Derniers sujets
» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

» [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]
par Eden Mer 22 Mar - 9:37

» Catleya - "Dévorons nos ailes, nous nous échouerons dans ce bras d'Océan"
par Catleya Sam 18 Mar - 19:45

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Catleya Ven 17 Mar - 23:10

Logo

Partagez | .
 

 [Mission] Le Palladium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 301
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: [Mission] Le Palladium    Jeu 15 Sep - 19:55

Chevalier, Marinas, la statue du Palladium vous attend au fond du temple de Vesta. Ce temple se situe au cœur de Rome. Mais surprise ! Elle n'est plus dans ce temple et a l'air d'avoir été transféré quelque part. Mais où vous devrez enquêter pour retrouver sa position ! Cela vous mènera au Musée de Rome.
Le Palladium est une statue d'Athéna faite d'or de perles et de pierres précieuses, elle est gardée dans le musée de Rome et gardée en plus de la sécurité conventionnelle par des gardes maîtrisant les arts du cosmos. Un système d'alarme est lui aussi en place autour de cette œuvre, de cette sculpture. Faites donc attention ! N'oubliez pas que cette statue contient un pouvoir mythique qui pourrait bien inverser le cour de la guerre que vous menez.

Votre objectif sera de la récupérer pour vos camps respectifs. Allez vous vous allier ? Ou vous combattre ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Ven 16 Sep - 7:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Ven 16 Sep - 17:45

A la suite de ma discussion avec la douce sirène et après avoir regardé ses beaux cheveux couleur d'or disparaître dans la masse; je me mis en route vers ma demeure une simple petite chaumière avec le strict minimum de confort, un matelas a même le sol, une table en bois massif accompagné de ses deux chaises et un pôle pour faire à manger.
Mes affaires faite je pris la direction du Portugal pays du quel je prendrai un ferry pour l'Italie; mais alors que je marchais dans les rues de l’Atlantide je ressentis un puissant cosmos qui m'inspiré a la fois du respect et une insoutenable envie de me mesurer a son propriétaire surement un général vu la grandeur de celui-ci, problème je ne reconnaissais pas aux quels dès huit il appartenait; il s'estompa au bout de quelque seconde et je me remis en route troublé.
Arrivé a la sortie de la cité engloutie je ressentis le même cosmos mais cet fois plus près, plus oppressant j'en avait même du mal a rester debout; tout a coup venant de derrière moi on prononça mon nom :
"Tu est bien khraz le marinas du requin"
je m'arrêta sur place et fit un demi-tour pour voir a qui appartenais cet voix inconnue, je me retrouvai face a un jeune homme presque de mon âge au cheveux rose qui inspiré directement le respect , et qui dégageait une force phénoménal, a la couleur de son armure je reconnu un généraux même si je ne lut jamais vu auparavant même pas pendant le discours de mon Dieu
"Oui c'est bien moi, quel est le général qui me fait l'honneur de m'appeler
 je suis Io de Scylla, notre prêtresse m'envoi pour te surveiller et d'aider pour ta mission vu son importance et que c'est la première fois que tu part pour une si lourde quête "
Sa phrase a peine fini un sentiment d'humiliation et de réconfort m'envahie je répondit d'un air le plus gratifiant que possible
"merci j'espère ne pas vous décevoir"
A la suite de cette brève présentation nous reprenions la  route pour de notre long voyage jusqu’à Rome.
Nous avions décidé de prendre le ferry a Lisbonne le port était noir de monde, c'était le jour de marché, les étales était remplis de poissons frais et de denrées des quartes coins du monde, l'odeur de l'océans était presque palpable; le bateau était de taille assez petite et de couleur blanche avec le drapeau italien sur le coté une queue qu'on pouvait qualifier d'interminable en sortais pour embarqué.
nous arrivisme a destination le lendemain dans un l'un des grands port de Rome le style des habitation était complètement différent de ce que je connaissais de grand bâtiment blanc montrant respirant le luxe et le confort, nous nous prime une chambre dans un petit hôtel discret a quelque rue du musée ou était exposé l'objet de notre voyage, le musée était un bâtiment comme figée dans le temps il avait l'architecture des anciens temple romain, mais avec les dernières avancée en technologique et une sécurité assez poussé je me dit que bien des trésors devait se trouver a l'intérieur.
après une nuit de repos et les idées claire je m'adressa a Io
"alors comment veux tu que l'on procède pour approcher du palladium ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Sam 17 Sep - 9:01

Tu parles d'une galère... Je me demande bien à quoi Thétis a bien pu penser lorsqu'elle m'a désigné pour chaperonner ce marina. Elle m'avait tiré de mon repos pour le guider dans sa mission, tu parles d'un cadeau. Il avait beau être plus âgé que moi (ou était-ce ses années en mer comme pêcheur qui lui avait tanné la peau ainsi) il était l'image même de la fougue. Toujours plus vite, parfois trop vite. J'avais l'impression que comme son totem il voulait attaquer le problème de face, à l'aveugle, j'espérais me tromper.
Le voyage fut relativement rapide, j'étais systématiquement à l'affût du moindre soupçon de cosmos. Si Thétis avait soudainement désigné un général pour aider un marina de basse catégorie c'était probablement parce qu'elle présentait des ennuis. Étrangement il n'en fut rien et le voyage fut presque plaisant. Khraz était du genre respectueux, très respectueux. Non plus qu'il me craigne mais j'avais l'impression qu'à ses yeux la hiérarchie était quelque chose d'important, cela me rassura, ce genre de personnage est plus facile à diriger et à canaliser. Il répondrait à mes ordres sans trop se poser de question. Les totems choisissent franchement bien leur porteur finalement.

Après une traversée en bateau et quelques heures à voyager en voiture entre le port et la ville de Rome nous nous sommes trouvé un petit hôtel, suffisamment proche pour garder un oeil sur le musée mais pas trop pour ne pas éveiller les soupçons. Deux jeunes hommes dans une ville d'art comme Rome. La manière de nous approcher? Le plan était simple, du moins pour moi dans un premier temps. Nous allions nous rapprocher autant que possible du conservateur du musée en nous présentant comme des étudiants de la faculté des arts de Strasbourg, envoyé par le professeur Braun.
J'avais préparé notre approche depuis notre départ alors que Khraz semblait plus dans l'action-réaction, un peu plus simpliste et totalement appropriée en situation de combat mais malheureusement vouée à l'échec dans les circonstances actuelles.

-"Prends du repos, nous avons rendez-vous avec le conservateur demain matin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Lun 19 Sep - 21:20

regardant le général avec le plus distinction que possible je lui dis
"si l'on doit se reposer alors je pars explorer la ville c'est la première fois que je viens en Italie.
A peine ma phrase terminée je me dirigeas vers la sortie de  l'hôte, le seuil de celui-ci franchis je me retrouvas comme dans un monde parallèle à celui que je connais, moi qui avais l'habitude des petites maisons en bois de mon île de Nouvelle-Zélande ou encore des maisons de la cité englouti, je me retrouvais en face de grands immeubles d'une hauteur de aux moins deux maisons en bois superposé pour les plus petits d'entre eux avec de nombreuses fenêtres à tous les étages, la façade était de couleur vive rappelant le soleil du bassin méditerranéen.
Plus j'avancé dans les rues plus un brouhaha me résonnais dans les oreilles on dirait des gens qui applaudissaient, criaient.
Grace a mes sens de marinas je finis vite par trouver l'endroit tout était émis ces bruits , c'était un rassemblement de gens en cercle qui avait l'air de regarder quelque chose au centre de celui-ci, je me frayas un chemin jusqu'au milieu quand un champion de feu arrêta ma course, après un moment de recul je réussis à regarder entre deux têtes.
Des saltimbanques se tenaient au milieu un craché le feu pendant que deux autres jonglais avec toute sorte d'objet couteaux , balle et autres objets plus petit et encore plus dur a attraper; tout ce spectacle était accompagné de musique et de jolie danseuse au cheveux noir et a la peau bronzé par le soleil. je trouvé le spectacle complètement envoûtant, tellement que je perdis la notion du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Mar 20 Sep - 6:09

Ce type n'avait décidément aucune mesure de la tâche qu'on lui avait assigné. Il n'avait même pas le bon sens de prendre du repos lorsqu'il en avait l'opportunité. Ca promettait d'être amusant si il obéissait aussi bien en période de conflit.

Je le laissais partir, la mission était bien plus importante que sa seule personne mais je me promis de lui laisser apprendre dans la douleur que l'obéissance est une vertu que les marinas de son rang se doivent de posséder.

Si lui ne voulait pas de repos, moi je ne comptais pas m'en priver. J'avais beau vouloir réussir cette mission sans effusions de sang il fallait garder à l'esprit que tout pouvait déraper à n'importe quel moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 4
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Mar 20 Sep - 14:18

- Soudain dans l'hôtel de Io-

-Général de Scylla! Général de Scylla!  * frappe à une porte*
- triple con! Ils ont dis la chambre 69 pas 96!
- Mais d'où tu me parles comme ça toi déjà? reste à ta place s'pèce de bronze tout mouillé là! Je suis un vrai dur dingue de silver, sois tu écoutes mes ordres, sois tu dégages!
- Un putain de silver qui fuies la queue entre les jambes quand l'un des notre est en danger? T'es un bon gars toi? Tu sais que t'es une pépite dans ton genre? Sérieux...
- MAIS TU VAS TE TAIRE SALE THON DE MERDE?
- J'AI LA SCALE DE LA RAIE, SALE MORUE!
- ET TU SAIS CE QUE TU VAS TE PRENDRE DANS LA RAIE TOI?
- Merde, le général...

Deux scales sous tes ordres, celle de la Raie Mentha et du Calamar Abyssale se vouent à une lute verbale juste derrière ta porte, leur ton monte jusqu'à ce que le général Io n'interviennent.

Etant des hommes de sous ton commandement, dans l'immédiat, ils se taisent et exécutent tes ordres, cependant une fois la situation calmée, elle retourne en désirions totale et les deux marinas continuent à s'insulter par des mots improbables, la situation ne dégénère pas, mais semble très embarrassante pour l'étage de l'hotel tant les hommes semblent s'apprécier.

En regardant par une fenêtre, tu prends conscience que la police italienne et les pompiers, apeurés, essaient d'éteindre des flammes naissante sur les toits des bâtiments...
Tu comprends que ce tumulte provient du marché et du coeur de la capitale, vers la fontaine de Trévis.
( grande fontaine surplombée par une magnifique statue de Poséidon/Neptune et ses quatre chevaux magnifiquement sculpté)

-_-_-_-_-_-_-_-_-_
- Place de l'Italie, fontaine de Trévi -

Ce spectacle était fort attrayant, un peu trop à mon goût, mes hommes étaient d'humeur à la détente aujourd'hui, aussi je m'abritais sous le par-vent d'une terrasse d'une brasserie fort renommée et débordante de monde. La vue sur la fontaine de Trévi me rappelait sans-cesse à la guerre, le galop onéreux des montures, le cri de mes hommes emballés par la jouissance de combattre l'ennemi jusque dans leur mort, l'énergie et la puissance de leurs coups et l'ardeur des cris de guerre qui s'évanouissaient dans les nuits de braise, éternelles.

Mon verre était toujours posé sur la table couleur d'Ambre, un bon vieux Rhum comme il n'en existe plus, parfois une serveuse passait trop proche en insistant sur des clin d'oeil, mais je ne sourcillais pas, elle était trop faiblarde pour moi, de la chair sur les os, un cadavre bon à donner aux chiens, mon totem est celui d'un lion fier et infatigable, je n'ai que faire de ces chiennes aux ornements trop éphémères, elles ne sont bonnes à rien et n'y connaissent rien à la guerre.

Les bras croisés je regardais mes guerriers en train de semer la confusion dans la foule, trois d'entre eux étaient rassemblés autours d'un cercle d'hommes admiratifs. Trois titanium d'argent se livraient à un spectacle fort divertissant, crachant le feu de joie et de la guerre pendant que d'autres donzelles s'étaient rassemblées pour danser au rythme des flammes.

J'étais toujours sur une terrasse à quelques dizaines de mètres quand mon visage, stricte et sévère osa aiguiser un léger sourire. J'empoignais mon verre non sans le monter à mes lèvres pour le moment.
Mon but ici était de rassembler des troupes au nom du glorieux Arès, de créer une armée pour marcher sur Athènes, les enfers et L'Atlantide au nom de spartes, j'étais le commandant  Phlogios des Flammes ardentes et rien ni personne ne pouvait contester mon autorité.

Au moment ou mes doigts noueux attrapèrent le verre, un de mes hommes tel un pion alla parler à ce marinas, je ne le connaissais pas, mais mes espions m'avaient inspirés une méfiance à son égard. Il avait des hommes marinas aussi dans le coin, sans aucun doute que son subalterne viendrait le chercher.
Mes gars crachaient du feu cosmique, tant et si bien que les deux autres s'étaient arrêtés de parader pour diriger leurs flammes sur ce marinas.
( Krhaz, tu as trois silver Berzerkers qui t'attaquent en voulant de cramer!)

La foule se dispersait en hurlant, apeurée par ce subterfuge, certains se bousculèrent, se marchèrent dessus, d'autres en profitèrent pour se réfugier dans les épiceries non-loin.

Un léger sourire, très fin et étiré, sadique transformait mon visage, je tournais la tête pour ne pas regarder le combat, un funeste spectacle, qui à mon sens ne résultait pas d'un VRAI combat.
Normalement, nous les Berzerkers aimons le challenge et faisons tout pour qu'un combat soit le plus difficile possible. Mais là à trois contre un petit marinas... cela n'était pas assez divertissant pour moi.
Je portais enfin mon verre à ma bouche, j'étais seul sur cette terrasse.

Un homme à la carrure musculaire sans défaut, je portais ma Titanium pour bien que l'on me reconnaisse, une armure d'un rouge flambant ou chaque flammes semblaient danser avec sa surbrillance.
Ils étaient tous partis par crainte de se faire brûler, les flammes de mes hommes touchant les maisons et les brasseries environnantes, il faisait énormément chaud!
Soudain, mes sens à l'écoute, je portais ma main gauche, celle non visible à mon katana, le caressant suavement, j’espérai très bientôt en avoir besoin.

Je ne finissais pas mon verre, le laissant à moitié plein sur la table, je savais que je viendrai le finir plus tard, cela n'étais qu'une question de temps.
Je reposais mon dos contre le dossier, sans aucune crainte, un sourire espiègle sur mes lèvres fines, je ne daignais même pas trouner ma tête, la gardant fièrement en hauteur et devant moi, surplombant la brasserie maintenant en flammes, j'étais fier et bordé d'une orgeuille sans failles.
Mes doigts étaient toujours en train d'aduler mon arme mortelle.

" - Tant de bruit pour une cavalerie qui n'en vaudra certainement point le coup. Qu'es-ce que la fierté Marine, lorsqu'elle ose affronter un seul homme contre cent?"

Je me languissais et lançant un regard acerbe et acéré en direction de l'homme le plus proche de moi, je poursuivis mes palabres, mes hommes sautèrent dessus, tandis que d'autres essayaient de tuer l'autre.

" -" Nous sommes peu. Mais le nombre ne fait pas la force.
Nous étions trois cent, eux plus d'un milliers.
Notre mémoire, comme une plaie ouverte, n'a jamais su l'oublier.
Unis à jamais, dans l'honneur, la force et la gloire."
"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Mar 20 Sep - 16:25

c'est bien ma veine des titaniums moi qui voulais me reposer et juste profiter de la ville avant le début de la mission.

Après avoir esquivé le feu de ces guerriers je me mis en position défensive je ne pouvais fuir ils étaient trop nombreux et me rattraperaient facilement je pouvais juste gagner du temps en espérant que le général ressente mon cosmos et vienne me prêter main forte.

Tout en regardant la statut de mon dieu à qui je priais intérieurement de me prêter la force de vaincre contre mon ennemi, je commencé a poussé mon cosmos a son paroxysme pour signaler ma position à  IO et essayé d'impressionner mes adversaires.

Regardant les trois hommes d'Ares avec une lueur d'inquiétude et une soif de sang dans les yeux je me mit a crié : " Je croyais que les titanimuns étaient de vrais guerriers mais on dirait en vérité que se sont que des clown en armure, obligeait de se mettre a trois pour un petit marinas de bronze; votre soit disant Dieu doit avoir honte de vous.

ma phrase fini je regarde le guerrier le plus à droite celui qui me semblait le plus énervé par ma provocation et lui fit signe de venir s'il l'ose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Ven 23 Sep - 13:06

Le guerrier allait foncer tête baisser suite aux provocations de Khraz mais le Marina semblait armé d'une volonté plaisante à regarder. Il allait clairement s'opposer à un adversaire d'un calibre supérieur au sien. Pendant quelques secondes j'eu l'impression qu'il s'agissait peut-être plus d'inconscience que de courage mais quoi qu'il en soit il lui appartenait maintenant d'assumer son choix.
Les deux Marina qui m'avaient retrouvés à l'hôtel avaient cessés leurs chamailleries dès l'instant où nous avions été suffisamment proche de l'ennemi pour qu'il nous repère. Ils étaient peut-être indisciplinés mais ils étaient amis de longue date et clairement habitués à se battre ensemble ce qui pouvait jouer en leur faveur.
Intérieurement j'étais furieux que les Berzerkers nous forcent à nous dévoiler ainsi, j'avais voulu tenter une autre approche et leur attitude me forçait à sortir du bois pour y mettre un terme.

J'avançais donc, planté au milieu de la rue, mes deux sbires légèrement en retrait. Nos intentions étaient claires et palpables pour tout qui saurait interpréter le cosmos, un groupe n'allait pas sortir vivant de cette rencontre fortuite.

Celui qui semblait clairement être le plus fort de leur groupe nous regarda avancer tandis que Khraz et son adversaire interrompirent leurs attaques.

Khraz voulu parler mais je lui fis un geste clair pour lui dire de garder le silence. Si il pensait que je l'autoriserais à nous attirer des ennuis par son manque d'obéissance il se trompait lourdement. Le regard que je lui lançais en disait très long sur la colère que je ressentais.

Nous nous arrêtâmes à une vingtaine de mètres de l'autre coté de la fontaine. D'un geste de la main je désignais à mes guerriers ceux qui seraient leurs opposants, l'échec n'était pas permis. Silencieusement chacun d'eux fit le tour de la fontaine, l'un par la gauche, l'autre par la droite pour se planter à une dizaine de mètres de leur adversaire. Leurs combats ne me regardaient pas mais ils savaient ce que le Général du Pacifique Sud attendait de ceux qui sont sous ses ordres.

Je fis un signe à Khraz de ne pas rester en retrait, il avait aussi sa part de boulot à abattre. D'un signe de tête il me fit signe qu'il avait compris et refis face à son adversaire. Les rôles ainsi distribués la danse allait pouvoir commencer. De part et d'autre les combats commençaient mais ils ne me concernaient plus. Mon propre duel allait avoir lieu avec ce type arrogant attablé de l'autre coté de la place.

Je repris ma marche, mon cosmos me précédant, violent, décidé, implacable j'avais une revanche à prendre sur les Berzerkers qui avaient abusés des Marinas lors de l'invasion du Sanctuaire. Isaak, Salamendar et certaines troupes avaient réussi à fuir mais les morts se comptaient par dizaines. Ils avaient du sang sur leurs mains et je comptais bien obtenir réparation.

Un sbire probablement trop nouvellement enrôlé et fougueux se précipita sur moi, pensant probablement être mon adversaire comme ses camarades qui affrontaient mes hommes. Bien mal lui en prit. Sans même devoir utiliser la moindre technique de son arsenal il se retrouva frappé de toutes parts à la vitesse de la lumière.
Un œil humain normal n'aurait même pas descellé le moindre mouvement. Il m'aurait vu continuer ma marche sereinement et mon ennemi valdinguer dans les airs comme un pantin, bloqué dans les airs à mi-hauteur, tandis que son armure explosait en éclat mêlés au sang versé et finir par s'écraser au sol le regard vide.

-"Vas tu me faire perdre mon temps encore longtemps?"

Mon adversaire lointain sourit tranquillement, j'avais probablement éveillé un certain intérêt en lui. Il sirota tranquillement son verre avant de le reposer exactement sur la trace que celui-ci avait laissé sur la table en verre, unique vestige encore intact dans les décombres de la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 4
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Ven 23 Sep - 17:04

Le Commandant Phlogios des Flammes ardentes n'arborait pas le moindres intérêt vers les quelques marinas qui combattaient à quelques pas de lui, contre ses propres hommes ceux qu'il avait lui-même sélectionné parmi les meilleurs de ce monde. Soit. Si l'un tombait au combat, il savait qu'il ne se relèverait pas, préférant se sabrer le ventre lui-même tel le plus féroce des samouraï plutôt que de finir sa vie dans une honte qui signifierai l'arrêt de tous combats pour ce dernier.

C'est ce qui se passa dalleur pour l'un d'entre-eux, suite à un combat qui le mit à mal, recevant un coup mal placé, il dégaina son katana et s'ouvrit lui-même le ventre, faisant ressortir ses tripes et sa force vitale en criant le nom de notre dieu glorieux.
Phlogios n'en avait que faire, un combattant de mort était rapidement remplacé en ces temps affreux ou la guerre était le but quotidien de ces humains. C'est ainsi qu'Arès recrutait ses hommes, par la haine et la douleur dans une société humaine en totale perdition, c'est ainsi que les meilleurs survivants et les vrais hommes pouvaient espérer rejoindre ses rangs.

Le Samouraï mort, trois autres cependant n'eurent pas le privilège de se sabrer, l'un d'entre eux fut totalement explosé par le cosmos d'un des deux marinas qui semblait d'apprécier, mais l'autre fit une faute épouvantable, une erreur de débutant qui lui coûta cher.
Le bras d'un des hommes du commandant des flammes vint lui cueillir l'oreille dans une giclée de sang tandis que dans sa chute, destabilisé par la perte de l'ouie, un autre vint lui écraser le crâne sous sa botte en hurlant, hilare.

Il restait deux hommes dans chaque camps, pendant que les maisons autours continuaient à sombrer dans les flammes avide, détruisant tous sur leurs passages.
Les hurlements du camion de pompier italien ainsi que ces hommes n'arrivaient pas non plus à canaliser la fureur des flammes et bientôt, submergés, s'ils ne recevraient pas d'aide, eux-même finiraient dévorés par le feu ardent.

Le commandant croisait ses jambes étendus sous la table, les bras croisés, l'une de ses mains pendues caressait son katana qui vibrait d'une certaine énergie.
Tout autours de lui était en proie à des flammes monstre, la température montait très rapidement, tant et si bien que de légères gouttes de sueurs commençaient à perler sur le haut de son front.

Quand l'autre daigna le provoquer, il avait déjà posé son Rhum ambré depuis plusieurs secondes, il n'avait pas daigné s'abaisser à répondre à sa provocation.
Les hurlements des habitants, en proie aux flammes ainsi que des pompiers perdant leur combat contre son feu salvateur était presque plus important que cette mouche qui souhaitait l'écarter du chemin auquel Ares lui avait ordonné de suivre.
Il était ici sous les ordres de son seigneur pour recruter les plus forts et les plus résistants des hommes, pas pour combattre des petites sardines à l'allure de jeune loup au pelage d'une bien piètre couleur.

Il avait même sourit à quelques mètres de ce général, enfin général, sa scale disait et indiquait un rang supérieur à ses hommes, sa puissance en était également plus acerbe, mais son comportement ainsi que sa façon de s'adresser à l'un des bosses du dieu de la guerre était une erreur de jeunesse.
Qu'il aille où non survécu à une guerre, grand bien lui fasse, qu'il ait envie d'en découvre pour se venger des marinas tombés en disgrâce au sanctuaire était d'une absurdité toute à fait éloquente. Le commandant, toujours le regard porté sur ses flammes, les bras croisée et les pupilles légèrement rétractée changea son comportement.

Il porta son regard sur son verre de rhum, moitié plein tandis que son bras qui tenait le katana s'écartait, il n'avait plus la main sur son arme, comme s'il refusait un combat, pire encore, il n'estimait pas ce jeune général en droit de le combattre. Il n'avait pas l’étoffe d'un vrai guerrier.
Soudain, il se leva, décollant son armure et ses vêtements blancs de la chaise sur laquelle il était assit, il toisa sa hauteur en respirant fort, d'une force pure et confiante.

Le commandant Berzerker mesurait pas moins de deux mètres de hauts, il ne serrait pas ses poings ni ne paraissait avoir une quelconque envie de se mesurer à l'insecte qui s'était interposé entre lui et ses hommes.
Soudain, il tourna ses yeux brun vers Io, une étincelle de haine brilla si intensément que ce dernier de put la louper.

Les flammes infernales qui l'entouraient viennent sans concession sur Io, une déflagration le poussa sur plusieurs mètres, la chaleur était-elle que ses cheveux rose sentirent le roussi et que les deux berzerkers qui eux-même étaient en proie à un combat remarquable jusque là.... furent rasés et entièrement dévorés par les flammes de leur commandant.
> Io/Krhaz/Le troisième marinas sont violemment projetés au loin par une déflagration violente.

Les flammes devinrent plus ardentes et grandes que jamais, en vous mettant de nouveau debout, vous pouvez entendre uniquement le crépitement des flammes, le camion de pompier est calciné, renversé, les immeubles alentours sont noircis par la violence de cette déflagration.
Quand vous vous trounez vers les murs, ceux-ci sont également noir, seuls paraissent des dessins blanc, de la couleur véritable de ce mur, représentant hommes, femmes et enfants qui s'étaient tenus à l'écart. Ces peintures sont les vestiges de leur trépas, leur cadavre enfin ce qui reste de leurs os cramés, sont au pied de ce mur.

" - Entendez la voix de la défaites. Faites sonner le corps du combat et remportez les faveurs d'Ares ou mourrez comme des chiens."

Vous entendez un bruit d'ossements craquer, le commandant fait craquer ses phalanges avant de se saisir de son katana.
Un katana qui vrombi comme un sabre laser, milles éclairs le saturent. Il exerce quelques exercices de ses mains, habile et commence enfin à manifester son cosmos, il est à la même puissance que le marinas du requin.
Spoiler:
 

Subitement, sans préavis, il charge ce dernier avec sa lame d'éclairs, même puissance, même rapidité, il s'abaisse à sa puissance pour le déshonorer et le battre sur son propre terrain. Il est prêt à repousser les autres attaques grâce à ses flammes, désirant créer une seconde déflagration si celui lui permet de vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Ven 23 Sep - 21:49

Me relevant étourdi de la projection causée par la déflagration je ne pus m’empêcher de regarder autour de moi la jolie place remplis de gens il y a encore quelque minute n'était plus qu'un immense brasier digne de l'enfer ; IO et le marinas qui l'accompagnait était debout avant moi, moins affectés par la projection je mis ça sur l'expérience qu'il avait déjà acquise et la différence de niveau entre nous.

Regardant le commandant de Ares approché, je repensais à l'autre marinas qui avait était tué par ses hommes, cela même qu'il avait tué sans remords quelque seconde avant; comment un guerrier aussi puissant soit il peu se moquer de la vie de ses camarades ; c'était complètement impensable pour moi et rien que le fait de me dire qu'un de mes compagnons était mort au combat que j'avais eu le malheur de lancer sans le vouloir m'était insupportable ; j'allais tout faire pour ne plus décevoir mon général qui avait l'air tellement empli de colère et de déception en mon égard quand il est arrivé pour me secourir.

fixant notre adversaire un géant avec une armure rouge feu qui me fit penser à un ifrit prêt à nous calciner, à la sorti de son katana je fis un pas de reculs tellement les éclairs qui s'en dégageaient m'impressionner.

D'un coup je vis cette masse rouge se jeter sur moi katana en avant pour m'embrocher, juste le temps de lancer mon  "tiger shark touch" que le sabre se planta à l'intérieur s’arrêtent pile avant mon armure au niveau de mon cœur avant d'être repoussé par ma défense.

je sentais que mon adversaire  ne se battait pas à fond et cela m'énervais juste après avoir repoussé son attaque, je lança un  "blood of Groenland shark" de toutes mes forces pour montrer ma détermination à le battre même si il jouait avec moi.

Il n'eu point de mal a esquiver mon attaque, mais je la relancer encore et encore jusqu'à être a bout de force l'impact entre le katana et mes ailerons résonnaient dans toute la place ; sentant mes attaques inutiles et mes forces disparetrent à force de lancer des attaques répétées ; je pris un temps pour élever mon cosmos au septième sens pour lancer mon attaque ultime le terrible "white shark bit" je réussi à attraper mon adversaire mes au moment ou je commencé a serrer pour lui broyer les os il s'en dégagea avec une facilité hallucinante. je n'étais vraiment pas de taille , un regard fuyant vers mon général je me préparer à sa riposte.


spoiler: correction des fautes
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Sam 24 Sep - 14:28

Io regarda Phlogios. Ce dernier avait tué sans hésiter ses propres soldats lesquels n'étaient à ces yeux que de la simple chaire à canons.
Malgré tout ce qui choqua le plus le Général de Scylla fut le dédain ridicule du Commandant d'Arès. Il cherchait visiblement à montrer à ses adversaires que même en s'abaissant à leur niveau il était plus puissant qu'eux.
Ce scénario lui rappela son douleur échec face à Shun d'Andromède. Lui avait avait pêché par orgueil en lui montrant ses techniques les plus mortelles tout en étant persuadé qu'il garderait le dessus. Il allait montrer à ce fou que nul ne devait prendre un combat à la légère.

Khraz semblait tant bien que mal aux assauts de Phlogios mais si il venait à l'esprit du Commandant d'élever un tant soit peu son niveau il n'y aura plus vraiment de combat, ce serait une boucherie à sens unique. Le regard lancé par Khraz après avoir repoussé une seconde attaque en est la preuvre. Il est courageux mais il a conscience de son niveau et que l'autre joue avec lui.

-"Call of the wild !!!"

Sans lui laisser le temps pour s'en rendre compte je m'étais mis en position, augmentant mon cosmos aussi rapidement et fugacement que possible. Inutile de lui donner le temps de se faire une idée précise de ma force. Malgré ça la force de mes coups et leur vitesse était au summum de ce que j'étais capable de réaliser. Précis, puissants, mortels, sans la moindre hésitation. J'avais retenu les erreurs de mon combat contre Andromède, à présent je donnais tout immédiatement peu m'importait l'adversaire ou sa puissance. Ici le loup et l'ours défendait leur territoire et leurs congénères Marinas. Pendant que mes coups pleuvaient sur le guerrier d'Arès mes marinas se replièrent, n'ayant plus d'adversaires à qui se mesurer sur à leur meurtre de sang froid par leur propre chef. Il était évident pour eux qu'ils ne seraient pas en mesure de se mesurer d'égal à égal à lui. Ce combat devenait mon combat.

-"Eliminez les sbires que vous trouverez dans les environs et essayez de dégager une voie d'accès pour les civils, qu'ils puissent sortir d'ici pendant que j'en fini avec cet enfoiré."

Sans attendre d'autre consignes les trois Marinas s'en allèrent. Khraz resta un temps en retrait.

-"Tu as fais ce que tu pouvais, va te rendre utile ailleurs."

Phoglios s'écrasa lourdement au milieu de la place lorsque mon attaque fut terminée. Il n'aurait probablement plus son sourire stupide au coin des lèvres mais je doutais qu'il soit mort avec cette attaque, quel que soit sa puissance. J'avais volontairement utilisé ces coups pour le retenir et laisser le temps à ceux que j'aurais pu blesser de se retirer.
Maintenant on allait enfin jouer dans la cours des grands.

Craquant mes doigts un peu comme il l'avait fais j'avançais maintenant vers lui, attendant qu'il se redresse pour qu'il puisse lire dans mon regard à quel point j'étais déterminé à lui faire mordre la poussière. Scylla se réveillait et il allait en mourir. Autour de la place une série de tourbillon relativement faibles commencèrent à se former.

-"Nul n'échappe à Scylla une fois qu'elle a jeté son dévolu."

Il ne semblait pas me prendre au sérieux.

-"Between Charybde and Scylla !!!"

Les tornades prirent de la puissance et nous isolèrent du reste du monde, nul ne s'enfuirait et nul ne recevrait d'aide. Ce combat n'aurait que deux guerriers.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Dim 25 Sep - 21:20

Intérieurement j'étais divisé entre remerciement envers le général Io qui était venu à mon aide et une honte incalculable de n'avoir pas était à la hauteur je n'ai même pas réussi à effleurer son armure; je me jure de devenir plus fort qu'un jour je viendrais soutenir le prestigieux marinas qu'était Io sans le gêner.

Mais pour le moment je devais écouter son ordre et aidé les civiles et vaincre la racaille qui reste sur la place enfin place on dirait plutôt une plaine des enfers ravagé par les flammes, des bâtiments en ruine s'effondraient aux son des cris des Italiens qui essayaient de s'enfuir.

je décida pour commencer de leurs ouvrir un chemin pour s'enfuir je me dirigea vers les décombres d'un immeuble qui bloquait la route après avoir dégagé les décombres à l'aide de mes différentes attaques je fis signe que la sortie était sécurisée j'empêchais tout le menu frotin adverse de venir rebouché le trou de sorti que je venais de créer quand tous les villageois furent sauvés.

J'entrepris un tour de la place pour finir de rayer toute menace ennemis et aider les pompiers à maîtriser les incendies qui se propageaient sur la place, lieux ou raisonné le bruit des tornades entourant les deux guerriers qui se livraient un duel à mort et atténue le son de leurs attaques qui vu le cosmos que je ressentais devait être terribles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 4
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Mer 28 Sep - 14:56

Le comamndant des flammes infernale s'écrasa brutalement sur le sol, envoyant voler une pluie de pierres autours de lui sous sa lourde masse. Bien au contraire de ce que pensais le Marinas de Scylla, il souriait toujours, un sourire narquois qui ornait ses lèvres fines semblant réitérer ses basses provocation. Au sol, il avait les yeux fermés et faisait le point sur la puissance cosmique de ce marinas, dangereusement et stratégiquement, le commandant berzerker faisait le point et observait la stratégie offensive de son adversaire, il calculait et il allait être d'autant plus difficile pour io et les autre de le battre.
Cette capacité ne marcherait pas deux fois, le commandant était un fier et insolent maître d'armes, les coups blancs ne lui refaisaient plus le même effet une fois qu'il se les prenaient.

Depuis le fin fond de sa gorge il riait, un rire gras qu'il déployait subtilement, prenant un son nasale, provocateur. Il se releva du haut de ses deux mètres, attachant son katana à son étuis, il s'époussetait sans lever une seule fois le nez vers son adversaire, même si ce dernier, le cosmos en poupe, désirait l’annihiler d'une seule attaque.
" - Inutile d'utiliser autant d'énergie pour me vaincre, tu n'y arriveras pas, rejeton. Ce n’est pas comme cela que les berzerkers acceptent la défaite. Ce n’est pas ainsi que tu m'auras ni que tu seras dignes de porter ma mort en trophée."

Croisant les bras, le regard fier, le commandant fit rapidement hurler et monter son cosmos en flèche, tant et si bien que le sol tremblait à ses pieds, des fissures de créèrent et de petites pierres aiguisées vinrent frôler et frapper son armure.
Il vit très distinctement les deux tornades foncer vers lui, mais tel Aldébaran du taureau, il ne nia bouger le petit doigt, il observait les deux tornades arriver sur lui et ne sut les éviter, à quoi cela servirait-il? Il n'avait pas encore utilisé le quart de son pouvoir cosmique ni n'avait utilisé une attaque. Et pourquoi donc?

Alors que les tornades allaient lui lécher les bottes et qu'il commençait à s'envoler, il marmonna à l'adresse du marinas:
" - Tu es têtu et borné comme le sont tous les saints et tu perdras ta bataille et ce combat à ce juste titre, comme eux. Ne vois-tu pas que la haine et la vengeance sont complètement obsolète?"

Son cosmos à son paroxysme, frôlant le septième sens, mais pas encore tout à fait, il déplia ses bras si rapidement que les tornades passèrent à ses cotés, comme repoussés par quelque chose de plus puissant encore.

" - " - Glide of the sun""
Spoiler:
 

Soudain, toutes les flammes qui étaient étendues autours de la capitale vinrent se nicher devant Phlogios, tandis qu'il ploya son genou au sol et s'agenouillait.
Littéralement tout autours de vous, Krhaz et Io change.
Vous vous retrouvez confrontés à cette vision devant vous, il n'y a ni plus de fontaine ni de pompiers ni rien d'autre qu'un lieu d'entraînement japonnais. Il fait très très chaud et à chacun de vos mouvements, il vous faut d'avantage utiliser d'énergie.

La sphère de lumière devant le commandant grossit à chaque seconde, tandis que lui, dans toute sa tranquillité, se met à prier, ses deux mains sur le katana.

" - " - Puisse le soleil débuter sa course, quand la mienne s’achèvera.
Qu'un milliers de soleils frappent le coeur de mes ennemis,
Que leur esprit et leurs vices soit purifiés par les flammes. "
"
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Phlogio commence à se lever, il ouvre intensément ses yeux vers le marinas Krhaz, et il comprit. Fronçant les sourcils il tourna sa tête vers le général Io, son katana hurle des gerbes de tonnerres tant son cosmos s'élève, presque inhabituellement.

" - " - Vous êtes ici pour cette relique! Pour défaire mon empereur en combat outrancier! Avec ou sans celui-ci, sachez qu'il faudra plus que cet artefact pour abattre mon dieu! Le palladium est bien gardé, par des mages et des colosses bien plus puissant que vous ne semblez le croire.""

Soudain, il baisse ses yeux, et recentre son esprit.
" - " - Que milles soleils vous transpercent pour votre lâcheté!""

Enfin, la sphère de lumière, ce mini soleil s'avance vers vous et d'un coups, Le commandant se lèvre atteignant la vitesse de la lumière, il vint frapper sa boule de lumière du bout de son katana, envoyant des centaines d'éclairs foudroyants associé à son glyde of the sun.
Un rayon lumineux traverse toutes l'illusions tandis que les éclairs parcourent chaque rues jusqu'à vous propulser loin, loin vers le musée de Rome.

vous atterrissez dans le musée, vos capes et vêtements prenant feu, des débris de verres et de pierres, provenant de l'endroit ou vous avez fracasser le musée pour y entrer vous fait rapidement reprendre conscience de la réalité.
Des sonneries d'alerte du musée vous mettent en garde: Cependant dehors, une large fumée noire indique que le commandant Phlogios semble avoir disparut.

Cependant vous n'êtes pas au bout de vos peines quand vous réalisez l'endroit ou vous êtes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylla
Poupée Chucky de Poséidon
Poupée Chucky de Poséidon
avatar


Messages : 234
Date d'inscription : 23/07/2016

Fiche de personnage
Niveau:
1/10  (1/10)
Expérience:
45/50  (45/50)
Faction: Poséidon

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Mar 4 Oct - 8:58

La poussière se dissipait lentement autour de moi alors que ma cape terminait de se consumer. A travers l'espace de mes bras croisés devant moi en protection je ne parvenait pas à distinguer grand chose.
Un bruit, plutôt un grognement, se fit entendre à coté de moi. Repoussant briques, blocs de béton et gravats Khraz s'extirpait des débris. Pour un marina de basse classe il avait une résistance qui frôlait l'admiration. Rien de comparable avec mon Ecaille de Général du Pacifique Sud qui m'avait évité tous les dégâts mais il s'en sortait plutôt bien et c'était tant mieux pour la suite du combat. Vu la puissance de l'attaque que nous venions de recevoir il était hors de question que je porte ne serait-ce qu'une once de mon attention à lui éviter des coups. Si il voulait se mêler au combat il allait devoir le faire sans me gêner.

-"Khraz, ce mec ne rigole pas du tout. Si tu es encore en vie c'est en partie parce qu'il n'a pas cherché à te tuer, j'espère que tu t'en rends compte."

Un signe de tête de sa part suffit. Il avait beau être impulsif au jour le jour il devenait particulièrement sérieux en période de combat. C'était relativement positif.

-"Ce commandant est très fier, il aime humilier, il l'a prouvé en s'abaissant à ton niveau mais il n'en reste pas moins très dangereux. Ne baisse pas ta garde une seule seconde et ne ménage pas tes coups. Si tu vois une seule opportunité de mettre fin au combat n'hésite pas."

J'espérais avoir été clair. Ma fierté m'avait joué des tours par le passé et je savais à quel point cela pouvait se révéler dangereux. Ce Commandant d'Arès allait en payer le prix aussi.

Soudainement, comme poussé par le vent le nuage de poussière qui nous bloquait la vue de l'extérieur se dissipa. Il était là, le pied posé sur un bloc, la main sur un mur, qui nous regardait avec ce sourire satisfait.

Le combat allait commencer. Je laissais mon cosmos s'embraser et se répandre autour de moi.

-"POISON FANGS"

Spoiler:
 

Que mon dieu me vienne en aide, qu'il m'aide à vaincre pour sa gloire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Mer 5 Oct - 16:13

Sortant des débris j'essuie le sang qui coule du bout de mes lèvres et lâche un petit "enflure".

Après avoir écouté les paroles de IO, je commence à accroître mon cosmos et à me mettre en position d'attaque.

Lançant un regard admiratif à mon général je lui dis
"Je vais l'attaquer de toutes mes forces, pour essayer de vous offrir une opportunité de placer un coup décisif.
A peine ma phrase finie Scylla lança une terrible attaque, je m'élançai alors sur le colosse d'Ares.

J'eus à peine le temps de m'approcher qu'il arriva à sortir de l'attaque ; la commença ma mission sans lui laisser le temps de réagir je commençai à enchaîner les
blood of Groenland shark
qu'il parait sans problème avec son katana toujours avec un sourire narquois aux lèvres.

Les ailerons de mon armure commençaient à partir en miette à force de rentrer en collision avec son arme ; je n'eus pas d'autre choix que de me servir de mes poings et de mon
bouledogue shark hit
Le bruit de mes coups résonnait sur son armure comme un marteau sur une enclume, puissant mais complètement sans effets.

Plus je frappais, plus le sourire du commandant s'agrandissait de me voir tout donné alors que c'était peine perdue, mais pas grave mon but n'était pas de le blesser, juste le distraire pour que IO est une possibilité de le terrasser.

Je commençais à ressentir l'épuisement, mais plus je me fatigue plus ma peau devenait dure grâce au shark skin , je ne pouvais abandonner même si cela devait me coûter la vie, le général devait avoir son ouverture pour tuer Phlogios et ramené le Palladium a notre dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 4
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Dim 23 Oct - 18:56

Le combat se déroulait dans le musée, le mur s'était écroulé en un milliers de débris et une fine volute de poussière cachait le commandant Phlogios des yeux des deux marinas en missions.
Les deux protagonistes n'avaient pas encore l'air d'avoir pris conscience que le musée en lui même était ouvert et que malheuresement, des civils et des innocents allaient très certainement mourir, consumés par les flammes salvatrices s'ils ne cherchaient pas plutôt à faire sortir ces personnes.
Malheureusement, les deux marinas se focalisaient sur le combat et sur Phlogios, qui avec un sourire narquois aux lèvres, contrait magnifiquement les attaques du requin.

Dans un éclat de rire, il attrapa le jeune insolent avec ses doigts noueux et au moment ou le général lui envoya une décharge de cosmos empoisonné, le leva a même le sol pour s'en servir comme bouclier.
Tout le cosmos du général de Scylla déferla sur le pauvre jeune requin.
Le commandant des flammes infernale continuait de rire en se délectant de la souffrance du jeune marinas, ses yeux roulèrent d'extase dans ses orbites et sa bouche s'ouvrait, faisant découvrir deux rangées de dents parfaites.
Phlogios, satisfait de sa manoeuvre propulsa finalement le marinas du bout de ses doigts vers son général, les envoyant tous les deux, de nouveau balader au loin.

De nouveau un autre mur explosa de violence au contact des deux marinas, leurs armures en pieux états tuèrent quelques civils le long de leur trajet.

La poussière se faisait de plus en plus abondante et cette fois, l'alarme incendie du musée se déclenchait, faisant raisonner un son strident et horrible, à en perturber les sens.
Au sol de nombreux civils blessés tentent de se relever pour fuir, une fillette au milieu de la pièce, les yeux écarquillés et le front fissuré, vous observe en silence. Des larmes perlent sur ses joues noircies par la crasse et la fumée qui se dégage de la pièce ou vous avez étés soufflés précédemment.

Elle regarde Krhaz et resserre son gros ours en peluche contre son coeur en continuant de larmoyer de plus belle, derrière elle git le cadavre d'une femme, sans aucun doute sa mère et d'autres membres de sa famille.
Soudainement la petite fille, les yeux rouge se retourne en frissonnant, elle déglutit avant de reculer vers vous deux, elle est apeurée, ne sait pas qui vous êtes ni ce qu'est l'armure que vous portez, mais elle essaie tant bien que mal de trouver du réconfort auprès de vous. Elle le parle pas, mais tremble de toute son âme.

Depuis la fumée épaisse qui se dresse depuis le mur tombé sous votre poids, un applaudissement sonore retentit au milieu de tout ce bazar, entre les pleurs, les gémissements des innocents, l'alarme incendie et l'eau de la sécurité qui commence à s'écouler, doucement depuis le plafond.

Au milleu de tout ce brouhaha, vous entendez des flammes crépiter et des hurlements de douleurs surgir depuis la pièce derrière Phlogios, dalleur ce dernier affiche un grand sourire en vous voyant.
" - vous avez échoués. Préférer combattre un commandant d'Arès plutôt que de sauver des civils dans un musée renommé. Pouah! Pathétique! Et dire que vous allez refaire la même erreur..."

Il arrête d'applaudir et regarde l'enfant qui semble lui vouer une haine innommable par son jeu de regard. Phlogios lui lance alors un clin d'oeil avant d'observer Io dans le blanc des yeux et de finir par cracher un mollard de mécontentement à ses pieds: Provocation!

" - Vous! Au nom de la loi! On vous arrête!" ( Italien)

Derrière vous une petite troupe gendarme et militaires armées vous épaulent, guns et armes divers, ils sont prêts à vous aider.

" - M'arrêter? POUAH! L'échauffement est enfin terminé, pas trop tôt. Par l'enfer, par le sang, par l'acier! qu'Arès vous montre le vrai chemin du salut!"

Sinistrement, Phlogios monte son cosmos écrasant en flèche, son armre crépite d'une lumière aveuglante, il s'apprête de nouveau à vous attaquer en commençant cette fois par Scylla.

> Krhaz, n'oublie pas de décrire ce qui t'entours, la fumée, les parfums, la vision, ce que ton personnage comprend et ce qu'il ressent. c'est très important, ne résume pas, développe Wink Tu as également ici une fillette à protéger et des hommes armés, n'hésites pas à t'en servir pour développer ton post.
Pareil pour toi Scylla, n'hésite pas à te servir des hommes comme bouclier humain ou bien pour les obliger tirer sur Phlogios ou que sais-je? Wink














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
khraz

avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    Lun 24 Oct - 17:21

La vision troublée, la gorge piquante par la fumée je me mis à regarder autour de moi le musée n'était plus que ruine les cadavres gisaient sur le sol, pendant que les survivants hurlaient et essayaient d'échapper aux flammes.

Sur ma droite une petite fille tenant fort sont ours, elle me rappelait tellement moi quand mes parents mon abandonné sur mon île, plus je la regarde plus la colère monte en moi ; L'eau du système d'incendie se diffusait dans mon sang et mes entrailles la bénédiction que j'avais reçue en devenant chevalier de Poséidon me permettait de guérir des blessures les plus mortelles au contact de l'eau ; j'étais prêt pour un troisième round.

Au fur et à mesure que la fumée disparaissait pour laisser apparaître Phlogios, je me relevais, une fois agenouillé je regarde la demoiselle perturbée par tout ce massacre en lui disant " Ne t'inquiète pas, je ne le laisserais pas te faire du mal, quand je te le dirais cour le plus vite possible vers les gendarmes; je viendrais te chercher après mettre occupé du géant là bas.

Juste à la fin de ma phrase je me finis de me relever regardant les militaires je leur ordonnai " Faites sortir les survivant vos armes et votre courage ne peuvent rien contre cet homme on va s'en occuper, mais je voudrais éviter d'autre perte inutile. De suite la plupart d'entre eux se mirent à aider les survivants pendant que trois surveillaient l'ennemi, peut-être les plus courage ou les plus fous je ne sais pas, mais une grande étincelle de détermination brillait dans leurs yeux.

Regardant une dernière fois ma protégée dans les yeux, un grand sourire aux lèvres comme pour lui dire que tout allait bien se passer maintenant, je commençais à faire brûler mon cosmos, la constellation du requin se dessinait peu à peu derrière moi ; tout en avançant vers le commandant le sol s'enfoncait sous mes pas tellement ma colère est grande et mon cosmos à son paroxysme, Regardant le commandant des flammes dans avec mes yeux luisants d'envie de meurtre et de sang je me mis a hurlé : " TES PARENTS NE TON PAS APPRIS QU'IL NE FALLAIT PAS JOUER AVEC UN REQUIN AFFAME.

Lançant mes premiers coups je crie à la fillette de rejoindre la police, un petit regard fuyant vers elle pour voir si elle avait réussi à fuir m'a valu un petit tour dans un superbe cadre accroché sur l'un des murs encore debout.

Me relevant telle un mort-vivant je lance à mon ennemi : "Tu n'as aucune chance mon dieu m'a accordé sa confiance et je ferais tout pour en être digne."

Parti dans une nouvelle joute je sens que mes coups s'accélèrent ou peut-être ce sont mes assauts ininterrompu qui commence à fatiguer, se sale commandant à l'ego sur dimensionné. Mes protège bras était complètement détruits, mais je sentais que les souffrances que j'avais subies et mes coups allé enfin être payant.

Dans un moment de colère je lançais le plus rapide [color:cf4f=#000099 ] bouledogue shark hit que je pouvais qui enfin atteint ma cible en plein visage, ce qui lui fit perdre un peu l'équilibre à l'aide des débris gisant partout sur le sol.

Un sourire de satisfaction apparue sur mon visage et j'espère que Io allé profiter de ce moment pour lui asséner un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission] Le Palladium    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission] Le Palladium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Zone RP Hors Temps :: Lieux hors temps :: • Autres continents-