Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 L'appel à Poséidon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valérian
le poisson rouge de la cruche
le poisson rouge de la cruche
avatar


Messages : 179
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 37
Localisation : Belgique

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
47/50  (47/50)
Faction: Athéna

MessageSujet: L'appel à Poséidon.   Jeu 4 Aoû - 7:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

--------------------------------------
--------------------------------------

Yaphleen reposait sur le rocher de la prison du Cap Sounion... Je repoussais les ennemis envoyés par Arès de mon mieux mais je ne tiendrai pas éternellement. Mes roses piranhas déchiraient les chairs et le tapis de roses que j'avais élevé sur mon chemin vers ce lieu stratégique avait réussi à ralentir ou à décimer les troupes les plus faibles mais aidés par le cosmos enragé d'Arès les Berzerkers arrivaient de plus en plus nombreux. Si un seul d'entre-eux devait se révéler être un de ses généraux j'étais foutu, littéralement...et Yaphleen avec moi.

Je ne devais pas céder de terrain et ne pas permettre que sa vie soit en danger après qu'elle m'eut sauvé la vie comme elle venait de le faire.

Dans un ultime effort je fis exploser mon cosmos, appelant quiconque pouvait le percevoir à l'aide. Peu m'importait que Poséidon en personne me réponde tant que je parvenais à sauver la vie de cette gosse. Sa volonté était de fer et son âme, malgré son passé tortueux, était une des plus belles que j'ai eu l'occasion de voir.

Elle allait survivre, je le jurais sur ma vie et mon cosmos.

Brûlant mon cosmos dans un ultime assaut je lançais une ultime prière vers l'océan.

- POSEIDON !!! Sauves-la par pitié !!!

La puissance libérée fit se soulever les flots de l'océan et renversa les soldats d'Arès qui s'approchaient de trop, je priais qu'une parcelle de ma force atteigne quelqu'un capable de sauver au moins la vie de Yaphleen.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Master
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 53
Date d'inscription : 02/07/2016
Age : 5
Localisation : Partout ou vous le souhaitez

MessageSujet: Re: L'appel à Poséidon.   Ven 5 Aoû - 12:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« La musique [...] est la vapeur de l'art. Elle est à la poésie ce que la rêverie est à la pensée, ce que le fluide est au liquide, ce que l'océan des nuées est à l'océan des ondes.»
Le pardon est la plus belle fleur de la victoire.




Le long des cotes du sanctuaire, une silhouette d'homme assez étrange, doté d'une armure d'une palette de couleur non définie, baignant entre l'or et une nuance épicée d'orange s'avançait.
Il n'était pas grand ni doté de muscles comme ces combattants hagards d'Arès et son ombre semblait envisager que l'un de ses mains tenaient une arme.
Sa silhouette avançait au fur et à mesure que le soleil se couchait, son armure luisait d'un reflet d'or maléfique, l'arme de sa main gauche, fine et longue telle une tige se porta vers ses lèvres.
C'est alors qu'une douce sérénade prit d'assaut Rodorio, la côte et le sanctuaire, faisant briller toutes les scales et écailles encore vivantes dans ce lieu insalubre.
La fumée épaisse qui fuyait entre les murs de la cité d’Athènes s'étouffait et lui, l'homme mystérieux en contre-jour poursuivait sa marche et sa symphonie funeste.

L'écaille de l'ours polaire, ce qui en restait du moins se mit à briller plus que fortement, tandis que la silhouette enfin, put se manifester à quelques mètres en contre-bas d'un Valérian, épuisé.
Arrêtant lentement sa flûte avec une note douce, prolongée, il suspendit sa longue note, entouré d'un silence impeccable, sournois.
Ses paupières se soulevèrent, découvrant ses pupilles d'une couleur non définie, rêveuse et fantastique, digne du plus beau et mortel des couchés de soleil, aux lueurs roses et dorés.

« Chevalier, ceci est une guerre, tu n'as point à protéger la vie de ton ennemie, aussi faible, fut-ce Cette jeune écaille. »
Il reprit son souffle et monta paisiblement et sereinement sur les rochers, observant la scène, des dizaines de berzerkers étaient là, à ses pieds, gémissants pour la plupart, d'autres rendaient leur dernier souffle. Mais une autre cargaison arrivait.
Le Général Sorrento prenait son temps, calme, décisionnel, il mit un genou au sol sans même lancer un regard au puissant chevalier d'Or des poissons.
Yaphleen survivait. Elle n'était pas sa disciple, il ne la connaissait pas, mais il semblerait que Poséidon ne désirait pas la laisser mourir pour le moment, il passa suavement sa main sur son épaule ou résidait cette flèche, maudite flèche d'or qui entravait les mouvements et l'énergie de la disciple du général du Kraken.

Il se reflevait et observa Valérian de pied en cap
« Je suis le Général Sorrento. Je sais qu'elle survivra. Quant à toi, tu as toujours fais partit de nos ennemis, par conséquent, je ne te dois aucun salut. »

Il termina sa dernière phrase en aqcuieçant de la tête pour bien faire comprendre à la Valérian le ton de sa décision et que sa loyauté à lui était unique à Poséidon. Il ne pouvait se permettre comme Yaphleen, de lui sauver la vie.
Les Berzerkers étaient derrière eux, un énorme combattant avait déjà la bave au coin de sa bouche, prêt à en découvre.
Toujours avec sérénité et calme, Sorrento offrit son dos aux Berzerkers tandis qu'il porta sa flûte traversière aux bout de ses lèvres fines et enchanteresses, faisant raisonner, depuis le plus profond de son âme le chant de la dernière symphonie.
Ses yeux se fermèrent de délectation.

« * Dead End Symphonie* »

Devant lui une énorme vague vint s'abattre sur Yaphleen et Valérian, les emportant tous les deux aux larges, loin, très loin de cette partition et cette symphonie remarquable.
Les yeux clos tout autant que tous ces autres sens, excepté son cosmos, Sorrento acheva ses dernières notes funestes, tuant au bout de longues et tendre minutes les berzerkers avant de lui-même retourner au pilier de l'Ouest.
Fiche par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ; sur Never-Utopia


( la vague énorme vous maintient dans un cocon et cous envoie dans la destination de votre choix. Yaphleen sera transportée automatiquement en Atlantide pour guerrir. Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valérian
le poisson rouge de la cruche
le poisson rouge de la cruche
avatar


Messages : 179
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 37
Localisation : Belgique

Fiche de personnage
Niveau:
2/10  (2/10)
Expérience:
47/50  (47/50)
Faction: Athéna

MessageSujet: Re: L'appel à Poséidon.   Ven 5 Aoû - 18:30

L'eau s'engouffrait dans ma bouche et mon nez. Le courant était si fort que cela faisait un moment que j'avais perdu la notion de direction, de haut, de bas, de gauche ou de droite. Je ne voyais que la pénombre des profondeurs, seulement maintenu en vie par la résistance de mon armure et le faible cosmos que je parvenais encore à déployer autour de moi pour me protéger des récifs et autres coraux qui ne manqueraient pas de me trancher et me briser.
Le mystérieux marina qui avait aidé Yaphleen m'avait permis de m'enfuir mais il n'y avait pas mis les formes. Si je ne sortais pas de là j'allais y passer sans le moindre doute. Mon agonie dura encore quelques temps pendant lesquels je faillis perdre conscience plusieurs fois. Finalement j'ouvris les yeux. J'avais du sombrer bien malgré moi dans les bras de Morphée. Mon corps reposait sur une plage sans le moindre grain de sable fin. Partout où je posais la main je ne rencontrais que des rochers éffilés, tranchants comme des rasoirs et la moiteur qui régnait ici avait tout ce qu'il fallait pour complèter le tableau idyllique de cette destination de rêve.
Je n'en revenais pas le puissant courant m'avait poussé des cotes grecques aux lointaines plages de l'île de la Reine Morte...

Ce mec m'avait sauvé la vie mais il ne m'offrait pas un billet retour en première classe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appel à Poséidon.   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel à Poséidon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Poséidon, Dieu des Mers
» Poséidon, EX-Dieu des Océans
» Le Souffle de Poséidon : le naufrage
» Liste des dieux disponibles
» Poséidon, Seigneur des Mers et des Océans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Mers et Océans :: Piliers et prisons du Pacifique Est :: • Le Cap sounion-