'étreinte douloureuse de nobles bêtes de Poséidon.

Les hennissements s'arrêtèrent, les chevaux stoppèrent net leur frappe mortelle, certaines têtes et oreilles penchés vers l'arrière firent demi-tour pour s'attaquer à un autre mal: les dents de givres et les trombes d'eau de ces élémentaires ancestraux achevaient les derniers archers survivants qui avaient osés revenir à la surface. Mort dans d'adorable circonstances.
Une archère demeura, seule, sur la rocaille, aidée et fichée sur la falaise par l'unique force et volonté de son bras et d'une flèche, il n'y avait plus devant elle qu'un large océan, une eau trouble et des marins, des marinas qui hurlèrent leur cri de victoire, mouillés, détrempés jusqu'à l'os et givrés mais néanmoins d'eux criait et s'élevait le mélodieux chant de la victoire.
Cela n'était qu'à peine les prémices de la première manche.

victoire bien amère, Thétis fichait une gifle pour réveillée Io, ce n'était pas l'heure de dormir! Dans l'eau à plusieurs mètres en dessous de la glace qu'elle avait fracassé et réduite en état de poussière d'étoile, elle retenait Io de couler à pic. Ironie du sort, elle aurait du se prendre la flèche et avait tout fait pour se la prendre, créant une occasion pour Io d'aller au combat, au corps à corps contre cette archère Némésis.
Seulement il n'avait pas comprit et semblait avoir préféré sacrifier encore une fois sa vie, mais cette fois, pour Thétis.

Était-elle à ses yeux aussi important que le commun des marinas, mortels, qu'il avait sauvé? Thétis avait le goût amer de la fierté et de l’orgueil réduit à quelques épaves coulantes.
Elle lui cola une seconde gifle, plus violente cette fois et lui arracha la flèche d'un coup précis, ne limitant le dégât de la chair qu'à un net incision au niveau de la blessure.

Elle ne méritait pas qu'on se sacrifie pour elle, elle était la représentante, mais était loin d'être idiote, elle avait plus d'une corde à son arc et elle aurait pu dévier la flèche irrésistiblement comme une brindille d'herbe s'envole face au vent.
Son entraînement au combat contre les némésis lui avait également apprit qu'ils disposaient d'arme et de sang impie, empoisonné.
Elle soupira et se retint une troisième fois de lui mettre une gifle, le voile de l'obscurité éternel lui voilait les yeux d'une fine couche opaque.

Elle se retient vraiment de ne pas lui décoller la tête avec cette dernière gifle, au lieu de ça, elle s'arracha brutalement dans un élan féroce et sauvage son bracelet argenté et le força autours du poignet de son général.
Le bracelet d'Amphitrite, volé grâce à l'aide de Sivir au nez de Thalassa, fit briller brutalement l'orichalque et la peau de Io, il allait recevoir toute une flopée de décharges électriques bien désagréables grâce à ce bracelet, mais cela était un moindres mal.
Le bracelet avait des atouts curatifs, il poussait le cosmos dans ses retranchant et permettait à l'énergie cosmique de toujours remplir le coeur de son porteur d'une énergie éternelle, sans limite.

Il allait recevoir bon nombres de décharges, ça allait être désagréable et douloureux pour lui, un instant vraiment pénible à passer, mais son corps ne risquerait plus le poison Némésis ni la mort, le bracelet était là pour réagir au passif de Poséidon, offrant des soins continuels. Thétis envoya une prière envers Sivir pour la remercier et envers Amphitrite pour aider le Général Io à survivre à cette épreuve. Quant à Poséidon... Elle se retourna vers la surface, lentement, laissant tout le temps à l'archère de la voir.

Si les flèches furent décochées, dans l'eau elles étaient bien plus visible et Thétis pouvait rapidement les contourner.
S'arrêtant à un rocher, elle se permit un petit salto pour récupérer le trident de poséidon et retourner à l'aise dans l'eau, faisant languir d'impatience l'archère.
Oh oui elle était venue au corps à corps, mais thétis faisait tout pour éviter cela, mais maintenant qu'elle était en possession de son trident, elle afficha un sourire narquois.

Enfin elle se propulsa de l'eau de nouveau, son trident prêt à parer ou attaquer l'archère, lui arrivant de dos, telle une traitre, une Némésis... Prête à abattre violemment les trois dents de l'arme dans la clavicule et le dos de sa chasseresse: une lente agonie avant la mort délectable.
Le monde de ces monstres lui avait apprit que ces être vivants étaient aussi sadique de masochiste: thétis prendrait un malin plaisir à faire souffrir celle-ci, pour toutes les décharges que Io allait devoir subir de la part d'Amphitrite pour la seule et unique flèche qu'il avait reçus.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 16 Aoû - 19:59

ElyshaSource: Undead Indian Warrior by MAR5HMA110W

Ouille, aïe, ouille! Je dégringolais le rocher sur lequel je me trouvais avant d'atterrir sur une plage de neige blanche... cette furie avait totalement dévasté les lieux, mais ça ne me donnait que plus envie encore de la trucider à petits feux! De l'éviscérer, voir la couleur de ses entrailles et m'en délecter! A t'elle un goût de poisson ou de viande fraîche? On pouvait se le demander.. je me relevais en rejetant mon arc au loin, il avait été brisé dans ma chute et ne me serait plus d'aucune utilité... puis je levais les yeux et je vis dans le reflet du glacier face à moi qu'elle arrivait droit sur moi!

«Mooooon petit lapiiiiin!♪♫» elle venait droit vers moi! Au moment où elle s'apprêtait à me transpercer de son trident, je m'étais retournée, l'avantage d'être petite et agile, difficile de m'attraper! Je roulais dans la neige en éclatant de rire, puis je plantais mon regard dans le sien, elle avait pas l'air contente! Je me tournais vers son copain un peu plus loin, il s'était pris ma flèche pour la sauver? Tellement mignon! «Ouuuuh... t'es pas contente parce que j'ai fait bobo à ton chéri?» j'éclatais encore de rire en roulant pour esquiver chacune de ses attaques, elle n'avait pas l'air très forte en soit, mais son trident était surement bien dangereux! Je préférais éviter qu'elle ne me touche...

Aïe! Ok raté, elle m'avait arraché la moitié du bras et je fronçais du nez d'un air faussement agacé

«Ouuuuh qu'elle est méchante! Mais je me demande à quel point tu pourrais être méchante?» j'éclatais à nouveau de rire, intensifiant mon cosmos tout en continuant de lui tourner autour, encore et encore, me baissant, riant, sautant, parfois je lui donnais une petite baffe, pas dans le but de la blesser, mais vraiment de la foutre en rogne! Pour sûr qu'elle risquait de pleurer encore si elle venait à s'en prendre à l'autre travelo au loin!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Dim 21 Aoû - 13:00

Le froid de la banquise tranchait avec la chaleur qui irradiait de sa blessure alors que la plaie se refermait et que les spasmes qui avaient secoués son corps se calmaient.
Io reprit lentement conscience, le choc de la flèche qui lui vrillait le dos lui avait fais perdre ses esprits quelques instants, peut-être quelques secondes mais pas beaucoup plus, et pourtant la situation semblait avoir nettement évolué. D'un coté il put voir leurs soldats dont le nombre avait diminué drastiquement mais dont une partie avait réussi à se sauver de l'attaque mortelle tandis que de l'autre il voyait Thétis aux prises avec l'ennemi.
L'attaque qu'il pensait voir mettre un terme au combat rata et la jeune fille réussi à se faufiler entre les coups de la Sirène avec souplesse. De son coté Thétis ne s'en laissait pas compter et multipliait les coups, augmentant la cadence et la portée de chaque attaque jusqu'à ce qu'un coup porte ses fruits.
L'une des dents du Trident entailla si profondément la chair de l'ennemie que d'où il était Io pouvait littéralement voir l'os blanchâtre là où la chair avait été emportée et pourtant elle ne semblait pas s'en tracasser, comme si la blessure n'était qu'un mirage. Des mirages Io en avait vu, les siens d'abords qui lui permettaient de faire croire à la présence de Scylla pour leurrer les ennemis trop crédules et ceux plus puissants des Lumnyades. Ici ce n'en était pas. Elle était gravement blessée et pourtant elle continuait de tourner aussi agilement autour de Thétis.
Le général ne sut dire ce qu'elle tentait de faire tant la puissance des coups était ridicule. Une de ses disciples aurait pu supporter les impacts avec autant de facilité que Thétis le faisait actuellement pourtant quelque chose clochait. La vitesse des coups de Thétis ne baissait pas mais leur précision et le schéma de ses attaques devint erratique désordonné. Certains mouvements parasites venaient même gâcher la majesté des combinaisons de la Sirène. Il y avait un réel problème. Si Thétis ne reprenait pas le dessus rapidement l'autre allait pouvoir lui porter un coup préjudiciable sous peu.

Thétis était incroyable dans son rôle de Prêtresse et Io se surpris à la regarder différemment d'avant. Il était hors de question qu'il la laisse à la merci de cette jeune garce.
C'était une guerre et les guerres se gagnent lorsqu'on est debout et que l'autre est mort. Il n'y a que les chevaliers d'Athéna pour penser qu'un combat doit systématiquement être loyal, quoi qu'il avait entendu parlé d'un combat on ne peut plus déloyal entre chevaliers d'or qu'un de ses hommes lui avait rapporté. La Vierge contre trois autres Golds... Tu parles de fair-play.
Quoi qu'il en soit en se releva et fit jouer ses poignets pour se délier les muscles. C'est à cet instant qu'il remarqua le bracelet précieux accroché à son bras. Les reflets argentés et la magie qui s'en dégageait lui étaient familiers... Poséidon...et Thétis.
Io releva les yeux du bijou et les fixa sur sa cible. Cette vermine allait payer pour ses hommes et pour ce qu'elle avait forcé Thétis à faire.

Io se propulsa vers elle, bras tendu en arrière, fondant tel un prédateur sur sa proie. Il ne la laisserait pas lui échapper.

- POISON FANGS !!!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 6 Sep - 17:05

Epuisée, le front perlant de sueur et le visage rosé, Thétis planta la trident dans le sol glaciale en y pliant le genou. Cette garce maudite était rapide, prompt et efficace dans ses gestes, peut être un peu trop confiante également mais au fond d'elle, thétis savait que quelque chose clochait et elle avait fort à parier que ces assauts répétés et ses provocations étaient du à une forme de manipulation.

Après tout elle avait à faire à une némésis et non à un être humain, tout ce qui pouvait être intellect et bon était à proscrire, mais alors en quoi attaquer ainsi , de front, pour la sirène, était quelque chose de mauvais en soit?

Entre les assassins et les truands, tous ceux qu'elle avaient plus ou moins connu de l'autre coté adoraient attaquer par derrière, aussi Thétis avait du mal à comprendre pourquoi Cette jeune archère était uniquement concentrée à l'attaquer de front en montant son cosmos à son paroxysme. Cosmos qu'elle ne tentait même pas de dissimuler.

Thétis secoua sa tête de gauche à droite en soufflant tel un boeuf, cette gamine la rendait dingue, non seulement elle la poussait à attaquer partout et nulle part à la fois, autant dire qu'elle était trop difficile à cibler avec sa rapidité et cette énergie... Mais en plus elle la poussait à se questionner sur ses agissements.
Thétis n'aimait pas cela et tant bien même qu'elle voulait se reprendre en main, l'autre commençait à lui mettre des claques, toujours par pure provocation.

La Sirène ne comprenait vraiment pas, se sentant perdue, elle ferma un moment ses yeux pour se purger l'esprit et fit lentement mais surement progresser son cosmos.
Toujours à genou, tenant le trident, elle fit rayonner son armure et ses sens furent plus aiguisés que de coutume.

Une aura douce, délicate et chantante, enrobait son cosmos d'un écrin de soie qui rendait chaque parcelle de son corps affreusement envoûtant.
Son énergie cosmique était le glas de la séduction et sans même ouvrir les yeux, elle sentait bien que cette garce de Némésis n'allait pas pouvoir contrer la vague de sentiment qui allait l'engloutir.
Après tout elle était némésis, l'amour, la séduction, l'attirance corporel elle ne devait pas connaître n'est-ce pas? Thétis était curieuse de savoir ce que cela donnerait sur cette archère.

La sirène n'avait pas encore sentit non plus Io arriver et attendant que la Némésis s'efforce de contrer la tornade d'émotions qui l'embêtait, Thétis prit disposition de son trident pour sauter et frapper L'archère némésis en plein coeur.
Elle avait profité de son état de transe pour l'attaquer, cependant ...

Le cosmos de cette garce avait déjà affecté Thétis et elle venait gravement de confondre Io et La Némésis.
Elle avait subit sans le désirer un retournement cérébrale de tel sorte, qu'elle venait d'attaquer l'un des plus puissants généraux de poséidon.

( désolée pour la médiocrité du post ainsi que mon temps de réponse :s j'essaiera de faire mieux au prochain ! )

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mer 7 Sep - 8:35

ElyshaSource: Undead Indian Warrior by MAR5HMA110W

Que c'était amusant! Pif paf pouf! Pour sûr que mes coups ne devaient pas faire grand mal à la sirène, d'autant qu'elle disposait d'une belle écaille qui la mettait sacrément bien en valeur, mais ce n'était pas le but de la manœuvre, doucement mais sûrement, elle perdait le contrôle de ses sens et de sa raison, la colère et la rage prenait le dessus, mon sourire s'élargissait et je riais davantage encore pour la pousser à bout!

Mais j'allais être interrompue par l'autre abruti, difficile de savoir s'il comprenait mon petit manège ou s'il voulait juste m'en coller une, mais il fonça droit sur moi et je fus obligée de bondir hors de portée, bien que je fus touchée par son attaque ce qui me fit perdre l'équilibre et rouler dans la neige sur plusieurs mètres

«Aïeuh... sale bête!» et venant de lui, c'était au sens propre du terme! Autant j'avais esquivé le serpent, mais pas la guêpe et je sentais que je ne pouvais plus bouger... une chasseuse qui se fait choper par sa proie, ça craint grave! Sauf que... il était désormais proche de la sirène que j'avais envoûtée, celle-ci le prenait visiblement pour moi car elle continuait de frapper dans le vide comme si j'étais encore en train de lui tourner autour, elle intensifiait son cosmos bizarrement, même de là où j'étais, je pouvais sentir de drôles d'effluves rappelant un peu celui des bêtes en période de reproduction...

«Ouuuh c'est marrant ça!» sauf que j'étais un chouilla trop loin pour en être vraiment affectée, bien que je la trouvais vachement sexy d'un coup! De toute manière, je ne pouvais pas bouger, j'avais le cul dans la neige et je ne pouvais qu'observer le spectacle. Même pas que je pouvais me prendre un paquet de pop-corn tiens! Parce que là, ça aurait été super! La sirène venait choper son trident et le dirigeait vers son petit copain! Je ne pouvais m'empêcher de rire, certes, j'étais en mauvaise posture puisque paralysée, mais sérieux, j'avais une vue magnifique sur le spectacle qui se tenait devant moi!

Je tournais la tête, au loin, il venait d'y avoir une explosion. Une puissante tornade s'était élevée dans les airs, un éclat brillant s'était apparemment pris dedans, je voyais pas d'ici si c'était un pote ou un ennemi, mais une wyrm se baladait aussi dans le ciel. Mon instinct de prédateur me titillait, l'envie de tuer une wyrm quoi!!! Sérieux comment que ça ferait trop bien sur mon panneau de chasse! Sauf que ouais, elle est de notre côté cette bestiole, ça craint! Même pas drôle!

Bon, de toute manière, ce qu'il se passe sous mes yeux est vachement plus drôle! Allez les petits, battez-vous entre eux! Voyons voir comment la sirène va le prendre de tuer l'un de ses hommes? Et qui plus est, un homme qui sera totalement sous son charme!! Ouuuuuh que c'est drôle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 12 Sep - 10:37

Io n'avait pas du tout calculé ce qui se passait à l'instant. En plein milieu de son attaque il vit Thétis fondre sur lui. Le regard de la belle était rempli de rage, absent ou aveugle il n'aurait su le dire mais la manière dont elle tenait le Trident ne laissait pas le moindre doute au fait qu'elle portait une attaque et qu'il en était la cible. En une fraction de seconde il dut faire un choix, porter son attaque vers l'ennemi et prendre le coup de Thétis ou tenter de le contrer et laisser l'opportunité à la chasseresse de s'en sortir. Le choix ne fut pas si compliqué à faire finalement, Io était un guerrier mais il avait juré de défendre les océans et sa représentante. Il était hors de question pour lui de laisser Thétis se mettre en danger.
Il interrompit son attaque au prix d'un effort surhumain. Chaque muscle et chaque tendon hurlait de devoir freiner leur mouvement maintes fois répétés. Serrant les dents Io fit face à Thétis, emporté par son propre élan et glissant sur la surface gelée sur plusieurs mètres. L'attaque de la Sirène le suivait, le Trident divin pointé vers son cœur, approchant inexorablement de sa cible. Io avait déjà prit bien des coups en quelques jours et frôlé la mort plus d'une fois. Si il était toujours en vie c'était uniquement grâce à elle et le Marina se sentait redevable, il sauverait la Prêtresse que Thétis était devenue, même si ça lui coutait la vie.

La glissade d'Io se termina dans une gerbe de neige en suspension dans l'air. Les flocons se collèrent à son armure et ses cheveux mais le Marina ne cilla pas, gardant les yeux braqués sur la hampe du Trident. Lorsque Thétis porta finalement son coup avec toute la rage et la hargne que la Chasseresse lui avait insufflé avec son attaque perfide le général plongea les bras en avant pour se saisir de l'arme en tenter de stopper sa course. Io fut surpris par la puissance de l'attaque. La Sirène qu'il avait devant les yeux n'avait strictement plus rien à voir avec celle qu'elle était trois ans plus tôt. Malgré sa prise ferme et toute sa puissance il ne parvenait pas à freiner la course de l'arme et les centimètres avant que la pointe acérée ne vienne le transpercer diminuaient à vue d'œil. Le manche doré glissait entre ses doigts, inexorablement. Du coin de l'œil il voyait la Chasseresse se délecter du combat fratricide des Marinas. Si elle l'avait voulu elle aurait pu mettre un terme à leur lutte et remporter la victoire mais elle semblait à priori plus tentée de les regarder s'entretuer que d'obtenir une victoire sans saveur.
Lorsque la pointe du Trident entra en contact avec son Ecaille Io crut que l'échec venait à nouveau planer sur ce qu'il tentait de faire. Il avait échoué à défendre le Sanctuaire sous-marin et allait à nouveau échouer à sauver la vie de celle qu'il estimait le plus à même de diriger l'Atlantide en l'absence de Poséidon. Le Trident et l'Ecaille en contact émirent une lumière bleutée intense qui éblouit les trois protagonistes, laissant le temps comme en suspens.

Flottant dans un environnement sombre et aquatique Io sentait un cosmos puissant l'englober. Il était dans un état entre deux dimensions, entre la conscience et l'inconscience, entre la vie et la mort, entre le monde terrestre et le domaine des dieux. Son corps flottait entre deux eaux, comme porté par les courants, piégé dans son esprit.

-"Aie foi Marina de Scylla !!! Crois en moi comme tu crois en elle et combats ton véritable ennemi!!!"

Le puissant cosmos libéra Io de ses doutes et illumina les océans dans lesquels le général semblait flotter.

Lorsqu'il ouvrit les yeux Io se retrouva à nouveau face à Thétis. Visiblement ce qu'il avait pris pour une absence n'avait duré qu'un millionième de seconde.
Si il devait faire confiance alors soit, qu'il en soit ainsi. Thétis croyait au retour du véritable Poséidon, Io décida d'en faire autant.

Le général relâcha sa prise sur le Trident et laissa Thétis porter son coup. Le Trident s'enfonça dans la poitrine du guerrier et il vit du coin de l'œil l'air surexcité de son ennemie. Io ne sentit pas la moindre douleur. En fait il ne sentait absolument rien. Pas la moindre résistance du métal s'enfonçant en lui, pas de recul à cause de la force exercée, rien. Baissant les yeux le général pouvait voir le manche s'enfoncer en lui, baigné dans un halo bleuté comme si il disparaissait dans les airs avant de rentrer en contact avec son corps. Le Trident, guidé par l'âme de Poséidon se refusait de porter un coup à un de ses servants. Prenant conscience qu'il ne courrait pas le moindre risque et avant que Thétis hypnotisée ne puisse lui porter un autre coup il plaça sa paume ouverte sur le ventre de la Sirène et libéra sa puissance. Si Poséidon lui demandait d'avoir confiance il devait en être de même pour elle. L'armure de Thétis malgré toute sa force lui permit de porter un coup direct à la prêtresse. Suffisant pour qu'elle perde conscience mais largement trop faible pour lui faire le moindre mal physiquement.
Porté par l'élan de l'attaque initiale le Trident finit de disparaitre et Thétis s'écroula dans ses bras, ses longs cheveux blonds collés à l'armure dorée du général du Pacifique Sud.

Assise dans la neige la chasseresse semblait perplexe. Elle qui s'attendait à voir le sang gicler et Thétis se morfondre de remords allait devoir faire face à un Général de Poséidon déterminé à en finir. Le cosmos de Io s'étendit autour de lui, froid, mortel et déterminé. Il déposa délicatement Thétis dans la neige et dégagea les cheveux du visage de la Sirène avant de se tourner déterminé vers la Chasseresse.

-" Lèves-toi et affronte la mort en face, lui lança-t-il."

Cette fois-ci le combat se terminerait à la prochaine attaque, Io ne laisserait pas la Némésis sortir vivante de leur affrontement.

Attendant que l'ennemie se relève Io leva les bras croisé au-dessus de sa tête, préparant sa plus puissante attaque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 12 Sep - 13:47

ElyshaSource: Undead Indian Warrior by MAR5HMA110W

C'est vrai que j'aurais pu m'associer à la sirène pour m'assurer de trucider au moins le travelo aux cheveux roses, mais bon, c'était tout aussi marrant de les voir s'entretuer! La sirène s'était tournée vers lui, son trident relevé et prête à le transpercer! Je trépignais d'impatience, riant un peu comme une hystérique dans ma barbe jusqu'à voir qu'un truc clochait...

Le trident! Au lieu de s'enfoncer dans l'armure de la poiscaille et la détruire tout en crachant une gerbe de sang, laissait apparaître une aura bleue et il s'enfonçait dans le corps du marina sans lui arracher la moindre douleur?

«Mais hé!!! Y'a de la triche là!!» je tapais carrément du poing dans la neige, perchée sur mon rocher, j'affichais une mine boudeuse avant de voir le marina assommer sa copine et la déposer délicatement dans la neige en mode princesse endormie...

«Je sais que le froid ça conserve le poisson, m'enfin tu sais, quand il est pas frais, y'a plus rien à faire!» oups? Peut être pas une bonne idée de critiquer sa chérie hein? Car sérieux, la manière dont il la couvait du regard, vas y que je suis presque sure qu'il a qu'une envie, c'est de la sauter! - Pas oublier qu'elle a usé de ses charmes un peu plus tôt hein? Je suis sure que ça l'a titillé un peu lui aussi tiens! Dommage qu'on puisse pas voir ce qui se cache sous son armure à un certain endroit! Mouahahaha!

Bref, je me levais d'un bond, c'est qu'il ne semblait pas très content le petit monstre! Et en prime, il dégageait une aura qui en disait long sur son envie de se battre! Je m'en rendais pas compte puisque de toute manière, il n'était pas du tout question que je me casse, mais si j'avais voulu, j'aurais pas pu! Je faisais apparaître mon arc, un air malicieux sur le visage alors qu'il levait les bras en l'air

«Pleure pas bibiche, ta copine va vite se réveiller et elle pourra voir ton corps sans vie juste à côté d'elle, promis, je lui dirai que tu as combattu bravement!» ou pas, puisque je comptais bien la tuer rapidement en profitant qu'elle dorme! Depuis quand il a été dit qu'il fallait combattre à la loyale? Je brandissais mon arc, si le trident de Poséidon était parti en balade, ma flèche allait lui transpercer le cœur...

Je tournais juste un œil vers la Wyrm pour voir si elle s'était décidée à bouffer le Dieu des mers, ce fut une perte de temps suffisante pour que je sente l'air tourbillonner autour de moi, je me tournais vers le Général avant de voir les deux immenses tornades jaillir de nulle part! Je décochais ma flèche, avec les courants d'air créés, pas dit que je puisse l'atteindre bien qu'en temps normal, je ne loupe jamais ma cible! Mais j'étais projetée dans les airs, les deux tornades s'étaient rejointes et m'écrasaient, me broyaient même! Chacun de mes os semblait se briser sous l'impact, je hurlais de douleur - déjà dit que j'avais pas d'honneur moi? - du sang jaillissait de ma glory de partout, mes genoux et mes coudes formaient désormais des angles absolument pas naturels, et j'avais beau intensifier mon cosmos, rien n'y faisait, la douleur était toujours là et je n'arrivais pas à empêcher les vents de me transformer en poupée articulée...

Je retombais lourdement sur le sol, teintant la neige d'un rouge écarlate... j'étais pas très loin de la sirène n'empêche, si j'avais la force de me relever, je suis presque sure que j'aurais pu attraper une flèche et la lui planter dans la gorge! Oh ben tiens allez! Faut bien que j'arrive à en tuer un non? Le gars avait utilisé une grande partie de son cosmos, alors fallait que j'en profite tant qu'il est naze!


«Ah... ahahah... ça fait mal..» je me redressais, et je me mettais à ramper, misérablement, pitoyablement même, mais je m'en fous! J'avais pris l'une de mes flèches, celle-ci était imprégnée du poison des némésis... la petite blonde n'a plus son joli bracelet pour se sauver cette fois! Je me rapprochais dangereusement mais surement, allez encore un petit effort et adieu blondasse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 12 Sep - 14:37

Io baissa les bras, les laissant pendre le long de son corps. Son attaque avait fais mouche, chaque coup avait porté avec autant de force qu'il était capable de mettre et autant dire que vu sa rage il n'avait pas été de main morte contre son adversaire. Si il avait bien une chose dont il se souvenait de ses combats précédents c'était de ne pas sous-estimer un ennemi quel que soit son rang et de toujours donner le maximum de ses capacités. La Big Tornado était sa plus terrible attaque et durant les trois années d'exil qu'il s'était imposé il avait amélioré sa technique à son paroxysme.
Ce que son adversaire semblait oublier c'était que ses autres techniques aussi était une amélioration de celle qu'il utilisait autrefois, de plus il avait la foi, il avait entendu Poséidon, le véritable écho de son dieu, pas cet avorton endimanché de Solo.
Il vit la chasseresse ramper comme une larve qu'elle était en direction de Thétis. La Sirène était toujours inconsciente dans la neige et représentait une proie facile pour la Némésis aux abois. Malgré ça Io ne comptait pas lui laisser l'occasion de lui porter le moindre coup. Sa dernière attaque avait brisé le corps de la Némésis mais celle qu'il avait porté juste avant devait toujours faire effet. Le venin de la Reine des Abeilles se répandait dans le corps de sa proie, profitant de son état de faiblesse pour bloquer ses nerfs, la laissant consciente mais de moins en moins capable de se mouvoir.
Il la voyait se débattre dans la neige, laissant une trainée rougeâtre dans son sillage, tentant désespérément d'accomplir sa maudite mission. D'où il était Io n'avait que quelques pas à faire pour la rejoindre et il se fit un plaisir de prendre son temps pour qu'elle sente bien qu'elle ne saurait pas remplir sa besogne. Il passa nonchalamment à coté d'elle tout en lui expliquant ce qu'elle devait déjà ressentir dans sa chair.

-"Ne sens-tu pas le poison de la Reine des Abeilles dans ton corps? Et tu t'obstines à vouloir accomplir ta besogne?"

Il s'accroupit à quelques pas d'elle et prit délicatement Thétis dans ses bras. Elle lui paraissait tellement fragile dans cet état qu'il s'en voulait d'avoir du la frapper comme il l'avait fais pour son propre bien.

-"Tu as osé porter la main sur elle et espérer sortir vivante de ce combat?"

Io se planta juste devant elle. La pauvre créature était maintenant incapable de sentir son corps ou même d'utiliser son cosmos. Elle n'était plus qu'une ombre, plus proche de la mort que d'autre chose.

-"Pries tes dieux quels qu'ils soient et crèves comme tu as vécu."

Joignant l'acte à la parole le Général laissa une dernière fois la colère guider ses actions. Il frappa un immense coup de pied dans la glace, la fissurant tout autour de la Chasseresse.

-"Tu n'es pas digne que je te porte le coup de grâce. Ta vie appartient maintenant aux océans, qu'ils t'offrent une mort honorable."

Io tourna les talons en direction de la rive qu'il distinguait au loin, laissant la glace se fissurer et emporter la Némésis dans les profondeurs où elle mourrait lentement par noyade. Vu ses blessures il était impossible qu'elle s'en sorte.

Le monde se porterait mieux sans cette vermine.
Regardant la belle dans ses bras il se sentit rempli de courage et de foi. Il était heureux d'être revenu maintenant au Sanctuaire sous-marin, heureux de pouvoir vivre cette aventure et reconnaissant envers Poséidon d'avoir choisi cette femme comme Prêtresse. Peu lui importait s'il subissait encore le charme de la Sirène, elle en valait la peine, ne serait-ce que pour l'espoir qu'elle représentait avant le réveil de Poséidon.

Scylla porta le regard à l'horizon, avançant en ligne droite vers la terre. Il y avait d'autres forces autrement plus puissantes que cette jeune garce qu'il allait falloir réduire à néant et il était bien décidé à ne plus perdre d'hommes dans la bataille. Sa détermination fit briller son cosmos et créa un rempart de chaleur pour protéger Thétis.

Derrière eux l'infâme avait disparu dans les flots et la glace reprenait déjà ses droits dans ce milieu hostile.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 12 Sep - 15:19

Spoiler:
 

ElyshaSource: Undead Indian Warrior by MAR5HMA110W

Ah oui tiens! Pour ça peut être aussi que j'avais pas pu décocher ma flèche à temps quand l'autre abruti avait déchaîné ses tornades! Je m'disais bien que mes bras m'obéissaient pas trop! J'avais un tout petit peu zappé le poison de l'autre insecte... quelle poisse!

En tout cas là, je me traînais comme je pouvais, rien à foutre d'avoir mal, fallait au moins que j'embarque Blondie avec moi! Sauf que fallait pas rêver, j'allais pas assez vite, et l'autre s'approcha jusqu'à me surplomber. Je ramenais difficilement une main sous mon menton, souriant avec au moins trois dents en moins

«T'es presque beau vu d'ici!»

Il avait soulevé la blonde, et je pestais sous le coup de la douleur, avant de me mettre à rire face à ses déclarations pitoyables
«Vous me faites bien rire vous autres.. l'honneur, la dignité... tu crois que j'en ai quelque chose à foutre de la manière dont je vais crever?» je me mettais encore à rire, ça faisait super mal n'empêche! Puis je tendais juste mon doigt vers le ciel, bien que je doutais qu'il le voit «ma déesse n'en a rien à foutre, je crève, y'en a dix pour me remplacer! Mais Athéna, elle.. elle va pas vous laisser vous en tirer! Pas pour me venger, non, ça aussi elle en a rien à foutre, mais juste qu'elle va pas laisser de pitoyables insectes comme vous sur ses terres.. ouais ouais... ses terres...»

Je riais encore, rien à foutre que ça fasse mal!

Il brisa la glace et je coulais à pic, la wyrm me passa au-dessus, si je pouvais, je lui aurais bien fait un chti coucou, mais même pas la force! Des bestioles semblaient me passer à côté dans l'eau, mais tant pis... je fermais les yeux, ça faisait moins mal d'un coup.

Y'a pire comme mort en fait...
=====================

THE END!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Lun 12 Sep - 16:52

Les yeux couvert par son bras fin où chaque muscle tressaillaient sous sa peau fine, Thétis eut à peine le temps de pousser un cri perçant de surprise, que Poséidon s'emparait de son trident, évitant ainsi de justesse un massacre terrible.
La bouche tordue par la douleur, s'écroulant sous la douleur affable du poing de son général, elle s'écroulait, ployant ses genoux en crachant sa chique dans les bras de Io de scylla, n’entendant que pour ultime glas, le rire sardonique de son ennemi.

Ce fut la seule chose qu'elle pouvait encore comprendre et écouter à ce moment, se laissant certes envoûter par le cosmos omniprésent de Poséidon, mais à l'abandon entier du cauchemar et de ce rire qui perpétuait à assommer son esprit et à affaiblir sa volonté.
Même dans sa rêverie noircie par l'obscurité, la belle continuait de combattre ce cosmos qui l'avait épuisé et abusé, comme si son être avait été en proie à d'innombrable tourments. La Sirène n'avait été qu'une marionnette assujettie aux envies belliqueuses et maudite d'une Némésis. Rien de plus qu'un jouet entre les mains d'une enfant capricieuse et imbue d'elle-même, si elle avait reprit conscience de son état, la prêtresse n'aurait pas donné cher de sa peau, cependant pour le peu de choses dont elle se souviendra à son réveil, elle préféra se garder de souvenirs de ce moment pénible.

Après un court moment à grimacer, essayant de se dégager le bras et les cotes, elle tiqua avant de se laisser prendre de convulsions et de vomir.
Elle n'eut pas le temps de se retourner que le liquide carmin s'écoulait le long de ses lèvres en se rependant le long de son armure divine, Les yeux clos, elle tremblait de tout son soul tandis que ses poings se serrèrent si fort qu'ils en devinrent bleutés.
La neige fondait sous ses ongles tandis qu'elle serrait si fort sa bouche et crispait si intensément ses muscles que le second liquide qu'elle lâche lui fut presque bénéfique.

Elle soupira de soulagement avant de haleter fortement, revenant de loin, aussi loin que pouvait l'être la folie qui avait engendré sa force.
toussant légèrement elle ouvrit à moitié ses paupières avant de passer longuement et avec minutie son bras sur ses lèvres carmines, qu'est-ce qui s'était passé durant sa convalescence?

Elle fit rapidement le point sur la situation, du sang par-terre, en abondance, le trident disparut, des flèches réparties ci et là plantées fermement dans cette neige qui n'en finissait pas et puis Io.
Qui la tenait dans ses bras, si elle affichait un léger sourire, prête à le remercier, rapidement elle reprit son air sévère, sa fierté amputée elle voulut se remettre rapidement en position d'assise pour se relever, mais pour elle ne sait qu'elle raison, son abdomen ne voulut pas la laisser exercer ce simple exercice corporel.

Au lieu de cela, elle se cramponna violemment à la neige et abatit férocement un poing sur la sol glacé en toussant une dizaine de fois, le goût âpre et amer du sang la fit grimacer plus encore qu'elle ne le faisait déjà.

" - Ne me touche pas! Assez! "

Avec encore plus de violence, la prêtresse se dégageait de son général, l'envoyant parfaitement chier alors qu'il lui avait sauvé la vie.
C'était pour son bien comme pour le sien, car si thétis pouvait gérer son cosmos, elle ne pouvait pas ni ne savait comment ce dernier agissait sur certaines personnes.

Un pouvoir étonnant d'attractivité qui ne laissait pas même les spectres ni les Némésis de marbre. Elle ne désirait pas s'excuser ni expliquer, seulement il fallait bien qu'elle se remette dans le contexte, il avait risqué sa vie pour elle, un flash de ce combat tordu lui revint en tête. Le trident en main, le cosmos de Poséidon et Io... se prenant sa charge divine, le trident lui rentrant dans la chair... Et c'est tout.
il avait eut une chance incroyable, c'était du sans aucun doute à un miracle Divin.
Secrètement et en silence, elle exerça une prière vers sa divinité en montant l'une de ses mains sur son coeur.

" - Merci. "

Relâchant un léger soupire, titubante elle se mit tant bien que mal debout, son ventre faisant un bruit pas possible, elle avait assez mal, même si le coup de poing n'était peut être pas intentionnellement fort, ce genre de coup, lorsque l'on s'y attend pas ne fait pas de bien.
Encore une fois, le liquide salvateur lui revient au bord des lèvres, mais avec sa fichue fierté, elle ravala son sang avec une moue difficile.

S'écartant de son général, elle esquissa un léger sourire, Faire la tête et lui en vouloir ne mènerait à rien, surtout que la bataille faisait rage.
tout à coup elle leva la tête; elle fut prit d'un vertige tandis qu'une Wyrm de Givre et d'os volait au-dessus d'eux.
Elle écarquillait les yeux, un dragon? Dans cet ère contemporaine?

" - impossible... "

Tout à coup comme si le poids du monde lui retombait sur les épaules; une sensation de malaise s'emparait de tout son corps, elle devenait blanche,n son visage pâlissait.
Elle tourna un visage réelement porté sur le danger, ses yeux cherchaient déjà quelque part, un endroit pour éviter une mauvaise nouvelle à venir.

" - Trouvons immédiatement un abri! Vite! Bouge toi! "

Rapidement elle attrapa la main de Io et sans aucun détours Le forca a avancer vers la falaise, plus loin, à plusieurs kilomètres s'étendrait un petit village, mais avant cela... bien avant une multitude de dangers et de piège les attendaient, sans parler de cette Wurm du fléau












_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 13 Sep - 7:21

Thétis n'avait jamais été du style reconnaissante et visiblement les choses ne changeraient pas de si tôt mais Io s'en fichait. Son objectif était de la garder en vie, peu importe les moyens. Il voulu lui expliquer ce qu'il avait été obligé de faire pour la faire sortir de sa transe mais la belle ne semblait pas vouloir parler du combat lors du quel elle avait perdu son si précieux self-contrôle.
Lorsqu'elle se débattit il la laissa donc se mettre sur ses pieds et la regarda s'éloigner de lui en titubant légèrement. Les manipulations de la Chasseresse avaient dû lui foutre un beau mal de tête et son sens de l'équilibre devait probablement s'en trouver affecté. Quoi qu'il en soit Io dût admettre qu'elle parvenait magnifiquement à donner le change. Quelqu'un qui n'aurait pas connaissance de leur combat n'aurait probablement pas porté attention aux détails qui permettait au général de voir l'état d'esprit réel de la Prêtresse.

Par respect Io détourna le regard lorsque Thétis eut à se soulager l'estomac. Il aurait voulu lui apporter son soutien mais sa réaction aurait été violente à n'en pas douter.
D'où il se tenait Io pouvait voir les voiles déchirées de leur navire. Il espérait que leurs hommes aient trouvé une solution pour s'éloigner du champ de bataille. Il s'inquiétait également pour ses deux apprentis qui avaient survécu au naufrage même si le lieu n'était pas vraiment des plus adaptés.

Ce fut le cri d'alarme de Thétis qui le sortit de ses pensées. Elle était blême. Sa peau était pâle à l'origine mais là Io pouvait voir à l'œil nu les petits vaisseaux sanguins sur le contour de ses yeux. Et ceux-ci était écarquillés, passant de lui au ciel. Io suivit la direction qu'elle fixait et finit par apercevoir un monstre de légende. La bête volait suffisamment haut dans le ciel pour ne pas être une menace immédiate mais Thétis semblait pressée de s'éloigner de leur position actuelle pour trouver un refuge. Elle lui attrapa la main et donna une puissante impulsion pour l'obliger à courir. Io ne voyait pas d'urgence immédiate pour se mettre à une telle allure, si la bête avait du les charger elle aurait pu le faire pendant leur combat qu'on l'autre pétasse. Au lieu de ça il tournait en rond sans but.
Quoi qu'il en soit Io s'était fixé un objectif et si Thétis se mettait à courir il ferait pareil. Elle lui lâcha la main après quelques mètres et une fois qu'il fut certain de la direction qu'elle voulait leur faire prendre il prit sur lui de prendre la tête de leur duo. Thétis était probablement plus puissante que lui en terme de cosmos mais elle n'était pas mentalement à 100%. Peu importe si cela ne lui plaisait pas, elle resterait derrière lui le temps qu'il faudrait. Le regard qu'il lui jeta en la dépassant étant cristallin mais il préféra quand même lui dire tout haut le fond de sa pensée

-"Je sais que tu n'es pas une faible mais laisses-toi le temps de reprendre tes esprits, je passe devant et c'est non négociable. Tu es la Prêtresse mais sur un champ de bataille même un pion peu battre une Reine en mauvaise posture."

Io savait que Thétis avait une putain de fierté mal placée aussi il ne prit pas la peine de lui laisser l'occasion de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 13 Sep - 15:59

Pliée en deux, se tenant les genoux du bout de ses ongles qui lui lacéraient les parties non camouflées de son armure, la sirène avait le souffle court, le visage empourpré par la colère et l'impuissance. Les derniers mètres à parcourir pour arriver à ce petit abri, sous quelques ramures d'arbres calcinés et noircis par les brûlures d'une guerre sanglante n'était pas suffisant pour les cacher, Io et elle de la menace qui planait haut dans le ciel.
Retenant sa respiration pour faire le moins de bruit possible en faisant taire son cosmos, elle essayait également tant bien que mal de calmer ses multiples douleurs, mentales et physique.

Elle soupirait longuement, ses cotes lui inspiraient une douleur aigüe, une pointe de coté se manifestait pendant quelle essayait de respirer à un rythme saccadé, irrégulier, pénible.
La belle écoutait distraitement io, s'il voulait prendre le devant de la situation? il n'en était pas question, il ne savait rien des dangers autours d'eux! il n'avait pas la notion du danger qui les enveloppaient, il ne connaissait rien aux Némésis!
Et pourtant il venait de démontrer qu'il était prêt à sacrifier sa vie et bafouer son honneur pour venir à bout de ces ordures.

Thétis laissa passer un léger gémissement de douleur, fourbe, qui lui agaçait le morale et affutait les sens, Se laissant adosser contre l'un de ces arbres calcinés, elle s'écroula les fesses contre le sol, le dos à l'arbre en jetant un regard aussi inquiet et impuissant qu'elle l'était vers son comparse. Ce dernier aurait pu très facilement lire dans ses pensée, vu l'expression de la sirène, cela ne faisait pas le moindres doute: Elle le remerciait pour tout ce qu'il avait fait, mais le pire était encore à venir. Parfois des gestes et un regard valent mieux que milles mots, acquiesçant d'un signe de tête, elle abdiqua l'ordre de io: Elle le laisserait prendre les directives.
De toute manière avec le don d'Amphitrite et la présence de Poséidon, il ne pouvait rien lui arriver et cela la rassurait quelque peu.

Elle tourna sa langue difficilement dans sa bouche et retient une quinte de toux, elle devait à tout prix se reposer, son corps l'y obligeait. Pourtant il fallait avancer et éviter de laisser Io seul contre l'adversité, contre le Fléau de la reine noire.

Levant difficilement son visage taché de sang, blême, elle observa le général de Scylla des pieds à la tête avant de tourner la tête vers l'horizon, ou une sorte de tour et de forteresse transperçait les pins noircis par une fumée aux senteurs doucereuses.
" - Tu te demandes ce qui vas nous attendre après cela, n'est-ce pas, Io? "

Elle se racla la gorge en passant le revers de son bras sur son visage pour se faire un nettoyage rapide, prenant la neige dans l'une de ses mains pour se purger de cette vision sanguinolente.
" - Cette Wyrm de givre n'indique rien de bon, elle est le Fléau, c'est elle que l'autre envoie pour reconnaître les ennemis sur le terrain et absorber leur énergie vitale. et cosmique. C'est très certainement à cause d'elle que ces Némésis ont une telle résistance."
Loin dans ses souvenirs, Thétis se remémorait de ses combats, ses souvenirs, son passé et tous le mal qu'elle avait vécu dans l'autre monde. son visage s'obscurcissait et ses yeux devinrent vitreux, source de malaise et d'un passé très mal vécus.
" - D'expérience, je sais qu'ils maîtrisent l'art et les règles régissant du cosmos. Leur vulnérabilité tend aux combats du corps à corps, certains la compense avec des armes, d'autres avec la manipulation de l'ombre, comme des assassins, mais sans énergie cosmique, ils ne sont rien."

Elle leva ses yeux vitreux vers io avant de soupirer et de lever un bras tremblant, pointant un index vers la forteresse qui s'élevait depuis les arbres, encore quelques kilomètres et pièges à parcourir. si proche et pourtant si loin du but...
" - Laisse-moi quelques minutes de répits, je te rattraperai vite. tu n'as pas le choix tu dois avancer pour sauver ce monde et tout ce qui t'es cher. Souviens toi bien d'éviter d'utiliser ton cosmos sur cette wyrm et sur certains Némésis qui ne sont pas armés, pour le reste, fais confiance à l'océan."

Son index effleura son propre poignet, indiquant le bracelet d'Amphitrite que le général portait à son bras. il était inutile de mentionner qu'il devait partir sans elle, ne pouvant bouger pour le moment elle serait pour lui un fardeau bien trop conséquent. Quand à protéger tout ce qui lui était cher, Elle était sur que Io ferait le nécessaire pour parvenir à ses fins.
Elle le targua d'un léger sourire, tordu par un léger rictus de souffrance qu'elle peinait à voiler, cependant l'encouragement était là.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mer 14 Sep - 9:03

Io regarde Thétis se laisser tomber au sol sans réagir. Il savait qu’elle l’aurait envoyé balader si il avait osé l’aider de quelque manière que ce soit. Elle était fière, peut-être un peu trop, mais elle assumait son rôle de leader avec une volonté infaillible aux yeux de ses subordonnés malgré le secret qui entourait son statut. Il regarda le bracelet qu’elle avait forcé à son poignet et qui la avait sauvé la vie un peu plus tôt.
L’état de la belle l’inquiétait. Au-delà de son statut de Prêtresse elle était son amie et même si il avait douté du choix de Poséidon de lui donner de telles responsabilités il était forcé de reconnaitre que le choix avait probablement été poussé par le véritable Poséidon et que dans l’ombre elle l’assumait pleinement. Il se revoyait encore dans ce songe où il lui demandait d’avoir la foi en son dieu mais aussi en sa Prêtresse. Un sourire naquit sur son visage. Il avait la foi, foi en cette personne affaiblie qui se sacrifiait pour eux, foi en une personne qui avait souffert pour son idéal d’une manière qu’il ne pouvait pas imaginer. Le reflet terne de son regard trahissait ses craintes alors même qu’elle cherchait à le guider.
Se demander ce qu’ils allaient devoir affronter ? Oui il se posait la question et il en avait une vague idée.
Ecartant les minces branchages il regarda la Wyrm s’éloigner vers l’Ouest.

-« Cette bête effectue une sorte de ronde au-dessus de son domaine et je pense que nous nous trouvons à la limite Est. Si nous poussons un peu plus vers les montagnes nous devrions pouvoir l’éviter. »

En se retournant il vit clairement que son regard était perdu dans ses pensées. Son bras retomba sur son coté lorsqu’elle lui eut indiqué leur objectif.

« Partir sans elle ? Avait-il le choix ? »

Io revint se poster à ses côtés quelques minutes puis entreprit de ramener autant de branchages et de feuilles sèches que possible afin de la camoufler au mieux. Elle avait puisé dans ses réserves pour parvenir à cet abri de fortune et se cacher de la Wyrm, il ne pouvait envisager de partir en la laissant ainsi à découvert. En quelques minutes il ramena suffisamment de végétation pour la camoufler un peu mieux et surtout la couper du froid qui devait lui geler les os. Thétis était aux portes de l’inconscience. Il passa un doigt le long de son visage pour dégager les cheveux qui était venus se coller à sa joue et devant ses yeux.

-« Je pars devant, je me charge de dégager le chemin et de le sécuriser. Tu n’auras qu’à suivre ma trace. »

Io se releva, bien déterminé à ce qu’elle ne trouve plus la moindre embûche sur sa route lorsqu’elle reprendrait sa marche. Il se retourna une dernière fois pour s’assurer qu’elle était suffisamment  bien abritée et s’éloigna en direction de l’Est et des montagnes qui représentaient une frontière naturelle qu’ils devraient franchir.

Tout en marchant en gardant à l’œil le balais de la Wyrm il se surprit à penser qu’il avait la foi en Poséidon. Quant à Thétis en quelques jours elle avait réussi par sa force de caractère à ce qu’il la considère autrement et la douleur qui lui serrait le cœur en l’abandonnant dans cet abri de fortune le força à admettre qu’il ressentait autre chose que de la foi pour elle.

Il savait pertinemment que ce genre de pensées n’avaient pas leur place sur un champ de bataille aussi se força-t-il à  se concentrer sur sa mission et reprit-il sa route bondissant de rocher en rocher, limitant autant que possible la possibilité que quiconque remonte sa piste.

Il lui fallut quelques heures pour atteindre le pied de la montagne et il doutait que dans son état Thétis puisse le rejoindre facilement si elle ne se remettait pas. Il en vint à maudire le bracelet qu’elle lui avait mis au poignet, pestant en se disant qu’elle aurait dû le garder à son propre poignet.
La nuit tombait tôt dans ces contrées aussi Io fut-il obligé de se trouver un abri pour la nuit. Il ne put trouver le sommeil, un mélange d’inquiétude pour Thétis et ses troupes et d’excitation à l’idée des combats qui l’attendaient. Il profita de cette insomnie pour scruter la montagne, se demandant comment réussir à la gravir et surtout comment permettre à Thétis de le suivre aisément lorsqu’il repéra des torches au loin.

Io était intimement persuadé qu’il ne s’agissait pas de Némésis, des êtres nés dans un monde sombre et fourbe ne prendraient pas le risque de donner aussi imprudemment leur position sachant que l’ennemi arrivait. S’il s’agissait d’autochtones c’est qu’il y avait un chemin et s’il y avait un chemin il pourrait peut-être en profiter d’une manière ou d’une autre. Courant et bondissant Io fila en ligne droite, camouflant son cosmos comme il le faisait depuis que Thétis l’avait prévenu.

Il allait remplir sa mission pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 20 Sep - 8:45

Poséidon décida de se rendre proche de l'endroit où se situait l'autre navire. Eux aussi avaient dû avoir à faire à un Némésis. Et puis il y avait cette créature dans le ciel, imposante, énorme. Frottant vivement ses yeux avec le revers de sa main, Poséidon se contenta de son avancée. Certes encore fragile. Peut-être aurait-il été préférable de faire durer son combat afin de détruire Julian Solo et lui permettre de reprendre entièrement le contrôle. "Hélas", le temps ne lui cédait guère le choix de la décision... Plus encore avec la disparition de Loki.
Autour de lui, restait encore des bribes du cosmos qu'il avait déployé pour effectuer son attaque. Non loin de là, il ressentait les vibrations du cosmos de Thétis et de Io. Ce dernier s'éloignant lentement. Le pas légèrement rapide, il traversa la glace, croisa quelques cadavres, des endroits écarlates.

Et ce froid. Bien sûr, cela ne l'effrayait pas, mais il devait bien admettre que son intensité était des plus rude. Bref, il jeta de temps à autre un coup d'oeil sur la Wyrm - qu'il pensait déjà à abattre - et brava l'intempérie qu'il avait causé lui même. Le sourire aux lèvres, il vit un peu plus loin son objectif. La lumière à l'horizon, cette chevelure blonde semblant se faner lentement.
Au moins, cela confirmait son impression. Ce navire s'était battu. Courageusement sans doute. Réajustant sa tunique pour se réchauffer encore.

La vue de sa Prêtresse, lui causait une certaine douleur. Qui avait pu oser ? Serrant son poing comme pour dire " Celui là souffrira mille tourments avant de trépasser !".
Io s'éloignait. Seul la tâche serait ardu pour le marina. Néanmoins, le courage pouvait parfois réaliser des miracles.
Puis il devait bien y avoir un peu plus loin d'autres guerriers, voir Hermes... Marchant encore un peu, usant son trident comme canne, lorsqu'il fut sûr de lui, il balança d'un mouvement habile son arme qui se planta juste devant la dame.
Le trident lumineux, éclairait majestueusement le visage de la Prêtresse au milieu de l'obscurité naissante. Il arriva dans le dos de Thétis, le cosmos masqué par l'humanité de Julian Solo, il posa sa main sur son épaule sentant bien la fatigue et l'épreuve éprouvante qu'avait du connaître les deux soldats des océans.

-" Apparemment j'ai tardé à éliminer Baykok... Souffla-t-il dépité en observant les environs. Comment s'est passé votre arrivée ? " Demanda le seigneur des Océans en ôtant sa main de l'épaule de sa représentante.

-" Utilise le trident, son âme t'a accepté, il t'aidera pour avancer et nous éviter ainsi de prendre trop de retard." Lança l'empereur avec un certain ton autoritaire mêlé à une envie d'en finir...
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    Mar 20 Sep - 17:38

Fais confiance à l'Océan.

Thétis s’affaissait dans son espèce de cachette que Io lui avait créer avant de partir aussi rapidement qu'il le pouvait, sans doute son coeur était-il en proie à d’innombrables remords, ce qui expliquerait son envie de rester auprès de sa prêtresse ensanglantée.
De son coté la sirène du user de son caractère et de son autorité pour obliger le général à partir, utiliser son septième sens ainsi que maintenir son cosmos à l'état de passif lui avait coûté suffisamment d'énergie, heureusement que le bracelet d'Amphitrite, volé... enfin plutôt, emprunté dans le trésor de Poséidon, lui avait permis d'utiliser son cosmos marin sans trop de dommages.

Ce qui lui avait fallut son état déplorable fut d'avoir absorbé le cosmos gangréné de cette némésis, qui lui avait retourné totalement le cerveau à cela, elle ne s'était pas préparé et avait payé le prix coûtant.
Si Io n'avait pas accepté le gage de Thétis, ce même bracelet d'ampitrite, il aurait été à sa place et la représentante aurait faillit dans son rôle de protectrice des écailles. Elle n'aurait pas pu se le permettre, surtout que son rang lui permettait avec un peu de repos, de se remettre de blessures.

Parfois le sang lui remontait sur le bord des lèvres, elle feintait un relent de vomis avant de soupirer, respirant à bouche ouverte avant de se laisser tomber contre l'arbre qui la tenait, respiration saccadée, les yeux clos, elle n'avait pas le droit à l'erreur et ne devait pas utiliser son cosmos.

Le temps la guérissait lentement, trop lentement mais elle s'était interdite de l'utiliser, les Némésis n’étendaient que cela pour localiser les élus du cosmos, thétis n'était pas dupe et son voyage dans le monde du miroir lui avait permis de ne surtout pas les sous-estimer à l'heure actuel.

Entre les broussailles, parfois le vent lui amenait des odeurs nauséeuses, elle gonflait ses joues pour éviter un haut-le coeur, le paysage blanc lui apportait une certaine quiétude d'esprit et la stabilité morale lui faisait du bien: elle soupirait enfin d'aise après plusieurs minutes de combat psychologique.

Parfois ses yeux plissés par la fatigue observait quelques lapins blancs ou hermines qui circulaient en chassant, ce genre de balais naturel la fit sourire, jusqu'à ce qu'ils partent effrayés par des loups de gangrènes. Loups qui fuyaient en direction du sud, apparemment quelque chose les avaient fais fuir, mais ou comment et qui? La jeune prêtresse ferma ses yeux et commençait à s'endormir dans ce froid désagréable? Seul sa respiration et la brume créer par ses lèvres chaudes pouvaient éventuellement donner sa position, cependant au bout de plusieurs minutes qui furent longue, rien ne vint rompre la tranquillité et le repos de la sirène.

soudain une lueur et une arme figée dans le sol lui fit ouvrir ses yeux, le bruit sec du métal contre la neige soyeuse la fit rapidement relever la tête et elle put voir le trident brillant à quelques mètres de ses pieds, ne sachant qu'il s'agissait d'un piège, elle préférait rester calée sous les buissons dans l'attente que quelque chose se passe.
Puis une main se présenta sur son épaule, elle tressaillait put retourna son visage, effrayée avant de comprendre qu'il s'agissait de Julian Solo.

Elle irradia un léger sourire, il avait l'air en forme bien qu'un peu secoué, ses cheveux bleutés étaient légèrement entremêles par le froid, l"humidité et la sueur, il avait du avoir à faire à un ennemi plus conséquent. Elle posa sa main sur la sienne en signe de compréhension, le fait que sa divinité ait eut autant de mal qu'elle et Io à arriver sur les larges cotes était un bien mauvais signe et rapidement elle oublia ses blessures qui s'étaient un peu résorbées avec son repos pour tenter de se relever.
Son corps était lourds et elle du soupirer et essayer de prendre de longues bouffées respirantes pour dégager sa cage respiratoire totalement écrasée par le cosmos gangréné qui l'avait manipulé quelques minutes avant.

Raclant sa gorge pour faire disparaître le goût et l'odeur du sang, elle acquiesça d'un simple geste de la tête, avant de tituber à moitié en se mettant debout, lâchant Julian qui la tenait à son épaule, elle poursuivit en essayant de répondre par des mots plus ou moins intelligible.

" - Si vous avez croisé Baykok, notre arrivé a du certainement être moins mouvementée que la votre, mon seigneur."

Elle plissa ses yeux et agrippa ses cotes tout en expulsant l'air de son corps qui lui faisait mal, comme si elle était en apnée elle tentait de retrouver une respiration stable, les buissons que io avait fabriqué ne furent plus qu'un amas de tiges qu'elle piétinait.
Elle savait qu'elle avait encre de l'énergie en elle, bien plus qu'elle ne pouvait le nier, cependant l'effort psychique à fournir pour se remettre de son combat précédent était fort à faire.

" - J'ai déjà assez reçus de votre part, une écaille et votre sang, vous souvenez-vous? Je n'ai que faire d'une arme divine dont je ne saurais exploiter la moindres puissance. Je vous suivrai, mon roi.""

Se retournant elle scruta d'un oeil inquisiteur le bastion qui s'élevait depuis la cime des pins mais également le chemin que Io avait prit, le général de Scylla avait prit soin de recouvrir ses traces, aussi Thétis espérait qu'il ait progressé et n'aie pas utilisé son cosmos, comme elle le lui avait indiqué. Se retournant vers poseidon, elle allait lui parler de ce qu'il s'était passé, mais un hurlement fort et monstrueux la fit écarquiller ses yeux et tourner de nouveau sa tête.

Un énorme dragon de chair et d'os semblait poursuivre Io au loin, quelle horreur, et dire qu'elle ne pouvait rien faire pour lui ni pour les autres... Le seul moyen de gagner la bataille aurait été d'arriver au bastion avant eux et d'organiser une rebellion contre les Némésis. Ou bien...

" - " - Je ne sais que faire, il serait peut être temps de nous présenter au bastion pour nous rendre, nous profiterons ainsi, peut être d'un peu de répit avant de déchaîner vos vagues purificatrices... Seulement en êtes vous capable, Poséidon?""

Elle tourna sa tête vers Julian, un air grave mais soudain s'affichait sur son visage angélique, elle espérait feinter et profiter de cette sérénité pour contre-attaquer. Seulement elle ne pouvait le faire sans l’appuie de Poséidon.

S'époussetant, elle tendit un léger sourire vers ce dernier, un sourire silencieux qui signifiait un plus grand remerciement que quelques mots basique.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis    

Revenir en haut Aller en bas
 

Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Io - Thétis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Belle de Mort [Chapitre 1 reconquête de la mer] - Sivir - Hermès
» Dans le jardin, sur la belle pelouse
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Royaumes du Nord :: Vallée enneigée :: • La mer gelée du Niflheim-