Derniers sujets
» Siegfried, le dragon à deux têtes
par Eden Mer 2 Aoû - 10:44

» Fiche de survie de Siegfried, guerrier divin de Dubhe (Alpha)
par Siegfried Lun 26 Juin - 13:44

» Le règlement du forum (Obligatoire pour être validé)
par Siegfried Dim 25 Juin - 13:44

» Le crabe et la prêtresse [ Pv Hilda ]
par Hilda Mar 28 Mar - 12:59

Logo

Partagez | .
 

 RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Loki
La vraie fourberie de Scapin
La vraie fourberie de Scapin
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 20/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
8/10  (8/10)
Expérience:
35/50  (35/50)
Faction: Ases de Loki

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Dim 7 Fév - 16:32

« Dream delivers us to dream, and there is no end to illusion. Life is like a train of moods like a string of beads, and, as we pass through them, they prove to be many-colored lenses which paint the world their own hue. . . .  »
Le temps
n'attend pas.


Le baiser de Lachesis avait ralenti le temps pour l'armure dont le métabolisme était comme en état d'hibernation. C'était sans doute l'une des meilleures inspirations que Myrdhinn ait pu avoir dans toute cette séance de réparation d'armure, comme la suite allait le montrer. Car les liens cosmiques, ces lianes fantomatiques qui emprisonnaient et parasitaient l'armure étaient comme une hydre infernale : on en coupait une, il en repoussait insidieusement deux à la place pour venir vampiriser davantage l'énergie de l'armure.

A peine Myrdhinn avait-elle envoûté Aries qu'un rai de lumière pourpre fondit sur l'armure, plus fulgurant que la foudre elle-même. Ce phénomène alarmant n'était pas arrivé seulement dans le premier temple, mais les chevaliers pouvaient sentir qu'il s'était produit douze fois, un coup pour chaque maison du zodiaque !

Le bélier bougea indéniablement cette fois-ci. Il était resté obstinément silencieux jusque-là, comme s'il refusait d'écouter les saints. Comme s'il était prêt à les affronter. Il n'avait pu s'empêcher de frissonner à la fois de contentement et de crainte lorsque la sainte de l'horloge était venue le soigner, mais il n'avait pas voulu bouger avant que Loki ait choisi sa stratégie, afin d'endormir sa méfiance.

Maintenant que le dieu avait fait un choix sur lequel il ne pouvait plus revenir, c'était le moment où jamais de réagir, d'exploiter les faiblesses de son plan et de le contrer ! Le Bélier manquait de forces, et il utilisa le peu qu'il lui restait d'énergie pour lancer un message d'avertissement à la jamirienne, avant qu'il ne soit trop tard.

" Myrdhinn, écoute-moi, j'ai peu de temps et c'est très important. Une personne qui s'est fait passer pour Athéna nous a demandé de soutenir Yggdrasil le temps que l'éclipse cesse. Cependant l'éclipse est terminée, et Loki nous tient désormais prisonnières dans les ronces qui habitent l'arbre sacré. Il a commencé à drainer nos énergies pour sa propre cause, nourrissant un dangereux fléau des Enfers. Nous avons résisté, mais il vient de nous empoisonner avec des flèches imprégnées de son sang pour nous forcer à tout lui céder. Cela ne doit pas arriver ! Nous n'avons que quelques heures devant nous avant que le poison ne mette les armures d'or sous la domination totale de Loki, au-delà de douze heures, il les possèdera et les vampirisera jusqu'à la mort ! Coupez-moi le sabot  gauche avant qu'il ne soit trop tard ! "

L'armure ne bougeait pas car elle était engourdie par le baiser de Lachesis, mais son esprit restait vif. Elle était sortie de sa réserve, et il n'était apparemment plus utile de combattre contre elle maintenant qu'elle ne s'opposait plus au projet des saints de combattre Loki. Sa curieuse requête d'être amputée d'un sabot s'expliquait pour celui qui savait observer : une flèche souillée de noir était fichée dans le talon métallique de l'animal.

Un bruit de précipitation se fit entendre. Les conjurés de Loki, une bande de mercenaires et de brigands, arrivaient de toutes parts et attaquèrent le groupe. Pourquoi une attaque si soudaine ? Etait-ce parce que la guerre était maintenant ouvertement commencée, ou bien Loki cherchait-il simplement à gagner du temps pour laisser le poison agir ?

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinn
Forgeron et chieuse à domicile
Forgeron et chieuse à domicile
avatar


Messages : 381
Date d'inscription : 15/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
5/10  (5/10)
Expérience:
8/50  (8/50)
Faction: saints

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Jeu 11 Fév - 14:16

La situation semblait se dégrader plus vite qu’elle ne l’aurait imaginé.
Elle avait perdu le contrôle de son cosmos, et tentait, tant bien que mal de reprendre la main dessus, mais, elle devait rapidement se faire une raison, c’était un moindre mal.
Donc, pour résumer : ses compagnons commencèrent à disparaître un à un, provoquant chez elle une angoisse immense qu’elle n’arrivait pas à dissiper. Il fallut l’intervention de son père, à travers l’armure du bélier, pour qu’elle reprenne un tant soit peu le contrôle sur elle-même. « Ils n’allaient pas disparaître encore, ils n’allaient pas la laisser seule encore, ils n’allaient pas disparaître encore…. »

L’armure, avait été très claire, et elle en avait informé Kanon, le seul qui resta assez longtemps pour qu’elle puisse le lui dire.
Myrdhinn eut un haut le cœur lorsqu’une partie de l’armure disparut, une action de Kanon pour lui faciliter la tâche, mais elle en souffrait jusque dans ses chairs. Chaque douleur que ressentaient ses précieuses était comme un coup qu’on lui portait directement.
Malgré cela, elle se tourna vers lui et lui sourit, reconnaissante.

La petite jamirienne allait se remettre au travail, lorsqu’elle entendit des bruits de pas derrière elle. Tournant sa petite tête bien faite, elle constata que ça empirait encore, puis, souriant au chevalier d’argent avec une bonhommie non dissimulée :
« Hé ! l’ami ! Je peux te laisser te charger de ces petites frappes ? Le temps nous est compté, et je crains que je ne puisse pas tout faire à la fois » Elle fit une moue boudeuse absolument candide et mignonne, sa façon à elle de demander de l’aide. « Je suis sûre que tu es assez fort pour en venir à bout, et puis, je te gênerai, je suis pas une guerrière convaincante tu sais. »
Pour obtenir ce qu’elle souhaitait, dans ce cas précis réparer les armures en priorité, elle savait se rabaisser et faire passer l’autre comme supérieur à sa personne. Elle savait aussi leur donner le sentiment, vrai, qu’il lui était indispensable à sa survie, et donc à la réussite de la mission.

« Merci copain ! »

La Jamirienne commença par fouiller dans ses affaires, sortit un autre instrument, et repris son travail méticuleux. Sa main droite, imprégnée de son sang, commença à bouger sur l’armure telle une araignée, détaillant chaque endroit où se trouvaient des fils. De sa main droite, elle retaillait, semblait remodeler l’armure avec une adresse peu commune. Si Mu et son père travaillaient plus vite qu’elle, elle avait un talent plus affirmé, une capacité à renforcer l’armure et à trouver les failles de celles-ci là où d’autre aurait échoué. Elle était une piètre guerrière, elle se savait pertinemment, sa capacité à contrôler le cosmos n’était pas mauvaise, mais pas non plus extraordinaire, la forge était un domaine dans lequel elle pouvait laisser toute son intelligence s’épanouir avec génie.
Elle était l’héritière de deux cultures diamétralement opposées, mais dont les arts en matière de forge étaient exceptionnels, jalousement gardés.
Ainsi donc, elle avait mélangé ce qu’elle savait de l’art de la forge celte, avec son savoir de la forge jamirienne, elle avait réveillé les esprits qui y résidaient, avec un talent peu commun.
C’était là son unique qualité : elle était une maîtresse de la forge hors pair, la meilleure qui soit née depuis des siècles. Un talent qui compensait largement ses défauts, ses faiblesses et fragilité, lui permettant de ne pas forcément les soigner, ni même de faire trop d’efforts pour s’améliorer là-dedans.
A terme, elle espérait pouvoir sceller des âmes, mais aussi peut être ‘d’accoucher’ d’âmes (à l’image des forgerons celtes) dans des objets qu’elle aurait manufacturé, et pourquoi pas recréer des armures.
Elle restait là, les yeux fermés sur son ouvrage, concentrée à tel point qu’une blessure ne la ferait pas bouger de sa position.
Myrdhinn devait, en plus de son action sur l’armure de son défunt père, garder un lien télépathique avec ses compagnons, mais aussi prendre le temps de percevoir ce que pouvaient lui dire les autres armures. Ainsi donc, il lui arrivait d’arrêter ses gestes pour se concentrer sur telle ou telle précieuse, envoyer un message, reprendre son ouvrage, inlassablement.

Ce fut d’abord l’armure du cancer qui attire son attention.
Elle cessa donc ses gestes pour lever des yeux perdus dans le vide.
« Ha… tu es là… » Elle sentait l’armure palpiter, et envoya un message au guerrier qui se trouvait en face d’elle :
* Hakon, copain ? Trouve la flèche noire et détruis-la… N’oublie pas, le sang est la clé, et ton armure a été réparée par moi…(elle a gagné la possibilité d’encaisser une attaque puissante une fois)… fais lui confiance, elle te guidera.*
La petite demoiselle marqua une rapide pause puis ajouta : *Ouvre ton cœur, et écoute ce qu’elle a à te dire… ce qu’ils ont à te dire. *

Et elle reprit son travail avec la même patience, la même volonté têtue et sourde.
La demoiselle manqua de se prendre un sbire de Loki sur le coin de la figure, mais elle ne bougea pas.

La jeune femme releva de nouveau les yeux, fixant la sortie du temple avec attention.
Le Paon d’argent ? Le poisson d’or… Et la personne qui se trouvait en face n’était autre que la sainte du paon… non ? non… non, le Paon semblait l’avoir quittée. C’était un appel au secours de la part de l’armure d’argent qui, un peu perdue, ne savait que faire, c’était comme si le corps de la jeune fille l’avait rejeté.
Elle prit quelques secondes pour le rassurer, et le laissa partir.
Puis envoya un message à la jeune indienne qui semblait, quant à elle, ne pas perdre espoir. Myrdhinn sourit.

* Hey, la fille du Paon enfin, non… enfin, presque… bref LA FILLE! (elle ne connaissait pas son nom) Arrête de lutter contre ce sang qui coule en toi, parce que sinon tu vas faire de la merde ! Laisse le envahir tout ton corps, tu verras, ça ira mieux après… enfin, presque, il t’as pas fait le meilleur des cadeaux cette grande folle d’Aphrodite ! *
L’enfant de Jamir marqua un arrêt, comme si elle cherchait, mais finit par lancer à la cantonade :
*youhou ! voilà, c’est ça, le sang appelle le sang, et le sang est la clé ! Trouve l’endroit où la flèche s’est fichée, détruit la, et les fils apparaîtrons. Ne t’en fais pas pour l’armure, je m’occuperai de la réparer comme il se doit. Aller zou ! Au TURBIN !*

Inlassablement, elle continua à couper uns à un les liens, remodelant de son autre main l’armure du bélier. Elle rajoutait parfois un ingrédient, parfois un autre, mais il y avait une sorte d’harmonie dans ses gestes, comme si ses mains dansaient. Petit à petit, l’armure semblait reprendre une couleur dorée plus intense. Petit à petit, elle palpitait, reprenait ses forces, emplissait l’air de son cosmos.

« Aquarius ? »

Elle marqua une pause.
Elle tiqua.
*Camus ? Je sais que c’est pas le moment, mais quand même hein, tu pourrais écouter ce que j’ai à te dire ? Il faut trouver l’endroit où la flèche empoisonnée s’est plantée, et la détruire. Ne t’en fais pas, je réparerai les dégâts. Le sang est la clé, combien de fois devrais-je le répéter ? Ha oui, euuuh, dernière chose ! Les yeux peuvent mentir, mais l’âme non, suis juste ton cœur, car tu en as un, sisisi ! Rhoooo j’ai toujours rêvé de dire ça comme Athéna ! * Il y eu un petit silence puis * Aller, bisous ! j’ai confiance en toi !*

La dernière étape de sa réparation avait pris le bon chemin, et lorsqu’elle se redressa, un peu pâle, mais souriante, le bélier était débarrasser des liens qui l’encombrait, sa patte réparée, et son métal chatoyait de plus belles. Elle était assez fière de son travail.

« Hey copain ! » Elle s’adressait à son compagnon unique qui était resté en retrait là. « Agade comment que j’ai super bien cravaillé ! suis cro contente moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loki
La vraie fourberie de Scapin
La vraie fourberie de Scapin
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 20/11/2015

Fiche de personnage
Niveau:
8/10  (8/10)
Expérience:
35/50  (35/50)
Faction: Ases de Loki

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Sam 13 Fév - 23:51

[ Je propose une suite ici : http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr/t335-mission-armures-d-or-en-avant-chevaliers-pv , et Arès, tu peux toujours faire un post pour terminer ce sujet-là Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arès
Maître des fessées déculotées
Maître des fessées déculotées
avatar


Messages : 87
Date d'inscription : 07/01/2016

Fiche de personnage
Niveau:
3/10  (3/10)
Expérience:
15/50  (15/50)
Faction: berzerkers

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Dim 14 Fév - 18:03

« Nous faisons tous partie d'une pièce de théâtre et sommes des marionnettes entre les mains des Dieux »
Et de une !


Le Dieu de la guerre regardait le petit groupe se séparer et il regardait le jeune fille s’affairer sur l'armure d'or du bélier. Il pouvait ainsi comprendre le puissances en présence et estimer se que lui coûterait une attaque sur le sanctuaire et même sur le monde. Autant être mégalo se dit-il. Mais pas maintenant il fallait qu'il cache toute sa puissance divine en lui. Il espérait se faire Loki en premier histoire de montrer sa toute puissance et signer son grand retour sur la scène mondiale.

Des dizaines de gardes vinrent encercler les deux restant. Un large sourire vint découvrir les dents blanches colgates d'Arès. Un petit échauffement ne ferait pas de mal au Dieu qui se sentait complètement rouillé. Il fit craquer tous ses membres un par un, les poignets, épaules la nuque. Bref il était prêt à en découdre. Son cosmos divin commença à ressortir mais un léger tique vint lui traverser l'esprit. Il serait facilement découvert car un chevalier d'argent ne peut avoir autant de puissance. C'est ainsi que toute trace du cosmos disparut d'un coup comme une extinction.

Il regarda les chaînes de l'armure de Céphée alors que la première poignée de gardes vinrent le défier. Il furent facilement écrasés par les techniques de combat au corps à corps du Dieu. Porter bataille au dieu de la guerre mais qu'elle ironie du sort. Il enchaînait les gardes un à un, en groupe, bref il s'amusait à exterminer des personnes qu'il considérait comme moins que de la fiente. Le Dieu avait un sens de l'honneur bien guerrier et attaquer à plusieurs sur une seule personne, était pour lui la pire des faiblesses qu'il allait s'empresser de punir en les envoyant faire un tour dans le domaine de son oncle Hadès.

Les os craquèrent sous les coups puissants du dieu. Les chairs se séparèrent par le tranchant des chaînes. Le Dieu tuait, mais avec une classe guerrière effrayante, il prenait plaisir à combattre sans sa puissance et se mettre ainsi au niveau de ses adversaires. Il accéléra sa danse et termina d’occire les derniers gardes qui ne s'étaient pas enfuit lâchement.

Une petit goûte de sang, le sang d'un ennemie vint sur son visage contraster avec la couleur pâle de sa peau. Il essuya le liquide de vie et se retourna vers la réparatrice d'armure. Il regarda son travail et en effet il y avait de quoi être fier. L'armure paraissait encore plus neuve et belle qu'à se conception par Héphaïstos. Arès se rappelait de cette époque où le dieu des forges entreprenait de donner aux humains des armures pouvant les protéger.

« Il ne faut pas attendre nous devons aller au prochain temple pour ainsi voir la prochaine armure d'or. Viens vite. »

Il se montra assez persuasif. De toute façon pour les saints il fallait faire au plus vite. Il ressentait la détresse de l'armure qu'il portait et qu'il obligeait à rester solidaire avec son corps. La pauvre armure d'argent souffrait sur le corps du Dieu.

Il sorti du temple et alla en direction de celui du Taureau avec sa compagne d'aventure.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny
Maître du jeu et des Destins
Maître du jeu et des Destins
avatar


Messages : 303
Date d'inscription : 19/08/2012
Age : 26
Localisation : rouen

Fiche de personnage
Niveau:
10/10  (10/10)
Expérience:
50/50  (50/50)
Faction: Divinité

MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   Ven 8 Avr - 16:14

RP lu et validé.
Mission et évènement de camps " all that glitter" Validé.
Le Staff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saintseiyagoldenhope.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)   

Revenir en haut Aller en bas
 

RP MISSION : Un peu d’or dans un monde de glace (A la recherche des armures d’or) (libre Asgardiens)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Golden hopes :: Royaumes du Nord :: Ruines anciennes :: • Le pont du Bifröst-