Derniers sujets
» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:31

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]   Sam 18 Mar - 15:24

Le moment était surement mal choisi, alors que la nuit recouvrait la partie Européenne du globe et que seul le bruit du vent autour du juge créait un bruit d'ambiance, ce dernier pouvait voir les lumière du Rodorio et du Sanctuaire plus haut. Cela faisait plus de deux siècles qu'il n'avait pas eu une telle vue sur le lieu saint d'Athéna. Mais le juge de ses yeux aguerris pouvait voir que le sanctuaire était balafrée par la marque de la guerre et surtout du Dieu de la guerre. Il avait en effet entendu se qui s'était passé ici. L'invasion de Poséidon, puis l'annihilation de la zone par Arès en personne.

Mais les lieux ne semblaient plus habités. Le griffon en plein vole décida alors d'aller se poser au Rodorio. Il arriva sur une petite colline devant l'entrée. La même colline qu'il y avait 200 ans. La même colline où il avait combattu le chevalier des poissons Albafica. La nostalgie l'envahit et en même temps la haine face à ce saint d'or qui avait réussit à le faire retourner aux enfers. Quelle honte le juge avait subit à ce moment là.

Il décida de marcher et mit sa mission des jumeaux entre parenthèses. Parcourant le chemin il eu la sensation d'être suivit. Il ne prêta tout de même guère attention à cela. Surement des habitants encore sous le choc et cherchant de la nourriture, de l'eau ou n'importe quelle chose à faire.

La marche du juge se fit plus pressante alors qu'il arrivait devant ce qui était autre fois de majestueuses portes. Ces portes du village de Rodorio étaient encore recouverts de sang, des explosions, des traces de balles, des bâtiments s'effondrant. Une vision apocalyptique. Il entra, passant les portes, marchant au-dessus de cadavres fraichement tués. Il se baissa pour aussi voir qui cela pouvait être. Il n'eut pas de difficulté à retourner le corps, voyant un visage remplit d'une peur terrible, comme si ce soldat avait été tué d'un coup et en ayant une peur inimaginable. Cela fit frissonner le juge qui ferma les yeux du défunt prononçant quelques mots pour l'âme et continua à avancer.

Le surplis du spectre de la noblesse brillait dans la nuit alors qu'une porte céda non loin de lui. Il fut surprit, se mit en garde avant de la rabaisser et d'aller voir se qui se tramait là-bas. On entendait des gémissements. Il entra et pu voir dans un coin obscure de la pièce trois silhouette recroquevillées. L'épaisse masse noire bougeait. Le juge trouva un interrupteur et alluma la lumière. La stupeur du juge fut grande quand il vit une femme et deux enfants, tous les trois blottit de peur, la mère essayant de protéger à tout prix ses gamins.

Il alla vers eux, les regardant de sa hauteur et de sa majestueuse tenue, il se baissa ensuite scrutant la mère qui avait tourné la tête de peur, serrant toujours plus ses enfants. Il baissa alors les yeux vers les enfants. La stupeur, le dégout et le mépris avait envahit le juge qui pu voir deux corps sans vie. Les deux visages pales nuancés par du sang au niveau du front, prouvait leur mort.

La mère continuait de pleurer à chaudes larmes. Le juge de sa main froide de mort la mit sur la joue de la femme comme pour la consoler. Elle stoppa ses larmes et fixant ses yeux émeraudes dans ceux d'argents du juge, elle sentit sa vie tenir sur un fil, un fil que le juge avait connecté à sa nuque. Il ferma les yeux de la dame avec sa main gauche et en coupant le fil la dénuqua. Elle allait rejoindre ses enfants dans l'autre monde, là où la rédemption l'attendait.

Il sortit alors de la maison, non sans laisser s'échapper une longue expiration. A peine dehors un groupe de villageois étaient réunis devant lui, avec des fourches, des lampes torche, des pierres et des bâtons. Comme pour chasser le démon, l'envie de tuer se lisait dans leurs regards. Minos avait pitié de ces pauvres êtres dont les âmes criaient vengeance.

Le juge baissa la tête et se mit à parler, d'une voix douce et grave.

"Je vous plaint, avoir subi cela. Je comprend aussi votre envie de meurtre. Mais sachez que vous allez être jugé pour vos crimes. Tous sans aucune exception. Je suis Minos, de l'étoile céleste de la noblesse. Juge des Enfers de sa majesté Hadès. Et je vous condamne à la mort."


Les villageois étaient surpris par le calme étonnant et surtout par les paroles de cette personne en face d'eux. Ils se mirent alors à charger en criant à la mort de l'homme aux cheveux blancs. Mais malheureusement, aussi nombreux qu'ils étaient, ils ne firent pas le poids face à Minos qui d'un battement d'ailes lança son Gigantic Feather Flap, ce qui propulsa le groupe contre les parois des murs qui s’effondrèrent sur eux, et dans la poussière retombante, les cadavres encore chauds étaient entassés.

A nouveau Minos reprit sa route, cette fois-ci en direction du Sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden

avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 27

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
10/10  (10/10)
Faction: Athéna

MessageSujet: Re: [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]   Dim 19 Mar - 14:19

Le soleil a rendez-vous avec la lune.


feat. Minos & Eden
Cela allait faire des jours que j'étais de retour au domaine sacré. Au début, Il m'était difficile de regarder en face de moi, à cause des corps qui jonchaient le sol. j'avais creusé des tombes avec l'aide de quelque volontaire, qui avait survécu à l'assaut des berserkers. Je me rappel encore l'odeur du sang et le parfum de la mort sur mes vêtements. Comment une chose pareille avait pu se produire, la plupart des personnes mortes, étaient des amis proches, des compagnons de route. Des cadavres et des cadavres à perte de vue, certain jonchaient encore les marches qui conduisaient à chacune des douze maisons. Heureusement qu'avec l'aide des villageois et de quelques soldats, nous avons pu enterré les corps qui restaient.

Qu'était-je à présent, si je n'étais même pas capable de protéger les miens. Pouvais-je encore prétendre être un des chevaliers d'Athéna ? Je sais que la colère n'est pas la meilleure des solutions, mais la laissé m'envahir me permettait de me sentir mieux. Ares avait souillé mon foyer, avait humilié ma déesse en détruisant l'immense statue d'Athéna, que je ne pouvais apercevoir de l'endroit où je me trouvais.  Bien que certain villageois ne m'en voulait pas, je ne pouvais accepter cet échec, aujourd'hui je fais partie de l'élite de la chevalerie. C'était de l'humiliation que je ressentais en regardant la statue brisée. Je n'avais même pas osé monter les marches, depuis que j'étais arrivée. Je n'avais même pas fait un tour dans ma maison, car je savais, que ce que je voyais n'était que la partie cachée de l'iceberg.

N'étant encore qu'en bas de la première maison, je jetais un œil sur Rodorio, bien qu'on pouvait voir de la lumière, les cris de joie et les bruits sonores des instruments de musique auquel, j'avais finis par m'y habituer n'était plus. Nous avions entamé les travaux de réhabilitation du sanctuaire et ceux même la nuit. Parmi les volontaires, on avait crée une équipe: celle du jour et celle de la nuit. Ne pouvant me reposer sur mes lauriers, j'avais pris la résolution de faire partie des deux équipes.  J'avais confié la tâche à quelque volontaire, d'enlever les fils barbelés qui entouraient le sanctuaire, après tout nous n'étions pas dans une zone de guerre ni à Sparte. Le sanctuaire représentait un havre de paix et un immense fort qui assurait une certaine béatitude aux habitants de Rodorio en contre bas, mais aujourd'hui cela n'était plus pareil.  

J'avais décidé de me rendre justement au village, histoire d'enlever les mines anti personnel qui traînaient encore. Je ne voulais pas confier cette tâche au villageois c'était trop dangereux pour eux. Pour minimiser les risques, j'avais porter mon armure d'or. Lorsque j'arrivais sur place, certain villageois avait fait le gros du travail en réfectionnant quelques bâtiments. J'en profitais également pour commencer à déterrer les mines anti personnelle, que j'arrivais à localiser. Je fronçais les sourcils, un mauvais pressentiment venait de m'envahir. Certain villageois commençait à courir dans tous les sens.

-QUE SE PASSE T-IL ? Criais-je. Ils semblaient fuir quelque chose. Je pouvais entendre, certain déclarer "l'ange de la mort est apparu". Bien que je trouvais cela absurde, j'étais prêt à en découdre. Je songeais au Némésis, la menace qui planait actuellement.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Papy-alzheimer
Papy-alzheimer
avatar


Messages : 152
Date d'inscription : 26/11/2015
Age : 22
Localisation : Aux Enfers... What else ?

Fiche de personnage
Niveau:
7/10  (7/10)
Expérience:
19/50  (19/50)
Faction: Juge, spectre, Hadès

MessageSujet: Re: [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]   Mar 21 Mar - 21:31

La lune éclairait les coins assombris des quartiers sans lanterne du Rodorio et un vent transportant l'odeur de la mort s'était levé. Minos semait son jugement sur toutes les âmes qu'il rencontrait. Il n'éprouvait absolument aucun bonheur à tuer ces pauvres villageois, il le faisait machinalement, mais il devait appliquer les ordres des Dieux de misère qu'étaient Hypnos et Thanatos. Il était toujours suivit par les papillons des enfers et devait cacher ses réels intentions qu'étaient de trouver un survivant, saint d'Athéna pour espérer remonter jusqu'à la divinité et se débarrasser des jumeaux.

Il continua son chemin, passant de maison en maison, il dénuquait simplement les habitants, la seule souffrance qu'ils pouvaient éprouver était la vue du spectre qui venait mettre fin à leurs jours.

Alors qu'il terminait ses victimes, le juge pu ressentir un cosmos de saint. Malheureusement dans la position où il était, l'affrontement serait inévitable. Mais le cosmos d'or qui embaumait le secteur lui fit penser qu'il pourrait tenter de lui faire comprendre la position où était le juge. Par contre il était vrai aussi que le Griffon avait fait beaucoup de victimes.

Il cracha par terre comme pour s'enlever le goût de honte qu'avait Minos. Il inspira puis expira puissamment. Quand il faut y aller, il faut y aller, se dit-il.

Il avançait enjambent les cadavres, les mines et les barbelés souillés par le sang. La population encore en vie se précipitait dans la direction du chevalier d'Athéna. Mais une impression étrange envahit le juge. Le cosmos doré, même s'il n'était pas celui des poissons lui donnait des flash-back de son dernier affrontement il y avait de cela deux siècles face à Albafica. Période qui le hante toujours.

C'est alors que le juge reprit ses esprit lorsqu'il n'était plus qu'à une rue et d'un pas assuré traversa la rue, quand il tomba nez à nez face au saint d'or du Sagittaire. Un rictus de satisfaction quant à la présence de ce chevalier d'or. Il avait vue il y a peu Aiolos dans les enfers purger sa peine d'avoir osé défier les dieux des enfers avec les autres.

Le juge le dévisagea et prenait de haut le porteur de la gold cloth. Minos prit alors son heaume dans ses main, le retirant de sur sa tête pour le tenir au niveau de sa ceinture. Les yeux d'argent pénétrant sondèrent l'âme du Sagittaire. Comme prévu, il n'était pas de ces guerres et ne pouvait peut-être pas le reconnaitre. Alors Minos mettant sa main sur sa poitrine, hochant de manière noble sa tête le salua.

"Enfin un chevalier d'or. Je pensais être définitivement tout seul. Je me présente, Minos du Griffon de l'étoile céleste de la noblesse. Juge des Enfers de sa majest..."

Il se reprit de suite voyant le papillon d’ébène voler non loin d'eux.

"... Juge des Enfers de ses majestés Hypnos et Thanatos."

Se fourvoyer de la sorte était insupportable pour le juge et le fit grincer des dents. Mais rongeant son frein il se plia au fait de ne pas se révéler de trop et surtout savait que sa vengeance face aux jumeaux.

C'est alors qu'un gamin, surement à peine âgé de 12 ans couru vers Minos, et avec ses petites mains il frappait le surplis de toutes ses forces. Malheureusement ses forces étaient trop faibles pour même faire juste osciller le juge. Le gamin posa sa tête contre le surplis, pleurant à chaudes larmes.

Minos alors soupira et d'un air désolé envers le saint posa sa main sur la tête de l'enfant qui tentait de contenir ses pleurs. La suite se passa en à peine une seconde, la vie avait disparu dans cet enfant. Minos ne l'aurait pas tué, tout comme les villageois, mais la période de guerre interdisait aux spectres toutes forme de compassion et même si Minos haïssait agir comme un barbare, il ne pouvait faire autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eden

avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 27

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
10/10  (10/10)
Faction: Athéna

MessageSujet: Re: [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]   Mer 22 Mar - 9:37

Le soleil a rendez-vous avec la lune.


feat. Minos & Eden
Personne n'arrivait à m'expliquer ce qui pouvait bien se passer, tous étaient unanime sur la même phrase, l'ange de la mort. Tout à coup, je ressentais un cosmos et il n'avait rien de chaleureux. L'impression, qu'il me donnait, était le fait que la mort en personne, venait dans ma direction. Les cris des villageois qui se tenaient à bonne distance de moi, s'estompaient dans un cri de terreur, à croire que la mort était venue prendre les derniers survivants.

Une attaque !!! en pleine nuit, de surcroît juste après celle d'Ares, nous n'avons même pas fini d'enterrer nos morts. Je décidais d'avancer en courant dans la direction, d'où pouvait provenir les cris. Mon cœur battait si fort. Je n'avais pas peur pour ma vie, au contraire j‘avais peur pour ses villageois qui disparaissaient sous ma protection. Que dirait le grand pope ou ma déesse s'ils apprenaient cela. Par précaution, je sortais mon arc en or qui se déplia automatiquement.

Le vent s'était levé au fur et à mesure que j'avançais, mes cheveux se soulevaient donnant l'impression de planer. Lorsque je me tenais suffisamment proche pour voir ce fameux ange de la mort, je comprenais mon inquiétude. Les ailes à peu près comme les miennes, l'armure d'une couleur violette et ce regard qui faisait froid dans le dos. Un surplis !!! dis-je mentalement. Il n'y a pas de doute, il s'agissait d'un spectre d'Hadès. Que venait -il faire ici sur le territoire de la déesse Athéna. A la vue de nouveau cadavre se tenant entre moi et le spectre, ma colère ne pouvait que s'agrandir. Nous venons à peine d'enterrer certaines personnes que de nouvelle disparaissaient. J'avais qu'une seule envie lui mettre mon poing dans sa gueule, pour qui, il se prenait.

J'essayais de garder mon calme tout en le fusillant du regard. Je ne tenais pas à dissimuler mes sentiments à son égard, juste lui prévenir qu'un seul faux pas de sa part et il déclarerait une guerre dans laquelle il ajoutera un ennemi de plus sur sa liste. J'avais du mal à l'avouer, mais je voulais justement qu'il fasse ce faux pas, car je voulais réveiller ma nature bestiale. Pourquoi tant de colère, peut être que je cherchais un coupable, une personne qui me donnerait raison de me racheter auprès d'Athéna pour mon absence lors de l'attaque des Berserkers. C'est vrai que j'étais en mission à Asgard, mais cela je m'en foutais.

Même quand il ouvra la bouche pour se présenter, cela ne m'intéressait pas. Il semblait perturber par quelque chose, mais encore une fois, cela ne m'intéressait pas. J'étais comme une bête enragée, prêt à bondir. Je le reconnais que dans ce genre de situation je ne prenais plus mon temps pour réfléchir. Un juge des enfers !!! intéressant cela ne pouvait que réveiller mon désir de me lancer à corps perdu dans cette bataille.  

-Que viens faire un Juge des enfers ici ?
Dis-je en essayant de retrouver mon calme. Il fallait tout de même entamer une conversation sociale, bien que cela m'exaspérait.

Cela ne durera pas, un garçon courra vers lui, dans le but d'exprimer sa colère.

-Attend petit où tu vas ?

Je n'ai même pas eu le temps d'intervenir que le spectre annihila toute vie en lui. Le visage choqué, je regardais avec horreur le corps de l'enfant, tomber devant moi. Cette fois-ci s'en était trop. Mon cosmos d'orée était apparu, je décochais aussi vite que je pouvais, une flèche en direction de Minos du griffon. Je savais qu'il l'éviterait, mais j'étais prêt à l'accueillir avec une seconde attaque, car j'avais déjà armé une seconde flèche, remplie de mon cosmos cette fois-ci. S'il décidait de prendre la voie des airs, il ne pourrait l'esquiver.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Le Soleil a Rendez-vous avec la Lune [PV Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♫ Le soleil a rendez-vous avec la lune ♫
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» Le soleil a rendez-vous avec la lune
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Aileen a rendez-vous avec la lune, Mais la lune n'est pas là et Aileen attend.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Au Centre de la Grèce :: Le Sanctuaire des Saints :: • Le village Rodorio-