Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akuma Kenta
Chevalier du Cancer, Tumeurs ! ♥
Chevalier du Cancer, Tumeurs ! ♥
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 18/10/2016

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
25/50  (25/50)
Faction:

MessageSujet: Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]   Mer 15 Mar - 2:58


Soleil dans le ciel, une légère brise sur mon visage, myth cloth sur le dos, et Rodorio à à peine 2 kilomètres, c'est comme ça que mon voyage en Europe finissait et que mon retour à mon temple allait être fait. Un clope dans le bec, j'avançais nonchalamment en direction du village, me demandant si les travaux pour le remettre en état avaient bien progressé. Je m'étais mis à fumer récemment, après tout, vu la tournure que prend le monde et qu'on pouvait mourir demain comme dans 1 heure, c'est pas ça qui allait me tuer, et puis bon, j'éviterais quand même de le faire au Sanctuaire, déjà que l'ancien pope en avait tellement sur lui que j'ai cru qu'il deviendrait fumer à son tour. C'était quelque chose celui là, toujours une bouteille dans la main et sont paquet de cigarette à porter de l'autre.

Alors que la lumière de l'énorme boule de feu céleste frappait mes paupières comme si la police faisait une décente en cité, je me suis dis que je pouvais aussi bien profiter de ce beau ciel bleu et de cet air frais. Par les temps qui court, savoir apprécier ce genre de petite chose était de grande importance, puis ça fait jamais de mal de prendre des couleurs, même si il fait un peu froid je dois l'avouer. Je posa alors ma Pandora Box à ma droite, plia les genoux et posa mon royale fessiers sur la grande étendue couleur émeraude, encore humide de la veille, situé à peine 10 mètres plus loin a coté de la route. Je savais que j'aurais du amener de quoi pique-niquer ! Une petite orbe azur planait au dessus de ma tête, les oiseaux chantaient, le vent passait dans les feuilles proposant une douce mélodie à mes oreilles. Ça me rappel le bon temps, bien avant que les Némésis arrive dans ce monde et que tout parte en vrille. L'ordre de la chevalerie en à baver et les effectifs restent au plus bas. Le Sanctuaire n'est pas près à encaisser une autre attaque, on est complétement sur les rotules, et ça, ça m’énerve.

Bon, il est temps de part...

Un bruit intercepta mes oreilles entre deux sifflements de volatile, un bruit pas très fréquent. Est-ce que ce serait... Un cheval ? Mais qui utilise encore des chevaux de nos jours ? Cela venait du sentier par lequel j'allais rentrer, et la seul destination de celui ci c'est Rodorio, à coter du Sanctuaire. Un habitant qui rentre ? Ou un invité mystère ? Allons voir ça de plus prêt. Je repris ma Box et j'enclancha le pas pour arriver sur le chemin avant que le quadrupède passe. Je me mis au milieu de la route, pourquoi ? Pour voir qui c'était, au moins il allait devoir s'arrêter avec un gland sur le chemin, plus facile de voir qui c'est comme ça, vous suivez ? Mais oui, c'est inconscient, parce que si c'est un de ses fameux Némésis, je risque de finir en mode crêpe Bretonne, avec ça, adieu le mal de dos au moins. Ah ? Ce n'est pas " il " , mais " elle ". Un destrier blanc, portant une jeune femme dont la chevelure était de même couleur alors même que le soleil surfait dessus la rendant plus éclatante... Je parle bien de la chevelure. Par contre la lance dans la main c'est amical ou non ? J’hésite un peu. Mais maintenant que j'y pense, une connaissance m'avait parler de quelqu'un qui montais un cheval immaculé, qui avait la même couleur de cheveux et une lance, sauf que si je me trompe pas elle était noir dans ses dires. Admettons qu'il était daltonien, cela voudrais dire...

Alors que le poney arriva devant moi, la conclusion ce fit rapidement.

Hilda-sama... ?

Si je ne me trompais pas, c'était bien elle, Hilda de Polaris, grande prêtresse d'Odin et chef des 7 guerriers divin d'Asgard. Elle aurait donc survécu à l'invasion de la déité noir ? Ou non... On dit que les Némésis nous ressemble, qui me dit qu'Hilda n'est pas morte et qu'elle n'est que son reflet noir ? Valait mieux rester prudent si je ne voulais pas finir en surimis.

Alors vous êtes en vie... Que venez vous faire au Sanctuaire ?


Allais-je devenir une spécialité bretonne, ou avoir affaire à la vraie représentante du dieu Nordique ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]   Jeu 16 Mar - 19:04

Une douce brise soulevait doucement sa chevelure immaculée dont son cou tiède était recouvert de quelques perles de sueurs glacées. Ses iris d'argent scrutèrent méticuleusement l'objet divin que que chère déesse, Freiya, lui avait offert, au creux de son long et délicat annulaire régnait un anneau d'or sertis de rubis minuscules mais parfaitement taillés. Advaranaut n'était pas Nimbelungen et devoir de nouveau porter un anneau maudit ne plaisait pas à la grande inquisitrice Valkyre.
Cependant elle osa extraire un léger soupire d'aise, elle pouvait ainsi rester elle-même, sa personnalité n'étant pas changée ni changeante, son physique non plus, il était égale s'asseyant face à sa propre frayeur, sur les soieries propres de son lit de voyage, elle relâcha l'attention depuis son anneau et se laissa tomber totalement sur son matelas moelleux en accusant le repos de ses émotions, intenses et extrême, le temps du voyage Vers l'Europe et plus précisément, la Grèce.

Asgard avait changé, Les guerriers divins avaient changés, elle aussi avait changé, son allégeance envers Odin n'était plus qu'un souvenir imparfait d'une longue série d'humiliations. Ses prières jamais écoutées, sa vocation, elle s'était pourtant complaise à exercer sa droiture et ses services auprès du dieu du Nord, mais le résultat au cours de ce dernier mois en fut des plus désastreux catastrophique!
Fermant les yeux sur son lit, écoutant son navire frôler les longues vagues de l'Océan, Hilda ne pensait plus à rien d'autre qu'à son repos et sa destination, le sanctuaire.
Prisonnière des Némésis, elle dut accepter l'offrande de la divine Freiya qui fut la seule jusqu'à maintenant à n'avoir jamais tenté de la contacté. La sauvant même de ce fait, en lui offrant Andvarnaut qu'elle put utiliser, comme objet de convoitise, auprès de ses ennemis qui se tuèrent pour l'obtention de l'anneau unique.

Distraitement, son index caressait l'objet tant convoité, n'était-ce point dangereux de porter cet anneau à son doigt et d'ainsi le montrer aux yeux de tous?
Si. Bien sur que si, mais la voix de Freiya ne devait pas faire place au doute ni à l'hésitation, Hilda devait porter son anneau et le montrer afin qu'elle même, prêtresse des Valkyrs, puissent enfin jouir de son rang précieux de porte-parole.

Après quelques heures où le bruit de l'eau apaisait l'esprit de la dame, le navire fit raisonner trois coups de soufflets qui fit trembler le navire tout entier. Chaque passagers fut ainsi conviés à descendre. Parmi eux, des martyrs, guerriers et guerrières d'Asgards mutilés, blessés où encore traumatisés par les affres de la guerres saintes opposant les Saints... Les Némésis à Asgard et cette fois, Athéna n'avait pas été là pour les aider. Ni elle, ni Odin et Hilda pensait déjà le pire, à savoir que le sanctuaire avait déjà été prit par ces ennemis tant redoutés.

Sa milice de bras cassés n’excédait pas le petit nombre de cinquante têtes, dès qu'ils arrivaient sur les rives du grand port d'Athénes, on les pris en charge et le navire partit.
Hilda sortit son cheval de la passerelle, jument immaculée, teintée en parures d'or et runée, dessins représentant la puissance divine de Freiya, en lettrine Nordiques dorées. Bouclier à droite, lourds mais dit imbrisable, javelot du même matériel en main, la dame fit avancer au pas son destrier en guerre en laissant ses yeux observer au loin, le sanctuaire d'Athéna: Dévasté.
Elle ne put contenir une légère grimace, se sentant comme prise au piège entre deux étaux Némésis, espérant qu'il ne s'agisse qu'une guerre interne et non point irrécurable, elle fit prendre le petit trot à sa monture, léger et dansant, sur la route du Sanctuaire, laissant sa milice d'armes et de guerriers farouches derrière elle, au port.

La fraîcheur du matin avait fait place à un midi caniculaire, cependant la jument ne semblait pas souffrir de la différence de température contrairement à dame Hilda, dont le souffle rapide sur sa jument galopante à l'arrivé de Rodorio, semblait écourté son endurance.
Au bout de plusieurs virages s'en-suivait enfin l'entrée de la ville qui se fit aussi rapide qu'efficace, le peu de personnes encore présentes étaient encore visiblement trop occupées à retirer barbelés et extraire cadavres sous les temples en refonte plutôt que de voir la dame débouler d'un lieu à un autre d'un quartier de la ville.
De justesse la tornade évita une jeune fille avec une rose dans sa main, leurs yeux se rencontrèrent, la dame poursuivait, continuant inlassablement d'éperonner sa monture, la jeune fille, elle, yeux grands ouverts et écarquillés, bouche ouverte, laissait un sourire, admirable s'éterniser sur son visage: L'espoir.

L'animal allongeait donc ses foulées jusqu'à croiser une route en béton surplombée par une pâture et de longues prairies, parfois les fougères l'empêchait de voir au loin et tandis qu'elle se redressait pour diminuer les foulées fracassante de sa jument, Hilda du toutefois avoir le réflexe d'arrêter sa jument, l'on venait d'appeler son nom.
Et à cause des hautes herbes elle ne put que stopper la jument à deux doigts de la personne en elle-même, la jument rua, piaffa, se cabra en renâclant, oreilles en arrière de façon menaçantes: n'appréciant pas qu'on l'arrête ainsi dans sa course effrénée.
Elle piaffa d'impatience, ses sabots luisant frappaient le sol de façon menaçante, même si elle était stoppée, l'encolure et le torse trempée de sueur l'animale de guerre semblait vouloir poursuivre sa course et Hilda du cette fois réprimander l'animal en lui tordant le mord dans la bouche.

La dame fronçait les sourcils, la jument finit par hennir en se calmant, restant à sa place, renâclant comme si elle venait d'être froissée par le comportement de sa maîtresse: depuis quand on s'arrêtait devant un péon? Un péon masculin qui plus est. La jument toujours oreilles en arrière, menaçante, se fit de pierre et de silence.
Hilda suait et respirait fortement, sa poitrine palpitait si fortement qu'elle eut du mal à comprendre les mots que l'inconnu lui donna, pourtant il avait bien mentionné son nom. Bouche à moitié ouverte pour mieux respirer, elle se permis de soupirer et de déglitur, sa bouche asséchée par la rudesse du climat, puis de porter un peu plus d'attention vers cet inconnu.

Un civile apparemment mais doté d'une grosse box derrière lui, box du meme matériel que ne l'était son bouclier et sa lance, ainsi donc elle était en présence d'un saint d'or d'Athéna, un vrai. Elle fut rassurée du constat qu'elle avait fait, les saints dorée d'Athéna Némésis étant en Asgard afin de conquérir son territoire, ces derniers ne pouvait donc pas être pour le moment au sanctuaire. Et puis la déesse norie était déjà sur deux lieux en même temps, donc comment pourrait-elle envoyer ses milices au sanctuaire de sa rivale blanche?

Hilda passa brièvement un avant-bras sur son front pour chasser sa sueur, se redressant avant de targuer la personne devant elle d'un sourire léger et conviviale.
" - Excusez-moi chevalier d'or, ma jument et moi nous devons très rapidement quérir Athéna! Mon pays vient d'être conquit par un ennemi redoutable, Asgard est tombé."

Ajoutait-elle en effaçant soudainement son sourire, les traits de son visages devenant plus secs et pincés par une douleur facilement connaissable, femme aux yeux expressifs, Hilda montrait clairement l'urgence de la situation.
" - Je venais l'en informer, il ne faut plus aller en Asgard. Je... "

Ses épaules s'affaissaient tandis qu'elle lança un regard peiné et alarmiste vers le chevalier d'or devant elle.
" - Ce sont les chevalier d'or d'Athéna Némésis et Athéna Némésis elle-même qui ont envahit Asgard, ils ont prit également le sanctuaire de Poséidon. Si je ne me trompe, si tous les chevaliers d'or Némésis sont en prise au Nord, je n'ai alors rien à craindre de vous."

Ajoutait-elle en observant attentivement l'éclat malicieux dans les iris de son interlocuteur, se redressant, elle libéra une main de ses renes tendues, ce qui eut pour effet de libérer la jument de son emprise. Cette dernière s'en redit rapidement compte et en profita pour ouvrir sa mâchoire et tenter de mordre l'inconnu devant elle.
De son côté, Hilda leva sa main droite, celle où résidait Andvarnaut au creux de son avant dernière phalange. La jument se recentra mais s'apprêta à nouveau à mordre où se cabrer dans le cas où l'homme avancerait de trop prêt.
" - Que serait une véritable Hilda sans son anneau? Nimbelungen détruit, ma seule récompense pour avoir vu tous mes guerriers et amis tomber au combat contre contre vous, fut de recevoir en gage un autre anneau, Andvarnaut, par la main de Freiya."

Ceci dit, elle cacha de nouveau sa main sous la crinière épaisse de sa jument, reprennant le rennes de son destrier.
" - Et que s'est-il passé chez vous? J'ai cru voir quelques ruines et barbelés au port à mon arrivée."

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Kenta
Chevalier du Cancer, Tumeurs ! ♥
Chevalier du Cancer, Tumeurs ! ♥
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 18/10/2016

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
25/50  (25/50)
Faction:

MessageSujet: Re: Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]   Mar 21 Mar - 1:55

Asgard n'a pas seulement été attaqué, il à complétement été conquis. Je m'y attendais mais ça reste troublant, ça a du devenir une véritable zone de guerre si la prêtresse d'Odin vient demander de l'aide à ma déesse, après tout, je pense qu'elle à encore de la rancune envers les Saints après les évènements précèdent. D'autant plus que c'est des chevaliers d'Athéna Némésis qui lui ont enlevé ses terres, pas facile à avaler tout ça. Mais je ne sais toujours pas si il s'agit de la vraie Hilda ou non. Puis c'est pas comme si je pouvais lui poser des questions pour le découvrir, j'ai rien à demander à ce propos, gaaaagagagah comment je suis censé procéder moi ? Pendant que mon cerveau se torturais avec cette situation, mon visage lui resta de marbre malgré la peine pour le nord, mais toujours un regard plein de méfiance à son égard. Je posa ma box à terre quelques instant, en essayant de lire à travers le regard de la dame Polaris, on ne peut peut-être pas les reconnaitre, mais si c'était une Némésis, il pourrait y avoir plus de haine dans son regard que dans celui d'une prêtresse de la paix. Ou si il faut elle sera juste énèrvé après ce qui est arrivé à son peuple. Akuma utilise Gros Yeux ! Akuma foire !

- Que serait une véritable Hilda sans son anneau? Nimbelungen détruit, ma seule récompense pour avoir vu tous mes guerriers et amis tomber au combat contre contre vous, fut de recevoir en gage un autre anneau, Andvarnaut, par la main de Freiya.

Un anneau ? Freiya ? C'est quoi ses histoires ? Elle dégagea sa main se situant précédemment sur son cheval, et là, une bague. Mais...Qu'est-ce que...


Cette anneau... c'est comme si il m’appelait. Il voulait que je le prenne, que je le possède. Je ne contrôlais plus mon bras, il se tendait lentement mais surement vers l'objet scintillant, j'entendais même plus Hilda parler. Vous savez, c'est comme si vous écoutiez quelqu'un parler en étant sous l'eau, c'était plus ou moins le même effet. Il me faut cet objet, IL ME LE FAU-

* Chomps *

Chomps ? Comment ça chomps ? La mains délicate de la jeune représentante se remis à ça place précédente. Mes esprits étaient revenus, mais une sensation étrange se faisait sentir sur ma main droite. Je regardais mon membre, je regardais le cheval, je regardais mon membre, puis à nouveau le cheval : Sang + mâchoire de cheval =... MAIS C'EST QU'IL M'A MORDU LE STEAK !! Mon regard foudroya se qui risquait de devenir prochainement des lasagnes Findus. C'est ce jour la que j'aurais aimé être maître des illusions, pour lui montrer la boucherie chevaline la plus flippante de toute ça vie de canasson ! Bon cela aura eu au moins l'effet de me remettre les idées en place. Cet anneau est dangereux, très dangereux. Elle les collectionnes c'est ça ? Après Nibelunguen, on à... un autre ? Je connais même pas son nom mais il doit sonner malédiction ! L'avantage, c'est que j'étais sur que c'était la vraie Polaris, et que si elle veux garder son poney elle devrait le tenir à l'oeil !

Pendant que je retirais la mains de la mâchoire de mon futur plat de résistance, Hilda m’interrogeât sur le Sanctuaire. Il n'est pas accueillant comme ça avec des barbelés, des ruines et tout ? Nan ? Ouais enfaite non. Je déchira un bout de la manche de mon t-shirt, histoire de faire un bandage à la main tout en prononçant un long soupir.

- Il y à quelque temps, Arès, dieu de la guerre, à assiégé le Sanctuaire et en avait fait sa forteresse. Il à massacré des innocents et des chevaliers comme si de rien était et à détruit la moitié du paysage...

La colère déforma légèrement mon visage et mon poing se serra comme si la tête de la divinité se trouvait au creux de celle ci. En réfléchissant un peu, on avait bien besoin d'aide ici aussi, on pourrait éventuellement pouvoir trouver un accord avec Asgard, enfin, ce qu'il en reste, pour s'apporter une aide mutuelle. Je repris ma Box sur le dos, et regarda la jeune femme.

- Bien, il ne faut pas trainer si vous vouloir voir Athéna. Je vais vous accompagner.

Et vu que visiblement on avait pas le temps, j'ai du courir à coté du cheval, ce qui faisait un très bon exercice pour les jambes. On passa quelques minutes après les portes du village en ruines, avec autant de blessés que de débris. Chez nous aussi la guerre est passé, et elle va revenir très vite...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hilda
Fondatrice/mamie-Nova
Fondatrice/mamie-Nova
avatar


Messages : 1513
Date d'inscription : 22/09/2015
Age : 26
Localisation : nowhere but home

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Marinas

MessageSujet: Re: Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]   Mar 28 Mar - 12:59

Il déchira la manche de tissu pour le poser sur sa main ensanglantée, le visage de la Valkyrie se targua d'une expression étonnée, sa jument n'y avait pas été de main morte, en même temps, Freya l'avait prévenu des pouvoirs de convoitises irrésistible de cet anneau. Les iris d'argent de la belle glissèrent sur son destrier de guerre en se mordant la lèvre inférieure, visiblement mal à l'aise. Ce n'était pas une jument qu'elle avait mais un pittbull en vrai, l'animal piétinait sur place, naseaux frémissantes et oreilles dégagées, menaçantes de façon à prévenir l'inconnu qu'elle n'hésiterait pas à le mordre une seconde fois si nécessaire.
Un poney de garde le machin, de garde contre les sexes masculins où contre les assaillants qui s'avançaient trop prêt? Hilda souffla un soupir si long qu'il en ébranla son âme, qu'est-ce que le destin avait prévu de lui fiche entre les pattes cette fois?

Elle observait le bandage fait à l'arrache, avec un léger sourire mi figue mi raison ornant son visage, si son Rottweiller n'était pas aussi caractériel, elle aurait pu l'aider à se soigner, l'étoile de Polaris avait ce dont de soin spécifique cependant ses idées furent  arrachés rapidement par l’intervention de barbelés et de violences dans le discours du chevalier d'or.
Massacrer des innocents et transformer le sanctuaire en forteresse? Elle connaissait cela pour l'avoir vécus et pencha sa tête vers le crin immaculé de sa monture, honteuse d'avoir posé la question qui semblait évidente pour le Cancer doré.
" - Toutes mes excuses pour votre sanctuaires et vos frère d'armes, Akuma."

S'enquit-elle d'ajouter en frôlant sa poitrine d'une main leste, sans l'anneau, elle compatissait la colère et ressentait la peine qui s'était immiscé au cours de la conversation, il était inutile de soulever le fait que les deux camps avaient été en proie à une attaque monstrueuse d'une violence rare. Le résultat était néanmoins là, entre les ruines, les débris de pierres, les traces de sang séchés par le soleil et les quelques traces de neiges encore présents sur Rodorio.
De la neige en Grèce en novembre? A son souvenir, ce pays était pourtant en proie à un soleil omniprésent du fait de ses saisons douces et sèches climat Méditerranéen oblige, alors pourquoi la neige? ses sourcils se fronçaient, agrémentant un visage expressif agacé alors que sa jument se mit à trotter tranquillement en direction du sanctuaire, suivit par Akuma qui se hâtait de courir à ses cotés.

Y avait-il un lien entre le sanctuaire d'Athéna enneigé et la prise d'Asgard par les Némésis dans la même période? Futile coïncidence et pourtant les faits étaient là et ne pouvaient pas être ignorés, même maux mais pas le même ennemi, est-ce que les Berzerkers ont tissés un lien avec les Némésis? Après tous ils semblaient nourrir le même goût pour le chaos et la destruction, seulement, l'un prône la gloire et l'honneur quant à l'autre le nihilisme, un dieu de la guerre n'aurait jamais accepté d'alliance avec un adversaire aussi...
" -  AKUMA AKUMA!"
" - HoOoOoOh!"

Alors que les deux personnages étaient en train de savourer leur petite course du dimanche matin, surgit une gamine à peine haute comme trois pommes, âgée de six où sept ans, elle courait à en perdre haleine vers le chevalier et la dame blanche qui du brusquement arrêter sa monture, quitte à lui broyer le museau dans son filet de cuir complexe.
Hilda tenait cette fois bien sa monture en main de telle sorte qu'il ne se passe rien de facheux, l'animal s'arrêtait en râlant tandis que la prêtresse de Freiya posait un regard interdit, baigné d'incompréhension sur l'enfant.
Une jeune fille en tenu d'entraînement du sanctuaire sans aucun doute, brassards de cuir, tunique crottée de sueur et de terre, coudes et genoux protégés d'une légère matelassure de cuir, seul une queue de cheval presque impeccable semblait trancher avec son look sportif.

Exténuée, elle avait le souffle court et c'était limite si après s'être arrêtée, elle ne tombait pas sur ses genoux. Reprenant son souffle comme elle le put, elle enchaînait ses paroles.
" - Yaunprobleme... pfuupfuuu... Faut venir à Rodorioc'esttrèsUrgent!!"

La bouche d'hilda se tordit de malaise, rapidement elle resserra son emprise sur ses brides, jetant sa cape rouge en arrière, elle descendit prestement de cheval.
" - C'est... Yaya, il est partit au lac... quand j'y suis retournée, il ne respirait plus!"
Qui était cette enfant? Une apprenti du chevalier d'or? Et ce Yaya? Elle parlait d'un lac, était-il en étant solide où pouvait-il se noyer à l'intérieur? Et que s'était-il passé? Il n'y avait pas de temps à perdre.
" - Ce lac, il est loin?"
" - Il est derrière le village!"

Visiblement, Hilda targua Akuma d'un regard inquisiteur, c'était le moment d'y aller, une vie est une vie, on ne peut se permettre de perdre un guerrier tant que les effectifs étaient aussi restreint.

_________________


Cédez à l'appelle de la Sirène...
bibliothèque d'Isis
L'avantage d'être marinas xD =>
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Xalith Vyk'zlade [Haute-Prêtresse] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Au Centre de la Grèce :: Le Sanctuaire des Saints :: • Le village Rodorio-