Derniers sujets
» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

» [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]
par Eden Mer 22 Mar - 9:37

» Catleya - "Dévorons nos ailes, nous nous échouerons dans ce bras d'Océan"
par Catleya Sam 18 Mar - 19:45

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Catleya Ven 17 Mar - 23:10

Logo

Partagez | .
 

 Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Mar 10 Nov - 0:28

Les premiers rayons du soleil Asgardien que l'éclipse ne dissimulait pas pénétrèrent la grotte dans laquelle Dealor avait passé la nuit. Il se réveilla en forme. Le froid n'était pas une de ses faiblesses comme il avait grandit dans les alpes. Il se retourna rapidement vérifiant la cache de fortune qu'il avait aménagé pour son armure le temps de se reposer. Il s'étira et le peu de soleil illuminait un doux visage. Sortit de la grotte, la Cloth Box que son maître lui avait donné pour pouvoir transporter son armure. Il contempla le paysage. Une légère brume recouvrait le sol tandis que quelques oiseaux d'Asgard chantaient. Mais à Asgard la météo est une femme difficile et capricieuse. Elle changea du tout au tout en à peine cinq minutes. Il était temps de descendre si le chevalier ne voulait pas être coincé par la neige qui risquait de tomber d'un moment à l'autre. La poudreuse craquait sous le poids du saint. C'était le seul bruit dans le silence abyssal de la montagne. Le chemin était long et il repensait tout le temps à la façon dont il en était arrivé là. Mais il fallait oublier les, et surtout LE démon du passé et aller de l'avant.

Cela faisait déjà quatre heure qu'il marchait quand il vit au loin, sûrement à 6 kilomètres de lui des fumées de cheminées et de petites lumières. Il se mit à courir pour passer le chemin dans l'heure. Il arriva devant une gigantesque bâtisse.

« Salutation à toi ! J'vois que tu n'es pas du coin ! »
Lança un vieille homme drapé et emmitouflé, assis sur une chaise à bascule bloqué par la neige. Il avait un air paisible et amicale.

« Bonjour à vous vieille homme. Savez-vous où nous sommes ? »
« Tu es devant l'arène de Betsundir à quelques lieux se trouve Midgard. Puis-je te poser une question à mon tour. Qui es-tu ? »
« Je suis... »

A peine eu-t-il le temps de commencer sa phrase que des hommes, à priori des militaires le bousculèrent. Un colosse de plus de deux mètres de  haut s'approcha de Dealor avec un sourire sadique.

« Tu pourrais pas faire attention ! »
Dit-il à Dealor et il en profita pour pousser le vieux de sa chaise. « Toi dégage t'es sur notre passage ».

Le saint d'or se retourna et assenât un violent coup de poing dans les abdos du colosse.

« Regarder ce qu'il fait à Desmir » chuchotta la foule qui s'était regroupée.

« Bhwark... Sale petite me... »

Un second coup, celui-ci porté au visage du géant le mit K.O.

« Je suis d'humeur joueur aujourd'hui, venez dans l’arène pour m'affronter » S'exclama Dealor tout en riant.

Il s'installa en plein milieu de l'arène, attendant son premier adversaire que se présentait avec un sourire et une assurance insultante. Il ne fit pas long feu. Le chevalier d'or ne fut pas inquiété par la faiblesse de son adversaire. Un second puis troisième, plusieurs gardes venaient, les un après les autres ou ensemble pour essayer d'abattre le chevalier. Celui-ci les mettaient K.O. Un par un. Quand  l'air devint soudainement plus froid et peu respirable. Une homme avec ce que les apprentis chevaliers mettaient comme protection pour s’entraîner.

« Qui es-tu donc étranger pour salir la sainte terre d'Asgard ?! » lança l'homme à Dealor.
« Bon d'accord je vais me présenter à toi car tu m'as l'air un peu plus puissant que tes collègues. Je suis Dealor chevalier d'or des Gémeaux au service de sa majesté la déesse Athéna ».
« Alors comme ça tu es un de ces chevaliers qui ont détruit à moitié Asgard... Je vois... Mais j'ai oublié mes bonnes manières. Je suis Ulrik aspirant God Warrior »

Dealor applaudit doucement avec un léger sourire assuré.

Le chevalier des gémeaux posa sa Cloth Box loin de lui. Le combat commença. Les coups fusèrent, les deux hommes se livraient un combat à mort dans un style de combat à l'ancienne, sans technique de cosmos, sans arme à part ses poings. Mais. Ulrik avait plus d'un tour dans son sac et poignarda le chevalier au ventre qui combattait sans son armure par soucis d'équité dans le combat. Mais Ulrik avait trahit ce duel.

« Comment … Pourquoi utiliser une arme ? »
Dit Dealor se tenant le ventre pour fermer la blessure ensanglantée.

« Je n'aurais pas de pitié pour toi chevalier d'or ! Tu as tué toi et tes frères des Gods Warriors et tué des innocent ! Je vous tuerais tous ! »


« Je vois... Désolé pour tes compagnons Ulrik... Désolé pour toutes... ces vies disparues... » Dealor qui avait alors mit genou à terre se releva et concentra son cosmo entre ses mains. « Je vais devoir utiliser cette technique contre toi si je veux te battre. Que s'ouvre une autre dimension ! »

« Non !! NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! » Ulrik disparu happé par la puissante technique du saint des gémeaux.

Dealor s’allongea par terre contemplant la neige qui tombait. Il leva sa main au ciel. Les flocons de neiges qui passaient entre ses doigts et venaient fondre sur son visage. Une tache écarlate l'entourait. Il compressait sa blessure avec l'autre main pour mettre fin à l'hémorragie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Mer 11 Nov - 14:55

La neige, c'est froid ! Et puis le paysage des environs n'était en rien accueillant. Et puis ... une village ... celui de Néophrem ? Non plutôt une bourgade perdue dans le néant de l'oubli. Quel ennui! Esna était trop loin de Bastet pour qu'elle ne râle pas à chaque occasion. Oui elle était la Messagère d'Hermès jouant le rôle conseillère d'Athéna. Toute deux protégeaient l'Humanité, voulait la paix et surtout avait un lien particulier avec la médecine. La porteuse de l'armure de la vie et de la renaissance avait troqué sa jupe et sa brassière de lin pour une panoplie complète de l'aventurière polaire ! On le voyait même pas le bout de son nez et pourtant une grâce et un charisme surnaturel émanait d'elle. Le plus étrange chez cette personne c'est qu'elle ne laissait aucune trace dans la neige, ses pas étaient sûrs et sa démarche chaloupée malgré la poudreuse sous ses pieds. Isis, la prêtresse de son dieu mais aussi sa meilleure amie, lui avait demandé de prendre la route vers Asgard pour retrouver un chevalier perdu. Ce n'était pas vraiment son rôle d'être babysitter, mais elle ne pouvait rien refuser à la " Mère-oiseau". Ainsi donc, elle se retrouvait devant cette arène, dans ce petit village.

Son instinct lui disait que de l'action aurait lieu ici. Entrant dans l'immense bâtisse qui jouxtée l'arène, elle s'installa dans un coin, ouvrant son manteau polaire et enlevant ses gants. Lorsque sa capuche retomba sur ses épaules, une chevelure de jais tomba autour de son visage agréable et chaleureux. Une serveuse lui apporta un verre d'alcool chaud, de quoi lui faire cesser de claquer des dents. S'installant non loin de l'entrée, le chaton perdu ne tarda pas à entrer.

Son cosmos n'était presque pas présent mais il était quand même visible par la Chatte messagère. D'or et de pureté, c'était un cosmos de gold Saint, sans doute possible. Le jeune homme se dirigea vers un vieillard avant d'être interrompu par des bourrins. Autant dire que la suite tourna au combat de gladiateurs. Cet homme au cheveux bleutés avait du style, c'était sûr. Il était beau, peut être un peu trop pour être innoncent, comme on dit. Se la jouant confiant, il sortit dans l'arène pour mettre la pâté à quelques larrons imbéciles.

Bastet suivit la petite foule qui s'amassait autour de la fosse de combat pour entrevoir le carnage. Un autre adversaire, celui-ci un peu plus sérieux, arriva devant le combattant d'Athéna. Oui, il n'allait pas faire long feu si on ne discutait que de force brute ou même cosmique. Mais à trop sous-estimer l'intelligence et la ruse de son ennemi, on se fait tuer... et le pire arriva. L'Ulrik en question, God Warrior en devenir, poignarda le gold Saint sans aucune pitié. Le ventre non protégé du Gemini se teinta de rouge et bientôt le sang perla sur la neige piétinée. L'imbécile !

La chatte emmitouflée se redressa pour commencer à marcher vers le rebord de l'arène. Bien sûr, elle n'interviendrait pas dans ce duel, même s'il était caduque par l'action de l'Asgardien. Lorsque le cosmos d'or du chevalier explosa dans une attaque puissante, Bastet ne plissa pas le regard pour apercevoir la légendaire " Another Dimension" du Chevalier d'or porteur de l'armure des Gémeaux. Alors c'était donc lui qu'elle devait ramener chez Athéna. Un large sourire satisfait se perdit sur le minois adorable de Bastet. Puis elle entendit la foule paniquer et le combattant encore présent tomber. Il fallait agir vite !

Sautant par dessus la palissade par un saut acrobatique, la chatte attentive écarta légèrement les bras pour laisser une effluve de phéromones envahir l'arène et les environs.

-"Les sept pêchés capitaux"

Sa voix douce et sensuelle fut capté par tous et lorsque l'air ce chargea d'un parfum de paresse, tous retournèrent à leurs occupations en marchant lentement. Bien sûr, l'attaque n'était pas assez puissante pour atteindre un chevalier du niveau du Gémeau. S'agenouillant à coté du Chevalier, appuyant à son tour sur la plaie, un doux cosmos s'échappa des mains de la Messagère pour stopper l'hémorragie.

-" Relevez-vous, nous n'avons pas beaucoup de temps avant que les chevaliers d'Asgard ne rappliquent. Sentir une explosion d'un Cosmos Athénien dans les environs les a surement énervés !"

Offrant sa main pour aider l'homme à terre à se relever, Bastet observer les environs... attentive à tous changement. Le silence était retombé complètement, peut être un peu trop vite à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Jeu 12 Nov - 4:27

Dealor était allongé sur le sol glacé de l'arène, son ennemi avait disparut, emporté dans une autre dimension. Il regardait toujours le ciel et sentait son sang continuer de tapisser le sol blanc du lieu. La panique générale avait prise les badauds qui voulaient voir un combat à mort sanglant. Mais d'un seul coup le calme remplaça la peur et la panique. Le chevalier des gémeaux était complètement étonné. Et même plus qu'étonné ! Quand il vit une jeune femme avec un teint de peau complètement étranger à la région arriver vers lui. Elle se mit à genoux vers lui et appuyait sur sa main recouvrant sa blessure et un cosmo doux envahit la zone blessée. Il était doux et remplit d'une chaleur indescriptible pour le chevalier.

Il prit la main de l'inconnue. Quand il se releva, il prit sa Cloth Box et commencèrent tout deux à sortir de l'arène. Le temps était calme, les flocons de neige se posaient délicatement sur les vêtements des deux protagonistes. Beaucoup trop calme, un atmosphère pesant s'installa pendant qu'ils quittèrent définitivement ce lieu quand une main se posa et attrapa le bras du chevalier. Le vieillard regardait le saint des gémeaux avec des yeux d'aveugles, aussi blancs que la neige. Une voix rauque s'en échappa.

« Fuyez pauvre fou ! Il ne faut pas que les Gods Warriors sachent que vous êtes là et que vous avez tué un aspirant ! Partez et ne revenez jamais en cette terre bénie par Odin ! Vous nous avez déjà fait assez de mal ! »


Dealor acquiesça de la tête et se mit à courir tenant la main de la jeune femme pour qu'elle puisse suivre. Elle l'avait quand même sauvé et avait donc une dette envers elle. Les citoyens regardèrent les deux en train de courir avec étonnement. C'était pas souvent qu'une personne avait la peau basanée et l'autre une boite d'orée sur le dos.

Un kilomètre plus loin ils étaient sorti de la ville. Mais des troupes les attendaient. Une bonne dizaine de gardes du sanctuaire d'Odin avec des armures asgardiennes sur le dos, mais aucun god warrior. Le saint d'or posa sa Cloth Box à terre et libéra l'armure des gémeaux qui vint le couvrir de la tête aux pieds.

« Bon messieurs laissez-nous passer ou bien vous mourrez tous. »
« Bwahahahahaha ! Tu crois que tu vas nous faire peur ?! » rétorqua le premier garde
« Mais j'ai l'impression d'avoir déjà vue une armure pareille.... mais où ? » S'interrogeait le second.

Ni une, ni deux les gardes foncèrent sur le protecteur et la femme inconnue. Heureusement que ce n'était que de simple guerriers. Il ne fallu que quelques attaques pour les terrasser tous.

« Venez avec moi, ils ont l'air de vous en vouloir aussi. » Dit-il en prenant la main de la jeune femme, se remettant à courir.

Quelques kilomètres de course plus tard, il s’arrêtèrent vers un endroit protégé par des arbres. Le chevalier habitué à cet environnement commença à faire de quoi passer la nuit cherchant des brindilles pour un feu, puis commença à fabriquer un cabanon de fortune.

« Au faite je voulais vous demander... Qui êtes-vous... Ah et au faite merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Jeu 12 Nov - 11:45

De nouveau sur ses jambes et un peu moins pâle, le chevalier d'Athéna et Bastet entendirent les mots du vieillard qui avait été poussé par le premier agresseur... qui n'était plus vraiment de ce monde. Le désir de défendre cet homme était une belle émotion mais créer autant de soucis était un manque de jugement évidant. Le gémeau avait un bon cœur mais son impétuosité allait le mener à sa propre perte. Justement, il prit la main de la jeune femme puis son armure en boite et se mit à courir le plus vite possible. L'avertissement du vieillard suivit de celui de l'inconnue avaient fais leurs effets: il fallait vite quitter les lieux avant d'être encerclés de combattants très mécontents. Et dans un sens, qui pouvait leur en vouloir de défendre leur cité? Personne, surtout pas des protecteurs. Les deux comparses coururent jusqu'à sortir de la ville. Attendant patiemment leur arrivée, une dizaine de gardes leur barrés la route.

L'aura gravitationnelle de Bastet empêchèrent ces faibles défenseurs de la toucher, elle ne se battit pas, laissant le Gémeau se défouler comme il le voulait. De toute manière, elle n'était pas venue ici pour se blesser et surtout elle n'allait pas réparer les âneries de cet inconnu. Il ne fallu pas longtemps pour que cette troupe se retrouve enneigée sous les coups du chevalier. Il était fort, peut être un peu trop confiant d'ailleurs. La jeune femme analysait les gestes du combattant, bien qu'il avait du style, il était encore un jeune porteur d'armure cela se voyait. Prometteur, certes mais encore sur le chemin de la connaissance et de la sagesse.

Prenant de nouveau sa main, le Gémeau se mit de nouveau à courir.

-" Ils ont vu que je vous ai aidé... sans cela, ils m'auraient laissé tranquille. Vous tuez des gens souvent? "

Voila la question qui taraudait la jeune femme emmitouflée dans sa polaire. La mort n'était pas une solution et la donner était cruelle. Malgré tout les attaquants n'avaient qu'à pas les encerclés et surtout avaient manqué d'intelligence en se prenant à cet homme. Ils leur auraient fallu le juger un simple instant pour détourner leur chemin du sien. Un soupir parcouru Bastet alors qu'elle courait derrière lui, une volute d'air chaud sortant alors de ses lèvres.

Lorsqu'ils s'arrêtèrent de nouveau, cachés derrière quelques arbres, la jeune femme reprit son souffle lentement. Le chevalier se mit au travail pour leur offrir un abris de fortune pour la nuit, il semblait avoir une certaine expérience dans le domaine de la survie, c'était une très bonne chose car Bastet n'en avait aucune. Vivant depuis quelques années dans la demeure d'Hermès a Esna, elle n'en sortait que pour les missions et y revenait le plus vite possible. Son lit chaud et dos lui manquait terriblement en cet instant et le froid devenait de plus en plus inconfortable pour la chatte guerrière. C'est alors que le chevalier demanda l'identité de sa sauveuse... enfin !

-" Je suis Chalara, disons que mon maître m'a demandé de venir vous aidé. Il est plutôt ami avec votre Athéna. Et vu que je l'aime bien aussi, votre Déesse, je suis ici."

Vaut mieux qu'il ne sache pas tout pour le moment. Les messagers n'aiment pas trop travailler à découvert. Pour le moment, il n'avait qu'à savoir qu'elle ne lui voulait aucun mal et surtout qu'elle l'aiderait à sortir de cet enfer de glaces pour retrouver la chaleur de son sanctuaire. Vivement son lit ... sa couette duveteuse ... et oui même en plein désert elle adorait s'y blottir. Ce n'était pas un chat pour rien !

-" La nuit risque d'être rude..."
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Jeu 12 Nov - 19:47

La nuit commençait à tomber et Dealor continuait  le travail qu'il s'était fixé pour avoir un minimum pour la nuit qui allait être rude. Il alla tout d'abord chercher du bois pour faire un feu, élément vital pour pouvoir manger et ne pas mourir de froid, les nuits d'Asgard étaient froides, très froides. Le feu se mit enfin à s'allumer après plusieurs vaines tentatives. Maintenant qu'il ferait chaud autour de cette source de lumière il alla prendre de quoi construire un petit habitat. Il chassa deux grands cerfs et les dépeuça. Il en fit des toits avec pour structure des rondins qu'il avait trouvé par terre, c’était pas grand chose mais au moins ils seraient protégés des averses de neige. Le chevalier ne pensait pas que ses compétences en survie lui serviraient un jour.

Quand tout fu mit en place il prit des rations qu'il avait avec lui et en passa à la jeune femme. C'était pas la nourriture d'un 4 étoiles mais ça servirait à caler pour la nuit. C'était des rations de type militaires, deux barres de céréales, de l'eau, un bout de chocolat et des fruits secs.

Il prit une grande inspiration. « Chalara. Pour nous défendre. Nous sommes obligés de tuer » répondit-il d'un ton sec.

Il se prépara ensuite pour la nuit et vit la jeune femme trembler de froid. Il enleva son manteau et en vrai gentleman le posa sur l'épaisseur déjà conséquente de Chalara. Il se mit ensuite près du feu.

La nuit fut mouvementée pour le chevalier des gémeaux, continuant de ressasser le passer il se réveilla et regarda la jeune femme, on pouvait remarquer que sa magnifique chevelure bleu marine était devenue grise-morte. Un mal de crâne violent le traversa de part en part et alla loin. Très loin du campement pour éviter de faire du mal à sa sauveuse. Un cri d'agonie résonna dans le silence absolu de la steppe. Le chevalier revint quelques heures plus tard au campement, regarda si la femme n'avait pas bougée et se remit à dormir, le visage marqué par une douleur.

La nuit passa avec ses bruits sauvages, le vent dans les arbres et la neige qui se déposait délicatement sur le sol blanc. Le matin se leva. Il était temps de partir pour le sanctuaire. Mais même si Dealor avait un très bon sens de l'orientation, il ne savait pas où pouvait être le sanctuaire. Il réveilla la jeune femme encore dans les bras de Morphée.

« Hum... Chalara ?... Comment dire... vous devez savoir où se trouve le sanctuaire à partir d'ici ? »

Le feu n'était plus que cendres en train de s 'éteindre sous chaque flocon de neige libérant une légère fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Sam 14 Nov - 11:01

Il n'y avait rien à redire sur les compétences de survie du Chevalier. Digne d'une émission télé. En quelques heures les deux survivants avaient un feu et un abris capable de les protéger de la neige. La chaleur du désert manquait irrémédiablement à la jeune femme, mais le chevalier ne tarda pas à offrir une énième couche de vêtements à Chalara. Bien évidement, les étoiles étaient magnifiques, dignes d'être observée des heures durant. Dealor offrir une partie de sa maigre pitance à la messagère qui engloutit le chocolat sans préavis. Le reste l'aide à caler son estomac, de toute manière ce n'était pas une grande mangeuse, tant qu'elle avait de quoi d'hydrater, tout irait bien. Il était tant de se coucher, le froid de la neige n'était pas palpable et la douce chaleur qui rayonnait dans le petit abris permis à Chalara de rendre le manteau au chevalier d'or des gémeaux. Elle le remercia d'un sourire éclatant avant de s'allonger sur le sol, la tête dans sa capuche.

La nuit avançait et comme tous les chats, la jeune femme ne dormait pas totalement. Son oreille capta un mouvement et vit le jeune homme se redresser pour s'en aller. S'éloignant du campement, la messagère remarqua la teinte changée des cheveux du gémeaux, la lune était là pour offrir la vérité aux yeux capables d'observer. Lorsqu'il fut éloignée, la jeune chatte se releva à son tour, la pas de velours, elle suivit le chevalier pour se cacher de sa vue... observant l'agonie du chevalier et surtout la violence saccadant ses muscles et son cosmos. Bastet en avait assez vu, laissant seul le combattant, elle reprit sa place devant l'âtre encore chaud. Une heure passa encore avant que le chevalier ne revienne au campement.

Le matin levé, la jeune femme s'étendit de tout son long, tel un chat sortant d'une hivernation douillette, pour saluer Dealor d'un hochement de tête, il venait de la réveiller. Ce dernier posa rapidement la question fatidique : comment rentrer au sanctuaire. A cela la jeune femme sorti un petit objet de sa poche intérieure, un GPS satellite !

-" Je ne suis jamais longtemps perdue !"

L'appareil indiqua une ville à quelques heures de marche, c'était là qu'attendait l'engin chasse-neige de Chalara. Ainsi lorsqu'ils arriveraient au véhicule, ils n'auraient qu'à rejoindre la grande ville à quelques heures de là pour prendre l'avion en direction de la Grèce. Le soleil offrait assez de chaleur pour réchauffer le corps de la demoiselle, marchait permettrait d'entretenir tout cela. Indiquant au jeune homme qu'elle était prête à reprendre la route, ils laissèrent derrière eux un tas de cendres et leur abris de fortune qui leur avait très certainement sauvé la vie.

La marche dans la neige n'était pas une chose difficile pour la chatte. Disons qu'elle ne s'enfonçait pas un brin dans le duvet blanc. Le regard ne perdant pas l'écran de son GPS, elle avançait a un rythme régulier aux cotés de Dealor.

-" Une question me taraude tout de même, que faites-vous si loin de chez vous ?"

Il fallait entretenir un semblant de discussion. Il n'y avait pas vraiment d'animation dans les environs et il était important de rester éveiller dans ce froid lancinant. De plus, ils brulaient des calories donc il ne fallait pas perdre une minute et rejoindre rapidement la ville afin de retrouver l'engin motorisé de Chalara.
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Mar 17 Nov - 20:51

La jeune femme lui tendit fièrement un GPS, un outil que le chevalier des gémeaux ne connaissait que très peu et dont l'utilisation était aussi mystérieuse que les activités du Grand Pope passées minuit au Sanctuaire.

Ça y est le grand voyage avait commencée ! Des steppes d'Asgard jusqu'au temples du sanctuaire d'Athènes où la mer venait bercer les rives.

Le chemin était encore semé d’embûches. Les deux compagnons de voyage étaient dans le froid et l'humidité de la pleine gelée du Nord. La neige laissait la marque du passage de Chalara et Dealor. Deux longues traînées qui s'embrassaient parfois pour n'en faire qu'une et ainsi permettre à l'un des deux de pouvoir se reposer et ne pas faire le chasse-neige humain. La neige tombait toujours mais peu abondamment. A chaque fois que c'était au tour de Dealor, il utilisait une infime partie de son cosmos pour faire fondre la neige avant qu'il ne marche dedans et ainsi préserver des calories si précieuses.

Il arrivèrent enfin en ville, où une petite foule était amassée dans un marché, où les fruits, les légumes étaient légions. Il s’arrêta et d'un geste de la main désigna deux rondes, pulpeuses, juteuses et rouges, pommes. Il paya en pièces d'or se qui étonna la villageoise qui s'empressa de remercier l'homme. Il en passa une à Chalara en esquissant un sourire de sympathie. Il fallait rejoindre cette moto-neige.

Quelques heures de balades enville à la recherche de cette moto-neige avant que l'on s’aperçoive qu'elle avait disparut de son emplacement. Il fallait investir plus dénergie que prévu pour rentrer. Seules les traces qui commençaient à s'effacer montraient dans quelle direction le ou les voleurs auraient bien pu aller. Le gold saint poursuivait sa route à la recherche d'autres indices, quand devant un bar un groupes de jeunes asgardiens avaient le dit objet en leur possession. Il fallait la récupérer. Ni une ni deux, le chevalier d'Athéna alla demander aux jeunes de lui rendre le bien de Chalara. Les jeunes riaient en cœur quand un fut empoigné par le col et mit à terre. Les autres jeunes qui observaient la scène aperçurent un sourire démoniaque défigurer le chevalier et s'enfuirent les jambes à leurs cous. C'est bon tout était rentré dans l'ordre.

Mais les effluves de cosmos avaient éveillé quelques guerriers d'Asgard sensibles à ses fluctuations. Il fallait faire vite ! Car eux ne traineraient pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Mar 24 Nov - 9:35

La traversée du désert de neige ne faisait pas peur à la jeune femme. Il faut dire qu'elle cachait pas mal de choses sous son joli minois. Le chevalier ne lui avait presque rien demandé sur son identité, peut-être avait-il une confiance aveugle et un peu niaise envers tous les inconnus dotés de cosmos énergie ? Cette pensée fit rire la jeune fille, elle savait que cela n'était pas vrai, peut-être était-ce la couleur si proche de leurs deux cosmos respectifs qui faisait que Dealor ne craignait pas la provenance de Chalara. La chatte divine n'avait nullement besoin de faire le chasse-neige car ses pieds se posaient avec grâce sur la neige sans même s'enfoncer. Malgré tout, elle profiter du dos du chevalier pour se cacher du vent geler. L'odeur du cosmos de l'homme lui rappelait les longues entrevues qu'elle avait eu avec Athéna ... sous différents corps d'emprunt. L'âme de Bastet était millénaire et ses souvenirs l'étaient également.

Voilà qu'était en vu le village qui sonnait leur proche retour au sanctuaire. Mais cela ne pressait pas pour autant les deux comparses qui firent un détour gourmand au marché du coin, croquant une jolie pomme rouge offerte par le galant Dealor avait le plus doux des sourires. Chalara imprima ce sourire dans son esprit, c'était un si doux et éphémère sourire...

L'emplacement de la moto-neige était vide. Terreur ! Mais les traces du larcin n'étaient pas encore recouvertes par la neige fraiche. La justice était encore de ce monde et elle était offerte aux deux compagnons qui prirent le chemin de la traînée du véhicule pour se rendre face à un bar. Un groupe de jeune lurons roulaient des mécaniques en faisant crier le moteur de la possession de l'égyptienne. Ces poils se dressèrent sur ses bras et son visage se crispa... on ne touche pas aux biens de Bastet ! Mais elle n'eut pas le temps de dire ne serait-ce qu'un simple mot, le chevalier avait déjà prit les choses en main. Ni une, ni deux, l'un des lurons décolla les pieds du sol pour entrevoir le visage carnassier du chevalier bipolaire. Un visage totalement différent ... même l'essence de son cosmos semblait avoir changé à cet instant. Le groupe prit la fuite, mais la présence d'un cosmos dans ce petit village allait donner une piste fraiche aux poursuivants du duo.

Enfourchant sa "bécane", Bastet fit signe au jeune homme de prendre sa suite à l'arrière. Il ne fallait pas traîner. Plutôt ils seraient dans l'avion et mieux ça serait. Disons qu'il ne fallait pas donner plus de raison d'ouvrir une guerre sainte aux Asgardiens, pas maintenant ! Bastet ne doutait pas pour sa propre survie, mais pour celle des assaillants ... et il y avait eu trop de blessés pour se permettre une autre altercation. Faisant rugir le bolide, la chatte tourna la poignet d'accélération pour faire foncer le duo sur les flots gelés.

La ville ne fut bientôt plus qu'un souvenir. Les étendues de neiges les entourèrent de nouveau mais cela ne durerait plus qu'un instant. L'aéroport privé n'était pas bien loin de la plus grande ville de laquelle ils s'approchaient rapidement. Un cosmos étranger était présent dans le village qu'ils venaient de quitter. Voilà une bonne chose qu'ils en soient loin et surtout qu'ils ne soient plus à pieds ! Peut-être avaient-ils enfin mis la distance nécessaire pour rentrer au Sanctuaire d'Athéna. Les grillages du tarmac étaient maintenant visibles, les tours de surveillances trônaient à l'horizon. Entrant par la porte rapidement, faisant un signe au vigile qui avait été prévenu, le petit avion attendait gentiment les arrivants pour entreprendre son protocole de décollage. C'est tellement utile un GPS ... surtout lorsqu'il est couplé à un système de localisation. Arrêtant le bolide à quelques mètres du jet privé, la chatte descendit de monture.

-" L'avion de monseigneur est avancé ... et vous n'avez rien à payer pour votre billet, la vie n'est-elle pas bien faite ?"

Bastet n'attendit pas son reste pour grimper sur la rampe d'accès, la chaleur tant promise par l'avion la faisait trépigner d'impatience et le Gémeaux n'était pas du tout assez rapide pour elle ! Le bougre ! Elle avait envie d'une bonne couverture et d'observer toutes cette neige de haut, de très haut d'ailleurs !

-" On embarque et que ça saute !!"
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Jeu 26 Nov - 15:30

Le chevalier suivit la jeune femme qui embarquait sur la moto-neige. Il se mit à l'arrière et posa ses mains sur les hanses pour ne pas tomber à la première accélération. L'engin rugissait et l'aventure continuait. Il jeta un coup d’œil en arrière, regardant le village s'éloigner petit à petit. Les bourrasques de vent ne le dérangeaient aucunement même s'il avait déroulé son col sur son visage laissant apparaître une paire de lunettes de ski et ses cheveux bleu qui flottaient au vent. Il fallait se tourner vers l'avenir que serait sa vie de chevalier protecteur de la déesse Athéna et ne plus regarder son passé, même si celui-ci était et sera toujours présent en lui tel un mal récurent qui se nourrissait de son être.

Le vent continuait de caresser sa chevelure et la faisait virevolté, alors qu'il regardait le dos de la personne qui le ramenait « à la maison ». Il sentait ce cosmos qui émanait d'elle et était doux, accueillant et chaleureux. Comme si tout le bonheur du monde était concentré en cette personne. Il sourit seul, continuant à profiter de la fraîcheur de l'air.

L'aéroport était en vue et lui se rapprochait vitesse grand V. Il fallait qu'ils embarques vite car d'inquiétants cosmos avaient fait leurs apparitions depuis le combat de taverne. Étrange. Mais ce n'était plus le moment de se poser de question. Dealor était surprit de la préparation qu'avait effectuée Chalara. Ils entrèrent sans problème par la petite porte dans l'enceinte du lieu et se dirigèrent vers un jet affrété pour l'occasion. Très bel avion. Il fallait sûrement beaucoup d'argent pour avoir ce modèle. Il s'empressa de rejoindre la jeune femme qui ne l'attendait pas et en ni une ni deux ils étaient à bord. L'avion décolla, non sans que le gold Saint n'est un sursaut de peur. Il n'aimait pas vraiment l'avion.

L'avion était tout aussi beau à l'intérieur. Les sièges en cuir, le sol en un tissu marron clair inconnu mais sûrement pas donné. Une armée d’hôtesses et de stewards étaient là pour répondre aux moindres demandes qu'on pouvait leur faire. Le chevalier d'or était impressionné. Il regardait la piste devenir de plus en plus petite alors que les cosmos inquiétants étaient dans l'aéroport mais il était trop tard pour eux. Le temps qu'ils sachent où ils étaient passés, ils seraient déjà trop loin.

Le ciel était d'un bleu magnifique alors que l'avion était à son altitude et vitesse de croisière. On pouvait remarque les différents nuages s'entre lacer dans un balais orageux.

Alors que les compagnons de voyage se dirigeaient vers Athènes. Dealor se déplaça dans un siège faisant face à la jeune femme. Il la regarda d'un regard profond. Puis d'un sourire commença à parler.

« Je ne vous ai pas posé de questions depuis le début du voyage. Mais qui êtes-vous? Pourquoi venir me chercher ? Quel est votre rapport au sanctuaire ? »

Il prit un air grave attendant la réponse de la jeune femme tout en sirotant le champagne qui était servit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Jeu 26 Nov - 17:20

Le froid n'était plus qu'un lointain souvenir. Toute sa vie, elle l'avait passé au soleil, imaginez donc le changement brutal de température. Vivement qu'elle puisse poser son petit pied sur le sable chaud, une bonne journée à siroter du vin ... le pied ! L'ambiance dans l'habitacle était au luxe et au calme. Les hôtesses prenaient le temps d'écouter les moindres souhaits du duo rescapés des terres gelées. Un joli plaid trôner sur les genoux de la jeune femme qui avait prit le temps d'ôter cette combinaison de ski trop lourde pour retrouver ses apparats habituelles : une jupe plissée de lin piquée de fil dorés et un bandeau à sein torsadé noyé au dessus d'un pectoral de perles noire et d'éclats de lapis lazuli. De petites sandales montantes de cuir claires avaient pris la place des moon-boots duveteuses totalement détrempées. Vivement le soleil ... Dealor pouvait voir sa peau hâlée légèrement cuivrée et ses cheveux d'ébènes qui lui tombaient sur les épaules. D'ailleurs, il vint se placer devant elle, une coupe de champagne à la main. Son regard sérieux, presque sévère, il lui posa une question attendue par la messagère, cette dernière s'avança légèrement vers lui, ne laissant que quelques centimètres entre leurs visages.

-" Alors on monte sur la moto d'une inconnue ... puis seulement ensuite on se demande qui elle peut bien être ? "

Petit rire enjôleur, puis une sourire sur le même ton. S'enfonçant de nouveau dans le fauteuil, Bastet regarda par le hublot pour perdre de nouveau son regard dans les nuages vaporeux. Quel rapport avait-elle avec le sanctuaire ... c'était peut-être le temps d'une histoire.

-" Je suis une très vieille amie de votre Déesse, chevalier. Mon essence vogue depuis l'Egypte antique. Je suis l'une de messagère du dieu voyageur, Hermès et j'ai été aux cotés d'Athéna depuis la nuit des civilisations."

Son regard ambré se fixa soudainement dans celui du Gémini. Il fallait vraiment être au courant de la guerre des dieux pour croire les paroles de cette jeune femme. Elle ... une essence millénaire ? Mais elle n'avait pas une seule ride ? Ce corps était le nouveau réceptacle de l'âme de la divine Bastet.

-" Nous nous sommes connu de nombreux corps d'emprunts, Athéna est moi. Je suis sa conseillère lorsqu'elle n'a plus personne vers qui se tourner. En son absence, j'ai donc décidé de lui venir en aide et ainsi, de venir à votre rencontre pour vous permettre de rentrer rapidement sur votre Terre Sacrée."

Assez d'explications, il avait assez d'informations pour nourrir ses doutes. Bastet laissa le silence de nouveau planer, un peu de temps pour réfléchir. Même si le soleil les suivait depuis leur décollage, il n'était jamais plus beau que lorsqu'il illuminait le marbre du temple d'Esna. Le mal du pays ... quel plaie ! Bientôt elle pourrait faire son rapport à Isis, tout en ronronnant sur ses genoux maternelles. Encore qu'elle allait peut-être profiter de son arrivée au sanctuaire pour rencontrer le Grand pope ... oui c'était surement une bonne idée. La situation était amusante, scrutant le regard du chevalier, elle attendait ses paroles comme l'abeille attend le nectar d'une fleur.
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Ven 27 Nov - 2:08

Les visages n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, ce qui fit légèrement rougir le chevalier. Il avait le temps de plonger dans les yeux chocolats de la jeune femme en face de lui. Il était comme absorbé. Il reprit ses esprit quand il entendit la voix de son duo, même s'il ne prétait que peu d'attention, toujours plongé dans ce regard, passant de temps en temps ses yeux au niveau de sa compagne de voyage.

Elle lui fit un pseudo-morale sur le fait qu’il posait la question bien tardivement alors qu'ils étaient dans l'avion. Il pensa aussi qu'il aurait du poser la question bien plus tôt. Heureusement qu'elle ne violait pas les hommes, ou bien qu'elle n'était pas une kidnappeuse. Même si c'est un Gold d'Athéna, ce n'est pas moins un homme. Surtout que la jeune femme faisait un petit rire enjôleur qui n'était pas pour lui déplaire. Il répondit bêtement par un sourire niai. Même son côté maléfique qui lui parlait au même moment, lui disait que c'était un pur imbécile. Un léger mal de crâne revint, lui foudroyant le crâne. Une crispation se vit sur le visage du jeune homme. Il essayait de contenir le cosmos maléfique qui grandissait en lui. Encore une fois sa malédiction le suivait partout, et les effusions de sang quelques heures au par avant n'avaient pas aidé.

Il écouta attentivement « l'amie d'Athéna » se présenter à lui alors que les crispations devenaient plus visibles. Il essayait de se concentrer comme il le pouvait sur son être pour le retenir. Il ne fallait pas qu'il surgisse là, en plein vole, ou s'en était fini de lui, et surtout de cette magnifique créature adossée au siège devant lui. Même si certaines choses l'étonnait, comme l'absence de rides, aucune voix rauque du à l'age et une agilité à toute épreuve. De toute façon il avait vue des choses bien plsu étranges, et pour le commun des mortels, lui même était un de ces « choses ».

Il fallait qu'il bouge, qu'il ne stationne pas au même endroit où l'autre allait revenir une nouvelle fois à la charge, les crispations faciales laissèrent place à un nouveau sourire chaleureux. Un masque que Dealor avait apprit à maîtriser pour ne pas faire paraître le mal qui l'habitait. Son parasite. Cette présence qui essayait sans cesse de prendre le contrôle du Saint revint une nouvelle fois. Dealor explosa en serrant trop fort la coupe de champagne. Le breuvage tachait le sol et coulait le long de la main dont on pouvait apercevoir les veines qui ressortaient sous l'impulsion d'énergie dans le membre.

Des gouttes de sang succédèrent au champagne. Des morceaux de verre étaient plantés dans se peau. Il se leva avec précipitation. Il alla le pas rapide vers la cabine de toilettes. Il ne fallait pas que Chalara voit ce spectacle affligeant. Il s'enferma mais dans la violence la porte gardait un entrebâillement qu'il n’eut pas remarqué  et commença à retirer les morceaux de verre plantés. Alors qu'il regarda dans la glace en face de lui il vit le visage de son pire ennemi, lui même. Ils se fixèrent tout les deux pendant que la main qui s'efforçait d’enlever les éclats de verre se mit à les renfoncer et les faire bouger dans les différentes blessures. Le visage qui était reflété par le miroir avait un gigantesque sourire sadique et plein de haine.

Quelques secondes plus tard. Le chevalier des Gémeaux se concentra, oubliant son cosmos pour qu'il n’apparaisse pas et ne se mette pas à brûler. L'hallucination qu'il venait d'avoir s'estompa alors qu'il enleva les derniers morceaux de sa main droite. Il se mit ensuite à faire un bandage de fortune, alors que des gouttes de sueur perlaient sur son visage.

Il revint à sa place. Frais et beau comme un gardon. Il fit ses excuses à Chalara pour ce qui venait de se passer. Et regarda par le hublot. On pouvait voir Athènes et le Sanctuaire d'Athéna qui baignait des les nuages et différents moutons blancs qui venaient s’agglutiner autour. Ils étaient de retour à la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Jeu 3 Déc - 14:46

La conversation se passait plutôt bien à présent, les propos de la Messagère étaient pris au mot et le contenu semblait être apprécier du chevalier. Non, elle n'était pas une dangereuse psychotique qui venait de le kidnapper depuis la toundra pour l'amener de force chez lui. En parlant de cas psychiatrique, le gémeau commença à vriller dans ses émotions, faisant tomber un masque de faux semblants de bien paraître. Bastet le regardait dans trop lui faire peser son regard observateur. Il se maîtrisait ... la malédiction des gémeaux n'était donc pas une théorie, un mythe. Elle avait la preuve devant elle : Dealor était une personne esquisse et protectrice qui cachait une personnalité double ... peut être violente d'ailleurs. Les souvenirs de la nuit dans leur abris de fortune fit surface. Oui il avait hurlait de rage et de douleur à la lune, tel un loup solitaire sur le point de mourir.

La coupe éclate sous la pression du poing du gémeau qui partit rapidement pour cacher le sang de sa plaie. Les perles sanguines avaient déjà commencé à perler sur le sol, les hôtesses commencèrent à paniquer. Bastet leur fit signe de rester calme, qu'elle se chargeait du passager aux cheveux bleutés. D'un pas silencieux, elle entrevit la scène dans les toilettes. Il était en pleine crise alors qu'il s'ôtait les éclats de verre de sa main sanguinolente. Pauvre mortel ...

Retrouvant la place qu'elle avait laissé vide un instant, le gémeau revint tout sourire vers elle. Une trousse de secours était posée sur les genoux de la jeune femme qui l'attendait avec un sourire rassurant. Attentive, Bastet fit signe au jeune homme de reprendre sa place qui avait été nettoyée en un temps record. Ouvrant la boite, elle prit la main hasardeusement bandée entre les siennes pour en détacher les tissus.

-" Laissez moi vous soigner... j'ai été formé à cela par votre Déesse. Saviez-vous qu'elle était une grande guérisseuse ?"

Contant les faits divins de la déité protectrice de Sanctuaire et D'Athènes, la chatte désinfecta la plaie avec précaution pour faire quelques points de sutures avec une habilité et une dextérité étonnante. Son visage demeurait calme et concentré alors qu'elle parlait sans même se perdre dans ses explications. La beauté de la femme dans toute sa splendeur, capable de faire de multiples choses sans omettre le moindre détail.

-" Dealor... si vous le souhaitez, je pourrais vous aider ... enfin je parle de votre petit problème... d'humeur. Si vous me permettez d'en parler, bien évidement je ne voudrais pas m'immiscer dans votre vie privée."

Capable de grande prouesse, l'incarnation de la déesse Chatte égyptienne avait de multiples talents et celui de la maîtrise des hormones et phéromones en était un. Peut-être serait-elle capable de calmer les pulsions de Dealor s'il advenait que lui-même ne pouvait plus se contenir. Elle lui offrirait une solution de repli, un havre de paix où il pourrait retrouver le contrôle de ses actions.

Le silence tomba de nouveau quelques instants alors que l'avion se posait sur le tarmac d'un petit aérodrome d'Athènes. Le sanctuaire était visible en surplomb, enfin la face visible pour les mortels. Il le leur faudrait que quelques instants pour arriver face aux premiers escaliers. Une voiture berline noire les attendait déjà en bas de la passerelle d'embarquement. Le sanctuaire allait retrouver son gémeau très prochainement. Malgré tout, Chalara était curieuse de la réponse du jeune homme ... prendrait-il son offre au sérieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Saga
Dealer pour Schizophrènes
Dealer pour Schizophrènes
avatar


Messages : 777
Date d'inscription : 09/11/2015
Age : 22
Localisation : Dans le restau "Aux Gemini"

Fiche de personnage
Niveau:
6/10  (6/10)
Expérience:
11/50  (11/50)
Faction: Saint

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Dim 6 Déc - 3:11

Dealor vit alors la jeune femme devant lui, lui proposer des soins pour sa main. Il rougit, en effet c 'était la première fois que quelqu'un lui proposait son aide. Il réfléchit. Il restait méfiant car pas habitué à recevoir de l'aide, puis se laissa faire. Il eu enlevé son bandage de fortune taché de sang. Pendant qu'elle lui appliquait des soins. Il était complètement subjugué par la beauté de Chalara. Il grimaça sous les points de suture. M^me si c'était un homme fière, la douleur était tout de même très intense.

Il admirait cette messagère, comme on peut admirer un lingot d'or brillant à la lumière. Quelle splendeur pensait-il alors qu'il se disait qu'il n'était rien avec sa fichue malédiction. Alors qu'il pensait à sa malédiction, la chatte lui proposa son aide pour se contrôler. Comment savait-elle ? Quand avait-elle découvert son secret ? Il était complètement surprit alors que les cosmos flottaient dans l'habitacle. Le cosmo de ce dernier était remplit de fluctuations diverses depuis cette proposition.

« Merci pour les soins. Mais désolé je ne peux accepter de l'aide. Et vous ne pouvez m'aider. C'est impossible. Cette malédiction vient directement de ma constellation protectrice. »

Un blanc se fit sentir. Le chevalier d'or des gémeaux savait que son mal était incurable et le mènerait à faire des choses que tous les autres gémeaux ont fait. Ce n'était qu'une question de temps. C'était d'ailleurs assez triste. Il ne pourrait jamais avoir une vie tranquille comme beaucoup d'autres humains, il fallait se résoudre à cela. Il soupira.

Il se leva et commença à préparer ses affaires avant que l'avion n’entame sa descente. Il Prit sa Box qui contenait son armure nouvellement acquise. Il remuât les affaires dans les compartiments pour remettre un petit foulard gris autour de son coup et son veston noir sur sa chemise tachée de son sang qu'il tentait de cacher. Il s'installa à sa place, mit sa ceinture. L'avion entama sa descente et se posa sans encombre sur la piste. La terre se rapprochait enfin et ça rendait le Saint de plus en plus content de quitter ce qu'il considérait comme un cercueil volant.

Il détacha sa ceinture et comme un vrai gentleman proposa à Chalara de porter ses affaires. Il descendit de l'avion. Respirant l'air Grecque. L'air méditerranéen. On pouvait sentir les essences de la mer, le bruit des mouettes toujours aussi insupportables et de la ville. Il s'installa dans la berline.



=> Suite Sanctuaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1512
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   Dim 10 Jan - 0:07

Dealor18 xp

distribué.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un long chemin pour retourner chez soit ! [PV Bastet] Fini
» Un bien long chemin...
» présentation Nuage d'orage tout fini !!! J'attend le temp qu'il faudrat pour qu'elle soit validé
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Chauvigny(86) les 4 et 5 octobre, 1500 pts solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Royaumes du Nord :: Village de Néophrem :: • L'arène de Heimdall-