Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Ven 5 Aoû - 20:25

L'obscurité et le néant étaient deux choses que le jeune Saint d'Andromède n'avait que trop souvent connu. Glisser vers l'au-delà, sentir ses forces l'abandonner...Jusqu'au trou noir. Il était sorti victorieux de l'illusion et des redoutables attaques du général des Lyumnades, mais pas indemne. Un Dieu avait fait son apparition, avec ses soldats. Shun ne ressentait plus aucun cosmos autour de lui, et pour cause, il avait perdu connaissance. Lorsqu'il émergea, il avait perdu la notion du temps, il ne savait même plus distinguer le jour de la nuit, tant les abords du Sanctuaire avaient été secoués par la succession d'attaques, tout n'était plus qu'un territoire assombri par la désolation.

Où était passé Arès ? Restait-il des Saints vivants au Sanctuaire ? Et Athena, était-elle toujours en sécurité ? Et les habitants de Rodorio ? Trop de questions se bousculaient dans l'esprit encore embrumé du jeune garçon, allongé face contre terre. Son heure n'était pas encore venue, il parvint à se redresser malgré ses blessures toujours ouvertes, d'où s'échappaient plusieurs filets de sang.
Une fois debout, même si cela avait prit un peu de temps, Shun se frotta machinalement le visage avant de se mettre en route. Il avait décidé de rejoindre le village de Rodorio, sa priorité n'étant pas de courir après Arès étant donné qu'Athena ne se trouvait pas au Sanctuaire, Andromède n'en avait que faire que le Dieu de la guerre prenne possession de quelques maisons de pierre antiques.

Non, sa priorité était surtout de venir en aide aux habitants du village restés vivants, si toutefois il en restait. D'autant plus que Rodorio avait l'air d'avoir souffert lui aussi. Des chaumières en feu, des habitants traqués et exécutés comme des chiens, le Saint ne pouvait supporter autant de lâcheté. Son cœur pur et son sens de la justice l'avaient incité à se diriger vers le village plutôt que de rechercher la gloire en allant affronter Arès tout seul. Les corps de deux soldats du Dieu gisaient toujours sur le sol, que Shun prit soin de contourner. Il redressa soudainement la tête en ressentant une once de cosmos émanant de ces corps, ce qui était assez surprenant. Il constata en effet que l'un des deux soldats était toujours vivant. Dans un très sale état, mais vivant. Le jeune garçon hésita un moment avant de finalement de ramasser le soldat et de le prendre avec lui. Shun avait eu pitié de lui, il ne dégageait pas une aura particulièrement puissante et devait sans doute, comme beaucoup de soldats, croire et se battre pour un idéal illusoire. Inutile de faire plus de morts. Le sang n'avait déjà que trop coulé. Ainsi, avec un berserker sur les bras, le Saint continua sa route.

Plus il s'approchait des abords du village, plus la vision macabre s'étendait sous ses yeux. Pourtant il était bien faible, mais il s'avançait en direction de Rodorio les poings serrés et les sourcils froncés. La colère grandissante en lui eut pour effet d'élever un tant soit peu son cosmos, malgré lui. Naturellement, le jeune Saint ignorait que des Saints étaient au village mais qu'ils devaient masquer leur cosmos. Shun n'était pourtant pas quelqu'un d'impulsif. Mais l'idée même qu'on puisse s'en prendre à des civils innocents le mettait hors de lui. Malheureusement, l'élévation de son cosmos rose n'était pas passée inaperçue chez les soldats d'Arès, et il fut immédiatement gratifié d'un charmant comité d'accueil. Il commença par poser Kanda au sol et déploya sa dangereuse nébuleuse de chaînons autour d'eux.

« Essayez donc d'approcher et vous n'aurez que ce que vous méritez. » fit Shun, bouillonnant intérieurement. Les soldats de second rang ne prirent comme d'habitude pas la menace du Saint androgyne au sérieux, et les quelques-uns qui pénétrèrent dans la nébuleuse furent immédiatement électrifiés. Leurs cris de douleur allaient finir par alerter l'intégralité du village...


Dernière édition par Shun le Lun 17 Oct - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Ven 5 Aoû - 21:08

Redescendre le pont de glace ne s'était pas fait sans difficulté. Laisser Valerian, Yaphleen et Obscurdia derrière lui non plus. Mais vu la situation, Camus avait du prendre une décision. Trois chevaliers d'or ensembles, à quelques mètres seulement de là où se terrait Arès, c'était du suicide. Il avait du faire un choix, la fuite.  Certes, ce n'était pas très glorieux, mais ce n'était pas comme s'il avait d'autre solution à l'heure actuelle. Les morts ne peuvent plus protéger personne.

Plusieurs berserkers s'étaient trouvés face à lui alors qu'il descendait vers Rodorio, aucun n'était aussi bien habitué que lui à se battre sur de la glace particulièrement glissante, et ils avaient pour la plupart chuté sans que Camus n'ait réellement à chercher à les tuer.

Puis il y avait eu le village.

En quelques heures, les choses s'étaient aggravées, il en venait à se dire qu'il n'aurait peut être pas du chercher à rejoindre son temple et s'occuper plutôt de faire évacuer les villageois, mais le cosmos d'Isaak l'avait appelé... il était trop tard pour les regrets, et au final, cela lui avait permis de savoir qui se cachait réellement derrière cette attaque, et éviter un conflit inutile avec Asgard s'il parvenait à prévenir le Grand Pope... d'ailleurs, le Verseau ignorait encore qui était Grand Pope en ce moment...

Une fois à l'entrée du village, il diminua drastiquement son cosmos, laissant quelques cadavres derrière lui, parfois gelés, parfois juste transpercés, ne voulant pas laisser de signature non plus. Il se faufila entre les premières maisons, intimant les gens à rester cloîtrés chez eux quand il en croisait, brisant les nuques des soldats un peu trop impétueux quand ils étaient sur sa route. Il évitait cependant les titaniums, sachant bien qu'il ne pourrait les vaincre sans intensifier son cosmos.

Et puis, il fallait reconnaître qu'il n'était pas non plus en état de lutter trop longtemps. Son combat en Asgard était encore récent, même s'il avait bien récupéré, et il venait d'essuyer un sacré choc suite au souffle d'Arès qui avait détruit la maison des Poissons quand il s'y trouvait. Donc autant dire qu'il valait mieux se faire discret. Sauf que s'il avait choisi cette option, il réalisa bien vite qu'il était le seul! Un cosmos étrange se fit ressentir, un cosmos qu'il avait déjà ressenti, peu avant sa mort... Par contre, difficile de se souvenir à qui il appartenait, mais il n'était pas difficile pour lui de se douter qu'il s'agissait du cosmos d'un des chevaliers de bronze...


«N'apprendront-ils jamais?» arrachant un manteau à un pauvre habitant qui ne pourrait plus le réclamer, couvert de sang, il le passa par-dessus son armure... elle était trop visible mais il ne pouvait se permettre de la retirer. Revenant sur ses pas, le cosmos s'intensifiait alors qu'il voyait des soldats se précipiter dans la même direction. Il finit par repérer l'aura rose d'Andromède, ses chaînes furieuses se préparaient à attaquer tout en le défendant, mais il allait surtout rameuter la moitié de l'armée à ce rythme!

Soupirant doucement, Camus plia légèrement les genoux, grimaçant sous la douleur de son dos qui le faisait désormais atrocement souffrir après tous les coups qu'il avait pris... puis il usa de sa vitesse, passant de soldat en soldat et les assommant simplement du plat de la main avant de se retrouver face à Andromède, le visage à peine visible sous la capuche du manteau


«Fais taire ton cosmos et suis moi. D'autres arrivent, et ne sont pas comparables à ceux-là...» il le sentait, des titaniums approchaient. Il attendit que la chaîne daigne le laisser approcher pour attraper Shun par le bras, sauf qu'il semblait se trimbalait un type mal en point, et Camus n'avait pas le temps de vérifier qui il pouvait être... il prit le type inconscient sur son épaule et traîna ensuite rapidement Andromède vers les maisons à l'abri des regards... il y eut des bruits de pas et ils n'eurent d'autre choix que de pénétrer dans l'une d'entre elles de force pour s'y cacher... Camus jeta presque Andromède et l'autre gars à l'intérieur alors que des cris étouffés se firent entendre. Il se tourna pour voir une famille recroquevillée dans un coin de la pièce, il se contenta de mettre un doigt sur ses lèvres et attendit...

«Qui a fait ça? Où sont-ils? Par là!» ils prirent la direction du pont de glace, apparemment, quelqu'un d'autre approchait. Camus ignorait que Valerian essayait aussi de fuir, mais qu'il allait devoir trouver un autre chemin que ce pont pour se sauver lui-même, et sauver Yaphleen.

Le silence revint et il se tourna vers les habitants

«Je suis Camus, chevalier d'or du Verseau. Rassurez-vous, nous ne vous voulons aucun mal...» il retira sa capuche et la famille soupira de soulagement, la fille se leva même en le regardant, elle devait avoir à peine huit ans

«Tu saignes... et lui aussi...» dit-elle en désignant Shun. Ce fut qu'à cet instant qu'il remarqua qu'effectivement, Andromède était loin d'être intact... la mère se leva, elle était brûlée à plusieurs endroits, mais sa peau brillait, un onguent avait surement été appliqué pour la soigner
«Je vais préparer de quoi vous soigner...» c'est alors qu'elle se figea en voyant l'homme à terre «mais c'est...» le Verseau plissa les yeux et s'approcha du corps, l'homme se réveillait un peu et il se tourna vers le jeune bronze
«Tu sauves des soldats d'Arès?» toute la famille se recula... honnêtement, il avait plutôt intérêt à donner une bonne explication!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Ven 5 Aoû - 22:25

    Shun laissait non pas sans remords les soldats d'Arès agoniser dans sa nébuleuse, jusqu'à ce qu'un visage familier vint l'empêcher de continuer en besogne. Le jeune Saint ne su comment réagir, il était tellement pris au dépourvu devant cet homme qu'il ne pu rien faire d'autre que de rappeler ses chaînes et se laissait entraîner à travers le village, sans rien dire. Camus ne lui laissa guère le temps de réaliser que le Saint du Verseau était revenu, et vivant lui aussi. Il aurait pu laisser éclater sa joie, mais ce n'était pas vraiment le moment. Le Gold avait également prit soin d'emmener avec eux la carcasse inconsciente du soldat d'Arès, non sans déplaire à Shun, qui se retrouva peu de temps après littéralement jeté dans une maison voisine. Une fois hors de vue, le jeune Saint put enfin reprendre un tant soit peu ses esprits. Devant la ferme autorité du Verseau, Andromède masqua ainsi complètement son cosmos. Il ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait, il n'avait toujours pas dit un mot. Une famille était présente dans la maison, deux parents et une fillette. Shun tourna la tête vers eux, ils semblaient apeurés. Peut-être étaient-ils impressionnés par les chaînes qui remuaient toutes seules ? Le responsable jugea ainsi plus sage de complètement retirer son armure pour le moment. Le cliquetis incessant des chaînons allait sans doute attirer leurs ennemis.
    Le jeune Saint se tourna à son tour vers les civils et se présenta à la suite de Camus.

    « Je suis...Shun, d'Andromède. Chevalier de bronze. Camus a raison, vous ne risquez rien ici avec nous. »

    La femme remarqua immédiatement leurs blessures et se hâta de préparer de quoi tous les soigner. Seulement voilà, Shun avait ramené un soldat d'Arès avec lui, et son supérieur d'Or lui demanda évidemment des explications. Mais que pouvait-il bien répondre ? Il ignorait même son nom. Pourquoi l'avait-il emmené avec lui ? En réalité, il n'avait aucune explication. Il se tourna vers Camus, tentant de s'expliquer.

    « Oui, mais...Il est grièvement blessé. Et son « Dieu » n'a eu aucun scrupule à le laisser agoniser là. Athena n'aurait jamais fait ça avec nous ! Je...Je ne pouvais pas le laisser. Il mérite d'être soigné et de vivre.. »

    Et puis, Shun n'avait pas prévu ni l'arrivée impromptue de Camus, ni le fait de se retrouver caché avec des civils. Evidemment, si le soldat était de mauvaise foi, il lui serait facile de les attaquer, ou bien d'alerter ses compagnons d'arme. Et Andromède priait intérieurement pour que ça n'arrive pas ! Alors il se tourna vers la petite famille et s'approcha, murmurant d'une voix douce :

    « Je vous promets qu'il ne vous fera pas de mal. Je vous protégerai. »

    Shun acheva sa phrase, plissant les paupières sous la douleur toujours due à ses blessures. Il laissa échapper un râle et se massa le crâne, d'où s'échappait du sang. Malgré ça, il se tourna une fois de plus vers Camus, dans l'espoir d'avoir enfin des explications.

    « Camus, qu'est-ce qui...Qu'est-ce qu'il s'est passé ici ? »

    Il n'avait même pas eu le temps encore de lui témoigner sa joie de le revoir...Mais il savait que la priorité était d'être soigné pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Sam 6 Aoû - 10:52

En voyant le regard de Shun lorsqu'il parla du berserk, Camus se rendit compte qu'il avait oublié que ce garçon était la réincarnation d'Hadès dans cette génération, du moins son réceptacle. Un garçon au cœur pur et doux. Il soupira doucement et regarda par la fenêtre alors que la femme manifestait un certain dégoût à l'idée de soigner l'un des hommes qui l'avait torturée quelques heures plus tôt.

«Ces berserks sont des monstres... ils sont comme leur dieu! Ils tuent sans pitié, ils ont déjà violé bon nombre des femmes et des jeunes filles du village! Et même des jeunes garçons! Ils sont...» elle eut un geste de dégoût comme si elle allait vomir, puis elle tourna les yeux vers sa fille «je n'ose imaginer ce qu'ils auraient fait à ma fille si elle avait eu quelques années de plus...»

Camus la regarda, il est vrai qu'elle est vraiment petite, pas intéressante donc. Il se tourna vers Andromède avant de suivre à nouveau les mouvements dehors par la fenêtre
«Tu dis qu'Arès les abandonne quand ils ne lui servent plus à rien... mais à l'heure actuelle, nous sommes tout aussi démunis qu'eux. Athéna n'a pas donné signe de vie depuis plusieurs jours...»

Malgré tout, il savait qu'elle ne les avait pas abandonnés, elle devait être prisonnière quelque part, mais il n'avait pas la moindre idée de l'endroit où elle pouvait se trouver, c'était vraiment compliqué.
Il promit que le berserk ne leur ferait pas de mal, Camus se tourna vers lui avec un regard qui disait clairement qu'il en était responsable avant de se tourner vers la femme.


«Qui sait... il pourrait nous être utile pour savoir le plan d'Arès. Soignez-le, s'il vous plaît.» dit-il à la femme, mais elle se dirigeait vers le Verseau, semblant clairement refuser sa demande...
«Je vais le faire..» dit la petite fille. Elle semblait moins rancunière que sa mère, normal vu son jeune âge... elle prit donc des bandages, de l'eau, et la bouteille d'alcool de son père et se plaça à côté de lui, lançant tout de même un regard à Andromède pour qu'il reste près d'elle pendant qu'elle s'occupait de lui au cas où.

Le Verseau s'assit sur une chaise, il avait également retiré son armure, la pandora box restant là pour le moment à ses côtés. Il retira son t-shirt car bon nombre de ses blessures les plus graves étaient dans le dos, la femme commença à appliquer quelques onguents sur ses hématomes bien violacés pendant que Shun souhaitait comprendre ce qu'il se passait

«Quand je suis arrivé, des cadavres de ce que je pensais être des guerriers d'Asgard jonchaient le sol... les troupes d'Arès avaient déjà pris possession des lieux, mais un immense pont de glace reliait Rodorio à mon temple qui était l'un des seuls intacts. Un cosmos m'y a appelé, Isaak m'attendait là bas.»

Il expliqua alors rapidement ce qu'il savait, ce qu'Isaak lui avait dit. L'attaque des marinas en se faisant passer pour des ases, puis ensuite l'arrivée des troupes d'Arès qui avaient tout détruit sur leur passage...

«Et nous en sommes là. Nos rangs sont décimés, les chevaliers d'or sont soit quelque part dans le monde, soit leur armure attend encore un porteur... j'ignore ce qu'il en est des chevaliers de bronze et d'argent, nos troupes sont décimées, Athéna est introuvable... nous devons nous cacher pour le moment dans l'attente d'élaborer une stratégie pour repousser les troupes d'Arès. Encore faudrait-il savoir ce qu'il cherche ici.» car bon, s'il voulait juste tout détruire, c'était presque fait désormais, donc il aurait surement fait retirer ses troupes. Il devait bien y avoir autre chose derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Sam 6 Aoû - 20:36

Shun se mordit la lèvre en écoutant les protestations de la jeune femme sur les soldats d’Arès, et en effet il pouvait comprendre leur réticence à vouloir soigner l’un de leurs bourreaux. La plupart des gens voyaient tous ces guerriers comme des monstres, assassinant de sang froid des innocents. Mais le jeune Saint avait toujours voulu croire en la bonté en chaque être-humain, refusant de croire que l’on pouvait simplement retirer la vie par plaisir.
Ces « berzerkers » avaient sans doute été manipulés et pensaient se battre pour un idéal illusionné par leur Dieu. Tout comme lui qui abhorrait la violence et pourtant avait été mainte fois contraint de blesser et tuer ses adversaires. Il essaya ainsi de rassurer autant qu’il le pouvait cette famille apeurée.

« Je suis persuadé qu’ils ne sont pas tous comme ça. Et tant que nous serons là et que vous resterez ici, il n’arrivera rien, ni à vous ni à votre fille. »

Finalement, la petite fille semblait du même avis que Shun et être la moins apeurée de la famille. Le cœur pur d’une enfant sans doute. Mais sa volonté de vouloir prendre soin du soldat d’Arès malgré tout, arracha un sourire tout attendri au Saint d’Andromède, qui se laissa à son tour soigner à l’instar de son aîné du Verseau. Il avait du également retirer son haut afin de permettre à la jeune femme de désinfecter les plaies et de faire des pansements. Rien de nouveau pour Shun, qui s’était retrouvé bon nombre de fois à l’hôpital de la fondation Graad et qui, après toutes ces années, commençait à connaître les gestes de soin prodigués. Camus et l’autre homme avaient droit au même traitement.

Andromède avait bien relevé que son aîné eut pensé qu’Athena les avait abandonnés, à l’instar d’Arès pour son soldat. Mais il ne dit rien. Le cosmos de la déesse s’en était allé, en effet. Et il n’avait jamais pu le ressentir durant ses combats, alors qu’elle avait toujours été à ses côtés jusqu’à présent. Mais Shun ne devait pas commencer à douter. Si même lui le faisait, tout espoir disparaîtrait.
En attendant, il écoutait attentivement le récit de Camus. Son arrivée, les temples détruits, la rencontre avec son ancien disciple, l’attaque des Marinas puis celle des Berzerkers. Le jeune Saint soupira, puis réagit.

« Je vois. L’attaque des Marinas était en fait une diversion ? Ou bien eux aussi voulaient s’emparer du Sanctuaire indépendamment d’Arès ? Peut-être que cet homme saura nous renseigner quand il aura recouvré ses forces. Si ils sont venus chercher Athena, au moins ils ne la trouveront pas ici. Mais difficile d’élaborer une stratégie dans l’état actuel…Surtout si tu dis que le village est rempli de Berzerkers…Tu sais combien d’autres Saints se trouvent ici ? Il faudrait trouver un moyen de se rassembler… Mais sans déesse, ni même de Grand Pope, compliqué de prendre les bonnes décisions…. »

Shun soupira. Si ça ne tenait qu’à lui, et bien il ferait évacuer les civils restant au village et abandonnerait purement et simplement le Sanctuaire, étant donné qu’Athena ne s’y trouvait même pas. Et ils iraient construire un autre Sanctuaire ailleurs. Après tout, que sont-ce de bêtes temples de colonnes antiques à côté de leur sécurité ? Sans pour autant faire part à Camus du fond de sa pensée, il essaya quand même quelque chose.

« Tu penses qu’il y a un moyen d’évacuer les civils restants au village ? Notre devoir est avant tout de protéger tous ces gens… »

Une autre pensée traversa l’esprit du jeune garçon concernant Camus. Mais l’heure n’était pas aux sentiments, alors il ne dit rien pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Jeu 11 Aoû - 18:02

Concernant la raison pour laquelle les marinas étaient présents, Camus en avait sa petite idée bien qu'Isaak n'en avait rien dit. Il n'était pas du genre bavard et ne se serait surement pas risqué à aller lui dévoiler les petits secrets de Poséidon aussi facilement...

«Je doute que Poséidon soit du genre à s'allier à Arès, d'autant que les marinas ont totalement déserté une fois les berserkers sur place. Ils seraient restés s'ils avaient agi de concert, mais ils ont été tout aussi massacrés que les autres.» sans manifester la moindre douleur alors que la femme était en train de l'enrouler dans un épais bandage à cause de ce qui devait surement être quelques côtes fêlées au niveau du dos, il ne cessait de jeter un coup d'œil à la fenêtre.

Si Shun avait énoncé ses pensées à voix haute, nul doute que Camus aurait approuvé. Inutile de perdre son temps à rebâtir ce qui est totalement détruit. Autant reconstruire un nouveau Sanctuaire ailleurs, mais il savait que ce ne serait pas aussi simple. Aucune nouvelle d'Athéna, ni de l'actuel Grand Pope

«À l'heure actuelle, je n'ai de certitude que pour le chevalier d'Or des Poissons, du Bélier et celui du Sagittaire. Ces deux-là étaient encore au Sanctuaire avant que je ne te trouve ici. Pour les autres.. j'ignore encore ce qu'il en est. Le cosmos du chevalier des Gémeaux a disparu, et je n'ai pas vraiment eu l'occasion d'en rencontrer d'autres.» et encore, pas la moindre idée d'où Myrdhinn avait filé depuis qu'elle avait obtenu son armure d'or. Camus s'inquiétait un peu pour elle, il devait le reconnaître.

Si quelqu'un pouvait savoir où se trouvaient les autres armures, c'était elle, malheureusement... ils s'étaient séparés peu avant d'arriver au Sanctuaire.

Les soins étaient terminés, il remit un t-shirt avant de se lever et s'approcher de la fenêtre, les rues étaient plus calmes alors que Shun s'interrogeait sur l'évacuation des villageois

«Bon nombre ont déjà évacué, ceux qui restent sont surtout ceux qui refusent de partir je pense.»
«C'est tout à fait ça...»
reprit la femme en jetant toujours un regard dédaigneux au berserk à terre qui était à présent à peu près soigné «nous avons choisi de venir vivre ici, sous la protection des Saints d'Athéna. Nous avons foi en notre déesse, elle viendra nous sauver. Nous ne la trahirons pas en partant.»

Camus la regarda et eu un très léger sourire en coin, presque invisible. Le père revint avec un peu de pain, du saucisson et des fruits secs
«Tenez, on avait des réserves, heureusement... on est toujours préparés à une éventuelle attaque, vous savez?» il paraissait presque soulagé, d'un autre côté, avoir deux chevaliers dans sa maison était surement une petite garantie de sécurité.

Camus baissa les yeux vers le berserk, il aurait juré l'avoir vu bouger et se tenait donc sur ses gardes avant de prendre une tranche de saucisson

«Même si vous refusez de quitter Rodorio, vous pourriez essayer de gagner plutôt les hauteurs, aller au-delà des frontières du Sanctuaire où vous serez plus en sécurité, au moins quelques jours.»
«Non. Nous préférons rester ici, même s'il faut nous cacher dans la cave pour ça.»
ne pas voir la lumière du soleil pendant des jours s'il le fallait. Ces gens étaient courageux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanda Yu
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 20
Localisation : Moyashi

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
34/50  (34/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Ven 12 Aoû - 23:16

Kanda avait mal. Il avait mal dans son corps, il avait mal dans son cœur. Les choses n'avaient plus vraiment d'importance désormais. Il se retrouvait seul au monde, les mains encore poisseuses du sang de Xénia. Le garçon n'était pas totalement conscient, pas totalement endormi. Il sentait ses forces l'abandonner mais son corps se réparait trop rapidement pour qu'il puisse mourir même si se n'était pas faute de le vouloir.

Perdu à travers le voile obscure de son inconscience il eu quand même l'impression qu'on le manipulait. Il senti sa position corporelle changer et le sol s’agripper dans les quelques vêtements qu'il portait. Et pourtant il voulait seulement mourir.... Quelqu'un avait apparemment une autre idée derrière la tête. Soudain il eu moins froid et des forces lui revinrent presque aussi tôt. Au fond de lui il pestait contre son pouvoir de guérison. Quelle malédiction lui avait-on imposé là! Ne pouvait-il pas seulement rejoindre Xenia?

Quelqu'un s'affaira sur son corps. De très très loin il se mit à entendre des gens parler au dessus de lui. Il ne comprenait pas tout d'abord ce qu'ils disaient. Il lui fallut un certain temps pour que leur paroles deviennent compréhensibles.
D'après ce qu'il saisissait, deux hommes parlaient de lui et de l'attaque qu'ils venaient de subir... Des saints? Des marinas? Le reste de leur paroles lui apporta la réponse.

Pourquoi des marinas se donneraient-ils la peine de sauver un ennemis? Il n'y avait que les chevaliers d'Athéna pour être aussi crédules. Plus le temps s'échelonnait et plus il sentait la vigueur revenir en lui.

A un moment il entrouvrit un œil légèrement pour observer les deux hommes qui parlaient. Étrangement, il aurait prit l'un deux pour une femme si se n'était son absence de masque et le son de sa voix.
Les deux hommes n'avaient pas encore réalisés qu'il avait reprit conscience. Au vu de ses blessures cela était compréhensible, un humain normal n'y aurait sans doute pas survécu. Allait-il les attaquer dans l'espoir qu'ils le tuent? Allait-il jouer les inconscient jusqu'à ce qu'ils s'en aille en espérant qu'il le laissent en paix? Il aurait bien aimé ne pas avoir à se poser ces questions en laissant le destin décider. Après tout il n'avait plus aucun intérêt à rester de ce monde.

Décidant de laisser les chevaliers d'Athéna décider à sa place du tournant qu'allait prendre sa vie, il si mit sur son séant après avoir repoussé la jeune femme qui pensait ses plaies. Il reposa son dos encore meurtri contre le mur et fixa les deux saints.
Il resta là sans bouger ni dire un mot, attendant que sa vie prennent ou non un nouveau tournant. Dans un sens comme dans l'autre, il était clairement décidé à n'y prendre aucune part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Dim 14 Aoû - 13:36

Alors les véritables ennemis étaient bel et bien ces guerriers d’Arès, et finalement les combats contre les Marinas de Poséidon ayant battus en retraite n’étaient qu’une perte de temps…Shun laissa échapper un soupire en repensant à toute l’énergie qu’il avait mis à combattre les illusions du général des Lyumnades, et qui avait coûté la vie au Saint des Gémeaux. Au moins ils n’avaient plus qu’un seul ennemi. Mais tout de même, d’inutiles pertes auraient pu être évitées et cette seule pensée suffisait à agacer le jeune Saint de bronze, mais il ne dit rien à ce sujet et se contenta de laisser finir Camus. Ils n’étaient donc pas les seuls retranchés à Rodorio. Le Poisson, le Sagittaire et le Bélier, cela faisait quand même trop peu pour se confronter aux Berzerkers. A l’heure actuelle leur seule chance était probablement de battre en retraite une fois tous les habitants en sécurité. Shun se disait que Camus avait dû ressentir comme lui le retour d’Athena parmi les vivants mais aussitôt disparue de nouveau. Etait-il aussi au courant pour Shaka ? Tant qu’ils étaient au listing des Saints rencontrés, le bronze intervint alors.

« Je sais que Shaka était là. Mais il a disparu aussi. »

En tout cas, Andromède était plutôt rassuré que la plupart des habitants encore vivants aient eu le temps de s’échapper. Ceux restant, à l’instar de famille chez qui ils se faisaient soigner, étaient de ceux se refusant à quitter leurs foyers. Shun pouvait le comprendre, mais Camus avait raison d’insister. Tandis que le père leur apportait des réserves de nourriture, la petite fille avait fini de panser les blessures du jeune Saint qui se rhabilla également. Il la gratifia d’un sourire et caressa furtivement ses cheveux en la remerciant.

« Tu ferais une excellente infirmière, merci beaucoup. Comment t’appelles-tu ? »
« Je m’appelle Eleni^^ mais dis Shun, on sera pas obligés de partir vraiment, hein ? Vous avez dit que vous nous protégerez…» fit la fillette, un peu désemparée. Loin du garçon de vouloir l’attrister, mais il ne pouvait pas lui mentir.
« J’en suis désolé, Eleni. Mais Camus a raison, vous et tous les autres, il faut que vous partiez, tant que les Berzerkers seront là. Ils ne vous poursuivront pas dans les montagnes. Mieux vaut perdre une maison qu’une vie. Mais je te promets qu’Athena reviendra et que vous pourrez revenir très bientôt ! »

Shun lança un regard à Camus, en espérant que la famille finisse par entendre raison. En attendant, bien que la faim ne le tiraillait pas vraiment, il se restaura tout de même un tant soit peu. Jusqu’à ce qu’Eleni le tira un peu par la manche.
« Shun, regarde ! Le monsieur s’est réveillé. »

Immédiatement, le Saint tourna la tête vers le lit de l’ennemi qu’il avait ramené. Il venait de repousser la mère qui finissait ce que la fille avait commencé. Quel étrange bonhomme, il était assis contre le mur et les fixait sans rien dire. Andromède se leva et s’approcha de lui, faisant en même temps signe à la jeune femme de reculer. Et maintenant que faire et que dire ? Il opta finalement pour les commodités, affichant un sourire.

« Oh, vous…Vous êtes revenu à vous finalement. Comment vous sentez-vous ? Je suis Shun d’Andromède, Saint de bronze d’Athena. Vous êtes ? »

Effectivement, l’art des présentations était une forte tradition pour les japonais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Dim 14 Aoû - 16:00

Les bras croisés, Camus réfléchissait à l'avenir du Sanctuaire. Inutile de dire que tout ça ne lui plaisait pas. Les marinas avaient bien choisi leur moment pour attaquer, trop bien peut être, et il se demandait comment ils avaient pu savoir que le Sanctuaire était si vulnérable. Et comment avaient-ils pu être aussi nombreux? Des récits qu'il avait pu récupérés, notamment via Myrdhinn, les marinas avaient été décimés par les chevaliers de Bronze quelques années auparavant et l'Atlantide avait été totalement engloutie. Comment Poséidon avait-il pu reformer une armée aussi vite?

Arès en revanche, c'était plus compréhensible, n'ayant participé à aucune guerre récemment, il avait toute son armée fraîche comme une rose et prête à en découdre avec n'importe qui, à l'heure actuelle, il avait surement l'armée la plus robuste qui soit au Panthéon, du moins, de ceux que Camus comptait à l'heure actuelle.

Andromède parla de Shaka, il est vrai que contrairement à d'autres, l'armure de la Vierge n'avait ni disparu, ni filé vers un point précis, elle était descendue droit vers le sol en Asgard... mais le Verseau n'avait pas spécialement compris ce que cela pouvait signifier sur le moment, mais maintenant...

«Shaka? Est-ce qu'il serait resté dans les Enfers?» un homme comme lui pourrait facilement rester vivant là bas, ce serait pourquoi son armure l'aurait rejoint là bas? Il n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir, car le berserker se réveillait enfin, repoussant celle qui l'avait soignée pour se plaquer contre le mur et leur lancer un regard sombre, le genre de regard qui ne montrait aucune reconnaissance pour les soins, au contraire même, on pouvait presque y lire de la rancune.

Andromède chercha à sympathiser, perte de temps du point de vue du Verseau qui regardait plutôt par la fenêtre pour voir si cet individu n'avait pas alerté avec son cosmos ses petits copains. Contrairement à Shun, il ne comptait pas se présenter pour le moment.

«Si tu ne tiens pas à finir dans un cercueil de glace, je te conseille de ne pas manifester ton cosmos. Andromède t'a peut être sauvé la vie pour le moment, mais je ne te laisserai pas risquer celle de ces gens.» son ton était parfaitement calme et posé, on n'aurait pas pu penser qu'il venait de proférer une quelconque menace.

Non, la vraie menace risquait de venir de dehors. Décidément, l'ambiance semblait se tendre de plus en plus. Il valait mieux ne pas rester ici trop longtemps.

«Préparez vos affaires. Dès que nous pourrons, nous partirons d'ici. Il y a des maisons abandonnées dans les montagnes, vous irez y trouver refuge.» ça aussi, c'était presque un ordre en fait. La mère semblait réticente, mais après un regard avec son mari et sa fille, ils allèrent préparer leurs affaires, laissant le trio seul un moment. Le Verseau mangea un morceau de pain avec du fromage, histoire de se remplir la panse et reprendre quelques forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanda Yu
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 20
Localisation : Moyashi

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
34/50  (34/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Lun 15 Aoû - 21:12

Les deux chevaliers d'Athéna s'interrompirent lorsqu'il virent que Kanda avait reprit conscience. Juste avant ils parlaient d'un dénommé Shaka et du reste de leur troupes. Il avait déjà entendu ce nom là quelque part. Dans tous les cas les saints semblaient être en bien mauvaise posture. Ce dont Kanda ne doutait pas étant donné que son camp ne les avait pas attaqués par hasard. Il n'était pas très haut dans la hiérarchie mais ce qu'il avait pu en comprendre était suffisant. Arès avait profité de l'affaiblissement du sanctuaire pour s'approprier les trésors d'Athéna.
Cependant, pour lui tout ceci n'avait plus aucune importance. En effet, Xenia était morte et avec sa mort sa fidélité à qui que se soit ou son intérêt dans les événements avaient tout à fait disparu.

Il faut tout de même qu'il fût très surpris par la politesse du garçon aux cheveux verts. En plus de la ressemblance physique il semblait avoir les manières douces et chaleureuse d'une jeune femme. Kanda ne mit pas plus de temps à comprendre qu'il devait sa vie sans doute à ce jeune garçon davantage à son acolyte froid comme la glace.

Son cosmos, bien que contrôlé pour ne pas révéler sa position était emplie de nuance d'or et d'une puissance contenue. Voici donc ce qu'était un chevalier d'or? Plutôt impressionnant. Il donnait la même impression de puissance que les généraux d'Arès à leur meilleur niveau. Cependant il ne doutait pas que Xenia ai été plus puissante que ce simple chevalier. Kanda n'arrivaient pas encore à croire qu'une personne t'elle qu'elle était eu pu mourir. D'ailleurs où était son corps? N'avait-il pas rêvé? N'était-elle pas en fait au côtés de leur dieu en train de réduire les marinas à néant?
Le jeune homme aux cheveux vert n'avait pour sa part rien de particulier. A part son armure d'une étrange couleur, Kanda ne percevait rien de spécial sur lui. Mais ses chaînes attirèrent son attention. Ce pouvait-il que ce garçon soit l'un des fameux bronze d'Athéna, sa garde rapprochée qui l'avait tirée de bien des mauvais pas? Les espions d'Arès avaient rapportés quelques informations à ce sujet que le jeune homme avait lu d'un œil distrait. Il se rappelait seulement que l'un deux avait des chaînes et une armure rose ce qui l'avait amusé à l'époque. Il n'avait pas trouvé cela très sérieux pour un camp qui se donnait de grands buts comme "défenseurs du monde humain".
Si c'était bien ce même garçon, il ne fallait pas ce fier aux apparences.

Dans tous les cas Kanda était bien entouré avec un chevalier d'or et un de bronze sur les basques. Mais attendait-ils quelques chose de lui? En tout cas le saint de glace ne semblait pas plus ravi que lui de sa présence ici.
Il n'avait pas spécialement envie de lier connaissance avec eux ni de rester en leur compagnie plus que nécessaire mais une question le travaillait tout de même. Regardant le jeune garçon il répondit aux deux chevaliers en même temps.

"Mon cosmos ne brulera plus avant longtemps, si cela peut te rassurer. Je me fiche de ces gens , ou de tout ce qui pousse ou marche sur cette terre et n'ai aucune raison de m'en occuper. Toi, la pousse d'algue! Y avait-il un autre corps avec moi? Une jeune fille aux yeux violet et aux cheveux blonds. Je... Je crois qu'elle a été rudement blessée."

Il saisit le bras de Shun et demanda, la voix emplie d'intensité:

"Où est-elle? Comment allait-elle?"

Il redoutait la réponse, il espérant que tout ceci n'avait bien été qu'un rêve et que le jeune homme l'avait seulement trouvé seul et inconscient. Xénia ne pouvait pas être vraiment morte, tout sauf elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Mer 17 Aoû - 15:16

    Shun se doutait bien que Camus allait aussitôt réagir lorsqu’il évoqua Shaka. Malheureusement il ne savait absolument pas ce qu’il était advenu du Saint de la Vierge une fois Athena revenue à la vie. Son cosmos avait disparu dans les entrailles de Star Hill et Andromède ne se souvenait pas l’avoir senti revenir. De toute façon, il n’eut pas le temps de répondre à Camus, étant donné que le garçon qu’il avait secouru venait de se réveiller, et Shun avait préféré tenter une approche avec lui, somme toute plein de bonnes intentions. Sauf que son aîné du Verseau n’avait pas été aussi tendre ! Rien d’étonnant de la part d’un chevalier d’or tel que le maître de Hyoga. Attitude proche du zéro absolu, aussi froide que ses fameux cercueils. De quoi rafraîchir une ambiance des plus chaleureuses. Au moins, le berzerker était mis au parfum. Au moindre faux pas de sa part, Camus aurait vite fait de le remettre à sa place. Surtout qu’il n’avait pas l’air de faire parti des plus puissants. Un peu plus tôt sur le champ de bataille, Shun n’avait déjà pas repéré un cosmos extraordinaire. Ils n’avaient probablement pas grand chose à craindre de lui. Et lui n’aurait rien à craindre des deux Saints si il se tenait à carreau. De Shun c’était certain, en revanche Camus…il mettait moins à l’aise.

    En attendant, la petite famille s’était éclipsée pour aller préparer leurs affaires. Ces maisons cachées dans les montagnes seraient parfaites pour les habitants restant.

    Le berzerker n’avait l’air nullement impressionné par l’avertissement de Camus. Naturellement il ne renvoya pas les présentations, il ne fallait pas trop rêver. Shun l’écoutait attentivement et se disait qu’il avait eu raison de le secourir. Etonnamment, il ne ressentait aucune aura dangereuse émanant de lui. La preuve était bien là, aux prises avec deux Saints d’Athena, du camp ennemi, mais il n’avait d’inquiétude que pour la jeune femme qui avait combattu à ses côtés un peu plus tôt. Il faut dire aussi que Shun avait cette tendance à vouloir à tout prix voir le bien en chaque individu. Si bien qu’il ne fit même pas attention à l’étrange surnom donné. Pousse d’algue ? Bizarre. On ne lui avait jamais faite, celle-là. Après avoir décrit la fameuse jeune femme, le berzerker attrapa Andromède par le bras dans un geste à la limite du désespoir.

    Ce dernier ne répondit pas de suite, il prit quelques secondes pour repenser à la scène qu’il avait eu sous les yeux. Le jeune garçon baissa alors les yeux. Non, il n’allait pas lui mentir.

    « Je suis désolé, mais…Elle est morte. Sinon je l’aurais ramenée ici aussi, avec vous… »

    Shun s’en serait presque voulu d’avoir été trop sonné sur le moment pour éviter ce massacre gratuit. Ainsi il tourna la tête vers Camus. Il venait d’apprendre la mort de visiblement une de ses proches, alors était-ce vraiment utile de l’interroger dès maintenant ? Andromède faisait preuve habituellement de beaucoup d’empathie, mais il doutait fort que ce soit le cas du Verseau, à qui il préféra laisser la parole pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Mer 17 Aoû - 17:16

Ils étaient seuls à présent. La famille préparait ses affaires, et ils allaient donc devoir partir bientôt pour les accompagner en lieu sûr, avant de se séparer probablement. Même en faisant taire leur cosmos, en restant ensembles, ils risquaient d'attirer l'attention. Tant que Camus n'aurait pas trouvé une solution - et surtout des renforts suffisants pour dégager les troupes d'Arès - il allait devoir se faire discret.

Les premières paroles du berserk eurent de quoi le faire tilter cependant. C'était clairement les paroles d'un homme qui a perdu foi en tout et qui a abandonné. Comportement qu'il n'appréciait guère, il avait renié bien des disciples pour moins que ça. Mais l'homme avait perdu un être cher, et sur le coup... Camus eut un peu l'impression de voir Hyoga. Sauf que c'était pas forcément un compliment. Il serra les dents, la faiblesse de l'homme face aux êtres chers. Le Verseau avait pourtant ses parents bien en vie, mais il ne prenait jamais de leurs nouvelles, ayant plus ou moins tiré un trait sur sa vie d'enfant dès qu'il avait mis les pieds au Sanctuaire. Ils étaient peut être morts en fait, il n'en savait rien au final. Surtout qu'il ne fallait pas oublier qu'il était mort ces quatre dernières années, il n'avait pas pu envoyer de cartes postales.


«Tu renoncerais donc à ta vie et ton devoir parce que ta compagne a disparu?» son ton était neutre, on ne pouvait y entendre ni moquerie, ni pitié, ni dédain «je ne suis pas le mieux placé pour dire quoi que ce soit là dessus, jugeant que toute relation est un frein dans son devoir et son rôle en tant que chevalier. Mais il en est peut être autrement dans les rangs d'Arès.»

C'est alors que la petite fille était revenue, son sac contre elle, elle avait visiblement entendu une partie de la conversation
«Moi, je pense qu'elle voudrait pas que tu abandonnes... les gens qu'on aime, on veut qu'ils vivent avant tout.» Camus se tourna vers elle, il en aurait presque soupiré d'agacement si ça avait été son genre, mais au lieu de ça, il préféra continuer de scruter la fenêtre. Non, il ne valait mieux pas qu'il se mêle de cette conversation

«Si tu n'as plus goût à rien et que tu ne veux plus te battre, alors reste ici. Des soldats d'Arès viendront bien tôt ou tard, soit ils te sauveront, soit ils t'achèveront, ça ne dépendra que de toi.» la famille était visiblement prête, Camus récupéra le manteau et il laissa sa pandora box ici pour le moment

«Quand nous serons partis, elle retournera au temple du Verseau. Elle risque de trahir notre position dans cette maison, c'est pourquoi je préfère attendre que nous soyons sortis pour la renvoyer. D'autant qu'elle pourra faire croire à Arès que j'ai péri si mon armure rentre seule.» quant à Andromède... il faisait ce qu'il voulait. Il ouvrit discrètement la porte, la nuit tombait, c'était le moment idéal pour filer sans être vu. Il se tourna vers les deux autres, se demandant ce qu'ils allaient faire. Les suivre ou rester plantés là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Mer 17 Aoû - 23:52

Musique:
 


« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
We are War Machin


Cela faisait déjà plusieurs jours qu'Arès n'avait plus ressenti de cosmos ennemi dans l'enceinte de son nouveau royaume. Il se dit que c'était alors le moment de sortir, d'aller visiter ces fameux temples et surtout le petit village en bas où pillages et viols étaient fréquents. C'était le prix de la guerre et même si le dieu répugnait à ses pratique qu'il jugeait indigne de ses troupes, seules les armées régulières composées uniquement de non-titanium pratiquaient ces scènes d'horreurs collectives. En effet dans le code d'honneur du berzerker, le viol, le vol, les pillages, les destructions de bâtiments civils "pour s'amuser" étaient tout bonnement interdite et la personnes incriminé risquerait la mort des main de son dieu dans la plus grande des hontes.

Bref. Le dieu descendit accompagné à sa droite de son représentant, le Titanium de Leonidas, plus grand guerrier d'Arès et à sa gauche de Deimos et Phlogios les commandants jumeaux, deuxième arme de destruction massive après Leonidas.

Arès se trouva ensuite dans Rodorio même, juste à côté des deux saints et du berzerker, mais aucun des titans et du dieu ne soupçonnaient leur présence. Sur son passages, titaniums comme soldats se prosternaient devant lui. C'est alors qu'une petite fille de même pas 10 ans attaqua le dieux, juste avec les poings, en pleure et en rage, les trois titaniums allaient la tuer sur le champ mais Arès de la main leur indiqua de ne pas bouger. Elle frappait de toutes ses petites forces à s'en faire saigner les mains. Le dieu Rouge se baissa à sa hauteur arrêtant par la même occasion les mains de la jeune fille. Il insuffla de son énergie cosmique dans la jeune fille se qui cicatrisa ses plaies.

Il la regarda et lui dit : "Brave fille, garde cette rage en toi, fais en sorte qu'elle te permette de te surpasser et tu pourras revenir me défier. Regardez TOUS cette gamine ! Elle a plus de courage que vous tous réunis. Alors MAINTENANT stoppez les actes barbares que vous faites subir à la population locale. Tous mes Berzerkers devront faire respecter cette lois !"

Le Cosmos divins s'intensifia faisant raisonner les armures des Berzerkers. Il sentait celle de Kanda mais ne pouvait se douter de la présence des deux saints.

Il reprit sa route laissant la petite non loin de l'habitation cette dernière pleurait de toute ses larmes mais avait bien écouté le Dieu.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Citation :
Alors pour faire simple Arès et ses plus puissants soldat trainent dans l'éparage, vous aurez juste cet élément à intégrer à votre fuite (si fuite il y a ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Kanda Yu
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 20
Localisation : Moyashi

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
34/50  (34/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Jeu 25 Aoû - 21:30

La phrase prononcée par Shun raisonna à travers son cerveau comme s'il n'y avait rien pour la retenir. Kanda ferma les paupières, les yeux clos, il revoyait clairement le corps déchiqueté de Xénia pendre entre ces bras. Tout ceci avait donc bien été réel. Cela faisait seulement quelques semaines qu'il l'avait revue, après avoir passé des années à la rechercher. Tout ça pour rien... Ils n'avaient même pas pu se retrouver seul à seul comme avant. La préparation de la guerre à venir les avait empêché de profiter de ces retrouvailles. Elle était comme la pièce d'or arrachée de la main du mendiant par le gamin moqueur.

Et désormais que faire. Il n'avait plus envie de rien, seulement de rester au même endroit sans bouger en patientant. Mais les paroles du chevalier des glaces piquèrent son égaux, malgré toute la tristesse qui lui tenait lieu de carapace. Un stupide chevalier d'Athéna osait lui faire la morale! Pour qui se prenait il?

"Dans les rang d'Arès nous rendons hommage aux braves tombés au combat. Mais que peux bien connaitre de la bravoure un chevalier d'or d'Athéna, toujours entre les bras d'Hadès ou cacher derrière les jupes d'un chevalier de bronze".


Il désigna Shun du menton.

"D'ailleurs tu es bien accompagné une fois encore. Vous vous battez seul chez les saints de temps en temps?"

Même la petite fille de la maison, qui pourtant avait vu ses amis et sa ville bruler quelques heures auparavant montrait plus de sollicitude que ce chevalier glacé. Kanda posa son regard sur elle et la regarda si longtemps qu'elle détourna le regard et fixa ses mains les joues rouges tomates. Peut-être n'avait-elle pas tord, peut-être que Xénia se moquait bien de lui aux enfers et le trouvait faible et pitoyable. Ne pouvait-il pas juste avoir un peu plus de temps?

Il se redressa un peu. Il valait sans doute mieux qu'il ne reste pas trop longtemps à s'apitoyer sur lui même finalement. Du moins pas ici.

"Vous pouvez vous moquer des Bersekeurs, en attendant c'est eux qui ont prit votre sanctuaire. D'ailleurs c'est gentil d'offrir à Arès ton armure, Verseau je suis sûr qu'il en fera bon usage. Sans votre drolesse de déesse envoyée à..."

Kanda s’interrompit alors dans sa tirade emplie de mauvaise humeur. Soudainement son cormsos venait de flamboyer de plein feu, sans qu'il n'en fût pour le moins responsable.

Arès n'était pas loin, il appelait à lui tous les cosmos de ses guerriers. Kanda ne pouvait rien faire pour le maîtriser. Animé par la flamme de violence qui raisonnait à travers la présence de son dieu, le guerrier se releva d'un bond et porta instinctivement la main à la poignée de son Katana.

la petite fille cria sous effrayée par ce mouvement brutal et le feu qui brulait derrière les pupilles noires du guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Dim 28 Aoû - 23:20

Shun se sentait sincèrement désolé pour la perte du berzerker. Il était peut-être un ennemi, mais personne ne méritait de perdre un être cher. Sans aucun doute, le jeune Saint voulut prendre part à la conversation, trouvant la réponse de Camus vraiment dure. Comment pouvait-il penser ça ? Les Saints d'Or, aussi puissants soient-ils, avaient une façon de voir les choses réellement trop différente d'eux autres, Saints de bronze. Ou bien était-ce seulement Camus, cultivant son image d'homme des glaces. Ou encore leur plus grande maturité...en fin de compte, ce fut la petite Eleni qui intervint à' a place de Shun. Autant dire qu'il n'aurait pas dit mieux. Il ne pu s'empêcher d'esquisser un sourire attendri.
Sauf que Camus n'en avait que faire. Il renvoya son armure et s'apprêta à partir. Andromède écarquilla alors les yeux. Mais...le sanctuaire était occupé par Arès et alors le Saint des glaces ne pourrait pas récupérer son armure après ! Mais pourquoi ? Shun n'avait beau avoir que le statut de bronze, mais il trouvait cet acte inconsidéré et stupide.

"Mais...Attends, Camus ! Tu ne peux pas renvoyer ton armure comme ça ! Le sanctuaire est occupé, tu ne pourras pas la récupérer, enfin ! C'est..."

Le jeune Saint s'interrompit pour ne pas risquer de manquer de respect à son aîné. Mais enfin quand même, c'était stupide. Dans le même temps, le berzerker reprenait du poil de la bête et semblait profondément énervé. Au moment où il allait annoncer où Athena avait été envoyée, un gigantesque cosmos se fit ressentir, Shun l'avait déjà senti sur le champs de bataille quelques heures plus tôt, c'était celui d'un Dieu. Celui d'Arès. Mais que faisait-il au village ? Impensable ! Il ne fallait absolument pas qu'ils se fassent repérer en cet instant !
Le cri de la petite Eleni tira Shun de ses pensées, le cosmos d'Arès sembla entrer en contact avec celui de son guerrier, qui avait posé sa main sur son arme, prêt à dégainer, mais surtout, à les faire repérer si Arès venait à sa recherche ! Le jeune Saint réagit au quart de tour, contre toute attente, et envoya un rapide et violent coup du tranchant de la main sur la nuque du berzerker dans le but de l'assommer, en quelque sorte.
Effet immédiat, le jeune homme tomba face contre le sol, évanoui. C'était moins une. Shun soupira légèrement de soulagement. La petite fille elle aussi était rassurée. Andromède se rapprocha alors de Camus près de la porte.

"Tu as entendu ? Il sait où a été envoyée Athena. Il faut qu'on l'emmène avec nous. Et puis si il reste ici et qu'il est retrouvé par Arès, il risquerait de nous trahir."

En attendant, ils n'avaient pas perdu une miette de la scène où une autre fillette sortie de nulle part avait essayé de s'attaquer à Arès et ses soldats. Shun aurait été prêt à bondir pour la secourir, mais le Dieu ne prit même pas la peine de l'exécuter. Au contraire même, il l'avait guérie, et ordonné à ses troupes de ne plus attaquer la population. Incroyable. Le jeune Saint n'en croyait pas ses yeux et ses oreilles. Peut-être que les berzerkers n'étaient pas aussi belliqueux qu'on le disait ? Peut-être que finalement, les habitants n'étaient plus en danger ici ? Eleni vint alors tirer sur la bretelle de Shun pour attirer son attention.

"Dis Shun, j'ai une idée ! Tu as vu comme ce Dieu est gentil finalement ! Peut-être que moi et mes parents on pourrait attirer leur attention ailleurs pendant que vous deux vous partez avec le monsieur assommé, là ?"

Andromède écarquilla les yeux et balbutia. Mais que...comment pouvaient-ils, en tant qu'hommes, laisser des civils risquer leur vie pour leur permettre de s'enfuir ? Lui seul aurait immédiatement refusé. Mais il n'était pas seul à prendre les décisions.

"Mais...! C'est beaucoup trop dangereux, on ne peut pas vous laisser vous mettre en danger oO"
"Mais vous devez retrouver Athena et lui, il sait où elle est !" Fit Eleni en désignant le berzerker assommé par terre.

Shun se mordit la lèvre et se tourna vers Camus, attendant sa réaction. Le courage de cette petite fille était vraiment remarquable. Peut-être aurait-elle fait une très bonne Sainte ! Mais le jeune garçon n'était sûr de rien et n'aimait pas trop cette idée, même en sachant que c'était probablement leur meilleure chance de quitter le village sans encombre pour interroger le berzerker loin d' ici une fois réveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Mar 30 Aoû - 10:30

Décidément, y avait-il ici quelqu'un qui connaissait vraiment le Sanctuaire? Autant que le berserker ne sache pas que les armures avaient leur âme propre et surtout leur caractère, mais Shun? Pensait-il vraiment qu'il existait une force capable d'empêcher l'armure de revenir vers son porteur si elle souhaitait le rejoindre? Certes, s'il venait à quitter le dôme d'Arès, il est possible que le cosmos du dieu de la guerre l'empêcherait de la récupérer, mais tant qu'il restait dessous, il n'y aurait rien pour empêcher son armure de le retrouver. Il n'avait cependant pas besoin de se justifier, encore moins devant Shun qui se mettait presque à pleurnicher comme une fillette. Décidément, ils se ressemblaient avec Hyoga.

«Il est étrange que tu aies pu pousser ton armure dans ses meilleurs retranchements en ayant si peu confiance en elle.» dit-il simplement en posant les yeux sur Andromede. Il voyait bien qu'elle ne ressemblait en rien à l'armure qu'il avait connue, elle avait considérablement évolué, n'ayant plus l'apparence de la petite armure de bronze qui avait grimpé les marches du Sanctuaire à l'époque de la trahison de Saga.

Un cosmos puissant se fit alors sentir, allant même provoquer une certaine nausée chez Camus. Ramenant une main sur sa bouche, il s'appuya sur le mur avant de tourner la tête vers la fenêtre. Non loin de là, Arès lui-même avait fait son apparition et la situation dérapa un peu. Le berserker perdait le contrôle de lui-même, ses yeux semblant virer au rouge, il tremblait et paraissait être dans une sorte de transe mêlant rage et fureur. Andromede réagit vite - pour une fois - et frappa de la tranche de la main la nuque du berserker qui s'évanouit. Camus baissa les yeux vers lui, le regard froid et implacable


«Nous sommes peut-être faibles, mais nous avons au moins notre libre arbitre, notre déesse ne nous contrôle pas.» à voir qui était réellement pitoyable dans cette histoire. Comme à son habitude, Shun continuait de voir le bon en chacun, mais pour une fois, le Verseau devait reconnaître qu'il avait raison. Si Athéna était aux Enfers, cela pouvait expliquer pourquoi elle ne pouvait venir reprendre son Sanctuaire par elle-même, et surtout, pourquoi ils ne ressentaient plus son cosmos.

C'est alors qu'une nouvelle scène se jouait dehors, où Arès sauva une petite fille qui aurait du être tuée par ses berserkers. Il ordonna de laisser la population tranquille, mais Camus avait dans l'idée que ce ne serait pas aussi simple. Ces hommes avaient soif de sang, de sexe et d'horreur, et leur dieu ne pouvait visiblement pas les surveiller à distance, sinon il aurait arrêté les cruautés qui avaient eu lieu ici bien avant. Lorsque la jeune fille proposa de détourner l'attention, Shun refusa, et Camus ne pouvait qu'approuver

«Nous ignorons tout des pouvoirs d'Arès. Au-delà de sa force probablement colossale, il reste un dieu. Il pourrait être apte à sonder ton esprit, et vous mettre la main dessus nous mettrait davantage en danger. Nous allons poursuivre le plan initial, à savoir partir tous ensembles.» il se tourna alors vers Andromède, son armure allait poser problème, trop encombrante. «Avez-vous une charrette?»
«Euh... oui mais...»
«Chargez la. Mettez y des caisses de nourriture, vêtements, même si les caisses sont presque vides, peu importe, il faut qu'elle ait l'air chargée.»
c'est alors que le père comprit la manœuvre. Dissimuler un corps inconscient et une armure dans une charrette avec pleins de choses dedans serait plus simple, et si Arès avait donné l'ordre de laisser la population, ils devraient les laisser partir.

Il s'affaira donc, Camus aida évidemment, mais ordonna à Shun de surveiller le berserker. Ils mirent également une chèvre dans le charriot, puis il hissa leur ennemi à l'intérieur avant de le recouvrir d'une couverture et de quelques vivres, les caisses furent installées, la pandora box d'Andromède aussi, camouflée par des vêtements, puis ils grimpèrent en se dissimulant dans des manteaux, et ils partirent en contournant la maison, sans bruit. Camus avait fait mettre du tissu autour des sabots du cheval pour étouffer ses pas, et ils commencèrent à quitter les lieux, espérant que leur fuite se passerait sans problème maintenant que les ordres avaient été donnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Ven 2 Sep - 20:30

Shun n'avait bien évidemment pas vraiment apprécié la remarque de Camus, mais il n'en fit rien. Il ne se sentait pas visé, venant d'un Saint qui avait défié toutes les lois interdites par leur déesse en utilisant l'Athena Exclamation, qui plus est contre l'un des leurs. C'était pour la cause juste, certes, mais gonflé de la part de Camus. Et où étaient-ils les meilleurs retranchements de l'armure du Verseau, hein ? Shun n'en pensait pas moins, mais il lui était incapable de répondre, il s'efforçait de rester trop gentil pour ça. Peut-être faudrait-il qu'un jour, il ose s'imposer ? Pour l'heure, la situation ne le permettait pas, pas tant qu'ils n'auraient pas quitté Rodorio sain et sauf, et mis la famille en sécurité.

Le plan se profilait alors. Le jeune Saint avait, aussi étonnant que cela puisse paraître, le bon réflexe d'assommer le berzerker avant qu'Arès ne s'aperçoive de sa présence ici. Maintenant il fallait faire vite avant qu'il ne se réveille et attire le Dieu. Ils n'avaient que peu de marge de manœuvre. Shun avait refusé la proposition de la petite fille et pour une fois, Camus était aussi de cet avis. Il était normal qu'en tant qu'hommes censés protéger la population, ils ne pouvaient laisser faire ça. Alors Andromède approuva le Verseau et tous commencèrent à charger la charrette. Shun avait prit soin de déguiser la boîte contenant son armure, la recouvrant de plusieurs textiles imitant la texture d'un immense sac de provisions en toile, typique de cette région de Grèce, selon la petite famille. En tout cas, l'imitation était bluffante. L'armure d'Andromède camouflée ne ressemblait plus à une boîte mais en effet à une grosse cargaison de nourriture.
Étant donné que Camus avait confié à Shun la garde du berzerker évanoui. Alors il l'avait mis recroquevillé à côté de l'armure, enroulé dans un drap. Bien sûr, il avait fait en sorte qu'il puisse respirer ! Ensuite, allez hop sur la charrette, recouvert d'une couverture protégeant de l'humidité. Idéale pour passer inaperçu puisque les habitants s'en servaient pour protéger leurs victuailles de l'humidité.

Tout était ainsi prêt. Shun et Camus enfilèrent de vieux manteaux à capuche prêtés par leurs hôtes. Ce n'était pas très beau et un peu dépareillé mais ils préféraient sûrement porter ça plutôt que de risquer un combat inutile. Ils allaient donc partir incessamment sous peu.

"Je vais moi aussi rester sous la couverture sur la charrette, pour surveiller le réveil de notre clandestin. Et puis, si on est moins nombreux on attirera moins d'attention."

Sans vraiment attendre de réponse, Shun se glissa auprès de Kanda et était bien décidé à ne pas bouger.

"Allez, tire la charrette, Camus !"

Loin de lui l'idée de donner des ordres à un Gold Saint, mais c'était lui le plus costaud après tout. Le père vint alors l'aider, afin de rappeler aux gardes d'Arès qu'un seul humain lambda ne pouvait pas tirer une grande charrette tout seul. Eleni se hissa elle aussi dans la charrette, et la mère marchait à côté.
La cavalerie était donc lancée. La sortie du village n'était pas très loin, il suffisait d'avancer comme si de rien n'était. Au bout de quelques minutes, ils furent apostrophés par deux gardes lambda. Le père répondit qu'ils allaient simplement apporter des vivres à une grand-mère malade au village voisin. Shun trouvait ça étrange comme excuse, mais étant donné qu'Arès avait ordonné de laisser la population tranquille, les gardes n'insistèrent pas. Bien que l'un d'eux resta tout de même méfiant.

Garde 1 : "Tu les laisses passer comme ça ? Et si c'était des Saints d'Athena ?"
Garde 2 : "Pfff ! Des Saints tirant une charrette et se trimbalant une gamine et une bonne femme avec eux, t'as déjà entendu parler de ça, toi ? Allez continuons la ronde."

Shun les trouvait vraiment idiot. Depuis quand les Saints ne pouvaient-ils pas faire des trucs normaux ? Ceci dit tant mieux pour eux. Le périple s'était plutôt bien passé et ils avaient pu atteindre rapidement la sortie du village ! Voilà une bonne chose de faite.

Lorsqu'ils furent suffisamment loin pour ne pas se montrer aux soldats d'Arès, Shun sortit rapidement de dessous la couverture, constatant que leur passager clandestin venait de se réveiller. Ou bien était-il réveillé depuis longtemps déjà ? En tout cas, le jeune Saint s'en voulait un peu d'avoir dû l'assommer. Aussi il s'empressa de s'excuser.

"Écoutez ! Je suis désolé de vous avoir assommé lâchement, mais...! Il fallait qu'on réussisse à s'échapper du village sans que votre Dieu ne vous repère, et...encore désolé ! Mais vous disiez savoir où se trouve Athena. Où est-elle alors ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanda Yu
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 20
Localisation : Moyashi

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
34/50  (34/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Dim 11 Sep - 14:47

Pour une nouvelle fois dans cette journée mouvementée, la jeune Berserk se retrouva dans le noir le plus complet. Toute à la fureur guerrière que son dieu avait réveillé en appelant son cosmos, Kanda n'avait même pas sentie le jeune Saint aux cheveux vert se glisser derrière lui. Ce dernier avait beau paraître faible et fragile, quand il fallait frapper, il n'y allait pas avec le plat de la main. Il avait étalé Kanda aussi facilement que si le berserk avait été un garçonnet de 5 ans. Était-ce un signe d'une puissance contenue ou les saints étaient réellement plus puissant que ce que leur apparence laissait suggérer? Dans tous les cas, une nouvelle fois, cette expérience démontrait qu'il était dangereux de se fier aux apparences.

Le cou était parfaitement dosé, il aurait dénuqué n'importe qui d'autre mais il fût suffisant pour que quelqu'un avec des pouvoirs de régénération reste à terre un moment. Dans son rêve de ténèbres, le berserk eu une étrange vision. Il lui sembla entendre des éclat de rires familier et ressentir une impression de chaleur et de bien être. D'anciens souvenirs semblaient aller et venir dans son esprit et finalement un sourire bêta vint se glisser sur ses lèvres alors qu'il dormait. La sensation de chaleur s'accentua et vint à perdurer alors qu'il sentait une présence tout contre lui. C'était plutôt rassurant et ses rêves lui apportèrent un peu de paix.

Cependant, toute chose à une fin et son moment de répit ne perdura qu'une vingtaine de minutes. Il senti des mouvements autour de lui et peu à peu son état léthargique s'effaça. Kanda plissa les paupières en revenant à lui, marmonnant quelques mot dans sa barbe. Encore une fois, il eu immédiatement dans son champ de vision, une fois ses yeux réhabitués à la lumière, la tête du sains d'Andromède. Surpris, il sursauta et repoussa le personnage tout en grognant "Mais pousse toi de là!".

Le saint lui parla encore une fois de ce ton poli, charmant et parfaitement désagréable avec son caractère fleurit. Comment pouvait-on être un guerrier et paraître aussi faible? Au moins l'autre grand froid à côté avait-il une certaine aura.

Bon... Mais d'une certaine manière Andromède venait de le sauver... pour la deuxième fois... Kanda détestait complétement l'idée d'avoir une quelconque dette à ce jeune garçon délicat.

Il prit sa tête dans ses mains essayant de se rappeler ce qu'il avait entendu lors du conseil de guerre du matin. Il avait écouté d'une oreille discrète préférant laisser faire Xénia et suivre les ordres.

"Hermès... nous ne devions pas nous mettre sur la route d’Hermès, les ordres étaient clairs"

Il releva la tête.

"C'est lui qui l'a emmené A priori il y'a une sorte d'alliance entre lui et Poséidon. Arès et nous n'avons fait que profiter de la situation... De ce fait j'imagine qu'elle doit être en Égypte".

Il souri satisfait, s'était amusant de se demander comment les saints allaient bien pouvoir aller chercher leur déesse entre les griffes d'Hermès et en plein milieu de son pays adoré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Lun 12 Sep - 9:17

Caché sous sa cape, Camus se plaça près du seul cheval de la famille. Il n'était pas assez fort pour pouvoir tirer un chariot aussi chargé, il fallait donc l'aider, et le chevalier d'or alla se placer à côté de la bête pour pouvoir prendre appui et ainsi aider à tirer. La remarque de Shun ne lui fit pas avoir la moindre réaction, de toute manière, il n'était pas de ceux qui se vexent pour si peu, bien qu'il aurait préféré que le jeune saint ne mentionne pas son nom aussi facilement là où des oreilles auraient pu traîner.

Ils furent arrêtés par quelques berserks, mais comme ils le supposaient, avec les nouveaux ordres d'Arès, on les laissa passer facilement. Ils commençaient désormais à grimper vers les montagnes, et vu qu'ils étaient hors de portée des oreilles et surtout des yeux, il put davantage user de sa force pour éviter que le cheval ne s'épuise. À lui seul, il lui était facile de tirer cette charrette.

Alors qu'il montait aisément pour rejoindre l'une des maisons abandonnées des hauteurs, leur "invité" se réveilla. Le chevalier d'or préférait continuer à monter pour le moment, cherchant toujours à mettre le plus de distance possible entre Rodorio et cette famille, et surtout entre les berserks et ce Kanda qui pouvait à tout moment les attirer par son cosmos. Il écoutait par la même occasion le jeune Shun qui tentait de l'interroger, bien que Camus se demandait si ce ne serait pas une perte de temps. Pourquoi ce type les aiderait après tout?

Et pourtant, il semblait coopératif. La mention d'Hermès eut de quoi l'intriguer, pour quelle raison le dieu des voleurs avait enlevée Athéna? Malgré tout, si Arès lui-même n'intervenait pas, c'est que l'armée d'Hermès devait être importante, et il fallait espérer qu'il ne soit pas un ennemi. Mais l'idée qu'il soit l'allié de Poséidon n'était pas des plus plaisantes, et Camus ne put s'empêcher de serrer davantage sa prise sous l'effet d'une certaine colère, ce qui le fit accélérer malgré lui en faisant probablement trébucher les personnes dans la charrette


«Wow! Du calme mon garçon, c'est le cheval qui ne pourra plus vous suivre à force!»
«En effet, pardonnez moi.»
Camus ralentit la cadence, jusqu'à finir par trouver l'une de ces petites maisons abandonnées depuis la construction de Rodorio. La clairière dans laquelle elle se trouvait auparavant était désormais envahie de mauvaises herbes et d'arbustes, les branches grimpaient carrément sur la toiture, il y aurait surement des fuites à réparer, mais c'était bien assez grand pour que la famille s'y installe. D'ailleurs, aucun des membres de la famille ne semblait déçu.

«Voici donc notre nouveau chez nous...»
«Ce n'est que temporaire, le temps que nous allions chercher Athéna en Égypte.»
évidemment, ce n'est pas lui qui s'y rendrait, il n'était pas le mieux placé. Mais il fallait pouvoir envoyer quelqu'un sur place tout de même. Camus se tourna vers Shun alors qu'ils aidaient à décharger la charrette pour que la famille puisse s'y installer.

«Je vais essayer de contacter Myrdhinn par télépathie. Elle seule est à même de contacter les autres Saints pour trouver celui qui pourra aller chercher Athéna.» mais avant, il aidait les autres, c'était la moindre des choses. Il se tourna ensuite vers Kanda, qu'allait-il faire?

«Tu comprends bien que nous ne pouvons te laisser repartir aussi facilement à Rodorio maintenant que tu sais où se trouve cette famille, n'est-ce pas?» il serait trop risqué de le laisser repartir et ainsi les mettre en danger. Il fallait donc trouver quoi faire de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Jeu 15 Sep - 17:00

    Sans surprise, Shun s'était une nouvelle fois fait repousser par le berzerker, mais si lui-même s'était en quelque sorte retrouvé dans cette situation, il ne l'aurait pas très bien pris. De part sa nature compréhensive et empathique, le jeune Saint ne pu que continuer d'être doux avec l'ennemi. Ce qui avait porté ses fruits étant donné que le berzerker lui avait répondu et avait mentionné Hermès. Ce nom, Shun le connaissait. Shaka lui avait dit qu'avec son aide, ils ramèneraient Athena à la vie. Le messager des Dieux. Andromède le laissa terminer, mais il n'en resta pas moins éberlué. Pourquoi avoir aidé un Saint à ramener sa déesse à la vie si c'était ensuite pour la kidnapper ? Mis à part ça, il ne savait rien d'Hermès. Ainsi donc, il résidait en Égypte. Aucun doute possible quant à la présence de Saori là-bas. Les pensées et interrogations se bousculaient dans la tête du jeune Saint, qui tentait vainement de comprendre les intentions du Messager.

    Pendant ce temps, Camus avait tiré la charrette jusqu'à la "nouvelle" maison de la famille pour qu'ils puissent s'y installer tranquillement. Tiré légèrement de ses pensées, Shun commença à aider à décharger les affaires. Il ignorait qui était Myrdhinn mais si elle avait la possibilité de savoir comment contacter les autres Saints, elle serait très utile. Le Saint des glaces avait également raison concernant le berzerker. Ils ne pouvaient pas le laisser repartir rejoindre les siens comme ça, il allait falloir trouver une solution pour lui.

    Profitant de la présence de Camus tout près de lui, Shun tourna la tête vers lui.

    "Hermès...C'est lui qui a aidé Shaka à ramener Athena à la vie. Et même l'armée d'Arès n'avait pas le droit de se mettre en travers de son chemin. Il va falloir rester prudent et tenter d'en savoir plus sur ce personnage et ses intentions...
    D'ailleurs, qui est Myrdhinn ? Tu dis qu'elle a le pouvoir d'entrer en contact télépathique avec les Saints...est-ce qu'elle serait le Chevalier du Bélier ? Et Shaka ? Tu ne peux pas le contacter ?"


    Shun se tourna ensuite vers le berzerker.

    "Si on ne peut pas le laisser repartir, et bien il restera avec nous."

    Comme un prisonnier. Shun n'aimait pas trop ce concept, mais il fallait admettre que c'était le cas. Même si, être prisonnier de quelqu'un comme Andromède, n'était pas la plus mauvaise condition. Le jeune Saint s'adressa maintenant à la famille qui venait de finir de s'installer et les gratifia d'un doux sourire.

    "Et bien, nous vous souhaitons bonne chance pour votre installation et nous vous promettons que tout finira par rentrer dans l'ordre."

    Shun ne manqua pas de récupérer la boîte contenant son armure au passage et se tourna de nouveau vers le berzerker.

    "Hé ! Ce n'est pas dans nos habitudes de constituer quelqu'un prisonnier, mais j'aimerais bien quand même connaître votre nom !"

    Aussi, il allait falloir maintenant décider où aller et par où commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanda Yu
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 20
Localisation : Moyashi

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
34/50  (34/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Lun 26 Sep - 20:38

Après cette petite sortie, Kanda ne pipa plus mot jusqu'à la fin de cette charmante ballade derrière les ruines fumantes de la cité des saints. Elle ne prit pas très longtemps d'ailleurs. Visiblement les saint n'avaient pas l'intention de se perdre trop loin au beau milieu des montagnes qui entouraient leur sanctuaire. Kanda évalua la nouvelle demeure de la famille d'un œil critique. Bah,il avait dormis dans des endroits bien pire, ça leur ferait les pieds de s'être cru sous la protection inébranlable d'une déesse de la guerre qui refusait de prendre les armes. Le berserk avait toujours trouvé Athéna et ses principes d'une morosité extrême. Où était là dedans l’étincelle de la joies du combat qui pouvaient faire vibrer son corps et les tréfonds de son âme? Pfui qu'est ce que ça devait être ennuyant d'être un chevalier.

Il regarda d'un œil morne les gens s'agiter autour de lui et ne décida qu'à descendre de la charrette qu'une fois que le père de famille lui ai signifier qu'il avait vraiment besoin de vider la caisse sur laquelle il était assis. Qu'alllait-il bien pouvoir faire maintenant? Retourner vers Arès? Sans Xénia, il ne se sentait plus si lié à ce dieu qui laissait ses meilleurs généraux mourir sans même lever un sourcil devant leur dépouille. Pourtant n'avait-il pas lui aussi pensé comme eux à un moment? Froid, sans l'ombre d'une compassion dans le cœur, allant et venant en tuant tout ce qui se dressait sur son passage.

Mais les saints semblaient déjà bien décidé quand à ce qu'il allait faire de son avenir. A peine avait-il posé un pied par terre que le grand glacé s'approcha avec le même air amène qu'un hiboux constipé.

Au début il ne lui parlait même pas discutant par rapport à cette Myrdhinn, nom que le berserk avait sans doute lu dans un quelconque rapport sur les chevaliers. Cependant, il n'avait pas vraiment eu la tête à retenir la totalité de l'arbre généalogique de la déesse pendant ces moments là.

"Ah tiens, je ne pensais pas que les grands, les bons, les fabuleux chevaliers d'Athéna avaient pour habitude de garder des prisonniers. Quoique vous ayez de belles cellules au Cap Sounion à ce que j'ai entendu dire... Pour des défenseurs de la liberté, ça me paraît particulier."


Et le petit homme rose qui en rajoute une couche.

Ah donc comme ça la fameuse Myrdhinn était chevalier du bélier, il ne se rappelait pas de ce détail. C'était étonnant. Il avait pourtant prit soin à connaître au moins les chevaliers d'Or. Enfin peut importait. Dans tous les cas rencontrer le saint de la vierge, ne l'enchantait pas davantage que de rester coincé avec cette fillette et le glaçon. Ils manquaient des fun chez Athéna.

"Ou je pourrais tout aussi bien partir, allez vivre ma vie et ne rien raconter sur ces gens qui m'importe autant que la couleur de cheveux du saint d'Andromède... Quoique... "

Il haussa un sourcil, les cheveux vert c'était quand même vraiment particulier, ça faisait tête d'algue.

Bon il décida d'aller dans le sens des saints espérant les rassurer et les amadouer pour qu'ils donnent une réponse positive à sa requête.

"Je m'appelle Kanda" marmonna-t-il.
"Je suis bersekeur détenteur de l'armure du sabre japonais."

Et maintenant qu'est ce que les saints allaient bien pouvoir faire de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camus
Mister Freeze d'Athéna
Mister Freeze d'Athéna
avatar


Messages : 605
Date d'inscription : 30/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
18/50  (18/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Mar 27 Sep - 9:59

Maintenant que ces gens étaient installés, le groupe allait devoir se séparer. Malheureusement, il convenait de savoir ce qu'ils allaient faire de leur invité surprise. Au moins, il avait eu l'utilité de leur dire où se trouvait Athéna, mais pour le reste, il était trop dangereux, via la situation actuelle, de le laisser partir aussi facilement. Camus voulut fermer les yeux un instant pour contacter Myrdhinn, mais il ne pouvait se concentrer avec les deux autres qui jacassaient un peu trop.

«Myrdhinn est la fille de l'Ancien Grand Pope. Elle était chevalier de bronze de l'Horloge jusqu'à il y a peu, elle disposait d'un drôle de pouvoir sur le temps et ne vieillissait pas, sans pour autant avoir reçu le mésopéthaménos. L'armure d'or du Bélier l'a reconnue il y a quelques jours seulement.» il était donc normal que personne ne le sache, bien qu'il s'était attendu à ce que Shun la connaisse. Quoi que l'armure d'Andromède n'était pas au Sanctuaire au cours de cette génération, peut être pour ça que Myrdhinn n'avait pas pu s'y intéresser.

Il voulut se concentrer à nouveau, pendant que Shun essayait de voir avec le berserk ce qu'ils allaient faire. Il ouvrit cependant les yeux à la provocation lancée à l'idée de le faire prisonnier

«Je n'ai pas l'autorité pour te déclarer prisonnier. Seule Athéna ou le Grand Pope peuvent prendre cette décision. Je souhaiterais seulement m'assurer que tu ne feras rien à ces personnes qui t'ont soigné, bien que tu ne leur ai rien demandé.» car celle la, il la voyait venir. Il avait côtoyé suffisamment de caractères de cochon pour les voir venir à des kilomètres. D'une certaine manière, ce Kanda - qui avait fini par se présenter - lui rappelait un peu Milo. Et ce n'était pas forcément un compliment.

Il ferma donc les yeux, ouvrant son esprit pour que Myrdhinn puisse le contacter d'abord. Il parvint, petit à petit, à entrer dans une sorte de méditation, si Kanda l'avait attaqué à cet instant, il n'aurait pas pu se défendre, mais avec Andromède, il fallait espérer que tout se passe bien. Au bout de quelques secondes, il finit par ouvrir les yeux et se tourna vers Andromède


«Myrdhinn recherche Shaka. Dès qu'elle le trouve, elle l'envoie auprès d'Athéna.» il se tourna alors vers le berserk, supposant qu'il ne servait à rien de poursuivre leur entrevue

«Tu es libre de partir. Je vais rester à Rodorio le temps d'avoir des nouvelles d'Athéna et des autres chevaliers encore en vie. Si j'entends dire que cette famille a eu des problèmes, je traquerai ton cosmos et je t'apporterai la paix à laquelle tu sembles aspirer.» ce n'était pas du tout le genre de Camus de proférer des menaces, mais le village de Rodorio avait suffisamment souffert pour ne pas aggraver les choses. Il se tourna ensuite vers Shun

«Tu es libre d'agir à ta guise. Nous ne pouvons rester ensembles. N'oublie pas de taire ton cosmos chaque fois que tu seras à Rodorio et te faire discret. Lorsqu'Athéna reviendra, nous devons être à notre meilleur potentiel» qu'il se fasse discret, donc.

En tout cas, Camus alla encore remercier les habitants de leur aide, puis il tourna les talons, faisant le tour des montagnes pour voir s'il trouvait d'autres rescapés, et surtout, cherchant d'autres chevaliers dans l'attente de nouvelles d'Athéna.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Jeu 6 Oct - 17:46

Shun garda dans un coin de sa tête toutes ses pensées bousculées au sujet d'Hermès. Il se disait que si les intentions du Messager étaient néfastes envers la déesse, ils auraient ressenti le danger il y a longtemps déjà. À supposer qu'il ne voulait aucun mal à Athena, pourquoi l'avoir emmenée loin du Sanctuaire alors que les Saints auraient eu cruellement besoin de son aide ? Enfin. Le Sanctuaire était perdu de toute manière, Athena et la plupart des Saints portés disparus. Mis à part Camus, Shun n'avait aucune nouvelle de personne et il fallait bien reconnaître que la présence du Maître de Hyoga n'était pas des plus chaleureuses. N'importe qui se serait senti rabaissé avec lui, tant sa prestance en imposait. À part peut-être Shaka, ou Kanon, qui en imposaient d'avantage, selon Shun.
Pensant à Kanon, le berzerker évoqua le Cap Sounion. Saga l'avait enfermé là-bas, mais étant donné que le cosmos d'Athena avait contribué à le délivrer, on ne pouvait pas vraiment parler de prisonnier. C'était surtout par mesure de sûreté. Mais comparé à Kanon, le berzerker ne représentait aucune menace. Son cosmos était bien trop faible. Shun retint alors un rire. Tout de même, il n'oserait pas se moquer.

"Le Cap Sounion est réservé à ceux qui ont osé comploter contre les Dieux, rassure-toi tu n'en es pas encore là."

Le jeune Saint ignora ensuite la remarque sur ses cheveux et demeura néanmoins ravi que le berzerker daigne enfin se présenter. Le sabre japonais, tiens donc...Andromède, de part l'accoutrement de Kanda, avait aisément pu deviner qu'il avait quelque chose d'oriental ! Mais il ne dit rien pour l'instant, approuvant simplement d'un signe de tête, avant de se tourner vers Camus, qui présentait Myrdhinn. Shun acquiesça tristement. Si il y avait un nouveau Saint du Bélier cela signifiait que Mü n'était plus...Certes, il les avait tous vus mourir devant le Mur des Lamentations, mais si Shaka et Camus avaient pu revenir, alors peut-être que d'autres aussi ? En tout cas ce n'était pas le cas de Mü et Shun soupira. Ce n'était pas le moment de pleurer une perte, le jeune Saint se résilia donc.
L'habituel air glacial de Camus trancha l'atmosphère comme une Excalibur. Avec cet avertissement, Kanda n'avait qu'à bien se tenir. Andromède y veillerait de toute façon, si toutefois le berzerker décidait de rester avec eux. Même si c'était mal parti. Le Saint du Verseau annonça alors qu'il les laissait là. Inutile que Shun ne cherche à le retenir. Sans un mot, il le regarda partir. Et bien voilà, il se retrouvait tout seul avec Kanda. Le jeune Saint baissa la tête un instant et soupira, songeant avec nostalgie à l'amitié qui l'unissait avec ses autres amis de bronze. C'était la première fois en cinq ans qu'ils étaient séparés, que Shun était jusqu'à présent le seul ancien bronze resté pour Athena. Se retrouver seul dans cette situation lui laissa penser que rien ne serait jamais plus comme avant. Enfin bon, il y avait toujours Kanda.
Le jeune Saint se ressaisit, prit une longue inspiration et se tourna alors vers le berzerker, s'avançant vers lui en souriant chaleureusement.

"Enchanté, Kanda !^^ Je me disais que ça doit être impressionnant de te voir manier le sabre japonais. D'ailleurs je suis japonais moi. Et maintenant que nous n'avons plus rien à faire ici, et bien je vais rentrer chez moi, au Japon...Comme l'a dit Camus, tu es libre de partir si tu promets de ne pas faire de mal à ces gens. Ou bien tu peux aussi venir avec moi, je ne ferai pas de toi un prisonnier et t'accueillerai à bras ouverts. À toi d'en décider."

Shun ignorait pourquoi il avait décidé de prendre ce guerrier d'Arès en sympathie, toujours est-il qu'il espérait de pas retourner voir le vieux Tatsumi tout seul. De plus, Kanda était un peu dans sa situation finalement. Tout seul et abandonné par ses "compagnons". Le jeune Saint rajouta alors :

"Et puis, tes compagnons d'arme n'ont pas l'air de se préoccuper plus que ça de ton sort. Je trouve ça sincèrement triste que quelqu'un du camp "ennemi" tel que moi prenne mieux soin de toi que ceux de ton propre camp..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanda Yu
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
Boufftabaffe amateur de couteau bien long
avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 20
Localisation : Moyashi

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
34/50  (34/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Lun 10 Oct - 22:22

Kanda n'était pas vraiment convaincu par l'explication du jeune garçon. il était certain que les saint avaient de sales secrets bien sombres quelques part au fonds des tunelles du mausolé d'Athéna. Aucun dieux ne pouvait être aussi gentil et bon qu'ils le disaient. Il n'étaient pas humain, ils avaient peu de concidération pout les vivants, même pour ceux qui leur étaient fidèles. Les dieux avaient leur propre manière de faire les choses, manière bien souvent incompréhensible pour le commun des mortels. Et pourtant comment un jeune homme aussi innocent pourraient servir quelqu'un au coeur assombrit; Ce mystère laissait le berserk songeur. Il ne détectait pas une once de malice dans l'attitude du jeune homme. L'homme qui se nommait Camus lui laissait la même impression. Il avait peut-être un balais fiché dans le cul mais kanda ne ressentaient que droiture et fierté de sa part. Cepandant, était-il quelqu'un qui était prêt à aller jusqu'au bout pour l'idée qu'il se faisait de la justice? Dans ce cas, il ne valait pas mieux que n'importe quel assasin. Pourtant le saint était prêt à lui laisser la vie sauve et se contenter seulement d'une promesse faite à la vas vite pour le laisser libre.Cela ne correspondait pasà l'image que Kanda se faisait d'un jusqu'au boutiste. Finalement cette déesse intriguait beaucoup le berserk. Se pouvait-il vraiment qu'un tel être existe? Celà ne mériterait pas de voir une telle créature de ses propres yeux? Au moins ainsi il serait définitivement fixé et pourrait se faire sa propre idée.

Kanda écouta ce que Camus leur dis un sourcil levé, un peu dédégneux. Il haussa les épaules lorsque le saint lui indiqua qu'il le poursuivrait jusqu'en enfer s'il dégnait levé la main sur la famille qu'il venaient d'accompagner. De toute façon ces personnes n'avaient aucun intérêt pour le berserk. Certe elles l'avaient peut-être sauvée mais il n'allait pas se mettre à genoux devant eux pour les remercier. C'était leur problème s'ils étaient assez bête pour venir en aide à un ennemi. Il considéra un instant la petite fille cachée derrière les juspes de sa mère qui le considérait avec de gros yeux efferayés tout en se mordillant le pouce. Kanda plissa la bouche mécontant; Pour qui ces saints le prenait-il pour penser qu'il toucherait des gens incapables de se battre. Celà n'avait strictement aucun intéret.

Il regarda le chevalier d'or s'éloigner et se fondre dans la forêt. Kanda savait que le saint n'avait aucune chance de l'emporter sur les guerrier d'Arès mais sans doute celui-ci irait fureter, comme le fond les gens sans honneur. Cepandant qui était-il pour juger les gens sans honneur quand lui même avait fuit le combat et n'avait pas répondu à son dieu.

Andromède s'approcha de lui un sourire benet sur les lèvres. Sa proposition n'étonnna le berserk que de plus belle. Pouvait-on vraiment être aussi crédule et confiant en son prochain? Le jeune garçon venait d'inviter le berserk en plein coeur de son camp, et voulait même le présenter à sa déesse. Kanda aurait voulu s'infiltrer dans le camp des saints qu'il n'aurait pas pu réver mieux. Bon cepandant que pourrait-il vraiment faire devant Athéna et ses chevaliers réuni. Mais on ne savait jamais, une occasion se présenterait peut-être s'il réussissait à gagner leur confiance; Le jeune homme secoua la tête pour chasser ses pensées de son esprit. Les dernières phrases de Shun lui remirent en mémoire le corps sans vie de Xenia et sa main froide entre ses doigts. Après tout il ne devait rien à Arès, rien qu'un cadavre.

Il eu un rictus et répondit:

"Triste je ne sais pas, les berserks sont ainsi. C'est plutôt vous qui êtes bizzard les saints. Si ton Athéna est telle que tout le monde le dit, je vérifierai bien ça de mes propres yeux.Je te suis, tu n'as plus qu'à montrer le chemin".


Dans tous les cas, cette aventure là devrait être interessante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shun
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
Le dés chaine né sous la protection de la cruche
avatar


Messages : 200
Date d'inscription : 21/12/2015

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
49/50  (49/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   Lun 17 Oct - 17:55

Que pouvait-il faire maintenant ici tout seul ? Le seul Saint qu'il n'eut pas croisé depuis son combat contre le général des Lyumnades, à savoir Camus, les avait plantés là, sans même connaître la suite des opérations. Rien ne se passerait pour le moment étant donné que les Saints étaient disloqués un peu partout, que Saori était portée disparue et qu'ils n'avaient pas de Grand Pope.
Shun dissimula son inquiétude quant à tout ça et se focalisa sur le fait qu'il avait réussi à convaincre le dénommé Kanda à l'accompagner au Japon. Finalement, ce n'était pas un mauvais bougre. Il ne l'avouerait probablement jamais, mais peut-être qu'un jour il se rendrait compte que la bonté et l'amour des Saints de bronze d'Athena avaient été ce qui faisait leur force. Et qu'il finirait par bien apprécier Shun. Dans quelques années peut-être ! Si ils étaient toujours de ce monde.

Il était donc temps de prendre la route du Japon. Le jeune garçon réajusta son armure sur les épaules et ils se mirent en route. Malgré tout, Shun parvint à garder le sourire. Il était temps d'arrêter de s'inquiéter et de profiter d'un peu de bon temps. Il avait hâte de retrouver son pays, ses marques et ses habitudes au manoir Kido, il se languissait également de faire découvrir ça à quelqu'un d'autre, même si ce n'était pas la meilleure compagnie dont on puisse rêver. Mais il y avait déjà eu du progrès par rapport au début. Kanda daignait au moins lui adresser la parole de manière moins agressive. Shun ne perdît donc pas espoir. Il sourit même à la remarque du berzerker. Bizarre...il le trouvait bizarre alors qu'il n'avait même pas encore rencontré Shaka ! Et Shun n'était pas bizarre, il était juste un combattant pacifique, rien de mal à ça.

"Oh mais tu ne pourras pas rencontrer Athena, à vrai dire. Elle a disparu depuis un moment, personne ne sait où elle est exactement. Là, on va juste...chez moi en fait. Là où mes amis et moi nous avons tous grandi. Et Athena aussi, d'ailleurs."

Heureusement, du reste. Même si il était assez fort pour maîtriser Kanda tout seul, il n'allait quand même pas emmener un ennemi auprès d'Athena, pas tant qu'il n'aurait pas une entière confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fin ~ Sauvé par la glace (Camus et Kanda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]
» Cherche joueur de hockey sa glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Au Centre de la Grèce :: Le Sanctuaire des Saints :: • Le village Rodorio-