Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Ven 16 Oct - 19:26



La nuit était chaude, presque étouffante sous la chaleur d'un soleil inexistant, transparent, il n'y avait personne dehors, c'était comme si le Caire s'était abandonné dans les bras de satin de cette noirceur sans non, endormit pour des temps infinis, autant que l'était cette nuit, ce cauchemar.
Les habitants sortaient de temps à autre demander à leurs voisins s'il existait un autre moyen de vivre, s'ils avaient des nouvelles de l'autre monde et surtout si cela allait durer encore longtemps. Ces humains, fort en croyances divines savaient au fond d'eux-même qu'un des dieux du Parthénon Olympien avait été blasphémé, courroucé par l'un des leurs, ce pourquoi ils ne pouvaient qu'espérer et prier au nom du dieu Hadès que les choses s'arrêtent.

Pourquoi mes fidèles citoyens jurent-ils au nom d'une divinité Olympienne et non Égyptienne? Cela s'explique logiquement et simplement: il n'existe que les dieux Olympiens et Nordique à ma connaissance. Ce qui fut s’entant les grands dieux, Osiris, Seth, Anubis, Bastet ne sont qu'en fait des messagers servant la grandeur de notre seul et unique Déité: Hermès.
Depuis les voyages au fin-fond de l'univers, de La grande étendu glacée jusqu'au plus profond des volcans de la terre, il apporta toute sa culture et toutes ses idées à une civilisation qui croyait en la force et aux pouvoirs du soleil - c'était déjà un grand début!-
A cela, il leur donna sa confiance, afin que des murs, des bâtisses et des temples soient dédiés en l'honneur des dieux qu'il cita mais qui ne fussent jamais bien assimilés.

Alors pour les représenter, notre dieu Hermès ordonna que l'on trouve ses plus braves, courageux et loyaux serviteurs, nombreux furent-il au début, jusqu'à ce que l'entraînement les déciment, autant par leur nombre que par leurs liens fraternels et loyaux.
Seuls alors restèrent les sujets les plus impressionnants, choisis dit-on par les dieux eux-même! Alors cette poignée d'hommes loyaux aux service d'Hermès endossèrent de longues et belles parures, d'or, de joyaux et de tissus rare pour montrer leur supériorité au peuple lambda, celui qui ne peut défendre la cité, ni le monde. Cependant être humain aux yeux de mon empereur ne signifie pas être un insecte devant travailler perpétuellement jusqu'à la mort, bien que ce fut le cas pendant de longues, très longues années.

Être humain en Égypte signifie être une personne dotée de conscience, d'envie et de savoir-faire, qu'importe soient-ils. Aussi, en réalisant des travaux et des édifices à la hauteur de leurs "représentants" divins, les hommes se découvrirent une force pour la création, insoupçonnée depuis la nuit des temps: ils développèrent le courage, la patience et surtout, le cosmos.
Ainsi, Hermès est-il fier d'être entouré d'hommes, de femmes et d'enfants à la loyauté et au courage sans frontière, car il voit et reconnaît une grandeur d'âme dans cet étrange être vivant. Valeurs que peu de divinités partagent.

Ainsi donc, nous le messagers furent pendant très longtemps vus par les hommes comme des représentant d'ordre divin, des dieux imposants, puisant qu'il ne fallait surtout pas courroucé sous peine d'être chassé ou tué.
En ce temps, mes collègues prenait un malin plaisir d'être tyrannique et d'abuser de leur pouvoirs, Ahah! Qui n'en serait tenté?

Cependant, Athéna n'appréciait pas que l'on traite ainsi le humains et demanda alors à Hermès puis aux messagers eux-même d'arrêter ce traitement. Alors l'effet fut immédiat et étonnant, devant la beauté et la suprématie de la Déesse Athéna et surtout de sa véritable apparence divine, ils se révoltèrent contre nos représentants...

Les autres dieux courroucés par le geste de leur sœur s'opposèrent immédiatement aux idées de celle-ci, après tout, à l'époque, un messager représentait totalement sa divinité, ils se sentaient donc blasphémés si leur messager devait être touché de n'importe quelle manière.
l’Égypte était un pays de culture et de création que les dieux appréciaient, tant par leur dévouement pour le mythique, que pour leur courage de créer pendant des siècle des effigies leur étant entièrement consacré.

A mon sens... La guerre froide entre Athéna et les autres dieux du Panthéon commença dès ce moment. Enfin, il y en a eut peut être quelques uns avant, mais de ma mémoire d'Isis, reine d’Égypte, je ne me souviens pas du reste. C'est pour cela que je ne  porte pas la grande Athéna dans mon cœur, mais aussi du fait qu'elle a tendance à trop materniser l'humain qui sait très bien se défendre.

Ainsi donc, chacun des messagers représente encore actuellement des divinités du panthéon Grec Et une exception pour les dieux nordique. En faudrait-il une de plus vue l'agitation qui règne en ce moment? Seul l'avenir nous le dira, d'autant plus, mes connaissances dans ce pays ne sont pas assez étoffées pour l'avouer à mon Maître.
Cela pourrait également servir de mission pour les prochains messagers à venir, pour le moment, je dois m'occuper de lire les étoiles et d'aider mon peuple afin qu'il survive à cet éclipse. Sans lumière, la faune et la flore à du mal à naître, nous n'évoqueront ici que le problème du manque et de la famine.


• • • Début du RP • • •

Le temps m'était compté et plus que tout, les vies autours de moi, ces humains, citoyens cloîtrés dans leurs maisons et appartements dans l'espoir de ne pas mourir seul.
L'éclipse était toujours là, et après trois jours continues à canaliser mon cosmos autours des cieux, à préparer une barrière offensive contre toutes sortes d'envahisseurs, je ne tenais plus.
J'étais sur le point de m'effondrer, manquant de forces et de possibilités: Cependant je ne devais pas succomber à l'épuisement: Je devais montrer l'exemple et de ce fait, ne pas lâcher mon offensive.

Trois jours, sans boire, manger, parler, acquiesçant d'un simple geste de mon casque pour prouver encore mon état conscient, mon armure dorée aux reflets céleste commençait à peser lourds, mon cosmos épuré partait vers ce ciel de ténèbres sans jamais me revenir, je n'avais pas la possibilité de drainer l'énergie de l'un de mes messagers, car si le Caire était attaqué d'une façon ou d'une autre, il fallait des défenseurs pour assurer la survie de notre pays.

Je laissais passer un soupir bouillant et court entre mes lèvres humides, gercés par de maintes morsures du au stress et à la pression que je me mettais, après tout il s'agissait de mon travail et des responsabilités c'était à moi d'endosser le malheur qui tombait sur l'Egypte et non sur les êtres qui n'avaient rien à voir avec les histoires de ces divinités.

J'entendis des pas courir vers moi et s'arrêter en poussant des gémissements de surprise, leurs murmures arrivèrent dans le néant de ma conscience, j'étais trop occupée à créer cette barrière offensive de cosmos autours de notre cité pour les entendre plus longtemps.
Mes forces me lâchaient et je compris tout de suite le malaise que j'avais causé à mes conseillers et servants, lorsque j'ouvris les yeux, les pans blancs de la robe étaient déchirés, et le tissu servant à cacher ma poitrine, imbibé de perles de sangs.
Mon visage suait et saignait, à la commissure de les lèvres et mes narines: De longues gouttes de sang se frayaient un chemin jusqu'à mon cou, caressant ma peau et ma chair jusqu'à ce tissu blanc et bordeaux.

Je déglutissais en tenant l'une de mes mains vers ces étrangers, des amis, des conseillers, lentement ma main, droite et raidit par l'effort vint leur demander d'arrêter de bouger et de parler, cela me déconcentrait et surtout, je ne voulais pas leur faire part de mes inquiétudes. Bien qu'après trois jours de jeun, le corps ait besoin de repos et de quoi se restaurer.

Avec douceur, je remis mon bras devant moi et immédiatement une lumière d'un bleu céleste mêlé d'un blanc magique s'étira vers les cieux en forme de dôme cristallin.
Je faiblissais, mais le résultat était enfin là! Je me concentrai d'avantage, fermant les yeux, les plissant pour ressentir le cosmos de l'univers et l'apporter dans cette protection: Mon corps réagissait violement en tremblant, les perles de mon sang gouttèrent sur le sol mais je tenais bon: Le cosmos surpasse le corps! Et par-delà le cosmos, la volonté et le courage que j'avais pouvaient me faire tenir encore debout!

" - Dame Isis! Non! "

Je les entendis, mais j'étais déjà loin dans l'univers, le cosmos, dans cette barrière d'énergie, partout ou le cosmos affluait, j'étais.
je sentais chaque vibration, chaque vie, chaque vie infime qui hébergeait le cosmos à proximité de mon corps, puis enfin, je ressentis un énorme vide: La barrière faite de mon cosmos était enfin achevée.

Mon corps s'affaissait, mais mes jambes tenaient encore mon buste, je devais ma survie à l'étrange objet que je tenais dans ma main gauche, le Caducée de mon dieu.
Brillant d'un éclat d'or, il m'avait permit de créer cette barrière et de cicatriser partiellement mes blessures tout en laissant mon cœur battre jusqu'à la création de cette voute de cosmos.

Le dos rond, ma tête et mon casque tournés vers le sol, un genou à terre, l'autre en angle droit, je reprenais mon souffle tout en gardant le caducée dans la main. J'entendais mon cœur battre dans les oreilles et lorsque je fermais ma bouche, essoufflée, je pouvais sentir ce goût salé et ferreux de mon sang. Je me rappelai alors de ma famille Népalaise, royale et du cancer sanguin de mon père, une malédiction pour moi, une bénédiction pour les autres.

" - Lady... Isis? "
" - Elle déteste qu'on l'appelle comme ça! Tu devrais le savoir! "
" - Elle est morte? "
" - faudrait songer à appeler les autres et les messagers! "
" - Tu voudrais appeler les messagers? Mais ils vont nous prendre pour son assassin si jamais ils rappliquent! Et puis si ça se trouve elle va bien .. hein? Madame?... "
" - Avec du sang sur ses étoffes? Tu trouves vraiment qu'elle a l'ait de péter la forme? "
" - En tout cas on peut la remercier, maintenant on a de la lumière sur notre ville! "
" - Oui enfin, pour l'electricité on reverra une autre fois. "
" - T'es jamais content toi! "

* ... Que quelqu'un me vienne vite en aide... Je suis sur de sombrer avec ces abrutis derrière...*


Dernière édition par Isis no rê le Sam 14 Nov - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Sam 17 Oct - 19:06

"Clac...clac...clac..."
Le bruit sec d'une canne frappant fermement le sol de marbre s'éleva lentement comme une sorte d'écho lointain. Au fur et à mesure, il s'approchait, mais les personnes alentours semblaient plus absorbée dans la contemplation quelque peu morbide de leur prêtresse affalée.
Contrariété numéro une, l'éclipse n'avait en aucun cas réduit la température de l'Egypte, et elle avait plutôt mal voyagé.
Contrariété numéro deux, on ne se poussait pas devant son auguste personne déjà exaspérée par sa route et la chaleur...
Contrariété numéro trois, Isis était moitié nue et personne ne bougeait son fessier pour changer cela....
Evgeni s'arrêta et contempla la scène, gardant un sourire crispé sur le visage, puis, d'un geste calme, retira sa cape qu'elle posa sur son épaule. Enfin, elle recommença son avancée, se plaça derrière deux servantes et leur assena à chacune un coup sec et rapide de canne.
On entendit le bruit d'os brisés résonner dans la pièce, alors que des cris de douleur s'élevaient.

"Taisez-vous donc... ne m'obligez pas à vous arracher votre jolie petite langue trop bien pendue... hum?"

Il fallut au moins cela pour qu'on se pousse devant son passage, et elle constata avec satisfaction ce petit frisson qui parcourrait l'assistance.
"Mordez-vous la langue, peut être que vous finirez par vous taire." Un sourire étrange s'étira sur ses lèvres alors qu'elle avançait vers Isis.

Arrivée à hauteur de sa supérieure hiérarchique, Evgeni se pencha et, avec une délicatesse plutôt déroutante lorsqu'on la connaissait, déposa la cape sur les épaules de cette dernière.
"Vous ne devez votre survie qu'à son intervention, alors, auriez-vous l'obligeance d'aller chercher de quoi restaurer, et rhabiller notre souveraine? "
Le ton était poli, mais ne souffrait d'aucune forme de contestation, elle ne prit d'ailleurs pas la peine de se retourner.
"Ha... oui.. débarrassez-nous de ces deux demoiselles à terres...."

Evgeni cala sa canne sous son bras handicapé, et tendit sa main droite à Isis afin de l'aider à se redresser.

"Ma dame, permettez-moi de vous aider."

La jeune russe posa un regard bien moins dur sur Isis, souriante, comme toujours. Le ton de sa voix s'était faite plus douce, moins impérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Sam 17 Oct - 20:11

" clac... clac...clac..."

Ce bruit captivait mon attention et piquait ma curiosité alors que mon regard morne et cerné regardait le sol, mon casque émit un faible grincement, indiquant que ma tête essayait de faire bouger le peu d'armure qui me recouvrait.
Je soufflais comme un boeuf en essayant de garder mon calme apparent, mais cet exercice, cette création d'un dôme cosmique m'avait vraiment puisé toute mon énergie, et je sentais que les efforts qui allaient suivre n'allaient pas non plus me donner le repos escompté.
Sans pensées, j'essayai de faire le vide dans ma tête pour ne pas écouter les palabres incessants de ces humains qui ne daignaient même pas lever le petit doigt pour aller demander de l'aide.
De quoi avaient-ils peur au juste? N'étaient-ils pas chez eux? A vrai dire, ils devaient surtout craindre les messagers et leurs façons quelque peu délicates de faire les choses... Surtout s'il on entendait les bruits secs d'os craquer et le râle plutôt animal, d'une douleur nette et prompt.

Je serrais les dent dans ma bouche ensanglantée, je n'aimais pas vraiment cette façon brutale de procéder, mais qui étais-je pour m'opposer à la décision d'un de mes amis? Certes, j'étais leur prêtresse, mais j'aimais leur diversités et leur façons d'être, à tous autant qu'ils étaient, apprenant d'eux à chaque moment de ma vie. En étant parfaitement entiers, je pouvais ainsi compter sur leur nature vraie, franche, honnête créant ainsi une relation de confiance et cela était nécessaire à mes yeux pour servir notre dieu Hermès, surtout dans les conditions actuelles du monde.

" ... Clac... Clac..."

Dans ma douce quiétude, je sentis sur ma peau comme un tissu fin, chaud, qui colla tout de suite à ma peau ensuée malheureusement, enfin, une cape je présume? ce n'est pas ce qui manquait dans mes affaires, ainsi je pourrais lui rendre la pareil lorsque j'aurais réussis à faire au moins deux pas.
J'avais toujours le casque, ma tête dedans, regardant le sol d'un air vide lorsque la voix de la femme transperçait l'agitation de mes hommes, créant ainsi par son autorité naturelle, un calme absolu.

J'émis également non sans un rictus acide, un léger sourire, ce messager-là me plaisait beaucoup! Mais cependant, peut être du à la confusion de la douleur, de l'effort, je ne la reconnaissais pas. Rassemblant alors un peu d'énergie, en soupirant, j'exerçais un long acquiescement, faisant basculer mon casque de bas en haut pour remercier mon "héros".
Les mots à ce moment précis me manquaient, cependant, si j'arrivais à mes appartements, j'aurais tout le loisir d’éprouver ma gratitude à cette personne.

Le Caducée d'Hermès dans la main droite, je soufflais fortement des narines, avant de lever ma tête lourde comme une pastèque, cependant je n'arrivais toujours pas à regarder devant moi, mon casque me gênait en alourdissant le poids sur mon corps meurtrit.

Citation :
"Ma dame, permettez-moi de vous aider."

Le ton était plus doux, certes, mais je décelais là, toujours une légère pointe d'autorité naturel et je savais qu'en refusant l'aide, déjà, je serais dans la merde! Mais qu'en plus, La personne à mes cotés serait capable de choses bien pire que je ne soupçonnais même pas.
Je lui pris alors sa main fermement, mais avec douceur et réussissais tant bien que mal, avec quelques grognements de douleurs, à développer mon corps entier sur ces deux mètres, talons d'armure intégrés.

Soupirante, toujours avec mon casque, je pouvais maintenant observer mon sauveur... non sans lever un sourcil, stupéfaite.
Elle semblait blessée, bien plus que moi, ma fierté mal placée me fis me fis lui lâcher la main en lui montrant le Caducée, puis son bâton, souhaitant, lui faire comprendre que, lorsque mon énergie reviendrait, j'aurais alors tout loisir de guérir totalement ses blessures.
J'avalais d'une traite un mollard ensanglanté, avant d'avouer d'une voie rayée et faible, paraissant comme la voix d'un homme dans mon casque:

" - Tu en as déjà bien assez fait pour m'aider. Quand j'aurais retrouvé un peu plus de forces, je te ferais guérir tout ça. En attendant... je vais Hélas, avoir encore besoin d'un peu de toi si tu me le permets...?"

Lui demandais-je en essayant de faire un pas, l'un derrière l'autre sans tomber... soupirant très fortement, je plaçais le Caducée à la façon d'un bâton sous mon bras, imitant mon acolyte à la façon d'un ivrogne de bon chemin ne marchant pas droit.

Ce n'était pas difficile d'arriver à mes appartements qui se trouvaient jute derrière, seuls obstacles à ce lieu, les draps blancs qui recouvraient les portes ouvertes et les dizaines de servants qui, sous l'ordre de ma sauveuse, semblaient avoir bougés ciel et terre pour trouver tout ce qu'il m'avait manqué des trois dernières heures. Je pense que je ne pourrais jamais assez la remercier.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Sam 17 Oct - 20:36

Evgeni continuait à sourire calmement, son regard détailla rapidement la prêtresse, et elle réprima avec une facilité déconcertante une sombre inquiétude qui l'étreignait soudainement. Isis avait pris cher, ce qui ne l'enchantait pas vraiment.... qu'elle soit la chair à meurtrir, peu importait, mais que l'on touche aux autres....

Enfin, après de visibles efforts, Isis fut de nouveau sur pied.
"Je préfère cela, vous voir agenouillée ne vous sied guère. Je ne vous autorise à le faire que devant notre Dieu et maître"
Un léger rire ponctua la phrase, à l'évidence, elle avait une sorte d'humour parfois étrange.
Citation :

" - Tu en as déjà bien assez fait pour m'aider. Quand j'aurais retrouvé un peu plus de forces, je te ferais guérir tout ça. En attendant... je vais Hélas, avoir encore besoin d'un peu de toi si tu me le permets...?"

"Vous savez que je suis à votre service, ma dame" Finit par dire la jeune messagère, avant d'ajouter dans un éclat de rire amusé:
"Ho... n'en faites rien, ma Dame, si j'ai reçu ces blessures, c'est pour une raison particulière. Si je les garde, c'est pour mieux me rappeler ma mort, ma résurrection.
Si je souffre, c'est pour mieux le servir."

Il y avait quelque chose d'habituel dans la souffrance, quelque chose qui lui permettait de ne pas perdre de vue ses objectifs. Elle avait accepté avec une certaine philosophie les choses qui venaient à elle, bonnes ou mauvaises, et la soigner aurait signifié devoir changer de rôle, refaçonner toute sa personne.

Le chemin se fit plutôt lentement, car "Osiris" prenait grand soin d'éviter les chaos et gestes brusques. Arrivées à la chambre privée de la jeune femme, elle considéra rapidement les alentours, constata que ses demandes avaient été respectées, et sourit aux servantes.
"Merci mesdames, sans vous, il est évident que nous courrions à la catastrophe. "

D'un geste assuré, elle aida la prêtresse à s'assoir sur le lit, puis, se redressa tranquillement, et s'écarta pour laisser les servantes faire leur travail.
Evgeni resta là, silencieuse, attendant avec patience que la dame soit remise de ses épreuves, un sourire toujours figé sur son visage, mais ses yeux suivant avec attention chacun des gestes des servantes.

Enfin, lorsqu'elle estima qu'elles avaient terminé, elle commença:
"Si je m'attendais à prendre mes fonctions dans de telles conditions"
Evgeni venait à peine d'endosser l'armure d'Osiris, et à vrai dire, elle n'était que peu connue à Esna, et pour cause, on l'avait envoyée par monts et par vaux.

Elle fit claquer sa canne:
"Ma dame, je suis à votre entière disposition, ordonnez, j’exécuterai. "
Son sourire était redevenu ambivalent, alors que ses yeux brillaient d'une certaine malice.

Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Mar 20 Oct - 13:19

J'écoutais d'une attention lointaine, les quelques palabres bien conseillés de ma collègue aux ailes royales, quelque peu distraite par les soigneurs qui s'enhardissaient par leur courage et leur rapidité à me soigner et me mettre confortablement en position assise bien au fond de mon lit duveteux.
Parfois les massages devenaient aussi douloureux d'une brûlure et les bonne attentions ne faisaient grincer les dents, je détestais que l'on prenne soin de moi, que l'on se soucis de mon bonheur et que l'on me protège. C'était plutôt paradoxale étant donné que j'étais une prêtresse et donc, devait accepter d'être protégée et choyée par les autres de mon camps.

Cependant j'eue pendant très longtemps l’habitude que personne ne prenne soin de moi, et je me débrouillais très bien, bien que parfois je sombrais loin dans mes pensées ténébreuses en pensant à mon petit frère, cependant cela n'entamait en rien mes façons d'être.
Il est très curieux et difficile d'accepter l'aide des autres lorsqu’on est seule, éloigné des autres par ses propres décisions. Après tout si j'avais fuis le trône d'Egypte pendant si longtemps, n'étais-ce point parce que je n'étais justement, pas prête à monter dessus?

Je soupirais, mes muscles se bandaient, prêts à se défendre à la moindres occasion, même si ces soigneurs m'indiquaient de me calmer et de me détendre, pour accélérer le processus de soin, je n'en faisais rien.

" - Nous souffrons tous de manières différentes pour servir nos déités et cela est un moindres mal. La question que nous pouvons nous poser au final, c'est... est-ce que cela en vaut la peine? Combien de chevaliers abandonnent dès la première difficulté? A mon sens, ceux-là ne payent pas cher leur peau. "

Je soupirais profondément avant d'observer la jeune femme commencer à s'impatienter. Bougre! Elle recherchait de l'action et sans doute une mission pour satisfaire notre divin. J'avais justement de quoi la rassasier, ayant en tête plus d'une choses à faire en bien pour notre royaume.
Mais au moment ou j'allais lui répondre, un certain malaise me prit. Un de ces soigneurs était en train d'enlever mon casque.  Je le surpris en posant une main ferme et crispée sur la sienne.

" - Que faites-vous?"
" - Je vous enlève votre casque pour soigner vos blessures au visage, vous avez du sang qui coule le long de votre cou."
"- Personne n'a le droit et l'autorité nécessaire pour me faire enlever ce casque. Je le ferais moi-même lorsque vous serez tous dehors."
" - Maiis..."

Il ne semblait pas avoir comprit qu'il ne fallait surtout pas toucher à mon casque, dissimulant là un secret trop lourds à garder, même pour une prêtresse de haut rang. Voyant qu'il avait l'air décidé, les autres se figèrent pendant que mon poing qui l'avait agrippé à la main le lâchait pour lui envoyer une droite fulgurante. Il vola rapidement d'une pièce à l'autre en passant par le mur principale pour arriver dans le couloir.
Le mur tenait une trace propre et net de son passage tandis que la poussière des briques et les morceaux du mur finirent doucement pas s'effriter.

Rabaissant ma main, je serrais les dents en essayant de calmer mon cosmos qui en redemandait. Fronçant les sourcils, je soupirais lourdement avant d'ajouter d'une voix grave, interdite:

" - Je vous ai fait confiance, mais là, vous êtes allé trop loin. Il en est de même pour vous tous ici, sortez! Sortez tous!
... Vous pouvez rester, Osiris, j'ai quelque chose pour vous.
"

Les autres humains auraient pus l'avertir quand à mon visage, mais là était sincèrement mon seul secret; personne ne savait ni pouvait savoir sans m'avoir combattu et mit à la porte de la mort ce qu'il reflétait réellement.
Je me doutais bien que bon nombre d'assassins et de messagers eurent essayés, par de moyens plus ou moins efficace de me retirer mon casque à tête d'oiseau, mais aucun n'eut réussis, ni, n'eut envie de recommencer.
Et puis une rumeur circulait comme quoi mon visage, torturé par les âges, les combats ne ressemblait plus qu'à une chair miteuse rongée par de nombreuses guerres et parsemée de brûlures, cicatrices et morsures irréelles et inconcevable.

Je préférais cela que la réalité, à mon sens, l'imagination des humains étaient absolument formidable! Grâce à cela, ils pouvaient exprimer de la peur, du respect ou de l'amour, juste pour une histoire mal informée et racontée à la volée.
Parfois je m'amusais à les prendre eux-même dans leurs propres pièges lorsqu'ils allaient trop loin en besogne.
Reprenant mes esprits en voyant que tous étaient partis, sauf le messager, je fus prise d'une quinte de toux, cachant là un léger fou-rire.

" - Ils sont incorrigible! Veuillez m'excuser pour la preuve de non sang froid que je viens de démontrer. Néanmoins, cela prouve que je vais bien mieux grâce à vous, je vous en remercie. "

Rassemblant mes forces et mon cosmos, je me mis debout à coté du lit et marchait lentement vers une longue et lourde armoire de bois noire, d'au moins deux mètres de haut, l'ouvrant, l'on y découvrais toute une panoplie de vêtements, de parures et d'armes, rangées de façon presque maniaque.

"- Je respecte votre décision, je ne vais donc pas vous soigner avec le caducée, mais acceptez cependant d'humbles cadeaux de ma part."

Je trifouillais et farfouillais parmi les linges royaux à la recherche justement de l'une de ces raretés qui font la fierté de mon dieu. Quand enfin mes doigts fin touchèrent ce tissu exceptionnel, j'exprimai un large sourire avant de le retirer du ceintre en velours sur lequel il y était posé.
Une longue cape immaculée, épurée à la broderie dorée fit son apparition sous les yeux de la jeune femme.

" - Elle a toute une histoire, celle de l'Egypte et d'Hermès. Moi même je n'ose la porter tant elle a de valeurs aux yeux de notre dieu, mais à vous, elle vous ira parfaitement. "

Je la dépliais sous ses yeux, la cape était en une sorte de tissus léger et chaud se rapprochant d'une sorte de velours et de coton, sa broderie très fine était en tissus d'or, exposant un cadre digne de milles rayons solaire ou s'élevait en son coeur, un aigle aux ailes dépliées, menaçant, royale.

" - Il est à toi, prend.
J'ai une mission à te confier et il va falloir que tu t'accroches car elle est loin d'être évidente, cependant je suis sur que tu y arriveras!
"

Lui donnant la cape en main propre, qu'elle la veuille ou non, je fis demie-tour, observant depuis mon balcon la lumière qui s'était créer grâce au dôme de cosmos qui protégeait la ville. Je réfléchissais tandis que doucement mon cosmos s'étendait dans l'espace de la pièce.

" - J'ai regardé les étoiles et Hermès m'a laissé un message mystérieux. Il te faudra aller dans le grand Nord, dans la cité du Walhalla pour aller voir, rapporter et améliorer la situation qui se trouve là-bas. Il se trouve qu'il se passe d'étrange choses et ton moyen le plus rapide et efficace d'y aller serait par la voit des airs.
Je te mets à ta disposition tous ce qui te sera nécessaire, le froid peut être mortel s'il on ne s'y prépare pas. Et Les Ases semblent tellement perdus qu'ils ne savent ni reconnaître leurs proches de leurs véritable ennemis.

Je voudrais également, lorsque que tu reviendras, que tu me dises s'il est envisageable d'agrandir le cercle des Messagers pour mieux aider ce grand Nord.

Puis-je compter sur toi? Es-tu prête à affronter Asgard et son peuple s'il le faut?
"

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Mar 20 Oct - 18:24

Evgeni avait assisté à la scène en silence, avec ce même sourire figé sur ses lèvres et une expression parfaitement calme quant aux réactions parfois violentes de la prêtresse.
A vrai dire, cela lui convenait, car au moins, on ne pouvait lui reprocher ses méthodes souvent trop borderline.

La jeune russe réajusta ses gants avec hauteur, geste qu'elle semblait répéter comme une sorte de toc de temps à autres, mais qui consistait essentiellement à la faire paraître encore plus rigide.
Enfin, Isis s'adressa à elle.

"Que cela en vaille la peine ou non... hum... qui sommes nous pour pouvoir juger les actes de nos dieux?"
Un sourire de nouveau s'étira sur ses lèvres. Dans ses propos, il était évident qu'elle ne remettait en aucun cas en question les décisions de leur dieu, elle n'avait tout simplement pas été éduquée dans cette optique.
Bien évidement, elle se remettait de manière quasi aveugle à ces commandements.

"Quant à ceux qui s'avèrent être des détritus, ils finissent souvent en déchets à éliminer."
Evgeni avait eu l'occasion de s'occuper du cas de ce genre de chevaliers, à ses débuts, elle servait de nettoyeuse, tout simplement car c'était bien la seule à exécuter dans flancher, sans discuter: ami, ancien frère d'arme, ennemi...Les déserteurs étaient une espèce qu'elle ne supportait.
Vraiment pas.

Isis congédia ses suivants, et la femme Osiris s'apprêta à prendre congé à son tour lorsque cette dernière lui demanda de rester. Avec un geste de tête poli, Evgeni se replaça face à la prêtresse, droite comme un i, attendant avec patience.

"Je suis fort soulagée de vous savoir remise"

Quelle ne fut pas sa surprise d'être remerciée... remerciée? mais pourquoi? elle n'avait accomplit aucune chose exceptionnelle, elle avait juste fait son devoir.
La jeune femme aux cheveux rouges cligna des yeux, penchant la tête légèrement, elle allait rétorquer, mais Isis semblait déterminée à la récompenser.

Ni une ni deux, elle se retrouva avec une cape dans les mains... mais pas n'importe quelle cape... UNE CAPE D'HERMES!!!!HOMONDIEUUNECAPEQUIATOUCHEYHERMES!
Dans son esprit, c'était un feu d'artifice d'émotions, elle se voyait danser une sorte de gigue ridicule de la victoire, mais son visage n'exprima quant à lui qu'un étonnement qui dura quelques secondes.
Elle ne reprit pas tout de suite ses moyens.

"Euh... 'scusez-moi... hein..."
Mettant sa canne sous son bras, elle avança d'un pas volontaire vers le lit, un pas dont on ne descellait aucune boiterie, posa la cape et la replia avec délicatesse. C'était un artefact sacré pour elle.
Puis, levant des yeux brillants d'un feu candide, elle ajouta :
"la Porter? la por... mais non, je ne suis pas digne, je... je vais la mettre dans ma collection et l'admirer encore, et encore, et encore " Un sourire enfantin se dessina sur son visage alors que ses joues se coloraient de bonheur: un rose qui donnait à son visage un air presque vivant.

L'instant d'avant, elle ressemblait à une adolescente tenant dans ses mains un objet appartenant à son idole (limite kyattant comme une débile), puis, en l'espace d'une seconde, elle reprit composition: son visage perdit ses couleurs, son regard reprit son sérieux et son sourire redevint étrange.
Professionnelle, elle écouta sans interrompre la prêtresse, ingurgitant les informations rapidement.
Ho, il était évident que la situation actuelle déstabilisait grandement la géo-politique divine.

"N'ayez craintes, ma Dame, le froid, je m'en accommode fort bien, je suis née dans le grand nord moi-même. "
Un sourire confiant ponctua la phrase. Chouette! elle pourrait retourner dans un lieu où la température était acceptable! et l'alcool aussi.

"Je connais les coutumes des gens du froid, bien que je n'ai jamais fréquenté d'Ases. il est évident que vos ordres seront accomplis comme vous le souhaitez, et dans le meilleur délais impartit, je suis honorée par cotre confiance. "


Elle ne contestait aucun ordre, se pliait de bonne grâce à tout, mais cette mission lui semblait bien plus sympathique que de traquer les derniers déserteurs dans le désert.


"Si je puis me permettre, qu'entendez-vous par "agrandir le cercle des messagers pour aider le grand Nord"'? Il n'y a-t-il pas de messager d'assigné là bas? "

Il y avait une réelle volonté de lever tout quiproquo possible, et ce, afin d'accomplir au mieux sa mission.

"J'ai conscience d'outrepasser mes prérogatives, et s'il le faut j'endurerai la punition que vous jugerez bonne, mais... qui se charge de votre sécurité pendant nos missions?"
Perdre sa prêtresse était quelque chose d'inimaginable... comment pourraient-ils oser prétendre protéger un Dieux, si déjà, ils étaient incapables d'assurer la sauvegarde de leur prêtresse?
Evgeni sourit néanmoins, comme toujours.



Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Jeu 22 Oct - 21:32

La cape d'Osiris était faite selon la légende, à partir d'ingrédients inexistants dans le monde actuel, de par sa valeur dépassé et ses diverses coutures, le tissus par exemple, n'était ni de soierie ni de coton. Mais de très fines plumes duveteuses d'un mammifère immaculé appartenant d’antan au grand Zeus, d'ou également le fameux aigle d'or aux ailes déployées, quand au soleil qui y figurait, il montrait l'espoir des jours meilleurs et ainsi, était porteur de messages optimistes et fous, comme le devait être Osiris, l'un des fabuleux messagers d'Hermès.

Et justement, la dite personne avait l'air d'avoir totalement adopté cette cape conçue spécialement pour elle, de par ses yeux scintillants et son mince sourire, que je n'avais aucun mal à deviner et un léger rougissement sur ses paumettes blanches comme la neige d'Asgard. Après l'avoir longuement observé et écouté, je souriais également sous mon casque avant de moi-même poursuivre d'une vois enjouée:

" - Je vous prierai de porter cette cape lorsque vous entrerez en terre inconnue, cela permettra d'éviter d'éventuels malaises ou incompréhensions. Ce plus, cela est la preuve flagrante pour quiconque croisera votre route, que vous n'êtes pas une proie ou un vulgaire chevalier de passage et que votre place est bien là ou vous êtes destiné à accomplir votre destiné. "

Je ponctuais la dernière phrase avec ironie, pensant naturellement aux chevaliers d'or d'Athéna, adorant mettre leur nez dans n'importe quelles affaires ne les concernant pas, ce qui provoquait souvent justement ces malaises au sein du panthéon Olympien, de ce fait, plus aucune divinité ne considérait les chevaliers d'Athéna en tant que tel.

" - " - De ton armure et de ton cosmos, tu es naturellement assigné à Asgard, mon cher et sache que tu l'as toujours été, seul mais catégorique et juste sur tes décisions, ce pourquoi tu as toujours été unique, en tant que qualité de conseiller d'Odin. Mais si Hermès émet la possibilité d'ajouter un second messager pour t'épauler, c'est que tu en auras  grandement besoin, car la lignée de ton destin est mis à mal à cause justement de ton titre et de tes affectations. C'est pour cela que j'espère que tu m'écouteras. Quand je te demande d'aller en Asgard accompagné de cette cape et bien sûr, de te montrer très prudent et diplomate. "

Je fronçais les sourcils, je ne connaissais rien d'Asgard, mais de ce que j'en avais lu dans les étoiles, rien ne semblait bon, Osiris allait certainement perdre quelques plumes en passant du temps là-bas, ne serait-ce qu'en apprenant le déchirement de la nation, du aux soulèvements des armées des dieux nordique.
J'émis soudainement un petit rire moqueur à la fois pour moi même et pour la jeune messagère, penser à ma protection? Étais-ce de l'humour ou bien une raison pour retarder son départ? Certes, j'étais encore un peu sonnée par le fait d'avoir créer une barrière de cosmos autours de la cité, néanmoins, si j'avais le talent de contrôler le cosmos, je pouvais également contrôler la vie. Ainsi, comme je l'avais fais il y a des milliers d'années pour récupérer les morceaux d'un certain homme, que son frère avait négligemment jeté dans la rivière avant de tuer ce dernier. N'est-ce pas, Osiris?

" - " - J'ai bien plus de talents cachés que tu pourrais le soupçonner!
"

Ajoutais-je en indiquant mon casque par un index agacé, tapant sur le métal dorée.  Puis, me penchant en sa direction, je lui suçurai:

" - " - Cependant nous avons tous notre petit jardin secret, si tu découvres celui-là un jour, je te parie que tu ne te poseras plus jamais la question. "

Finissant mon discours en laissant planer encore ce petit rire moqueur, je me levais du haut de mes deux mètres avant de marcher jusqu'à la porte de ma chambre, après tout, il était temps pour notre messagère de commencer sa nouvelle destinée!

" - " - Il est temps que tu prennes ton envol. Désires-tu quelque chose en plus, ou bien ce sera tout, Osiris? "
[HRP: désolée d'avoir mis le temps, j'espère que ça ne coupera pas notre RP, car je compte bien t'accompagner en Asgard Wink ... Enfin, seulement si tu me le demandes en RP... XD ]

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Ven 23 Oct - 17:01

La jeune Osiris écouta, encore une fois en silence, un simple sourire sur ses lèvres. Il n'y avait chez elle aucun signe d'impatience, d’agacement, non rien qu'un silence polit.
A vrai dire, elle ne doutait pas de ses compétences, et savait déjà comment appréhender les choses. Elle n'était pas une diplomate née, mais avait une certaine intelligence qui lui permettait de comprendre les choses assez rapidement. Le tout était de se faire les bons amis.

Evgeni avait réussit à contrarier sa prêtresse, mince alors, en à peine quelques minutes, un véritable record. Malgré tout, elle restait parfaitement calme, avec un sourire qui devenait agaçant à force sur ses lèvres pâles.
"Ma dame, loin de moi l'idée de vous insulter ou même d'émettre un quelconque doute concernant vos compétences. "
Les mots chez elle coulaient naturellement, il n'y eu pas de temps de réflexion. Elle avait accompagné ses paroles en mettant genoux à terre, en signe de parfaite soumission.

"Votre sécurité est une priorité à nos yeux, et je serai bien incompétente et stupide de l'oublier ne serait-ce qu'un court instant. Vous ne pouvez nous empêcher de ressentir une telle angoisse, angoisse bien naturelle pour tout messager."

A nouveau elle sourit calmement.
"Je suis prête à recevoir votre punition pour mon manque de respect à votre égard. "

Un lourd silence s'installa.
Mais visiblement, aucune sanction ne vint. Ha?
Evgeni se redressa lentement, s'aidant de sa canne, puis, repris une posture droite, toute empreinte de cet air militaire qu'elle gardait.
"Vos désirs sont des ordres, ma Dame, je pars à l'instant. "

Elle fit claquer ses talons. a vrai dire, la prêtresse ne pouvait être plus claire, la demoiselle verrait bien sur place, et peu importait ce qui pouvait se passer, elle n'était pas vraiment ce genre de personne impressionnable ou émotive, bien au contraire. C'était par ailleurs ce manque d'émotivité, de sentiments parfois qui en faisait un bon assassin en son temps.
Serait-elle bonne diplomate? cela restait à prouver, mais il était évident que se salir les mains ne serait pas vraiment un problème.

Claudiquant vers la sortie, avec un calme tout particulier, elle se retourna une dernière fois pour planter ses yeux dépareillés sur Isis:
"N'hésitez pas à me faire parvenir vos directives spécifiques, ma dame."
Elle sourit, encore, puis écarta avec sa canne les courtines qui séparaient la chambre du couloir.


(euuuh, je l'aurai fait avec un autre type de personnage, mais Evgeni n'irait jamais demander à sa prêtresse de la suivre dans une mission, c'est un peu une solitaire pour le coup :/ sauf si on lui impose un partenaire, elle ne demandera jamais d'aide à personne, question d'habitude :/
Pas de soucis, on est pas aux pièces mdr :3)

Revenir en haut Aller en bas
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Dim 25 Oct - 18:03

" - Je te ferais parvenir les directives par les étoiles. Va, maintenant."

Ajoutais-je dans un murmure aussi froid et distant que possible, mettant là une barrière et une fin à la discutions que nous venions d'entretenir.
La dernière vue de la messagère me fit pousser un long et lourds soupir de soulagement, sa présence était une réelle bonne chose pour moi, cependant la discutions que nous venions d'avoir m'avait mit en émois.
Tournant les talons pour m'asseoir à nouveau sur mon lit, j'enlevais enfin mon casque à tête du Milan divin non sans oublier de respirer une large bouffée d'air fraîche lorsque ma peau entra en contact avec l'air de la pièce.

Relâchant toute une cascade de cheveux bleus-nuit aux pointes colorés d'or, je passais ma main dans ma longue chevelure non sans la démêler de quelques nœuds au passage de mes doigts fins. Une longue et lourde crinière qui m'arrivait jusqu'aux genoux et bien plus bas encore, le fait de les démêler me prodiguait une sensation de bien être et me permettait de penser à autre chose.

Je ne connaissais pas du tout Asgard et je me demandais, me battant avec ma conscience, s'il fallait que j'escorte la messagère au moins jusqu'à la limite du continent ou bien que je la laisse seule. J'avais bien sur entendu et eu vent des péripéties et des histoires au sujet d'Osiris, Evgenia la grande Russe, la mort rouge. Néanmoins, cette mission n'avait rien à voir avec tout ce qu'elle avait pu avoir eu à faire jusqu'à maintenant.

Je m'inquiétais peut être un peu de trop à son sujet, après tout, elle avait tout ce qu'il fallait pour réussir cette entrevue plutôt... spéciale!
J'attrapais une lingette pour me défaire du sang sur mon visage, le passait rapidement sous de l'eau fraîche puis remettait mon casque, évitant ainsi toutes surprises venant de l'extérieur, cependant j'avais bien fais attention à ce que personne n'approche ma chambre, mon cosmos me permettait de ressentir les présences autours de moi, autant dire que, depuis le départ de la jeune Osiris, tout était plutôt calme.
J'allais enfin pouvoir remonter au temple des constellation et y méditer à son sommet.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   Dim 25 Oct - 18:09

RP finit et validé => 6xp de qualité de RP pour Evgeni de distribué.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Le temple des Constellations - "Ce que disent les étoiles" [PV messagers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Temple des constellations] Lorsque les étoiles parlent [PV Shaka]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Temple Zen du Thé sacré de Kami-sama [libre et pas sérieux]
» Temple de Danava
» [Evènement] : L'Assaut du Temple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Sud de la Grèce et Egypte :: Esna :: • Odyssée et Temples des messagers.-