Derniers sujets
» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

» [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]
par Eden Mer 22 Mar - 9:37

» Catleya - "Dévorons nos ailes, nous nous échouerons dans ce bras d'Océan"
par Catleya Sam 18 Mar - 19:45

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Catleya Ven 17 Mar - 23:10

Logo

Partagez | .
 

 Le spectre du tourment (Rp solitaire pour me remettre dans le bain :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yaphleen
Petit Pedobear de Poseidon
Petit Pedobear de Poseidon
avatar


Messages : 229
Date d'inscription : 15/10/2015

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
5/50  (5/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Le spectre du tourment (Rp solitaire pour me remettre dans le bain :3)   Mar 20 Sep - 16:06

Ca faisait combien de temps que je dormais? Je m'étirai en doucement mais fus rapidement réveillée et plus que brutalement par le mal de mon physique, j'avais mal partout c'était horrible! Le pire, mon épaule!
Rapidement je me mis assise en gémissant, passant une main dans mes cheveux, le coté gauche rasé était doté de quelques poils de cheveux blancs hirsutes qui commençaient déjà à pousser, le coté gauche avait une crinière blanche abondante. Je n'avais donc pas rêvé, j'avais bien participé à la guerre, l'invasion du sanctuaire aux coté des autres guerriers.

J'agrandissait un énorme sourire, j'étais trop contente! J'avais réussis à passer une épreuve de Poséidon et sans mourir, Eh trop forte! J'agrandissais un fin sourire, je n'avais encore pas trop d'énergie pour sauter partout et crier mon bonheur. Je regardais mon poignet, dans quel état je devais être?
Je me remémorais ce chevalier des glaces qui m'avait couper la chair pour extraire le poison de Valérian, qu'était-il devenu lui dailleur? J'en avais aucune idée et mimant une petite moue, j'espérais qu'il était quand même en vie, quelque part et à l'abri des Némésis histoire que je ne lui ais pas sauvé la vie pour rien!

j'étais né sous une étoile magnifique qui me bordais de protecteurs en tous genre, je remerciais Kindred, mon nours polaire en silence, mes yeux s'humidifiait, cette guerre était finie et tout allait bien au finale... ou presque.
Je sentais comme une profonde peine, là ou j'avais réussis à assurer la protection d'un saint en finissant une Némésis et pas des moindres, j'avais perdu ma quête de retrouver mon maître.
Isaak.

J'aurais voulu me mettre debout et repartir à sa poursuite, mais faute d'énergie, je savais au fond, que je n'avais pas encore la force de partir à nouveau à sa recherche, pas dans cet état. est-ce que je devenais sage avec mon expérience? J'aurais plutôt dis ennuyeuse, d'ordinaire les gens qui restent sur place pour ne rien faire, les stratèges quoi, sont d'un ennui tellement mortel...

Le touchais fébrilement mon visage à tâton, j'avais mal à l'œil, une large cicatrice ornait mon œil gauche, c'était à cause d'un berzerker, j'avais collectionné multiples blessures de guerre et cela me fit retrouver un peu de moral, j'étirai un tout petit sourire, qui me fis mal, mais quand même.
Une cicatrice à l'œil, comme Isaak! Sauf que lui c'était son œil carrément qu'il avait perdu! Aïe!
Je fermais les yeux en pleurnichant comme une mome, si toutes mes blessures de guerre était infime, celle-ci m'arrachais au moins toute mon énergie et ma concentration pour ne pas pleurer ou tomber dans les pommes.

J'avais les épaules dénudées et un petit bandage bordait ma poitrine très mince, j'avais juste un pantalon gris pour le bas, celui que j'avais d'habitude en dessous-ce de mon armure.
Mon épaule droite avait un gros, un pansement si énorme que je ne savais pas que cela était possible et réel.
La flèche d'Obscurdia...
Je fronçais les sourcils en soupirant, gémissante dans mon angoisse, elle m'avait promis... Ses paroles revinrent dans mon esprit et je me surpris à pleurer, pour qui? pourquoi? aucune idée, j'étais si exténuée et mal en point que la seule chose qui fracassait mon morale était cette Némésis qui était Morte, allez savoir quoi!

Je ne pouvais plus trop bouger mon épaule et mon bras par conséquent mais ma main elle, n'avait pas été déteriorée.
Après cette inspection complète de mon corps aux multiples cicatrices de guerre, je me mis enfin à observer autours de moi, la pièce ou j'étais, j'étais ou d'ailleurs?

J'observais de mes yeux inquisiteurs cette chambre? Pièce de vie plutôt? J'étais au sol avec une couette et un oreiller devant une sorte de ... Je ne saurais pas trop dire, une statue de bronze d'un Homme, un marinas porteur d'une armure qui ressemblait beaucoup à celle du kraken, mais avec plus d'ailes et huit branches situés autours de ses membres, huits pattes? je réfléchissais, la statue était très grande au moins deux mètres de haut, je lui arrivais au genou en me mettant debout.

C'était qui cette statue?
" - As-tu finis ton hibernation petite ourse? Ou dois-je encore te surveiller?"

Une voix suave et emplis d'une chaleur que je ne connaissais pas, cependant en tournant doucement la tête vers cette personne je pus admirer une belle armure, une écaille dorée, un général! Mes yeux scintillèrent comme si j'avais vu un objet rare! La dernière fois que j'avais vu un général de Poséidon, c'était pendant la guerre! J'étais tellement heureuse!
Que d'un mouvement trop brusque, je me fis mal à l'épaule et je me surpris à me retrouver vulnérable, moi qui encaissais rapidement, je n'arrivais pas à faire le front devant une blessure pareil.

Je ne pus répondre, aussi je me contentais juste d'un mouvement simple de la tête pour acquiescer. La personne en face de moi opina du chef, se levant pour me remettre la couette sur les jambes, il prit le bandage dans ses doigts habiles et commençait à enlever le pansement pour examiner la plaie.
A en voir la tronche de ce type, cheveux lilas, yeux roses, il n'avait pas l'air bien si méchant que ça, je le laissais faire non sans afficher une mine des plus grave. Isaak me manquait, peut être trop pour que je m'en rende compte.
Le général s'occupait de ma plaie mais glissa un regard inquisiteur, inquiet sur moi, que devait-il se dire? Quelles questions se posait-il? Je soupirais en lui lançant un regard perdu, puis n'ajoutai rien, gardant un silence de glace.
Je comprenais enfin le sens du silence, la quiétude qui m'hébergeait et les secrets que je devaient garder bien au fond de mon cœur.

Cependant je levais ma tête vers cette énorme statue, elle m'interpelait. La montrant depuis la pointe de mon nez, la gorge écorchée par des pleurs que je retenais malgrés moi, je posais tout de même cette ultime question.

" - C'est qui? Cette personne sur cette statue?"

Le général ne souriait pas, achevant le nouveau pansement, il se retira, pris un orbjet, une flute? Sur le sol et observa la statue, lui aussi, interdit.

" - Ton maître, Isaak ne t'en a jamais soufflé mot?"

Embarassée, je fis la moue avec mon visage en tordant mes lèvres dans tous les sens, non pas vraiment en fait. Il ne parlait pas souvent des statues et de l'histoire.

"- Je vois.  

Cette statue représente le premier protecteur des mers du Nord, il s'agit de Tidal du Kraken, il portait l'écaille divine de son époque, quand Poséidon dirigeait toutes les eaux et les mers du monde.
Cependant jaloux de sa suprématie et de l'étendue de ses pouvoirs, Hadès le frère de notre empereur décida d'envoyer ses spectres prendre d'assaut notre première Atlantide et de nous priver de nos pouvoirs ainsi que de notre foyer.
Tidal fut l'un des premiers Marinas à se lever contre cette oppression et à utiliser toute sa force pour préserver le fragile équilibre des mers du Nord lors de cette attaque. il n'hésita pas pour cela de donner sa vie pour protéger toutes les écailles et scales qui étaient sous sa protection. "
" - C'est Beaucoup de responsabilités pour un homme..."
" - Tidal n'était pas un homme, c'était un Général marinas. Il a fait son devoir comme tu as fais le tien au sanctuaire. D'ailleurs..." [/center]

Je fermais les yeux en soupirant une fois encore, portant mon attention sur le sol, je refoulais mes larmes, en songeant à Isaak qui n'était pas si différent que ce mythe. Je comprenais pourquoi il ne voulais pas que j'aille en guerre ni que je fasse mon expérience et ... Il se trouvait que j'avais également protéger Valérian D'Obscurdia, cet envie de protéger était vraiment dans nos veines, cela me réconfortait dailleurs de savoir que j'étais plus proche d'Isaak que ce que m'avait sortit l'autre Camus au sujet de mon maître.

" - aïe!"
Je ressentis un paquet assez léger me tomber sur la tête, ce général-là venait de m'envoyer un paquet sur la tête, si fort que je du déplacer mon épaule qui criait, j'avais vraiment très mal.
" - Je vais devoir partir, ils ont besoin de moi quelque part dans le Nord, Io de Scylla, Thétis, Poséidon et bons nombre de Marinas sont là-bas en ce moment même. Rejoins-nous une fois que tu seras totalement remise de tes blessures. Non avant, car tu ne nous aiderais pas à combattre les Némésis. Prends soin de toi petite ourse."
[color=#9999ff]

Je prenais ce petit paquet à peine plus grand que ma main et la sous-pesait en regardant le général partir, sa cape flottant allégrement dans le vent, il avait quelque chose d'irréel. Que se passait-il dans le nord? J'en avais aucune idée, mais si je pouvais allais aider notre empereur et d'autres généraux, il fallait mieux en effet que je me guérisse au maximum et je savais ou aller pour cela.
Mais avant...

D'un mouvement rapide et circulaire, j'ouvrai cet espèce de cadeau, pleins de questions circulaient dans ma tete, qui? pourquoi, comment et par qui...
Puis je vis l'écrin et mes yeux brillèrent, se réchauffèrent et je sentais les larmes monter aux yeux.

" - Nooooon...."

J'avais chaud au visage, mal aux yeux, ils commençaient à se gonfler et à devenir rouge par la lourdeur des larmes et leurs grosseurs qui commençaient à venir.
J'avais un peu mal au cœur comme si j'avais un objet pointu qui m'obligeait à avoir mal, j'oubliai toutes les autres attroces sensations physiques.
Puis n'y tenant plus, j'ouvrai cet écrin noir si léger en sanglotant.

Je détachais le précieux élément de son écrin, un pendentif en bronze, représentant un ours hurleur, entouré par une sorte de soleil à huit pattes. Je compris rapidement que le soleil à huit pattes était destiné à représenter le kraken et l'ours en son sein.
Et sans savoir pourquoi, je me mis à hurler à la mort en chialant toutes les larmes de mon corps et de mon âme, j'avais le cœur lourds si lourds que chaque larme valait son poids.
Il n'était pas mort et s'en était la preuve, j'irai le chercher jusqu'au bout du monde s'il le fallait! Mais je devais le chercher! Je continuais à pleurer jusqu'à ce que la fatigue et l'énergie m'en manque et que malgré moi, je finisse étalée au sol dans ma marre de morve et de pleurs, endormie, rêvant de Némésis, de Kraken et de Valérian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le spectre du tourment (Rp solitaire pour me remettre dans le bain :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Permission méritée [Claire]
» Et un entretien pour la cabane dans le vieux chêne, un.
» Une mission pour un Regalia
» Trucs et astuces pour écrire dans un français correct !
» HOT ~ Une bonne douche froide pour se remettre les idées en place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Mers et Océans :: Pilier et temples du Pacifique Nord :: • Temples des héros tombés-