Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [quête Héroïque de Thétis ] Cauchemard sur Ephèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: [quête Héroïque de Thétis ] Cauchemard sur Ephèse    Dim 23 Oct - 20:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Odense, Danemark.

L'avion s'était posé tôt ce matin-là à Odense, une fine brume bleutée obscurcissait l'horizon du beau pays du Danemark, à la frontière entre le royaume de Poséidon et d'Asgard. Un soleil encore timide s'élevait sur l'horizon tandis que taxis et voitures de commerce s'échelonnaient en une incroyable course-poursuite dans la ville principale.

Quelques heures après son arrivée, Thétis s'était tout de suite endormie, tombant dans les bras de Morphée dans son lit de soie aux matelas si confortables qu'ils englobaient chacune de ses formes. Pour sa famille, cela faisait une éternité qu'elle n'était pas revenue à la "maison".
Le fait de la revoir ainsi après presque dix années sans nouvelles les avaient tellement émus qu'ils avaient finis par croire que la belle avait trépassé.
Cependant proche de la famille Solo, La Famille de Thétis était fidèle aux croyances de l'Océan et ont toujours été relativement proche de Poséidon sans le savoir, tant et si bien que lorsqu'ils ont vus leur petite protégée partir vers l'Atlantide, ils pensaient ne plus jamais revoir leur petite fille chérie.
Quelle surprise de la revoir dix ans plus tard aussi belle et aiguisée que la plus jolie des fleurs, les retrouvailles furent sincères et fêtés dans une ambiance simple mais émouvante.

La famille de Thétis est composée de nobles et de personnes très hautement distinguée de la société, commerciaux pour certains, pour d'autres, créateurs dans des lignes de voitures et de vêtements, de quoi regonfler la bourse du Danemark.
Ils ont toujours connus la famille Solo et font partis des fidèles, toujours à disposition lors des soirées mondaines ou lors de problèmes politique.
A cinq ans quand Julian et thétis se sont rencontrés pour la première fois, encore enfants et innocents, la famille de Thétis songeait que ces deux enfants allaient être liés à vie.

Aujourd'hui ils n'ont pas idées de la véracité de leur propos, Julian Solo étant la réincarnation de Poséidon et Thétis sa représentante, ces adultes n'ont jamais pu connaître la vérité, excepté il y a trois ans, lorsque le monarque Poséidon fut découvert et vaincu par la déesse Athéna en personne.
Le choc ébranla la famille qui aussitôt se mit à prier pour que les deux enfants soient encore sauf.

Thétis Gémissait faiblement dans son lit quand son chien lui léchait affectueusement le pied, elle rentra assez rapidement son membre refroidit par l'atmosphère de la pièce en grognant tandis que les cliquetis métallique du collier de la bête la réveillait.
Elle avait du mal à se remettre du décalage horaire et les festivités avec ses parents l'avait assommé, sans parler du fait qu'elle avait tout, ou presque tout raconté du fait de sa mutation et de sa nouvelle vie afin qu'ils ne s'inquiètent plus.

Soupirant, la belle sirène se leva sur son lit, s'étirant en adoptant une assise en tailleur, elle observa son animal de compagnie d'un oeil morne, flou et fatigué. Un vieux chien-loup du Saarloos qui avait aujourd'hui un bel âge pour un animal de cette race, elle l'avait connu étant chiot et le voyait maintenant comme un grand, un énorme chien-loup au pelage aussi blanc que l'éclat de la lune.

Poussant ses yeux vers le plafond, elle l'invita à quelques caresses, il avait un poil long et épais digne de sa race, les descendants des loups de Sibérie, un regard d'or et un allure royale, peu commune, un cou long et musclé, planté sur de longues jambes très fines mais aux pattes énormes, griffues et aussi grosses que celle d'un loup, les Saarloos sont connus pour chasser l'ours et les panthères en Sibérie.
Thétis et son chien échangèrent en silence un regard nostalgique, puis avec un léger sourire amusé, la jeune fille consentit à sortir de son lit non sans laisser une énième fois ses ongles griffer l'arrière de la tête de la grosse bête qui la suivait.

Elle portait simplement sa robe de nuit blanche, légèrement opaque, tissée dans une soie unie et douce, ses formes étaient magnifiquement dessinées et pour le peu de peau qu'elle voilait, l'on pouvait imaginer beaucoup de choses.
Ses pieds nus ne faisaient aucun bruits sur son sol dallé, cependant les pattes griffues de son chien elles, n'étaient pas très discrète pour le coups. Lentement la jeune femme sortie de sa chambre pour regarder l'intérieur des meubles et de la maison de luxe de sa famille, personne.

Il n'y avait plus personne dans cette maison gigantesque, c'était parfais pour elle qui avait besoin de calme pour recentrer son âme et s’entrainer. retournant dans sa chambre en courant, elle se prépara, entre le bain, les vêtements et les exercices, elle déjeuna sur le pouce avant de sortir en courant de la maison de ses parents et de se diriger vers les bois les plus proches pour commencer un jogging, comptant s'arrêter à la lisière de la forêt pour exercer quelques pas de danse.

Son chien la suivait comme un fou, il ne se séparait jamais d'elle, même quand elle voulait le repousser avec des effluves cosmique, ce dernier au contraire redressait les oreilles pour redoubler d'énergie et suivre sa maîtresse.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [quête Héroïque de Thétis ] Cauchemard sur Ephèse    Lun 24 Oct - 16:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Maîtresse et bête courraient le long du chemin trapu menant à la forêt d'Odense, une petite forêt de conifères agréable mais non épaisse, parfaite pour le jogging d'un dimanche matin brumeux.
Thétis rajusta sa course, soufflant longuement entre chaque foulée, son chien de Saarloos avait lui-aussi la langue qui pendouillait tant leur course avait été effrénée et longue.
La jeune femme s'arrêta quelques minutes plus tard au milieu du bosquet, s'étirant à la lueur d'un soleil haut perché, sur un matelas de mousse épais.

Soupirant en exaltant ses sens face aux parfums ambiant de cette forêt, elle exultait, se sentant en paix avec elle-même, c'était la première fois depuis longtemps qu'elle n'avait pas vécus comme une véritable humaine à part entière, n'utilisant ni cosmos ni mention de sa divinité.
S'asseyant, elle caressa aimablement son chien-loup avant de froncer les sourcils et de tourner la tête derrière elle.
A plusieurs reprises elle tournait ainsi la tête, se sentant comme observée, comme si quelqu'un la regardait, l'épiait, pire...

Puis n'y tenant plus, ce fut au tour de son chien de grogner, les poils de son échine et de son énorme corps s'hérissaient tandis que ses babines noires se retroussaient, montrant toute une série de crocs étincelants et magnifique, l'animal avait ses yeux d'or braqués dans la même direction que le visage de sa maîtresse, lui aussi avait sentit quelque chose et ce n’était pas pour lui plaire.

Il insista, mima même une charge en grognant d'énervement et de haine, sa queue levée, prêt à passer à l'offensive. Thétis passa suavement sa main entre ses deux oreilles couchées et parla franchement de son ton ferme et autoritaire:

" -Qui est-là? Montrez-vous!"

Les minutes passèrent mais il ne se passa rien, la jeune blonde fronça d'autant plus son front, agacée tandis que son animal de compagnie imita un léger aboiement étouffé. Il y avait bien quelque chose, mais qui refusait de se montrer. Sans attendre plus longtemps, la jeune prêtresse ferma ses yeux et puisa alors longuement dans son cosmos, le temps pour elle de manifester l'envie de se montrer à la personne qui se tenait devant eux.

Thétis souriait tant et si bien qu'en brûlant légèrement son énergie cosmique, elle utilisait de son charme, soumettant et narguant les personnes autours d'elle pour qu'ils tombent en amour et en disgrâce devant l'attirance de son cosmos.
Le cas fut rapidement dévoilé, une sorte d'humain, un homme à l'armure aussi noire que l'encre se dévoila sous la lueur des arbres bruns. Il devait mesurer dans le mètre quatre vingt, une belle corpulence musclée, des cheveux brun relativement cours d’où quelques mèches tombaient vulgairement sur ses yeux en amandes, remplit par deux iris aux tons brun nuances d'un doré très subtile. S'il n'était pas spectre, thétis serait peut être tomébe sous le charme de ce spectre à l'allure fier et peu commune.
L'étranger étira à son tour un sourire qui se voulait carnassier, on aurait dit qu'un croc sortait de ses lèvres, prêt à se planter dans la chair.

Il portait un surplis bien lourds, mais n'avait en réalité rien de bien dangereux, il aurait pu attaquer la jeune femme non protégée et son chien sans demander quoi que ce soit, mais ne l'avait pas fait.
Cependant Thétis se méfiait de ce spectre, son chien avait toujours la queue bien dressée, le spectre pour lui représentait une véritable menace.
Il ne parlait pas, il avait l'air un peu paumé, même s'il semblait savoir à qui il avait visiblement à faire et Thétis ne lui laissait pas le temps de discuter, elle avait déjà son chien à protéger, elle n'avait pas besoin d'effusion de sang pour le moment.

" - Très bien, vous savez jouer avec les nerfs des inconnus à ce que je constate! Quant à jouer avec ceux de Phorcos, je ne pense pas que cela soit une bonne chose en soit. vous êtes?"

Le chien fit un pas en avant, le cou bombé, prêt à attaquer au moindres faux-pas, la main de sa maîtresse glissait le long de ses poils blancs.

" - Mordetrouille."
" - Restez polis et courtois voulez-vous?!"
" - ... je me nomme Mordetrouille, je suis le spectre du loup-garou."
" - C'est une blague de très mauvais goût, ou alors c'est que vous n'avez pas eu de chance lors de votre naissance..."

Thétis se renfrogna et se détendit tandis qu'elle venait de comprendre pourquoi son chien de berger était si... énervé. Il avait un loup qui se pendait devant son museau, autant dire que la tentation était grande pour un berger qui eut passé sa vie a traquer les grands prédateurs de ce genre. Téhtis se mit à la place de son ami l'espace de quelques instants et trouva la situation drôle. Se détendant légèrement en regardant l'expression de Mortdetrouille,  elle lui tendit un sourire un peu moins figé et plus chaleureux avant de reporter son attention sur son animal de compagnie.

" - Shuuuut Phorcos, on se calme. C'est un homme, là, calme-toi... Et dites moi Mortdetrouille, pourquoi nous barrer ainsi la route? Vous avez un règlement de compte à valoir auprès de Poséidon ou bien, est-ce juste dans l'optique de me pourrir ma journée?"

Le spectre semblait bien mal en point face à la répartie de la sirène, tant et si bien qu'il se hissa devant elle avec souplesse en ne manquant pas de rester devant le chien, qui s'était tu mais avait gardé son aspect agressif. Mortdetrouille observa un instant la Néréide, affichant un léger sourire séduisant avant de poursuivre.

" - c'est à dire que...je cherchais justement de l'aide et voyez-vous et je suis tombé sur vous.
" - de l'aide? pour?"
" - Pour chasser."
" - (rire légers) vous vous moquez de moi! Vous êtes un loup en pleine possession de vos forces, je ne suis qu'une marinas, ce territoire est votre force pas la mienne."
" - Pour chasser le Némésis."

Intriguée et curieuse, les iris de Thétis se dilatèrent tandis que son chien semblait lui aussi écouter le spectre, il arrêtait de grogner, mais ses yeux d'or ne cessaient de targuer l'inconnu, dans l'optique de saisir la moindres opportunité pour lui sauter à la gorge.

" - Je vous écoute?"
" - A Ephèse, il se passe une drole de chose, vous devriez le constater par vous-même. Certains de vos hommes y sont... mort. Il en est de même pour les anges d'Artémis. Il y a une zone très spéciale ou même les spectres ne peuvent pas être régénérées et ou la nuit, les corps deviennent invisible."
" - N'est-ce pas plutôt aux anges et aux spectres justement, de régler cette affaire?"
" - Certes, mais les deux n'ont toujours pas réussis à découvrir le mystère de ce lieu."

Thétis réfléchissait, c'était soit un piège, soit en effet un énorme problème qui affectait toutes les classes et tous les camps. Quoi qu'il en fusse, elle ne devait pas rester ainsi inactive alors que les siens et les anges se faisaient massacrer.
" - Des Marinas dis-tu? Mais que font les anges?"
" -L'étang d'Actéon est dominé par un énorme cosmos qui modifie tout ce qui rentre en son coeur, Les anges, ceux-là même qui prônent l’équilibre n'arrivent pas à contrôler ni à distinguer nettement la source."
" - Et moi naturellement je pourrait y arriver?"

Ayant vécu quelques mois dans le monde du miroir, c'était une évidence, Thétis saurait comment repérer et mater l'énergie gangréné des Némésis.
" - Comment irons-nous?"
" - Par la vois de la forêt, Artémis nous y aidera je suppose?"

Thétis eut a peine le temps de lever un sourcil qu'elle fut inondée par une lumière aveuglante d'une rare intensité.
Quand elle se réveillait, elle était recroquevillée, sur un tapis de mousse en pleine forêt, son chien de Saarloos assit à ses cotés veillait sur elle.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [quête Héroïque de Thétis ] Cauchemard sur Ephèse    Lun 24 Oct - 17:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Phorcos Frotta son museau noire et frais contre la joue de sa maîtresse dans l'intension de la réveiller, sans un bruit il la poussa avec affection sans lui faire de mal. L'énorme chien de Saarloos au pelage lunaire avait cette fois les oreilles bien dressées et l'éclat de ses iris était si intense qu'en pleine nuit ils étaient visible à des mètres.
Il se laissait aller à lécher amicalement la main de Thétis pour l'inciter à se réveiller, Après plusieurs minutes, même sans qu'elle ne se réveille il ne désespéra pas, levant le bout de son museau, il observa la lune, pleine.

Si un animal pouvait avoir des émotions, ce dernier aurait pu être inquiet ou simulerait une forme d'inquiétude, puis sans peine, il vint à gémir avant de tourner autours de Thétis pour de nouveau tenter de la réveiller. Au bout du compte, il s'abandonna à la solitude et à la détresse qui le rongeait, s'asseyant au pied d'un jeune chêne, sans cesser d'observer sa maîtresse un seul instant, véritable gardien et berger infatigable d'une innocente sirène.

A quelques mètres de lui, un village autours d'un énorme lac fêtait et vivait au présent comme si chaque nuit était un moment inoubliable, un réveillon de fortune comme il ne peut y en avoir qu'un seul dans toute une vie. Des cris de joies jusqu'aux applaudissements continus s'élevèrent dans la nuit et se répercutaient jusqu'aux reflets de la lune.
Une ombre passa et l'énorme chien blanc releva son museau frais, une oreille dressée et l'autre baissée, cette ombre ne lui faisait pas peur et il n'émit aucun grognement lorsque le corps vint chatouiller et effleurer la tête de sa belle maîtresse.

Il observait, serein et confiant jusqu'à ce que l'ombre en elle-même parte, sans demander son avis, c'est alors qu'il tourna sa noble tête de lupus vers le puits et une maison isolée du village et se mit à grogner, l'instinct animal lui dictait de se méfier de cet endroit, plus encore.
Il signalait là un danger menaçant. Mais le berger était seul dans sa détresse et il du se rapprocher de Thétis, se couchant à ses côtés pour mieux la protéger qu'il ne le pouvait avec son corps massif. Sa queue touffue recouvrait ses jambes et il posa sa tête sur son épaule, lui servant de couverture le temps qu'elle se réveille.

Quand elle ouvrit ses yeux, Thétis avait eut l'impression de s'être prise la cuitée de sa vie, une migraine atroce la forçait à plier son front, plisser ses yeux et à se mettre doucement assise, bougeant le poids lourds qu'était son chien de compagnie.
Ce dernier s'asseyait à coté d'elle, toujours inquiet.
La sirène avait beaucoup de peine à ouvrir ses yeux, il faisait encore nuit noire et les bruits des auberges n'avaient pas cessés de la nuit. Sélénée était encore haute dans le cosmos et les lumières du village étaient toujours allumées quand la sirène vint essayé de se mettre sur ses deux jambes.

Elle gratta un peu la tête de son animal avant de visionner l'endroit ou elle était tombée.
Elle était seule avec Phocos dans une immense forêt entourée de toute sorte de conifères dont Thétis-même ne connaissait pas la moitié de leur nom et existence, tournant autours d'elle pendant que la lune brillait au-dessus d'elle, elle cherchait son premier repaire.
Mortdetrouille ne l'avait pas prévenu du dépaysement, néanmoins elle fut reconnaissante que ce dernier ne l'ait pas amené directement en enfer.

Soupirant en s'étirant elle jugeait l'heure par le cadrant de la lune, il devait être pas loin des deuf heures du soir, une larme de fatigue déferlait sur ses joues rosées, s'asseyant elle réfléchissait en tentant de remettre de l'ordre dans sa longue coiffure d'or.

En effet au loin un village paraissait vivre dans la festivité, cependant le spectre lui avait dit de s'en méfier et que les choses n'étaient pas véritable.
Soudain son chien se mit à grogner, se hissant sur le bout de ses pattes, ses canines retroussées, il s'avançait pour charger, l'ombre qu'il avait aperçu s'était rapproché et l'animal ne l'avait pas supporté.
" - humm?"

Levant un sourcil, Thétis continuait de démêler sa longue chevelure en tournant son visage en direction de cette ombre, quand elle prit conscience du monstre qui était tapis dans l'ombre, elle écarquilla les yeux et une sueur froide lui parcourait le dos.
Un énorme loup-garou toisant au moins les deux mètres leur faisait face, Phocos gratta la terre tel un bélier chargeur, il avait devant lui le défit ultime! Son plus grand ennemi devant ses pupilles royales, l'occasion était trop belle pour lui.
" - Phocos... Calme-toi. Je suis là mon grand."

L'animal grondait de plus belle mais ne démordait pas, entre lui et le loup se jouait une bataille dominatrice de regard, le loup garou n'avait pas l'air de vouloir démordre à ce petit jeu, mais le chien de Saarloos lui renâclait et crachait en continuant perpétuellement de gronder comme pour avertir au loup de baisser le regard.
Thétis se mit brutalement la main sur le visage en soupirant, facepalm.
Quelle idée d'avoir fait venir son chien alors que la forêt regorgeait de créatures de ce genre dans les bois d'Artémis?
" - Ca suffit. Il ne te veux aucun mal."

Sournoisement, Thétis utilisa son cosmos en caressant l'échine de son noble chien, l'effet fut immédiat, l'animal se calmait aussitôt, son poil ses griffes et ses crocs furent de nouveau cachés par la masse de fourrure, se retournant il alla même jusqu'à donner une lèche sur la main bienfaitrice de sa maîtresse comme pour lui demander " tu me pardonnes?"

Le loup-garou de son coté semblait un peu moins calme que Phocos lui qui avait l'air si dominant se mit limite à renifler vers Thétis en éprouvant un fort intérêt pour sa personne. Il en vint à découvrir une belle rangée de dents avant de commencer à avancer vers sa proie.

" - Oh merde... Phocos... COURS!"

Se retournant la belle suivit de prêt par son chien de berger dévalèrent la mousse les ronces et les épines aussi rapidement qu'ils le pouvaient, le tapis de feuille n'était plus qu'un tableau contemporain sur lesquels les couleurs les plus étincelantes étaient rapidement brouillée par la vision du flou et de la course.
Le loup-garou sur les talons, thétis tentait de feindre, sauter au travers d'une grosse racine pour le laisser se bloquer dans un arbre, elle fut ravit de voir qu'en trois ans d'entraînement elle n'avait toujours pas perdue de sa souplesse et de sa légendaire rapidité.

Elle se laissa glisser sous une racine morte, laissant le pauvre loup-garou s'empaler dessus tête la première avant de se laisser tomber comme une merde, lamentablement de l'autre coté de la branche, il grogna avant de poursuivre sa proie.

La Sirène s'essoufflait mais son instinct lui interdisait de faillir, son chien à ses cotés était comme hypnotisé par la course, il la suivait habilement où qu'elle puisse aller. C'était une véritable perle d'or et de nacre.
Au moment ou elle allait se rapprocher de son ami, le loup garou imprévisible leur sauta dessus, à la façon d'un lion sur une gazelle et avec une détonation et une rapidité incroyable.

Le loup réussissait à arracher un bout d'étoffe de la sirène malgré sa rapidité de mouvement à feindre un saut vers la gauche, sa veste griffée ne lui servant plus à rien, elle le jeta sur le sol avant de reprendre sa course poursuite, les joues empourprée par l'effort, ses muscles criaient et à chacun de ses pas ses poumons gelées par le froid de cette forêt semblaient cracher l'eau de son corps en un amas de fumée opaque.

Elle rassembla tout son courage et sa vitesse pour changer de direction et courir vers le village, les lumières n'étaient pas loin il y avait peut être quelques centaines de mètres à parcourir, ou moins. Alors la jeune fille rassembla son cosmos enjôleur et se laissa emporter par les dernières foulées qui la menaient en direction du salut.

Un sourire jaillissait de ses lèvres quand un atroce mal de ventre s'empara d'elle, la tirant brutalement de sa course pour l'arracher vers l'arrière, le souffle coupé et les abdominaux menés à mal, elle eut juste le temps de produire une plainte à peine audible de sa bouche qu'elle atterrissait comme une masse quelques mètres plus loin.
Gémissante et couchée sur le flan, elle posa une main sur son ventre, une épaisse toile brillante et douce au touché entourait tout son abdomen.

Elle pesta tandis que son chien de Saarloos fit demi-tour vers elle en chargeant à bloc, mais il n'eut pas le temps de rejoindre sa maîtresse qu'il lui arriva la même chose, de fait le noble animal couina avant de retomber au sol, las et morne comme un tas de poils vulgaire.
" - Phocos!"

fronçant les sourcils elle se demandait ce qu'était ce cauchemard avant de se relever, son ventre la lançait de la même manière que si un s'était amusé à lui envoyer un milliers d'aiguilles dans son abdomen. elle ressentait chaque piqûres et c'est avec un rictus fort et non agréable qu'elle pu voir son ennemie, celle qu'il l'avait attirée au sol grâce à ses filins de soie.

Sous les reflets de la lune, elle était magnifique, Thétis en aurait eut le souffle coupée si ce n'était pas déjà fait, le mystère et une lumière bienfaitrice englobaient cette femme mi arachnide-mi divine. Elle portait une espèce de robe bordeaux surmontée d'une très grosse ceinture dorée, son corps était svelte et tentant, sexy sans être vulgaire, elle toisait Thétis d'un regard fier, ses iris étaient d'une couleur berçante entre le givre et les reflets de la lune, sa chevelure était une coupe nette qui s'arrêtait pile au lobe de la dame, le tout joliment encerclé par un diadème en forme d'araignée.

En voyant l'expression de thétis, au sol, Arachnée ne put retenir un rire saugrenue, l'une de ses mains se tenait la hanche tandis que la seconde griffait distraitement l'air: Ses ongles étaient recouvert de bagues? De griffes? en tout cas chacun de ses doigts étaient articulés de manière à ne créer l'illusion d'énorme griffes en acier.
Spoiler:
 

Thétis et Arachnée se regardèrent longtemps l'une dans les yeux de l'autre sans bouger, jusqu'à ce que le loup-garou vint à se montrer, mais à peine ce dernier eut-il prit conscience de son erreur en sautant aveuglément sur Thétis, qu'il fut stoppé en plein vol par l'apparition magnifique d'une toile brillante, tel le diamant le plus convoité de Sélénée.
Faisant un à un bouger sensuellement ses doigts d'une faon douce mais fatale, la toile se mit à englober tout le corps du loup garou qui enragé continuait de grogner pour essayer de se libérer de sa toile.
" -Tu ne m'avais pas prévenue, Mortdetrouille, que notre invitée était déjà arrivée. Sans quoi je me serais faite une joie de l’accueillir comme il se doit."

En souriant, osn petit nez se renfrognait en une mimique particulièrement touchante, ses yeux se plissaient d'avantage par plaisir quand elle porta son regard sur le loup.

" - Mortdetrouille? Mais... C'est encensé..."
" - Oh, il ne t'a pas dis? Ce cher petit bâtard de spectre en venant dans ces lieux de nuit, devient un fort mignon petit chien de cirque. La faute à quoi ou à qui, on se le demande pas vrai?""

Elle gloussa agréablement et doucement avant de nouveau recommencer à froncer son petit nez aquilin, ce qui eut pour effet de rendre Thétis jalouse et hors d'elle.
" - Il ne m'a rien dit du tout."
tournant sa tête par jalousie, Thétis chercha son propre chien du regard, elle était réellement inquiète pour son noble animal et en voyant cela Arachnée étira un sourire bien plus chaleureux, laissant thétis de coté et son jouet, elle marcha d'un pas terriblement sensuel, telle une mannequin vers le chien blanc au loin.

Elle se pencha dessus et commença à le caresser dans le sens de ses poils argentés, lui murmurant quelques douceurs, la dame araignée le réveillait avec tendresse, Phocos ouvrit lentement ses yeux en observant la grosse araignée devant son nez, les oreilles en arrière et la queue entre les jambes.
" - Vous allez en faire quoi? le bouffer?"
Sortit Thétis avec son air jalouse et mauvais habituel, serrant les dents en frappant le sol végétal avec son poing ferme.
Arachnée éclata d'un rire cristallin en retourna un regard limpide et séduisant vers Thétis, un regard qui lui glaçait le sang.

" - Tellement de mythe tournent autours de moi, Arachnée la tisseuse... la mangeuse d'hommes, L'araignée cruelle et terrifiante ... et pourtant pas une seule personne n'arrive à se défaire de ces illusions. Sais-tu ma chère, seulement qu'avant d'avoir eue cette forme gracieuse, je fus Telle Médée ou La gorgone, une Lady de la cité de Thèbes? Une humaine banale, mais au talent qui fit pâlir Athéna de jalousie?""

Thétis écarquillait les yeux, qu'est-ce que Athéna avait à voir là-dedans? Une forme avant d'être une araignée? Un mythe? Il est vrai que manger son chien n'était pas forcément la meilleure des options, Arachnée n'avait pas la bouche assez grande pour cela. Milles et une questions envahirent les pensées de la belle pendant qu'elle se massait le ventre.

De son coté le loup-garou soupirait, les canines qui sortaient depuis le bout de ses babines lui donnaient un air bête quand il tournait sa tête de la droite vers la gauche pour essayer de comprendre les mot de l'araignée, cependant il était inexplicablement calmé par la toile et la présence d'Arachnée et cela Thétis n'oublia pas de l’annoter dans un coin de sa tête.

Phocos se leva sur ses pattes longues et raides en revenant vers Thétis tandis qu'Arachnée observait silencieusement le loup-garou, puis n'y tenant plus elle posa un regard intrigué sur Thétis

" - Je vous invite à la maison? Le moulin à l'extrémité de la ville est ma demeure, j'y exerce tout l'art et la finesse du tissage. Cela nous permettra ainsi de mieux parler stratégie. Et non pas de foncer dans le tas, n'est-ce pas Mortde?""

Le loup se renfrognait en montant les yeux eux ciels, visiblement il n'avait pas l'air de savoir de quoi la jeune araignée parlait.
Le quatuor se réunissait avant d'arriver au moulin...




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cédez à l'appelle de la Sirène...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [quête Héroïque de Thétis ] Cauchemard sur Ephèse    

Revenir en haut Aller en bas
 

[quête Héroïque de Thétis ] Cauchemard sur Ephèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Nov.] Cauchemar ou mauvais rêve ? [n'importe quel garçon]
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» presentation de xooit le chasseur de cauchemard
» Julius Lloyd Wright, votre nouveau cauchemard.
» LE TEMPLE D'ARTEMIS À ÉPHÈSE (vers -555) Merveille du Monde Antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Lieux Annexes et Reste du Monde :: Ephèse :: • L'étang d'Actéon-